Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

[Lettres de Sang 8] L'autre terreur après la foudre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Lettres de Sang 8] L'autre terreur après la foudre Empty [Lettres de Sang 8] L'autre terreur après la foudre

Message par Emperor Sam 29 Mar 2014 - 15:10


L'autre terreur après la foudre



__________________________________________________

DRAMATIS PERSONAE

Feldmarschall Garithos, commandant suprême du front Est  

Escouade Vulcain
Sergent M.Cassino, dit "Le Chef", chef d'escouade
Quintus, vexillaire, garant du Vexillum Imperator
Lothar, Caporal
Proximo, grenadier-voltigeur
Henry, dit "Tête d'enclume", soutien lourd
Le Bizut, homme de troupe, 2ème classe


__________________________________________________



L'aube commençait à distiller sa teinte dorée à travers ce ciel encrassé par les gaz de combats, il respirait péniblement derrière son masque, tentant de reprendre un souffle voué à s'éteindre. Accroupis derrière un pilier ravagé par la mitraille adverse, il observait stoïquement la scène. Les ombres ennemies se faufilaient vers leur position mise à mal. La perspective d'une curée vengeresse donnait à ces chiens une audace répugnante. Le massacre avait duré toute la nuit. L'approvisionnement en munitions avait cessé il y à plus de deux heures, le laissant perplexe quant à l'état des lignes arrières. Plus aucune communication ni réponse n'était parvenue à son escouade en perdition. Son unité et lui étaient dangereusement isolés du reste des leurs, désormais les seuls à tenir cette section du front. Sa main engourdie par le combat ininterrompu se dirigea vers son dernier chargeur ....




... qu'il attrapa à tâtons, cogna trois fois contre le haut de son casque pour en dégager les résidus sableux, avant de réussir à l'insérer non sans mal dans la chambre de son pistolet laser modèle M35.

Le soulagement transparut dans les yeux du vexillaire. Revêtu intégralement de sa cuirasse NBC, l'opération n'avait rien d'une partie de plaisir, à fortiori avec une seule main.

Suant et grognant, il lorgna rapidement vers l'étendard régimentaire, avec un certain dédain pour l'artefact béni le privant de son ambidextrie.




"En avanti, a la baionetta !" beugla le chef d'escouade, reprenant la devise du régiment dans son obscur proto-langage originel.

Enfoiré de traditionaliste.

Toutefois...l'était-t-il réellement aujourd'hui ? Jamais la formule n'avait aussi bien collée à la situation... Ils étaient quasiment à court de chargeurs énergétiques, et ceux qui leur restaient n'avaient été qu'à peine rechargés par induction thermique lorsqu'ils les avaient tous jetés dans le foyer du feu de camp durant le bivouac de la veille.

Ils n'auraient bientôt plus d'autre choix que de charger dans le tas.

Pour l'Empereur.

"En avanti, a la camionetta !" reprit Proximo, profitant de l'absence du commissaire régimentaire pour simuler une couarde retraite qui déclencha aussitôt l'hilarité générale.

"BAIONNETTE AU CANON, BANDE DE GUIGNOLS !" tonna le chef.

«Nouveaux ordres du Feldmarschall Garithos.» énonça-t-il en pointant du doigt le petit volatile métallique posé sur son épaule, avant d'ajouter, devant le regard étonné d'un de ses hommes : « Psyber-corvus, bizut. Parfois utilisé par certains de nos régiments d’élite en cas de brouillage ou de panne du réseau vox. On a la… chance d’en faire partie. »

Il coula un regard mauvais vers l’oiseau, avant de le chasser d’une pichenette.

L’escouade s’esclaffa.

«Concentration ennemie massive signalée. Monticule-101. On est les plus près. Aucun réapprovisionnement possible.»

Il déglutit.

«Protocole Fulmina Terror.»

Les rires cessèrent.




Leur progression initiale avait roulé sur les quelques éclaireurs légers qu’ils avaient croisés jusque-là, mais les dernières heures avaient vues un afflux de plus en plus important de ces guerriers lourds à la puissance de feu implacable.

"Protégez l'étendard !"

Avec la surcouche de plastek anti chimique recouvrant leurs casques, et qui étouffait les voix, difficile de dire qui avait parlé.
Les projectiles affutés fusaient en piaulant lorsqu'ils passaient tout près de leur position malmenée, ce qui n'arrangeait rien.

"Mais bougre de saloperie d’enfoirés de suceurs de nœuds ! L'étendard, bordel !"

Ah, c’était Lothar.




Il n’était plus que souffrance, et désarmé, lorsque la frêle ombre parvint jusqu’à lui.

"Relativement bien guerroyé, émanant d’un mon-keigh. Ton appellation ?" grinça la voix suintante de suffisance.

Rompu et vautré contre le rocher, son arme de service projetée l’Empereur sait où lors de l’impact douloureusement lumineux qui l’avait mis à terre un peu plus tôt, il dressait pourtant encore fièrement la Sainte bannière, dans un réflexe psychoconditionné parfait.

"Moi c'est Quintus." toussa-t-il, jovial.

"Et j'ai un tank."

Dans la pénombre de son heaume ciselé, les yeux du xenos luisirent de haine.

"Misérable piétaille imbécile, vos derniers blind..."

Emmenés par une épaule gargantuesque, les huit-cent livres d'une musculature dure comme le plastacier s'abattirent sur le pauvre hère avec une célérité et une masse telles qu’elles le disloquèrent purement et simplement.

Pour le vexillaire à terre, le craquement gracieux que firent les os de l'eldar en conclusion de la charge de son sauveur n'eut d'égal que le bref couinement pitoyable qui émergea du crâne démantibulé de la victime.

Pauvre diable. Il aurait presque pu le plaindre, si ce n’avait été un enfoiré d’alien. Enfin bon.

"Bien joué, Henry." dit-il à l’Ogryn.




"Fulmina Terror !"

Non, pas déjà. Ils n'y étaient pas encore. Trop tôt, beaucoup trop tôt.

Henry était à terre. Son énorme carcasse était entièrement recouverte de dizaines de ces saloperies d’étoiles de moelle, et reposait à présent dans l’immonde gelée d'un tapis d'adversaires défaits.

Campé au-dessus du corps sans vie du bizut, le sergent hurlait, blanc comme un linge, terrorisé mais continuant le combat. "Fulmina Terror ! Fulmina Terror ! Quintus, Fulmina Terr..."

Il ne sut jamais ce qui le réduisit au silence. Déjà retourné, il sprinta vers la pente douce, les yeux braqués sur la ligne de crête du monticule-101.

Le gros des salopards était là-bas.




A mi-parcours, progressant avec difficulté sur le versant du mont plus qu’amputé par l’artillerie impériale, il reçut un appui inespéré. Celui-ci prit la forme d’un fusil radiant qui, entre les mains de son porteur taciturne, réalisa un magnifique carnage stroboscopique parmi l’ennemi.

"Le caporal est mort !"

Bordel. Ainsi, de leur remarquable escouade de départ, ils n’étaient plus que deux, et blessés. Ca allait être tendu.

« Proximo ! Ouvre la voie ! »

« Dernière charge !» lui fut-il retourné, avant qu’un quadrillage multilaser ne fasse sauter un nid d’arme sur support ennemi et ne vienne imprimer durant plusieurs secondes un tracé lumineux rémanent sur sa cornée.

Le grenadier-voltigeur en armure carapace déconnecta aussitôt la fiche d’alimentation de son arme, avant de se débarrasser du câble énergétique pendant et de son générateur dorsal, désormais inutilement encombrants.

Se frottant brièvement les yeux de ses paumes gantées, il inséra ensuite avec une rapidité exemplaire, digne du soldat de métier qu’il était, la lame affutée à l’échelle moléculaire dans le rail de fixation du canon de son arme.

« A la baionetta… » souffla-t’il.




Arrivé au sommet de la colline, complètement exténué, Quintus réussit tout juste à planter profondément la bannière dans le sol meuble et souillé par le sang avant de trébucher sur la dépouille éviscérée de Proximo et de chuter lourdement.

Il n'arrivait pas à le croire. Il avait atteint l'objectif. Avec tout autre ennemi, cela aurait été impossible.
Mais l'eldar était arrogant. L'eldar ne creusait pas de tranchée, ne posait pas de barbelés...

En fait, à part surcharger leur environnement de structures miroitantes et rocambolesques dont le sens stratégique lui échappait, ces misérables représentaient le degré zéro de l'embastionnement.

Il sourit.

A genoux, se servant de sa prise sur la hampe pour se maintenir dans une position précaire mais assez redressée, il parvint à atteindre de sa main la plaque sensitive située au deux-tiers de la longueur de l'étendard.

Tout en psalmodiant inlassablement les saints mantras d'aversion, son regard balaya l'horizon jaunâtre, enlaidi par les gaz de combat impériaux. Ces derniers faisaient des ravages incroyables une fois engouffrés dans le système respiratoire de ces créatures à la constitution si peu robuste.

Il vit l’équivalent de plusieurs manipules de ces abominations xenos sortir de leurs étranges baraquements chatoyants pour charger leur position... Sa position.

Il était le dernier.

Pendant qu'il regardait en contrebas, en direction de ses camarades désormais morts, il sentit le léger picotement dans sa paume, signe que l'archéotechnologie contenue dans l'étendard avait identifié son ADN et débloqué le mécanisme.

Un juste fanatisme cristallisait tout son être, garant de sa dévotion absolue envers les préceptes du Trône d'Or.

Un projectile effilé le traversa de part en part, mais malgré son corps ravagé et un de ses poumons percé, il prit une inspiration magistrale, comme jamais il n'en avait pris jusque là.

"TOUS LES ENNEMIS DE L'EMPEREUR..."

Il tourna brutalement la poignée, concentrant dans ce dernier geste tout son mépris pour la vermine xenos.

"MEURENT !"

L'énergie magnétoélectrique surchargea les micro-condensateurs du Vexillum Imperator.

L'enseigne régimentaire s'enflamma lorsque des arcs d'une foudre disruptive considérable émergèrent du dispositif sacré et allèrent traverser la voûte jaunâtre du firmament souillé par les agents cytotoxiques.

Les eldars en pleine charge contre l'insolent humain stoppèrent net, abasourdis et pétrifiés par le phénomène.

Dans une sorte de processus inversé, des centaines d'éclairs revinrent converger simultanément vers l'étendard, déclenchant à l'impact une énorme explosion plasmatique qui vitrifia l'éminence et toute trace de vie dans un rayon de trois cent mètres.




Le tonnerre.

Même situé à plusieurs dizaines de kilomètres de là au sein de son bunker de commandement, il l'entendit. Et même situé à plusieurs dizaines de kilomètres de là au sein de son bunker de commandement, il en frissonna.

Dans un tintinnabulement émanant de son impressionnant placard de médailles, le Feldmarschall Garithos souffla une dernière fois sur son monocle lustré pour en chasser les trois grains de poussière récalcitrants, avant de le déposer tendrement dans son écrin de velours.

"Oberleutnant. A toutes les unités, transmettez. Je veux une percée sur la cote-101. Maintenant. Retrouvez et sécurisez l'artefact."

D'une main gantée d'un blanc immaculé, il pinça le pied ciselé de son verre cristallin puis le porta à ses lèvres fines. Un claquement de langue satisfait vint entériner tout le bien qu'il pensait de son cognac hors de prix.

"Ah, j'oubliais. Veuillez prendre toutes les dispositions pour que l’on décerne la Palatine de fer, disons...deuxième classe, à l'escouade Vulcain. Toute l'équipe. A titre posthume, bien entendu."

Il allait lui falloir de nouveaux héros.

Et des glaçons...





/1495 mots/


Dernière édition par Emperor le Mer 2 Avr 2014 - 14:51, édité 2 fois



[Lettres de Sang 8] L'autre terreur après la foudre 439568inquisitor3
Emperor

Emperor
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 4588

Revenir en haut Aller en bas

[Lettres de Sang 8] L'autre terreur après la foudre Empty Re: [Lettres de Sang 8] L'autre terreur après la foudre

Message par Nero Sam 29 Mar 2014 - 16:02

C'est tout bien maitrisé! J'aime bien ton vocabulaire, ainsi que tes personnages.  Very Happy
Et puis l'humour qu'il y a est vraiment sympa!


AVE DOMINUS NOX
Nero

Nero
Space Marine
Space Marine

Messages : 156
Localisation : Amas de Thramas

Revenir en haut Aller en bas

[Lettres de Sang 8] L'autre terreur après la foudre Empty Re: [Lettres de Sang 8] L'autre terreur après la foudre

Message par Magnus Lun 31 Mar 2014 - 10:17

Je t'ai déjà dit la haine que j'éprouvais pour toi ?

Comme d'hab : y a du level Wink


———
"Pride,not flesh, is weak"
vulkan

"Quel mal pouvait bien causer l'étude et l'apprentissage ?"
magnus
Magnus

Magnus
Maitre de chapitre
Maitre de chapitre

Messages : 2299
Age : 43
Localisation : Normandie , LE pays du Cidre ...

Revenir en haut Aller en bas

[Lettres de Sang 8] L'autre terreur après la foudre Empty Re: [Lettres de Sang 8] L'autre terreur après la foudre

Message par The Emperor-God Lun 31 Mar 2014 - 17:10

Génial. On rigola aveca le texta ( lol! ), l'effet de surprise est super bien géré !
Excellent  plusun  !


 agila La foi est éternelle. agila 
The Emperor-God

The Emperor-God
Scout
Scout

Messages : 143
Localisation : Dans le Palais Impérial, sur Terra.

Revenir en haut Aller en bas

[Lettres de Sang 8] L'autre terreur après la foudre Empty Re: [Lettres de Sang 8] L'autre terreur après la foudre

Message par Emperor Mar 1 Avr 2014 - 0:12


Merci mes pingouins !

La haine est le plus beau don de l'Empereur à l'Humanité, parait-il.  Smile



[Lettres de Sang 8] L'autre terreur après la foudre 439568inquisitor3
Emperor

Emperor
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 4588

Revenir en haut Aller en bas

[Lettres de Sang 8] L'autre terreur après la foudre Empty Re: [Lettres de Sang 8] L'autre terreur après la foudre

Message par Corax Mar 1 Avr 2014 - 21:59

Joli texte.


corax [Lettres de Sang 8] L'autre terreur après la foudre 25154110  ravenguards

d) Codex Raven Guard
Corax

Corax
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 6764
Age : 42
Localisation : Délivrance / Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

[Lettres de Sang 8] L'autre terreur après la foudre Empty Re: [Lettres de Sang 8] L'autre terreur après la foudre

Message par Emperor Mer 2 Avr 2014 - 14:11


Merci. Wink 

Et pour ceux qui veulent une meilleure immersion dans la lecture de mon texte :

Spoiler:

[Lettres de Sang 8] L'autre terreur après la foudre 1396446952-lds8


Dernière édition par Emperor le Mer 2 Avr 2014 - 14:56, édité 3 fois



[Lettres de Sang 8] L'autre terreur après la foudre 439568inquisitor3
Emperor

Emperor
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 4588

Revenir en haut Aller en bas

[Lettres de Sang 8] L'autre terreur après la foudre Empty Re: [Lettres de Sang 8] L'autre terreur après la foudre

Message par Vlad Mer 2 Avr 2014 - 14:17

Que dire de plus...Superbe texte !

J'aime beaucoup la dose d'humeur que tu y mets, sans en abuser non plus, juste quand il le faut, au moment où il faut. +1 aussi pour l'accent italien du chef d'escouade, qui montre que, comme quoi, il n'y a pas que le germanique le haut-gothique à 40k !

Idem aussi avec toutes les références de-ci de-là dans ton texte ! Wink

Bref, grand bravo à toi ! (et très bonne idée que de faire un Dramatis Personae, idem aussi pour ton texte version page de roman Wink).


[Lettres de Sang 8] L'autre terreur après la foudre Helder10
Vlad

Vlad
Primarque
Primarque

Messages : 3572
Age : 31

Revenir en haut Aller en bas

[Lettres de Sang 8] L'autre terreur après la foudre Empty Re: [Lettres de Sang 8] L'autre terreur après la foudre

Message par Magnus Mer 2 Avr 2014 - 14:27

Excellente idée que le format roman !
Carrément plus agréable à lire pour mes petits yeux !

Du coup je te le piquerai bien pour mon prochain bousin .
Si tu peux me MP la methode pour faire comme toi ca serai cool Wink


———
"Pride,not flesh, is weak"
vulkan

"Quel mal pouvait bien causer l'étude et l'apprentissage ?"
magnus
Magnus

Magnus
Maitre de chapitre
Maitre de chapitre

Messages : 2299
Age : 43
Localisation : Normandie , LE pays du Cidre ...

Revenir en haut Aller en bas

[Lettres de Sang 8] L'autre terreur après la foudre Empty Re: [Lettres de Sang 8] L'autre terreur après la foudre

Message par Honsou Tof Mar 22 Avr 2014 - 20:17

Un bon récit.

J'avoue avoir eu du mal à entrer dans ton histoire, mais une fois dedans j'ai trouvé cela plaisant à lire. Le style est bien approprié et bien dosé entre les moments dramatiques et les touches d'humour.

Le final est bien amené.


" Dans le doute, frappe encore...."   chaosign


http://arghail.blogspot.be/
Honsou Tof

Honsou Tof
Maitre de chapitre
Maitre de chapitre

Messages : 2301
Age : 53
Localisation : Terne et grise Belgique au coeur chaud

http://arghail.blogspot.be/

Revenir en haut Aller en bas

[Lettres de Sang 8] L'autre terreur après la foudre Empty Re: [Lettres de Sang 8] L'autre terreur après la foudre

Message par uther33 Sam 26 Avr 2014 - 10:02

Lecture terminée .... Texte bien sympa que voilà. J'aurais peut-être pris un autre Prénom à "Henry" Mario, Tino, Pinno du fait de la devise italienne ... Very Happy 


Haut Connétable Uther - Pour les Black Librarians ! Pour le Forum !


[Lettres de Sang 8] L'autre terreur après la foudre Bannie10
Ce sont les vainqueurs qui écrivent l'histoire
uther33

uther33
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 5674
Age : 50
Localisation : Guyenne

Revenir en haut Aller en bas

[Lettres de Sang 8] L'autre terreur après la foudre Empty Re: [Lettres de Sang 8] L'autre terreur après la foudre

Message par - Ghost of Arkio - Dim 27 Avr 2014 - 22:23

"à la camionetta" ... rire1 
Belle satire, comme tu sais nous en faire, à la Ciaphas Cain.
(dommage que Roboutte ne participe plus, vous seriez au diapason)

Le texte est bien aéré, et bien que j'ai été parfois un peu perplexe sur le déroulement de l'histoire, l’enchaînement des scènes et certaines figures de style, la chute termine et encadre parfaitement le tableau d'ensemble, et une bonne ambiance de GI réussie. Smile
- Ghost of Arkio -

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 10975

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

[Lettres de Sang 8] L'autre terreur après la foudre Empty Re: [Lettres de Sang 8] L'autre terreur après la foudre

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum