Prospero Brûle

Page 13 sur 15 Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14, 15  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre appréciation globale du roman :

34% 34% 
[ 22 ]
28% 28% 
[ 18 ]
28% 28% 
[ 18 ]
9% 9% 
[ 6 ]
1% 1% 
[ 1 ]
 
Total des votes : 65

Re: Prospero Brûle

Message par The_Betrayer le Ven 10 Aoû 2012 - 5:08

Horus Lupercal a écrit:
Non ! sarcastic
Un certain nombre de lecteurs ont été déçus parce que ce roman n'est pas un "Bolt Porn" classique façon Graham McNeill ou L’ascension d'Horus... Un truc bien bandant avec plein de bagarre et de viande collée aux murs. Surtout que pour une fois qu'un auteur se penchait sur les Space Wolves, cela promettait d'être bien sanglant..

Je ne suis pas adepte du "bolt-porn" (appellation selon moi un brin péjoratif), je dis simplement que lorsqu'on à le culot d'appeler son roman Prospero Brûle il est normal et logique que le lecteur lambda (fan ou pas) attende un minimum d'action, or ce n'est pas le cas ici.

J'ai adoré l'histoire et les protagonistes, ce que je lui reproche est une désinformation au niveau des couvertures et comme tu l'as si justement dis, lorsqu'on nomme les fils de Russ on s'attend à autre chose que des descriptions de coque de vaisseaux.

PS : L'Ascension d'Horus n'est pas du tout un "bolt-porn" ou alors nous n'avons pas du lire le même ouvrage.


"J'ai vu le futur et je me suis vu en son centre. Vous, n'êtes que poussière dans le vide."
chaos
horus
avatar

The_Betrayer
Scout
Scout

Messages : 34

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prospero Brûle

Message par IL De Mortneant le Lun 8 Oct 2012 - 20:29

Horus lis et voit un peu ce qui l'arrange tout au long de ce thread hélas...

Surtout que les déçus sur ce livres dont moi on bien pointés pour la plupart du doigt les choses qui déplaisaient dans le sujet et ça ne se limitait pas à du ''ya po d'action lol''.

Y a un moment faut arrêter la mauvaise fois.

edit : Je retrouve pas l'interview commune des auteurs de Thousand sons et Prospero....Une idée où je pourrais la retrouver ? APDMC....


Vae Victis
avatar

IL De Mortneant
Scout
Scout

Messages : 50

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prospero Brûle

Message par Le mal entendu le Mar 16 Oct 2012 - 10:10

J'ai prit ce roman comme étant une histoire sur Fenris et les loups, certe le titre est décalé si on prend les 2/3(?) du livre, mais il apporte tellement de chose sur l'attitude des loups.

Je lui met un 15, pour certaines longueurs...

En une semaine je me suis avalé un millier de fils, Prospero brûle et la bataille du croc, j'étais aux anges.
avatar

Le mal entendu
Scout
Scout

Messages : 136
Age : 31
Localisation : Paris, segmentum solar

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prospero Brûle

Message par drong le Mar 16 Oct 2012 - 19:07

Je l ai apprecier aussi ,le titre gene certaine personne ,mais doit on juger un livre a son titre qui lui meme n est pas totalement hors sujet.
avatar

drong
Space Marine
Space Marine

Messages : 186
Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prospero Brûle

Message par Alizebeth le Mar 16 Oct 2012 - 19:18

Après avoir attendu une éternité la sortie en français de cet opus, et après l'avoir dévoré (comme tous les titres de l'Hérésie), j'avoue avoir ressenti une pointe de déception.

Je crois avoir été un peu abusée par le titre alléchant, comme certains l'ont dit, peu de grosse baston et, de plus, j'ai naïvement confondu ce titre avec "Thousand Sons" donc fatalement, un peu déçue de me retrouver avec l'histoire des Loups...

Néanmoins, ne connaissant que très peu de chose sur les guerriers de Fenris, j'ai été agréablement surprise par l'histoire ! Et j'ai même aimé ça !

Conclusion, ce n'est sûrement pas mon livre préféré mais ça reste du Dan Abnett et du bon quand même Smile



"La différence entre les dieux et les démons dépend pour une bonne part de la perspective de l'époque."
avatar

Alizebeth
Scout
Scout

Messages : 39
Age : 33
Localisation : Liège

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prospero Brûle

Message par Horus Aximand le Sam 17 Nov 2012 - 20:02

Je viens seulement de la finir.(oui,j'ai plusieurs trains de retards)

Et bien,certains passages sont bien long,voir ennuyant.
Mais d'autres sont quand meme bons.Avec la derniere partie,
"le recit" ,genial.

Spoiler:
L'allusion aux conflits précédents entre Astrates dont ils parlent a la fin m'intrigue enormement.Vous en pensez quoi?Ca a déja été abordé peut etre?



chaos  Gloire a Abaddon   chaos
avatar

Horus Aximand
Space Marine
Space Marine

Messages : 189
Localisation : ?????

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prospero Brûle

Message par uther33 le Sam 17 Nov 2012 - 20:20

Horus Aximand a écrit:Je viens seulement de la finir.(oui,j'ai plusieurs trains de retards)

Et bien,certains passages sont bien long,voir ennuyant.
Mais d'autres sont quand meme bons.Avec la derniere partie,
"le recit" ,genial.

Spoiler:
L'allusion aux conflits précédents entre Astrates dont ils parlent a la fin m'intrigue enormement.Vous en pensez quoi?Ca a déja été abordé peut etre?


Oui cela a déjà été évoqué .

Spoiler:
Les loups se sont occupés d'éliminer au moins une des 2 légions inconnues


Haut Connétable Uther - Pour les Black Librarians ! Pour le Forum !



Ce sont les vainqueurs qui écrivent l'histoire
avatar

uther33
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 5674
Age : 47
Localisation : Guyenne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prospero Brûle

Message par Horus Aximand le Dim 18 Nov 2012 - 9:48

Ah ok.
C'est ce que je me suis dis.
Merci.


chaos  Gloire a Abaddon   chaos
avatar

Horus Aximand
Space Marine
Space Marine

Messages : 189
Localisation : ?????

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prospero Brûle

Message par Adepte Koko le Sam 29 Déc 2012 - 17:23

Bonjour à tous ! Ayant fini le livre aujourd'hui même, je viens poster mon humble contribution qui, je l'espère, aidera certains à se forger un avis sur ce livre (même si, on ne le dira jamais assez, le meilleur moyen d'avoir un avis sur un livre c'est de le lire soi même, et lire trop de commentaires sans prendre du recul nuira à votre expérience de lecteur ! Smile ). Vous trouverez donc ci-dessous une critique "sans spoil", suivie d'une critique un peu plus étoffée (bon ok, une longue critique !) pour ceux que ça intéresse.

scénario et mise en scène : 4/5. L'histoire est un peu longue à démarrer, c'est vrai. Elle se concentre assez peu (voire très peu) sur la bataille en elle même. Pour autant, le reste n'est pas à jeter. Abnett a choisi de nous montrer le chemin qui mène à Prospero, à travers les yeux d'un personnage particulier. On découvre donc les loups, et le comment du pourquoi les loups se retrouvent sur Prospero. J'ai donc beaucoup aimé le scénario, même s'il traîne parfois en longueur. Ma note sanctionne le "mensonge" à propos du décalage entre le roman et sa couverture/son titre/son résumé, ce fameux mensonge qui a tant rebuté certains d'entre vous ! Cela dit, c'est un faux pas qui mérite d'être relevé sans pour autant justifier le boycott complet du livre : une fois qu'on a admis que le livre racontait plus l'histoire en amont de la bataille que la bataille en elle-même, ça va mieux (d'autant qu'un bataille qu'on connaît déjà sur 400 pages, bonjour l'intérêt du livre...).

style et écriture : 3,5/5 Je commence à reconnaître un peu Abnett, et j'aime beaucoup son style. Certes, les descriptions sont parfois un peu trop étirées et trop nombreuses (cela ne m'a pas tant dérangé que ça, mais il faut néanmoins le relever). Les répétitions sont parfois un peu gonflantes, surtout sur un passage en particulier (le rêve). Pour autant, elles servent un but particulier et amènent à une révélation plutôt importante à la fin, Abnett est donc à moitié pardonné !

intérêt fluffique 4/5: Beaucoup d'apports fluffiques ici. On apprend des choses sur la Terra post-unification (et finalement, tout n'est pas si rose, même sur le berceau de l'Humanité !), sur d'autres organismes que ceux chargés de faire la guerre (parce que 40K, c'est loin de se résumer à ça), sur les loups (évidemment), sur les TS, sur les dieux du Chaos et leurs manigances, etc...

appréciation personnelle : 4/5. Ce livre a beaucoup fait parler de lui (et pas qu'en bien !). Pour autant, il serait dommage de se bloquer simplement à cause d'un décalage entre ce que semble être le récit et ce qu'il est vraiment. Si vous vouliez une description apocalyptique de la bataille de Prospero, s'étirant sur 400 pages (et sans grand intérêt à mon goût), passez votre chemin. En revanche, si vous cherchez une histoire sympa et qui, sans être ni le meilleur livre de la série, ni le plus indispensable, apporte quand même son lot d'informations sur cette période confuse qu'est la fin de la Grande Croisade et le début de l'Hérésie, Prospero brûle devrait vous plaire. A moi en tout cas, il m'a plu : pourtant, je n'aime vraiment pas la 6e, et j'ai repoussé pendant plusieurs mois ce roman ! Vous qui hésitez à le lire : les débats qui traitent de ce qu'aurait du contenir le livre lui font une mauvaise publicité et font de l'ombre à un bon bouquin de 40k, sachez le !

note globale : 15,5/20

Spoiler:
J'ai mis longtemps à me décider à lire ce livre. D'abord parce que la 6e légion Astartes n'a vraiment, mais alors vraiment pas ma préférence (et encore moins après avoir lu Un millier de fils), ensuite à cause des nombreuses critiques que j'ai lu sur ce livre, notamment sur ce sujet : pas d'action, décalage entre la couverture/le résumé et ce qu'on lit, etc...
Mais j'avais repoussé assez longtemps Prospero brûle, et il était temps de m'y mettre : on ne peut pas juger sans avoir lu !
Première chose : il est vrai que l'événement central affiché du roman (à savoir la bataille de Prospero) est reléguée à une sorte d'épilogue. Une fois qu'on admet ça, la pilule passe déjà mieux. Et puis, quel aurait été l'intérêt de faire sur 400 pages le récit d'une bataille qu'on connaît déjà (Un millier de fils), et qui n'est pas si importante que ça en tant que telle ? (c'est plutôt les événements qui ont conduit à cette bataille qui importent, plutôt que la bataille en elle-même).

Abnett a donc fait le choix de commencer en amont, pour nous mener finalement au dénouement, un peu comme l'a fait McNeill dans Fulgrim. J'ai trouvé le personnage principal intéressant, notamment parce qu'il nous raconte l'histoire à travers ses yeux de "simple" humain (façon de parler bien sûr!). Ses flashback de sa vie sur Terra, si certains les ont jugé hors sujet, apportent néanmoins des détails intéressants sur l'histoire de la planète-mère. Et personnellement, je ne crache jamais sur les histoires autres que celles des Astartes !
Toujours à travers les yeux à peiiine modifiés d'Hawser, on apprend beaucoup de choses sur la 6e, ce qui est l'un des buts du roman. Même si j'ai beaucoup aimé le livre, je n'adhère toujours pas au Wolves, et j'ai même cru un moment qu'Abnett faisait leur apologie complète ! Bien sûr, il faut trouver le juste milieu : ils ont une certaine forme de noblesse et sont indispensables à l'Imperium, tout en étant de sacrés barbares et, d'une certaine façon, de sacrés hypocrites (s'ils n'utilisent pas le warp avec autant d'ardeur que les TS, ils ne s'en privent pas pour autant ; voir aussi Un millier de fils pour le coup bas d'Othere Wyrdmake).
Sur le manque d'action : encore une fois, c'est le titre, la couverture et le résumé qui créent cette déception chez certains. Non, le livre n'est pas un concentré d'action, et c'est tant mieux. Oui, il y a parfois certaines longueurs (au début notamment), et certaines répétitions (heureusement que le passage du rêve finit par nous apprendre le rôle des dieux du Chaos, sinon j'aurais crié au remplissage de pages !). Pour autant, il y a, dans l'absolu (sans comparer à ce qu'annonçaient le titre/résumé/couverture), une bonne dose d'action (suffisamment à mon goût en tout cas).
Le livre enrichit aussi le fluff. Jusqu'à ce que la manipulation des TS ET des wolves par les dieux nous soit révélée, je râlais contre l'interprétation d'Abnett, qui faisait alors passer les TS pour les grands manipulateurs qui avaient tout prévu et qui sont trop méchants. En fait, même si on peut interpréter et ré-interpréter (comme toujours avec 40K), il n'en est rien (ou presque) : c'est bien les dieux (et pas les TS, même s'ils ont leur part de responsabilité dans tout ça pour avoir eu trop soif de pouvoir) qui ont manipulé Hawser de A à Z. J'ai bien aimé le passage tant attendu où Hawser va au bout du rêve (plutôt du cauchemar) et voit Horus (qui est en fait une illusion des 4 vilains) lui parler de son futur, et de l'imminence des événements de Davin.
Donc, le livre établit un certain équilibre entre TS et SW : d'un côté une légion avide de connaissance, qui va trop loin, mais qui ne manœuvre pas volontairement contre sa légion sœur, et qui est même manipulée sans le savoir ; de l'autre, une légion obéissante, toujours désignée pour les "sales boulots" (comme le dit Russ lui-même) et qui assume l'image déplorable que lui donne son rôle. Je redoutais un certain manichéisme (du style "c'est un roman sur les wolves, alors wolves = gentils et TS = méchants sorciers), mais la fin du livre m'a pour ma part rassuré à ce propos.

Quelques petits passages m'ont fait tiquer cependant, notamment celui du passage de Nikaea où 2 primarques et trois astartes très importants, plus le chef des custodes, se pressent autour d'Hawser pour... des soupçons d'espionnages. N'est-ce pas un peu trop d'attention portée à un "simple" humain ? En clair, j'ai trouvé que l'intérêt qui lui était porté à ce moment là n'était pas justifié à ce stade de l'histoire. Rien de grave cependant, ça m'a juste un peu dérangé.
Autre chose : j'avais lu, dans d'autres livres de l'Hérésie et sur les forums, qu'Horus employait une ruse pour faire en sorte que Russ essaye de tuer Magnus et sa légion plutôt que de le capturer. Cette ruse est-elle en fait la manipulation des dieux du Chaos sur Hawser ? Dans ma tête, c'était un ordre genre "papa t'a dit de capturer Magnus, mais en fait bute le, parce queee en faiiit il a fait ci et ça...". Que dois-je donc comprendre ?

Pour conclure sur cette loooongue critique (l'Empereur gardera ceux qui l'ont lue jusqu'au bout :p), j'ai donc beaucoup aimé ce livre, et ce malgré mes nombreuses craintes, d'autant que je n'apprécie vraiment pas les loups (même si j'ai pu relativiser quelque peu !). Même s'il peut porter à controverse, ce n'est pas un mauvais livre de l'Hérésie.


L'Empereur protège
avatar

Adepte Koko
Scout
Scout

Messages : 96
Age : 24

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prospero Brûle

Message par Administration le Sam 29 Déc 2012 - 17:28

merci Adepte Koko pour ta critique constructive. Moi de même j'ai adoré ce roman et j'ai évité de lire les premières critiques concernant ce livre (ainsi que les spoilers) avant de me plonger dedans la tête froide et sans préjugés aucuns, c'était mieux ainsi, et je n'ai pas été déçu par ce que je n'attendais pas.
Vaut mieux ensuite en discuter après coup avec ceux qui l'ont lu que de tenter d'influencer en bien ou en mal ceux qui ne l'ont pas encore fait. C'est ainsi que fonctionne les débats et les discussions.
Smile
avatar

Administration
Admin
Admin

Messages : 6890

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prospero Brûle

Message par Cara1928 le Mer 2 Jan 2013 - 18:22

Je viens de terminer de le lire. Je n’en attendais rien et je n’ai pas lu le sujet avant de l’avoir fini pour éviter toute influence. J’ai personnellement beaucoup aimé ce livre. Après avoir lu l’intégralité de ce topic je retiens que le livre a été très mal vendu avec une couverture, un titre et une quatrième de couverture totalement hors de propos avec le contenu réel du livre. Il ne fait aucun doute que ces éléments ont été imposés à l’auteur dans un but de marketing mais il dessert totalement le livre. Je suis persuadé qu’avec un autre titre et une autre couverture le bouquin aurait eu un tout autre succès.

La mission d’Abnett n’était pas des plus aisée : redorer le blason des Space Wolves car peu de lecteurs pouvaient se prendre de sympathie pour eux après la lecture d’ « un millier de fils ». Abnett cherche à nous expliquer les raisons d’être des SW et leur assurer une légitimité. Pour cela il lui fallait un personnage humain et totalement étranger à la légion. Humain pour que le lecteur s’identifie au personnage et étranger pour éviter tout à priori vis-à-vis des SW. J’ai beaucoup aimé cette approche, à travers l’arrivé sur Fenris qui est la base de la culture des routs puis l’intronisation au fur et à mesure au sein de la légion. Il est vrai cependant que les flashbacks coupent le rythme du récit, ça passe bien au début mais au cinquième ou sixième flashback ça commence à devenir au peu fatiguant car à ce stade du livre on n’y voit pas encore l’intérêt (A part en apprendre plus sur la Terra de la fin des guerres d’unification). L’idée des coulisses de Nikaea est bonne, elle permet d’apporter un semblant de justification à la décision de l’Empereur qui parait au premier abord dénué de sens. Elle justifie le comportement de Russ et de sa légion. L’attaque sur le monde de la quiétude permet de bien décrire les techniques de combat des plus réfléchis des SW. J’ai pas contre trouvé ça un peu idiot le fait que les prêtres des runes se trouvent différents des archivistes des autres légions, ils continuent d’ailleurs à être présent malgré l’édit de Nikaea… Je trouve aussi les SW beaucoup trop superstitieux par rapport aux idéaux de la grande croisade qui est l’inverse de leur mode de pensé…Ça détruit un peu l’idée qu’ils se cachent derrière une façade barbare.


J’ai un peu de mal à comprendre les personnes qui voulaient un roman à la façon d’ « un millier de fils » et qui sont déçu car « Prospero brûle » reprend la même architecture : les 2/3 du livre décrivent la légion sous toute les coutures, on a le droit à un combat secondaire pour décrire les tactiques de combat, on a le concile de Nikaea puis la bataille finale. Alors certes la bataille de Prospero ai évoqué sur 30 pages mais je trouve ça bien suffisant, le livre de MCNeill l’ayant déjà décrite sous toutes les coutures, ça en deviendrait redondant.
Je trouve l’écriture d’Abnett très agréable à lire, même si ce n’est pas de la grande littérature on sent qu’il est tout de même un poil au dessus des autres auteurs de la BL.


The galaxy will burn!
avatar

Cara1928
Space Marine
Space Marine

Messages : 195
Age : 29
Localisation : Red Tear

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prospero Brûle

Message par Administration le Jeu 3 Jan 2013 - 5:11

Cara1928 a écrit:Je viens de terminer de le lire. Je n’en attendais rien et je n’ai pas lu le sujet avant de l’avoir fini pour éviter toute influence. J’ai personnellement beaucoup aimé ce livre. Après avoir lu l’intégralité de ce topic je retiens que le livre a été très mal vendu avec une couverture, un titre et une quatrième de couverture totalement hors de propos avec le contenu réel du livre. Il ne fait aucun doute que ces éléments ont été imposés à l’auteur dans un but de marketing mais il dessert totalement le livre. Je suis persuadé qu’avec un autre titre et une autre couverture le bouquin aurait eu un tout autre succès.

Voilà un argumentaire judicieux et pertinent auquel je n'avais pas pensé et qui tombe à propos.
Il est exact que la volonté de faire du marketing de la part de la BL a plongé beaucoup d'aspirants lecteurs de ce roman dans la confusion. Pour ma part je l'ai lu (il a 6 mois maintenant) sans aucuns préjugés et j'ai pu ainsi l'apprécier à sa juste valeur.
Smile plusun


Dernière édition par Horus Lupercal le Jeu 3 Jan 2013 - 10:53, édité 1 fois
avatar

Administration
Admin
Admin

Messages : 6890

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prospero Brûle

Message par PaniPwoBlem le Jeu 3 Jan 2013 - 9:46

Franchement, c'est le premier livre sur l'Hérésie que je n'ai pas encore fini...je sais pas, j'ai vraiment du mal, je trouve certains passage lonnnnnnng.

Mais va bien falloir que je le finisse, je ne peux pas ne pas le finir rire2


------------------------------------------------------------------------------------------
"Si un homme rassemble dix mille soleils entre ses mains... Si ses fils et ses filles ensemencent cent mille monde, et qu'il leur accorde la jouissance de la galaxie tout entière... Si cet homme peut d'une pensée guider un million de vaisseaux au milieu de l'infini des étoiles... Alors veuillez me dire, si cela vous est possible, comment un tel homme serait moins qu'un dieu."




Lorgar Aurelian
avatar

PaniPwoBlem
Scout
Scout

Messages : 45
Age : 35

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prospero Brûle

Message par Deltarion le Mer 20 Fév 2013 - 9:47

Je viens de le finir hier, je vais tenter ma première critique.
Au fait, je n'ai pas encore lu un millier de fils. J'ai commencé par le poitn de vue space wolves.

Mise en scène et scénario: 2/5
Bon ben du point de vue mise en scène, on connait déja l'histoire et de la rivalité entre SW et TS donc pas grand chose à dire.
C'est assez prévisible comme trame, mis à part que Abnett a choisie de ne pas prendre le point de vue d'un astartes mais d'un humain comme dans legion.
Du point de vue scenario, rien de transcendant si ce n'est quelques révélations à la fin. J'étais persuadé que c'était Erebus qui manipulait tout son petit monde en secret, j'avais pas tout à fait raison.

Fluff: 4/5
là, y'a a manger.
Les guerres post unification sur terra, le conservatoire, la guerre politique entre les differentes administrations sur terra, . . .
le Croc, le nombreux vocabulaire fenrissien, les masques, la façon de combattre des space wolves, le rôle de chaque legion . . .
Une petite mine d'or de ce point de vue là

Style et écriture: 3/5
Alors là, serieux ? mais que ce fut long et laborieux . . .
trop de description tue la description.
Le début qui correspond à la fenris primitive, je me suis fait carrément chier.
C'est long, tellement long que j'en ai sauté des paragraphes.
Un style lourd et empâté, j'avais l'impression de faire une overdose de calmants durant la lecture.
Après c'est un peu mieux, même si Abnett reste dans son travers du "je décris tout, je m'en fous j'aime décrire"

Sinon la fin, avec la chute de prospero raconté sous forme de Saga, là par contre j'ai adoré.
ça change de la grosse bagarre habituelle avec les membres qui giclent partout et le sang qui recouvre les murs, une très bonne surprise.
J'avais mis au départ 2/5 mais finalement je vais augmenter d'un point grâce à la saga.

Appréciation Personnelle: 3/5
très très très mitigé,
autant j'ai adoré Legion où abnett utilise le même procédé que pour prospéro brule du point de vue exterieur à l'Astartes, autant là, j'ai pas du tout adhéré.
Où sont les wulfens ?

Bref pas du tout emballé, sauf par la saga du dernier chapite et du vocabulaire nordique.

Total 12/20

Voyons maintenant le coté adverse et la lecture d'un millier de fisl
avatar

Deltarion
Space Marine
Space Marine

Messages : 181
Localisation : Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prospero Brûle

Message par Zso Sahaal le Jeu 21 Fév 2013 - 17:45

Salut,

J’ai vraiment du passer à coté de quelque chose avec ce roman car vous êtes pas mal à avoir aimé scratch …Je crois que je vais me le relire un jour (j’étais peut être pas dedans…)

nightlords



"Paix , Konrad Curze , je suis venu pour te ramener chez toi"...
"Ce n'est pas mon nom , je suis Night Haunter , père , et je sais déjà ce que vous projetez pour moi"...
avatar

Zso Sahaal
Space Marine
Space Marine

Messages : 434
Age : 44
Localisation : Pas de Calais (quand je ne suis pas dans l'oeil de la terreur...)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prospero Brûle

Message par Administration le Jeu 21 Fév 2013 - 17:57

Zso Sahaal a écrit:J’ai vraiment du passer à coté de quelque chose avec ce roman car vous êtes pas mal à avoir aimé scratch …Je crois que je vais me le relire un jour (j’étais peut être pas dedans…)

Dans ce roman il y a aussi une question de rythme et de style, différents des autres romans de la série HH.
Personnellement j'y ai trouvé mon compte, mais je peux comprendre que cela ne plaise pas à tout le monde.
Smile
avatar

Administration
Admin
Admin

Messages : 6890

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prospero Brûle

Message par uther33 le Jeu 21 Fév 2013 - 18:25

Zso Sahaal a écrit:Salut,

J’ai vraiment du passer à coté de quelque chose avec ce roman car vous êtes pas mal à avoir aimé scratch …Je crois que je vais me le relire un jour (j’étais peut être pas dedans…)

nightlords


A titre personnel, j'avais dévoré le livre "un millier de fils" en 2 jours (si mes souvenirs sont bons) et j'attendais son pendant côté SW (peut-être aussi à cause de la jaquette du livre avec les loups sur Prospero) et j'ai aussi été fortement déçu par ce livre (voir mes commentaires dans les premieres pages). Je m'y retrouve un peu dans les remarques de Deltarion. Mais peut-être devrais je faire comme toi et le relire dans quelques temps ...


Haut Connétable Uther - Pour les Black Librarians ! Pour le Forum !



Ce sont les vainqueurs qui écrivent l'histoire
avatar

uther33
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 5674
Age : 47
Localisation : Guyenne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prospero Brûle

Message par Frere Nikodemus le Jeu 21 Fév 2013 - 19:02

Ce roman était mon premier BLF

J'aime bien etre surpris et quand on me fait sortir des chemins battus.

J'ai trouvé le style d'écriture assez lourd, mais la curiosité m'a amené jusqu'à la fin. Le quotidien des Loups de Fenris est surprenant et c'est sans doute le point que j'ai trouvé le plus interessant.



"A la fin tout tourne mal ; si ça semble s'arranger, c'est que ce n'est pas encore la fin."
avatar

Frere Nikodemus
Scout
Scout

Messages : 85
Age : 38
Localisation : fosse de Barrens

http://tactic-team.keuf.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prospero Brûle

Message par Eloniel Castana le Sam 2 Mar 2013 - 13:24

Bon je ne vais pas répéter tout ce que vous avez déjà dit mais une chose me perturbe , c'est la fin, les 2 dernière pages je n'arrives pas à comprendre le sort de Hawser je vous expliques mieux tout ça en spoiler:

Spoiler:
Au début j'ai cru comme expliqué qu'il allait être placé en stase, puis quand il s'approche des loups et que Russ lui dit à l’hiver prochain j'ai cru qu'il allait se faire bouffé ^^ (Pour rappel Ogvai dit la même phrase à son frère possédé avant de lui mettre un bolt dans la tête.)
Sauf que cela entre en contradiction avec le fait que Leman Russ voulait qu'il puisse raconter ses histoires plus tard au futur SW et la une 3 eme hypothèse ma traversé l'esprit, si il se transformai en loup jusqu’à ce qu'on ai besoin de lui. voilà j'ai fais un peu long =) Pour résumé:

-hyp1: Stase
-hyp2: bouffé
-hyp3: Loup Garou

Si vous pouviez m'éclairer en me disant comment vous avez interprété la fin cela m'arrangerai. =)
avatar

Eloniel Castana
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1716
Age : 23

http://eloniel.deviantart.com/gallery/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prospero Brûle

Message par Solathen le Sam 2 Mar 2013 - 14:16

Pour moi c'est Hyp1 et rêve durant le sommeil comme pour les Dreadnoughts.
avatar

Solathen
Capitaine Space Marine
Capitaine Space Marine

Messages : 944
Age : 35
Localisation : Planète Marseille

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prospero Brûle

Message par Adepte Koko le Sam 2 Mar 2013 - 18:43

J'aurais tendance à choisir la première hypothèse aussi, la 2e me paraissant effectivement être en contradiction avec la volonté de Russ.
En revanche, la 3e hypothèse apporte un point de vue intéressant que je n'avais pas envisagé jusque là : pourquoi pas après tout ?


L'Empereur protège
avatar

Adepte Koko
Scout
Scout

Messages : 96
Age : 24

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prospero Brûle

Message par yarlen le Sam 2 Mar 2013 - 18:49


Pour ma part, j'ai également interprété la fin comme l'hypothèse 1, mis en stase, mais pour le coup, je m'étais également dit qu'il était enchâssé dans le corps d'un dreadnought, à tort sans doute, faudra que je le relise.
avatar

yarlen
Scout
Scout

Messages : 116

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prospero Brûle

Message par Vulkan He'stan le Sam 2 Mar 2013 - 19:03

Personnellement je n'ai pas aimer le livre quand je l'ai fini, mais avec le recul je me rends compte que c'était une mine de fluff (il faut dire que c'est celui que j'ai lus en premier)

J'ai bien aimé quand a la fin on découvre que le vrai nom du guerrier et bjorn"main terrible
.


Des Feux de la Bataille sommes-nous nés, mes Frères; Sur l'enclume de la Guerre nous nous forgeons."

- Attribué au Régent Tu'Shan -

avatar

Vulkan He'stan
Space Marine
Space Marine

Messages : 332
Age : 17
Localisation : Promethée

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prospero Brûle

Message par Ollanius Pius le Ven 2 Aoû 2013 - 5:02

Un des chef d’œuvre de Abnett celui-là ((entk, selon mon opinion évidemment)). Si peu conventionnelle pour un livre de warhammer.

Ollanius Pius
Scout
Scout

Messages : 36
Age : 35
Localisation : Montréal, Qc

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prospero Brûle

Message par El Ploplo le Ven 2 Aoû 2013 - 9:49

uther33 a écrit:
Horus Aximand a écrit:Je viens seulement de la finir.(oui,j'ai plusieurs trains de retards)

Et bien,certains passages sont bien long,voir ennuyant.
Mais d'autres sont quand meme bons.Avec la derniere partie,
"le recit" ,genial.

Spoiler:
L'allusion aux conflits précédents entre Astrates dont ils parlent a la fin m'intrigue enormement.Vous en pensez quoi?Ca a déja été abordé peut etre?


Oui cela a déjà été évoqué .

Spoiler:
Les loups se sont occupés d'éliminer au moins une des 2 légions inconnues

Spoiler:
Peut-être, c'est comme ça je l'ai interprété sur le moment. Cela dit, il ne faut pas oublier que lorsque les Space Wolves affirment que ce n'est pas la première fois que des Astartes combattent d'autres Astartes, ils parlent (aussi ?...) forcément de leur bataille contre les World Eaters, suite au carnage de Ghenna.


Dernière édition par El Ploplo le Ven 2 Aoû 2013 - 14:45, édité 1 fois
avatar

El Ploplo
Space Marine
Space Marine

Messages : 322
Age : 39
Localisation : Impossible

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prospero Brûle

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 13 sur 15 Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14, 15  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum