Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -67%
Batterie externe à induction Samsung avec ...
Voir le deal
9.99 €

Le Retour des anges / Les Anges déchus

Page 6 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le Retour des anges / Les Anges déchus - Page 6 Empty Re: Le Retour des anges / Les Anges déchus

Message par Konrad Curze le Lun 29 Juin 2020 - 17:20

Pas faux ,merci.


Le Retour des anges / Les Anges déchus - Page 6 Uiguig10
La mort hante les ténèbres, et elle connaît votre nom ! Je suis Night Haunter.
Non, ne t'envole pas, petit corbeau. Reste. Nous n'en avons pas terminé, toi et moi.( Konrad à Corax)
Vous êtes tellement plus que simplement abjects. (Konrad à Lorgar)
Konrad Curze

Konrad Curze
Sergent Space Marine
Sergent Space Marine

Messages : 703
Age : 32
Localisation : oeil de la terreur caché

Revenir en haut Aller en bas

Le Retour des anges / Les Anges déchus - Page 6 Empty Re: Le Retour des anges / Les Anges déchus

Message par Vaïkan le Ven 21 Aoû 2020 - 17:47

A défaut d'avoir une date pour la réédition du roman "Les Anges Déchus" (attendu avec moult impatience), je vous propose mon retour sur ce premier volet qu'est "Le Retour des Anges" study


- Résumé personnel =

Spoiler sur la trame narrative:
Livre un (Caliban) : Le jeune enfant Zahariel (7 ans), et son cousin Nemiel, se voient intronisés dans l’Ordre après une série d’épreuves (dont une nuit, dans le froid et la neige)… Quelques temps plus tard, en compagnie de plusieurs aspirants et du chevalier Amadis, une chasse est lancée ! Mais sitôt le prédateur débusqué que déjà deux compagnons moururent. Ce fut grâce aux interventions de Zahariel et d’Amadis que cette Bête put être vaincue.

Livre deux (Les bêtes) : Seules les régions nordiques possédaient encore des Bêtes. Mais l’ordre des Chevaliers de Lupus (réputé pour ses érudits) refusa catégoriquement toute intrusion sur son domaine. Si bien que, ce qui devait arriver arriva : la guerre fut déclarée ! Dans le même temps, Amadis revint grièvement blessé de sa quête (tuer un Lion Calibanite). Sa mort fut l’une des raisons pour lesquelles Zahariel l’entreprit à son tour… Une fois arrivée sur les lieux de l’affrontement, un combat débuta entre cette Bête et un Zahariel doté d’étranges capacités (de psychoscopie, plus précisément). Grâce à cette dernière, Zahariel mit un terme à la vie de ce monstre. Ce fait d’arme lui valu l’adoubement au sein de son Ordre ! Peu après, l’assaut de la forteresse des Chevaliers de Lupus put commencer : cette bataille vit l’extinction de ces derniers et la mort de l’ultime Bête de Caliban !

Livre trois (L’Imperium) : Les Chevaliers de Lupus ne sont plus et leur bibliothèque transféré à Aldurukh. La croisade contre les bêtes s’acheva au bout d’une décennie… Mais pendant une « balade » avec le Lion : le petit groupe trié sur le volet put faire leur première rencontre avec des légionnaires Space Marine ! Une fois la nouvelle répandue (les retrouvailles avec leur Primarque), une immense zone fut défrichée pour accueillir comme il se doit l’Empereur ! Pendant ces préparatifs, les Space Marines supervisaient l’entraînement des chevaliers (en vue de les intégrer, ou non, au sein de la Légion). Mais suite à un attentat déjoué par Zahariel, celui-ci ne put assister à l’évènement… Ce ne fut qu’une fois innocentée, qu’il rencontra brièvement le Maître de l’Humanité ! Même si sa mémoire en fut altérée… Par ailleurs, les Dark Angels (référence à une vieille légende calibanite) furent officiellement nommés ainsi.

Livre quatre (La Croisade) : Zahariel, au même titre que son cousin Nemiel, devinrent des Astartes (dans le Librarius, en ce qui concerne le premier). Ils formèrent la première génération à porter l’emblème de l’épée ailée. L’une de leur première mission fut de remplacer des White Scars, alors en orbite de 4-3 (ou « Sarosh », pour les locaux). Cette planète n’était coopérative qu’en apparence car, au départ de la Vème Légion : une tentative d’attentat fut orchestrée contre le Primarque de la Ière ! Ayant pu être déjouée grâce à Luther et Zahariel, la contre-attaque put être immédiate. Le lieu de culte dissimulée par les Saroshi fut, ainsi, la cible d’un assaut (incluant le Lion). Au final, ce fut une bombe électro-psychique (déployée par Zahariel et le frère archiviste Israfael) qui permit d’anéantir l’Ange de Sarosh (un démon du Warp) !

Une fois la planète pleinement (et réellement) coopérative / soumise : quelques personnes (dont Luther, Zahariel et ses compagnons) furent renvoyés sur Caliban pour y faire la transmission de leur expérience… Une décision vécut par tous comme un rejet…


- Infos en vrac =

Spoiler sur le contenu:
● La planète Caliban fut isolé durant 5 000 ans. Ce monde forestier abritait des Ordres de Chevalerie (à même de repousser les Grandes Bêtes) ! Mais au bout d’une décennie de traque, menée par Luther et le Lion entre autre, elles furent anéanties.

● Lion El’Jonson : son nom, signifiant littéralement « Le lion, fils de la forêt » lui fut attribué par Luther. Ce dernier retrouva le Primarque errant dans une des nombreuses forêts de Caliban. Le Primarque de la Ière a les cheveux roux…

● La forteresse-monastère d’Aldurukh (signifiant « Le Roc ») était le quartier général de l’Ordre. Ce dernier était de nature agnostique. L’intégralité de ses enseignements était regroupé au sein d’un ouvrage : le Verbatim.

● Le titre de « Cypher » était attribué à la personne en charge de veiller sur les traditions de l’Ordre. Son identité devant rester secrète, cependant…

● Les Chevaliers de Lupus gardaient quelques Bêtes dans des enclos ! Selon eux, leur existence empêchait des guerres fratricides entre les différents ordres.

● L’Empereur était au courant de la redécouverte de son fils Lion El’Jonson avant même le rapport de ses flottes ! D’ailleurs, à ce moment-ci de la Grande Croisade : les Primarques de la IIème et de la XIème Légions étaient encore connu…

● Avant les retrouvailles d’avec leur Primarque, la première légion n’avait pas de « surnom » pour les distinguer (juste leur numéro, donc). Le qualificatif « Dark Angels » leur fut attribuée par El’Jonson, en hommage à une légende de son monde.

● Malheureusement pour Luther, le bras droit du Lion en toutes choses, il était trop vieux pour devenir un Astartes. Il reçut tout de même quelques implants…

● Le vaisseau-amiral Invincible Reason avait deux siècles d’existence.

● Malgré une apparence coopérative, les Saroshi (de la planète 4-3) vénéraient en secret une divinité ! Sa « voix » provenait d’une petite faille Warp, nichée au coeur d’un complexe minier. D’ailleurs, plusieurs millions d’habitants (littéralement) y furent sacrifiés !


- Scénario et mise en scène = 3/5

Premier point (et celui qui surprend le plus) : c’est qu’une majeure partie du récit prend place avant la redécouverte de ce monde par l’Imperium. Une rencontre qui, d’ailleurs, ne sera même pas « véritablement décrite ». En effet, du à une incompréhension, la visite de l’Empereur sera loupé par le héros…

Ce roman pêche par un manque d’aboutissement concret… L’enfant Zahariel (un natif de Caliban) s’entraîne dur pour intégrer l’Ordre (dont Lion El’Jonson est le nouveau Grand Maître). Pour se faire, il livrera bataille contre une bête féroce ; sa victoire lui vaut l’adoubement. Ensuite, l’homme Zahariel se perfectionnera d’avantage et deviendra Astartes. Il intégrera le librarius, plus particulièrement.

Ce fil conducteur est, certes, innovant vis-à-vis des tomes précédents, mais… N’apporte aucune « pierre à l’édifice » à la série dans son ensemble. Mais vu qu’il s’agit d’une duologie (avec le roman « Les Anges Déchus »), peut être les fondations de ce roman y trouveront une certaine conclusion…


- Style et écriture = 4/5

La Caliban d’avant l’Imperium était moyenâgeuse. De fait, le style de narration pourrait être assimilé à celui d’un conte de chevalerie. Un vaillant chevalier se dressant contre un terrible dragon (ou une Grande Bête, en l’occurrence). Ce qui amène plusieurs similitudes intéressantes : chevaliers et Astartes, croisade et Grande Croisade, Grandes Bêtes et xénos…

Ce roman se dénote donc de par son ambiance de conte moyenâgeux et par les capacités psychique de son principal intervenant. Une autre particularité appréciable.


- Intérêt fluff = 3/5

Du côté fluff, le lecteur y découvre le Primarque El’Jonson (et comment il est parvenu au sommet de la hiérarchie de son monde adoptif) ! Malgré un manque flagrant d’apparitions de ce demi-dieu, au cours du récit…

Les fans de la Ière Légion auront plaisir à découvrir les fondements culturels des Dark Angels : le titre de Cypher, le nom de cette Légion, le mode de pensée du Primarque (très chevaleresque)…

Toutefois, dans la mesure où les trois quarts du roman prennent place avant l’arrivée impériale : autant dire que le fluff plus « généraliste » se fait rare.


- Appréciation personnelle = 4/5

Malgré un intérêt particulièrement restreint envers les Dark Angels, j’ai été agréablement surpris par cette lecture ! Alors, certes, Lion El’Jonson et sa Légion ne m’attirent toujours pas. Mais avoir droit à un récit à l’ambiance moyenâgeuse, tout en mêlant certains aspects propre à cet univers futuriste, a permis à l’œuvre de Mitchel Scanlon de se démarquer indubitablement.

Et dans la mesure où il s’agit d’une duologie : peut être que les défauts (selon moi) cités précédemment trouveront une « amélioration » dans cette suite…



- Note globale = 14/20


Bon, eh bien... Wait and see pour cette réédition ange


study Pour l'intégralité de mes retours, c'est par ici study
Vaïkan

Vaïkan
Scout
Scout

Messages : 84
Age : 28
Localisation : Montpellier

https://www.dropbox.com/sh/t17nkuysd5wq21u/AAATWFD1TfmpS1Hx1Dal_

Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum