Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-37%
Le deal à ne pas rater :
PHILIPS Viva Collection Extracteur de Jus HR1889/70
119.99 € 189.99 €
Voir le deal

L'Héritage de Dorn de Mike Lee

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

VOTRE APPRÉCIATION GLOBALE DU ROMAN:

L'Héritage de Dorn de Mike Lee I_vote_lcap0%L'Héritage de Dorn de Mike Lee I_vote_rcap 0% 
[ 0 ]
L'Héritage de Dorn de Mike Lee I_vote_lcap33%L'Héritage de Dorn de Mike Lee I_vote_rcap 33% 
[ 1 ]
L'Héritage de Dorn de Mike Lee I_vote_lcap67%L'Héritage de Dorn de Mike Lee I_vote_rcap 67% 
[ 2 ]
L'Héritage de Dorn de Mike Lee I_vote_lcap0%L'Héritage de Dorn de Mike Lee I_vote_rcap 0% 
[ 0 ]
L'Héritage de Dorn de Mike Lee I_vote_lcap0%L'Héritage de Dorn de Mike Lee I_vote_rcap 0% 
[ 0 ]
L'Héritage de Dorn de Mike Lee I_vote_lcap0%L'Héritage de Dorn de Mike Lee I_vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 3
 

L'Héritage de Dorn de Mike Lee Empty L'Héritage de Dorn de Mike Lee

Message par Nico. le Jeu 19 Déc 2019 - 12:31

Présentation:





==> L'Héritage de Dorn Semi-Poche

Le sergent vétéran Sandor Galleas est la quintessence d'un Space Marine de Crimson Fists: fier, courageux et inflexible, même face à des obstacles impossibles. Mais quand le désastre frappe le Chapitre pendant l'invasion ork du monde de Rynn, les convictions de Galleas sont mises à l'épreuve ultime. Pris au piège en territoire ennemi, Galleas, son escouade, et une bande de survivants humains, doivent combattre les peaux-vertes par tous les moyens nécessaires pour survivre - et pour le Chapitre des Crimson Fists.

416 pages • Janvier 2020 • ISBN 9781780305240 • Illustration de ???


L'Héritage de Dorn de Mike Lee Blproc22



logo2


L'Héritage de Dorn de Mike Lee 846747844195bannirenicoor4GRAND
Nico.

Nico.
Admin
Admin

Messages : 9380
Age : 30
Localisation : Perugia

Revenir en haut Aller en bas

L'Héritage de Dorn de Mike Lee Empty Re: L'Héritage de Dorn de Mike Lee

Message par A. Fujima le Mar 11 Fév 2020 - 10:40

J'ai voté moyen mais la lecture est franchement sympa.
C'est juste que d'un point de vue histoire, ce n'est pas révolutionnaire.

Mais il y a plein de combats, plein de petites missions pour s'en sortir, des personnages franchement très cons parmi les space marines (le mépris des space marines pour les humains est un cliché un peu lourd quand même), et des personnages avec plus de potentiel parmi les humains.
Le protagoniste est plus respectable que les autres, donc on le suit avec plaisir.

À la toute fin du bouquin, on se demande juste si l'auteur n'aurait pas pu terminer sur une note plus épique.

A. Fujima
Scout
Scout

Messages : 17
Age : 42
Localisation : Angers

Revenir en haut Aller en bas

L'Héritage de Dorn de Mike Lee Empty Re: L'Héritage de Dorn de Mike Lee

Message par Emperor le Lun 6 Avr 2020 - 0:03


Oui voilà, comme mes collègues (voir aussi la critique de Nico dans le topic en VO) je trouve que l'histoire ne casse pas trois pattes à un canard, c'en est même un poncif du genre, mais la mise en scène et les personnages sont plutôt solides, ce qui fait que ça reste quand même divertissant et plaisant à lire.

D'ailleurs on a une intrigue que j'ai trouvé très similaire au 4ème tome de Ciaphas Cain, à savoir un suivi longue durée de quelques survivants impériaux oubliés des orks et vivotant derrière les lignes ennemies.

A ceci près qu'il y a ici plusieurs space marines vétérans dans le lot, tous ayant intégré la Deathwatch par le passé et la plupart ayant plusieurs siècles de service (il y en a un qui a 500+ ans d'XP Surprised), donc ça change quand même pas mal la donne pour ce qui est du grabuge qu'ils peuvent occasionner chez les verts, et rend plus crédible leur survie et leur efficacité dans ce contexte assez peu permissif il faut dire.

Surtout que depuis la perte de leur forteresse-monastère et de la majorité du chapitre, les Crimson Fists survivants suivent le protocole Cérès qui leur interdit de se sacrifier glorieusement au combat mais les obligent à tout faire pour survivre (comme battre en retraite, se planquer honteusement ou même s'associer étroitement à de piètres forces FDP) afin de poursuivre le combat le plus longtemps possible et si possible faire perdurer le chapitre.

Mais mis à part les space marines on retrouve dans ce livre le même aspect survivaliste qui m'avait particulièrement plu dans le Ciaphas Cain. On est au milieu des lignes ennemies, les mecs se planquent et chaque ressource trouvée ou volée aux orks compte et fait l'objet d'un inventaire strict.
A certains moments je me suis vu replongé dans certaines scènes de Terminator, celles du futur qui nous montrent la résistance, ces civils crasseux et ces soldats à cran qui survivent tant bien que mal dans de misérables boyaux souterrains.
Ici c'est pareil, ça bouffe du rat, la maladie et le froid sévissent, les gamins parmi les civils libérés sont mis à contribution pour démonter et nettoyer les armes, faire le guet ou aller chercher de la bouffe en surface au nez et à la barbe des orks. Et puis les compétences se font rares, il n'y a qu'un médecin, un technaugure,... Tout y est donc réfléchi et optimisé pour durer.

Je ne sais pas si c'est mon côté monomaniaque mais perso j'aime bien lire ce genre de galère et d'ambiance où tout y est en flux tendu ^^

Côté persos c'est plutôt pas mal. Même si certains SM semblent autistes ou un peu décalés (entre les Crimson Fists qui n'obéissent qu'une fois sur deux aux ordres de leur sergent et ceux qui parlent d'Empereur-Dieu... mecontent), leurs relations avec les soldats humains qui les accompagnent sont plutôt intéressantes à lire sur la durée.

Et les soldats en question sont plutôt variés : on a le vieux briscard de sergent compétent et ancien de la GI, la ganger-like psychotique qui se fait des colifichets avec les crocs et les oreilles des orks qu'elle plante, le vieux couard de service parachuté à son poste de commandement plus par son statut social que par ses aptitudes...

Autrement l'action se situe plutôt vers la fin, voire après Le monde de Rynn, et fait suite à l'escapade de Kantor à travers le continent pour rejoindre La nouvelle Rynn. Dès les premiers chapitres le maître de chapitre est déjà dans la capitale. Mais on ne le verra pas du bouquin, l'histoire étant exclusivement centrée sur ces quelques survivants oubliés de tous et qui sont dans l'impossibilité de rejoindre le gros des défenseurs, cernés par d'innombrables bandes d'orks.

Les péripéties sont dans l'ensemble plutôt cool et variées (embuscades de convoi, assauts de place-forte, aiguillonnage des clans orks pour les monter les uns contre les autres, missions commando pour aller chercher des médocs ou dézinguer des mékanos, etc.) mais transpirent bien souvent la facilité ou la surchance. Par exemple : les orks ont laissé énormément de ressources utiles un peu partout alors que normalement ils détruisent tout, les marines comateux récupèrent immédiatement dès qu'on leur met une fiole de médoc dans leur auto-dispensaire, les FDP arrivent sans problème à tirer avec les flings et les lance rokettes orks (!), les quelques fourbes parmi les survivants sont reconnus comme tels par tout le monde mais sont contrairement à la raison laissés tranquilles de manière à servir l'histoire plus tard, etc.

Et puis tout cela s'inscrit dans un scénario vraiment classique et maintes fois déjà vu : un siège qui s'éternise, des hordes d'orks beuglantes qui se font trancher encore et encore par du SM, des survivants qui utilisent les égouts de la ville pour se déplacer, un big boss véritable némésis de l'escouade de Crimson Fists, et évidemment encore des gargants. Rolling Eyes

Heureusement que la mise en scène est léchée, et d'ailleurs mention spéciale pour l'originalité de ces quelques scènes :
Spoiler:
- Les SM désarmés qui doivent abattre des grots à distance en toute discrétion, et qui pour se faire leur jettent tout simplement des caillasses en pleine tronche, avec la puissance et la précision que l'on est en droit d'attendre d'un super hobbit Astartes.
- L'assaut des médikos maniaques qui essayent de planter leurs seringues géantes dans les joints d'armure ^^
- Les SM qui se barrent avec des réacteurs de chokboyz volés ^^
- La sentinelle ork qui passe à deux doigts de foutre en l'air une opération d'infiltration nocturne lorsqu'elle décide, pour se marrer, de pisser sur ses congénères et de réveiller tout le camp xD
J'en oublie sûrement.

Noté Moyen +.



L'Héritage de Dorn de Mike Lee 439568inquisitor3
Emperor

Emperor
Primarque
Primarque

Messages : 4492

Revenir en haut Aller en bas

L'Héritage de Dorn de Mike Lee Empty Re: L'Héritage de Dorn de Mike Lee

Message par Pyx le Ven 7 Aoû 2020 - 3:16

J'ai pris plaisir a lire ce livre, alors oui l'histoire n'est pas révolutionnaire mais elle est bien écrite et se lit très bien et rapidement.
Les persos qu'ils soit SM ou humains sont bien décrit, attachant et leur interactions au fil du temps sont très intéressante.
J'ai bien aimer aussi le coter survie et devoir faire avec les moyens du bord.
Le seul point un peu dommage est la fin, qui est beaucoup trop rapide.
J'aurai aimer en savoir plus sur la reconstruction du chapitre et le cas échéant savoir ce qu'il arriver aux derniers représentant d'un chapitre mourant.

Noté bon.


-----------------------------------------------------------------------------------------

‘They dared take a Bearer of the Word captive?’

   ‘They worship the corpse of a god, brother. There is little such creatures will not dare.’

Josh Reynolds, Apocalypse (2019)
Pyx

Pyx
Scout
Scout

Messages : 34
Age : 37
Localisation : Dans le warp, et ensuite a gauche.

Revenir en haut Aller en bas

L'Héritage de Dorn de Mike Lee Empty Re: L'Héritage de Dorn de Mike Lee

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum