Elric le nécromancien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Elric le nécromancien

Message par Roboutte Guilliman le Lun 19 Sep 2011 - 21:46


Bon, pour commencer juste les titres... après, dès que j'ai plus de 5 minutes, le symopsis



Give a monkey a brain... And He'll swear that he's the center of the Universe

Roboutte Guilliman
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 4523
Age : 50
Localisation : Suisse, Montpellier, Savoie.. Le multiverse quoi

Revenir en haut Aller en bas

Re: Elric le nécromancien

Message par Administration le Mar 20 Sep 2011 - 5:12



Pour faire bref :

Source d) Le Cycle D'Elric

Le cycle d'Elric est une série de fantasy écrite par Michael Moorcock. Elle met en scène les aventures de l'albinos Elric, dernier empereur de Melniboné, et prend place dans le Multivers, un ensemble d'univers parallèles. Elric y est l'une des incarnations du Champion éternel, comme la plupart des héros de Moorcock.

Influencé par Pratt, Burroughs et Howard, entre autres[1], Michael Moorcock a conçu Elric en réaction au cliché du héros de sword and sorcery représenté par Conan le Barbare : il est albinos (trait inspiré d'un méchant de pulp, « Zenith l'albinos[2] »), faible et maladif, présente un caractère fortement romantique[3] et désespéré, ne recherche ni gloire ni richesse (il abandonne de son plein gré le trône de Melniboné pour courir le monde), et s'adonne fréquemment à la sorcellerie.

Sa première apparition a lieu dans la nouvelle « La Cité qui rêve », parue en juin 1961 dans le n° 47 de Science Fantasy. Elle pose les fondements du mythe, avec la trahison et la ruine de Melniboné et la mort de Cymoril, la bien-aimée d'Elric, de ses propres mains. Apparaît également dans cette nouvelle Stormbringer, l'épée noire d'Elric, qui boit les âmes de ses adversaires et transmet une partie de sa force à son maître.

Michael Moorcock écrit ensuite dix autres nouvelles avec Elric pour héros, introduisant son compagnon, Tristelune d'Elwher, et son ennemi juré, le sorcier Theleb K'aarna. Les quatre dernières, réunies dans Stormbringer (1965), fournissent la conclusion du cycle, au terme d'une lutte mondiale entre Loi et Chaos qui voit le monde d'Elric disparaître pour laisser place au nôtre.

Par la suite, Moorcock revient fréquemment à Elric en écrivant plusieurs romans et nouvelles qui se déroulent avant les événements du cycle principal (Elric des dragons, La Forteresse de la perle, Le Navigateur sur les mers du destin) ou s'insérant entre deux nouvelles (La Revanche de la Rose). Il en profite également pour lier Elric aux autres incarnations du Champion éternel en lui faisant rencontrer Corum, Hawkmoon et Erekosë dans deux nouvelles.

De nombreux auteurs ont pastiché Elric. Un recueil de nouvelles, Tales of the White Wolf, est paru en 1994 (en deux tomes en français : Par-delà le multivers et La Gloire d'Elric), avec notamment des contributions de Tad Williams et Neil Gaiman.


En France, le cycle d'Elric est généralement divisé en neuf tomes, suivant le découpage de l'édition Pocket :

1. Elric des dragons (Elric of Melniboné) – 1972
2. La Forteresse de la perle (The Fortress of the Pearl) – 1989
3. Le Navigateur sur les mers du destin (The Sailor on the Seas of Fate) – 1976
4. Elric le nécromancien (The Weird of the White Wolf)
* Le Songe du comte Aubec (The Dream of Earl Aubec) – 1964 (Elric n'apparaît pas dans cette nouvelle)
* La Cité qui rêve (The Dreaming City) – 1961
* Tandis que rient les dieux (While the Gods Laugh) – 1961
* La Citadelle qui chante (The Singing Citadel) – 1967
5. La Sorcière dormante (The Sleeping Sorceress / The Vanishing Tower) – 1971
6. La Revanche de la Rose (Revenge of the Rose) – 1991
7. L'Épée noire (The Bane of the Black Sword)
* Le Voleur d'âmes (The Stealer of Souls) – 1962
* Les Rois oubliés (Kings in Darkness) – 1962
* Les Porteurs de flammes (The Flamebringers) – 1962
* Sauver Tanelorn (To Rescue Tanelorn) – 1963 (Elric n'apparaît pas dans cette nouvelle)
8. Stormbringer (Stormbringer)
* Le Retour du dieu mort (Dead God's Homecoming) – 1963
* Les Frères de l'épée noire (Black Sword's Brothers) – 1963
* Le Bouclier du géant triste (Sad Giant's Shield) – 1964
* Le Trépas du seigneur condamné (Doomed Lord's Passing) – 1964
9. Elric à la fin des temps (Elric at the End of Time)
* Le Dernier Enchantement (The Last Enchantment) – 1962
* Elric à la fin des temps (Elric at the End of Time) – 1977
* (contient deux autres nouvelles ne concernant pas Elric)
10. Elric, les buveurs d'âmes 2011 écrit en collaboration avec Fabrice Colin


Administration
Admin
Admin

Messages : 6890

Revenir en haut Aller en bas

Re: Elric le nécromancien

Message par Invité le Mar 20 Sep 2011 - 6:41

Une bonne série que le cycle d'Elric. Moorcock avait inventé le Chaos avant même Games Workshop.

chaostar

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Elric le nécromancien

Message par Roboutte Guilliman le Mer 21 Sep 2011 - 11:15

En fait l'histoire est belle, car c'est le premier anti héros de la Sf fantasy...

Dans les années 89 a Montpellier, des potes et moi même avions créé un Opéra Rock : Elric le nécromancien... Bien sur cela n'a pas marché.. trop de métal dedans.. Pourtant cela s'y prétait a merveille.

Ce qu'il faut savoir, c'est que l'Histoire se passe bien avant notre ère.. avant même les dinosaures.

De mémoire, cela commence ainsi :
Il y eu la Chine, la grèce, Alexandre, César et les Romains, puis d'autres nations, qui émergèrent et tombèrent dans l'oubli. Car seule Mélnibonée régna sur le monde durant cent siècles ( ça vous rappelle rien?). Durant 10000 ans, les princes dragons dominèrent la terre. Mélnibonée était le centre de tout. Mais peu a peu, tel un cancer, la décadence survint.. les dragons ne se réveillaient plus aussi facilement qu'auparavant, les Ménilbonéens, se replièrent sur eux même, fort de leur pouvoir, et du soutien D'Arioch, le grand Dieu du Chaos. Imryr, la capitale devint la cité qui rêve. ses habitants s'adonnant a tous les plaisirs.. sans plus se préocuper des "jeunes royaumes", les royaumes humains, qui profitant de sa faiblesse, commencèrent a émerger.
et survint le plus improbable des Rois. Elric, l'albinos, une fin de race, mais l'héritier du trône, ne survivant que grâce a des décoctions de plantes, faible.. Tout comme l'était devenu sont peuple.
Pour se faire une idée de l'évolution du monde, Elric quitta Mélnibonée, la laissant à la charge de son cousin Yrkoon pour un an.
Au cours de ses périgrinations, Arioch lui offrit Stormbringer, la buveuse d'âmes, qui lui permettait de survivre, au dépend de l'essence vitale de ses victimes.. et il découvrit le monde, et sut que Mélnibonée, n'avait plus sa place dans ce dernier.

Ainsi commence la saga d'Elric, Albinos, souffreteux, sorcier, assassin et héros.Dernier roi de Mélnibonée


Give a monkey a brain... And He'll swear that he's the center of the Universe

Roboutte Guilliman
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 4523
Age : 50
Localisation : Suisse, Montpellier, Savoie.. Le multiverse quoi

Revenir en haut Aller en bas

Re: Elric le nécromancien

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 23:17


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum