[ROMAN 40K] C.O.E. -Croisade Maudite - Livre IV -Pour l'Empereur malgré Lui

Page 10 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: [ROMAN 40K] C.O.E. -Croisade Maudite - Livre IV -Pour l'Empereur malgré Lui

Message par Logan Grimnar le Sam 21 Jan 2012 - 0:04

Tu attends quoi pour renommer ton topic ? Laughing


spacewolfspacewolves
avatar

Logan Grimnar
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1463
Age : 23
Localisation : Fenris, Asaheim, le Croc. (92)

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ROMAN 40K] C.O.E. -Croisade Maudite - Livre IV -Pour l'Empereur malgré Lui

Message par Turielo le Sam 21 Jan 2012 - 15:26

Logan Grimnar a écrit:Tu attends quoi pour renommer ton topic ? Laughing
Haha! c'est pas faux! rire2

FUTUR:

Ariam Er'sham progressa au travers d'une zone aux dunes vitrifiées sur lesquelles étaient amoncelés des centaines de corps calcinés, certains parmi eux portant l'armure rouge des Sun Hawks. Il gravit cette macabre colline avec difficulté malgré les stabilisateurs de son armure, et braqua instinctivement son pistolet bolter par dessus un cadavre au cas où des ennemis seraient à proximité. Sans son casque, le Premier Capitaine peinait à se repérer, les nombreuses colonnes de fumée noire tourbillonnant sur tout le champ de bataille y ayant jeté un brouillard âcre et épais. Pour un humain normal, il était impossible par endroits de voir à plus de quatre mètres, ce qui leur était souvent fatal.

Er'sham baissa son arme au bout d'un moment, aucun hostile à proximité. Il en fut presque rassuré, sachant que le dernier chargeur qu'il possédait, et qu'il avait enclenché dans son arme quelques minutes auparavant, ne comptait pas plus de cinq cartouches.
La bataille avait tant ravagé les deux armées qu'à présent cette portion du désert ressemblait à une ville déserte aux immeubles faits de carcasses de véhicules et aux larges rues pavées de cadavres. Des zones entières du champ de bataille étaient uniquement peuplées de morts et seul le murmure hystérique du vent résonnait, parfois troublé par les échos des combats se déroulant plus loin.

Le Premier Capitaine Sun Hawk descendit de la dune de chair brûlée et de verre ensanglanté, ses bottes arrachant à chaque enjambées des fragments de sable vitrifié qui étincelaient comme des dizaines de petits miroirs dans lesquels se reflétaient les flammes de l'enfer déchaîné par la guerre.

Il contourna un Rhino éventré gravé de leurs symboles, et s'arrêta un instant pour y chercher des munitions, en vain. Il trouva le corps d'un de ses frères, mais le bolter de celui ci avait pratiquement fondu sous l'effet d'une intense chaleur, soudé sur le plastron du guerrier mort, comme un immonde abcès sur le ventre d'une créature géante.
Plus loin, il trouva les restes fumants de ce qui devait être un groupe de trois soldats armés de fuseurs et de lances flammes, mais il ne pouvait en être sûr tant les restes de corps étaient dispersés dans tout un rayon résultant d'une grosse explosion.

Trois, ou peut être quatre dunes en avant, il devina du mouvement, et perçut des cris et le fracas d'un affrontement qui devait surement mobiliser en tout une cinquantaine d'êtres, peut être moins.
Il vérifia une fois de plus l'indicateur de son chargeur, sachant pertinemment le chiffre qui lui serait donné, et grogna une nouvelle fois. Son épée était encore utilisable, mais un puissant coup en avait fissuré la garde peu de temps après qu'il eu laissé le Général Humirr et ses hommes à où ils allaient très certainement livrer leur dernier combat avant de mourir.

Pratiquement désarmé, et à court de munitions, il ne restait que la force de ses dons psychiques au Sun Hawk, et il comptait bien y recourir une fois de plus si il n'avait d'autres alternatives. Il ne fallait plus qu'aucun d'entre eux ne se laisse griser à ce point par l'étendue de leurs capacités surnaturelles.
Peu de temps avant qu'il eu trouvé les Gardes Gonériens et leur Général blessé, il avait aperçu deux de ses frères aider un troisième qui paraissait aux portes de la mort. Il avait produit un gros effort pour pouvoir reconnaître son Archiviste Arram Kak'tor, et ses coeurs s'étaient serrés de douleur alors même qu'il parvenait à sentir l'immense douleur qui étreignait toujours le psyker affaiblit.
Il avait fallu attendre un long moment pour que l'Apothicaire dépêché à la Première Compagnie ne les rejoignent, son armure rouge et blanche souillée de sang, le faisant plus ressembler à un infâme World Eater qu'au noble Space Marine qu'il était.
U'nurr J'ktarr s'agenouilla devant l'Archiviste que soutenaient toujours un frère de la Troisième Compagnie et un autre de la Cinquième, qui à la grande surprise d'Er'sham avait retrouvé une apparence tout à fait normal, aucun signe des horribles mutations qui avaient décimé se Compagnie.

J'ktarr plaça délicatement une main sous le menton de Kak'tor, et lui suréleva la tête afin d'examiner ses yeux qu'il ouvrait avec son autre main. Les yeux de l'Archiviste étaient vitreux, rougis de sang et la pupille complètement dilatée, et roulaient affreusement dans ses orbites, comme s'il était en proie à un terrible cauchemar.
L'Apothicaire laissa les paupières se refermer et plaça sa main sur le front de son patient, fermant lui aussi les yeux, se servant des dons du Chapitre pour examiner l'esprit fragmenté de Kak'tor, et y chercha la cause de ce mal qu'il n'arrivait pas à diagnostiquer. Il vit des résidus d'images macabres et déroutantes, mais ne parvint pas à comprendre ce qu'elles signifiaient et entendaient l'écho d'un millier de murmures s'évanouir. Durant un instant, il crut en percevoir une plus puissante que les autres, hurlante, saccadée par des pleurs de torturé, gémissante comme un condamné mené au supplice.
Il y accrocha toute son attention et poussa son esprit en avant afin de tenter de mieux l'entendre.
Alors qu'il commença à percevoir certains mots insensé, son esprit fut brutalement rejeté, et il ouvrit des yeux exorbités en revenant à la réalité avec violence, suffoquant alors que la main gantée de Kak'tor enserrait sa gorge, le visage de l'Archiviste comprimé par la rage, ses muscles bandés à l'extrême, ses yeux révulsés et sa bouche écumant d'une mousse blanchâtre en tremblant violemment.

Alors que l'Apothicaire commençait à tourner de l'oeil, la strangulation soudaine privant son cerveau d'oxygène, Er'sham agrippa le poignet raide de Kak'tor et le tordit violemment de côté pour lui faire lâcher prise, tandis que les deux autres Sun Hawks tentaient avec difficulté de tirer l'Archiviste en arrière.
La main lâcha subitement, récompensant les efforts des trois Astartes, alors que J'ktarr aspira un grand bol d'oxygène une main plaquée sur son cou meurtri, avant de retomber en avant sur ses genoux, toussant et crachant, sa trachée libérée piquée d'aiguillons de douleur.

Kak'tor cligna des yeux plusieurs fois, sa main crispée toujours tendue vers J'ktarr et maintenu fermement par Er'sham. Ses yeux redevenu normaux, bien que toujours aussi rougis, passèrent de l'Apothicaire au Premier Capitaine, avec une expression incrédule puis il poussa un gémissement étranglé avant de relâcher tout son corps.

Les Space Marines le lâchèrent prudemment, redoutant un autre acte de folie, mais Kak'tor se contenta de rester prostré à genoux, respirant lentement et bruyamment, le regard perdu dans le vague. Après quelques secondes, il retrouva ses esprits et, hésitant, se pencha vers J'ktarr pour lui poser une main tremblante sur l'épaule.
"Pardonnes moi, mon frère. balbutia-t-il. Je ne sais ce qu'il m'a pris...
-Tout va bien, Archiviste. répondit J'ktarr d'une voix horriblement enrouée. C'est sans doute le résultat d'un choc, un acte d'hystérie post traumatique..."

L'Apothicaire voulu poursuivre, mais sa voix mourut dans sa gorge malmenée, et il ne produisit qu'un petit grincement et se remit à tousser sèchement. Ce fut Er'sham qui continua:
"Qu'est ce qu'il s'est passé, Arram? demanda-t-il en se penchant, accroupi, aux côtés de son vieil ami encore à genoux.
-Je... Je ne sais pas. Je ne sais plus... hésita Kak'tor.
-Il nous a sauvé. intervint immédiatement le Space Marine portant le blason de la Cinquième Compagnie. Il nous a ramené vers la pureté en nous arrachant à la corruption avec toute la force de son âme. Nous l'avons entendu hurler en nous, et avons senti son esprit se déchirer pour nous purger du Mal.
-Le rituel... murmura Kak'tor dans un souffle. Je me souviens... J'ai senti leurs âmes perdues, si salement détournées, si vulnérables aux tourments du Warp... Je devais les aider. Mais... Je ne sais pas comment j'ai fait... Je ne me souviens plus de cela. C'était comme si je n'agissait pas par moi même, mais en utilisant le savoir d'un autre.
-Votre âme résonnait de milliers de voix, Archiviste. intervint J'ktarr d'une redevenant un peu plus claire. Certaines murmuraient des paroles impies, des promesses blasphématoires...
-Ces voix... Oui je les entends...confirma Kak'tor, retrouvant peu à peu de l'assurance. Oui, je les entends clairement. Des résidus, rien d'inquiétant. Elles disparaissent pour la plupart assez rapidement.
-Qu'as tu fait Arram? le pressa encore Er'sham.
-J'ai usé d'un savoir qui n'est pas le mien, Ariam, pour sauver nos frères égarés. déclara fermement Kak'tor, avant de se relever lentement, peinant encore dans ses mouvements.
-Quel savoir? Appartenant à qui? s'énerva Er'sham.
-Je pourrai très bien te rappeler que je ne suis pas tenu de tout te dire, Ariam. Le savoir, c'est le pouvoir..."

Cette fois c'est Kak'tor qui se retrouva avec la gorge serrée par une main gantée, celle de son Capitaine. Er'sham ne broncha pas dans sa prise lorsque Kak'tor tenta de se dégager en lui envoyant deux coups de poing dans les côtes, avant d'abandonner.
La voix du Premier Capitaine résonna à nouveau, lourde de courroux et de menaces.
"Il suffit, Archiviste Kak'tor! siffla-t-il. Depuis trop longtemps tu caches des choses au Chapitre tout entier. Même avant cette bataille désastreuse, tu savais ce qui allait se passer. Tu connaissais notre sort, et tu n'as rien fait pour l'éviter! J'ai même songé à te purifier moi même tant tu agissait comme un possédé. Alors à présent, cela suffit. Tu vas parler, et tu vas tout me dire."

Un silence approximatif se fit, seulement troublé par les grondement assourdissant des affrontements alentours.
Kak'tor se dégagea lentement de la prise du Premier Capitaine lorsque celui ci relâcha ses doigts. Ils ne se quittèrent pas des yeux, le regard d'Er'shma bouillonnant de colère, celui de Kak'tor habité par une étrange sérénité.
Il jeta un regard aux alentours sans dire mot, puis riva à nouveau son regard dans celui incandescent d'Er'sham, en soupirant.
"Certaines choses ne doivent être révélées, car elles sont la clé qui ouvre la porte des enfers maudits... commença-t-il.
-Arram...gronda Er'sham avant d'être interrompu par un geste impérieux de la main de l'Archiviste.
-J'ai touché, comme beaucoup de nos frères l'ont fait ces derniers jours, à la vérité Primordiale, dans toute sa terrifiante clairvoyance. Le Chaos s'est emparé de moi, comme de nombre d'entre nous et a souillé nos âmes. Mais je suis parvenu à le rejeter, à le combattre et à fuir hors des ténèbres qui se faisaient sur mon âme. Toutefois, même sur une courte période, l'emprise des Forces de la Ruine sur mon esprit m'a permis d'entrevoir le futur ainsi qu'un savoir qui tout mortel désirerait par delà tout posséder. Mais ce qui appartient au Warp doit rester dans le Warp, aussi ai-je rejeté l'offre des Dieux Noirs de pouvoir user de ces ressources. Si j'ai pu mémoriser certains faits, ou certains rituels arcaniques, j'ai refusé tout le reste. Pour le salut de mon âme et l'honneur du Chapitre.
-Une âme souillée ne peut se débarrasser complètement de la corruption, Archiviste. récita gravement le Space Marine appartenant à la Troisième Compagnie.
-...Elle ne le peut que dans la mort. Je sais frère, c'est moi qui vous ai appris ça il y a longtemps. fit Kak'tor avec un sourire sans joie. Mais la vérité telle qu'elle m'est apparu est bien plus terrible, car il n'y a point de salut dans la mort. Loin de là. C'est pour cela que j'ai refusé de mourir comme j'avais initialement prévu de le faire.
-Vous comptiez vous donner la mort, Arram? Voilà une solution bien dégradante... jugea J'ktarr sur un ton de dur reproche.
-Non Apothicaire. Je n'avais aucune intention de me suicider. corrigea Kak'tor en secouant sombrement la tête. Je comptais nous faire détruire. Tous.
-Pour nous sauver ensuite? grinça le Sun Hawk de la Cinquième Compagnie, écoeuré par les révélations hérétiques et traîtres de l'archiviste le plus respecté du Chapitre.
-Votre Compagnie, frère Kor'bal, était entièrement souillée par le Chaos et devait être éradiquée. N'allez pas me dire que ces mutations horribles était un don de l'Empereur, ou par le Trône j'espère que vous vous donnerez vous même la mort après avoir prononcé de telles inepties. répondit Kak'tor d'un ton acerbe.
-Et nos trois Compagnies? Quelle fut leur crime pour devoir également périr? demanda à son tour l'autre frère de bataille.
-Ne vous y trompez pas, le Chaos nous a tous touchés. Preuve en est les terribles démonstrations de vos dons ces dernières heures, ou encore les rares mutations survenues peu après la perte de la Cinquième, dans les autres Compagnies. Nos alliés savaient. Je l'ai su lorsque j'ai dû abattre le Prophète Sar-Khell des White Scars. Je l'ai su lorsque j'ai perçu les échos de l'âme de leur Khan lorsqu'il nous a rejoint ici même. Je l'ai vu lors de ma transition aux Sombres Puissances. J'ai vu nos futurs, et croyez moi, même en comptant ceux où nous survivions sans crainte d'être jugés par nos pairs, celui ci en est le moins affreux...
-Sauf que nous n'y sommes pas encore. le contra Er'sham.
-En effet. admit Kak'tor. Lorsque j'ai échappé aux ténèbres du Chaos, il m'a fallu longtemps pour retrouver mes esprits. J'ai dû m'isoler longuement. En réalité, je n'ai pu redevenir enfin moi même qu'au coeur des combats qui se sont déclenchés ici. Mais tous nos frères s'étaient abandonnés aux pouvoirs que leur offrait le Warp, et la corruption grandissait. J'ai vu mes espoirs tomber en ruines. Et c'est pour cela que j'ai laissé arriver le démon Azefal et que j'ai appuyé ses paroles face au Khan de la Sixième Confrérie. Je voulais nous épargner la damnation éternelle par une mort des mains de nos frères White Scars. Là encore, j'ai échoué, et je dois dire au final que je m'en réjouis presque. Car un évènement au cours de la bataille m'a définitivement éveillé.
-Que s'est-il passé? l'encouragea à poursuivre son Capitaine.
-J'ai été amené à combattre un des infâmes alliés du démon, et lorsque je l'ai tué, j'ai regardé dans son âme, et j'ai trouvé le moyen de nous sortir tous de l'obscurité, de nous sauver. Nous pourrions alors survivre, et demeurer purs...
-Vous avez absorbé son âme... comprit enfin J'ktarr. C'est un acte hautement dangereux, Archiviste, vous auriez pu mourir, ou pire encore, être dépassé par l'âme de votre victime au point qu'elle ne prenne le contrôle de votre corps et de vos connaissances...C'est...
-Je connaissais les risques, Apothicaire... le coupa Kak'tor en penchant la tête de côté l'air ennuyé, comme on l'est devant un enfant ne parvenant pas à comprendre ce qu'on lui apprend. Et j'ai surpassé ce danger. J'ai triomphé, et ma récompense en fut notre salut à tous. J'ai usé du savoir que j'ai arraché à ce sorcier immonde et à sa propre connaissance de leur abjecte Cabale. J'ai retrouvé et analysé le sort qui a été infligé à nos frères de la Cinquième Compagnie, et ai pu apprendre son contre sort. Celui là même que j'ai utilisé sur les dix huit survivants de la Cinquième Compagnie. Voilà ce que j'ai fait. Voilà comment j'ai cherché la lumière dans les ténèbres et nous ai sauvé, comme nous l'enseignent les préceptes du Pharaoh."

A nouveau, le grondement de la bataille autour d'eux résonna tandis qu'aucun ne trouva de paroles adéquate pour poursuivre la discussion.
Er'sham dévisageait Kak'tor, avec un mélange malsain de colère, de respect, de dégoût et de reconnaissance envers lui. Lui qui avait ouvert son âme au Chaos pour tous les purifier.
Mais qui pouvait l'en blâmer alors qu'ils étaient touchés par la damnation et que celui qu'ils avaient tant soupçonné d'être devenu fou était en réalité celui qui les sauveraient tous?

Er'sham hocha la tête lentement, à plusieurs reprises, comme s'il ressassait encore et encore le récit de son Archiviste et mentor, ne parvenant pas encore à l'accepter pleinement ainsi que la noire vérité qu'il contenait.
Finalement il posa ses mains sur les épaules de Kak'tor et le regarda dans les yeux, avant de briser le silence qui s'était jeté sur eux. Il parla d'une voix redevenue à la fois calme et sérieuse.
"Tout cela doit rester entre nous, Arram. Pour le moment. Entre nous tous. ajouta-t-il en regardant un à un les autres guerriers. Quand nous nous sortirons de là, nous devrons en référer au Pharaoh et à l'Ordre si besoin est."

Kak'tor approuva silencieusement en hochant la tête, ainsi que les autres.
Er'sham leur rendit leur geste et n'ajouta rien.

Comme rassemblés par un serment qui ne devrait jamais être rompu, les cinq guerriers repartirent en silence au combat, laissant de côté leurs préoccupations pour aller porter secours à leurs frères et faire cesser cette guerre ignoble.

Sur le chemin, Kak'tor sentit une voix déformée ricaner dans son crâne. Il grogna en secouant la tête et poursuivit.
"Tais toi... gronda-t-il. Il ne t'ont pas senti. Personne ne sais que tu es là ni qui tu es. Et ils ne doivent pas savoir!"


Dernière édition par Turielo le Lun 23 Jan 2012 - 21:26, édité 3 fois


-------------------------------------------------------------
+++ Burn the Heretic +++
+++ Purge the Unclean +++

agila :inquisition: agila
avatar

Turielo
Sergent Space Marine
Sergent Space Marine

Messages : 837
Age : 29
Localisation : Bordeaux

http://obscuraelibrarium.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ROMAN 40K] C.O.E. -Croisade Maudite - Livre IV -Pour l'Empereur malgré Lui

Message par Corax le Sam 21 Jan 2012 - 16:32

Merveilleuse suite tout en mystère comme je les adore. Cela m'a étonné que tu n'ai pas mis de titre à cette partie là .
avatar

Corax
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 6647
Age : 39
Localisation : Délivrance / Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ROMAN 40K] C.O.E. -Croisade Maudite - Livre IV -Pour l'Empereur malgré Lui

Message par Logan Grimnar le Sam 21 Jan 2012 - 17:32

C'est sur que c'est pas l'Empereur qui file des mutations doute . rire1
Encore une très belle suite. okay


spacewolfspacewolves
avatar

Logan Grimnar
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1463
Age : 23
Localisation : Fenris, Asaheim, le Croc. (92)

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ROMAN 40K] C.O.E. -Croisade Maudite - Livre IV -Pour l'Empereur malgré Lui

Message par Turielo le Lun 23 Jan 2012 - 22:38

Oui j'avais oublié et j'avais bâclé la fin, car j'ai dû partir prestement avant la reprise du boulot... C'est réglé!

bon la suite, préparez vos mouchoirs, folks! Wink

ÉCHAPPATOIRE:

Uuktor chargea à nouveau avec la grâce d'un prédateur et la nonchalance d'un félin jouant avec sa proie, son rire sourd roulant hors de son casque comme un orage lointain, sa lame sifflante tentant une fois de plus de mordre son adversaire aux abois.
Keel'er bondit de côté pour parer le coup d'un revers de son épée, produisant un nouveau bref flash d'éclairs, avant de se rétablir sur ses jambes dans le dos de son ennemi.
Il fit décrire un arc ascendant à sa lame dans l'espoir de perforer l'armure du sorcier de haut en bas dans son dos, mais un clin d'oeil plus tard, il ne traversa que du sable.
Dans un grognement énervé, il retira promptement son arme de la poussière désertique et roula de côté pour éviter la réplique d'Uuktor, qui frappa l'air quelques millimètres au dessus de la coiffe psychique de l'Archiviste.

Pour se tirer de cette mauvaise passe, Keel'er aveugla son adversaire l'espace d'un instant en faisant jaillir une lueur aussi forte que le ventre d'une étoile du bout de ses doigts, et parvint à contourner son ennemi désorienter une fois encore. Cette fois, son épée trouva le juste chemin, et de nouvelles gouttes écarlates vinrent s'écraser sur le sable tandis qu le sorcier poussa un cri de rage, une profonde entaille creusée dans une de ses cuisses.
Il tituba hors de portée de l'attaque suivante et bloqua la lame d'une main ouverte, formant un bouclier psychique quelques fractions de secondes avant que l'attaque ne lui ouvre le plastron.

Il fit exploser son bouclier de façon à ce que Keel'er soit projeté en arrière, et recula lui même pour se replacer en garde.
Il riva un regard meurtrier sur son ennemi, et son rire gronda à nouveau.
"Vous ne pouvez espérer me vaincre, Archiviste. Vous n'avez pas assez de puissance...
-Ma foi est ma meilleure arme, et la vengeance est la pierre qui l'a aiguisée tout ce temps.
-De belles paroles que voici, mais vous ne pouvez espérer autre chose qu'une mort stupide et inutile."

Le Sun Hawk, sachant ce dialogue sans issue, se fendit en avant pour profiter d'une ouverture dans la garde d'Uuktor.

Les lames tintèrent violemment, à plusieurs reprises. Les deux duellistes furent ramenés par cet échange près des lignes de la mêlée principale, là où se dressait auparavant un Uuktor triomphale.
Du sang gicla, une nouvelle blessure infligée, mais cette fois Keel'er n'y prêta nulle attention et repoussa la douleur pour porter son attaque toujours plus loin, sa rage affermissant son bras et renforçant le mordant de son épée.

Deux chocs plus tard, il arracha un nouveau cri de douleur à son adversaire lorsqu'il passa le fil de son épée au travers de son épaule, faisant jaillir un sang épais et rouge, qui s’écrasa sur son armure en une bruine tiède. Les larmes du corps du Thousand Son fumèrent à l'impact, révélant là une corruption qui n'appelait nul autre destin qu'un trépas misérable et juste.

Uuktor sentit la proximité avec ses sombres sbires, et il risqua un coup d'oeil vers l'affrontement. Il en restait peu. Mais ce qu'il voulait était advenu, et malgré la douleur, il sourit en voyant chanceler un des Thousand Sons, percé par plusieurs lames ennemies, avant de s'écraser face contre terre, son âme maudite quittant ce plan à jamais pour être éternellement tourmentée dans les limbes du Warp. Le dernier représentant de la Cabale n'était plus, son dernier adversaire venait de mourir. Il était temps.
Mais il lui restait encore un dernier obstacle avant de pouvoir s'en aller...

Il se retourna vers le Space Marine qui lui faisait face, un de ces orgueilleux Sun Hawks, trop aveugles pour avoir su voir la vérité et rejoindre leurs vrais frères dans leur glorieux combat.
"Il est temps d'en finir... grommela-t-il à l'attention de Keel'er.
-Pour l'Empereur! rétorqua ce dernier en levant son épée triomphalement.
-Non... Pour moi!"

Les deux guerriers se jetèrent l'un contre l'autre, armes levés et prêtes à mordre. Il y eu un seul bruit d'impact de lame, faisant résonner un écho cristallin dans l'air du champ de bataille. Il arracha un hoquet à Uuktor et un cri de rage à Keel'er. Un jet torrentiel de sang fut vomi par la blessure mortelle, quelques secondes avant qu'un corps décapité ne s'écrase sur le sable humide.

Le guerrier survivant leva sa lame haut dans le ciel pour hurler son cri de victoire tandis que la réalité sembla se tordre en un instant...

***

Plus que six d'entre eux attendaient d'être éliminés par la juste fureur des vrais serviteurs de l'Empereur. Le sergent Jor'uus retira rageusement sa lame de la carcasse du guerrier qu'il venait de transpercer avec l'aide de deux de ses frères, et releva cette lame antique qui avait appartenu à frère Hu'linar jusqu'à sa mort, quelques minutes auparavant. Le guerrier de la Deuxième Compagnie avait perdu la vie, coincé entre le feu terrible projeté par l'un de ces infâmes sorciers, mais avait combattu en hurlant sa haine jusqu'à ce que les flammes aient achevé de le consumer, abattant deux ennemis de plus.

Le sergent Ibis poussa son effort martial en avant, et chargea un imposant guerrier bleu et or, celui là même qui avait tué celui dont il avait hérité de son épée.
Mais alors qu'il venait se tenir à sa hauteur, un tremblement secoua toute la zone, et le sol sembla se dérober sous leur pieds. En réalité, sous l'effet des secousses d'origine inconnue, la pile de cadavres amoncelés depuis le début de cette joute infernale commençait à être trop fortement ébranlée, et glissait inexorablement.

Des dizaines de guerriers glissèrent avec et s'empêtrèrent dans une avalanche de cadavres démembrés. Les secousses redoublèrent d'intensité, t Jor'uus cru un instant que la planète entière s'ouvrait en deux.
La Flotte avait elle finalement opté pour un bombardement orbital, même avec eux au sol?

Il atterrit durement contre un rocher, et s'échoua sur le ventre, complètement étourdi, ses sens un instant occultés par la violence du séisme soudain.
Il releva la tête avant de recevoir un corps sur le dos qu'il dégagea violemment pour parvenir à se redresser. Son regard vaseux se porta devant lui où il distingua quelques vagues silhouettes s'éloigner, et mit un moment à comprendre qu'il s'agissait des six survivants Thousand Sons qui profitaient du chaos ambiant pour fuir hors de leur portée.

Jor'uus tenta de retrouver son sens de l'orientation et s'appuya sur le rocher en grognant sous l'effort, et, parvenu à se rétablir sur ses deux jambes, chercha du regard l'épée de frère Hu'linar, qu'il ne trouva pas.
Hurlant de rage et de dépit, et ne voyant aucun autre de ses frères, il bondit vers ces silhouettes fuyantes, ses poings crispés en deux énormes boules de feu ne demandant qu'à exploser.

Il courut aussi vite qu'il pu, titubant et zigzagant comme un ivrogne, son esprit embrumé par sa récente macabre expérience sous le déluge de corps.
Curieusement, à mesure qu'il laissa son affinité avec le Warp se répandre en lui, la voix de son vieil ami La'kri résonna dans son esprit. Il réentendit ses sombres présages et ses mises en garde paternalistes sur l'usage démesuré d'une pareille puissance, mais il les refoula aussi sec, son visage ensanglanté crispé en un masque de haine pure.

Il pensa être parvenu à distance suffisante des fuyards, clignant des yeux pour affiner sa vision chamboulée, puis, dans un tonitruant cri de fureur, délivra sur eux un torrent de flammes éthériques.
Ses coeurs eux aussi s'enflammèrent devant ce déchaînement de violence, et il constata avec une joie sauvage que deux des renégats s'écrasèrent au sol en hurlant, leur corps consumés par un feu trop terrible pour être apaisé. Il courut encore et encore et délivra décharge sur décharge, se laissant presque totalement envahir par la certitude qu'il était le dernier Sun Hawk en vie pour éliminer les ennemis de l'Imperium.

Soudain il se sentit violemment projeté en arrière, une douleur cuisante lui vrillant les entrailles. Tout son monde s'écroula en un instant, alors que le rayon d'énergie lui traversa le corps, carbonisant ses os et liquéfiant ses organes. Il se sentit à peine toucher le sol, bien qu'il s'enfonça de presque un mètre en glissant affreusement sur cinq de longueur, avant de s'immobiliser, fumant de partout comme un vaisseau qui vient de se crasher.

Il ne parvenait plus à respirer, et eut toutes les douleurs de l'univers pour parvenir à seulement relever la tête.
Il aperçu ce maudit sorcier qu'il s'était apprêté à tuer s'avancer vers lui d'un pas rageur et pointer vers lui son pistolet bolter.

Il n'eut même pas le temps de tenter de crier sa colère. Le bolt lui traversa le crâne en une gerbe de sang et de viande et il s'affaissa dans un râle mêlant souffrance, rage et dépit, toutes ses perceptions se coupant brutalement en une fraction de seconde, comme si on débranchait un cogitateur.

***

Magnus et son escouade de survivant de la Cinquième Compagnie tombèrent presque à genoux face à l'intensité de l'explosion immatérielle qui se produisit devant eux, levant par réflexe une main tremblante devant leurs yeux déjà aveuglés.
Le Cinquième Capitaine poursuivit pesamment son avancée en grogna sous l'effort, et distingua les silhouettes des Thousand Sons s'échappant par la porte dimensionnelle qui venait de s'ouvrir, comme un abcès ouvert dans la réalité.

Il hurla de rage et de déception lorsqu'il vit, impuissant, les premiers guerriers honnis traverser le voile déchiré de la réalité matérielle et tenta d'en abattre au moins un avant que tous n'aient fui, mais ne pu trouver assez de force pour presser la détente.

Un bruit sec claque, comme un coup de fouet, et le portail démoniaque disparut, avalant les derniers guerriers Thousand Sons avec lui. C'en était fini...

Magnus rampa en avant, sifflant comme un animal blessé, son être entier torturé par la réalité de son échec.

Un moment plus tard, toute pression ayant quitté son corps, il parvint à se redresser et repris sa progression avec ses frères vers les lieux du désastre. sa respiration était saccadée, non pas par l'effort, mais par le chagrin, et il se mit à sangloter à mesure qu'il approchait du corps décapité présent devant lui.
Après quelques pas, il tomba lourdement à genoux, laissant éclater ses larmes et sa tristesse, faisant reposer une main sur le plastron du corps allongé face à lui.
Ses guerriers se tenaient silencieux derrière lui, laissant leur Capitaine à sa douleur, alors que d'autres Space Marines parvenaient enfin à s'échapper du piège de la cascade morbide de corps disloqués qui leur étaient tombés dessus. Shel She'rae fut un des premiers à arriver vers eux, une main pressée sur ses côtes douloureuses, le visage mortifié.

Magnus ravala ses larmes dans un grognement et secoua la tête avant de la tourner à moitié vers frère Jy'ra. Il n'eut pas besoin de mots pour exprimer sa demande, et le Sun Hawk porteur de bannière abaissa la relique éprouvée de la Cinquième Compagnie.

Magnus trempa le bout de ses doigts tremblants dans le sang coulant du cou tranché du trépassé, et traça cérémonieusement un dernier nom sur un lambeau de bannière.
"Que ton nom perdure pour l'éternité et que ton sacrifice ne soit jamais oublié, mon frère, mon ami... récita Magnus. Repose en paix aux côtés de l'Empereur, Brak Keel'er..."


-------------------------------------------------------------
+++ Burn the Heretic +++
+++ Purge the Unclean +++

agila :inquisition: agila
avatar

Turielo
Sergent Space Marine
Sergent Space Marine

Messages : 837
Age : 29
Localisation : Bordeaux

http://obscuraelibrarium.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ROMAN 40K] C.O.E. -Croisade Maudite - Livre IV -Pour l'Empereur malgré Lui

Message par Corax le Lun 23 Jan 2012 - 23:04

Magnifique comme toujours et je trouve quand même les Space Marines bien émotifs dans cette partie là Razz
avatar

Corax
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 6647
Age : 39
Localisation : Délivrance / Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ROMAN 40K] C.O.E. -Croisade Maudite - Livre IV -Pour l'Empereur malgré Lui

Message par Administration le Mar 24 Jan 2012 - 3:37

Bravo Turielo, ta fiction est en train de devenir énorme, bien plus qu'une simple novella maintenant, un court roman qui n'en finit pas.
Faudrait songer à reprendre tout ça au propre. okay
avatar

Administration
Admin
Admin

Messages : 6890

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ROMAN 40K] C.O.E. -Croisade Maudite - Livre IV -Pour l'Empereur malgré Lui

Message par Turielo le Mar 24 Jan 2012 - 15:44

Corax a écrit:je trouve quand même les Space Marines bien émotifs dans cette partie là Razz
Oui je sais, cependant, et comme l'a déjà signifié Horus bien des pages auparavant, même les romans récents dépeignent les SM comme des humains qui en réalité ont des émotions tout à fait courantes mais sont simplement conditionnés à les contrôler, voire les refouler. (j'en veux pour exemple l'émoi des Word Bearers lors de l'humiliation de Lorgar, ou, pour rester dans ma lecture du moment, les différents "épisodes émotifs" du Capitaine Ventris dans Nightbringer, certes pas aussi fort, mais surprenant quand même.) Enfin bref, en gros là les Sun Hawks ont pris quand même méchamment dans la tronche, je trouve normal que, même conditionnés, certains puissent craquer...héhé!

Horus Lupercal a écrit:
Faudrait songer à reprendre tout ça au propre. okay
Comme indiqué précédemment c'est prévu dès la fin de cette première partie. Il y aura un travail de relecture de ma part, ainsi que quelques passages de réécriture, avec des ajouts inédits. Le tout sera présenté par la suite dans mon premier post sous forme de PDF pour ceux et celles qui voudront (re)lire mon travail.

Bien, vous vous en doutez, on approche de la fin là. Sachez que je prévoie une pause avant de travailler la suite de ce travail consacré aux Sun Hawks, le temps de bien faire mon travail de relecture expliqué ci dessus. En attendant, et avec une cadence probablement plus longue, car il sera BEAUCOUP plus travaillé, je commencerai à poster la première partie du roman consacré à une autre de mes armées, les Sky Slaughters, et ceci d'ici la fin de la semaine peut être.

Si celui là sera posté plus lentement, une fois la relecture achevée de cette première partie SH, je commencerai la deuxième partie et ça se fera comme à présent, post par post.

La suite donc!

SURSIS:

Un calme précaire retomba sur les ruines du champ de bataille encore fumant. Ca et là, les derniers vestiges de l'armée hérétique étaient décimés par la fureur des dernières forces impériales survivantes.

Le Capitaine Er'sham coordonna l'une des dernières attaques contre l'ost ennemi, et mena ses guerriers aux côtés de survivants Gonériens contre un groupe de mutants laissés à leur funeste sort par la fuite de leur maîtres.
Lorsque le dernier ennemi tomba, Le Premier Capitaine Sun Hawk sentit un énorme poids disparaître de son esprit, et rengaina sa lame trempée de sang, haletant, hagard, soulagé de voir là enfin la fin d'un ignoble massacre qui avait bien failli tous les emporter.

Il avait longuement redouté ce moment au cours des heures précédentes, mais il s'avéra sans grande surprises qu'aucun de leurs alliés ne se tourna face à eux, armes levées, pour les achever honteusement sur un autel impie encore ruisselant de sang.
Il se tenait au milieu des corps de ses ennemis aux côtés de six des siens, de huit White Scars et d'un groupe d'une trentaine de Gardes Impériaux.

Un guerrier imposant à la livrée blanche de Chogoris couverte de sang et de chair arrachée s'avança pesamment vers lui, le regard sombre, armes rengainées.
Sa coiffe psychique était encore parcourue de petits éclairs témoins de la fureur de ses attaques psychiques délivrées depuis tant de temps dans une tourmente sans fin, et de nombreuses entailles dans son armure éprouvée laissaient échapper de minces filets de sang.

Le Prophète Man-Ktarr vint se tenir devant celui qu'il avait juré de tuer de ses propres mains, une rage trop fatiguée par les combats menés faiblissant dans son coeur, insuffisant pour lui donner l'envie d'affronter un nouvel ennemi. Il était las, éreinté et portait déjà le deuil de dizaines de valeureux frères de bataille.

Er'sham ne baissa pas les yeux devant ce regard noir et le soutint sans arrogance ni défi inutile.
"Assez de morts aujourd'hui. fit simplement Man-Ktar à Er'sham. Nous battre entre nous à présent serait une folie.
-Je ne peux qu'approuver vos sages paroles, Archiviste. acquiesça le Premier Capitaine. Il est inutile de prolonger une haione qui n'a pas lieu d'être entre nos deux Chapitres. Nous nous sommes mutuellement prouvés que nous nous battons tout deux avec la même foi envers l'Empereur.
-Il suffit, Capitaine Er'sham. l'interrompit sèchement Man-Ktar en levant une main. Ne croyez pas que je vais oublier votre abjecte ascendance ni votre immonde démonstration de votre maitrise blasphématoire du Warp. Ne vous y trompez pas. Vous êtes toujours à mes yeux et à ceux de mes frères un hérétique, de même que vos frères. Vous ne méritez aucun pardon, et si je vous propose ici et maintenant une trêve, c'est seulement dans le but de nous assurer que l'ennemi qui a défiguré Vafryys est bel et bien parti, et que nous pourrons honorer nos trop nombreux morts. Mais cela ne durera pas. Votre condition doit être traitée et punie, et nous n'aurons point de repos avant que vous soyez purifiés jusqu'au dernier pour avoir offensé l'Empereur par votre existence même. Ne voyez pas en nous des alliés. Car nous sommes votre mort amplement méritée."

Er'sham savait que tout cela aboutirai à ce terrible moment et ne répondit pas immédiatement, se contentant de soupirer, sans éprouver ni rage, ni peur, ni malaise, seulement l'impression d'un terrible gâchis.
Puis il regarda à nouveau son accusateur et ses yeux manifestaient à eux seul sa résolution face aux épreuves qui les attendaient.
"Je sais que certains de mes frères, et pas seulement ceux qui ont été trompés par ce maudit sorcier, auraient sans doute choisi de prolonger cette triste guerre afin de vous tuer jusqu'au dernier pour que notre secret perdure. Pour ma part, j'estime que nous avons suffisamment fait couler de sang innocent. Je n'en appellerai pas à votre clémence, car je comprends que vous n'en aurez aucune. Sachez seulement ceci, Archiviste: Par delà nos fautes et le jugement que vous nous portez, nous demeurerons toujours de loyaux serviteurs de l'Empereur. Si pour cela nous devons connaître l'exil, qu'il en soit ainsi. Si nous devons vivre en périphérie de l'Imperium corrompu qu'est devenu Son Oeuvre, pour que nous puissions tout de même veiller sur Son royaume et détruire Ses ennemis, qu'il en soit ainsi. Rien ne nous fera faiblir. Rien ne nous fera faillir. Nous sommes les Sun Hawks, et nous portons le terrible héritage de frères loyaux entraînés dans l'excommunication par les fautes de leur Père.
-Soyez assurés, Capitaine Ersham que vos paroles ont été entendues et que nous les transmettrons à ceux qui vous jugerons. Je ne suis pas un bourreau aveugle. Et je sens au fond de moi que vous êtes sincères. Mais voyez votre corruption et comprenez votre terrible existence. Vous devez être détruits. Car jamais vous n'auriez dû survivre.
-Peut être... Peut être pas. Personne n'en aura jamais la certitude. Ce qui est arrivé est arrivé, et ce qui doit arrivé arrivera. Quoi que ce soit que nous réserve le futur, nous nous y ferons. Mais nous ne nous laisserons pas emporter comme ça. Je considère que nous portons les fautes de notre Légion mère, et que nous sommes les héritiers maudits de leurs choix et de leurs fautes. Et nous l'assumons. Nous existons pour apporter le pardon à nos ancêtres et traquer ceux qui se sont depuis trop longtemps détournés de l'Empereur.
-Je vous entends, Ariam. Et je m'en souviendrai en temps voulu."

Er'sham inclina la tête, de même que Man-Ktar, scellant là une entente d'un moment de ne pas se sauter à la gorge. Cela ne durerai pas, ils le savaient tout deux, et le Premier Capitaine savait que son temps était désormais compté. L'existence même du Chapitre était en sursis.
Les deux Astartes se saluèrent une dernière fois et partirent en silence chacun de leur côté.

Er'sham regroupa ses guerriers et fit appel aux autres survivants pour un regroupement général.
Il se tenait au milieu d'un vaste cimetière et il savait que ce gigantesque charnier signait le début macabre d'un changement inéluctable dans l'histoire de leur glorieux Chapitre si honteusement tombé dans la disgrâce. Il savait très bien qu'il n'en était pas fautif, mais ne pouvait s'empêcher de se reprocher le destin injuste qui les frappaient tous. Il adressa une prière silencieuse au Pharaoh et à ses ancêtres, les suppliant de le pardonner pour avoir failli. Puis, il rit pour lui même, sachant combien il était ridicule de se retrancher ainsi dans la superstition, mais que c'était là un trait indubitablement humain.

Au bout de quelques instants, tous les survivants Sun Hawks étaient rassemblés et leur nombre si insignifiant lui brisa le coeur.
De la Première Compagnie, il ne restait que les onze guerriers qui l'avaient suivi, ainsi que leur Archiviste, qui n'était guère plus qu'un fantôme depuis qu'ils l'avaient retrouvé.
Er'sham savait que toute la Compagnie n'avait pas été déployée sur Vafryys, mais seulement onze survivants sur cinquante guerriers déployés, c'était une statistique trop lourde d'horreur lorsqu'il songea à tous ces vétérans tombés, emportant avec eux des siècles de prodigieux exploits au nom du Chapitre et de l'Empereur.

Le Capitaine Ori'a se tenait à la tête d'un total d'à peine quarante guerriers, lui même ayant combattu avec vingt trois d'entre eux, dont six étaient morts depuis. C'était la Compagnie qui avait conservé le plus d'effectif, mais le jovial Deuxième Capitaine était muré dans un silence douloureux, pleurant en silence la perte de plus de la moitié de sa Compagnie dont il avait mobilisé la totalité des effectifs.

Le Capitaine She'rae qui lui aussi était resté muet, mais pour d'autres raisons qu'il ne révèlerai jamais à quiconque, se tenait devant les vingt deux survivants de la Troisième Compagnie, quatorze s'étant tenu vaillamment au centre de l'ultime mêlée, et seulement treize d'entre eux en ayant réchappé.
La Troisième Compagnie avait déjà été durement éprouvée par la perte de la moitié de ses effectifs lorsque She'rae avait failli être tué dans les jungles de Rosaliak. A présent ils étaient encore diminués de moitié.
L'escouade la plus complète, l'escouade Ibis, était aussi celle la plus endeuillée, leur sergent étant le seul à manquer, guerrier le plus prometteur de la Compagnie malgré les réticences du Chapelain. Son ami Lak'ri se tenait parmi eux, seul représentant de sa propre escouade décimée, et il tenait entre ses mains le casque brisé de son camarade disparu.

La Cinquième Compagnie était sans doute celle qui peinait le plus Er'sham.
Magnus était plongé dans ses pensées morbides, le visage et l'armure couverts de cendres qu'il avait appliqué à la main, tout comme ses dix sept frères survivants. Leur armure jadis écarlate avait à présent une teinte noirâtre qui reflétait à la fois leur deuil et leur honte d'avoir été les premiers à succomber à la perfidie du Chaos.
Dans ses mains, il tenait avec révérence l'épée de son ami défunt Brak Keel'er.
Les restes de leur bannière flottaient dans le vent, chacun des lambeaux couverts des noms marqués au sang de leurs frères tombés.

Shak A'rur s'approcha de son seigneur et maître et le tira de son sombre constat.
"Que devons nous faire, Capitaine? demanda-t-il d'une voix assombrie par le chagrin et le goût amer d'une victoire qui sonnait comme la plus affreuse des défaites.
-Dites à nos frères de rassembler nos morts. Puis joignez la Flotte pour demander l'envoi de Thunderhawks d'extraction."

Le Premier Capitaine repartit vers les champs de morts qui les entouraient, voulant cacher à ses frères les larmes trop longtemps contenues qui roulaient à présent sur ses joues fatiguées.

"Nous partons..." termina-t-il.


-------------------------------------------------------------
+++ Burn the Heretic +++
+++ Purge the Unclean +++

agila :inquisition: agila
avatar

Turielo
Sergent Space Marine
Sergent Space Marine

Messages : 837
Age : 29
Localisation : Bordeaux

http://obscuraelibrarium.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ROMAN 40K] C.O.E. -Croisade Maudite - Livre IV -Pour l'Empereur malgré Lui

Message par Logan Grimnar le Mar 24 Jan 2012 - 17:04

Keel'er a clamsé Shocked ?! Remboursé ! colere
Non je déc, il a reçus une fin avec les honneurs. Wink
Mais comment ils vont s'en tiré maintenant question
Ils vont s'en tiré au moins ? ouch
En attente de suite… okay


spacewolfspacewolves
avatar

Logan Grimnar
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1463
Age : 23
Localisation : Fenris, Asaheim, le Croc. (92)

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ROMAN 40K] C.O.E. -Croisade Maudite - Livre IV -Pour l'Empereur malgré Lui

Message par Corax le Mar 24 Jan 2012 - 17:49

Je vois bien que tu as un grand projet bien au point pour une future histoire.

Cette partie est tout aussi bien que le reste de l'histoire. On voit bien que les White Scars ne sont pas comme les fougueux Space Wolves. Eux auraient tué tous les Sun Hawks comme ils ont tenté de le faire avec les Thousands Sons pas encore corrompus.
avatar

Corax
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 6647
Age : 39
Localisation : Délivrance / Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ROMAN 40K] C.O.E. -Croisade Maudite - Livre IV -Pour l'Empereur malgré Lui

Message par Turielo le Mar 24 Jan 2012 - 22:23

Logan Grimnar a écrit:Keel'er a clamsé Shocked ?! Remboursé ! colere
Ouais, j'aime les côtés drames, héhé!

Corax a écrit: On voit bien que les White Scars ne sont pas comme les fougueux Space Wolves. Eux auraient tué tous les Sun Hawks comme ils ont tenté de le faire avec les Thousands Sons pas encore corrompus.
Oui, j'avais pensé au SW mais ça aurait été rapide, du genre: "Quoi, des TS? KABOOM! Détruire tout!! *The end*"

Et donc, la suite.....et la...:

CONSÉQUENCES - ÉPILOGUE:

Il fallut en tout trois longues heures pour que la Flotte elle aussi durement éprouvée par les combats fasse descendre des transports pour évacuer les survivants et les morts qu'ils purent retrouver.
Les pertes étaient effroyables, et, bien pire pour le moral du Chapitre, tous les morts ne furent pas retrouvé.
En tout, quarante deux frères n'auraient jamais de sépulture et leur précieux patrimoine génétique était à jamais perdu...

Les trois Apothicaires restants ne purent cacher leur émoi lors de leur tâche morbide, dépassé de beaucoup par le nombre de morts à honorer de leurs derniers rites. Deux d'entre eux passeraient plusieurs jours cloitrés dans leur cellule, à prier et méditer.
Les deux Chapelains présents dans les forces de la Croisade eurent à recevoir bien trop de frères perdus dans de sombres pensées, et parfois, eux mêmes ne savaient plus trop où ils en étaient.

Les Sun Hawks évacuèrent totalement Vafryys au bout de quatre heures. Le Râ, barge amirale du Premier Capitaine, fit route vers la dernière cité qu'ils étaient censés rejoindre si rien de cet affreux scénario ne s'était déroulé, t la bombardèrent jusqu'aux fondations.

Puis la Flotte du Chapitre se rassembla et plongea dans le Warp sans demander son reste.
De tout le temps qu'il leur fallut pour évacuer et partir, aucun message ne leur fut adressé, et la Flotte White Scar avait gardé ses armes activées et pointées vers eux.

***

De tous les régiments Gonériens déployés, seuls deux mille hommes en réchappèrent. Il entassèrent les corps des ennemis en un gigantesque bûcher et l'embrasèrent, ses flammes brillant jusqu'à être visibles depuis le cosmos.

Parmi les officiers survivants au nombre d'une quinzaine à peine, le Général Humirr s'adressa personnellement à l'état major White Scar, demandant la clémence pour les Sun Hawks et leur narrant les actes héroïques des Astartes maudits qui permirent à ses hommes et lui de survivre.
Aucune réponse ne lui fut adressée.

Les fragments de la Garde Impériale furent rassemblés en deux régiments de fortune puis renvoyés en orbite.
Quelques heures après, les forces combinées des Flottes White Scar et Gonérienne déclenchèrent un bombardement orbital qui décima l'atmosphère de Vafryys, la condamnant pour toujours au statut de planète morte, éradiquant les toutes dernières traces d'hérésie.

Peu de temps après, Humirr et tout les effectifs survivants de la Garde Gonérienne disparurent des registres impériaux sans laisser de traces, et nul ne sut jamais ce qu'il advint d'eux.
Le simple fait que le dossier fut scellé du seau de l'Inquisition suffit à décourager les plus curieux...

***

La Sixième Confrérie White Scar repartirent de Vafryys en pleurant amèrement leurs morts et ce qu'ils considéraient comme la plus honteuse des défaites. De la Confrérie originelle, il ne restait en tout qu'une trentaine de guerriers.

Le Capitaine Kheen survécut à ses terribles blessures et alla jusqu'à Chogoris où il réclama d'urgence audience au Grand Khan.
Nul ne sait ce qu'ils échangèrent, toujours est il que la Sixième Confrérie fut immédiatement redéployée. Kheen et les survivants de Vafryys quittèrent Chogoris en direction d'une planète proche du sous secteur de Vafryys où ils s'installèrent pour prendre les rênes d'un tout jeune Chapitre né des gènes de Jaghatai Khan, les Riders of Wrath avec le devoir de les former et de les encadrer.

Leur première mission, qui débuta dès arrivée de Kheen et des reliquats de la Sixième Confrérie, fut de faire route sur le système d'Anubis, royaume des Sun Hawks...

***

Au sein de son obscur bâtiment, Uuktor, le Tisseur de Destins contempla ses guerriers rescapés. A peine une dizaine. Sa purge avait été efficace.
Le nombre de ses cultistes était encore suffisamment important pour déstabiliser des systèmes entiers et son pouvoir ne cessait de croître. De plus, il avait encore à ses ordres près de deux cents Thousand Sons qu'il n'avait pas déployé sur Vafryys, sachant leur trépas inutile.

Le héraut de Tzeentch aux mille manipulations devait poursuivre son oeuvre, et l'étape suivante de son plan détestable prendrait place dans très peu de temps.

Ses nouveaux alliés étaient à ses côtés, face à la grande baie vitrée qui leur donnait un aperçu du système étant leur nouvel cible.
Le gigantesque guerrier qui s'était battu à ses côtés était toujours là, fidèle à son seigneur et maître. Son nom redoutable serait très bientôt à nouveau craint, et il comptait bien à ce que chacun se rappelle de qui était le Héraut Mystique de Tzeentch.

Se tenant avec eux, un troisième Astartes à la livrée différente d'eux et criarde observait leur nouvelle proie en silence. Il avait attendu ce moment depuis longtemps, mais avant que son propre plan ne tourne en sa faveur, il lui faudrait encore attendre quelques années.
Il avait connu l'échec et l'humiliation cinq ans auparavant sur Nubia, et il comptait bien obtenir là sa vengeance.

Il se mit à ricaner en observant le système en apparence paisible de Gavarus où déjà les graines de l’hérésie se répandaient grâce à d'ignobles cultes chaotiques.
Bientôt chaque être ici présent se rappellerai le triste nom de Garolius le Sanglant...

***


Arram Kak'tor observait leur destination lointaine et déplorait de ne pouvoir aller plus en avant. Leur patrie était déjà en alerte, au courant des terribles évènements qui avaient annoncés la chute d'Anubis et des Sun Hawks.

Par mesure de sécurité, leur Flotte avait reçu l'ordre de se tenir en retrait loin du système, et, chose rare, le Pharaoh lui même s'était longuement entretenu avec eux par vox pour leur intimer l'ordre de ne pas rentrer.

L'Archiviste repensa un instant aux verts pâturages de Thot et à ses cités florissantes, berceau du savoir qu'ils avaient mis des siècles, des millénaires, à absorber. Il repensa à son village natal qu'il n'avait pas revu depuis maintenant trois cents ans.
La nostalgie le gagna, en même temps que lui resta le goût trop amer pour être ignoré de leur Chute déshonorante.

Il entendit un pas lourd et résonnant d'une grande fatigue arriver derrière lui, et n'eut pas besoin de se retourner pour savoir qu'il s'agissait là d'Ariam Er'sham, le Premier Capitaine de leur Chapitre.

"Archiviste Kak'Tor... salua Er'Sham.
-Capitaine... murmura l'interpellé en détournant le regard vers Er'Sham.
-Bientôt ce système et tout ce qu'il fut fera partie du passé...
-Je le sais, Capitaine. Je n'arrive juste pas encore à croire à notre disgrâce. Par le Trône, comment cela a pu arriver?
-Nos anciens frères sont cruels et n'ont pas accepté notre refus de suivre la trahison de notre Père...
-Ce serpent de sorcier nous a fait plonger avec lui. siffla l'Archiviste. Il a brisé notre place auprès de l'Imperium, mais pas notre détermination..."

Er'Sham hocha silencieusement de la tête, conscient de la douleur qu'éprouvait l'Archiviste. La douleur de leur Chute. La douleur de leur soudain Exil.
La douleur de la Trahison...

Il tourna à nouveau la tête vers l'Archiviste:
"Ne te blâme pas personnellement de ce qui s'est passé, Arram. Je sais maintenant que tu ne le voulais pas. dit-il.
-C'est de ma faute pourtant. persista Kak'tor. J'aurais pu éviter tout ça.
-Tu ne le sait pas. Ce qui doit arriver arrivera.
-Le passé au passé, oui je sais, Ariam. Mais quel que soit le futur qui nous attends, je peux encore le déjouer. Je le sais, je le sens.
-Je t'en conjure, mon frère, ne succombe pas de nouveau à cette force qui te ronge..."

Kak'tor demeura muet. Er'sham ne savait pas la réalité sur ce qu'était réellement cette force qui le rongeait. Il ne devait pas savoir... Jamais. Aucun d'eux.

"Je dois me retirer pour méditer, Ariam. Qu'on me prévienne si la situation évolue."

Il se retira sans attendre de réponse, et se dirigea vers ses quartiers personnels dont il ferma la lourde porte.
Il se mit en tailleur, et s'assura grâce à ses dons que personne ne pourrait détecter ce qui se passait ici.
Au bout d'un moment, le silence fut brisé par sa voix de basse, lorsqu'il fut certain que les barrières psychiques étaient levées correctement contre toute intrusion.

"Éveillez vous. commanda-t-il dans le vide. Il est tant pour nous de discuter..."

Un ricanement sinistre résonna dans son esprit, à mesure que se manifestait celui qu'il y avait emprisonné.
"Alors comme ça tu crois pouvoir changer le futur? railla la voix rocailleuse. Tu crois que tu vas pouvoir défaire ce que tu as provoqué?
-Oui. répondit fermement Kak'tor, au summum de sa concentration. Et vous allez m'y aider, Keratras!"

FIN DE LA PREMIÈRE PARTIE

Je vais à présent débuter mon travail d relecture comme promis.
En attendant, vous pouvea d'ors et déjà commencer à lire mon autre travail débuté ici: http://www.black-librarium.com/t1086-roman-egorgeurs-des-cieux#43842

A toutes, fidèles lecteures/lectrices! Merci des soutiens et des encouragements!



-------------------------------------------------------------
+++ Burn the Heretic +++
+++ Purge the Unclean +++

agila :inquisition: agila
avatar

Turielo
Sergent Space Marine
Sergent Space Marine

Messages : 837
Age : 29
Localisation : Bordeaux

http://obscuraelibrarium.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ROMAN 40K] C.O.E. -Croisade Maudite - Livre IV -Pour l'Empereur malgré Lui

Message par Logan Grimnar le Mar 24 Jan 2012 - 22:45

Sad
End... Ou pas !
J'attendrai le temps qu'il faudra pour cette suite, je te souhaite plein de réussite pour cette seconde histoire que je vais suivre attentivement. okay
Bravo pour tout ce travail accompli. bravo bravo
P.S : t'as renommé ton titre avec [ROMAN] rire1 , c'est vrai que presque 200 pages maintenant, ca passe dans la catégorie supérieur.


spacewolfspacewolves
avatar

Logan Grimnar
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1463
Age : 23
Localisation : Fenris, Asaheim, le Croc. (92)

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ROMAN 40K] C.O.E. -Croisade Maudite - Livre IV -Pour l'Empereur malgré Lui

Message par Mortarion le Mer 25 Jan 2012 - 1:04

Hâte de lire la suite. En tout cas,un grand bravo pour ce début Smile
avatar

Mortarion
Primarque
Primarque

Messages : 4401
Age : 28

http://Mars-Omnissiah.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ROMAN 40K] C.O.E. -Croisade Maudite - Livre IV -Pour l'Empereur malgré Lui

Message par nalhutta le Mer 25 Jan 2012 - 9:35

J'attends le PDF avec impatience pour lire d'une seule traite ton roman bravo


"Lucide et Vaillant, nous vaincrons !!!"



CDA : La Horde de Nalhutta
CDAB : Nalhutta
CDA Armour : LR Blazing Templar
CDA 40K Heros : Boss Smash
CDA Escouade : Troupes de choc 251e
CDA Hiver : Plagues Marines
CDA Printemps : ????????
avatar

nalhutta
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1043
Age : 43
Localisation : Regionus Parisianus

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ROMAN 40K] C.O.E. -Croisade Maudite - Livre IV -Pour l'Empereur malgré Lui

Message par Corax le Mer 25 Jan 2012 - 11:00

Bravo Turielo c'était vraiment super de lire cette première partie, vivement la deuxième car on lit l'épilogue on sent qu'il y a une suite.

Je suis certain que tu parleras bientôt des Riders of Wrath, de ce Héraut Mystique de Tzeentch, ou encore de Garolius le Sanglant dans tes futures histoires.

Je vais aller voir de suite de quoi parle " Les Egorgeurs des Cieux "

plusun pour toute ton super Roman.

avatar

Corax
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 6647
Age : 39
Localisation : Délivrance / Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ROMAN 40K] C.O.E. -Croisade Maudite - Livre IV -Pour l'Empereur malgré Lui

Message par Turielo le Mer 25 Jan 2012 - 13:51

Merci les gens! Bien entendu on entendra parler de tout ce petit monde, mais pas tout de suite, pas dans ce roman ci...
En réalité je bosse toujours ici sur mes BG d'armées dont j'avais rapidemment posté un résumé par armée (d'ailleurs je vais pas tarder à le compléter, j'y ai pas touché depuis un baille et j'ai pas mal à réjouter...)
Ces nouvelles et romans font parties d'un ensemble que j'appelle les "Chroniques de l'Ordre de l'Epée". J'ai d'ailleurs des fragments de nouvelles jamais terminées qu'il faudra un jour que je termine pour les poster (mais des nouvelles cette fois, héhé, pas des romans)

La suite bientôt donc! Wink


-------------------------------------------------------------
+++ Burn the Heretic +++
+++ Purge the Unclean +++

agila :inquisition: agila
avatar

Turielo
Sergent Space Marine
Sergent Space Marine

Messages : 837
Age : 29
Localisation : Bordeaux

http://obscuraelibrarium.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ROMAN 40K] C.O.E. -Croisade Maudite - Livre IV -Pour l'Empereur malgré Lui

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 10 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum