Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

[40K] Les Frères de la Peste

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[40K] Les Frères de la Peste  Empty [40K] Les Frères de la Peste

Message par Typhus Cal Mer 22 Jan 2014 - 0:31

Bonsoir à tous  Very Happy  je viens vous présenter le premier chapitre de mon histoire sur Typhus premier capitaine de la Death Guard j’espère que l’histoire vous plaira et je suis ouvert à toute critique sur l’écriture de mon texte. Sur ce commençons cette histoire, bonne lecture à tous !  Surprised 
I.Annihilus Extremis

Le mur à sa droite s’écroula soudainement sous l’impact d’une bombe à fusion, ce monde ruche quelque mois auparavant était encore peuplé d’une centaine de millions d’humains servant la cause de l’Empereur. La capitale Xerthia est connue pour ses usines d’assemblement de nouvelles armures Mk IV pour la Grande Croisade. Ce monde ruche Deulsion est situé dans le Segmentum Profondis dans le système d’Usgar IX. Ce système a toujours été éloigné de Terra et les informations mettaient du temps à arriver jusqu’au cœur astropathique de la planète jumelle Deucrasia étant l’épicentre du système tant pour sa magnificence que pour sa richesse militaire et diplomatique.                                                                                                                                                                

– " La nouvelle de l’Hérésie d’Horus est arrivée trop tard, pensa Calas Typhon : La mort de ce monde est proche, son équipement sera à nous et personne ne pourra cesser notre progression. " Sa pensée fut interrompue par l’arrivée de trois Dark Angels du trou fumant précédemment, Typhus pivota dans son armure terminator aux couleurs blanche et verte de la Death Guard. Se retrouvant face aux trois Astartes  consolidés dans des armures d’un vert sombre et profond où se distingue d’un blanc pur, l’insigne de leur légion, une épée encadrée d’ailes.       Le premier capitaine ricana devant la tentative des fils du Lion qui lui barraient le chemin vers le centre de l’usine.    

– " Il n’y a aucun espoir pour vous vermines, seule la mort vous attend si vous m’affrontez ! " grogna-t-il à travers son vox qui déforma sa voix en un son guttural.                                                                                          

– " N’espère pas que ta victoire est toute tracée hérétique, ta tête sera tranchée avant que tu puisses t’enfuir, pour le Lion ! " Rugit le sergent ennemi, enfin il supposa qu’il était un sergent d’après les honneurs reçus et le cimier sur son casque. Axakion s’élança sur le terminator tout en cherchant à immobiliser le moindre de ses mouvements car il sait que le moindre coup que lui affligera cette monstruosité lui sera probablement fatale. Son adversaire était un colosse même derrière son armure et était plus grand que lui alors qu’il est considéré comme un géant parmi les hommes de la 9ème compagnie des Dark Angels.                                                                                                                
Son adversaire ne fut pas surpris de l’assaut et envoya sa faux vers la gorge du sergent qui l’évita et lui envoya son gantelet droit dans le visage et lui brisa son casque complètement enfoncé sur le coté gauche.                        
– " On dirait que ton armure te ralentis beaucoup, tu risques d’y passer même si tu peux tenir longtemps face à nous. " Souffla Axakion en reculant hors de portée de la faux meurtrière.                                                                    
– " Et bien nous verrons cela morveux ! Approche pour voir à moins que ton code génétique soit aussi un défaut comme Sanguinus et que ton père t’est transmis la peur ! " Gloussa le terminator en faisant signe au space marine d’approcher. Le sergent fondit sur lui en allumant son gantelet énergétique qui crépita d’énergie pure tandis que ses deux derniers frères opéraient une manœuvre de soutien en déchargeant rafale par rafale de bolts sur le plastron du capitaine Death Guard.                                                                                                                            

– " Tu ne m’auras pas fils perdu, ta mort arrive et je serais ton bourreau ! " S’exclama le renégat. Il esquiva le poing qui effleura son armure et arracha un peu de peinture écaillée par la puissance des bolts contre son armure.                                              

Il attrapa à la gorge le space marine et le renvoya à travers le trou d’où il était venu, il s’avance lentement vers sa proie qui est toujours défendue par ses deux gardes.                                                                                    

– " Vous ne pouvez rien faire chiens galeux, disparaissez ou mourrez par la main de Mortarion. " D’un mouvement du bras, sa faux décrivit un arc de cercle et alla embrocher le premier garde sur le côté. Il le souleva du sol et d’un autre mouvement le balança sur son frère qui allèrent percuter une porte en plastacier à une trentaine de mètre de lui.                                                                                                                                                      

– " Je ne vous remercie pas, par votre faute mon casque ne me sers plus à rien. Je vais devoir vous affronter la tête nue." Il retira son casque couvert d’impacts et dont l’une des lentilles c’était brisée.                                            
–Alors cela me laissera plus de chance d’arrêter ta folie et d’éliminer le tyran de ce monde. Grommela frère Azios, peinant à tenir debout après le choc de son frère projeté contre lui. Il regarda au sol et pendant un court instant la peine tirailla ses traits, son frère était mort broyé par l’impact dont l’armure de céramite avait pliée selon un angle improbable.                                                                                                                                          

– " Repose en paix mon frère, la 9ème compagnie n’oubliera jamais ton nom qui sera gravé sur la barge de notre Père. " A ces mots, le space marine loyaliste bondit en direction du traitre, il dégaina son épée tronçonneuse et chargea le colosse monstrueux. Son premier coup très habile effleura seulement l’épaule du colosse grâce à son réflexe, il aperçut l’uppercut qui filait vers son ventre et s’écarta à temps mais ne put prévoir le coup qui suivit. Le capitaine tira de son pistolet bolter qui réduisit le crâne de son adversaire en charpie de matière cérébrale et d’os.                                                                                                                                                                                    
Il ne s’arrêta pas pour observer le corps de son adversaire et se dirigea directement à la suite du sergent Axakion dont la dernière trace était dans l’autre pièce. Il activa son vox et transmit sur le canal de sa compagnie.                                                                              
– " Escouade Pestria au rapport où êtes-vous ?  "                                                                                            
- " Nous sommes à une centaine de mètres derrière vous monseigneur, nous confrontons un barrage des derniers survivants du couloir."  Répondit le chef de sa garde personnelle dont l’icône de position clignota non loin derrière lui.                                                                                                                                                           – " Bien, je vous attends ici et ne trainez pas bande de larves, notre Père attend de nous une réussite totale. Si vous êtes en retard je vous tuerai de mes mains Melikor ! Aucun de ces condamnés ne doit nous échapper vous comprenez ? " Cria le seigneur de la première compagnie dans son vox sous la colère grandissante.                        
– " Bien seigneur, nous exécuterons vos ordres avec la froideur de la légion ! S’exprima le chef de la garde tout en tranchant le bras d’un ennemi trop tenace pour avouer son échec.                                                                                                                        

Calas Typhon bouillait de rage de voir son adversaire se replier vers le centre de l’usine pour reformer une ligne de défense. Il ne supportait pas accorder une seconde chance à ses ennemis de contrer leur assaut. Pour passer ses nerfs, il se dirigea vers le cadavre du Dark Angel contre la porte d’une cellule enfoncée. Il fut surpris de voir qu’il respirait encore mais laborieusement, son corps était mutilé de tout côté et seul son casque paraissait encore en bon état, le reste ne ressemblait qu’à un tas informe de céramite et d’adamantium.                                            

– " Ta vie s’achève ici fils Dark Angel, seul la mort va t’accueillir et une éternité de souffrance auprès des Dieux Sombres. Susurra l’immonde capitaine à sa proie déjà proche de la mort.                                                          

– " Tu es dans le mauvais camp, tu suis le Faux Empereur avec une ferveur et loyauté pure alors que tu n’es qu’un pion pour lui, un esclave de sa volonté et rien de plus."                                                                                      

Le space marine gémit de douleur et tenta de s’exprimer mais son effort ne fit que décrocher une coulée de sang à travers sa grille et son bourreau ne lui laissa guère plus de temps. Il prit sa faux à deux mains et s’entreprit de lui ouvrir le ventre de la gorge jusqu’au bassin laissant sortir une odeur âcre de sang et de boyaux frais. Les tripes de l’ange furent étalées et projetées en tout sens contre les murs aux alentours, l’estomac et l’intestin furent complètement déroulés au sol et laissèrent l’acide gastrique du condamné se répandre au sol dans une odeur fétide qui révulserait n’importe quel homme non entrainé. Enfin Typhus trouva son héritage, les glandes progénoïdes de l'Astartes. Il les rapprocha de son visage pour humecter l’odeur fraiche qui s’en échappait.                                

– " Ahh… L’héritage pur des Dark Angels, c’est vraiment fascinant et attirant de pouvoir détruire une recherche de si grande valeur pour la première légion. Ainsi, on en est là, vous pourrirez tous durant l’éternité, vous disparaîtrez dans l’oubli de notre main." Il appuya son discours par un geste abject, il jeta les glandes au sol et les écrasa sous le poids de sa masse imposante.                                                                                                                                                                                          

Il ouvrit son canal vox pour écouter les rapports de l’avancée de chacune des escouades sous ses ordres et entendit en premier lieu le carnage qui se déroulait autour de lui, la profanation d’un lieu appartenant à l’Empereur et le massacre de ses hommes qui finirent sous les bottes des Death Guards. Soudain, son canal clignota et afficha une communication primordiale :                                                                                                              

- " Monseigneur ? Que devons nous faire des hommes qui se rendent ? Demanda Ancronac, le sergent de la 11ème escouade Fugrion. "                                                                                                                                  
– " Ah Ancronac, la pitié n’existe pas dans notre légion, si le Père t’entendait tu serais un blasphémateur de son œuvre. Ecrasez tout les chiens de l’Empereur, massacrez les, décapitez les, profanez leurs corps. "                        

– " Bien seigneur ! "                                                                                                                                  

Typhus ouvrit le canal général de sa compagnie sur son vox et prit plaisir à entendre le bruit de la chair explosant au contact des bolts, des corps taillader par les lames tronçonneuses et le sang grésiller sur les lames des épées énergétiques. Mais ce qui l’attirait le plus était le cri des vaincus demandant pitié mais seul un ordre se devait d’être exécuté dans cet affrontement.                                                                                                      

– " Ici le Capitaine Calas Typhon à toute les unités : « Annihilatus Extremis »  Est-ce que c’est bien compris bande de charognards ? "                                                                                                                                 Tous les chefs d’escouade répondirent à l’unisson.                                                                                      

– " Bien reçu monseigneur, par la mort nous anéantissons, elle est le chemin vers l’éternité et la souffrance, pour le Père ! …"
A suivre…
 hheresy


deathgards       mortarion        deathgards

Il n'existe aucune mort auprès de notre Père Mortarion, seul la voie de la souffrance guide
nos pas contre le faux empereur !!
 chaos
Typhus Cal

Typhus Cal
Scout
Scout

Messages : 19
Age : 24
Localisation : Melun

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum