Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le deal à ne pas rater :
Réduction sur la console Nintendo Switch Lite
196.29 €
Voir le deal

Le Siège de Terra : Le Premier Rempart de Gav Thorpe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

VOTRE APPRÉCIATION GLOBALE DU ROMAN:

Le Siège de Terra : Le Premier Rempart de Gav Thorpe I_vote_lcap0%Le Siège de Terra : Le Premier Rempart de Gav Thorpe I_vote_rcap 0% 
[ 0 ]
Le Siège de Terra : Le Premier Rempart de Gav Thorpe I_vote_lcap0%Le Siège de Terra : Le Premier Rempart de Gav Thorpe I_vote_rcap 0% 
[ 0 ]
Le Siège de Terra : Le Premier Rempart de Gav Thorpe I_vote_lcap33%Le Siège de Terra : Le Premier Rempart de Gav Thorpe I_vote_rcap 33% 
[ 1 ]
Le Siège de Terra : Le Premier Rempart de Gav Thorpe I_vote_lcap67%Le Siège de Terra : Le Premier Rempart de Gav Thorpe I_vote_rcap 67% 
[ 2 ]
Le Siège de Terra : Le Premier Rempart de Gav Thorpe I_vote_lcap0%Le Siège de Terra : Le Premier Rempart de Gav Thorpe I_vote_rcap 0% 
[ 0 ]
Le Siège de Terra : Le Premier Rempart de Gav Thorpe I_vote_lcap0%Le Siège de Terra : Le Premier Rempart de Gav Thorpe I_vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 3
 

Le Siège de Terra : Le Premier Rempart de Gav Thorpe Empty Le Siège de Terra : Le Premier Rempart de Gav Thorpe

Message par Nico. le Lun 2 Mar 2020 - 17:55

Présentation:




==> Le Siège de Terra : Le Premier Rempart Premium

La guerre pour décider du sort de l'humanité fait rage. Si les défenses périphériques ont cédé, les murailles du Palais lui-même tiennent grâce à Rogal Dorn, le Prétorien de Terra en personne, qui recourt au moindre stratagème et subterfuge pour tenir en échec les vastes armées d'Horus. Perturabo, le briseur de siège renégat, est un adversaire digne de Dorn. Une terrible guerre d'usure s'ensuit, avec notamment la bataille cruciale pour le spatioport de la Porte du Lion. S'ils s'en emparent, les félons peuvent débarquer leurs armes les plus dévastatrices sur le sol de Terra, Dorn n'en est que trop conscient. Mais alors que des ennemis intérieurs s'ajoutent aux assiégeants et que les jamais-nés s'agitent, attirés par le massacre, les défenseurs impériaux ont-il un espoir de l'emporter?

400 pages • Mars 2020 • ISBN 9781780305332 • Illustration de Neil Roberts


Le Siège de Terra : Le Premier Rempart de Gav Thorpe 10917310

Artwork complet:
Spoiler:

Le Siège de Terra : Le Premier Rempart de Gav Thorpe Egbk-d11


logo2


Le Siège de Terra : Le Premier Rempart de Gav Thorpe 846747844195bannirenicoor4GRAND
Nico.

Nico.
Admin
Admin

Messages : 9296
Age : 30
Localisation : Perugia

Revenir en haut Aller en bas

Le Siège de Terra : Le Premier Rempart de Gav Thorpe Empty Re: Le Siège de Terra : Le Premier Rempart de Gav Thorpe

Message par Emperor le Mar 24 Mar 2020 - 0:43


Le plus faible des trois jusqu’à présent. Noté Passable.

Là où Haley avait encore une certaine capacité à traiter correctement tout le tableau d’ensemble (du moins pour sa partie terrestre) et à mettre en avant à peu près tous les acteurs, ici on restreint encore l’échelle avec un Thorpe qui n’arrive à se focaliser que sur quelques éléments.

Grosso-modo ça se résume ici à un seul point chaud, celui du spatioport de la porte du Lion, et à deux légions, IW vs IF, les autres n’étant représentées que par les guest-stars habituelles. Par exemple, on voit une fois le Khan et Sanguinius dans une scénette de quelques lignes, idem pour Fulgrim et Mortarion.

Le Siège apparaît donc assez brouillon en dehors de la situation du spatioport. Alors ok c’est un choix, si c’est bien fait pourquoi pas, en soi ce n’est pas rédhibitoire à mes yeux.

Ce qui l’est plus c’est que l’auteur est par contre beaucoup plus prolixe sur des sujets annexes, et vient ici gâcher pratiquement un tiers du bouquin à nous faire suivre un régiment de péquins fraîchement levés, une intrigue dont l’intérêt ne réside que dans le twist final, qui est certes vraiment sympa mais qui ne justifie pas trop l’excès de chapitres qui lui est réservée.

Pour moi ce potentiel aurait bien mieux servi à traiter du siège en lui-même, de situations plus punchy ou même plus stratégiques. Mais faire de l’humain pour faire de l’humain, non. Même si d'un autre côté c'est sûrement la meilleure partie de ce livre, du point de vue des personnages et de la scénarisation. Rolling Eyes

Mais bon, Haley l’avait déjà suffisamment bien fait dans le précédent pour qu’on ne soit pas obligé de se retaper un truc aussi similaire le tome d’après.

De la même manière, j’ai trouvé que l’auteur faisait beaucoup trop traîner les choses avec la sous-intrigue qui essaye de mêler tant bien que mal la foi du Lectio Divinitatus avec les tentatives d’incursion démoniaque dans le Palais. C’est lent, redondant, les situations et les apartés entre Amon, Euphrati et Malcador sont lourds de mollesse et d’inintérêt.

Sans compter que les dialogues des puissants de ce livre sont d’une manière générale vraiment faiblards… Ça passe beaucoup mieux chez la soldatesque de base mais Thorpe ne rend vraiment pas honneur aux Primarques, Custodes, Malcaldor & cie, loin de là.

Et puis il y a de ces trucs... :

Spoiler:
Le niveau de mindfuck de certaines scènes, comme celle où un Perturabo atteint pense que Dorn l’attend et lui tend un piège donc il envoie son fils le plus bourrin attaquer le spatioport à sa place afin de berner Dorn et déclencher le piège pour lui, tout en sous-entendant que le gamin va faire n’importe quoi et a peu de chances de réussir vu que c’est un tocard sanguin mais en fait le gamin réussi quand même à conquérir le spatioport et puis d’ailleurs il n’y avait pas vraiment de piège non plus et même que Dorn n’était finalement pas du tout aux commandes à essayer de contrer Perturabo personnellement puisqu’il avait délégué lui aussi le théâtre du spatioport à l'un de ses commandants. C’est juste débile !

Le combo primarque autocentré à tendance paranoïaque + auteur habitué aux pires errements est juste incroyable…

La fin est bizarre aussi :

Spoiler:
Dorn et Perturabo se retrouvent face à face, échangent quelques piques de prépubère (j’en reviens aux dialogues à la con de Thorpe, ex : Dorn dit à son frère : « Tu es un pugilliste, moi un fin épéiste. » … Et Perturabo, colérique pour un rien, arrive à se vexer face à une telle banalité ! xD), puis les deux repartent chacun de leur côté. Dorn repart OKLM en navette devant toute l’armée IW, qui pourrait le crever sur place mais qui ne fait rien car Perturabo ne les autorise pas à descendre son frère.
Rarement vu une scène aussi surréaliste, aussi abrutissante…

Autrement, un truc qui m’a fait marrer c’est Abaddon qui se conchie à l’idée d’affronter Dorn. Rappelons que dans le précédent tome il avait menacé de briser les Primarques renégats récalcitrants. Smile Ici donc, il se retrouve à quelques dizaines de mètres de Dorn occupé à trancher ses alliés à tout-va. Mais il sait qu’il va crever s’il l’attaque, donc il ne bouge pas. Khârn lui est au-delà de ce genre de réflexion et se fait donc OS d’un revers de l’éviscerator maximus. Cool Bon, bien sûr, il ne meurt pas.

En parlant de Khârn. On le voit battre Sigismund en duel. A ce sujet Thorpe rappelle que oui Sigismund est le plus balaise des SM, c’est incontesté, mais, ah, euh, à bien y regarder il y a effectivement ce petit astérisque dans le script qui dit que ça ne concerne que les SM standards, et que donc face aux têtes d’affiche chaotisées des légions renégates, le gars fait un peu figure de queue de promo maintenant.
Même s'il semble être sous-entendu que le perso va bénéficier prochainement d'un power-up lorsqu'il va s'ouvrir à la foi et passer en mode champion de l'Empereur. A voir.

Idem pour Rann, super balaise aussi normalement, mais qui se fait dézinguer ici par un Kroeger Khornifié.

Pendant ce temps-là Forrix et sa petite troupe d’infiltrés coupés des leurs mettent insolemment la misère à des milliers d’IF sur leur terrain, et ce pendant plusieurs semaines.

Comme d’hab, les IF sont encore une fois mis à l’honneur, bravo les auteurs. okay

Dans le genre imbalance, il y aussi le coup du virus chaoteux cheaté qui revient encore une fois pour faire tomber le spatioport. On l’avait pas vu venir celle-là !

D’ailleurs ça donne droit à un énième dialogue ridicule de ce livre, entre Dorn et Perturabo :
Dorn : « Tu n’as aucun honneur à vaincre avec des démons, des cultistes et autres trucs Warp pas nets. »
Perturabo : « Oui mais toi aussi tu triches avec tes Custodes et tes soeurs du silence. »

Je vous promets que je n’exagère pas.

Dans les points forts, il y a la capacité de Thorpe à nous faire prendre la mesure de l’échelle gigantesque du spatioport principal du Palais. Beaucoup se l’imaginent comme une simple esplanade géante, merci les cartes stylisées en 2D du Palais Impérial, et on pouvait se demander comment les plus gros vaisseaux arrivaient à s’y poser. Et bien ici, c’est très bien expliqué et représenté. La structure en gradins est démente et s’étire sur plusieurs dizaines de kilomètres, jusqu’en dehors de l’atmosphère. Les stratégies d’assaut et de défense y sont donc un peu plus complexes que sur une simple muraille. Bonne surprise.

L’autre gros point fort du livre c’est le fameux twist dont je parlais plus haut. Je ne m’y attendais pas :

Spoiler:
Le régiment composé d’anciens ouvriers gentillets, que l’on suit sur des milliers de kilomètres dans leur tentative de rejoindre le Palais, finit par intégrer l’armée qui s’apprête à prendre à revers les assaillants du spatioport (le fameux « piège » de Dorn, lol). Sauf que les petits gars en question se révèlent être des fidèles d’Horus, on ne l’apprend que lorsqu’ils déploient leur bannière lors du rassemblement avant le départ, et que les bombes explosent parmi les blindés rassemblés. Alors ok on se doute bien qu'ils vont être importants à l'histoire mais perso j'étais tellement pris dedans que je n'ai pas vu venir le dénouement. Pas mal.

Et puis il y a quand même quelques petites scènes marrantes, comme celle de ce couple de travailleurs retraités qui, alors qu'ils se prennent chaque seconde des gigatonnes d'obus sur la gueule (certes bloqués par le bouclier du Palais), décident de quitter leur rocking chair pour se faire tranquillou une tasse de thé. Le flegme anglais dans toute sa splendeur ^^

Autres précisions fluff et petites avancées pour la suite du siège :

Spoiler:
- Dorn n'a pas saboté le spatioport de la porte du Lion avant qu'il ne tombe aux mains de l'ennemi, ce qui aurait pu les emmerder pour l'atterrissage de leurs titans, car il pense qu'il peut être repris et qu'il pourrait servir de voie de repli pour évacuer l'Empereur vers le Phalanx. Il pense aussi que Guilliman et Le Lion en auront besoin pour débarquer rapidement des troupes au cœur du bordel lorsqu'ils arriveront. A l'évidence ça ne lui a pas effleuré l'esprit que les renégats pouvaient le saboter à ce moment-là. Rolling Eyes

- Les sorciers assiégeants ont réussi à saturer la barrière anti-démons de l'Empereur. Celui-ci n'a eu d'autre choix que de réduire le rayon de sa barrière, qui ne s'applique plus qu'au Palais maintenant. A la fin on voit des démons mineurs commencer à apparaître sur le sol de Terra. Magnus apparaît sur Terra à peu près au même moment.

- Encore une fois vers la fin, des régiments de la GI commencent à déserter et trahir en masse. Ça sent le roussi.

- On revoit le biffin survivor du tome précédent, celui qui est à la poursuite de son ancien camarade (qui n'est autre qu'un agent de l'Alpha Legion infiltré). Mais il ne fait que passer en attendant un rôle peut-être plus grand dans les prochains tomes.

- A la toute fin, John Grammaticus arrive sur Terra. Cool

Heureusement, pour le prochain c'est Abnett qui s'y colle.



Le Siège de Terra : Le Premier Rempart de Gav Thorpe 439568inquisitor3
Emperor

Emperor
Primarque
Primarque

Messages : 4483

Revenir en haut Aller en bas

Le Siège de Terra : Le Premier Rempart de Gav Thorpe Empty Re: Le Siège de Terra : Le Premier Rempart de Gav Thorpe

Message par Nico. le Ven 27 Mar 2020 - 16:31

Je prends enfin le temps de commenter ta critique, merci d'ailleurs cela m'évite d'écrire celle que je rechignais à faire depuis que j'avais terminé le tome. Very Happy

Globalement je suis d'accord même si j'ai été, il me semble, un peu plus "emballé" par ce tome. Je l'ai trouvé sympathique comparé aux anglophones qui l'ont trouvé en général médiocre voir mauvais. Mais ils vantent les méritent de Solar War que je n'ai pas trouvé excellent non plus, donc bon question de goûts. J'ai trouvé que la taille, l'ampleur, du conflit ou de cette bataille en particulier plutôt bien retranscrite. On voit des humains galérer au milieu d'une guerre où ils n'ont rien à faire entre demi-dieux et transhumains, mais aussi que les marines ont eux aussi du mal à contrecarrer les tactiques de leurs ennemis. C'est une sorte de jeu entre les IF et les IW sur qui arrivera malgré tout à percer ou tenir. Par contre oui...

Spoiler:
... j'ai également trouvé que le plan de Perturabo était un peu con et finalement pas vraiment respecté. Il envoie un tocard pour surprendre Dorn mais ce dernier n'a pas l'air du tout d'être intéressé par ce côté de la défense de Terra, jamais on ne le voit justement surpris par cette stratégie ni même impliqué à contrecarrer cet assaut. D'ailleurs, cette stratégie conne fonctionne finalement, que penser de la défense de Dorn ? Et ce dernier fait intervenir Sigismund à contre coeur et avec un peu de troupes comme si c'était une escouade de bras cassés inutiles pour le défense plus globale. Mouais. D'ailleurs je ne comprends toujours pas cette façon qu'à Dorn de traiter Sigismund comme un moins que rien depuis plusieurs publications. Ok il n'a pas obéit aux ordres, mais quand même, cela reste le mec le plus capable et respecté de sa Légion.

Le côté humains, le régiment de la Garde, c'est étrange de faire intervenir aussi longtemps de tous nouveaux personnages, qui plus est plusieurs jours chronologiquement avant l'assaut. Je trouvais cela inutile et ennuyeux au début, puis j'ai commencé à m'attacher à ces simples humains qui galèrent à arriver à leur objectif. Et surtout, d'assister au début des "integrity officer", les prémices des commissaires. On voit déjà leur radicalité, peut être un peu trop prononcée pour un début (le passage dans le train) mais cela rajoute un peu de fluff c'est sympa. Et oui, le twist vers la fin du livre est pas mal et inattendu ! Côté IW, ils sont toujours aussi bornés et peu dignes de confiance entre eux (ils passent leur temps à vouloir la mort d'un autre ou hésiter à aller les aider), mais j'ai bien aimé le petit moment où Horus dit que Perturabo est finalement le plus sûr et sain de ses commandants, vu que les autres sont des demi-démons pervertis. Cela donne un peu de gloire et de prestige à ce Primarque trop sous-estimé auparavant. Et j'ai failli oublier parler de l'aspect enquête/foi avec le Custode, ça par contre je n'ai pas spécialement accroché, c'était un peu dispensable.

Et oui à la fin...

Spoiler:
... le fait que Dorn arrive et fasse le kéké face à Perturabo mais qu'ils ne se battent pas parce que ce dernier veut lui prouver avant qu'il est meilleur en cassant sa défense, c'est plutôt enfantin et ridicule. Ok là Dorn ne peut pas faire grand chose, mais il n'avait pas hésité à tuer Alpharius alors que celui ci était en train de lui dire de ne pas le taper parce qu'il voulait lui dire quelque chose d'utile ! Et là Perturabo, le grand stratège, a le moyen d'éliminer le chef de la défense de Terra, LE mec qu'il faut tuer avant l'Empereur pour être sûr de gagner, ben il ne le fait pas. C'est débile.

Idem pour Sigismund le super puissant qui bat tout le monde sauf Khârn parce que ben c'est connu que lui n'a jamais perdu un seul combat donc il fallait trouver une justification un peu nulle.

Bref, globalement j'ai apprécié ce tome vu que je ne m'attendais à rien de particulier, il est correct sans être ultra prenant non plus. Je l'ai lu sans déplaisir, si je devais le noter je lui mettrai probablement aux alentours de 13, pas mauvais ni spécialement bon. J'ai aimé plusieurs passages et rares sont les moments où je me suis ennuyé ou où j'ai trouvé cela mal foutu. Par contre mettre le Khan dans le Dramatis pour qu'il ne dise que 2 phrases dans les dernières pages du livre, c'est plutôt ridicule. C'est juste pour annoncer ce qu'il va faire dans un prochain tome. Et Sanguinius, va-t-il être utile un jour ?

Prochain tome Saturnine d'Abnett, de base il ne m'intéressait pas vraiment mais les premiers retours anglophones sont dithyrambiques à son sujet. Cela a éveillé ma curiosité, réponse fin juin s'il n'est pas décalé pour cause de virus...


Le Siège de Terra : Le Premier Rempart de Gav Thorpe 846747844195bannirenicoor4GRAND
Nico.

Nico.
Admin
Admin

Messages : 9296
Age : 30
Localisation : Perugia

Revenir en haut Aller en bas

Le Siège de Terra : Le Premier Rempart de Gav Thorpe Empty Re: Le Siège de Terra : Le Premier Rempart de Gav Thorpe

Message par Emperor le Mar 31 Mar 2020 - 20:45


J'ai peut-être été un peu dur dans ma critique mais les quelques absurdités monumentales du scénario m'en ont gâché les bons moments je crois. Je n'arrive définitivement pas à adhérer aux Primarques tels que les écrit Thorpe, et ça date pas d'hier, au moins depuis Délivrance Perdue.

Côté IW, ils sont toujours aussi bornés et peu dignes de confiance entre eux (ils passent leur temps à vouloir la mort d'un autre ou hésiter à aller les aider)

Moi ce qui me fait bizarre à chaque fois c'est de revoir (quasi uniquement) le trio de Déluge d'acier dans les premiers rôles. McNeill a bien imposé ses persos dans la série mais j'aurais espéré que les autres auteurs s'en affranchissent un peu plus. Les références à Déluge d'acier sonnent un peu fan-service ici.

Prochain tome Saturnine d'Abnett, de base il ne m'intéressait pas vraiment mais les premiers retours anglophones sont dithyrambiques à son sujet.

Ah cool ! Perso, du Abnett + Imperial Fists + Custodes ; je ne peux qu'en attendre énormément.
Dorn sera-t-il enfin bien traité ? Je l'espère. ange



Le Siège de Terra : Le Premier Rempart de Gav Thorpe 439568inquisitor3
Emperor

Emperor
Primarque
Primarque

Messages : 4483

Revenir en haut Aller en bas

Le Siège de Terra : Le Premier Rempart de Gav Thorpe Empty Re: Le Siège de Terra : Le Premier Rempart de Gav Thorpe

Message par Jcpatiti le Sam 4 Avr 2020 - 9:41

Je viens de terminer le livre et comme Emperor je suis assez déçu du résultat. Je me suis limite forcé à le finir.
Ce 3e tome est assez largement décevant sur plusieurs points :
- il ne parvient que trop rarement à nous faire apprécier l'ampleur du conflit. La mise en scène de la bataille pour le spatioport est beaucoup trop longue. Puis elle s'accélère brutalement :
Spoiler:
alors qu'on a suivi dans le moindre détail la mise en place de la défense par Rann, celui-ci disparaît purement et simplement pendant plus de 100 pages! Pour réapparaître alors que l'assaut des IW est déjà trop avancé pour être repoussé
. Ce choix de ce concentrer uniquement sur un théâtre d'opération et quelques personnages n'est pas payant car les péripéties ont un intérêt bien trop faible.
- La mise en scène du Lectio Divinatus et de l'infiltration démoniaque est laborieuse et roborative.
- comme souligné dans les autres critiques, beaucoup trop de scènes WTF viennent solutionner des situations en 2 coups de cuiller à pot alors que leur mise en place a pris des dizaines de pages.

En gros si je devais résumer, ce qui plombe l'ensemble c'est avant tout l'écriture, beaucoup trop irrégulière et inégale. On a l'impression que Thorpe a bâclé son boulot (un comble pour l'aboutissement de la série phare de la BL!).

En détail pour la notation :
Scénario et mise en scène : 2,5/5
Style et écriture : 2/5
Intérêt fluff : 2/5
Appréciation perso : 2,5/5
= Note globale : 9/20

Vivement le tome 4 de maître Abnett!


J'étais là, le jour où Horus a tué l'Empereur...
Jcpatiti

Jcpatiti
Scout
Scout

Messages : 127

Revenir en haut Aller en bas

Le Siège de Terra : Le Premier Rempart de Gav Thorpe Empty Re: Le Siège de Terra : Le Premier Rempart de Gav Thorpe

Message par Ivan le Fou le Jeu 16 Avr 2020 - 9:49

Not great, not terrible.

Le Dramatis Personnae aurait pu être allégé, compte tenu du fait que certains personnages listés sont tout juste de passage; ils balancent une ligne et on entend plus parler d'eux.

Le plot-armor entourant les traitres est frustrant à la longue.

Les Custodes semblent très inefficaces, surtout quand on les compare à ceux de Master of Mankind.

Et comme mentionné par mes voisins du dessus:
Spoiler:
Le plot twist autour de Zenobi... pas mal! J'avoue avoir relu le passage à plusieurs reprises, puis avoir relu les passages précédents la concernant pour voir si je n'avais rien loupé.

Et non, je ne pense pas que ce régiment ait déserté ou ait trahi. Le briefing donné par Egwu et Jawaahir était clair, suivre les ordres de Dorn et attaquer les Iron Warriors. Zenobi n'a d'ailleurs jamais vu la bannière qu'on lui avait confié et a maintes reprises maintenue sa loyauté envers l'Empereur.
Ma théorie est que ces officiers supérieurs étaient peut être des agents dormants de l'Alpha Legion.


Your authority is not recognized in Fort Kickass.
Follow me on flickr.
Ivan le Fou

Ivan le Fou
Space Marine
Space Marine

Messages : 317
Age : 35
Localisation : Angers

https://www.flickr.com/photos/ivan-le-fou/

Revenir en haut Aller en bas

Le Siège de Terra : Le Premier Rempart de Gav Thorpe Empty Re: Le Siège de Terra : Le Premier Rempart de Gav Thorpe

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum