Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Cardinal Carmin de Will McDermott

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

VOTRE APPRÉCIATION GLOBALE DU ROMAN:

Cardinal Carmin de Will McDermott I_vote_lcap100%Cardinal Carmin de Will McDermott I_vote_rcap 100% 
[ 1 ]
Cardinal Carmin de Will McDermott I_vote_lcap0%Cardinal Carmin de Will McDermott I_vote_rcap 0% 
[ 0 ]
Cardinal Carmin de Will McDermott I_vote_lcap0%Cardinal Carmin de Will McDermott I_vote_rcap 0% 
[ 0 ]
Cardinal Carmin de Will McDermott I_vote_lcap0%Cardinal Carmin de Will McDermott I_vote_rcap 0% 
[ 0 ]
Cardinal Carmin de Will McDermott I_vote_lcap0%Cardinal Carmin de Will McDermott I_vote_rcap 0% 
[ 0 ]
Cardinal Carmin de Will McDermott I_vote_lcap0%Cardinal Carmin de Will McDermott I_vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 1
 

Cardinal Carmin de Will McDermott Empty Cardinal Carmin de Will McDermott

Message par Rhydysann le Dim 28 Juin 2020 - 22:01

Second roman de la série Kal Jerico.

Présentation:




==> Cardinal Carmin Semi-Poche

Le milliard d'habitants entassés dans la plus grande cité-ruche de Necromunda est fatalement propice au fanatisme religieux. Le plus éminent fanatique est le cardinal Crimson, qui se lance dans une nouvelle croisade pour traquer un nouveau venu dans sa ruche, un homme qui connaît des secrets potentiellement fatals pour Crimson. Une fois de plus, c'est au flamboyant Kal Jerico et à ses compagnons qu'il revient de sauver la situation.

272 pages • 19 Juin 2020 • ISBN 1780306334 • Illustration par ?
Cardinal Carmin de Will McDermott 51i4YJ9VevL


PS: Nico tu me dis si la présentation est bonne?


Cardinal Carmin de Will McDermott Playgw16
Rhydysann

Rhydysann
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1771
Age : 21
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Cardinal Carmin de Will McDermott Empty Re: Cardinal Carmin de Will McDermott

Message par Rhydysann le Dim 28 Juin 2020 - 22:12

J'ai faits une petite pause de littérature BL pour d'autres horizons et cela fait du bien. Mais me voici de retour avec le second roman de Will McDermott.
Certifié sans spoil.
Bonne lecture.


Scénario et mise en scène = 4/5


Le scénario nous fait suivre quatre personnages. Comme vous vous en doutez trois des personnages sont Jerico lui-même, Scabbs et Yolanda. Le dernier personnage complétant ce trio assez spécial n’est autre que Franck un ancien psyker  Cawdor revenu des terres de cendre afin d’accomplir la volonté de l’Empereur.

Suite à quelques complications dues à une partie de poker ayant mal tourné (au passage ayant dilapidé une nouvelle fois tout le butin des trois compagnons) et une énorme dette à rembourser à Nemo l’ultime rival de Jerico, ce dernier se voit contraint de poursuivre le Cawdor pour d'obscure raison.

Voici le speech de l’histoire, celle-ci tourne autour de ce psyker Cawdor et du secret qu’il connaît. L’histoire permet de mettre en lumière l’autre Némésis de Jerico, que le lecteur découvrira s’il n’a pas déjà lu les précédentes aventures du chasseur de primes en roman graphique.

Au niveau du speech global c’est plutôt banal et très calqué sur le premier bouquin ce qui enlève un peu la magie de ce second tome. Soit séparation de Jerico de ses compagnons qui vont vivre leur propre aventure de leur côté. Un nouveau personnage secondaire autour duquel tourne l’histoire (ici Franck le premier volet le cousin de Jerico) et quelque passage des yeux méchant de l’histoire. Avec à la fin une réunion de tout ce petit monde.

Malgré cela ce fut un réel plaisir de retrouver tout ce petit casting pour une nouvelle aventure. Avec un Jerico toujours aussi imbut de lui-même. Un Scabbs qui est clairement le personnage le plus gentil du trio et une Yolanda toujours là dans son rôle de bombe sexuelle au sens propre du terme comme figuré (son passe-temps préféré trucider des hommes). En passant par les personnages secondaires de l’univers de Jerico Bobo (que j’apprécie beaucoup), Nemo, les Wilds Cats, etc…

Bref ce fut sympa à lecture, d’ailleurs un bouquin de 270 pages qui ce lis très vite mais avec un auteur qui ne rush par pour autant ces fins. La fin est d’ailleurs ouverte et présente le dernier tome de la trilogie originel.


- Style et mise en scène =  4/5


Avant de parler de l’aspect humour du roman j’ai particulièrement apprécié la mise en place des gangs de Cawdor avec des gangs de fanatique religieux qui font tout cramer (le gang de Carmin) et ceux bien plus modéré et laissant d'autres croyances s’insinuer en leur saint, etc.… comme les gangs de Franck. Ces mêmes gangs qui se font la guerre les premiers prenant les seconds pour des hérétiques. Pour une fois qu’on ne nous montre pas forcément une folie religieuse démesurée au sein de l’imperium.

Au niveau de l’humour je l’ai trouvé une nouvelle fois assez sympathique. Avec comme toujours des critiques ou parodie de notre société. Même si certaines blagues sont un peu lourdes (trop de blague sur le physique de Yolanda certaines fois dispensables d’autres fois bien placé) j’ai quand même apprécié.
Par exemple la parodie des escher qui claque les fesses de leurs esclaves serveurs masculins quand ils passent à côté d’elles en faisant de grands rire gras qui renvoie en écho à ce même comportement que Jerico a tant de fois ou dans bien d'autres romans.

Ou bien encore des gangs Cawdors qui s’appellent tous « sauveurs » insérer un mot.

Malgré cela j’aimerais faire une comparaison à l’autre trilogie comique de l’univers de la BL, Ciaphas Cain. Après avoir lu le dernier tome sorti en VF il faut avouer que je préfère largement l’humour subtil de Sandy Mitchell qui je trouve est bien meilleur pour ce genre de chose. Mais question de goût et couleur.
Au niveau de la mise en scène de l’univers de Necromunda on s’éloigne de tout ce qui fait trop sérieux. On reste dans la même représentation que le tome précédent et j’apprécie (avec un Empereur existant cette fois-ci Cawdor oblige). Cela change toujours du registre parfois trop sérieux ou dark que la BL veut trop souvent imposé.

Pour ce roman d’ailleurs la plupart des gangs sont exploités et ce plutôt correctement sauf les Delaques une nouvelle fois absent du casting, peut-être le prochain tome.

Je vais m’attarder un peu sur la traduction qui est assez spéciale. Je trouve que selon les pages il y a une inégalité de traduction incompréhensible. Certaines pages sont très bien traduites avec parfois des mots de vocabulaire peu exploité dans la langue française.  Et la page d’après il y a des phrases ne voulant pas dire grand-chose ou auquel il manque des mots ou bien encore auquel des mots ont été rajouté et ne donne plus aucun sens à la phrase. C’est très étrange. Malgré cela rien de bien dérangeant.


- Intérêt fluffique = 3/5


On en apprend plus sur certains personnages, surtout pour ceux comme moi qui n’ont pas mis les mains sur les romans graphiques que je me lirai bien un jour d’ailleurs.

Sinon une nouvelle fois pas grand-chose, après le but de la série n’est pas de faire de grande révolution sur l’univers de Necromunda.


- Note personnelle = 5/5


Encore une fois j’ai beaucoup apprécié et même si je préfère toujours son homologue Ciaphas Cain, Jerico et sa bande m’ont fait passer un bon moment. Un livre sans aucune prise de tête à lire sur la plage cet été.

Vivement la suite !

Je conclurai sur cette phrase de Jerico « La vie est un jeu, et c’est celui qui se marre le plus qui gagne »

Noté objectivement bon, excellent en n’étant pas objectif.


- Note globale = Total des points 16/20


À suivre le dernier roman de Mike Brooks en espérant rejoindre l'avis général sur celui-ci.


Cardinal Carmin de Will McDermott Playgw16
Rhydysann

Rhydysann
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1771
Age : 21
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum