[ROMAN 40K] C.O.E. -Croisade Maudite - Livre IV -Pour l'Empereur malgré Lui

Page 7 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: [ROMAN 40K] C.O.E. -Croisade Maudite - Livre IV -Pour l'Empereur malgré Lui

Message par Corax le Mar 29 Nov 2011 - 17:16

On s'attend donc à une bataille entre Space Marines pour la suite.
avatar

Corax
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 6647
Age : 39
Localisation : Délivrance / Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ROMAN 40K] C.O.E. -Croisade Maudite - Livre IV -Pour l'Empereur malgré Lui

Message par Turielo le Mer 30 Nov 2011 - 14:34

RÉUNION:

La charge monstrueuse de motocycles Space Marines frappa de plein fouet les rangs des mutants et un grand nombre d'eux moururent sans vraiment comprendre la fureur à l'état pure qui se déversait sur eux.
Le Capitaine Kheen à la tête des White Scars avait le visage comprimé de colère et faisait faire de grands moulinets à sa hache énergétique, faisant voler ça et là des têtes, des membres et des corps brisés.
Le ronflement de leurs moteur n'était rien comparé au hurlement de rage pure qui s'échappait de leurs poumons et de leurs gorges sauvages, faisant aussi sûrement trembler la terre comme leurs ennemis.

Le Premeir Capitaine Er'sham reçu cette charge comme un choc titanesque, bien qu'il ne fut pas directement visé, et resta un moment sans pouvoir bouger, tétanisé par un mélange de surprise, de peur et de colère. Les White Scars étaient sensés se trouver des kilomètres plus loin, déjà à combattre aux abords de la cité renégate de Circias. Que faisaient ils là?

L'esprit toujours embrumé de questions, Er'sham esquiva instinctivement un coup ascendant porté par un de ses anciens frères déformé par le Bouleversement Charnel, son bras devenu aussi épais qu'un canon de Predator, et tout aussi solide semblait-il, mais ça, Er'sham ne tenait pas à le vérifier. Il plongea son épée de force dans les côtes de la créature qui fut un temps était humaine, et en extirpa dans d'extraordinaires giclées de sang noir et épais un tas fumant de viscères palpitantes qui s'écrasèrent au sol en se tordant.
La créature vacilla et finit par s'écraser au sol pour ne plus se relever, son torse tout entier ouvert en deux comme les ailes d'un oiseau obscène.

Er'sham repartit au combat sentant l'adrénaline couler à flot dans ses veine chaque fois qu'un de ses anciens frères déformés se dressait devant lui, et encore plus lorsqu'un White Scar tonitruant passait à proximité, ne sachant réellement qui était son pire ennemi sur le moment.

Il mit un moment à comprendre qu'une fois encore, les Fils du Khan ne les attaquaient pas eux, mais la manifestation affreuse du Warp qu'étaient devenus les malheureux qui avaient succombé au Mal. Encore un coup du sort, pensa le Capitaine, bien qu'il se méfiait quant à savoir si cette fois cela allait bien s'achever.

Pour Magnus et ses guerriers, la réponse ne faisait aucun doute, tandis que le Capitaine de la Cinquième Compagnie faisait l'objet de toutes les attentions des White Scars qui se pressaient autour de lui pour avoir l'honneur de lui arracher la tête et la ramener sur Chogoris.
Mais le Capitaine dont l'image détournée par le Warp était plus étincelante de colère que jamais les repoussaient un à un sans paraître éprouver de fatigue ni de remords, son regard terriblement vide, et son visage sombrement fermé en une expression mortuaire trop difficilement compréhensible pour que Er'sham s'essaye à la déchiffrer.

D'un bond puissant, Kheen sauta de sa moto endommagée par une rafale de bolts, et sauta dans la mêlée, sauvage nimbé d'une aura de force brute, n'apportant cette fois rien d'autre avec lui que mort et destruction. Il se fraya un chemin vers le Cinquième Capitaine Sun Hawk, mais ne parvint jamais à l'atteindre, se retrouvant soudain face à face avec Er'sham, qui leva une lame hésitante, ne sachant pas si il devait choisir de sauver son frère ou de continuer à sauver l'avenir du Chapitre, tout aussi perdu qu'il paraissait être.

Kheen parut profondément offusqué par l'attitude d'Er'sham qui raffermit sa poigne autour du manche de l'arme, les yeux rivés sur les puits de colère que formaient ceux du White Scar.
Pour la première fois depuis leur rencontre, le sympathique barbare avait laissé place à une brute sanguinaire furibonde, et ce seul spectacle suffit à conforter Er'sham dans l'idée que cet épisode de la campagne de Vafryys allait sonner le glas de l'un des deux camps Astartes.

"Qu'est ce que tout cela signifie, Ariam? tonna Kheen, écumant de rage. Le Warp s'est emparé de vos frères, et vous osez vous dresser comme cela devant moi? Votre esprit aussi est il obscurci par les Sombres Puissances? Est ce donc mon rôle d'avoir retrouvé et massacré nos descendants corrompus?
-Je vous en prie, Capitaine Kheen, contenez vous, ce n'est pas ce que vous croyez! répliqua Er'sham d'un ton ferme et résolu, bien que tout son être était tenaillé par un désespoir sourd.
-Je sais ce que vous allez me dire! hurla Kheen, d'un ton agacé. Un piège du Chaos! Une manipulation! Cessez de mentir et dites moi ce que vous cachez réellement!
-Nous... intervint une nouvelle voix derrière Er'sham qui se sentit poignardé par une affreuse dague sournoise. Il savait très bien de qui il s'agissait et se sentit doublement trahi. L'Archiviste Kak'tor apparut comme il le craignait, calme comme il en avait pris l'habitude. Mon Premier Capitaine, qu'il me pardonne, tiens à vous cacher la vérité à notre sujet...
-Quelle vérité? De quoi parle-t-il? grogna Kheen, levant son arme dans une mise en garde trop claire envers les Sun Hawks qui lui faisaient face.
-Que nous servons l'Empereur malgré Lui. déclama Kak'tor, ne faisant qu'agacer davantage le White Scar par son mysticisme. Nous sommes Sa honte, Son échec, et bien qu'Il ait déjà tenté de nous détruire par le passé, Il a échoué, et cette fois Il réussira. Mais cette fois les Loups ne sont pas là.
-Quels sont là ces blasphèmes, sorcier? cracha Kheen, furibond.
-Les paroles d'un descendant de traître. Voilà ce qu'elles sont." fit une nouvelle voix grondante comme le tonnerre.

Le ciel flamboyant sembla s'obscurcir d'un seul coup et un grand froid balaya la plaine sablonneuse gorgée du sang des frères retournés les uns contre les autres.
Sur l'effet, les combats cessèrent instantanément.
Une brume épaisse et surnaturelle commença à planer faiblement sur le théâtre des combats, et de vagues silhouettes s'y débattaient, quelques coups de feu épars témoignant que tous les combats ne s'étaient pas arrêtés.
Er'sham et Kheen balayèrent les méandres fantomatiques des yeux, tentant de comprendre quel était là ce nouveau maléfice, et seul son rire grinçant et chargé de malice leur en indiqua la source.

Comme apparaissant de nulle part, le sorcier Thousand Son lévita parmi les tentacules de brume pour surplomber les Astartes fratricides, et malgré la présence de son casque immonde, on pouvait aisément deviner à quel point il se réjouissait de la situation.
Son aura électrique crépitait comme un orage miniature, et d'autres ombres se matérialisèrent à ses côtés, une par une.

Un par un chaque sorcier de l’innommable Cabale qu'ils servaient apparurent et vinrent se placer aux côtés de leur maître Azefal, chacun éminemment puissant, témoignant d'une maitrise obscure et parfaite des mystères du Warp.

Au sol, tous se retrouvèrent soudainement encerclés par des silhouettes à l'allure d'automates de géants bleus et or. Les pantins des Thousand Sons étaient, cette fois, tous là et visibles, terriblement nombreux...

Azefal laissa rouler une foix de plus son ignoble rire de tempête.
"Comme c'est agréable de vous voir tous ainsi réunis." dit il en ricanant.

Un vent chargé des murmures désemparés de milliers d'âmes tourmentées tourbillonna dans la plaine tandis que les White Scars et les Sun Hawks, subitement réunis, apprêtaient lentement leurs armes contre ce nouvel ennemi, tout à fait conscients de ce qui allait se tramer dans les quelques secondes qui allaient suivre.

La voix d'orage spectral d'Azefal continuait de se moquer d'eux, chargée de maléfice et d'autosatisfaction, voyant là les derniers rouages de son plan démoniaque se mettrent en place.
"Comme il est plaisant de vous voir réunis devant moi pour mon triomphe et mon élévation!"



-------------------------------------------------------------
+++ Burn the Heretic +++
+++ Purge the Unclean +++

agila :inquisition: agila
avatar

Turielo
Sergent Space Marine
Sergent Space Marine

Messages : 837
Age : 29
Localisation : Bordeaux

http://obscuraelibrarium.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ROMAN 40K] C.O.E. -Croisade Maudite - Livre IV -Pour l'Empereur malgré Lui

Message par Corax le Mer 30 Nov 2011 - 17:37

Cela sent le roussi pour les White Scars et les Sun Hawks encore loyalistes.
avatar

Corax
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 6647
Age : 39
Localisation : Délivrance / Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ROMAN 40K] C.O.E. -Croisade Maudite - Livre IV -Pour l'Empereur malgré Lui

Message par Administration le Mer 30 Nov 2011 - 18:46

Bravo Turielo, c'est toujours aussi passionnant. Smile
avatar

Administration
Admin
Admin

Messages : 6890

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ROMAN 40K] C.O.E. -Croisade Maudite - Livre IV -Pour l'Empereur malgré Lui

Message par Turielo le Jeu 1 Déc 2011 - 15:44

VÉRITÉ:

Les White Scars, fidèles à eux mêmes dans leur rage contre le Grand Ennemi, furent les premiers à laisser éclater leur rage contre les nouveaux arrivants, délivrant leur fureur par leurs bolters et leurs armes blanches.
Les Thousand Sons répliquèrent sans broncher, méthodiquement, mécaniquement, automatiquement.
Les Sun Hawks, eux, semblaient plus tenter de chercher leur véritable cible, perdus entre les Fils maudits de Magnus, ceux du Khan, ou leurs propres frères corrompus. Certains réagirent avec hésitation, d'autres se contentèrent d'éviter les coups portés contre eux, en ne répliquant uniquement que contre un agresseur direct.

Er'sham ne perdit pas des yeux le sorcier renégat qui virevoltait toujours au dessus d'eux, lui aussi n'attaquant pas, se contentant de rire à la vue de ce chaos martial qui rugissait sous ses pieds. Le Premier Capitaine des Sun Hawks tentait tout autant de ne pas perdre de vue le Capitaine White Scar qui, toujours autant dépassé par les évènements, faisait voler son épée de gauche à droite, en quête de sa prochaine cible, les yeux braqués aussi sûrement qu'un bolter sur le traître en lévitation.

Azefal était toujours entouré de ses sorciers, au nombre de cinq, qui quant à eux lançaient ça et là des éclairs d'énergie corrompue qui allaient consumer leur cible infortunée. Le sorcier majeur riait à plein poumons, et son corps tout entier crépitait d'une énergie nauséabonde qui souleva le coeur à plus d'un, tant son aura de puissance gonflait encore et toujours.

Magnus, comme échappé d'un cauchemar, s'était relevé, le regard flamboyant de colère levé vers le groupe de sorciers Thousand Sons, les sachant coupables de ce qui arrivait à son Chapitre bien aimé. Keel'er, toujours à ses côtés, sentait gonfler l'aura psychique de son ami Capitaine, et tressaillit lorsqu'un frisson glacé lui parcouru toute la colonne vertébrale, effrayé qu'il était par la puissance de la résonance dans le Warp que devenait Magnus.

Si la majorité des Sun Hawks contrôlaient toujours leurs désirs de se servir de leurs pouvoirs, certains avaient succombé à cette envie et en usaient ouvertement, pour la plus grande horreur des White Scars qui voyaient là leurs alliés et descendants devenir d'affreux sorciers, doublés pour certains de mutants infâmes.
Keel'er vit avec désespoir les combats reprendre entre certains de ses frères et des Whites Scars qui ne voyaient plus qu'en eux des ennemis de l'Humanité à abattre.

Mais les Thousand Sons captaient tout de même l'essentiel de l'attention, et les deux factions Astartes qui se regardaient désormais avec haine et méfiance en faisait toutefois une cause commune de destruction. Les automates qui avaient été jadis de glorieux Astartes avançaient lentement en faisant feu ou en projetant des trainées d'énergie destructrice, et étaient à présent rejoints par une masse grouillante des derniers serviteurs qui avaient survécu à leurs sombres manigances ou à la purge des impériaux. Ils étaient encore fort nombreux, malgré que ce ne fut plus qu'un amalgame de guerriers hautement corrompus provenant de cité ruches ou de régions différentes.

L'engagement fut très vite total et le corps à corps inévitable, le plateau surplombant la large crevasse du canyon devenant une véritable arène théâtre d'un sanglant pugilat, dont nul observateur extérieur n'aurait pu dire qui attaquait qui.
La confusion était totale, et le nombre d'erreurs et de coups fratricides qui s'enchainaient ne faisaient que satisfaire Azefal qui contemplait là la pièce finale de son difficile puzzle qui finissait de s'emboîter dans les rouages de sa gigantesque machination.

Er'sham esquiva un coup qui tomba de nulle part, et n'en trouva pas le porteur, tirant malgré tout en plein dans le torse d'un soldat d'Afriddis trop impudent pour avoir espérer l'abattre de sa lame tronçonneuse rouillée et bien trop lourde pour lui. Le corps éclata lorsque les deux bolts tirés pénétrèrent ses chaires, mais deux autres prirent sa place.
Se laissant entièrement prendre par le combat pour sa seule survie, Er'sham relâcha un instant son attention sur les sorciers du Chaos, suffisamment longtemps pour les perdre de vue dans la mêlée sanglante.

Par un concours de circonstances, toutefois, il se retrouva rapidement épaule contre épaule avec le Capitaine Kheen, pris à partie par une groupe de choses dont on aurait pu un jour dire qu'elle fussent humaines. Le White Scar les fit voler d'un revers de son arme énergétique et fit éclater le crâne d'une autre d'un coup ascendant de son poing fermé en une masse de force brute, avant de tourner son regard plein de colère vers le Sun Hawk, presque comme si il lui reprochait sa seule présence si près de lui.
"Nous sommes finalement réunis face au véritable adversaire, Capitaine Er'sham, mais n'allez pas croire que j'en ai fini avec vous! gronda-t-il. Je percerai votre mystère et ferai éclater la vérité au grand jour, aussi terrible pour vous soit elle.
-Je le sais Capitaine Kheen. fit Er'sham, sombrement, tout en séparant le buste du reste de son corps d'un hérétique difforme qui s'était imprudemment jeté sur lui. Mais je vous prie de me croire lorsque je vous dis que vous ne pourrez jamais comprendre totalement ce que nous sommes ni la volonté qui nous anime.
-Vous parlez comme un blasphémateur, Ariam. Par le Trône, quelle mensonges votre bouche cache-t-elle encore? Qu'êtes vous donc?
-Un enfant honteux qui tiens à se racheter aux yeux de son Père, Capitaine Kheen. Rien de plus. Un Fils loyal à l'Empereur, et un défenseur de l'Imperium, comme le furent mes ancêtres, et comme le seront mes héritiers. Croyez le. Même si les évènements vous montrent le contraire.
-C'est bien difficile en vérité... répliqua sèchement Kheen en écrasant le torse d'un renégat au sol dans un bruit affreux. Les vôtres ont été touchés par la corruption, et vous avez vous mêmes tentés de vous défiler face à moi plutôt que d'affronter votre destin en me révélant immédiatement ce qui se passait! Votre attitude même est un mensonge, et je ne peux avoir confiance en quelqu'un qui ment!
-Je n'ai jamais voulu vous mentir, Haark. Mais je n'ai pu faire autrement. Pour le bien de mes frères, et pour le vôtre.
-Que voulez vous dire? De quoi vouliez vous nous protéger? Croyez vous que je ne peux rien comprendre? Que je ne suis qu'un sauvage? Par les steppes glacées de Chogoris, Ariam! Je vous tenais en haute estime depuis toujours, mais vous ne m'avez jamais rendu cette confiance et cette amitié!"

Il s'interrompit le temps de tuer un groupe d'hérétiques sifflants et sans visage, et tourna un visage à l'expression inquisitrice.
"Sar-Khel... Karr... Mes frères... Vous les avez tués, n'est ce pas?"

Er'sham ne répondit pas, se contentant de fixer ce regard glacial qui était un mélange poignant de fureur contenue, de tristesse et de douleur, trop honteux pour répondre de ces crimes, commis par ceux de ses frères qui avaient voulu garder par les pires moyens le sombre secret qui faisait leur Chapitre.
Il entendit des légions de murmures lui assaillir le crâne, riant, grinçant et se moquant de lui et sa situation, lui hurlant de révéler la vérité et de laisser le White Scar lui arracher le coeur. Er'sham leva les yeux vers les sorciers de la Cabale, et aperçu Azefal qui le fixait en faisant toujours autant rouler son ricanement infernal, et sentit une terrible pression se faire sur ses épaules.
Kheen leva à son tour son regard de braises vers le sorcier.

"Assez de tous ces mystères! hurla-t-il, au comble de sa rage, des murmures étranglés incessant commençant aussi à lui tenailler l'esprit. Je veux la vérité! Je veux savoir!
-Le Sun Hawk la connais, bien sûr, mais comment un descendant d'hérétique peut-il seulement penser à vous l'avouer, Capitaine Kheen? grinça Azefal en descendant lentement vers eux en ouvrant des bras qui auraient pu être accueillants en d'autres circonstances. Comme un Fils de Propspero peut il se confier à un serviteur du Dieu Cadavre?
-Prospero? répéta Kheen, la gorge serrée, avant de river à nouveau son regard sur Er'sham. C'est donc cela? Vous êtes un...-les mots ne voulurent pas sortir de sa gorge, aussi les cracha-t-il littéralement - Vous êtes un fils de Magnus le Sorcier? Un traître? Un corrompu?"

Sa voix enflait de colère et de dégoût. Er'sham serra les poings, cherchant à toute vitesse comment déjouer les machinations du sorcier et d'empêcher Kheen de découvrir la vérité sur eux.
Mais Azefal profita joyeusement de son état de faiblesse.
"Comment le Capitaine Er'sham peut il se le permettre, alors qu'il est de par son sang rejeté par son Père Cadavre et par son allégeance stupide rejeté par ses véritables frères? Ce n'est que folie, ne trouvez vous pas, Capitaine Kheen?
-Ariam! Est ce là la vérité que vous me cachiez? Dit-il vrai? demanda le White Scar, désemparé. Êtes vous un rejeton du Traître?"

Er'sham luttait. Il luttait de toute ses forces pour pouvoir trouver une alternative. Mais tout ce qu'il trouvait impliquait la mort de Kheen et des autres White Scars, ou la sienne.
Son esprit se tortillait dans tout les sens, et il souhaita un instant qu'u plus grand cataclysme ne les détournent de cet instant.

Les autres sorciers avaient rejoins leur maître et persifflaient, susurrant à Kheen ce qu'il voulait entendre, et ce qu'Er'sham voulait tant cacher.
Il lutta... Encore... Et encore...

Et échoua.

"Oui."
Sa voix claqua. Il lui sembla un instant qu'un autre avait prononcé la terrible affirmation, mais c'était bien sa voix.
Et il sentit soudain toute la pression qui lui pesait tant s'envoler. Il retrouva une force bouillonnante en lui.
Et il continua, retrouvant toute sa ferveur.

"Oui, nous sommes les Fils perdus du Cyclope. Et nous l'avons renié en tant que traître, ainsi que les perfides qui l'ont suivi. Nous servons l'Empereur, et personne d'autres. Et nous le servirons encore et toujours, qu'Il le souhaite, ou non."

Et sous le regard effaré de Kheen, Er'sham fut instantanément auréolé de lumière, s'élevant dans les airs en une terrible incarnation de colère vindicative, ayant enfin lâché les entraves qu'il avaient maintenues autour de son esprit si puissant durant tant d'années.

Libérant son potentiel psychique pour la première fois, il fondit en hurlant de rage sur Azefal, qui, bien malgré lui, recula dans les airs, effrayé par cette réaction qu'il n'avait absolument pas anticipée...


-------------------------------------------------------------
+++ Burn the Heretic +++
+++ Purge the Unclean +++

agila :inquisition: agila
avatar

Turielo
Sergent Space Marine
Sergent Space Marine

Messages : 837
Age : 29
Localisation : Bordeaux

http://obscuraelibrarium.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ROMAN 40K] C.O.E. -Croisade Maudite - Livre IV -Pour l'Empereur malgré Lui

Message par Corax le Jeu 1 Déc 2011 - 16:39

Les Sorciers Thousands Sons maudits vont s'en prendre plein la tête par le 1er Capitaine des Sun Hawk.

Les White Scars en savent un peu plus de leurs Frères Space Marines.

Belle suite.
avatar

Corax
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 6647
Age : 39
Localisation : Délivrance / Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ROMAN 40K] C.O.E. -Croisade Maudite - Livre IV -Pour l'Empereur malgré Lui

Message par Abaddon le Jeu 1 Déc 2011 - 16:47

Corax a écrit:Les Sorciers Thousands Sons maudits vont s'en prendre plein la tête par le 1er Capitaine des Sun Hawk.

Les White Scars en savent un peu plus de leurs Frères Space Marines.

Belle suite.


Ils sont pas un peu nombreux pour un seul Capitaine !! Evil or Very Mad


Ok d) d)




“Je suis l'Archi-ennemi, le Destructeur de Mondes. C'est par ma main que le faux Empereur sera déchu."
avatar

Abaddon
Primarque
Primarque

Messages : 4418
Age : 52
Localisation : Oeil de la Terreur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ROMAN 40K] C.O.E. -Croisade Maudite - Livre IV -Pour l'Empereur malgré Lui

Message par Turielo le Ven 2 Déc 2011 - 15:38

MORT AUX TRAÎTRES!

Jor'uus esquiva un coup maladroit lancé par le soldat difforme qui se dressait devant lui, et lui arracha la mâchoire d'un revers du poing avant de cribler de bolts le renégat qui suivait son camarade de près.
Le Sun Hawk ne savait plus où donner de la tête, et tentait de ne pas blesser ses alliés dans la mêlée, bien qu'à plusieurs reprises il hésita en pointant son arme sur un de ses anciens frères corrompu, ou lorsqu'il croisait la livrée blanche (quoique désormais dégoûtante de sang) d'un des White Scars.

Il roula pour éviter un autre coup et lança son épée tronçonneuse vers l'arrière, sectionnant net les deux jambes de l'hérétique qui s'écroula à terre dans un flot de sang malodorant et un grand cri étranglé de rage. Le sergent fit taire le traître d'un coup de botte qui lui enfonça la tête dans le sable devenu boueux à mesure que le sang s'y infiltrait par quantité, puis se tourna vers un mouvement vers lui. Il allait frapper à nouveau lorsqu'il reconnu les traits de frère Lak'ri.
Le sergent de l'escouade Bastet hocha la tête à l'attention de son homologue puis fit chanter son épée qui fendit en deux un groupe de guerriers ennemis.
Il se précipita vers Jor'uus en rechargeant son pistolet bolter, jetant un regard terriblement noir autour de lui.

"Nous ne devons pas rester là. grogna-t-il. Un grand malheur se prépare ici, je le sens dans mes tripes.
-Eh bien elles sont lentes à réagir, parce qu'on est déjà en plein dedans. rétorqua Jor'uus sans rire. Je ne sais même plus qui est à nos côtés...
-Ceux qui ne vous attaquent pas, ça paraît simple. dit simplement Lak'ri en déchargeant deux nouveaux bolts sur une abomination qui fonçait vers eux. Bien malin celui qui aurait pu dire si cette chose avait été humaine auparavant, mais le tas de chair informe qu'elle devint ne laissa plus de place aux questions.
-Où est votre escouade? demanda Jor'uus en la cherchant des yeux.
-Quelle escouade? Je ne sais pas où sont mes guerriers, nous fument séparés dès le début de l'engagement, et les transmissions sont inutilisables avec ce foutu brouillage. Et la vôtre?
-Je ne sais pas plus que vous. admit Jor'uus. J'ai juste aperçu frère U'lra se battre contre un grand nombre de ces "Anguilles"...
-Au coeur des combats, comme à son habitude!" apprécia Lak'ri, un sourire en coin.

Jor'uus abattit un nouvel ennemi lorsqu'ils se retrouvèrent face à face avec deux géants en armure bleu et or. Les guerriers renégats semblait absents et totalement en dehors de la situation. Il agissaient avec détachement en abattant chaque être qui leur arrivait dessus sans frémir et sans une parole.
L'un d'eux tourna son casque vers eux, ses lentilles vertes irradiant d'une lueur malsaine. Il commença à s'avancer pesamment en levant son bolter finement ouvragé, mais Lak'ri tira le premier. Deux projectiles s'écrasèrent contre les dorures du plastron du Thousand Son, mais sans paraître inquiéter plus que cela le guerrier, qui répliqua par une courte rafale, qui manqua de peu les deux Sun Hawks.

L'autre suiviait derrière, et Jor'uus cru entendre comme un sorte de râle d'agonie monter de l'armure vivante avant que celle ci en tire à son tour. Cette fois, l'un des bolts fit mouche et fit voler un nuage de craquelures coupantes comme un rasoir de l'épaulière gauche de Lak'ri. Le bras pendant sur lequel commençait à couler un sang épais, le sergent Bastet tenta de contre attaquer, mais le premier Space Marine du Chaos lui arracha le genou d'une autre volée destructrice.

Il s’apprêtait sûrment à donner le coup de grâce lorsqu'il fut englouti dans un brouillard de flammes et se tordit en grinçant horriblement, un cri strident montant dans les airs.
Lak'ri tourna la tête vers Jor'uus, qui, le bras tendu nimbé de flammes folles, avançait vers les deux ennemis, son visage comprimé en un masque de juste courroux, tout en déchaînant les enfers sur ses ancêtres maudits.

Lak'ri voulut l'implorer de cesser cette folie, et de garder son esprit loin des tentations du Warp, mais un nouveau cri, plus terrible encore, résonna sur le champ de bataille.

Une lumière aveuglante monta dans les cieux, et dans une puissante déflagration, percuta avec une terrible force celui des sorciers qui ricanait depuis le début.
Lak'ri plissa les yeux, et vit à peine un ange de lumière qui enchaînait les attaques contre l'hérétique à grand coups de son épée luminescente, le forçant à reculer petit à petit. L'ange flamboyant hurlait de rage, et paraissait au summum de sa force, l'incarnation même de la Colère de l'Empereur... ou du blasphème, ne put s'empêcher de penser Lak'ri.
Et c'est alors qu'il reconnu enfin les traits de son Premier Capitaine, Ariam Er'sham.

Le fait que le préféré du Pharaoh ait déployé ses terribles pouvoirs enflamma les coeurs de dizaines de guerriers Sun Hawks, qui, récitant à l'unisson les prières protectrices du Livre du Contrôle, fondirent sur leurs ennemis en usant des pouvoirs interdits, incinérant, électrocutant, gelant ou explosant un nombre effarant d'adversaires.

Jor'uus marchait à nouveau à la tête de son escouade qui s'était ralliée à lui, utilisant le Warp pour rétablir un lien télépathique avec leur sergent, et ils repoussaient avec fureur les quelques Thousand Sons qui les avaient menacés, les deux premiers gisant déjà à terre, carcasses vides, leurs armures ayant été arrachées par la terrible force des énergies capricieuses du Warp.

Lak'ri était hypnotisé par ce spectacle, à la fois beau et terrifiant, de ses frères au sommet de leur art, parfaits, terribles, et sans pitié.
Mais il pleurait à chaudes larmes aussi, car il savait que par ce geste fou, ils avaient achevé de condamner leur chapitre tout entier.

Et il ne tarda pas à en avoir la terrible confirmation lorsque les White Scars, jusque là figés d'horreur devant cette démonstration de destruction, recommencèrent à combattre, après que les ordres de leur Capitaine leur parvinrent par des moyens plus conventionnels que les Sun Hawks, sa voix déployée par la rage résonnant à travers tout le champ de bataille:
"Pour la Gloire de l'Empereur Dieu et du Grand Khan, purifiez l'impur et abattez les sorciers! Mort aux traîtres! Mort aux manipulateurs! Vengez vos frères dans leur sang!"

Lak'ri se releva péniblement, son esprit ravagé par ce qui se déroulait, des échos de ses paroles passées quant au futur infâme du Chapitre si il venait à succomber aux tentations du Warp résonnant douloureusement dans son crâne.
"Une éternité de tourments..." répéta-t-il la voix tremblante.

Il para un nouveau coup qui lui était destiné, vif comme l'éclair, malgré ses blessures, et ses coeurs se serrèrent de douleur et de colère lorsqu'il contempla le regard de haine que lui jetait son agresseur, un Space marine d'Assaut marqué du symbole des White Scars...


-------------------------------------------------------------
+++ Burn the Heretic +++
+++ Purge the Unclean +++

agila :inquisition: agila
avatar

Turielo
Sergent Space Marine
Sergent Space Marine

Messages : 837
Age : 29
Localisation : Bordeaux

http://obscuraelibrarium.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ROMAN 40K] C.O.E. -Croisade Maudite - Livre IV -Pour l'Empereur malgré Lui

Message par Corax le Ven 2 Déc 2011 - 15:58

Toujours aussi passionnant.
avatar

Corax
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 6647
Age : 39
Localisation : Délivrance / Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ROMAN 40K] C.O.E. -Croisade Maudite - Livre IV -Pour l'Empereur malgré Lui

Message par Administration le Ven 2 Déc 2011 - 16:04

Oui, toujours très intéressant. Ton style s'affirme chapitre après chapitre. plusun
avatar

Administration
Admin
Admin

Messages : 6890

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ROMAN 40K] C.O.E. -Croisade Maudite - Livre IV -Pour l'Empereur malgré Lui

Message par Mortarion le Dim 4 Déc 2011 - 8:06

C'est vrai que c'est prenant. Ça va finir en boucherie tout ça,je le sent lol!
avatar

Mortarion
Primarque
Primarque

Messages : 4401
Age : 28

http://Mars-Omnissiah.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ROMAN 40K] C.O.E. -Croisade Maudite - Livre IV -Pour l'Empereur malgré Lui

Message par Turielo le Mer 14 Déc 2011 - 15:01

Et hop! 10 jours après, la suite!

Après maints périples, j'aurai (peut être) enfin le net d'installer chez moi mardi prochain, après une succession de passages de patate chaude entre Orange et France Telecom, une perte de dossier et un oubli tout simple du technicien. Bref... je croise les doigts, parce que j'en ai marre, là...

CHAOS:

Le silence. Seulement troublé par les crachats syncopés des parasites, mais le silence quand même.
Un néant, un vortex insondable.
Le son de l'attente impuissante.

Voilà ce qui ressortait depuis plusieurs jours des vox transmetteurs de l'entière flotte impériale.
Le brouillage ennemi était terrible depuis les premiers échanges de tirs, qui avaient entre autres emporté la moitié de la Troisième Compagnie Sun Hawk.
Depuis ce terrible évènement, une tempête de parasites hurlant une friture incompréhensible avait conquis la Flotte, plus sûrement que n'importe quelle navette d'abordage, et tout aussi soudainement.

Les technoprêtres se démenaient pour enrayer le brouillage, mais il était bien trop complexe, même pour les éminents membres du Clergé de Mars, et certains commencèrent à parler de magie, de sorcellerie, et ils furent de plus en plus à mesure que de nombreux psykers astropathes moururent sans raison apparente, le crâne liquéfié, sans un son, tout aussi brutalement qu'était apparu le brouillage ennemi.

Malgré tout, l'état major insista pour que pareilles rumeurs ne se répandent pas, même si nombreux étaient ceux qui y portaient crédit, sachant pertinemment quel ennemi combattaient leurs forces au sol .
Le Chaos. La réponse était évidente. Et pourtant tous semblaient refuser de croire que la magie pernicieuse du Grand Ennemi ait pu les atteindre au point de les rendre sourds et aveugles.

Toutefois, par moments, ils parvenaient à percer brièvement la soupe de parasites qui leur vrillait les tympans dès qu'ils s'y penchaient, pour recevoir des fragments de rapports, des bribes de mises à jour de déploiements, ou parvenant parfois à envoyer eux mêmes des transmissions, qui bien trop souvent s'éclataient en morceaux à peine compréhensibles pour parvenir en miettes inutiles aux troupes déployées sur Vafryys.

Le plus grave, bien qu'ils ne le surent que plus tard, fut que la cécité stratégique qui résultat de ce coup de l'ennemi désorienta totalement les troupes au sol qui durent avancer, hésitants, d'après leurs premières informations de briefing, sans avoir de mises à jour sur les positions ennemies ou une modification d'objectif.

Une campagne qui aurait dû durer une à deux semaines avec l'appui puissant des Astartes allait finalement s'étaler sur un mois et demi, à mesure que la Flotte fut incapable de prévenir des arrivées de renforts adverses, de fortifications de cibles ou d'erreurs de vecteurs d'approche, qui bien souvent s'acheva par des tirs amis meurtriers.
A la fin de la campagne, on su notamment que quatre compagnies Gonériennes s'étaient entre tuées, à seulement une poignée de kilomètres de leur cible, un avant poste très fortifié des redoutées "Anguilles", ce qui permit à ces dernières de rejoindre le gros de l'armée chaotique vers la fin du conflit.

Durant toute la durée du silence approximatif, la Flotte envoya par moments quelques renforts vers des objectifs hésitants, ne sachant pas quelles était la bonne situation en bas, n'en ayant qu'une vue plus ou moins exacte lorsque les scans voulaient bien fonctionner.

Au bout du dix huitième jour de campagne, treize après le début du brouillage, ce dernier disparu aussi soudainement qu'il était apparu.

Les rapports affluèrent en masse, actuels ou retardés, en une bouillie chaotique impossible à interpréter sans erreur, et ils mobilisèrent l'ensemble des serviteurs, cogitateurs ou même personnel non actif de la Flotte.

Puis les premiers tirs les atteignirent, vaporisant deux corvettes et un croiseur léger en l'espace de quelques instants sans que personne puisse réagir tant l'enchainement des évènements était terrible.

La flotte portait avec une ignoble fierté les blasons détestables des Thousand Sons et de la horde chaotique des Ficeleurs du Destin, qui apparurent comme étant l'armée personnelle du Sorcier Azefal, et responsable en son nom de la chute de plusieurs dizaines de mondes, qui s'étaient rebellés ou étaient simplement tombés dans l'anarchie ou la destruction, bien qu'au final, tous furent purgés par l'Inquisition au point que bien d'eux furent déclarés perdita.
Forte de plusieurs croiseurs et cuirassés légers, elle avait attendu dans l'ombre, observant le chaos qu'avait engendré leurs terribles manipulations.

Les impériaux répliquèrent assez vite, et le combat en orbite au dessus de Vafryys fut sans pitié.

Mais aucun au sein de la Flotte n'était encore au courant au sujet de l'horrible combat qui faisait rage au sol, ni des terribles conséquences qu'il allait avoir. Non, cette précieuse et affreuse information était gardée de côté par les serviteurs du Chaos, attendant la bonne occasion pour la délivrer.

Dans le même temps, le Rituel était toujours en cours au sol, la dernière cité ruche en train d'être entièrement consumée par les suicides inconscients de plusieurs centaines de milliers d'individus, devenus les marionnettes de la Cabale du Changement.
Des milliards d'âmes hurlaient ensemble, et des milliers d'autres les rejoignaient dans ce concert morbide à mesure que les armées impériales s'entredéchiraient ou succombaient aux attaques des serviteurs d'Azefal.

Le sorcier savait qu'il arrivait au seuil de son triomphe, de l'immortelle récompense et de l'Ascension qu'il désirait tant...

Il ne restait plus qu'un obstacle entre lui et sa consécration.

Un obstacle nimbé de flammes. Un obstacle qui était son descendant, son frère perdu, son image miroir...

Un obstacle déchaîné et à la puissance décuplée, sa rage matérialisée par ses armes et sa fureur forgée dans les tourbillons de sa fournaise psychique délivrée.

Un obstacle qui était le Premier Capitaine des Sun Hawks et qui serait sa Némésis...


-------------------------------------------------------------
+++ Burn the Heretic +++
+++ Purge the Unclean +++

agila :inquisition: agila
avatar

Turielo
Sergent Space Marine
Sergent Space Marine

Messages : 837
Age : 29
Localisation : Bordeaux

http://obscuraelibrarium.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ROMAN 40K] C.O.E. -Croisade Maudite - Livre IV -Pour l'Empereur malgré Lui

Message par Corax le Mer 14 Déc 2011 - 15:12

Bon retour Turielo, j'espère que tu n'auras plus de soucis avec Internet.

Encore une belle suite avec la flotte impériale et celle des Thousands Sons mille fois maudits Twisted Evil
avatar

Corax
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 6647
Age : 39
Localisation : Délivrance / Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ROMAN 40K] C.O.E. -Croisade Maudite - Livre IV -Pour l'Empereur malgré Lui

Message par Turielo le Jeu 15 Déc 2011 - 15:46

Je croise les doigts, Primarque, normalement je l'aurai enfin Mardi...mais bon je commence à développer un pessimisme des plus poussés au sujet de l'assistance technique dont je dépends...

ASCENSION:

Les communications brutalement rétablies, la Garde Impériale gonérienne au sol eu enfin accès à l'ensemble des transmissions terrestres, et ainsi, à l'ampleur du désastre qui se produisait depuis quelques heures déjà plus au sud du front principal.

La Garde Impériale s'était heurtée à une résistance bien trop faible pour être efficace, et, bien qu'elle ne soit toujours pas prise, la cité ruche visée semblait totalement déserte. Bien que les combats prévus initialement selon le plan d'attaque se poursuivaient, la plus grande partie de l'armée régulière impériale commença à se rassembler précipitamment en vue d'un redéploiement immédiat.

Les informations parvenaient toujours plus ou moins fragmentées à cause de la saturation des réseaux, mais l'état major ne voulait prendre aucun risque.
Le Seigneur Général référent tenta en personne de contacter ses alliés White Scars et Sun Hawks, mais ne parvint à joindre ni l'un ni l'autre.
Les scans orbitaux arrivaient lentement, faisant état d'une planète étonnamment vide, comparé au début du conflit, et les Gardes Impériaux ne purent que supposer que toutes les forces concernées par la campagne étaient rassemblées au même endroit, quelque part au sud de leurs positions, près d'une grande crevasse.
C'était là que les scans confirmaient le plus gros attroupement. C'était là donc que la véritable bataille devrait être livrée.

Mais cela supposait aussi abandonner l'assurance de mener à bien le front principal, si cela l'était toujours, et c'est ce que statuait le plan original, et toujours inchangé malgré le retour des transmissions.

Il fut finalement décidé de recourir à la solution la plus extrême, décision que prit personnellement le Seigneur Général lui même, se déclarant prêt à assumer les conséquences.

Cette décision allait faire basculer la bataille et Vafryys toute entière...

Précisément cinq heures après le retour des communications, l'ensemble des forces de la Garde Impériale se retira du front de la cité ruche résistante pour converger vers la bataille titanesque qui se déroulait plus loin.
Précisément trente minutes après le début du redéploiement, la cité ruche fut dévorée par les flammes lorsque se déclencha le bombardement orbital commandé par le Seigneur Général.
Précisément cinq minutes après le début du bombardement orbital, la dernière étincelle de vie s'éteignit au sein de la cité incinérée.

Précisément une fraction de seconde après la dernière mort, la décision du Seigneur Général impérial venait d'achever le Rituel de l'ennemi...

***

Azefal, aussi puissant qu'il était en tant que sorcier, demeurait un mortel parmi tant d'autres, et résister aux assauts psychiques de son ennemi incandescent était sûrement l'une des plus brutales de ses expériences de mortel.

Chaque coup portait et son corps tremblait sous les chocs, tandis que son esprit se fissurait sous la vague d'énergie quasi brute qui lui roulait dessus par vagues successives, comme un terrifiant tsunami de colère pure.
Mais pour chaque coup, il produisait en retour des attaques gonflées par la haine et son désir de connaître enfin sa récompense.
Les deux silhouettes entourées d'un feu irréel se tournaient autour, faisant résonner chacun de leurs coups comme un véritable grondement de tonnerre, semblant être totalement en dehors de la bataille qui se déroulait sous leurs pieds.

Er'sham s'abandonnait complètement à l'usage de ses pouvoirs, domptant la puissance destructrice du Warp qui coulait en lui comme on pouvait dompter un terrible prédateur, tout désireux qu'il était de détruire son ennemi.
Il ne voyait au milieu de sa fureur qu'un seul et unique individu. Un être, distinct au milieu d'un ouragan de colère.

Azefal allait mourir de sa main, il se l'était juré instantanément. Il n'avait plus rien d'autre que son âme et son honneur à perdre aujourd'hui, son ennemi insupportable ayant plongé tout son Chapitre, toute sa famille, dans les flammes de la trahison blasphématoire, faisant voler en éclats les efforts de plusieurs générations d'ancêtres qui l'avait contenu des millénaires durant.

Le Capitaine Sun Hawk était conscient qu'à présent, plus rien ne serait comme avant, et il sentait que la seul pensée de leur Chute par la faute de cet odieux sorcier qui partageait le même patrimoine génétique de souche qu'eux, suffisait à le faire déborder de fureur. Et il savait que c'était bien cette fureur qui était son pire ennemi en ces instants terribles.
Mais il ne parvenait pas à dompter cette force là, et tentait de survivre à sa puissance en se focalisant sur son devoir de guerrier de l'Empereur de détruire ce traître venu du Warp qui se disait son frère.

Tandis que sa colère et son dégoût le dévoraient, le Premier Capitaine gardait son regard rivé dans celui de son adversaire, ne considérant rien d'autre, échangeant des coups qui auraient tué sur place plusieurs fois n'importe qui d'autre, et en recevant autant, en effectuant un véritable ballet mortel avec son ennemi.

Soudain il sentit les énergies corruptrices du Warp se figer une infime fractionde seconde puis bouillonner tout autour du sorcier. Son esprit fut assailli par le hurlement de désespoir de milliards d'âmes, tandis que le corps d'Azefal était secoué de spasmes lui faisant prendre plusieurs poses anatomiquement possibles à la suite, dans une simagrée de danse grotesque.

Le vil sorcier se mit à rire à pleins poumons, d'un rire gras et complètement dément, son armure se mettant à fumer et à grésiller en se gondolant de plus en plus, se fondant avec sa chaire en une mélange abominable.

Azefal poussa un grand cri de triomphe.
"Le Rituel! Vous ne pouvez plus rien contre moi! Misérables parasites mortels! Contemplez votre perte! Contemplez votre mort! Contemplez ce qui est votre propre oeuvre!"
Et il disparut dans un grand flash de lumière, qui claqua comme un fouet sinistre, vivant là sa première mort, et sa deuxième naissance...


-------------------------------------------------------------
+++ Burn the Heretic +++
+++ Purge the Unclean +++

agila :inquisition: agila
avatar

Turielo
Sergent Space Marine
Sergent Space Marine

Messages : 837
Age : 29
Localisation : Bordeaux

http://obscuraelibrarium.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ROMAN 40K] C.O.E. -Croisade Maudite - Livre IV -Pour l'Empereur malgré Lui

Message par Corax le Jeu 15 Déc 2011 - 16:45

Turielo a écrit:Je croise les doigts, Primarque, normalement je l'aurai enfin Mardi...mais bon je commence à développer un pessimisme des plus poussés au sujet de l'assistance technique dont je dépends...

Cela va s'aranger Turielo.

Cela sent mauvais pour le Premier Capitaine des Sun Hawks.

Toujours aussi intéressant à lire mon Bon Turielo.
avatar

Corax
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 6647
Age : 39
Localisation : Délivrance / Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ROMAN 40K] C.O.E. -Croisade Maudite - Livre IV -Pour l'Empereur malgré Lui

Message par Turielo le Ven 16 Déc 2011 - 15:48

DUEL:

Brak Keel'er se frayait depuis un moment un chemin sanglant dans la mêlée à coups de lame ou d'éclairs fracassants. Il ne parvenait même pas à savoir combien de vies il avait prises ni à qui elles avaient appartenu. Il se contentait de se battre pour sa propre survie, sans trop savoir dans quel combat ils s'étaient empêtrés, ses frères et lui.

Son épée énergétique décolla proprement la tête d'un hérétique de ses épaules et le cou à vif projeta un geyser de sang noir au ciel. L'Archiviste Sun Hawk détourna son visage pour éviter que le sang projeté ne l'encrasse un peu plus qu'il ne l'était déjà.

C'est alors qu'il les aperçu à nouveau, les deux avatars de la guerre démente qui se livrait ici bas, tournoyant en l'air, portés par les vents incontrôlables du Warp, déchaînés et irradiant d'une force terrifiante, même pour un être comme lui versé dans l'art du contrôle des forces résidant dans l'Empyrean.
Ariam Er'sham, méconnaissable en ange nimbé de feu ardent, enchaînait des attaques cataclysmiques contre son tout aussi terrible adversaire, le sorcier du Chaos au nom mille fois maudit d'Azefal le Manipulateur.
Keel'er ne pouvait dire en cet instant qui des deux était le meilleur guerrier, et encore moins qui des deux pouvait l'emporter, l'un délivrant une force décuplée par la rage, l'autre répliquant avec toute la malignité de son art noir.

Mais quelque soit le gagnant, cela ne changerait pas grand chose au cauchemar qui se poursuivait tout autour de l'Archiviste.
Il para un nouveau coup et abattit son agresseur, un White Scar au visage déformé par la haine pure. Ce regard en quitta pas Keel'er alors que le guerrier de Chogoris chutait lentement à terre, une entaille monstrueuse lui ayant fait pencher la tête dans une direction anormalement oblique, faisant jaillir par saccades un sang rouge vif qui partit s'écraser sur la sable brûlant pour se mêler avec celui des autres morts, amis et ennemis confondus.

Keel'er pivota sur lui même pour éviter un autre coup, mais fut légèrement trop lent, sentant une morsure abominable lui traverser l'épaule. Le chasseur face à lui esquissa un sourire carnassier, celui du prédateur s'apprétant à achever sa proie enfin acculée.
Le Prophète Man-Ktar fit tournoyer sa lame étincelante pour la libérer du filet de sang qu'elle avait prélevé du Sun Hawk, et riva son regard de fauve dans celui de son ennemi - ce traître infâme - qu'il savait devoir éliminer sans aucune hésitation.

Mais Keel'er avait été le seul de ces traîtres à purger qui lui semblait véritablement honteux du destin de leur Chapitre blasphématoire. Le seul qui semblait désolé de ce qui s'était passé. Le seul qui semblait avoir tenté en vain d'arrêter le sombre cheminement de ses frères.
Il s'était promis alors de lui offrir une mort méritante et miséricordieuse, presque par pitié. Mais sans honneur, car un traître ne pouvait recevoir une considération telle.

L'Archiviste Sun Hawk quant à lui voyait face à lui son ennemi le plus redoutable du moment, car il lisait sans peine sa résolution à le tuer sans haine, ainsi que l'aura de douleur que véhiculait le Prophête, portant sur ses épaules le lourd fardeau de venger ses frères assassinés. Et l'espace d'un instant Keel'er fut assaillit par la vision coupable de son Capitaine éradiquant le White Scar Karr et son escouade de commandement...
Coupable, oui. C'est ce qu'il se sentait. Coupable.

Mais pas condamné.

Il se rua sur le Prophête de la Tempête sans un cri, sans montrer le mal être qui le rongeait, mais sans montrer non plus qu'il n'était en rien résolu à se laisser mourir pour les fautes de son Chapitre.

Les lames s'entrechoquèrent dans un bruit de tonnerre en projetant des myriades d'éclairs crépitants aux alentours, et l'air dans leur périmètre direct se chargea en ozone, s’alourdit soudainement, et se mit à presque palpité sous l'amoncellement de puissance psychique que les deux Archivistes se refusaient à laisser éclater tout de suite.
Ce serait un duel propre, honorable et sans coups bas. Un combat loyal entre deux frères courroucés l'un envers l'autre.

Ils échangèrent quelques passes, sans réellement chercher à se toucher, leurs regards connectés dans cet échange silencieux où tout se mélangeait: les questions, les accusations, les excuses, les jugements, et les promesses de mort.
Car seulement l'un d'eux survivrai à cette confrontation. Il semblait à Keel'er que l'univers entier en avait décidé ainsi, et que rien au monde ne pourrait changer ce dénouement inexorable.

Ils cherchèrent à nouveau le contact, faisant tournoyer leurs armes, produisant à chaque contact un micro orage qui résonnait d'un tintement cristallin, laissant ensuite dans le vide le chant murmuré par leurs lames résonnantes.
Les coups se succédèrent, et bientôt, sans aucune concertation, chacun d'eux avait décidé qu'il avait suffisamment jaugé son adversaire et qu'il était temps de tuer.

Si Keel'er était relativement âgé, même suivant les standards Astartes, Man-Ktar disposait de sa jeunesse. Mais là où la vitalité juvénile du White Scar prisait, la sagesse martiale du vétéran Sun Hawk les mettaient sur un pied d'égalité. A la vitesse répondait l'expérience de duelliste de plusieurs vies, et les successions de coups ne firent couler aucun sang.
Il restait leurs capacités mentales, et là, Keel'er savait qu'il ne lui suffisait que d'un claquement de doigt pour faire flétrir l'âme du White Scar comme si il n'avait jamais existé. Mais il s'y refusa, fidèle aux préceptes du Pharaoh, se cantonnant à user des pouvoirs généralement tolérés parmi les Archivistes de tout Chapitre de l'Imperium.

Au ballet de lames étincelantes vint s'ajouter une joute invisible tandis que leurs esprits se tournaient autour, comme des amoureux timides n'osant pas se décider à qui ferait le premier pas, s'enroulant entre eux, se goûtant, se jugeant, s'analysant. Mais ce n'était pas de l'amour qui les animait ici, mais de la haine.

Et lorsque l'un d'eux décida de prendre l'avantage, une tempête titanesque sembla se contenir dans leurs corps, dans chacune de leurs cellules. Et quand ils relâchèrent chacun ce flot cyclonique de fureur psychique, leurs corps eux mêmes durent se figer dans l'effort, tandis que par leurs regards seulement ils maintenaient la force de l'autre hors d'état de leur nuire.

Là encore aucun d'eux ne pouvait fournir assez de force pour écraser l'autre, ou même le blesser.
Du moins en apparence...

Et cette voix aux tréfonds de l'âme de Keel'er qui lui hurlait de relâcher son plein potentiel pour vaporiser ce faible psyker face à lui -pourtant formidablement fort psychiquement- était sa plus grande épreuve.

Et il comptait lui résister. Mais pour combien de temps encore?

Son salut lui vint de leur plus terrible ennemi, lorsque qu'une vive lumière éclaira le champ de bataille dans un bruit assourdissant.
Les deux Archivistes relâchèrent leur prise simultanément sous l'effet de la surprise, et tout deux regardèrent de concert avec des centaines de paires d'yeux terrifiés le terrible spectacle.

Un puissant démon ailé et nimbé de vents psychiques purs et dévastateurs, un oiseau affreusement difforme au bec semblant sourir comme un vil carnassier, venait de prendre la place d'Azefal.

Le sorcier maudit élevé par ses horribles Dieux lui même au rang de divinité éclata d'un rire affreux, au summum de son triomphe.

Bientôt il offrirait l'ensemble de ce système à ses Dieux, puis la Galaxie entière...
Azefal le Manipulateur n'était plus. Azefal le Changeur était né.
Et à son cri de naissance vinrent s'ajouter les hurlements de milliards d'âmes torturées dans l'éternité afin de nourrir son âme malade...


-------------------------------------------------------------
+++ Burn the Heretic +++
+++ Purge the Unclean +++

agila :inquisition: agila
avatar

Turielo
Sergent Space Marine
Sergent Space Marine

Messages : 837
Age : 29
Localisation : Bordeaux

http://obscuraelibrarium.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ROMAN 40K] C.O.E. -Croisade Maudite - Livre IV -Pour l'Empereur malgré Lui

Message par Corax le Ven 16 Déc 2011 - 17:49

Excellent duel un peu court car coupé par ce sorcier devenu Prince-Démon, cela va être terrible de le battre, il faudrait au moins des Chevaliers Gris pour l'abattre car je ne pense pas qu'un Premier Capitaine même Psyker puisse le battre à part si je me trompes lourdement.
avatar

Corax
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 6647
Age : 39
Localisation : Délivrance / Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ROMAN 40K] C.O.E. -Croisade Maudite - Livre IV -Pour l'Empereur malgré Lui

Message par Turielo le Sam 17 Déc 2011 - 15:06

TROISIÈME ŒIL:

Des formes vagues, floues, et folles. Voilà tout ce qu'il voyait tant le combat était rude et incompréhensible. Mais chacun d'eux était un ennemi potentiel, ça il le savait, et il agissait de sorte qu'aucune de ces formes ne s'approche trop de lui.
Il abattait à tour de bras, usant à la fois de son long bâton de force, crépitant d'une énergie affamée, de son pistolet bolter à la gueule fumante, ou de ses dons qu'il savait être la seule cause de leur condition présente.

Arram Kak'tor n'était plus le même, froid, distant et taciturne. Il avait reçu la vision du destin de son Chapitre bien aimé comme un véritable choc qui lui avait soufflé l'âme tel un ouragan, le plongeant dans une attitude noire et désespérée, profondément pessimiste, et à la limite de la folie.
Il avait passé de longues heures à errer sans parler, sauf pour proférer de sombres présages, en dehors de la formation Sun Hawk, ne voyant en eux qu'un troupeau mené à l'abattoir.

Mais la tournure rapide des évènements, bien qu'ils confirmèrent ses visions, avait été si brutale qu'elle l'avait tiré d'un coup de sa torpeur néfaste, le ramenant à la réalité comme on aurait lancé un pavé en travers du crâne d'un passant. Le retour avait été violent, affreux et honteux.

La honte. C'était ce sentiment qui primait à présent au sein de l'esprit de l'Archiviste Sun Hawk. La honte de ce qu'il avait vu, dit ou fait ces dernières heures, se complaisant dans l'acceptation lâche de leur funeste destin, au lieu de tout faire pour empêcher ses frères de s'y précipiter. Il aurait pu user de ses rêves pour les écarter du précipice de leur déshonneur, et les protéger du courroux de ceux qui avaient été il n'y a pas si longtemps leurs alliés.

Mais il était trop tard, et les larmes de regret qui lui engluaient les yeux étaient responsables de cette vision floutée des combats, comme si son corps lui même s'efforçait de lui interdire de contempler ses agresseurs, comme pour le punir de sa tentative de fuite.
Il ne savait plus si il frappait l'un de ses frères égarés, un White Scar, ou un hérétique. Tout n'était qu'une brume pâteuse dans laquelle il faisait aboyer ses armes, comme pour tenter de se frayer un chemin vers la lumière au travers des fibres de ce brouillard de honte et de douleur.

Comme tous, il avait entendu le terrible cri, et comme tous il avait fixé avec horreur leur véritable ennemi naître une seconde fois. Et comme tous après quelques secondes figées dans le temps et un silence macabre, il avait été à nouveau englouti par la fureur des combats qui reprenaient.

Il luttait chaque instant pour sa survie, faisant voler des corps qu'il ne distinguait toujours pas avec certitude, ouvrant de grands espaces en faisant résonner ses éclairs, ou illuminant furtivement de son bolter un visage déjà crispé par l'étreinte de la mort qui venait le faucher en faisant voler ses entrailles.
Kak'tor commença à s’apercevoir que son défaut de vision, au début compréhensible, n'était en définitive pas du tout normal, ni dans sa durée, ni dans son handicap.
Et alors il les vit, ces deux yeux incandescents, seules choses qu'il discernait avec netteté au milieu du tourbillon flou de corps privés de vie autour de lui.
Ces yeux le regardait, le fixait, et semblaient rire de lui, le provoquer. Mais plus que tout ces yeux n'avaient plus rien d'humain.

Kak'tor partit en avant sans plus se préoccuper de ce qui l'entourait, écartant quiconque se présentait sur son passage à grands gestes de bras, certains faisant résonner des bruits écoeurants d'os brisés ou de chaires ouvertes. Sa seule préoccupation était de rejoindre ces yeux de feu et d'être confronté à celui qu'il savait maintenant responsable de son trouble visuel, qui, espéra-t-il, était la seule attaque qu'il subissait.

Alors qu'il arrivait à proximité, le regard disparu soudainement dans un sifflement pareil au feulement d'un gros tigre, sauvage et brutal.
Kak'tor n'eut pas le temps de réagir qu'une véritable tempête de feu l'enveloppa, le projetant en arrière comme une vulgaire poupée de chiffons. Il s'écrasa un peu plus loin, son armure fumant de partout, sa peau exposée brûlée et cloquée.
Il se releva avec un grognement de fauve blessé et riva son regard sur l'ennemi qui lui faisait face, sentant la rage lui comprimer les entrailles instantanément.

Le Thousand Son face à lui était un sorcier puissamment bâti au casque arborant un visage carnassier et rieur, comme une hyène affreusement déformée.
Kak'tor, sa vision recouvrée entièrement, détailla avec colère l'armure sale et fissurée et pourtant d'une grande beauté, bleu, or et rouge de son ennemi. Elle était gravée de partout de symboles qui blessaient l'oeil, et décorée de parchemins noirs aux sceaux de cire dorée. Son plastron arborait un grand oeil malsain, d'où serpentaient huit tentacules torsadés, formant une étoile à huit branches, le symbole haï des défenseurs de l'Humanité.

"Toi. gronda l'être d'une voix affreusement grondante, comme le fracas d'un éboulement de montagnes. Je vois ta douleur. Je sens ta honte. Laisse moi goûter à ton âme à présent, Troisième Oeil."

Derrière le sorcier se matérialisa un autre Thousand Son, à l'armure beaucoup plus épargnée par les combats, et aussi beaucoup plus finement détaillée, alourdie par des ribambelles de trophées, parchemins ou talismans. Son casque était un masque anonyme complètement lisse et luisant, d'où luisaient seulement trois yeux irradiant d'une lueur semblant concentrer toute la folie du Warp.

"Ce n'est pas lui, Keratras. dit il d'une voix qui flottait comme le souffle discret d'un vent chargé de murmures. Il n'a pas la même puissance... Et son Troisième Oeil reste fermé.
-Un Archiviste qui ne possède pas de Troisième Oeil? répéta brutalement le dénommé Keratras, de sa voix de monstre des abysses. C'est impossible! Il manie le Warp, et y navigue librement. Comment peut il ne pas posséder de Troisième Oeil?
-Il le possède, mais ne sais pas comment l'ouvrir. Il est faible." répondit trois-yeux, calme et dédaigneux, presque méprisant.

Kak'tor se relevait avec peine, en grognant. De quoi parlaient ces traîtres? Quelle folie était-ce là?
Qu'est ce que c'était que ce foutu Troisième Oeil?

"Hé! Toi, la hyène! interpella-t-il Keratras. Arrêtez donc de parler ainsi comme si je n'existait pas! Battez vous ou expliquez vous!
-Quelle arrogance stupide... ricana l'interpellé. Tu as peut être raison, Cardivras... Il n'en est pas un. Ses gènes sont trop détournés de celui du Troisième Oeil.
-Pas un quoi? siffla Kak'tor en se redressant, ses forces lui coulant à nouveau dans tout le corps. Je ne suis pas un quoi?
-Un véritable descendant du Roi Cyclope. lâcha Cardivras, le sorcier aux trois yeux, d'une voix lasse. Tu ne possède pas son Oeil, celui qui renferme tout ton potentiel. Ou plutôt tu l'as, mais tu ne sais pas t'en servir. Quelle pitié...
-Qu'est ce que c'est que ces conneries? Je suis un descendant des Exclus, et par là un descendant de Prospero!
-Tu n'es qu'un bâtard au sang mêlé, fruit des travaux idiots de ton Maître caché dans sa montagne... cracha Keratras. Tu n'es pas un Fils de Prospero, et encore moins un digne descendant de Magnus le Rouge. Tu n'es rien. Un monstre hybride sans aucun véritable pouvoir.
-Comme la plupart d'entre vous d'ailleurs... continua Cardivras d'un ton détaché, semblant partir déjà vers une autre proie. Vous êtes peu à être Ses Fils. Et vous ne le savez même pas."

Kak'tor s'avança, fulminant, à la fois désireux de tuer ces deux abominations au nom de ses frères tombés, et à la fois parce qu'il était vexé d'être laissé si négligemment en dehors d'un secret d'importance.
Keratras vint vers lui en tirant sa lame, en ricanant de son rire sourd comme un lointain orage.

"Alors personne ne regrettera sa mort... grinça-t-il. Parfait, je commençais à m'ennuyer."

Cardivras disparu dans le magma des combats comme s'il n'avait jamais été là.

Kak'tor ne pu se demander ce que signifiait cet étrange farce de leur part, car il dû se jeter de côté pour éviter la première attaque de son adversaire.
Celui ci riait toujours, et gardait son regard de charognard rivé sur celui de nouveau résolu de l'Archiviste Sun Hawk qui voyait là une occasion de se racheter aux yeux de ses frères pour sa faiblesse.

Le combat s'engagea avec fureur, les deux duellistes parfaitement conscients que l'issue de ce combat n'allait pas être de toute simplicité....

***

Cardivras, sans s'arrêter de marcher, leva une main nonchalante et le White Scar qui se jetait sur lui en hurlant s'écroula au sol en se ratatinant comme un fruit trop mûr, consumé par l'affreuse puissance du Thousand Son.

Le sorcier observait chaque parcelle du champ de bataille encombré de corps et toujours grouillant de combats anarchiques. Il le cherchait. Mais il ne le trouvait toujours pas.
Etait-il mort finalement?
Impossible. Il l'avait lu dans son âme...

"Où es tu donc, Shel She'rae? Nous avons beaucoup à nous dire..." siffla-t-il, les dents serrées d’impatience.


-------------------------------------------------------------
+++ Burn the Heretic +++
+++ Purge the Unclean +++

agila :inquisition: agila
avatar

Turielo
Sergent Space Marine
Sergent Space Marine

Messages : 837
Age : 29
Localisation : Bordeaux

http://obscuraelibrarium.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ROMAN 40K] C.O.E. -Croisade Maudite - Livre IV -Pour l'Empereur malgré Lui

Message par Corax le Sam 17 Déc 2011 - 16:11

Trés intéressant comme à ton habiltude Turielo.
avatar

Corax
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 6647
Age : 39
Localisation : Délivrance / Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ROMAN 40K] C.O.E. -Croisade Maudite - Livre IV -Pour l'Empereur malgré Lui

Message par Turielo le Mar 20 Déc 2011 - 15:30

Bon bonne nouvelle, j'ai ENFIN l'Internet à l'appart', je pourrai donc poster bien plus souvent.
Je viens de finir Prospero Brûle qui, je le maintiens, est excellent, et j'attaque Le Premier Hérétique. Dès les premières pages, pleins de questions me turlupinent!

En attendant, la suite de la fin (mais est ce la fin?)

LE DÉBUT DE LA FIN:

Le Capitaine Kheen était méconnaissable, se frayant un chemin à grands moulinets de sa lame poisseuse d'humeurs visqueuses, son armure à la livrée jadis blanche à présent entièrement couverte de sang.
Il tournoyait autour de ses ennemis en une révérence macabre avant de les jeter au sol d'où ils ne se relevaient pas, son épée devenue une extension de son bras avide de sang et de vies traîtresses.

Son escouade de commandement le suivait toujours d'aussi prêt, mais la meute de prédateurs se gardaient bien de former un bloc compact trop simple à prendre pour cible, se déplaçant comme une meute de loups parmi des agneaux désordonnés, dispensant la mort à chacun de leur coups de mâchoire, arrachant une multitude d'existence qui s'écrasaient à terre en giclées chaudes de sang, en pluies de cartilages, en tas de chaire méconnaissables.

Par moment, Kheen levait un regard débordant de haine à celui qu'il avait désigné comme sa proie principale, le Capitaine Er'sham, ce traître qui l'avait bercé de mensonges et avait trompé son amitié. Sa tête irait lentement pourrir sur la grande route menant à la Forteresse de leur Chapitre sur Chogoris. Il l'avait juré sur son sang et celui versé par ses frères depuis le début du conflit.

Mais cette proie était hors d'atteinte, tournoyant grâce à ses maudits pouvoirs autour de sa propre proie, cet ignoble sorcier du Chaos qui partageait le même sang infâme que lui. Deux frères qui s'affrontaient, et un troisième qui attendait son tour.

Alors qu'il approchait d'un groupe soudé de Sun Hawks tentant de survivre au grouillement des serviteurs de la Ruine, le monde entier sembla s'écrouler dans un gigantesque brasier.
Tous furent jetés à terre avec violence, tandis qu'un rire gras et difforme résonnait sur tout le champ de bataille, un rire auquel répondaient en écho des milliards de cris de damnés portés par un vent irréel.

Kheen leva sa main devant ses yeux plissés pour entrapercevoir l'ignoble silhouette déformée qui avait remplacé le sorcier Thousand Son. Un pâle copie, décharnée et maladive, son cou grêle et noueux terminé par une tête de rapace gangréné et ulcéré par les terribles énergies du Warp. Ses yeux en particulier étaient des puits sans fonds, abysses insondables, emplis d'une haine millénaire.
Le démon déploya ses immenses ailes aux plumes multicolores et poussa un terrible cri de triomphe au ciel, comme s'il hurlait à ses Dieux immondes ses remerciements et sa promesse de leur offrir un millier de mondes.

D'un geste circulaire de sa main griffue, de façon presque négligée, il envoya voler une poignée d'êtres dans les airs, ennemis et amis mélangés. Il grognait et riait en même temps, s'amusant devant le spectacle que lui offrait ses nouveaux pouvoirs, flétrissant les corps en un instant, aspirant les âmes en une inspiration, se gavant d'esprits terrifiés en un claquement de doigts.

Face à lui, Er'sham, toujours nimbé de flammes éthériques, sembla hésiter un instant, conscient de la formidable puissance de son adversaire réincarné, puis repartit au combat dans un hurlement grondant comme le tonnerre.
Sa lame enflammée passa au ras d'un des ailes, emportant quelques plumes qui s'évaporèrent en une vapeur noirâtre. Le démon riait toujours en échappant aux attaques du Sun Hawks par grandes envolées. De temps en temps, comme pour s'amuser de sa proie, il lui délivrait des coups prodigieux qui fissuraient l'armure énergétique, la gondolaient, ou la faisait bouillir.
Er'sham ne se laissait pas avoir facilement mais n'était pas assez rapide pour décliner toute les attaques, et souvent devait se rabattre pour éviter un coup mortel.

Kheen, protégé par son escouade des combats qui avaient repris, contemplaient ces deux démons s'affronter, et voyait là le Mal Primaire combattu par un ange déchu. Il y vit un fidèle guerrier de l'Empereur qui, malgré sa chute, continuait de combattre Ses Ennemis. Il y vit un être qui au milieu de sa disgrâce hurlait son pardon, qu'il était prêt à recevoir dans sa propre mort.
Il vit dans ce monstre un être qui demeurait son allié.
Il vit Ariam Er'shma, Premier Capitaine des traîtres Sun Hawks.

Kheen se brancha sur les fréquences de ses frères en urgence.
-Fils de Chogoris, écoutez moi! Mettez votre rancoeur de côté, et gardez votre désire de justice pour plus tard! Nous devons affronter un danger plus grand encore, celui du Chaos incarné! Abattez les forces du sorcier! Les Sun Hawks, où qui qu'ils soient, demeurent nos alliés maudits dans ce combat. Leur Jugement inexorable leur sera délivré après!

Des dizaines de voix gutturales s'élevèrent du champ de bataille, tandis que les White Scars obéissaient sans hésitation aux ordres de leur Khan. Les armes qui une fraction de secondes auparavant cherchaient à tuer les Sun Hawks se tournèrent entièrement vers les démons et les serviteurs d'Azefal le Changeur.

Le démon allait être purgé par l'ensemble des forces impériales, avant qu'elles ne purgent entre elles leurs propres démons.

En périphérie de son regard, Kheen aperçut Ariam Er'sham, flottant dans les airs, blessé mais combattif.
Le Premier Capitaine Sun Hawks lui adressait un regard appuyé, dans lequel le White Scar lisait tous ses remerciements et sa résolution.

Oui il était toujours son allié. Hélas pour lui, Kheen savait au plus profond de lui que par la nature même des Sun Hawks, ce en pouvait être le cas de la part des White Scars.
Le Mal allait être purgé, quelque soit celui sous son emprise.

Ce n'était qu'un répit qui était accordé au Premier Capitaine. Rien de plus. Un sursis avant sa propre exécution.

A nouveau côtes à côtes, laissant instantanément leur haine vis à vis l'un de l'autre de côté, les Whites Scars et les Sun Hawks se battirent à nouveau de côté contre leur véritable ennemi.

En quelques instants, l'ost impériale brisée retrouva de sa force et se prépara à écraser les serviteurs des Dieux Noirs à l'aide de toutes leurs forces.

La campagne pour Vafryys connut là le paroxysme de ses combats. La fin était proche.

"Le début de la fin" se dit pour lui même Harram Kheen...


-------------------------------------------------------------
+++ Burn the Heretic +++
+++ Purge the Unclean +++

agila :inquisition: agila
avatar

Turielo
Sergent Space Marine
Sergent Space Marine

Messages : 837
Age : 29
Localisation : Bordeaux

http://obscuraelibrarium.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ROMAN 40K] C.O.E. -Croisade Maudite - Livre IV -Pour l'Empereur malgré Lui

Message par Leman Russ le Mar 20 Déc 2011 - 15:42

Turielo a écrit:Bon bonne nouvelle, j'ai ENFIN l'Internet à l'appart', je pourrai donc poster bien plus souvent.
Je viens de finir Prospero Brûle qui, je le maintiens, est excellent, et j'attaque Le Premier Hérétique. Dès les premières pages, pleins de questions me turlupinent!


Magnifique. Le récit est un bonheur à lire. Vivement la suite pour nos belles soirées d'hiver au coin du feu. Wink




avatar

Leman Russ
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 5837
Age : 47
Localisation : Finistère Sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ROMAN 40K] C.O.E. -Croisade Maudite - Livre IV -Pour l'Empereur malgré Lui

Message par Turielo le Mar 20 Déc 2011 - 22:17

Bon j'vous préviens, j'ai présentement Skyrim à 98% d'installation, je suis en forme!

Bref... je vais bien, tout va bien! héhé!

ENFER PARADISIAQUE:

Le grondement était pareille à la plus grosses des tempêtes qu'ai connu Vafryys, et soulevait un nuage de poussière tel qu'on ne pouvait rien voir depuis les positions orbitales de la majestueuse machine de guerre en marche.

Des centaines de blindés de la Garde Impériale étaient en marche à pleins gaz vers le lieu du combat principal. Les communications crachaient leurs rapports et tous savaient que c'était là que se jouerait le coup décisif de la campagne. Tous savaient aussi que ce ne serait que le prélude à une autre action bien plus sombre, destinée à purifier les éléments divergents de l'Imperium, même malgré eux.
Tous avaient le regard sombre et déterminé, se préparant à la fois à vaincre le Chaos et à châtier ceux qui furent leurs plus proches alliés...

A la tête du convoi, dans son imposant Baneblade de la Chasse Gonérienne, le Seigneur Général Utrasia, affecté à la campagne dans son ensemble, se tenait fièrement, bravant les rafales de poussière soulevées par sa colonne de blindés. Il avait pu entrer en contact avec la Flotte entièrement prise dans un sanglant combat spatial.
Si les hérétiques attaquaient en masse sur le sol martyrisé de Vafryys, dans le cosmos, une bataille toute aussi importante se déroulait, et le vainqueur serait le maître dominant de la planète disgraciée. Le combat était âpre et inégal, et les pertes infiniment trop lourdes. Mais tout ce qui importait à l'heure actuelle, c'est que les impériaux avaient la victoire à portée de main, de par leur force numérique et leur stratégie de maître.
La flotte du Chaos était tiraillée de toute part, et plusieurs frégates gravement endommagées plongeaient déjà vers la surface de la planète, énormes étoiles incandescentes, cataclysme en devenir, achevant de défigurer ce qui avait été un monde hostile mais si longtemps épargné par la guerre.

Utrasia trouva un terme tout adéquat à Vafryys. Un enfer paradisiaque. Voici ce qu'avait été la planète. Aujourd'hui, elle n'était plus simplement qu'un enfer, et rien de plus.

Et c'est dans cet enfer que des frères s'entredéchiraient. A nouveau.

Les rapports indiquaient avec certitude que l'ensemble de la planète étaient soit désertés, soit pacifiés. Mais la plupart des rapports indiquaient aussi que de nombreux endroits stratégiques n'étaient plus que des charniers infâmes, derniers vestiges de la folie qui s'était emprise de la population. Des milliers et des milliers de civils, militaires, nobles, pauvres, femmes, enfants... Des dizaines de milliers de sacrifiés. Voilà ce qui restait de la population de Vafryys. Des martyrs. Mais des martyrs s'étant tournés entièrement vers de trop sombres puissances pour seulement espérer le pardon.
Leur âmes resteraient à jamais les jouets tourmentés des Dieux Noirs.

Quoi qu'il puisse advenir de Vafryys, la solution la plus évidente était de la purifier par le feu, rien de plus. Mais un exterminatus était une solution bien tardive et impossible à effectuer maintenant que tous étaient coincés au sol à se battre pour survivre.

Et toujours cette terrible pensée de l'après combat, lorsqu'ils devraient tous punir les Sun Hawks pour leurs mensonges et leur nature blasphématoire.
Un enfer qui en ouvrait un autre.

Utrasia demeurait ainsi perché sur son engin de combat favori, trop tourmenté par ce futur qu'il se refusait à anticiper, ruminant ses noires pensées, incapable de se préparer à l'inévitable. Et pourtant sa part de soldat ne pouvait s'empêcher de lui cribler l'esprit de centaines de questions et préoccupations d'ordre purement stratégiques pour se préparer à la juste purge.
Il aurait souhaité ne jamais être là...

Pour la première fois de sa longue et glorieuse carrière, il aurait souhaité ne jamais exister...

Loin derrière le convoi blindé long de plusieurs kilomètres, Rosaliax brûlait toujours, le bombardement orbital ayant éradiqué toute forme de vie, propulsant, sans que Utrasia ne le sache encore, l'infâme Azefal au rang de prince démon.

La dernière cité purgée devait marquer la fin de cette longue et difficile campagne, pas en démarrer une nouvelle. Mais tous allaient au combat sans poser de question, la prière aux lèvres et la rage au coeur. Rage à l'encontre de leurs ennemis, et rage à l'encontre de ce destin cruel qui les amenaient à prendre les armes contre leurs alliés.

Rage envers eux même pour vivre dans une époque pareille.

Mais aucun ne parlait.

Seules les armes pouvaient trouver les bonnes paroles en ces temps sombres. Et leur discours funèbre allait être bien trop long...


-------------------------------------------------------------
+++ Burn the Heretic +++
+++ Purge the Unclean +++

agila :inquisition: agila
avatar

Turielo
Sergent Space Marine
Sergent Space Marine

Messages : 837
Age : 29
Localisation : Bordeaux

http://obscuraelibrarium.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ROMAN 40K] C.O.E. -Croisade Maudite - Livre IV -Pour l'Empereur malgré Lui

Message par Turielo le Mer 21 Déc 2011 - 14:26

Suite!

LE TISSEUR DE DESTIN:

Il n'y avait pas beaucoup de termes pour décrire l'horreur absolue qu'était devenu Azefal. Démoniaque en faisait évidemment partie, tout comme mortel et inapprochable.
Le démon ne cessait de lancer ses éclairs chargés d'énergie néfaste sur tout ennemi ayant le malheur de se présenter à sa portée, et qui disparaissait instantanément en une bruine sanglante qui s'évapora dans la chaleur infernale du désert, emportant avec elle le hurlement damné de l'âme aspirée par l'assassin ailé.

Peu étaient parvenus assez loin pour pouvoir lui tirer dessus, beaucoup plus n'avaient eu qu'à peine le temps de lever un regard emprunt de haine avant de succomber aux attaques du héraut des Dieux Noirs.
Ariam Er'sham avait pu regrouper quant à lui quatre de ses plus formidables guerriers pour pouvoir provoquer le démon dans un duel qu'il espérait victorieux.
Les cinq Astartes, leurs corps gonflés par les énergies psychiques qu'ils avaient libérées, majestueux, véritables incarnations des Anges de la Mort qu'ils étaient supposé être, s'élancèrent au combat sans un cri, les visages durs et fermés dans une expression de sainte résolution face à leur destin.

En bas, Kheen s'efforçait de purger le plus d'ennemis possible tout en s'efforçant de contenir sa colère envers les Sun Hawks et d'apaiser celle de ses frères White Scars.
Hélas, certains ne pouvaient se contenir, et plusieurs disputes ou paroles trop venimeuses s'achevèrent dans le sang de frères entremêlé. Il ne pouvait y avoir d'alliance durable, même face à cet ennemi terrifiant qui s'opposait à eux depuis le début. Les mensonges et la trahison des descendant véritables de Prospero avaient été trop grands pour que les Fils de Chogoris puissent mettre leur rancoeur de côté.

Le champ de bataille était toujours plongé dans l'anarchie la plus totale, tandis que les uns combattaient les autres, dans un terrible pugilat.
Si le Capitaine White Scar était parvenu, en dépit de sa propre colère, à rallier à lui les plus sages de ses frères,, et quelques Sun Hawks qui s'étaient murés dans un silence coupable et gêné, la plupart autour de lui avaient déjà oublié sa demande de remettre leur jugement à plus tard, et des duels qui n'auraient jamais dû se produire éclatèrent à nouveau ça et là.

Autour de Kheen s'étaient ainsi rassemblés une trentaine de valeureux guerriers dont la seule perspective de combattre le Chaos, la seule pensée fugace que c'était là leur mission primordiale envers l'Humanité toute entière, suffisait à apaiser leur courroux les uns envers les autres.
White Scars et Sun Hawks au sein de ce dernier rempart de bon sens se battaient côtes à côtes, frères ennemis unis dans un même combat.

Aucun bien sûr ne pouvait oublier qu'ils allaient bientôt devoir mettre brutalement fin à cette alliance du moment pour que les uns infligent leur châtiment et que les autres tentent d'y réchapper.
Mais aucun n'en parla. Tout ce qui sortait de leurs bouches étaient des ordres, des indications d'ordre stratégique, ou des prières.

Les guerriers Thousand Sons s'étaient quant à eux regroupés en cohortes bleus et or, délivrant un funeste déluge de feu aux lueurs impossibles, noyant leurs adversaires haïs en avançant lentement, tels les automates qu'ils étaient devenus.
Quelques fois, on apercevait un de leurs sorciers qui était animé d'une véritable énergie vivace, et usait et abusait de ses sombres pouvoirs, colorant l'espace autour de lui de lueurs fantomatiques, chargeant l'air en ozone, alourdissant la réalité matérielle de leur simple présence blasphématoire.

Mais face à eux, ils avaient sans doute l'élite des Astartes impériaux rassemblés par Kheen, et le fracas fut prodigieux. Partout ailleurs les Space Marines s'empêtraient dans la masse ahurissante de serviteurs hérétiques qui se jetaient littéralement sur eux, et ne pouvait réagir qu'en tailladant et mitraillant à bout portant, engluant le sable de monceaux de chaire encore frémissante. Une boucherie bien peu glorieuse.
Là, le combat était tout autre. Des surhommes face à d'autres surhommes. Les formidables guerriers se jetèrent les uns contre les autres, tirant dans un premier temps sans faire véritablement de dégâts, puis laissant leur arsenal de tir pour s'emparer de leurs épée tronçonneuses, hache tronçonneuses ou armes de force.

Les Thousand Sons ne bougèrent pas, et embrassèrent le tsunami de lames tranchantes sans broncher, leurs esprits corrompus y répondant en nourrissant l'air d'éclairs, de feu, et de glace, déchaînant les éléments pour repousser l'attaque ennemie. Certains d'entre eux présentèrent un plus grand intérêt pour le corps à corps en brandissant leurs terribles épées recourbées venues d'un âge depuis longtemps révolu, et croisèrent le fer avec leur ennemi sans plus de bruit que l'affreux sifflement que produisait l'esprit enfermé dans leurs armures scellées, et qui brûlait d'envie de se repaître de ceux de ses ennemis.

Les White Scars répliquaient avec l'aisance du fauve en chasse, faisant tournoyer leurs armes avec force et élégance, en hurlant leurs cris de guerre sauvages, tranchant les armures adverses comme on coupe du petit bois, sans jamais reculer.
Mais beaucoup périrent sous les terribles assauts magiques et s'écroulèrent méconnaissables, leur cadavre grésillant se fondant avec le sable éprouvé par la chaleur libérée, ou éclatant en gravas givré dans un immonde bruit semblable au craquement d'un os ou d'une branche de céleri.

Là où les White Scars ne pouvaient vaincre, les Sun Hawks révélaient leur plein potentiel. Lors de simples duels ou échanges de tirs, l'entraînement de leur corps et les conditionnements de leurs esprits érudits pouvaient les amener à remporter de bien belles victoires ou accomplir des actes de bravoure qui resteraient gravés dans la légende. Mais face à la magie pure, leur don le plus puissant se révélait être leur meilleure arme.
Leurs mains crispées en serres de rapaces propulsaient des énergies psychiques dévastatrices. Leurs esprits enserraient leurs proies pour leur retourner le corps comme un gant. Une simple pensée suffisait à effacer un esprit assez affaibli pour laisser passer le leur, ne laissant plus qu'une coquille vide. Un simple mot suffisait pour déclencher un cataclysme annihilant une ou même plusieurs vies d'un coup, avec un précision inimaginable. Ils pouvaient tout anticiper, démêlant en un battement de paupière passé, présent et futur.
Et la plupart du temps il ne se forçait même pas, laissant simplement couler en eux leur potentiel psychique effarant.

La plupart du temps... Seulement en cet instant, ils se battaient face à leurs frères maudits, les Mille Fils de Magnus le Cyclope, qui, en plus de posséder le même savoir et le même pouvoir qu'eux, l'avaient odieusement renforcé par des millénaires d'égarement dans les tourments du Warp.

Face à eux, les Sun Hawks devaient faire preuve de la plus profonde et la plus complète concentration. Chaque particule de leur corps, chaque parcelle de leur esprit, chaque volute de leur pouvoir arcanique étaient entièrement tourné vers leur ennemi abhorré pour à la fois résister à ses attaques sournoises, et aussi lui en renvoyer une plus puissante encore.
La moindre erreur, aussi infime soit elle, entraînait une mort immédiate et sans détour.

En quelques instants, les White Scars eurent la terrible impression d'être enfermés au sein même d'une tempête Warp, tant le flux psychique concentré était important, et tant l'échange de coups entre les Sun Hawks et les Thousand Sons était violent.
Certains des Fils de Chogoris furent lentement consumés par cet ouragan destructeur, mais aucun ne succomba sans avoir entraîné dans la mort un grand nombre de ses ennemis.

Très vite, Kheen pris la terrible conscience du danger effroyable que représentaient ceux qui s'étaient si discrètement battu à leurs côtés durant tout ce temps. Même ses fidèles Prophêtes des Tempêtes n'avaient rien suspecté. Et pour l'heure, le Capitaine pouvait très bien ressentir les remous abominables du Warp lui tenailler tout le corps et lui déchirer l'âme.
Comment, par le Trône, les Sun Hawks avaient-ils pu échapper tout ce temps au regard des instances les plus mystérieuses de l'Imperium?

Au creux de ses entrailles, il commença à ressentir un terrible malaise...
Qui les avait protégé tout ce temps? C'était impossible qu'un groupe de guerriers, même si ils avaient été une dizaine, aussi puissants que cela avait pu perdurer au sein de l'Imperium, sans éveiller ni soupçons ni enquête. Aucun incident ne les concernait. Aucun évènement inconnu n'était relié à eux.
Et ils étaient tout un Chapitre! Plus de mille guerriers Astartes, au sang hérétique et aux pouvoirs destructeurs.
Même les Chapitres les plus étranges comme les Relictors, les Blodd Ravens et même les terribles Loups de Fenris avaient déjà plusieurs fois subis des enquêtes approfondies suite à des incidents, et certaines à la demande même de la terrible Inquisition qui y avait déployé ses agents.

Mais pas eux. Les rares enquêtes les concernant n'avaient fait que vaguement les toucher, et avaient été abandonnées aussi rapidement qu'elles avaient été commanditées. Même le Seigneur Inquisiteur van Disenstein, chasseur de sorcières réputé et incroyablement efficace n'avait pu les atteindre lors de la toute récente insurrection du sous secteur Finalis, lors de laquelle les Sun Hawks avaient aidé les forces impériales à acquérir la victoire.

Un nom frappa soudainement le Capitaine White Scar. Niklas Turielo. Le "Purgateur" comme il était nommé si souvent. L'un des mystérieux Inquisiteurs à la tête du non moins mystérieux Ordre de l'Epée. Ordre auquel se disaient appartenir les Sun Hawks depuis plusieurs siècles au moins.
Kheen sentit ses entrailles se tordre furieusement tandis qu'il commençait à entrevoir une conspiration improbable, que même son esprit semblait refuser à ne serait-ce qu'imaginer les aspects les plus simples.

C'était impossible. Cela voulait dire que... Par le Trône! Tant de traîtres! Etait-ce seulement possible?

Et si...

Ses questions moururent en même temps que se déclencha dans ses entrailles chamboulées une douleur incomparable qui le fit se plier en deux. Il éructa un cri vite étranglé, crachant un filet de sang noirâtre, tandis que la lame luisante se retira de son abdomen ouvert dans un raclement humide.
Kheen plongea un regard haineux mais embrumé dans celui acéré d'un sorcier colossal.

Son armure richement décorée était pourtant moins alourdie de parchemins et de reliques blasphématoires que ses frères impies, et pourtant il s'en dégageait une grande puissance, comme un écrasement produit par un astre à la force gravitique affreusement puissante.
Il se sentait broyé par ces miasmes de magie noire, cette puissance psychique née des pires tourments du Warp, et d'une haine millénaire. Il se sentait écrasé, réduit à néant, insignifiant... inexistant.

C'était l'un de ceux qui étaient apparu avec Azefal lorsque celui ci s'était dévoilé. C'était l'un des sorciers qui constituaient la Cabale du Changement. Kheen le reconnut à son casque difforme couronné d'un éventail de cristaux étincelants de mille feus éthériques. Il se tenait juste derrière le démon Azefal lorsqu'il était arrivé, comme si il constituait un sorcier privilégié.
Ce n'était pas le cas, Kheen n'en savait rien, mais celui qui se ferait plus tard identifier comme l'arrogant Uuktor le Tisseur de Destin était toutefois l'un des membres les plus influents de la Cabale. C'était par sa bouche maudite qu'avaient été entendus nombre de plans diaboliques qui avaient fait s'effondrer des systèmes entiers. C'était par son esprit malade et fou qu'avait naquis nombre de complots et de sombres machinations qui avaient projeté des milliards d'individus dans les abysses de la damnation.
C'était un puissant devin, et un effroyable stratège arcanique.
C'était lui qui avait échafaudé le maléfique Rituel, et écrit les principales lignes de ce qu'allait être l'effondrement du système Vafryys tout entier.

Il avait offert l'immortalité à son maître, mais beaucoup disaient dans son dos qu'il recherchait avidement un objectif tout autre, bien plus mystérieux et terrible. Et aucun de ceux qui murmuraient ainsi ne savaient que le Tisseur les écoutait... et qu'il riait de leur totale ignorance...

A présent le Tisseur de Destin était penché sur celui d'Harram Kheen, prêt à le tordre et à le détourner à la simple volonté de son esprit macabre. Uuktor semblait avoir, en cet instant, figé le temps matériel pour mieux jouir de ce moment qui lui était offert.

Son masque évoquant un visage fantomatique crispé dans un dernier spasme d'agonie était entouré d'une large frange de cheveux sculptés en or scintillant, qui lui descendait sur les bords de la figure de bronze torturée en une cascade de feu miroitant. Deux yeux d'un vert émeraude irradiait au beau milieu de ce faciès de douleur figée et lui perçait l'âme.
Le sorcier produisit un petit rire derrière son casque au rictus de douleur extatique, comme si il venait de trouver une agréable surprise.

"Ah... Si près, Capitaine Kheen. souffla-t-il. Et pourtant encore si loin... Vous ne mourrez pas aujourd'hui. Mon Dieu ne me le permet pas... Pas encore... Vous avez encore beaucoup à faire, Harram. Tant de choses à accomplir pour nous... Mais vous ne saurez jamais. Nul besoin de sort à cela, en vérité. Votre haine, à elle seule, suffira..."

Le regard de Kheen flancha lentement, son voile cotonneux s'épaississant à mesure que la douleur le tiraillait vers l'inconscience. Lorsque les ténèbres l'embrassèrent, la dernière chose qu'il vit furent ces deux yeux verts brûlants. Et la dernière chose qu'il entendit fut ce rire dément. Un rire dément, et satisfait. Comme si tout cela faisait partie d'un plan bien plus vaste qu'il ne pourrait jamais ne serait-ce qu’appréhender...

Puis plus rien.


-------------------------------------------------------------
+++ Burn the Heretic +++
+++ Purge the Unclean +++

agila :inquisition: agila
avatar

Turielo
Sergent Space Marine
Sergent Space Marine

Messages : 837
Age : 29
Localisation : Bordeaux

http://obscuraelibrarium.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ROMAN 40K] C.O.E. -Croisade Maudite - Livre IV -Pour l'Empereur malgré Lui

Message par Corax le Mer 21 Déc 2011 - 17:20

C'est clair que tu es en forme Turielo, tu t'ai même mis dans l'histoire.

J'ai adoré lire ces trois suites qui je suis certain ne sont pas la fin de ta protigieuse histoire.
avatar

Corax
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 6647
Age : 39
Localisation : Délivrance / Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ROMAN 40K] C.O.E. -Croisade Maudite - Livre IV -Pour l'Empereur malgré Lui

Message par Administration le Jeu 22 Déc 2011 - 3:39

Bravo Turielo pour cette suite. okay
avatar

Administration
Admin
Admin

Messages : 6890

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ROMAN 40K] C.O.E. -Croisade Maudite - Livre IV -Pour l'Empereur malgré Lui

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 7 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum