[ROMAN 40K] C.O.E. -Croisade Maudite - Livre IV -Pour l'Empereur malgré Lui

Page 3 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: [ROMAN 40K] C.O.E. -Croisade Maudite - Livre IV -Pour l'Empereur malgré Lui

Message par Corax le Ven 7 Oct 2011 - 14:59

Ah Ah un ancien Thousand Sons a fais son apparition, je m'en doutais qu'ils étaient derrière cela. Cela va être une sacrée bataille entre Psykers, entre Légion Promogénitor et Chapitre successeur.
avatar

Corax
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 6647
Age : 39
Localisation : Délivrance / Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ROMAN 40K] C.O.E. -Croisade Maudite - Livre IV -Pour l'Empereur malgré Lui

Message par Turielo le Ven 7 Oct 2011 - 21:45

FRÈRE:

Magnus enfonça le torse du renégat mourant afin d'abréger sa vie insensée puis logea un bolt dans le crâne d'un autre qui se trainait à terre, les jambes arrachées.
Il fit un signe au frère Y'rfir qui vint allumer un énième brasier avec son lance flammes.

Le Capitaine de la Cinquième Compagnie était éclaboussé de sang ennemi et laissait courir son regard colérique sur l'étendue du massacre que son groupe venait de produire. Au moins une bonne centaine de soldats ennemis avaient été tués par les deux escouades lors de l'assaut immédiat, et une autre centaine par la suite avait succombé, soit en tentant de fuir, soit sur place, achevés sans pitié ni hésitation de la main impartiale de leurs bourreaux.
Magnus portait encore gravé dans son esprit les séquelles de son épreuve de la veille, et ses yeux cernés étaient emplis de colère vengeresse.

Son groupe, désigné par son nom, le groupe Magnus, était le plus en avant de tous, et avait sûrement fait jusque là le plus de dégâts. Ils étaient parvenus à la limite du territoire défensif ennemi, première force impériale à se trouver au pied des hautes murailles de la cité tombée au Chaos.
Magnus était résolu à briser une bonne fois pour toute la défense hérétique afin de pénétrer son bastion, achevant ainsi un siège qui durait depuis maintenant presque deux semaines, et auquel les Sun Hawks s'étaient joint eux mêmes depuis une semaine à peine, freinés malgré tout par une puissante force défensive, contre toute attente. Même les renforts White Scars n'étaient parvenus depuis trois jours à briser les lignes défensives de leurs raids meurtriers.
Mais cette fois, Magnus le sentait, le combat parvenait à un tournant significatif. Et il ne savait pourquoi, il sentait que ce tournant allait être décisif pour la guerre de ce système elle même.

Il leva son poing ganté pour rallier à lui ses frères de bataille avant de poursuivre leur avancée dévastatrice quant son esprit fut tenaillé par une terrible force durant une seconde qui lui parut une éternité. Son cerveau palpitant de douleur sembla sursauter tout entier et le Capitaine sentit à nouveau cette présence poisseuse qui l'avait presque terrassé la nuit précédente.
Il ordonna à ses guerriers de se préparer à toute situation et commença lui même à renforcer son esprit fragilisé à l'aide de rituels qu'il avait appris lors de son initiation au sein du Chapitre, des siècles auparavant.

Un second sentiment tout aussi alarmant le prit aux tripes et il tourna sans trop s'en rendre compte son regard inquiet vers une portion de la zone de combat pour deviner la position de l'Archiviste Keel'er. Là où un instant auparavant palpitaient les signaux du groupe de combat de son vieil ami se levait à présent une brume étrange parcourue d'éclairs, comme si une tempête très localisée s'était abattu sur son front. Magnus sentit son esprit se tordre et comprit que l'Archiviste était désormais aux prises avec un adversaire infiniment plus puissant que tout ce qu'ils avaient pu combattre jusque là. De la magie impie était à l'oeuvre là bas, et Magnus ne pu s'empêcher de repenser à sa discussion avec le psyker Sun Hawk la veille de l'assaut, au sujet de ce qu'il avait entendu.
Keel'er était sans doute possible tombé sur leur véritable ennemi, dont Magnus se refusait à évoquer le nom, même en silence, même pour lui, tant cette probabilité de rencontre le terrifiait.

Comme pour répondre à ses craintes, un vent glacial pénétra sur la zone de déploiement du groupe de vétérans, et Magnus compris qu'ils étaient eux aussi devenus la cible de sombres manigances. Il hurla à ses guerriers de lever leurs plus puissantes barrières psychiques et de se tenir prêt pour un combat des plus dur.

Un instant plus tard il entendit un choeur torturé de voix s'élever et aperçu distinctement les renégats jusqu'alors enterrés aux alentours se lever de leurs positions et se placer en ligne, tournés vers eux.
Tous les regardaient, le regard vitreux, comme si leur esprit était à nouveau abandonné à leur manipulateur obscur.
Leurs bouches ouvertes laissaient échapper une sinistre mélopée. Quelques uns des guerriers commencèrent à tirer méthodiquement, abattant les traîtres les uns après les autres, mais aucun ne chercha à fuir ou même à se défendre et les tireurs cessèrent d'eux mêmes leur exécution, stupéfaits.

Magnus vit avec horreur les visages des hérétiques se déformer à mesure que le chant d'outre tombe s'intensifiait, leurs bouches s'étirant outrageusement jusqu'à former une gueule béante anormalement large, de laquelle montaient des sons étranges et impossibles à produire pour un simple humain.
Le choeur insensé ne sembla pas faiblir et le son déstructuré qu'il produisait sembla prendre forme physique.
Lorsque la réalité commença à se tordre, le groupe entier reprit le tir, empressé, abattant l'ennemi à tour de bras, tandis que celui ci continuait à hurler leur chant affreux, sans plus bouger, immobiles comme des statues.
La frontière entre l'univers matériel et l'univers psychique se fendit et l'atmosphère toute entière commença à changer, le ciel virant à un violet maladif, des étoiles inconnues se mettant à scintiller, le soleil jusque là aveuglant se transformant en tâche d'encre d'un noir abyssal, au centre duquel Magnus jura apercevoir un oeil gigantesque qui toisait la scène.

Des formes se mirent à apparaître dans l'obscurité envahissante et commencèrent à se tordre sur le sol pour ramper vers les guerriers Astartes, faisant feu à volonté, sans plus respecter aucun code ou méthode d'exécution, tirant au jugé sur ce qui se présentait à eux.
Des créatures affreusement difformes, aux couleurs criardes et aux propriété physiques impossibles se formèrent et attaquèrent en une vague grouillante de tentacules, d'yeux et de crocs, suintant, claquant, grinçant horriblement, faisant luire des flammes fantomatiques et retentir des sons horribles et des cris perçants.

Magnus lâcha une courte rafale de bolt sur l'une des créatures blasphématoires et constata avec dégoût que le "corps" éclaté se reformait en plusieurs autres qui se remirent à avancer en laissant des trainées gluantes et fumantes.

Le Capitaine entendit alors avec une terreur qui lui broya les entrailles le même rire qui avait précédé son agression la nuit d'avant. La même voix résonna dans sa tête, hurlant, vociférant, griffant son âme même.
Un fracas de tonnerre claqua violemment et un flash de lumière inconnue illumina un court instant les ténèbres qui engluaient la zone de combat. Des éclairs bleus et rougeâtres lacérèrent le sable désormais gelé et une forme gigantesque s'en détacha.
L'individu colossal était nimbé d'une énergie corrompue terriblement oppressante. C'était un terrifiant sorcier portant une armure bleu et or, drapé dans une longue toge couleur sable et couverte de runes complexes et indéchiffrables.
Son casque était un masque miroitant parfaitement lisse au centre duquel brillait un énorme oeil changeant constamment de couleur et était surmonté d'une large couronne d'airain parcourue de petits arcs électriques.
Le sorcier apparu portait une longue lame courbée irradiant d'une lueur bleutée et un pistolet plasma éclatant d'énergie verte comme une grosse luciole meurtrière.

Et Magnus accrocha son regard sur le symbole massif qui ornait l'une des épaulières du psyker ennemi, et sentit la terreur le submerger entièrement. Un Ouroboros de feu, serpent dragon qui se mordait la queue, et en son centre une oeil cyclopéen entouré de huit branches noires hérissées.
Un sorcier de la Légion millénaire des traîtres Thousand Sons. Un Fils de Magnus le Rouge, le Cyclope de Prospero, le Roi des Sorciers, devenu le Prince démon favori de l'odieux Architecte du Changement, le Dieu du Chaos tordu et sournois appelé communément Tzeentch...

Mais au delà de ça, Magnus vit avancer vers eux bien autre chose. Un ennemi redouté depuis toujours par son Chapitre, représentant d'un passé qu'ils avaient enfoui et caché de tous, un avatar de leur propre existence mensongère et blasphématoire.
Un secret lourd de plusieurs millénaires était en train de s'effondrer, réduisant à néant les efforts de plusieurs générations de ses frères Sun Hawks...
Et il ne pouvait rien y faire!...

L'être qui s'avançait vers lui n'était pas seulement un ennemi redouté. Malgré tout l'effort qu'il mettait à prétendre le contraire au sein de ses frères, Magnus savait ce qu'était ce sorcier. Magnus savait quel lien détestable les liaient inexorablement. Ce sorcier. Ce démon. Ce traître infâme qui avait précipité avec ses pairs diaboliques un héritage entier dans les tourments de l'hérésie...

Un ennemi, et un...

"Frère!... siffla le sorcier en flottant dans les airs. Nous voici enfin réunis, après tant de temps!..."


-------------------------------------------------------------
+++ Burn the Heretic +++
+++ Purge the Unclean +++

agila :inquisition: agila
avatar

Turielo
Sergent Space Marine
Sergent Space Marine

Messages : 837
Age : 29
Localisation : Bordeaux

http://obscuraelibrarium.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ROMAN 40K] C.O.E. -Croisade Maudite - Livre IV -Pour l'Empereur malgré Lui

Message par Corax le Ven 7 Oct 2011 - 23:31

Et voilà les Sun Hawks face aux Thousand Sons leurs frères mille fois maudits, j'espère qu'ils ne vont pas succombé à l'attrait du Chaos, de Tzeentch.

Je pense qu'on le verra par la suite.
avatar

Corax
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 6647
Age : 39
Localisation : Délivrance / Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ROMAN 40K] C.O.E. -Croisade Maudite - Livre IV -Pour l'Empereur malgré Lui

Message par Administration le Sam 8 Oct 2011 - 3:18

Passionnant Turielo ! plusun
avatar

Administration
Admin
Admin

Messages : 6890

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ROMAN 40K] C.O.E. -Croisade Maudite - Livre IV -Pour l'Empereur malgré Lui

Message par uther33 le Sam 8 Oct 2011 - 8:05

Toujours en haleine .. et en attente de la suite ....

bravo


Frère Uther


Haut Connétable Uther - Pour les Black Librarians ! Pour le Forum !



Ce sont les vainqueurs qui écrivent l'histoire
avatar

uther33
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 5674
Age : 47
Localisation : Guyenne

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ROMAN 40K] C.O.E. -Croisade Maudite - Livre IV -Pour l'Empereur malgré Lui

Message par nalhutta le Sam 8 Oct 2011 - 12:43

Je suis en train de mettre ça sur papier, j'ai hâte d'avoir la totalité de tes textes pour les lire.


"Lucide et Vaillant, nous vaincrons !!!"



CDA : La Horde de Nalhutta
CDAB : Nalhutta
CDA Armour : LR Blazing Templar
CDA 40K Heros : Boss Smash
CDA Escouade : Troupes de choc 251e
CDA Hiver : Plagues Marines
CDA Printemps : ????????
avatar

nalhutta
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1043
Age : 43
Localisation : Regionus Parisianus

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ROMAN 40K] C.O.E. -Croisade Maudite - Livre IV -Pour l'Empereur malgré Lui

Message par Turielo le Sam 8 Oct 2011 - 23:33

DEUIL MARTIAL:

Jor'uus écrasa une nouvelle blatte remontant sur son armure puis éjecta la carcasse gluante d'un revers de main en grognant. La chaleur était étouffante et la vermine était partout.
Il tourna son regard vers le reste de son escouade progressant avec difficulté dans une boue visqueuse, soulevant une odeur putride à chaque pas.
Y'lgur progressait à ses côtés, tenant fermement son lance flammes, et regardant prudemment de gauche à droite, scrutant la forêt tropicale dense à la recherche de signes hostiles, prêt à incinérer cet enfer vert et ceux qui auraient l'audace de croire s'y cacher.
Derrière lui, Akton Kruz suivait en faisant gronder son épée tronçonneuse géante, la faisant chanter par moments afin de dégager la voie des branches et racines humides qui leur barrait le chemin. Il ne parlait pas depuis un moment, les traits de son visage fermés, sévères et préoccupés.
Son esprit était toujours en train de ressasser les images affreuses de leurs frères massacrés, et une lourde colère bouillait en lui, comme tout les autres Astartes de la Troisième Compagnie, endeuillé par le triste destin de leurs camarades disparus.

Jor'uus porta son regard un peu plus en arrière et distingua la fumée soulevée par le Rhino en tête, celui du Premier Capitaine Er'sham. Le convoi était reparti depuis une bonne heure, et depuis, rien ne s'était mis en travers de leur chemin. Mais tous se sentaient épiés, surveillés, suivis par une présence ténébreuse.

Er'sham avait ordonné le rassemblement des trois groupes auparavant dispersés, afin de reprendre une progression plus rapide vers leur objectif. La ruche Rosaliak n'était plus qu'à quelques kilomètres de leur lente position. Et la revanche se faisait attendre. Les morts seraient vengés au centuple...

Le Capitaine Sher'ae, toujours inconscient, avait été abrité dans le Rhino d'Er'sham, et l'Apothicaire du Premier Capitaine se démenait pour garder le Space Marine brisé en état de survie en attendant un lieu propice à une évacuation d'urgence.
Sher'ae était toujours plongé dans le coma et ne parlait plus. Mais ses paroles étranges, lâchées dans une inconscience fiévreuse, avaient profondément marqué ses frères qui ne cessaient d'y repenser, y voyant là une funeste annonce de ce qu'ils allaient combattre.

Garus Ol'ktar s'approcha de son sergent, et garda un silence gêné durant un moment avant d'engager la discussion avec hésitation:
"Vous croyez que le Capitaine s'en sortira, frère sergent? demanda-t-il.
-L'Empereur veille sur lui... répondit Jor'uus d'un ton amère. S'il a survécu, c'est qu'il a encore des choses à accomplir ici.
-Par le Trône, sergent, qui a bien pu faire un truc pareil? jura Ol'ktar, en soupirant.
-Ger'ji et moi en avons discuté peu avant le départ, et je crains de ne pouvoir t'en dire davantage... Mais nous devrions nous attendre au pire... Des psykers, du moins dans le meilleur des cas.
-Nous serions à force égale si le Capitaine Er'sham nous en donnait la permission... intervint Y'lgur sans se retourner. C'est une sage décision de sa part, étant donné la présence de nos alliés, mais je crains que cela nous handicape sérieusement.
-Nous sommes des Space Marines, Url. fit Jor'uus. Nos capacités de combat devraient suffire... Mais j'abonde en ton sens, si nous tombons sur des sorciers et que ce sont eux qui sont responsables de ce ... carnage, là bas, nous allons avoir beaucoup de mal à les défaire.
-Le Warp est tentant, mais ce serait une erreur d'en user si près de ces Prophètes de la Tempête White Scars. ajouta Ol'ktar en hochant la tête. Sans parler des risques d'anomalie si nous venions à tomber sur plus puissant psyker que nous.
-Il est vrai. Cependant je fais confiance au Premier Capitaine pour nous délier les mains si cela devait être le dernier recours pour survivre et gagner cette bataille." maugréa Jor'uus en écrasant une nouvelle blatte.

Un grésillement dans leurs oreillettes les surprit un court moment avant qu'ils entendent la voix d'Ariam Er'sham, calme et rassurante:
"Je vous promets que si tel cas devait se présenter je ferais tout ce que je peux pour nous permettre d'user de nos dons, mes frères. dit il. Mais pas devant nos alliés, cela je vous l'interdit. Pour le bien du Chapitre et de notre héritage. Pour le bien de cette mission. Pour le bien de l'Humanité...
-Pour Sher'ae..." compléta Jor'uus dans un murmure.

Jor'uus repensa à ce que l'Archioviste Kak'tor avait fait lors de l'arrivée des White Scars, les sauvant tous d'un destin cruel. Allaient ils à nouveau au devant d'un pareil acte, d'une pareil épreuve? Devoir renoncer à leurs dons pour garantir leur futur?

Jor'uus songea alors aux paroles de son ami et frère, le sergent Lak'ri de l'escouade Bastet. Il reconsidéra son conseil et son avertissement.
Et il se jura intérieurement que son âme demeurerait scellée, tout comme celle de ses frères, pour le bien du Chapitre.

Un appel le tira de ses pensées quand un des scouts éclaireurs de la Deuxième Compagnie les avertit qu'ils parvenait à la fin de cette portion de la forêt.
C'était une bonne nouvelle car il n'en pouvait plus de cet amas boisé torride et malveillant.
Le groupe d'éclaireurs leur confirma qu'une plaine de trois ou quatre kilomètres de long précédait Rosaliak. Et celle ci était déjà ceinturée de réseau de défenses ennemies particulièrement denses et importantes. Les combats étaient déjà engagés avec les White Scars arrivés peu avant, et le front avait progressé à leur avantage, libérant un réseau d'usines désaffectées en bordure de cité.

A l'idée des combats qui approchaient, Jor'uus caressa le pommeau de son épée tronçonneuse, impatient de la tremper dans le sang ennemi, autant de fois qu'il le faudrait pour venger leurs morts.
Er'sham poussa le convoi en avant et encore une heure après, ils débouchèrent enfin sur la clairière labourée par les bombes qu'avaient repéré les scouts.
Ces derniers vinrent retrouver leur détachement et indiquèrent les premiers rapports stratégiques.

Er'sham s'entretint un moment avec le Capitaine Ori'a de la Deuxième Compagnie, puis envoya les trois Compagnies rendues impatientes et furieuses par la perte de la moitié de la Troisième Compagnie.
Les lignes écarlates des trois cents Sun Hawks débutèrent leur approche offensive, leurs canaux de transmissions résonnant pendant un instant des clameurs de bienvenue de leurs alliés White Scars, heureux de voir leur descendants les rejoindre.

Au sein de la forteresse impie, une sombre présence ricanait, se réjouissant d'avance de la terrible déception qu'elle allait apporter aux Fils du Khan.

Et quand leurs âmes seraient brisées, le sorcier se promit de les détruire tous jusqu'au dernier pour la gloire éternelle du Chaos...


-------------------------------------------------------------
+++ Burn the Heretic +++
+++ Purge the Unclean +++

agila :inquisition: agila
avatar

Turielo
Sergent Space Marine
Sergent Space Marine

Messages : 837
Age : 29
Localisation : Bordeaux

http://obscuraelibrarium.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ROMAN 40K] C.O.E. -Croisade Maudite - Livre IV -Pour l'Empereur malgré Lui

Message par Abaddon le Sam 8 Oct 2011 - 23:58

Bravo !!

Continue !!



“Je suis l'Archi-ennemi, le Destructeur de Mondes. C'est par ma main que le faux Empereur sera déchu."
avatar

Abaddon
Primarque
Primarque

Messages : 4418
Age : 53
Localisation : Oeil de la Terreur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ROMAN 40K] C.O.E. -Croisade Maudite - Livre IV -Pour l'Empereur malgré Lui

Message par Corax le Dim 9 Oct 2011 - 7:42

C'est clair continues comme cela Turielo, c'est trés intéressant .
avatar

Corax
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 6647
Age : 39
Localisation : Délivrance / Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ROMAN 40K] C.O.E. -Croisade Maudite - Livre IV -Pour l'Empereur malgré Lui

Message par Turielo le Dim 9 Oct 2011 - 19:01

Merci à tous, vraiment! Very Happy
Pour la suite, j'ai fait un peu plus long que d'habitude, ayant plus de temps. La première partie va bientôt arriver à son terme...Et la vérité commence à éclater...
Un mensonge prends fin, une nouvelle ère est sur le point de commencer.

MIROIR DÉFORMÉ:

L'Archiviste Kak'tor ramena à lui l'escouade de Vétérans la plus proche afin d'atteindre la tranchée la plus proche et le groupe d'Astartes se précipita vers leur destin pour sceller celui de leurs ennemis.
Kak'tor déploya une boule d'énergie massive en crispant les doigts de sa main gauche en formant une serre de rapace, avant d'expédier le projectile surnaturel qui partit incinérer les quatre soldats difformes du Chaos qui se dressaient devant l'entrée en béton fissuré du large bunker.
Les cendres encore rougeoyantes tourbillonnèrent un instant encore tandis que des arcs électriques scintillaient de ci de là en crépitant, chargeant l'entrée de lu bâtiment défensif d'une odeur d'ozone.
Les Vétérans se déployèrent en arc de cercle protecteur autour de leur Archiviste en mitraillant avec précision les quelques guerriers adverses qui couraient vers eux en beuglant, délivrant un déluge de feu qui n'inquiéta aucunement les Astartes aguerris.

Kak'tor posa sa main, paume ouverte, sur le mécanisme d'ouverture de la lourde porte d'airain et ferma les yeux pour se concentrer tandis que son esprit s'étendit, suivant son bras puis sa main avant de pénétrer dans la porte elle même, s'enroulant parmi le complexe mécanisme, grillant ses composants et faisant fondre ses rouages délicats.
La serrure imposante grésilla en fumant avant de claquer sèchement et de permettre l'ouverture du sas d'entrée.

Le groupe d'attaque de Kak'tor s'engouffra dans le bunker ouvert, suivis d'une deuxième escouade appartenant à la Deuxième Compagnie. Ensemble, ils pacifièrent en quelques secondes l'espace confiné de la structure de ferrobéton, faisant éclater les corps hérétiques et répandant une masse de fluides corporels bouillonnants sur les murs jusqu'alors uniquement souillés d'inscriptions blasphématoires.
Alors qu'un des Marines entreprit de poser des charges de démolition, Kak'tor l'arrêta d'un geste de la main en lui désignant une console demeurée intacte. Un cogitateur y ronronnait, délivrant encore les nombreuses communications ennemies.
Le Marines hocha la tête et appuya sur son oreillette pour ouvrir une liaison avec l'état major de la Garde Impériale qui les supportaient. L'officier qui lui répondit lui confirma l'envoi immédiat d'une équipe de son régiment pour investir le bunker et en prendre possession pour profiter de l'avantage tactique dont ils disposaient à présent en pouvant écouter les messages adverses et suivre leur déploiement.

Le Space Marine indiqua à Kak'tor ce qui était ressorti de sa courte discussion avec la Garde Impériale, et l'Archiviste ordonna à l'escouade de la Deuxième Compagnie de rester sur place en attendant l'arrivée de l'équipe déchargée par l'officier impérial.
Reprenant la tête de son escouade de Vétérans, l'Archiviste ressortit pour se diriger vers un nouveau réseau de tranchées encore tenue par l'ennemi. L'air puait la poudre, le sang et la fumée, et un nombre conséquent de cadavres tapissait le sol, pour la plupart dispersés en plusieurs tronçons sanguinolents.

Les Sun Hawks rallièrent une position tenue avec difficulté par des Gardes du 57ème des Cataphractaires Gonériens qui arrosaient un carrefour de galeries à l'aide d'un bolter lourd posé sur trépied. La vingtaine de Gardes marchaient sans sembler s'en émouvoir sur les cadavres disloqués d'une dizaine de leurs camarades fauchés par les tirs adverses. En réalité chacun d'eux était trop préoccupé par sa survie pour s'accorder un moment de réflexion quant à l'horreur de se qui se déroulait autour d'eux.
Les Gardes plaqués derrières leurs différents couverts de fortune délivraient coups sur coups par dessus les remblais, palissades ou sacs de sables, tandis que le bolter lourd martelait l'endroit de son chant de mort tonitruant, soulevant un nuage de poudre qui épaississait l'atmosphère déjà étouffante et transformait cette position en véritable fournaise. Une montagne de douilles encore chaudes s'élevait sur l'un de ses côtés, ajoutant au vacarme des notes cristallines semblables à un concert chaotique de carillons et de cloches secoués par une tempête cataclysmique.

L'un des Gardes leva un regard aux yeux injectés de sang vers les Astartes arrivés et hocha sa tête au visage noirci par la crasse, puis délivra une courte rafale de laser par dessus son épaule avant de rejoindre l'escouade de sur-humains, accroupit, en pataugeant dans un mélange de boue, de sang et viscères.
Il hurla son rapport pour se faire entendre tout en faisant voltiger son chargeur vide encore fumant, pour en chercher un autre dans les sacoches pendouillant sur sa cuirasse de mailles, jadis d'un vert sombre bordé de cyan, à présent souillée par la saleté et le sang poisseux.
"Ils doivent être une bonne cinquantaine de l'autre côté, monseigneur! s'égosilla-t-il en enclenchant son chargeur neuf. On a compté pas loin de cinq ou six armes lourdes de type autocanon, et un canon laser. On a deux autres groupes qui les tiennent en haleine, dans des tranchées voisines, mais nous avons déjà eu presque une trentaine de tués, et aucun passage n'est assez sûr pour faire une percée. Ces salauds ont érigé un véritable rempart d'armes et sont retranchés derrière un mur de ferrobéton renforcé. Y'a deux bunker qui interdisent l'accès aux trnachées avoisinantes et donc au reste de la zone. Et le terrain entre nos positions et les leurs n'est pas sûr, leurs artificiers y ayant lancé des mines à plasma avant de se planquer.
-Bien. Nous allons vous permettre de passer. Cessez le tir un instant pour vous regrouper et préparez vous à reprendre votre progression vers le restant du front. fit Kak'tor, sans hausser la voix, poussant les vibrations vocales à portée d'oreille humaine par la pensée.
-Sauf votre respect monseigneur, ça fait bien une bonne demi heure qu'on est là, et leurs défenses demeurent impénétrables. Je ne crois pas qu'il soit possible de...
-Faites ce que je vous demande, soldat. Laissez donc l'Adeptus Astartes délivrer sa juste fureur." l'interrompit Kak'tor avec un ton apaisant.

Le soldat paru hésiter quelques instants puis bégayer quelque chose d'incompréhensible en saluant nerveusement. Il courut vers ses camarades en baissant la tête, délivrant fiévreusement plusieurs rafales vers les positions ennemies, puis agrippa le bras de son sergent pour lui hurler les ordres de Kak'tor aux oreilles. Le sergent secoua la tête, hurla une réponse que Kak'tor n'entendit pas, et leva la main en vociférant dans son communicateur portatif.
Un instant plus tard les tirs cessèrent presque tous, sauf le bolter lourd, et les Gardes coururent vers l'arrière en se baissant.

Passant à proximité de Kak'tor, le sergent lui jeta un regard énervé par la tension des combats, et tenant sa casquette d'une main, saluant vaguement de l'autre.
"J'espère que vous savez ce que vous faites, monseigneur! hurla-t-il, rendu sourd par la canonnade. L'Empereur vous garde!"

Il poursuivit en continuant à gueuler ses ordres à ses soldats, et alla se regrouper avec eux et les autres groupes dans un virage boueux derrière l'escouade Sun Hawk qui attendait toujours, impassible, accroupie derrière un épais couvert.
Les tirs ennemis noyaient toujours la zone, et s'intensifièrent même lorsque les derniers soldats partirent rejoindre leurs camarades.
Le bolter lourd se tut brusquement, son servant basculant mollement en arrière, son buste disséminé en une bruine sanglante par un tir ennemi. Son camarade sursauta et se leva pour partir en courant avant de retomber aussitôt, son bras gauche et sa tête ayant disparus dans une explosion de tissus et de viande cuite.

Kak'tor attendit que le dernier Garde rejoignit son groupe derrière eux, puis leva son poing pour signifier que c'était à leur tour de jouer.
Ils se levèrent, majestueux, et avancèrent prestement mais sans courir vers les positions ennemies qui redoublèrent de violence. Les Astartes progressèrent de couvert en couvert, lâchant entre chacun d'entre eux quelques salves de bolter qui soulevaient au loin des vagues sanglantes.
L'un d'eux fit basculer son bolter derrière son dos, et empoigna le bolter lourd encore brûlant pour le soulever et délivrer une rafale furieuse vers les barricades ennemies. Un lourd nuage de poussière écarlate resta accroché sur le passage de la rafale de bolts, laissant apparaître par la suite une rangée de débris et de corps réduits à l'état de carcasses fumantes.

Les tirs ennemis commençaient à faiblir à mesure que ceux qui les délivraient mourraient les uns après es autres. Le sergent impérial n'en croyait pas ses yeux et consulta son chron: à peine quatre minutes standards s'étaient écoulées.
Derrière lui, les Gardes tout aussi stupéfaits commencèrent à rugir de joie et acclamèrent en choeur la perfection martiale des Space Marines.

Frère Bra'kis jeta le bolter lourd de côté après avoir tiré une ultime salve qui se termina par un claquement de métal sec tandis qu'il éjectait ses dernières cartouches. Il se saisit à nouveau de son bolter standard et reprit sa progression aux côtés de ses frères en lâchant des rafales précises et mortelles.

Kak'tor indiqua du doigt un muret défoncé par l'artillerie pour que son escouade s'y place. Ils venaient d'arriver face au petit terrain désert que le sergent disait miné. L'Archiviste leva son arme de force et y concentra son esprit pour délivrer une terrible tempête psychique qui fit détonner chacune des mines placées par l'ennemi, illuminant la zone de combats d'une grosse fleur de feu qui fana aussitôt en un lourd panache de fumée noire tandis que le terrain labouré était investi par les Astartes qui se jetèrent sur les positions ennemies en dégainant leurs armes de corps à corps, de grands glaives recourbées et gravées de hiéroglyphes sacrés.
Les premiers hérétiques qui leur firent face, encore décontenancés par l'aveuglante explosion, moururent sans résister, proprement découpés par les lames aiguisées comme des rasoirs. Ceux qui purent réagir lâchèrent quelques salves de lasers qui vinrent roussir les armures impénétrables des guerriers Sun Hawks, mais connurent la même destinée que leurs camarades de première ligne et leur sang corrompu vint se mêler à la boue putride.

Kak'tor brisa la colonne vertébrale d'un hérétique d'un revers du plat de son épée, puis désintégra le crâne d'un autre d'un coup de tonnerre lui jaillissant des doigts. Il esquiva un coup d'épée tronçonneuse soulevée par un autre soldat ennemi et lui sépara le buste du reste de son corps avant de lui écraser le visage d'un coup de botte. Un craquement sinistre se perdit un bruit de succion alors que sa lourde semelle enfonçait l'amas de chair éclatée dans la fange. Il agrippa un quatrième adversaire par le cou qu'il brisa d'une légère torsion puis envoya voltiger le cadavre sur un petit groupe d'hérétiques qui moururent une seconde plus tard, déchiquetés par une rafale de bolts délivrée par un des Vétérans.

L'Archiviste leva haut son poing pour signaler au groupe de Gardes Impériaux de rejoindre le front pour sécuriser la tranchée prise d'assaut et le sergent leva le sien en retour en hurlant à ses hommes de le suivre. Son chron indiquait que la percée Sun Hawk s'était effectuée en moins de dix minutes, et il partit au combat avec ses hommes en sentant une terrible fierté lui saisir les tripes, honoré de pouvoir combattre aux côtés de si illustres guerriers.

Les Gardes atteignirent la tranchée ennemie et commencèrent à se répandre dans ses section voisines, achevant les ennemis blessés et récupérant les quelques armes lourdes encore en état de marche pour les retourner contre leurs anciens propriétaires.

Le dernier soldat du Chaos s'effondra, son corps encore pris de convulsions d'agonie, et Kak'tor poursuivit son chemin meurtrier aux côtés de son escouade, laissant derrière lui des Gardes Impériaux au moral gonflé, vengeant leurs morts et prenant une nouvelle portion de terrain.

Après un nouveau virage de terre retournée, l'Archiviste Sun Hawk arriva face à une autre barricade chaotique, aussitôt accueillit par une grêle de tirs dévastateurs. Le frère Far'tri tomba face contre terre, une dizaine de projectiles lui ayant éclaté le plastron, brisant ses coeurs, crevant ses poumons.
Un instant plus tard, Kak'tor s'apprêta à incinérer ses ennemis en déployant une nouvelle tempête d'éclairs psychiques, quant il entendit un concert distordu de lames tronçonneuse, et des cris de terreur et d'agonie.
Une vague blanche fondit sur l'ennemi et ne laissa derrière elle qu'un monceau de cadavres encore agités de spasmes.
L'escouade White Scar rugit sa victoire en faisant chanter leurs armes tranchantes, tandis que leur Prophète des Tempêtes s'approcha de l'escouade Sun Hawk en affichant un sourire mystérieux.

"Nos fronts se rejoignent, mon frère! lança-t-il à l'attention de Kak'tor qui s'était raidit à l'approche du psyker Astartes. Mon cher Capitaine Keel'er m'a envoyé par ici afin de poursuivre plus en avant et libérer un avant poste stratégique tout proche. Je ne m'attendait pas à vous trouver ici...
-A vrai dire moi non plus... répondit Kak'tor en tentant du mieux qu'il put de cacher l'amertume qui se trouvait derrière ces propos. Je vous souhaite bon courage dans votre assaut!
-Eh bien puisque nous sommes là tous deux, ne pourrions nous pas nous en charger tous ensemble, afin de sceller nos retrouvailles dans le sang ennemi? suggéra le Prophète en souriant.
-Je suppose que ce serait... commença Kak'tor, gêné à l'idée de devoir combattre aux côtés d'un psyker White Scar, avant de se reprendre. Ce serait un honneur, frère. Nos deux Chapitre connaîtront la gloire dans le trépat de ces déchets du Warp et de ces traîtres infâmes!"

Le Prophète White Scar se frappa le plastron en poussant un râle de contentement. Il afficha un sourire sauvage en inclinant la tête pour remercier Kak'tor d'avoir accepté son offre.
"Je suis le Prophète Sarr-Khel. dit il. Vous devez être l'Archiviste Kak'tor?
-Maître Archiviste Kak'tor, oui en effet." rectifia l'intéressé, en se forçant à sourire, espérant intérieurement que les barrières psychiques de ses guerriers étaient assez fortes pour les camoufler.

Sarr-Khel lui tendit une main gantée que Kak'tor saisit par l'avant bras, l'empoignant à la manière d'un vieux salut martial. Il frémit légèrement en sentant la puissance psychique qui palpitait dans son homologue. Un psyker très puissant. Trop peut être pour qu'il lui cache les subtilités caractéristiques de son Chapitre.

L'escouade de Vétérans Sun Hawks passèrent devant en silence, pour gagner leur prochain objectif, suivis de l'escouade White Scar, puis des deux psykers.
Au passage du sergent Bra'nar de son escouade, Kak'tor vit son regard insistant, et compris avec satisfaction que le sergent Sun Hawk lui signifiait qu'aucune erreur ne serait faite par son groupe.
Rassuré à l'idée que ses guerriers soient conscients du danger de la situation, Kak'tor se détendit et arriva même à lâcher quelques plaisanteries avec son confrère White Scar sur le chemin.

Le groupe d'Astartes arriva alors en vue du fameux avant poste à capturer, une sorte d'imposant bunker à trois étage, du toit duquel s'élevait une antenne parabolique qui devait sans doute maintenir une communication de premier ordre avec le reste de l'armée impie.
Des dizaines de silhouettes ennemies grouillaient autour, se préparant au combat, les armes lourdes déployées aboyant déjà en crachant leurs projectiles incandescents.

Kak'tor adressa un sourire confiant à Sarr-Khel pour lui faire comprendre que avec deux escouades à leurs ordres, la prise de cet avant poste serait un jeu d'enfants pour les deux psykers.
Il allait donner ses premiers ordres d'engagement à ses guerriers quand son visage se comprima en un masque de terreur mêlée de colère froide.

Parmi la cinquantaine de soldats ennemis qui se dépêchaient de se mettre en place pour donner bon accueil à leurs adversaires sur humains, dix larges silhouettes se détachèrent lentement de la masse.
Des géants au pas pesant et automate, engoncés dans de lourdes armures énergétiques d'un bleu éclatant et aux dorures scintillantes, leurs antiques casques déformés balayant la place d'un regard luisant mais totalement mort.
Et derrière eux, enveloppé dans un nuage immatériel, un autre géant restait sur place immobile, le regard rivé sur la position qu'occupaient les Sun Hawks et les White Scars. Son casque semblait brouillé comme si sa tête était celle d'un fantôme d'une autre dimension, et seuls deux yeux incandescents brillaient ardemment, comme deux petites boules de feu vert.

Sar-Khel grogna à la vue de ces Space Marines du Chaos corrompus depuis des millénaires par la force tordue et énigmatique du Warp.
"Eh bien. grinça-t-il. Nous connaissons enfin le véritable visage de notre ennemi! Pour une fois j'aurai aimé que les Fils de Russ soient là. Ils n'auraient fait qu'une bouchée de ces maudits Thousand Sons!"
Méprisant, il cracha à terre.

A ses côtés, Kak'tor était muré dans un silence de mort, son esprit tout retourné par la présence de ces ennemis.

De tous les ennemis de l'Imperium, il aurait préférer endurer les pires tourments et les créatures les plus viles que même l'imagination lui défendait de se représenter plutôt que de devoir affronter des Thousand Sons.

A l'intérieur de sa tête, il entendit une voix ricanante se moquer de sa situation insoutenable.
Mais Kak'tor ne pouvait dire s'il s'agissait d'un tour de l'un de ces sorciers millénaires... ou bien de lui même, dépassé par l'ironie de la situation.

Pour la première fois de sa longue existence, le vénérable Archiviste Sun Hawk voulut disparaître et n'avoir jamais été, plutôt que de se retrouver là, face à un miroir diabolique et horriblement déformé...


-------------------------------------------------------------
+++ Burn the Heretic +++
+++ Purge the Unclean +++

agila :inquisition: agila
avatar

Turielo
Sergent Space Marine
Sergent Space Marine

Messages : 837
Age : 29
Localisation : Bordeaux

http://obscuraelibrarium.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ROMAN 40K] C.O.E. -Croisade Maudite - Livre IV -Pour l'Empereur malgré Lui

Message par Corax le Dim 9 Oct 2011 - 19:15

Super suite, les Suns Hawks et les White Scars sont enfin réunis pour liquider les Hérétiques.
avatar

Corax
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 6647
Age : 39
Localisation : Délivrance / Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ROMAN 40K] C.O.E. -Croisade Maudite - Livre IV -Pour l'Empereur malgré Lui

Message par Turielo le Lun 10 Oct 2011 - 11:37

UNE FAMILLE:

Sous un ciel aux reflets impossibles, le fracas du combat résonnait comme un écho se perdant dans une caverne infinie, roulant comme le tonnerre. Les coups étaient à la fois d'une extrême rapidité et d'une lenteur semblable aux combats sous apesanteur.
Les démons se mouvaient tels des fantômes et disparaissaient pour se matérialiser à nouveau derrière leurs proies, ces dernières agissant avec difficulté en tentant d'échapper aux gueules garnies de crocs, conservant une technique de combat qu'ils avaient appris depuis toujours.
L'escouade de Sun Hawks résistait du mieux qu'elle pouvait aux assauts des créatures ectoplasmiques, lâchant bolt sur bolt, frappant de taille et d'estoc avec leurs lames dégoûtantes de sang immatériel et filandreux.

Les Sun Hawks avaient l'impression de se battre dans une dimension parallèle, un pan de leur existence arraché à 'univers matériel par les sombres pouvoirs du sorcier, qui jubilait devant le résultat chaotique de sa manipulation.

Keel'er arrêta un nouveau trait d'énergie que lui lança le sorcier corrompu, et répliqua en poussant une vague de puissance qui retourna le sol devant lui, faisant voltiger ses ennemis tandis que le sorcier demeura accrocher sur la terre ferme en levant un bras protecteur, son esprit tourmenté brassant la terrible énergie pour en séparer les flux cataclysmiques et se faufiler entre.
Comme il l'avait fait déjà de nombreuses fois depuis le début de l'affrontement, il lança son esprit hurlant hors de son corps pour tenter de traverser le corps mortel de son ennemi, mais Keel'er le contra en projetant toute son âme en un tourbillon d'énergie miroitante qui s'enroula tel un serpent de feu autour de l'avatar psychique du sorcier du Chaos.

Les deux esprits changeaient sans cesse de forme, se tournant autour, mordant, griffant, hurlant à la moindre occasion qui se présentait.
L'avatar du sorcier projeta une pluie de lances brûlantes vers Keel'er qui se transforma en bouclier éclatant d'une lumière radieuse et fit se dissoudre les pics incandescents. Il reprit une forme différente, et matérialisa un aigle aux ailes de feu qui fondit sur l'amas psychique de son ennemi.
Il y fonça, serres les premières, et agrippa les filets de flammes irréelles de l'avatar du Chaos qui siffla de mécontentement avant de se retourner comme un gant, enveloppant la forme psychique de l'Archiviste Sun Hawk pour tenter de l'étouffer, mais celui ci changea de forme et glissa comme l'anguille géante qu'il était devenu hors de la terrible poigne qui se referma sur du vide.

Les esprits tourbillonnèrent à nouveau, crachant des flammes, vomissant des tempêtes d'énergie pure, faisant claquer le tonnerre l'un sur l'autre, faisant fleurir plusieurs fleurs mortelles qui moururent aussitôt en consumant l'oxygène.

Keel'er réinvestit soudain son corps en grognant de douleur, et tira une rafale de bolts sur le corps toujours vide de son ennemi. Mais celui ci réagit à temps, reprenant le contrôle de son corps in extremis et s'aplatissant au sol, les projectiles mortels lui arrachant des pans de sa robe.

Le sorcier se releva en ricanant et plongea son regard haineux dans celui de Keel'er.
"Pourquoi refuses tu la défaite, Archiviste? siffla-t-il. Tu sais aussi bien que moi que tu ne fais pas le poids!
-Parce que mon âme est pure et que je me bats pour l'Empereur! rétorqua Keel'er en envoyant une nouvelle boule de feu glacé qui alla s'écraser contre le sorcier.
-L'Empereur? répéta l'hérétique en hurlant de rire, tout en absorbant nonchalamment l'énergie mortel qui lui arrivait dessus. Ce cadavre qui vous a tous trahi et qui continue à se jouer de vous? Allons allons mon frère, tu sais très bien que ton Empereur ne peut rien pour toi et n'a que faire de ton combat. Tout ce qu'il convoite c'est ton âme pour lui permettre de s'accrocher un peu plus à sa misérable existence!
-Et quel prix as tu toi même payé aux Sombres Puissances? cracha Keel'er en liquéfiant un démon qui s'était jeté sur lui. Ton âme est perdue depuis des millénaires, engloutie par tes précieux Dieux du Warp, avides de mort et de destruction.
-Si seulement tu connaissais le véritable pouvoir du Warp... soupira le sorcier dans un murmure lointain. Tu saurais que nos maîtres sont les seuls dignes d'êtres servis. Les seuls dignes de t'apporter l'illumination que tu recherches! Le Chaos est grand, et la destruction n'est qu'un de ses visages, mais le Savoir en est un autre, plus puissant encore. Regardes y et vois quelle puissance tu n'oses effleurer, et pourtant combien elle te serais bénéfique.
-Je ne suis pas un faible, je sais contrôler mon âme et je sais que le Chaos n'est que mensonges et complots. fit Keel'er d'une voix ferme. Je ne me laisserai pas engloutir dans sa perfidie comme vous le fîtes des millénaires de cela!
-Tu refuses donc de reconnaître là ta véritable nature? Le lien ineffaçable qui nous uni toi et moi? Quelle genre de fou es tu?
-Le genre de fou qui sais reconnaître les erreurs impardonnables de son Père et de ses Frères! répondit Keel'er. Je sais ce que tu es et je sais pourquoi je dois te détruire! Tu es l'incarnation même de la trahison et de la faiblesse! L'incarnation même de ce qui a plongé la galaxie dans une éternité de guerres fratricides et qui mènent l'Humanité au bord de la destruction!
-Pauvre fou! fit le sorcier, méprisant. Ton Humanité moribonde est déjà bien au delà des limites du gouffre de sa perdition! Elle est perdue depuis longtemps et tu les sais pertinemment! Rejoins nous mon frère! Rejoins nous et ton véritable Père!
-Mon Père est mort depuis longtemps, et je ne suis pas ton frère, abomination! siffla Keel'er en vibrant d'une énergie vengeresse qui palpitait dans tout son bras, crépitant d'une lueur de destruction.
-Alors le Chaos t'absorbera comme le misérable chien que tu ..."

Le sorcier n'acheva pas sa phrase, son casque explosant dans un éclair aveuglant.
En un seuil instant, les démons éclatèrent bruyamment tandis que le temps se figea et que le ciel retrouva sa couleur et ses proportions naturelles.
Tout redevint normal et ils retrouvèrent la chaleur terrible et les bruits de bataille fracassants de la dure réalité à laquelle ils avaient été arrachés quelques instants plus tôt.

Un peu plus loin se tenait le Frère Geu'kii, blessé à l'abdomen, serrant dans ses mains tremblantes un fuseur encore rougeoyant.
Il leva un regard vers Keel'er et sourit:
"Désolé, mon frère, j'en avais assez de supporter ses fables et ses mensonges..."

Kell'er hocha la tête en reconnaissance et s'approcha du corps brisé du sorcier, qui respirait encore avec difficulté, un rempart ultime d'énergie l'ayant préservé d'une mort immédiate.
Son visage mis à jour, horriblement brûlé, couvert de cloques et la chair à vif, se tordait de douleur, lâchant un souffle sifflotant et purulent, un sang épais lui dégoulinant de la bouche et du nez.

Keel'er resta un court instant à observer son ennemi agonisant.
Il secoua la tête et se pencha en avant, posant une main sur le visage meurtri du sorcier.
A mesure que son esprit s'enroulait autour de celui brisé de son ennemi pour le consumer et achever ainsi la longue existence du sorcier, Keel'er, yeux fermés, murmura:
"Je ne suis plus ton frère depuis longtemps Kalopis des Corvidae. Tu as trahi avec tes frères, suivant la folie de votre Primarque, vous précipitant vers le Chaos qui vous a consumé. Tu as renié l'Humanité et l'Empereur. Je ne suis pas comme vous...
-Non... soupira le sorcier Kalopis, dans un dernier sursaut d'agonie. Non tu n'es pas comme nous, car toi, c'est ta famille que tu as honteusement renié..."

Il expira, laissant Keel'er sombre, troublé par les dernière paroles de son défunt ennemi.
Il se releva, et remis son casque cabossé sur sa tête au visage mortifié.

Il se tourna vers son escouade et constata avec fierté que tous étaient encore en vie, même si certains étaient grièvement blessés. Les Astartes saluèrent leur Archiviste, et se mirent en rang groupé pour repartir au front, montrant à Keel'er qu'ils étaient toujours en état d'en découdre avec l'ennemi.

Keel'er les regarda un par un, fier de pouvoir compter sur de tels guerriers, et sourit sous son casque en se disant pour lui même dans un murmure:
"Tu as tout faux, Kalopis des Thousand Sons. Ma famille est bien là, devant moi..."


-------------------------------------------------------------
+++ Burn the Heretic +++
+++ Purge the Unclean +++

agila :inquisition: agila
avatar

Turielo
Sergent Space Marine
Sergent Space Marine

Messages : 837
Age : 29
Localisation : Bordeaux

http://obscuraelibrarium.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ROMAN 40K] C.O.E. -Croisade Maudite - Livre IV -Pour l'Empereur malgré Lui

Message par Corax le Lun 10 Oct 2011 - 12:52

On apprends toujours des choses à propos des Suns Hawks, joliment écris.
avatar

Corax
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 6647
Age : 39
Localisation : Délivrance / Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ROMAN 40K] C.O.E. -Croisade Maudite - Livre IV -Pour l'Empereur malgré Lui

Message par Turielo le Lun 10 Oct 2011 - 21:22

En introduction à cette suite, juste un petit mot pour signaler que après quelques semaines de réflexions, ma prochaine nouvelle est en cours d'écriture, et elle concernera les Sky Slaughters et les Praetors. Le processus d'écriture sera légèrement différent, puisque je ne posterai pas directement mes écrits comme pour celle ci, écrivant cette nouvelle en dehors, bien détaillée et structurée, et posterai plus tard les premiers chapitres. Patience donc, une nouvelle partie des Chroniques de l'Ordre de l'Épée sera bientôt révélée! Wink

En attendant...

PERSUASION:

Magnus eut l'impression de suffoquer face à la puissance du sorcier, mais davantage à l'écoute de ses paroles empoisonnées.
"Frère!... Nous voici enfin réunis, après tant de temps!..."

Le sorcier répéta sa phrase lourde de sens, avançant tel un spectre terrible en ouvrant des bras accueillants.
Le Capitaine Sun Hawk eut l'impression que son arme pesait des tonnes, et n'arriva pas à la soulever pour tenter d'abattre cet ennemi corrompu, irradiant d'un pouvoir malsain, martelant son cerveau de paroles cruelles lui mettant son lourd passé en face du visage.

Ce fut le frère Fer'ka qui tira le premier, tirant Magnus de ses pensées, alors que le sorcier stoppa chacun des bolts de revers de mains experts, propulsant les projectiles mortels en sens inverse d'une simple poussée de l'esprit.
Le Capitaine hurla à son groupe de tirer toute la fureur que contenaient ses armes, et un déluge mortel et enflammé s'abattit sur le Thousand Son encore flottant dans les airs.
Ce dernier esquiva les tirs en grognant, furieux de voir ainsi son apparition repoussée par les Sun Hawks et par ce guerrier déstabilisé qui refusait d'entendre raison et continuait à rejeter son héritage blasphématoire. Le sorcier tendit son bras et pulvérisa le Space Marine le plus proche dans un tempête d'énergie sournoise qui s'enroula autour du malheureux avant de le griller et de ronger chacune de ses particules.

Magnus saisit son épée et se jeta sur le sorcier en hurlant, son attaque stoppée dans une gerbe d'étincelles par le bâton infâme du sorcier, qui poussa un cri de colère.
"Pourquoi me combats tu frère? persiffla-t-il, furibond. Pourquoi refuses tu d'accepter la vérité? Pourquoi refuses tu ce qui est en toi?
-Parce que je sers l'Empereur et que j'obéis à Sa Parole!" répondit Magnus d'une voix tonitruante qui prit chacun de ses guerriers aux tripes et raviva leur courage.

Derrière l'être maudit, les soldats du Chaos, pantins à ses ordres, commencèrent à bouger, leurs visages ouverts par leur cri perçant à présent fermé en un masque de haine, et se retrouvèrent instantanément noyé sous un déluge de bolts.

Magnus, aux prises avec le sorcier, devina seulement le combat glorieux que livraient ses frères de bataille - ses véritables frères, songea-t-il - contre les guerriers corrompus par le Warp qui lâchaient un terrible ouragan de laser et de balles mortelles.

Un frère Sun Hawk tomba face contre terre, transpercé par les tirs ennemis, et ses camarades redoublèrent de colère en poussant leur assaut, parvenant enfin dans un corps à corps sanglant, faisant voltiger des corps brisés de leurs lames recourbées, en hurlant des hymnes à la gloire de leur Chapitre et de l'Empereur.

Magnus para une nouvelle attaque du sorcier et poussa son esprit en coquille protectrice lorsque son adversaire frémit et lança une tempête d'éclairs qui engloba le Capitaine en grésillant, ne parvenant pas à traverser l'épaisse barrière mentale qu'il avait levé in extremis.
Le Thousan Son cracha à nouveau ses paroles perfides:
"Pourquoi continues-tu de te battre pour un cadavre qui t'as trahi depuis longtemps? Aurais tu l'audace de prétendre que son règne est juste et équitable?
-Qui es tu, traître, pour remettre en question la juste parole de notre Empereur? lui renvoya Magnus, le visage crispé par l'effort, lançant un nouveau coup d'épée qui se perdit dans le vide. Tu as trahi, comme tes frères et ton Père, des millénaires auparavant en bafouant Son commandement. Et tu t'es alors tourné vers la puissance impie des Dieux perfides de la Ruine, foulant aux pieds ton serment! Et tu me parles de trahison?
-Ah la peur de la découverte, si typique des serviteurs du dieu cadavre. Vous êtes prisonniers de votre régime obscurantiste et ne savez même pas quel pouvoir recèle le Warp. Il n'est pas corrupteur, loin de là, mais il permet d'ouvrir les yeux sur les réalités de ce monde... Il est lumière et nous permets d'être plus forts, et d'apporter la vérité aux êtres faibles comme toi qui refusent de voir le véritable visage du pouvoir qui vous étouffe.
-Et cette vérité tu l'apportes par le massacre et par la haine? Trouves des mots plus convaincants, sorcier, car tu ne fais que me conforter dans l'idée première que mon combat est juste!"

Magnus se fendit en avant et parvint à atteindre le psyker sur le flanc gauche, répandant un sang vermeille qui arrosa le sable chaud en grésillant.
Le sorcier du Chaos ne put trouver de répartie aux dernières paroles du Sun Hawk et se contenta de siffler de rage en se portant en arrière d'un bond surnaturel, en envoyant une nouvelle grappe d'éclairs crépitants que Magnus évita de justesse.

Le Sun Hawk allait répliquer quand un choeur de cris se répandit sur le paysage dévasté du champ de bataille.

Le sorcier chancela un instant, déstabilisé par la dernière attaque de Magnus, puis prêta oreille au hurlement groupé, et disparut dans un cri de rage, un nuage palpitant d'une énergie noire prenant sa place, liquéfiant tout être à proximité, la plupart étant ses alliés automates.

Magnus soupira grandement, à la fois soulagé du départ de son ennemi et surpris par une fuite si soudaine.

Deux de ses frères étaient tombés pour ne plus jamais se relever, et un autre grognait à terre de douleur, son flanc droit arraché par une rafale destructrice de lasers.

Magnus tourna la tête vers l'origine du cri qui avait poussé le psyker ennemi à la fuite et aperçu avec un mélange de joie et d'aigreur les lignes blanches d'un groupe de White Scars foncer vers eux.

Il lâcha un soupir de soulagement. Un peu plus et leurs alliés auraient su aux côté de qui ils se battaient...


-------------------------------------------------------------
+++ Burn the Heretic +++
+++ Purge the Unclean +++

agila :inquisition: agila
avatar

Turielo
Sergent Space Marine
Sergent Space Marine

Messages : 837
Age : 29
Localisation : Bordeaux

http://obscuraelibrarium.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ROMAN 40K] C.O.E. -Croisade Maudite - Livre IV -Pour l'Empereur malgré Lui

Message par Leman Russ le Lun 10 Oct 2011 - 21:33

Bravo .Une belle histoire très agréable a lire .Un travail personnel qui mérite largement un plusun . bravo




avatar

Leman Russ
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 5837
Age : 47
Localisation : Finistère Sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ROMAN 40K] C.O.E. -Croisade Maudite - Livre IV -Pour l'Empereur malgré Lui

Message par Corax le Lun 10 Oct 2011 - 22:31

Tu as tout ton temps Turielo, termines déjà cette belle histoire et on lira certainement les autres qui viendront par la suite.
avatar

Corax
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 6647
Age : 39
Localisation : Délivrance / Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ROMAN 40K] C.O.E. -Croisade Maudite - Livre IV -Pour l'Empereur malgré Lui

Message par Turielo le Mar 11 Oct 2011 - 14:50

Ho t'en fait pas, je vais bien prendre mon temps pour offrir quelque chose de vraiment cool! Smile
Hop! la suite! Pour la note comique j'ai bien du mal à écrire ces lignes, m'étant entaillé bien méchamment deux doigts ce matin au boulot... un couteau de boucher, quand ça coupe, ça coupe! rire2
Donc désolé pour les éventuelles fautes de frappe que je n'aurai pas relevé...


AMICALE RIVALITÉ:

Jor'uus lâcha une nouvelle bordée de bolts avant de rapidement se remettre à couvert. L'ennemi grouillait de l'autre côté de la tranchée, et délivrait un ouragan de feu sur leurs assaillants.
Kruz beuglait de fureur en faisant feu de son bolter, tentant comme à son habitude de se frayer un chemin au plus près du combat pour pouvoir écraser ses adversaires dans un sauvage corps à corps.
Mais au fond de lui, Jor'uus savait que l'Astartes colossal hurlait surtout de rage de ne pas pouvoir user de ses pouvoirs, par ordre direct d'Er'sham, et pour les empêcher de se trahir face aux White Scars, ou à la Garde de Gonéria.

Ju'bus délivrait une salve continuelle de mort concentrée, crachée par la gueule en flammes de son bolter lourd, fauchant les rangs ennemis dans des éclats de bruine écarlate. A ses côtés, Y'lgur suivait son mouvement de son lance flammes, envoyant les langues incandescentes achever d'immoler les positions du Chaos, suivant là les préceptes de leur Rite de Purge propre à leur Chapitre.

Ji'kus, Fr'ey et U'lra étaient tout trois planqués derrière un épais mur de ferrobéton lardé d'impacts, et en sortaient de temps à autres pour décimer l'ennemi honni de rafales destructrices d'une précision mortelle.

Pra'bus avait investi les ruines d'un petit bunker en hauteur pour pouvoir faire valoir ses dons, et tirait bolt par bolt, choisissant méticuleusement ses cibles et les arrachant à leur misérable vie d'un tir de précision anonyme.
O'lktar et Ger'ji, derrière lui dans un autre bâtiment défensif roussi par le feu qui l'avait éventré quelques heures auparavant, se défendaient du mieux qu'ils pouvaient contre une rangée ennemie peuplée de tireurs vociférant d'affreux cantiques blasphématoires dont les seules paroles abjectes suffisaient à révulser les estomacs des Marines qui leur répondaient, écoeurés, de leur propre chant de mort.
Régulièrement, O'lktar quittait son poste pour tenir informer le commandement de leur avancée et recevoir à son tour des rapports de la progression générale de l'offensive.

Le front progressait nettement à l'avantage des impériaux qui écrasaient les positions des forces du Chaos, ne laissant derrière eux qu'un champ de ruines et de cadavres fumants. La puissance de l'Astartes combinée à la terrible efficacité des chars de la Garde et de leurs régiments disciplinés constituaient là un rouleau compresseur impitoyable, roulant jusqu'à Rosaliax sans pitié.

Une explosion cataclysmique souleva une lourde boule de feu chez l'ennemi, et un roulement de tonnerre assourdissant fit trembler la zone durant un instant, alors que le pilonnage de la Garde, demandé un instant plus tôt par Jor'uus, fit voltiger les positions renégates en des nuages saccadés de terre, de boue et de chair calcinée.
Le grondement ne dura pas plus d'une minute et cessa aussi brusquement qu'il avait commencé.

Le Sergent de l’escouade Ibis voxa à ses guerriers de se tenir prêt, et attendit la confirmation de Pra'bus, le mieux placé des dix pour savoir si la voie était dégagée ou non.
La réponse lui parvint immédiatement, sans équivoque. L'artillerie alliée avait fait un véritable carnage et annihilé totalement les deux centaines de soldats corrompus qui s'étaient inconsciemment rassemblés en un tas vulnérable pour pouvoir contrer l'attaque des Sun Hawks sur ce flanc, attaque qui n'était qu'une diversion, comme leurs victimes l'apprirent à leurs dépends avant d'être incinérés par la fureur délivrée par les canons impériaux.

Jor'uus reçut une autre transmission, une voix bourrue lui confirmant également que son angle était pacifié par le pilonnage et que leur ruse commune avait fonctionné à merveille.
Le Sergent Ibis sourit largement en reconnaissant la voix du Sergent La'kri, son homologue de l'escouade Bastet, qui avait dans un premier temps refusé le plan fou que Jor'uus lui avait proposé, préférant un assaut frontal et terriblement périlleux. Puis il avait accepté, non sans avoir émis des doutes quant à la légendaire précision des artilleurs de la Garde, prophétisant sombrement qu'ils finiraient bientôt tous en pièces éparses.

Il ne put cacher sa mauvaise humeur à Jor'uus quand il lui accorda le bénéfice de la réussite de ce plan hasardeux, et coupa court aux railleries de son frère en lui suggérant de rapidement investir la brèche ouverte avant que l'ennemi ne revienne la colmater avec de nouveaux guerriers.

Les deux escouades amicalement rivales se rejoignirent et foncèrent au milieu des cratères encore fumants, écrasant les restes de cadavres sous leurs bottes impitoyables, sans pouvoir différencier un fragment humain d'un fragment de roche, tant la destruction avait atteint son paroxysme dans cet endroit du champ de bataille.

Il continuèrent en zigzagant parmi les étroits tunnels que constituaient les tranchées, abattant tout hérétiques qu'ils croisaient, sans même prendre le temps de s'arrêter. Au détour d'un chemin, Jor'uus fut pris à partie par trois soldats au regard exorbité de fureur incontrôlée. Il décolla la tête du premier d'un large coup de son poing fermé, avant d'enfoncer le sternum du second d'un coup de pied ravageur porté en avant. Le troisième parvint à éviter le poing redescendant et sauta à l'arrière du sergent Sun Hawk en pointant vers le bas de son abdomen un lance plasma sifflant d'exaspération, pressé de vomir sa charge mortelle.
Le buste de l'hérétique éclata en une horrible pulpe organique, écartelé par un coup de griffes éclaires porté droit au coeur.
Le frère Marl U'lra fit crépiter son énorme gantelet griffu en souriant, puis passa devant le sergent en se baissant, avant de se relever comme un serpent qui frappe pour embrocher un autre renégat sur le fil de son épée trophée.

Jor'uus rendit sa monnaie à Marl en abattant d'un bolt en plaine tête un énième soldat de la Ruine qui s'apprêtait à tuer U'lra d'un coup de hache tronçonneuse.

Les deux guerriers se saluèrent d'un geste martial, fiers de leurs prouesses respectives.

Soudain une énorme explosion les fit voltiger, brûlant leurs armures de millions d'arcs électriques... non naturels, eut le temps de se dire Jor'uus...

Aux côtés du point de chute du sergent Ibis se relevait déjà son homologue, Lak'ri, le visage à moitié brûlé, qui levait son épée tronçonneuse vers leur nouvel ennemi, un colosse irradiant d'énergie corrompue.
Le sergent Bastet chargea sans attendre en hurlant:
"Mes frères! Prenez garde au psyker!!"

Il fut accueillit seulement par le rire démoniaque du guerrier Thousand Son, avide de combat...


-------------------------------------------------------------
+++ Burn the Heretic +++
+++ Purge the Unclean +++

agila :inquisition: agila
avatar

Turielo
Sergent Space Marine
Sergent Space Marine

Messages : 837
Age : 29
Localisation : Bordeaux

http://obscuraelibrarium.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ROMAN 40K] C.O.E. -Croisade Maudite - Livre IV -Pour l'Empereur malgré Lui

Message par Corax le Mar 11 Oct 2011 - 15:19

Je ne vois aucune faute, c'est toujours aussi bien écris et cela se lit toujours seul. Bravo.
avatar

Corax
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 6647
Age : 39
Localisation : Délivrance / Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ROMAN 40K] C.O.E. -Croisade Maudite - Livre IV -Pour l'Empereur malgré Lui

Message par Turielo le Mer 12 Oct 2011 - 13:07

CHARGE:

Les renégats engagèrent les premiers le combat en déployant une puissance de feu phénoménale, leurs lasers hurlant en criblant l'espace de traits d'un rouge sale, et les autocanons corrompus lâchant des rafales saccadées de balles traçantes de gros calibre, qui labouraient la terre boueuse dans un grand bruit de tonnerre humide.

Les White Scars répliquèrent par une première volée de grenades qui soulevèrent quelques ennemis dont les corps mutilés retombèrent au sol en une grêle macabre de cartilages et de viscères. Une fois le grondement des explosions à fragmentation estompé, les hérétiques intensifièrent leurs tirs quand les Fils du Khan chargèrent en beuglant de rage, inconscients du barrage mortel, du moins c'est ce que les ignobles guerriers du Chaos semblaient croire.
Kak'tor et son frère White Scar se précipitèrent à leur suite, flanqués de l'escouade Sun Hawk qui progressait en ordre d'un pas rapide, lâchant des courtes rafales contrôlées et mesurées qui faisaient des ravages dans les rangs ennemis.

Tous trouvèrent un léger couvert dans la première tranchée abandonnée qui précédait l'avant poste, pour pourvoir évaluer leur approche et mieux discerner leur adversaire.
Leur première charge avait mis fin à l'existence d'une bonne vingtaine de gardes corrompus, mais il en demeurait encore une trentaine, armés jusqu'aux dents, et appuyés par le feu infernal craché par les armes des dix Astartes renégats.

Kak'tor jeta un regard en biais au Prophète de la Tempête dont le visage scarifié était barré d'un sourire carnassier de prédateur sur le point de se repaître de sa proie.

Le groupe de Space Marines sorti de son maigre couvert dans une nouvelle charge tonitruante, prélevant encore des vies chez l'ennemi, moins d'une dizaine d'hérétiques qui éclatèrent en une bouillie écarlate.
Une deuxième tranchée se présenta et tous se jetèrent dedans en baissant la tête, laissant les renégats poursuivre leur tir de barrage infranchissable qui roula sur eux comme une foudre infernale.
L'Archiviste Sun Hawk parcouru les guerriers rapidement. Deux White Scars manquaient, et Kak'tor aperçu en se retournant leurs cadavres disloqués en arrière, le blanc typique de leur Chapitre antique noirci par les lasers, et leur vie s'échappant d'eux par gros bouillons d'un sang artériel qui se mêla à la boue en une bouillie brunâtre répugnante.
De son côté, Kak'tor constata avec joie qu'aucun de ses Vétérans n'avaient succombé, bien que le frère U'lka présentait un cratère sanglant inquiétant creusé sur le haut de son bras gauche qu'il balançait lentement d'avant en arrière pour dissiper la douleur aigüe, le regard imperturbable rivé sur les lignes ennemies, comme si sa seule volonté suffisait à lui épargner les limitations dues à sa blessure.

Sar-Khel sauta à nouveau hors de la tranchée en hurlant joyeusement, faisant cette fois luir ses deux mains pour projeter une tornade d'arcs électriques dévastateurs sur les positions ennemies. Un autre White Scar tomba face contre terre, sa tête ayant explosé, laissant son corps décapité s'écraser mollement dans la fange, encore parcouru de spasmes.
Sa main était encore crispée sur la détente de son bolter, et un des projectile traversa la jambe gauche du frère J'orlor, qui grogna en trébuchant sous l'impact avant de se stabiliser et de continuer à avancer en claudiquant, tout en lâchant tirs sur tirs sur l'ennemi.
A'bat n’eut pas la même chance, son buste se craquelant sous de nombreux impacts de tirs bien ajustés, ses coeurs et l'un de ses poumons crevés par plusieurs tirs lasers. Il tomba brutalement en avant sans un cri et ne bougea plus.

Une dernière tranchée se présenta, plus profonde après que des obus aient retourné la zone, et le groupe d'assaillants s'y réfugia se préparant pour l'attaque ultime.
Il restait seulement six White Scars, Sar-Khel compris, et huit Sun Hawks à ses côtés, compta Kak'tor.
En face d'eux, à moins de cinq mètres, il ne devait rester pas plus de dix soldats ennemis, sans compter l'escouade des infâmes traîtres Thousand Sons... et leur sorcier.

Les tirs sporadiques des survivants ennemis cessèrent et Sar-Khel fit signe à son sergent de lancer une nouvelle bordée de grenades, qui détonnèrent bruyamment en disséminant les derniers gardes tombés au Chaos aux quatre coins de la zone. Les vibrations des explosions toutes proches se répercutèrent dans leurs armures, et quand elles cessèrent, les Astartes bondirent en hurlant sur les positions ennemies avant de s'arrêter net.

La petite place précédent l'avant poste à étage était jonchée de débris de cadavres et une série de cratères fumaient encore. Les autocanons ennemis étaient en pièces, des morceaux de viandes grésillante encore accrochés dessus.
Mais aucune trace des Space Marines du Chaos qui avaient tout bonnement disparu.

Les White Scars ricanèrent en frappant leurs armes sur leur plastron, célébrant ainsi leur percée victorieuse qui avait exterminé cinquante gardes corrompus et fait fuir ces couards de traîtres. Sar-Khel apaisa les réjouissances prématurées de ses guerriers d'un geste silencieux de la main, faisant balader son regard de gauche à droite, détaillant le terrain désert.
Kak'tor observa ses propres guerriers Vétérans qui demeuraient silencieux et armes levées, progressant avec une grande prudence parmi les décombres.

Le tumulte de la bataille qui les environnait était assourdissant et pourtant cet endroit nettoyé paraissait d'un calme étrange et malsain. Des gerbes de terre soulevées par les explosions qui détonnaient toutes les secondes autour d'eux s'écrasaient de ci de là en recouvrant peu à peu les cadavres dans une gigantesque tombe anonyme et malgré le jour éclatant qui continuait de faire étouffer les armées sous la chaleur impitoyable de son soleil ardent, les nombreux panaches de fumée noire qui tourbillonnaient sur le champ de bataille de plusieurs kilomètres carrés apportaient une ombre envahissante.

Kak'tor fit arrêter son escouade par un appel psychique, lorsque son oreillette grésilla. Il reçut un court rapport de l'avancée Sun Hawk, qui tranchaient les rangs ennemis en formation pointue, impitoyables, devançant largement la Garde Impériale. Les White Scars avançaient rapidement dans leurs zones de déploiement, malgré leurs véhicules embourbés, et allait bientôt atteindre leur objectif principal, le pont est de Rosaliax, qui reliait la cité à son extérieur au dessus d'un profond gouffre encombré de milliers et de milliers de corps affreusement saccagés jeté dans son fond depuis des semaines par les abominables cultistes de Khorne qui tenaient la cité jusqu'alors.

Le rapport leur apprit également que le Capitaine Er'sham lui même menait vaillamment ses hommes aux côtés de la Deuxième Compagnie vers leur objectif désigné, la zone industrielle qui faisait office de point d'accès ouest à la cité, ses gigantesques raffineries désertées depuis longtemps tenues par un ennemi fourbe qui se battait dans les ombres.

Mais pour le moment, à la surprise de l'Archiviste, aucun rapport ne mentionnait la présence de Space Marines deu Chaos, et encore moins de guerriers liés aux Thousand Sons.

Il jeta un regard appuyé au sergent Bra'nar qui hocha la tête et tourna son regard vers l'avant poste qu'il venaient de prendre, et dont les White Scars ressortaient en silence, leur apprenant par des signes de mains qu'il était vide.
"Vous les avez vu autant que moi, et même Sar-Khel les as reconnu... siffla Kak'tor que la situation commençait à rendre nerveux.
-Aucun signe sur nos auspex. répondit Bra'nar dans un murmure. C'est comme s'ils avaient disparu et n'étaient jamais venus ici.
-Le Warp est calme pourtant, il n'ont pas pu l'utiliser à mon insu. protesta Kak'tor à voix basse. Et Sar-Khel l'aurait également senti. Quel maléfice est-ce là?"

"Vous le sauriez si vous vous abandonniez complètement à votre pouvoir Archiviste Kak'tor..." gronda une voix soudaine.

Kak'tor se figea et fixa Bra'nar avec véhémence:
"Qu'avez vous dit? demanda-t-il sèchement.
-Moi? Rien mon frère... se défendit Bra'nar, surpris. Vous veniez juste de dire que le Warp était calme et qui ni vous ni Sar-Khel n'aviez...
-Je sais ce que j'ai dit, sergent. l'interrompit Kak'tor en levant une main et en jetant un regard alentour, sur le qui-vive. Alors qui a parlé? Qu'estc e que c'était que cette voix?
-Quelle voix, frère Archiviste?" s'alarma Bra'nar, inquiet à son tour.

Le Prophète des Tempêtes s'approcha d'eux. Sar-Khel avait la mine grave et préoccupée.
"Nous devons reprendre la progression Kak'tor. dit il d'une voix sans teint. Il y a quelque chose dans l'air que je n'aime pas.
-Je suis d'accord, frère. répondit Kak'tor dont le crâne commençait à bourdonner. Je suis d'accord..."

Sar'Khel afficha un nouveau sourire malsain et indiqua la voie à son homologue.
"Après vous, frère Archiviste, nous avons encore tellement d'ennemis à traiter et de frères perdus à punir..."

Kak'tor hocha du chef ne parvenant pas à se débarrasser de ce bourdonnement de plus en plus prononcé qui lui pénétrait le cerveau. Il passa devant Sar-Khel et s'arrêta après quelques pas avant de se retourner vers lui, la mine intriguée.
"Vous avez dit "frère perdus", Prophète? Je croyais qu'à vos yeux ce n'étaient rien de plus que d'infâmes traitres devant être purgés sans autre questionnement.
-C'est ce que je voulais dire, évidemment, frère Archiviste. C'est ce que je voulais dire..." rétorqua Sar-Khel sur la défensive, son oeil droit se crispant légèrement.

Kak'tor garda son regard interrogateur rivé sur le Prophète des Tempêtes un instant, avant de secouer la tête en se frottant les yeux. Le White Scar devait probablement ressentir le même trouble indéfinissable qu'il ressentait lui même, voilà tout.
"Évidemment... murmura-t-il en partant en avant. Je suis entièrement d'accord avec vous, frère..."

Le Prophète White Scar laissa l'Archiviste s'éloigner, avant d'indiquer à son escouade de les suivre, puis se mit en route lui même en clignant des yeux, tentant de contrôler le tic nerveux qui lui prenait une partie du visage.

***

Sar-Khel vit avec horreur l'Archiviste Sun Hawk repartir avec les White Scar... et lui même. Il voulut hurler pour avertir son homologue, briser le terrible subterfuge, mais aucun son ne sortit de sa bouche tuméfiée, sa poitrine douloureuse se soulevant avec peine, au son du sifflement de ses poumons percés.
Il ne parvint pas non plus à se lever, coincé sous les corps de ses frères White Scars abattus jusqu'au dernier, juste après avoir bondi de la dernière tranchée, fauchés par les tirs démoniaques des sorciers Thousand Sons...

Son visage meurtri se comprima en un hurlement silencieux de rage mêlé de terreur.


-------------------------------------------------------------
+++ Burn the Heretic +++
+++ Purge the Unclean +++

agila :inquisition: agila
avatar

Turielo
Sergent Space Marine
Sergent Space Marine

Messages : 837
Age : 29
Localisation : Bordeaux

http://obscuraelibrarium.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ROMAN 40K] C.O.E. -Croisade Maudite - Livre IV -Pour l'Empereur malgré Lui

Message par Turielo le Ven 14 Oct 2011 - 14:43

CHOIX CRUCIAL:

Les défenses ennemies s'écroulèrent lorsque l'assaut combiné des Sun Hawks et des White Scars acheva de les briser. Des milliers de soldats hérétiques furent massacrés et d'imposants bûchers improvisés consumèrent leurs corps immondes, enveloppant les flancs d'Afridis d'épais nuages noirs et étouffants.

Magnus et Keel'er s'étaient retrouvés et avaient échangés des regards appuyés l'un vers l'autre, pour se confirmer la présence de l'ennemi tant redouté des Fils de Prospero.
Ghen Karr, envoyé du Capitaine White Scar, était toujours muré dans son silence de brute et marchait en tête du cortège des Fils du Khan, jetant des regards méprisants sur les tas de cadavres noircis des renégats.

La Garde Impériale marcha à son tour pour se rapprocher de la cité ennemie, les deux régiments des Cataphractaires prirent position dans les tranchées récupérées par l'Astrates et s'employèrent à finir de les nettoyer et d'y rebâtir de solides fortifications.
Le 56ème Cataphractaire fut le premier à émettre leur rapport de position, placés en lignes de rangs serrés à moins de deux kilomètres de la ruche, attendant les ordres.

A la fin de la journée, et au terme de plus d'une semaine de combats violents et barbares, Afridis était enfin entièrement encerclée, ses tranchées extérieures totalement contrôlées par les forces impériales.
Le soir tomba lorsque les artilleurs impériaux firent de nouveau chanter leurs centaines de canons qui arrosèrent les murs et l'enceinte extérieur de la cité ruche d'un déluge de feu et de shrapnels.
La nuit tombante était éclairée par les éclats stroboscopiques des tirs qui se succédaient sans plus d'une seconde d'écart, dans un roulement de tonnerre infernal.

Les canons de la cité répliquaient, en noyant les premières tranchées sous leur vomissures de napalm et de métal incandescents, mais ne parvinrent pas à déployer suffisamment de force de frappe pour infliger de pertes significatives chez leur envahisseur.
Pour couronner le tout, la Flotte confirma le retour de ses bombardiers qui lanceraient une suite de raids au petit matin afin d’affaiblir un peu plus les défenses ennemies.

Le Capitaine Magnus pénétra dans le petit cabanon de fortune érigé grâce à une pile de tôles froissées, de bois roussi et sacs de sable, adressant un signe de tête significatif aux deux imposants Sun Hawks qui en gardaient l'entrée, et qui, suivant l'ordre silencieux de leur frère, se rapprochèrent l'un de l'autre, scellant l'entrée, en interdisant le passage à quiconque.

A l'intérieur, L'Archiviste Keel'er était assis en tailleur devant un grimoire doré ouvert, les reliefs de son visage de vieux sage éclairés par la lueur tremblotante d'une petite dizaine de cierges posés ça et là.
Une fois de plus, l'Archiviste avait quitté son armure qui reposait sur une table abimée près de l'entrée, et il méditait simplement vêtu de sa robe à capuchon.

En entendant entrer le Capitaine, il se releva, en penchant la tête comme le faisait son visiteur, leurs carrures imposantes les menaçant constamment de se heurter au maigre plafond trop bas.

L'Archiviste afficha un petit sourire fatigué et invita son frère à s'asseoir, se remettant lui même en tailleur tandis que Magnus tenta de stabiliser sa large silhouette sur un tabouret de fortune taillé grossièrement dans un bloc de mur de protection calciné et criblé d'impacts.

Keel'er referma son vieux grimoire, posant une main à la large paume cornée dessus, l'air songeur et préoccupé.
"Alors nous nous battons contre eux... murmura-t-il.
-Il ne pouvait arriver pire chose à notre Chapitre que de devoir combattre ces sorciers, avec des alliés comme les White Scars à nos côtés... confirma Magnus sombrement.
-Ont ils des doutes?
-Non, pas plus que la dernière fois. Nous sommes toujours en sécurité pour le moment, mais je crains de plus en plus que l'assaut d'Afridis soit d'une difficulté telle que nous l'avons pas envisagée.
-Nous devrons être les premiers à s'y précipiter, afin de traquer en priorité les guerriers Thousand Sons qui s'y trouvent. Si l'un d'eux venait à nous confondre devant nos frères White Scars, alors s'en serait fini de nous.
-Cela n'arrivera pas, je ne le permettrai en aucun cas. Et si l'un de ces traîtres devait faire éclater la vérité... Alors nous devrons faire en sorte de garder notre secret enterré avec ceux qui l'ont entendu."

Keel'er fut parcouru d'un frisson glacé en entendant les dures paroles du Capitaine et le fixa d'un regard horrifié.
"Vous ne pensez tout de même pas...?
-Quel choix aurions nous? Si nos alliés découvrent notre véritable identité, nous devrons les faire taire par un moyen ou par un autre. Puis cacher notre acte dans la destruction totale d'Afridis...Après tout, ce ne serait pas la première fois qu'une cité ruche se vaporise après que l'un de ses réacteur n'ait surchauffé...
-Je vous interdit! Je... Je ne permettrai pas que nous nous abaissions au niveau de nos ennemis. La damnation serait alors éternelle, et nous ne pourrions être pardonnés!"

Magnus le fixa à son tour, son regard plus noir et froid que Keel'er ne l'eut jamais vu.
"Serait-ce la première fois que nous sacrifions des enfants de l'Empereur pour survivre, Brak?"

L'Archiviste secoua la tête en se mordant la lèvre inférieure, comme pour nier silencieusement et malgré ce que lui criait sa conscience, ne voulant pas porter crédit aux infâmes paroles de son ami, qui pourtant, et il le savait pertinemment, avait raison...

Il jeta à nouveau un regard vers son grimoire fermé avant de le ver des yeux d'où perlaient des larmes vers le Capitaine.
"Je ne me le pardonnerai jamais... Je... Je ne peux pas croire que notre Chapitre puisse à nouveau faire preuve d'un tel affront envers Lui... Mais... Je comprends votre résolution, Capitaine, et je la loue, car elle est la preuve de votre amour pour nos frères, et votre détermination à toujours servir Terra, quoi qu'il arrive, quel que soit notre lourd passé."

Magnus hocha la tête, lui aussi, bien qu'il ne le montra pas, terrifié par une telle perspective.
Keel'er reprit, la gorge serrée.
"Il en sera ainsi, et j'espère de toutes mes forces que pareille décision ne soit jamais à prendre... à nouveau..."

Magnus se releva doucement, comme portant à présent un lourd fardeau, et se dirigea vers la porte.
"L'espoir est le premier pas sur le chemin de la déception, Brak, mais j'ai pourtant le même que vous. Je tenais juste à vous faire part de ma décision, c'est tout."

Keel'er ne répondit pas, trop tétanisé par le sort funeste qui attendrait le Chapitre si un de ces maudits sorciers du Chaos venait à parler aux White Scars du passé obscur de leurs alliés.
Et il l'était encore plus en pensant à ce qu'ils devraient faire alors pour survivre et préserver leur secret...

Magnus avait raison, et l'Archiviste le savait. Tout comme il savait que le Pharao avait dû faire le même choix terrible des millénaires auparavant.

Nombreux étaient ceux qui disaient que c'était les conséquences de ce choix affreux et pourtant nécessaire qui avaient achevé de briser le premier Maître des Sun Hawks, qui s'était alors réfugier loin de tous, dans l'ombre, figure mystérieuse et légendaire, qui était toujours considérée au sein du Chapitre comme le Maître de Chapitre actuel, toujours en activité, bien que nul en dehors de quelques rares privilégiés, n'aient pu jamais statuer ou non de cette affirmation.
On le disait encore vivant par quelque miracle, vivant reclus sous la Montagne du Silence, sur Thot.

Et aujourd'hui, Keel'er craignit de connaître la même réaction de dégoût et d’anéantissement...
Mais il était résolu.
Si c'était à faire, il le ferait.

Puis probablement, pensa-t-il alors, il se tuerait lui même...


-------------------------------------------------------------
+++ Burn the Heretic +++
+++ Purge the Unclean +++

agila :inquisition: agila
avatar

Turielo
Sergent Space Marine
Sergent Space Marine

Messages : 837
Age : 29
Localisation : Bordeaux

http://obscuraelibrarium.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ROMAN 40K] C.O.E. -Croisade Maudite - Livre IV -Pour l'Empereur malgré Lui

Message par Kairos le Tisseur le Ven 14 Oct 2011 - 15:12

Formidable Inquisiteur Turielo, ta fiction est passionnante. plusun
Dommage que tu sois du mauvais côté de la barrière...
avatar

Kairos le Tisseur
Sergent Space Marine
Sergent Space Marine

Messages : 653

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ROMAN 40K] C.O.E. -Croisade Maudite - Livre IV -Pour l'Empereur malgré Lui

Message par Administration le Ven 14 Oct 2011 - 15:16

Oui excellent texte Turielo, tu devrais le remettre en forme dans un fichier PDF et le proposer en téléchargement, ce serait une bonne idée pour nos membres qui préfèrent lire se genre de fiction d'une seule traite.

Smile horus
avatar

Administration
Admin
Admin

Messages : 6890

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ROMAN 40K] C.O.E. -Croisade Maudite - Livre IV -Pour l'Empereur malgré Lui

Message par Corax le Ven 14 Oct 2011 - 18:51

Trés belle suite de l'histoire.
avatar

Corax
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 6647
Age : 39
Localisation : Délivrance / Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ROMAN 40K] C.O.E. -Croisade Maudite - Livre IV -Pour l'Empereur malgré Lui

Message par Turielo le Mar 18 Oct 2011 - 20:43

Horus Lupercal a écrit:Oui excellent texte Turielo, tu devrais le remettre en forme dans un fichier PDF et le proposer en téléchargement, ce serait une bonne idée pour nos membres qui préfèrent lire se genre de fiction d'une seule traite.

Oui c'est ce que je comptes faire, du moins, lorsque j'aurai achevé la première partie...

HÉRITAGE IMPIE:

Kak'tor se figea soudain, pris d'un doute affreux. Il entendit à nouveau le rire affreux lui marteler l'esprit, et se retourna vivement vers les White Scars et leur Prophète, plissant les yeux, comme si son esprit lui jouait des tours.
Eux ne lui renvoyèrent qu'un regard interloqué, mais il jura sur tout ce qui était sacré qu'ils riaient de lui.

Il allait parler quand le sergent Bra'nar agrippa son bolter et éclata le crâne du White Scar le plus proche d'une courte rafale de bolts. Le cadavre décapité s'écrasa à terre, secoué par les spasmes de l'agonie, avant de se liquéfié dans une ribambelles de fumerolles d'une affreuse couleur violacée et irréelle.
Les attaqués n'eurent pas le temps de réagir, le reste de l'escouade Sun Hawk les criblant de tirs, les massacrant jusqu'aux dernier.

Kak'tor voulut hurler, mais son masque de terreur ne laissa échapper qu'un cri muet. La fusillade cessa et Bra'nar s'approcha de lui. L'Archiviste lui jeta un regard effaré auquel le sergent ne répondit que d'un mouvement de tête vers les cadavres White Scars.

"Une illusion, Archiviste..." dit il simplement.
L'Archiviste riva à nouveau son regard sur les corps disloqué des récents exécutés pour les voir se dissoudre comme le premier, certains laissant alors place à leur véritable apparence, des guerriers inertes engoncés dans de larges armures or et bleues.
Le Prophète était à genoux, percé de nombreuses blessures mortelles, crachant un sang vermillon et laissa lui même place à un magnifique guerrier dont l'armure ouvragée était parsemée de parchemins et de runes obscures. Son casque ricanant gisait à ses pieds, pour laisser apparaître un visage cuivré et couvert de tatouages ésotériques, ses traits affreusement corrompus par les pouvoirs du Warp, ses yeux brûlants d'un feu mourant à mesure que sa vie le quittait à gros bouillons de sang.

Le sorcier du Chaos Thousand Son s'écroula sur le côté dans un hoquet d'agonie et leva son regard de braise presque éteintes vers Kak'tor, son visage déformé par un semblant de sourire douloureux.
L'Archiviste se pencha sur le mourant, le visage dur et impassible, réalisant là à quel destin funeste il avait failli être envoyé si la clairvoyance du sergent Bran'ar n'avait pas fait son oeuvre...

Le sorcier ricana sombrement en crachant un filet de sang rubis, son teint de plus en plus livide et parla d'une voix lointaine, sentant arriver sa dernière heure.
"Qu'est ce que cela fait de se contempler dans un miroir, Archiviste Kak'tor? demanda-t-il.
-Je ne me vois nullement en toi, sorcier. Je ne vois qu'un ennemi mourant effondré devant moi. Un traître pitoyable qui mérite amplement son sort.
-Toujours fidèle à votre Empereur cadavre... Que c'est pathétique... Vous connaissez pourtant très bien votre destin, Archiviste. Vous l'avez vu. Vos alliés saurons et vous mourrez pour ce que vous êtes. Pour votre héritage. Pour ce que recèle votre sang. Ce sang qui vous trahira et coulera pour éponger votre engeance rejetée par les vôtres.
-J'ai vu tout cela, oui. Et également une infinité de futurs bien plus glorieux. Nous ne tomberons pas, traître.
-Vous tomberez, mon frère, comme nous sommes tombés avant vous.
-Ne m'appelle pas ainsi, hérétique!
-Et comment veux tu que je te nomme, Fils de Magnus, mon frère maudit, et Fils renié de l'Empereur cadavre?"

Les paroles froides traversèrent Kak'tor comme une lame impitoyable. L'Archiviste frappa le sorcier à la tempe, arrosant un peu plus la terre labourée de sang visqueux, furibond, et terrorisé par ces mots qui portaient avec eux tout le lourd secret de son Chapitre bien aimé.

"Nous ne sommes pas comme vous! Et jamais personne ne découvrira ce que nous sommes! Nos ancêtres ont rejeté avec bravoure et pureté les avances nauséabondes du Chaos, et demeurèrent loyaux à l'Empereur jusqu'à leur mort, tout comme nous le serons toujours!
-Tout en sachant que vous véhiculez encore les gènes de la corruption? Votre propre sang vous perdra, entendez là mon avertissement, Kak'tor!
-Il n'y rien à entendre! Personne ne saura jamais rien sur notre passé honteux!
-Honteux...Votre aveuglement lui même est plus honteux que votre affiliation avec le Cyclope de Prospero, votre vrai Père, le Roi des Sorciers...
-Magnus le Rouge n'est plus. Il est mort à nos yeux, et a purgé son juste châtiment. Nous sommes en vie aujourd'hui pour honorer l'Humanité et laver notre honneur, que ce soit dans la Lumière ou le secret.
-De secret il n'y a plus...mon frère... Car vos alliés savent...ce que vous êtes...vraiment. Et ce n'est que le début..."

Le sorcier murmura quelque chose d'incompréhensible puis se tut définitivement, la mort ayant réclamé son dû.
Kak'tor se leva furibond et frappa une dernière fois le cadavre de rage. Il se tourna vers Bra'nar, hochant la tête pour une fois de plus remercier le vétéran d'avoir pu voir le mensonge tissé par leurs abominables ennemis, puis se tourna vers le porteur de lance flammes.
"Brûlez les. Qu'il n'en reste rien." ordonna-t-il.

Tandis que les flammes allèrent incinérer les cadavres en ronflant bruyamment, Kak'tor s'éloigna de la scène, la colère lui donnant un vertige affreux.

Il entendit alors le toussotement sanglant.

Il approcha d'une des tranchées qu'ils avaient traversé et découvrit le tas de corps White Sacrs, massacrés par le Chaos, avant qu'il ne revête leur apparence.
Au milieu, brisé et agonisant, gisait Sar-Khel, le Prophète des Tempêtes White Scar, le vrai, le regard exorbité, une expression de rage sur le visage à la vue de l'Archiviste Sun Hawk.

Kak'tor n'eut pas besoin de plus pour savoir que le Prophète avait tout entendu. Le coeur lourd, il s'avança vers son allié blessé, son visage se fermant en un dur masque de froideur.
Sar-Khel voulut parler mais un gémissement gargouillant lui jaillit de la gorge, éclaboussant son gorgerin blanc, sali par la boue et les fluides vitaux de ses ennemis et de son propre corps.

Kak'tor se pencha vers lui, offrant sa main:
"Quoi que vous ayez entendu, Prophète, je suis votre allié, et un guerrier de l'Empereur à la foi inébranlable, quels qu'aient été les péchés de mes pères...
-J'en ai entendu suffisamment...et vu suffisamment, Archiviste... hoqueta Sar-Khel, le visage crispé par la douleur et la colère. J'avais deviné que votre âme était souillée, mais jamais je n'aurai imaginé qu'elle le fut à ce point... Pardonnez moi, Kak'tor... Je ne peux accepter l'aide de quelqu'un que je prenais pour un frère alors qu'il est un ignoble serpent... Un ennemi dans l'ombre... Une réminiscence obscure d'un passé que nous nous devons d'éradiquer."

Percuté de plein fouet par ces mots, Kak'tor retira sa main, la gorge nouée. Il jeta un regard suppliant à Sar-Khel:
"je vous supplie de ne pas penser cela, mon frère... Pour l'Humanité et l'Empereur... Je vous en prie mon frère, ne prenez pas ce chemin..."

Sar-Khel secoua la tête tristement, le visage pâle, lui même touché en plein coeurs par la terrible vérité qu'il avait entendu...
Kak'tor se releva alors tout entier. Il secoua la tête à son tour, de dépit cette fois. Et de rage. L'odieuse prophétie de ce maudit sorcier se réalisait donc lentement...

Il tira son pistolet bolter de son holster, la mine sombre, fermée en un masque de terrible résolution.
Kak'tor braqua son arme vers le visage du Prophète de la Tempête, le visage figé mais le bras sûr.
Le White Scar à terre fixa son bourreau, le regard impassible, retrouvant un instant un calme vénérable, sachant son sort fixé.

"Le Savoir c'est le pouvoir... commença Kak'tor sur un ton monotone et funéraire.
-...Il faut le garder... acheva Sar-Khel, avant de poursuivre en affichant un sourire triste.
Ce que vous comptez faire, n'est ce pas, frère?"

Kak'tor ne répondit pas, et pressa la détente...


Dernière édition par Turielo le Mar 18 Oct 2011 - 21:00, édité 1 fois


-------------------------------------------------------------
+++ Burn the Heretic +++
+++ Purge the Unclean +++

agila :inquisition: agila
avatar

Turielo
Sergent Space Marine
Sergent Space Marine

Messages : 837
Age : 29
Localisation : Bordeaux

http://obscuraelibrarium.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ROMAN 40K] C.O.E. -Croisade Maudite - Livre IV -Pour l'Empereur malgré Lui

Message par Corax le Mar 18 Oct 2011 - 20:50

Ou là c'est le début d'une hérésie et de la Damnation pour les Sun Hawks, quel dommage qu'ils doienvent cacher ce secret trés lourd à porter.

Bien Joué Turielo.
avatar

Corax
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 6647
Age : 39
Localisation : Délivrance / Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ROMAN 40K] C.O.E. -Croisade Maudite - Livre IV -Pour l'Empereur malgré Lui

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum