Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

[Lettres de Sang 11] - Pharmakon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

  [Lettres de Sang 11] - Pharmakon Empty [Lettres de Sang 11] - Pharmakon

Message par Emperor Sam 7 Mar 2015 - 0:13


Pharmakon


La nuit était hantée de menaces. Depuis l'horizon, des flashs de lumière se mêlaient au bruit du tonnerre, illuminant durant de courts instants un ciel immense obstrué de nuages cendreux pourchassés par les vents. De son point d'observation sur les toits, son regard parcourait les faîtages et versants de toutes tailles s'étendant à perte de vue, et sur lesquels s'abattait la fureur des éléments.


-----------------


Corvéable, il l’avait été durant toute son existence. Que ce soit pendant son travail quotidien au Manufacturia ou plus rarement lors des astreintes au service aumônier, sa vie n’était qu’une longue succession d’évènements passés dans la soumission la plus complète. Même avec Mag’, sa compagne dure mais aimante, il se laissait dominer. Mais jamais, ô grand jamais, il ne l’avait été autant qu’en ce moment.

L’autochtone pointa du doigt l’étrange bâtisse fortifiée, en tremblant autant de peur que de froid. Il était terrorisé à l’idée de faire le moindre bruit, alors que la pluie verglaçante ruisselait sans répit sur sa silhouette squelettique, mettant son fragile organisme au supplice. Sous la lune pleine et adipeuse, son teint blafard apparaissait largement majoritaire au milieu des étoffes sombres - et tout aussi crasseuses que sa peau - qui ne recouvraient que bien partiellement sa personne. Il avait fait comme il le lui avait été ordonné, et s’était contenté de guider dans le silence le plus absolu les deux envoyés divins. La vue de l’holo-badge encrypté, cette image terrible du I stylisé et du crâne, avait amplifiée sa docilité habituelle dans des proportions démesurées, et c’est courbé comme un de ces mutants bossus des bas-fonds qu’il avait prit la tête du petit groupe, arpentant les toits en direction de la chapelle privée des Cromwell.

Ils étaient maintenant arrivés en vue de l’édifice. Le guide improvisé espérait en avoir fini et s’apprêtait à demander gracieusement congé lorsque, tout transi de froid qu’il était, son corps lui joua un bien malheureux tour. Il éternua. Et se sut immédiatement condamné. Le serf commençait tout juste à s’excuser et à lever un regard implorant lorsque l’énorme silencieux vint se poser sur son occiput et, sans un son, lui évider la boîte crânienne.

Son corps, servile jusque dans la mort, glissa sur les tuiles et alla se coincer entre deux bardeaux, manquant tout juste de dévaler du toit et de tomber au milieu des monceaux de détritus métalliques, vingt-trois étages plus bas, ce qui n’aurait pas manqué d’alerter les Violators.

Ainsi, dans le trépas, l’Empereur guide même les miséreux...

Celui qui avait parlé sourit à son Auxilliari Secundus, qui s’était tenu prêt à rattraper l’homme à l’aide de son mono-filament de combat, un dérivé bien plus robuste de l’ancestrale corde à piano, une arme tout autant qu’un outil qu’il maniait de ses mains gantées avec une prodigieuse dextérité. Jamais ils n’auraient permis qu’une chose aussi stupide que la chute d’un cadavre ne vienne compromette leur position. En ce qui le concernait, l’amateurisme l’avait quitté voilà bien trois siècles.

Il jeta un dernier coup d’œil sur le corps à moitié suspendu au toit et dont la tête était coincée dans la charpente vermoulue, en une grossière parodie de gibet improvisé. De petites lunettes rondes d’un blanc éclatant ceignaient son nez aquilin, leurs carreaux en crystalflex reflétant la lumière lunaire et dissimulant entièrement son regard, un regard qui en aurait dit long sur sa répulsion pour la médiocrité. Plus bas, une faucille d’émail barrait continuellement sa figure longiligne, une expression aussi pure que corrompue, tout autant un rictus démoniaque qu’un sourire angélique, et qui ne prendrait fin qu’avec la mort de son porteur. Des doigts crispés trituraient machinalement un obscur ouvrage relié de cuir et blasonné de mirages, le pouce opposable situé loin à l’arrière de la main, tel un ergot en attente de sa prochaine éviscération. Les phalanges qui caressaient la reliure étaient étrangement agencées, comme si l’ossature du membre avait été brisée de toute part.

L’Inquisiteur, car c’est ce qu’il était, releva la tête vers l’horizon battu par les éléments. Son corps tressaillit d’extase lorsque ses implants oculaires tactiques mirent en évidence, dans le lointain, la difformité des silhouettes qui montaient la garde au sommet des tours crénelées de l’objectif. La salive se mit aussitôt à dégouliner de sa mâchoire agitée tandis qu’il psalmodiait une déclaration de foi teintée d’autant de grâce que de malveillance.

Nous sommes les traîtres fidèles, brandissant la dague par une nuit de pleine lune. Nous éradiquons les ennemis de l’Empereur, implorant Son Divin Pardon. Pour nos péchés, le moment venu, nous jetterons les trente crédits dans le Sépulcre et irons nous pendre. Nous irons alors affronter les 70 246 577 démons des limbes infernaux, à jamais et en Son Nom.

Le tout avait été susurré sur le ton de l’opprobre, dans un bruissement de pages compulsif et au milieu des craquements continus de cartilage torturé. Les derniers mots repris en canon s’échappaient à peine des lèvres de l’Auxilliari Secundus que son maître s’élançait de la toiture ravagée dans un déluge de feuillets consacrés, qui voletèrent sous la pluie battante sans en être trempés pour autant.
 
L’Interrogateur s’engagea tout aussi prestement à la suite de l’Inquisiteur, entraînant derrière lui le léger filament bleuté et virevoltant de son arme. Le faisceau scintillant le suivait comme son ombre et le faisait ressembler de loin à quelque marionnette dont on aurait coupé les fils et qui aurait cherché à échapper à son créateur.

Le maître était rapide, il devait le lui concéder. L’agent impérial entendait déjà le chuintement caractéristique des munitions subsoniques. Il devait faire feu à une distance incroyable. Pourtant, il pressentait que chaque bolt sanctifié atteignait sa cible avec une précision diabolique. De plus en plus littéralement, malheureusement.

Au terme d’un parcours aussi fulgurant qu’acrobatique au milieu des silots et des terrasses propres à cette strate supérieure de la cité manufacturière,  il atterrit finalement sur la barbacane qui lui avait été psychiquement assignée. Le contact avec la pierre corrompue le glaça jusqu’aux os. L’Inquisiteur l’attendait un peu plus loin, les mains dans le dos. D’un bout à l’autre du parapet, des cadavres atrocement déformés, mutants et hérétiques, fumaient d’un unique et épouvantable cratère. Le menton jouxtant la faucille bougea d’une manière presque imperceptible, le signal disant que c’était à lui de jouer. Comme à l’accoutumée, un cocktail de stimulants psychoréceptifs infusa instinctivement dans son organisme et vint doper plusieurs de ses aptitudes qui, déjà à l’état naturel, étaient formidables. Il prit la tête du binôme pour la suite de l’opération, irradiant de concentration.


-----------------


Un maillage d’éclats lunaires faisait vrombir l’air environnant, détournant toutes les attaques et annihilant l’ennemi. Un véritable barrage de faisceaux oscillant à une vitesse inhumaine et selon une trajectoire improbable, qui coupait les projectiles solides et réfractait les décharges laser à leur passage, protégeant l’Inquisiteur des assauts conventionnels et lui permettant ainsi de se concentrer pleinement sur la véritable menace.

La source de ce phénomène était l’Interrogateur. Celui-ci guidait mentalement son filament d’adamantium, dont la longueur était recouverte d’un fin revêtement psychique, un cuticule puisé du Warp qui lui permettait à présent de trancher à travers les démons mineurs comme un fil à couper le beurre l’aurait fait dans un bloc de graisse.

L’effort demandé était important, mais ne représentait rien qu’il ne puisse soutenir pendant quelques minutes. Toutefois, son front commençait à perler, autant d’effort que de savoir le maître derrière lui. Même retourné, il parvenait à sentir son sourire, sans parler des craquements cartilagineux qui l’accompagnaient. Il y avait toujours eu les craquements.

Les deux membres de l’Ordo Malleus avançaient ainsi dans le complexe perverti, derrière une cage bleutée sans cesse en mouvement, un bouclier autant qu’une sulfateuse qui leur octroyait un passage sûr au milieu des corridors suintants d’où émergeaient les menaces secondaires. Cultistes, gardes et bêtes du Warp faiblardes, autant de cancrelats routiniers qu’il balayait avec mépris. Les quelques-uns qui arrivaient à passer outre sa vigilance implosaient subitement suite aux tirs stoïques de l’Inquisiteur.

Il continua ainsi pendant encore un moment – une éternité - approchant au plus près l’Inquisiteur de sa cible. Pas après pas. Sous l’effort colossal, les tendons de son cou étaient tendus comme des câbles d’amarrage et la salive dégoulinait à présent sur son menton saillant. Jusqu’à ce qu’il n’en puisse plus. Il flancha, ce qui le fit sortir de son état d’hyper-concentration, et c’est là qu’il vit la porte. Il sentait poindre une conscience monstrueuse derrière. Deux ogryns hypertrophiés et veinés de noir la gardaient. Les colosses corrompus écumaient en tirant sur les longes d’adamantium qui les maintenaient bien malgré eux à leur poste. Il devait libérer le maître de ce fardeau, lui permettre d’économiser ses forces pour le combat qui l’attendait. Malgré son état quasi catatonique, l’Auxilliari Secundus tenta de puiser au plus profond de lui, pour une dernière attaque dont il savait qu’il n’y survivrait pas. Il avait déjà tant donné.

Il suffit, mon fils.

Pour la première fois, la faucille disparue. L’Inquisiteur leva deux doigts et une vague psychique contrôlée vint assommer l’agent.  

Quelle persévérance. Il y a bien longtemps déjà que j’aurais dû te libérer de mon service et de cette malédiction...

D’un tapotement de doigts sur le dispositif ceignant son poignet, il déclencha la balise de téléportation de l’Interrogateur, qui fut immédiatement transféré au sein de leur caravelle en orbite, dans un flash éblouissant suivi d’un claquement de décompression qui descella quelques pierres. Les petites lunettes rondes de l’Inquisiteur se tournèrent vers la porte et ses gardiens.


-----------------


Le chambranle de la porte explosa dans un ouragan d’échardes et de mortier. Les deux plus gros morceaux voltigèrent un peu plus loin que les autres. L’auspex passif du Baron Cromwell les identifia comme des éléments organiques, et en faisant une rapide mise au point de son oculus, le noble s’aperçut avec étonnement qu’il s’agissait de deux énormes têtes abhumaines. Ces dernières lui disaient d’ailleurs vaguement quelque chose.

Une silhouette dégingandée avança nonchalamment à travers l’ouverture. Le Baron leva son arme de poing mais hésita à tirer. Le visage de l’intrus était peint d’un mépris jovial, une expression qui lui inspira une totale terreur. Même la figure atroce de l’émissaire de l’Outre-Monde n’avait jamais fait naître une peur aussi irrationnelle chez lui. Mais à son crédit, reprenant prestement le contrôle de son corps tremblotant, il réussit à gratifier l’arrivant d’un superbe tir en pleine tête. Gildéas Cromwell était un duelliste confirmé. L'individu s'écroula. Pris d’excitation, l'aristocrate se retourna pour s’adresser à l’obscurité.

Vous avez vu, je l’ai eu ! Et c’est lui que vous redoutiez ?

Il soupirait encore d’aise lorsque la silhouette souriante et noire comme la nuit se releva sans un son derrière lui. Elle était entourée de volutes de vapeur, le régénérateur de l’Inquisiteur travaillant à plein régime pour guérir la blessure. C’était une technologie pour l’élite, un procédé qu’avait dû développer l’Humanité pour lutter contre les engeances démoniaques. Un horrible bruit de succion résonna dans la bastide et cinq doigts difformes émergèrent du thorax défoncé du Baron. L’homme s’effondra vers l’avant, raide mort.

L’inquisiteur piétina le cadavre pour s’approcher de l’entité majeure en fin de gestation. Les murmures incessants lui pesaient, et seule sa maîtrise du conditionnement mental de niveau praesidium empêchait sa pression crânienne de le mener vers la rupture d’anévrisme.

Il découvrit deux petits coffrets. L’un, pur et tiède au toucher, contenant une dague d’apparence toute simple mais ointe d’une unique Larme de l’Empereur. Un joyau, un artefact d’une telle rareté que seules les plus hautes sphères de l’Inquisition pouvaient se procurer.

L’autre était plus quelconque, presque grossier. Un petit écrin en bois de rose dégoulinant d’une sève méphitique. Il renfermait une unique épine, palpitante, une arme que même le plus radical des Inquisiteurs aurait hésité à employer. Il la prit sans aucune délicatesse et se l’enfonça droit dans le cœur, avant de convulser violemment pendant que le pharmakon de l’Empyrean faisait son effet. C’était son unique chance de réussite, aucune autre amélioration génétique ou cybernétique existante n’aurait pu lui permettre de traverser la cuirasse du démon.

La sainte dague à la main, le corps rougeoyant de puissance chaotique, il marcha d’un pas inexorable, craquelant la pierre à chacune de ses enjambées désormais empreintes du potentiel de l’Aether.
Il était la personnification de l’antithèse, le paradoxe fait homme, jouant depuis bien trop longtemps avec la damnation. Même dans la repentance, il blasphémait. Mais il n’avait que deux mots aux lèvres lorsqu’il se jeta sur l’abomination.

Pour l’Empereur.



/ 2000 mots /


*pharmakon : se dit d'une chose qui est tout autant le remède que le poison.



  [Lettres de Sang 11] - Pharmakon 439568inquisitor3
Emperor

Emperor
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 4586

Revenir en haut Aller en bas

  [Lettres de Sang 11] - Pharmakon Empty Re: [Lettres de Sang 11] - Pharmakon

Message par - Talos - Sam 7 Mar 2015 - 14:59

Ah les Violators Wink on entend pas beaucoup parler d'eux et c'est cool de les voir évoqués ici.

Que dire ? Ben rien justement, que des louanges à t'apporter ! Le style est excellent, le vocabulaire riche et choisi...

J'ai adoré la présentation du guide et de sa vie, avant sa mort soudaine. Le fait de rappeler que chaque serf de l'Imperium a une vie personnelle et que tout peut s'arrêter à la moindre erreur est très efficace (j'avais fait de même dans ma nouvelle "Raptor").

Bizarrement l'évocation des lunettes de l'Inquisiteur et de son sourire m'a directement renvoyé à Hugo Strange rire2  Et le "fil psychique" guidé mentalement m'a rappelé Yondu Udonta dans les Gardiens de la Galaxie Wink

Pour en revenir à ton texte, il est très fluide et efficace. L'action est menée avec une grande efficacité et la limite de mots ne gêne en rien le rendement de ton récit.

Un grand Bravo à toi pour ce duo aussi énigmatique qu'expéditif !  okay


-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------



Mon récit en cours sur la VIIIème Légion :
Leviathan - Blog
Leviathan - Black Librarium
Mes reportages historiques, c'est par là : Ad Memoriam



"Mourez comme vous avez vécu, fils de la VIIIème Légion. Drapés de nuit." Konrad Curze.
"Vous êtes une race de proies, rien de plus, rien de moins." Asdrubael Vect.


  [Lettres de Sang 11] - Pharmakon Sml_ga10      
- Talos -

- Talos -
Maitre de chapitre
Maitre de chapitre

Messages : 2315
Age : 31
Localisation : Covenant of Blood

https://leviathan-a-night-lords-story.blogspot.com/2020/07/ave-d

Revenir en haut Aller en bas

  [Lettres de Sang 11] - Pharmakon Empty Re: [Lettres de Sang 11] - Pharmakon

Message par Emperor Lun 9 Mar 2015 - 18:25


Merci pour ton avis. Smile

En ce qui concerne le guide, oui, même dans un format aussi court je tiens toujours à m'attarder un minimum sur les personnages dits secondaires, quitte à perdre un peu de potentiel ailleurs. J'aurais bien aimé développer un peu plus les Violators par exemple ^^

Pour les références, à vrai dire faut plus chercher de l'autre côté du Pacifique, notamment chez un certain manga de Kōta Hirano ^^ mais c'est pas pour autant que les tiennes sont fausses car je trouve que l'inspiration, les références, etc, ça se croise et s'entrecroise pas mal dans ce genre de contenu "entertainement".

Merci encore. Wink



  [Lettres de Sang 11] - Pharmakon 439568inquisitor3
Emperor

Emperor
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 4586

Revenir en haut Aller en bas

  [Lettres de Sang 11] - Pharmakon Empty Re: [Lettres de Sang 11] - Pharmakon

Message par - Talos - Lun 9 Mar 2015 - 18:39

Concernant les Violators, le fait de seulement les mentionner n'est pas non plus désagréable car les Impériaux connaissent leur mission sur le bout des doigts. En ce sens, vu leur professionnalisme, s'attarder sur des explications fluffiques aurait mal collé avec la dynamique et la volonté expéditive de la mission Wink Ils sont pas là pour se bidonner ! rire2

Et pour l'inspiration t'en fais pas, c'est comme la musique. A force de trouver tous les accords d'une guitare on finit par entendre des similitudes ^^

Au plaisir de te lire de nouveau !


-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------



Mon récit en cours sur la VIIIème Légion :
Leviathan - Blog
Leviathan - Black Librarium
Mes reportages historiques, c'est par là : Ad Memoriam



"Mourez comme vous avez vécu, fils de la VIIIème Légion. Drapés de nuit." Konrad Curze.
"Vous êtes une race de proies, rien de plus, rien de moins." Asdrubael Vect.


  [Lettres de Sang 11] - Pharmakon Sml_ga10      
- Talos -

- Talos -
Maitre de chapitre
Maitre de chapitre

Messages : 2315
Age : 31
Localisation : Covenant of Blood

https://leviathan-a-night-lords-story.blogspot.com/2020/07/ave-d

Revenir en haut Aller en bas

  [Lettres de Sang 11] - Pharmakon Empty Re: [Lettres de Sang 11] - Pharmakon

Message par Emperor Lun 9 Mar 2015 - 23:23


Bwah je ne leur aurait pas non plus fait réciter bêtement des platitudes descriptives sur les Violators, j'aurais plutôt joué le joker du narrateur omniscient ^^

Aha la métaphore musicale, c'est tout à fait ça en plus, on va pas réinventer la roue non plus. Smile



  [Lettres de Sang 11] - Pharmakon 439568inquisitor3
Emperor

Emperor
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 4586

Revenir en haut Aller en bas

  [Lettres de Sang 11] - Pharmakon Empty Re: [Lettres de Sang 11] - Pharmakon

Message par - Talos - Mar 10 Mar 2015 - 14:42

Pourquoi pas reprendre le récit, mais du point de vue des Violators ? geek Bon allez j'arrête les idées tordues et le hors-sujet Wink


-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------



Mon récit en cours sur la VIIIème Légion :
Leviathan - Blog
Leviathan - Black Librarium
Mes reportages historiques, c'est par là : Ad Memoriam



"Mourez comme vous avez vécu, fils de la VIIIème Légion. Drapés de nuit." Konrad Curze.
"Vous êtes une race de proies, rien de plus, rien de moins." Asdrubael Vect.


  [Lettres de Sang 11] - Pharmakon Sml_ga10      
- Talos -

- Talos -
Maitre de chapitre
Maitre de chapitre

Messages : 2315
Age : 31
Localisation : Covenant of Blood

https://leviathan-a-night-lords-story.blogspot.com/2020/07/ave-d

Revenir en haut Aller en bas

  [Lettres de Sang 11] - Pharmakon Empty Re: [Lettres de Sang 11] - Pharmakon

Message par Anton Narvaez Mar 10 Mar 2015 - 21:28

Je viens de finir ton texte.
Et franchement rien à dire, je l'ai trouvé exellent.
Déjà bravo à toi pour ton vocabulaire, très riche (comme la déja dit Vect). Tes descriptions des lieux, situations, personnages sont très riches et ont la particularité de nous plonger dans une ambiance très Dark Millenium.

On pourrait croire que ton texte très chargé puisse etre lourd et trop descriptif, au détriment de l'action, mais pas dutout. On se laisse embarqué au fil de la lecture avec une grande facilité.

Ensuite, j'aime beaucoup les personnages l'inquisiteur évidemment, mais surtout le pauvre hère du début de l'histoire. Très significatif pour moi du statut de l'humain à 40k.

J'ai meme gagner de la connaissance Fluff.

Bref, j'ai vraiment aimé et je ne trouve pas de défauts remarquable.

plusun pour le bon moment.

Ps:
Baron Cromwell

chez un certain manga de Kōta Hirano
Hellsing question
Anton Narvaez

Anton Narvaez
Sergent Space Marine
Sergent Space Marine

Messages : 650
Age : 30
Localisation : Savoie

Revenir en haut Aller en bas

  [Lettres de Sang 11] - Pharmakon Empty Re: [Lettres de Sang 11] - Pharmakon

Message par Emperor Mer 11 Mar 2015 - 21:47


C'est vrai que j'ai tendance à trop charger mes textes et j'ai bien conscience qu'en format livre ça serait imbuvable. En plus je me dis ça à chaque fois mais je retombe toujours dans ce travers la fois d'après... on se refait pas :p

Hellsing

Bingo ! pirat

Et merci pour ta critique. Wink



  [Lettres de Sang 11] - Pharmakon 439568inquisitor3
Emperor

Emperor
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 4586

Revenir en haut Aller en bas

  [Lettres de Sang 11] - Pharmakon Empty Re: [Lettres de Sang 11] - Pharmakon

Message par Corax Sam 14 Mar 2015 - 15:38

j'adore ton texte.


corax   [Lettres de Sang 11] - Pharmakon 25154110  ravenguards

d) Codex Raven Guard
Corax

Corax
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 6764
Age : 42
Localisation : Délivrance / Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

  [Lettres de Sang 11] - Pharmakon Empty Re: [Lettres de Sang 11] - Pharmakon

Message par Caddon Varn Sam 14 Mar 2015 - 17:39

Ce texte est géniaal !
J'ai beaucoup aimé l'ambiance des lieux et cet inquisiteur plutôt imprévisible !
Le jeu de mot étymologique avec le pharmakon est vraiment bien trouvé aussi, et j'adore voir de l'imperium botter le cul à du chaos...^^
Félicitations et bonne chance pour la suite !


"In darkness, all men are equal. Save those who embrace it."
                                                                   - Kayvan Shrike
Caddon Varn

Caddon Varn
Vétéran Space Marine
Vétéran Space Marine

Messages : 619
Age : 21
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

  [Lettres de Sang 11] - Pharmakon Empty Re: [Lettres de Sang 11] - Pharmakon

Message par Emperor Sam 14 Mar 2015 - 18:14


Merci les gars, ça fait plaisir !

Pour le pharmakon, oui j'adore le concept, très proche de la conception du Chaos qu'ont les inquisiteurs radicaux je trouve. Smile

D'ailleurs c'est un truc que je voulais le caser dans un texte depuis un bon moment...



  [Lettres de Sang 11] - Pharmakon 439568inquisitor3
Emperor

Emperor
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 4586

Revenir en haut Aller en bas

  [Lettres de Sang 11] - Pharmakon Empty Re: [Lettres de Sang 11] - Pharmakon

Message par - Ghost of Arkio - Dim 22 Mar 2015 - 14:27

Les Crom-well.. quelle bande de viles canailles ceux-là! ^^

lorsque, tout transi de froid qu’il était, son corps lui joua un bien malheureux tour. Il éternua.
...
Vous avez vu, je l’ai eu ! Et c’est lui que vous redoutiez ?...
rire1

Enfin bref, l'Emperor en pleine forme et sur son terrain de prédilection: l'inquisition.
Belle description et mise en scène d'un radical de l'ordo j'ai trouvé, avec le dictionnaire et une foule de détails (j'ai appris un nouveau sens à l'expression "entre deux bardot" heu.. bardeaux) .

Vous avez tous des fins de textes en suspens, vous vous êtes passé le mot ou quoi? ^^

Un humour bien placé et de riches descriptions bien immersives.
Bravo!


EDIT: j'oubliais un truc; une vielle croisade orthographique depuis que je l'ai découvert moi-même il y a quelques années, et dont je vois très souvent réapparaître l'erreur:
"événement" = possède ses 2 accents dans le même sens ! (et oui.. oui)
- Ghost of Arkio -

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 10969

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

  [Lettres de Sang 11] - Pharmakon Empty Re: [Lettres de Sang 11] - Pharmakon

Message par BlooDrunk Jeu 26 Mar 2015 - 11:18

Emperor, what else? king +1

Un superbe texte, sur une branche radicale de l'Inquisition, excellent!


  [Lettres de Sang 11] - Pharmakon 30k-le10
BlooDrunk

BlooDrunk
Modérateur
Modérateur

Messages : 8763
Age : 38
Localisation : Sarum 57

Revenir en haut Aller en bas

  [Lettres de Sang 11] - Pharmakon Empty Re: [Lettres de Sang 11] - Pharmakon

Message par Emperor Jeu 26 Mar 2015 - 15:22


Thx pour vos retours. Wink

La fin à suspense, un truc que d'ordinaire je n'affectionne pas vraiment mais ici la limite de mots ne me laissait pas vraiment le choix Surprised



  [Lettres de Sang 11] - Pharmakon 439568inquisitor3
Emperor

Emperor
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 4586

Revenir en haut Aller en bas

  [Lettres de Sang 11] - Pharmakon Empty Re: [Lettres de Sang 11] - Pharmakon

Message par - Talos - Jeu 26 Mar 2015 - 16:13

Ben justement, ce n'est pas commun et c'est efficace ! Tu nous laisse avec la bave aux lèvres mais ce n'est pas un mal, loin de là Wink


-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------



Mon récit en cours sur la VIIIème Légion :
Leviathan - Blog
Leviathan - Black Librarium
Mes reportages historiques, c'est par là : Ad Memoriam



"Mourez comme vous avez vécu, fils de la VIIIème Légion. Drapés de nuit." Konrad Curze.
"Vous êtes une race de proies, rien de plus, rien de moins." Asdrubael Vect.


  [Lettres de Sang 11] - Pharmakon Sml_ga10      
- Talos -

- Talos -
Maitre de chapitre
Maitre de chapitre

Messages : 2315
Age : 31
Localisation : Covenant of Blood

https://leviathan-a-night-lords-story.blogspot.com/2020/07/ave-d

Revenir en haut Aller en bas

  [Lettres de Sang 11] - Pharmakon Empty Re: [Lettres de Sang 11] - Pharmakon

Message par Vlad Dim 12 Avr 2015 - 18:22

Toujours aussi bon, et toujours aussi admiratif de la richesse et de la précision de ton style !

Avec l'humour qui va vient, et sur l'Inquisition que tu maîtrises à la perfection !

Bravo ! Wink


  [Lettres de Sang 11] - Pharmakon Helder10
Vlad

Vlad
Primarque
Primarque

Messages : 3562
Age : 31

Revenir en haut Aller en bas

  [Lettres de Sang 11] - Pharmakon Empty Re: [Lettres de Sang 11] - Pharmakon

Message par Jago Sevatarion Dim 12 Avr 2015 - 21:06

Tes textes sont toujours bien écrits , le scénario tiens bien la route et les personnages sont très bien retranscrits...comme toujours Smile !

Pas familier de l'Inquisition, j'en apprend presque à chacune de leur apparition lors des concours et je trouve cela assez ironique de la part de ce radical doté de pouvoirs blasphématoire en possession d'une dague recelant une larme de l'Empereur ^^.

Toujours aussi bon, bravo à toi ! =)


alphalegion
Hydra Dominatus
  [Lettres de Sang 11] - Pharmakon 591166ALNL
Ave Dominus Nox
nightlords
Jago Sevatarion

Jago Sevatarion
Space Marine
Space Marine

Messages : 400
Age : 30
Localisation : Nostramo

Revenir en haut Aller en bas

  [Lettres de Sang 11] - Pharmakon Empty Re: [Lettres de Sang 11] - Pharmakon

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum