Mordheim

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mordheim

Message par Lokenn le Dim 11 Sep 2011 - 13:22




Lors de la derniere année du deuxième millénaire, cinq cents ans avant le règne du bienveillant Empereur Karl-Franz, débuta une période unique. Comme lors de la naissance de Sigmar, des ailes de feu dans le ciel annoncèrent l'imminence de grands événements : l'arrivée de la Peste, de la Guerre, de la Mort et de la Famine.

Bien que son nom blasphématoire ait été raillé des registres d'Altdorf, et que ses ruines aient été rasées par Magnus le Sauveur de l'Empire, je vais vous conter l'histoire de la cité maudite détruite par la colère des Dieux.

Je vais vous conter l'histoire de ...

Mordheim


Plus que jamais en cette fin de la dernière année du dernier siècle du second millénaire, la présence du Père des Hommes fait gravement défaut. Car l’Empire, jadis aussi puissant militairement que fort spirituellement, n’est plus qu’un royaume ravagé par la guerre et affaibli par la corruption. Nul Empereur ne règne en cette sombre période, et l’Empire est morcelé en plusieurs contrées, de l’Ostermark dans le nord glacial au Wissenland dans le sud lointain, et de Marienburg sur la côte ouest à la Sylvanie qui s’étend à l’ombre des Montagnes du Bord du Monde. Chaque seigneur affronte frères et voisins, tandis que les grands de l’Empire se disputent la couronne, laissant les mains libres aux bandits et aux voleurs. Nul ne souffre autant que les pauvres, et il n’est point étonnant qu’ils sombrent dans l’errance, la boisson et toutes sortes de vices. Ils mènent une vie misérable, tués par le feu et par l’épée, écrasés par le poids des impôts et dépouillés par les marchands obèses qui profitent de l’anarchie pour s’enrichir davantage. C’est dans la cité de Mordheim, dans la province d’Ostermark, le premier jour de l’année mille neuf cent quatre vingt dix neuf neuf de l’ère de Sigmar que la Prophétesse des Sœurs de Sigmar a observé le signe tant attendu pour la première fois dans le ciel nocturne, ainsi que le prédisait le prophète Macadamnus de Greill plus de cinq cents ans plus tôt en écrivant:

Dans la cité de ses sœurs il nous
reviendra sur des ailes de feu.
Sur son trône il régnera pour l’éternité,
épargné par la corruption de la chair.
Ceux qui s’y rassembleront pour l’attendre
ne connaîtront pas la mort.
Et les seigneurs du nord dirigeront
ensemble les nations du monde.

Les Versets de Macadamnus – Verset CXXVl

Il était devenu clair que la cité mentionnée n’était autre que Mordheim. Elle abritait le Saint Ordre des Sœurs de Sigmar, les “sœurs” de la prophétie, tout en étant située à l’extrême nord de l’Empire.
Quant aux “ailes de feu”, tout le monde pouvait les voir . Haut dans le ciel nocturne brillait le symbole sacré de Sigmar, la comète à deux queues, dont l’apparition deux mille ans auparavant avait annoncé sa naissance. Nuit après nuit, la brillance de la comète s’accentuait. Jour après jour, le peuple se pressait vers Mordheim tandis que la nouvelle de l’arrivée imminente de Sigmar sur des ailes de feu se répandait à travers tout l’Empire. Alors que s’achevait la dernière année du vingtième siècle, la comète gonfla au point de chasser la nuit des rues de Mordheim. Ses feux brûlaient dans le ciel si bien que le soleil lui même semblait terne et froid en comparaison. Sous la prodigieuse sphère, le peuple de Mordheim sembla oublier toute retenue et se laissa aller à une fête aussi gargantuesque que dépravée. Qui sait combien d’âmes s’étaient entassées dans la cité? Des centaines de milliers étaient venues de tout l’Empire, si bien que la moindre ruelle du moindre quartier résonnait sans discontinuer de joyeuses musiques. Hors des murs de la cité, les nouveaux arrivants se bousculaient et dansaient. Nul ne cherchait à se reposer ou à s’abriter lors de ces journées sans nuit: tous dansaient, chantaient, buvaient et s’abandonnaient à des plaisirs indécents. Plus tard, certains dirent que des démons étaient sortis des ombres pour se mêler aux festivités et batifoler avec hommes et femmes. Mais qui peut affirmer une telle chose avec certitude, tant l’horreur de cette époque a obscurci les esprits?

Ainsi furent rassemblés tous les péchés
humains dans Mordheim, à la veille de sa
destruction, comme un furoncle concentre
les poisons du corps pour être incisé par
le scalpel du chirurgien.

Bernhardt Hal – Répurgateur Général

Ce ne fut pas Sigmar mais son jugement qui tomba sur la cité de Mordheim au premier instant du premier jour de la nouvelle ère. Tandis que la cavalcade de perversion culminait, le Marteau de Sigmar s’abattit en mettant fin à la vie de chaque homme, femme et enfant dans la cité. Dans une explosion dix mille fois plus forte que le tonnerre, le sol sembla se soulever à la rencontre du feu, abattant les bâtiments, brisant les murs et soufflant les arbres. Dans la lointaine Altdorf, les temples tremblèrent en laissant choir des débris de maçonnerie dans les rues adjacentes. Au-delà des frontières de l’Empire, des forteresses souterraines naines, qui tenaient depuis des générations, se fissurèrent et s’écroulèrent. Mordheim n’était plus que ruines carbonisées. Pourtant, parmi la foule massée à l’extérieur de la cité, car cette dernière était si bondée que tous n’avaient pas pu y entrer, quelques rares individus survécurent. Ils s’enfuirent aussi loin que possible en apportant la nouvelle de la punition divine de Sigmar dans tout l’Empire, mais la mort les rattrapa: beaucoup succombèrent ensuite aux mutations qui déformèrent et tordirent leur corps, et aux tortures mentales que leurs souvenirs leur infligeaient.

Un nuage de fumée noire recouvrit lesr
uines sept jours et sept nuits durant, et
une grande fournaise brûla comme un
charbon ardent sorti des enfers.

Les Chroniques d’Ostermark
– entrée pour l’an 2000

Des vapeurs tourbillonnantes obscurcirent la cité pendant plusieurs jours après sa destruction. Elles émanaient d’une étrange lueur verte si brûlante que nul ne pouvait l’approcher, mais finirent par se dissiper tandis que refroidissaient les ruines. Quelques dépossédés revinrent ensuite en quête d’objets de valeur abandonnés ou de trésors similaires qui auraient survécu à la colère de Sigmar.

Au cours de la nouvelle année, d’étranges histoires commencèrent à circuler à propos d’une pierre magique découverte dans les ruines: un minéral noir et luisant capable d’accomplir des miracles. D’autres pierres furent rapidement découvertes, de tailles et de formes diverses, toutes supposées détenir des pouvoirs extraordinaires. D’après ces fables, elles redonnaient la vue aux aveugles, soignaient les malades, faisaient pousser les arbres en un jour, et permettaient aux morts de marcher et de parler. Mais surtout, du plomb fut transformé en or: un miracle accompli pour le compte de Siegfried, Comte de Reikland, par son alchimiste personnel Vaun Hoffman. La rumeur de cette découverte se répandit comme une traînée de poudre à travers l’Empire et le Vieux Monde, et toutes sortes d’hommes ne tardèrent pas à affluer dans les ruines de Mordheim en quête de cette fabuleuse pierre magique. C’est ainsi que les ruines de Mordheim attirèrent l’attention des seigneurs de l’Empire et de bien d’autres, car puissance et fortune étaient à prendre!
Certains désiraient amasser de l’or pour payer leurs armées et satisfaire leurs ambitions impériales, d’autres convoitaient le pouvoir magique, et d’autres encore étaient simplement cupides ou mus par des raisons plus sinistres que des hommes loyaux et bons pourraient à peine imaginer.
On entendit ensuite parler de monstres rôdant dans les ruines, des rats géants de la taille d’un homme, des morts-vivants, des démons et des créatures mutantes. Il n’en sera pas dit davantage pour le moment, mais tous vinrent à Mordheim avec leurs rêves, ignorant que de leurs actions allait dépendre le destin du monde.

Au septième coup de la cloche
des sept Empereurs,
Le ciel, la terre
et l’enfer seront mêlés.
Lorsque brûlera
le pays de Sigmar,
Ensemble marcheront
morts, démons, bêtes
et hommes.

Les Versets de
Macadamnus
– Verset CCXXl


agila Rien ne rime mieux avec la victoire que l'Artillerie Impériale agila

Lokenn
Scout
Scout

Messages : 69
Age : 32
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mordheim

Message par Lokenn le Dim 11 Sep 2011 - 13:28

Les Bandes de Mordheim :


Qui peut bien venir à Mordheim? Et qui peut bien ne pas y être? Des hommes venus de tout l’Empire habitent les campements miteux qui entourent Mordheim, des hommes de Middenheim la cité d’Ulric, de Marienburg sur la côte ouest, de Sylvanie et de Wissenland, et de tous les pays qui les séparent. Certains viennent pour leurs propres raisons obscures, mais l’écrasante majorité ne vient que pour faire fortune. Ces aventuriers mercenaires sont pour la plupart engagés par les souverains de Middenheim, de Marienburg et de Reikland, qui convoitent tous trois le trône et sont de loin les plus riches et les plus ambitieux. En vérité, la rivalité entre ces trois comtes est si grande qu'il est rare de voir leurs hommes camper ensemble, et que l'on n'a jamais vu ces guerriers d'origines différentes combattre en bande les uns aux cotés des autres.

Nous suivions ce chemin bien connu vers
la Cité des Damnés et nous passâmes
devant eux. Ils pendaient des croix
auxquelles ils étaient cloués en une longue
ligne le long de la route. Nous marchions
tandis que les yeux de ces cadavres brisés
nous suivaient, et que leurs têtes se
tournaient pour nous murmurer
‘Repartez… repartez… repartez.

Des autres prétendants au trône, le souverain de Sylvanie, le comte von Carstein, est le plus puissant, mais sa réputation est si terrible que peu acceptent son or. On dit qu’il se livre aux plus abominables des hérésies en buvant du sang humain et en usant de nécromancie pour ressusciter les morts. Ses serviteurs, étranges et perfides, explorent eux aussi les ruines de la Cité des Damnés, bien qu’ils restent dans l’ombre en évitant la lumière du jour. Peu de gens suspectent la véritable nature de von Carstein, sauf peut-être les Répurgateurs qui soupçonnent tout, et il reste pour le moment un prétendant de plus au trône de Sigmar. Qui sait quelles ambitions nourrit le Grand Théogoniste de Sigmar? Il a refusé la couronne à Dame Magritta de Marienburg, s’aliénant ainsi les guildes marchandes, et surtout les Libres Marchands de Marienburg dont les membres occupent des positions importantes dans l’Empire. En proclamant une sainte croisade contre les mutants et les sorciers, le Grand Théogoniste a envoyé l’Ordre des Templiers, communément appelés les Répurgateurs, explorer Mordheim à la recherche de pierre magique. Il prêche la rédemption, la vengeance de Sigmar et l’amour du temple, mais beaucoup pensent qu’il recherche un pouvoir plus matériel que spirituel. Et que dire des ambitions contrariées des Libres Marchands et de tous ceux pour qui l’ancien système et ses coutumes sont des chaînes qui les entravent?
Beaucoup se sont tournés vers les cultes secrets des dieux noirs, dont l’adoration constitue la pire des hérésies, et vers la sorcellerie contre nature qui touche au Chaos lui-même. Leurs ambitions les amènent secrètement à Mordheim où ils prospectent la pierre magique. Là, ils se sont trouvé un chef, un Empereur Noir, dont nul ne peut dire s’il est homme ou démon. Il se nomme le Seigneur des Ombres, Maître des Possédés, et habite la Fosse de Mordheim, au fond du cratère où les feux de la colère de Sigmar brûlent encore et dont les fissures béantes crachent de nauséabondes vapeurs.
De ce royaume dans le royaume sortent des créatures démoniaques, difformes et maléfiques, à l’aspect hideux et à la force démesurée qui infestent les ruines de la Cité des Damnés.

Rien n’est resté intact dans la Cité des
Damnés, tout a été dévasté et carbonisé.
Là où le marteau a frappé s’étend à
présent une fosse dont les bords sont
restés brûlants, et dont les flancs sont
aussi lisses que du verre, comme si la
chaleur de la colère de Sigmar avait fait
fondre la roche. Les vapeurs qui en
émanaient étaient si toxiques et épaisses
que le nuage mit plusieurs semaines à se
dissiper. Les curieux purent alors y
discerner ça et là, comme des insectes
piégés dans l’ambre, les morts encore
vêtus pour cette fatale et ultime nuit de
fête et d’égarement, le visage empreint
d’une terreur intense.

Que dire encore des Sœurs de Sigmar, ces anciennes ennemies de l’Ordre des Templiers qui nie la légitimité des femmes dans le clergé de Sigmar? Stricts, intraitables et sourds à toute raison, les Répurgateurs accusent ouvertement les sœurs d’hérésie et d’offense à Sigmar. Mais les sœurs ne sont pas sans défense, elles comptent parmi elles les filles des plus nobles maisons de l’Empire. Leurs couvents donnent ainsi asile à celles qui auraient autrement été une gêne ou un problème pour leurs familles. Ces deux organisations affiliées à Sigmar peuvent combattre côte à côte dans Mordheim, mais restent des ennemis jurés, car leur rivalité implacable est de nature religieuse, et nulle parole d’apaisement ou de pardon ne saurait y mettre fin. Les Sœurs de Sigmar occupent une position unique à Mordheim. Leur couvent, le Temple du Roc de Sigmar, repose sur une grande île rocheuse dressée au centre du fleuve Stir qui traverse la ville et la divise en deux. Bien que la destruction de Mordheim ait laissé quelques bâtiments debout, c’est un véritable miracle que le temple et ses occupantes aient survécu intacts. En effet, tandis que tous autour d’elles sombraient dans l’égarement et la dépravation, les sœurs n’oublièrent pas leur devoir sacré et ne cessèrent de prier Sigmar, échappant ainsi à sa sentence: c’est en tout cas ce qu’elles prétendent, car il n’y a certes personne qui pourrait témoigner du contraire. Les Répurgateurs ne croient pourtant pas à cette piété salvatrice, et clament que les sœurs ont scellé un pacte démoniaque en livrant Mordheim à la destruction tout en y échappant elles-mêmes. Aujourd’hui encore, les sœurs semblent avoir la bénédiction de Sigmar, ou d’une puissance infernale, car la grande hauteur de leur refuge les élève au-dessus des vapeurs empoisonnées et les en préserve. Il reste les autres habitants de Mordheim, les mutilés et les monstrueux, les mutants et les démons. D’où sortent-ils et pourquoi sont-ils ici? Cela reste pour l’instant un mystère, même si la lumière finit toujours par être faite. Les étranges créatures rats qui fouinent dans les ruines seront pour le moment oubliées, comme aimerait pouvoir le faire plus d’un courageux aventurier mercenaire. Ces dernières gardent leur histoire pour elles-mêmes, et la plupart des hommes préfèrent nier leur existence, ou les mettre dans le même sac que les autres monstruosités qui sont monnaie courante dans la Cité des Damnés.

Voici donc les principaux acteurs sur cette scène de destruction: les aventuriers mercenaires de Reikland, de Middenheim et de Marienburg, les serviteurs morts-vivants du Comte Vampire von Carstein, le Culte du Maître des Possédés, les Répurgateurs du Grand Théogoniste, les saintes Sœurs de Sigmar, et, les plus mystérieux de tous, les créatures des ruines.



Source : Games Workshop


agila Rien ne rime mieux avec la victoire que l'Artillerie Impériale agila

Lokenn
Scout
Scout

Messages : 69
Age : 32
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mordheim

Message par Leman Russ le Dim 11 Sep 2011 - 13:54

Magnifique présentation du jeu et de l'univers de Warhammer. Wink

plusun





Leman Russ
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 5837
Age : 46
Localisation : Finistère Sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mordheim

Message par Turielo le Dim 11 Sep 2011 - 14:10

Merci pour ce sujet bien écrit et détaillé! plusun


-------------------------------------------------------------
+++ Burn the Heretic +++
+++ Purge the Unclean +++

agila :inquisition: agila

Turielo
Sergent Space Marine
Sergent Space Marine

Messages : 837
Age : 28
Localisation : Bordeaux

http://obscuraelibrarium.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mordheim

Message par Corax le Dim 11 Sep 2011 - 15:21

je ne connaissais pas du tout ce jeu sur l'Univers Warhammer Battle merci Lokenn plusun

Corax
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 6647
Age : 38
Localisation : Délivrance / Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mordheim

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 22:46


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum