Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

[Lettres de Sang 12] – Les Hommes d'Acier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Lettres de Sang 12] – Les Hommes d'Acier Empty [Lettres de Sang 12] – Les Hommes d'Acier

Message par Caddon Varn Sam 6 Juin 2015 - 13:07

[Lettres de Sang 12] – Les Hommes d'Acier

"Ruisselant d’eau, l'individu émerge. Il fait chaud et l’air étouffant a tôt fait d’évaporer le précieux liquide. La végétation, dense, semble se liguer avec l’aridité locale. En s’ouvrant un chemin au travers de la flore, d'innombrables feuilles viennent brosser sa silhouette, y éradiquant les dernières gouttelettes encore agglutinées. Malgré cela, il en subsiste encore quelques-unes. Autant de survivantes qui n’ont plus que quelques minutes d’existence, en tout cas sous cette forme. Difficile de ne pas faire l’analogie avec la situation actuelle. Ce qui ne l'empêche pas de sourire."


Il bondit hors des buissons en poussant un cri guttural, aussitôt imité par des dizaines d'autres. L'ennemi devant lui s'écroule, la gorge tailladée par son épée. Un deuxième a le crâne brisé par un coup de son bouclier. Il lève les yeux pour appréhender la totalité du champ de bataille. Deux immenses armées aux livrées éclatantes se font face dans une vaste clairière entourée par la forêt tropicale. Les lames s'entrechoquent dans un fracas métallique terrifiant. Comme prévu, l'assaut lancé par son bataillon a pris le camp ennemi de flanc, offrant un bref répit aux Agasiates. Pasirios éventre un adversaire d'un air las.
Ça ne suffira pas à leur apporter la victoire. Le vieux général n'est pas dupe ; ses alliés sont totalement submergés par l'empire Rancidien, et ce n'est pas une centaine de fermiers et de marins qui y changera quelque chose.

« Tenez la ligne ! Montrez-vous à la hauteur de vos lames ! » hurle-t-il à ses hommes.
Il plonge sa lame dans l’œil d'un soldat après avoir paré une attaque maladroite. Cette bataille est désespérée. Agasia forme le dernier rempart entre Rancidus et les terres de l'Ouest. Leur inévitable défaite marquera la fin d'une époque. La fin des royaumes libres. La plupart des hommes de Pasirios sont déjà morts. Leurs âmes appartiennent désormais à Caelus, à l'image des gouttes d'eau qui recouvraient sa peau, disparues sous les puissants coups de l'astre solaire, maintenant simple vapeur montant vers le royaume du premier des Dieux. Bientôt, l'élan de leur attaque s'essoufflera définitivement.

Le vieil homme grimace en décapitant un autre guerrier. Son épaule commence déjà à le faire souffrir.
La chaleur est suffocante. A côté de lui, un de ses compagnons s'écroule sur l'herbe sèche. Ce gamin n'a même pas vingt ans...
Si seulement les terres de l'Ouest s'étaient alliées, si seulement leurs vieux dirigeants dépassés avaient mis leurs différends de côté, elles auraient pu espérer repousser cette invasion. Mais ce refus de coopération de la part de belligérants trop occupés à entretenir leurs rivalités les a condamnés, tout comme ces armes ésotériques dont l'ennemi a pris possession et qui, paraît-il, auraient appartenu aux Hommes d'Acier.

Pasirios égorge un Rancidien puis relève la tête, la sueur perlant sur son front. D'autres ennemis émergent à la lisière de la forêt, en contrebas. Ils avancent au rythme sourd des coups fatals et des hurlements. Ce sont les Lanceurs de Feu, leur blason et leurs équipements reconnaissables entre tous.
Parmi les nombreuses légendes qui forment la mythologie des terres de l'Ouest, il en est une plus formidable que les autres. Les ancêtres des Premiers Hommes viendraient des étoiles, qu'ils auraient conquises une par une grâce à des artefacts légendaires maniés par leurs meilleurs soldats, les hommes d'acier. Les peintures rupestres montrent d'immenses guerriers entièrement constitués de métal maniant la foudre et les flammes par le pouvoir de ces armes divines.
Ces mêmes armes auxquelles doivent maintenant leur surnom les Lanceurs de Feu, la troupe d'élite de Rancidus.

Déjà c'est l'anarchie dans les rangs des Agasiates. Cette magie terrifiante qui a fait des Rancidiens des « élus des dieux » a profondément marqué la psyché des hommes de l'Ouest, par ses effets mais surtout par sa nature. Cette magie ne sert pas à tuer, pas plus qu'à faire le mal, comme certains envoûtements pratiqués par les chamans des montagnes. Cette magie sert à détruire. Et ses compétences phénoménales dans ce domaine ont réussi à faire craindre les charges dévastatrices des Lanceurs de Feu.
Les premiers rangs manient d'indestructibles boucliers et des épées crépitantes d'éclairs afin de protéger les hommes à l'arrière, qui utilisent d'étranges massues ésotériques. L'un des Lanceurs pointe la sienne sur un Agasiate à la barbe brune. Son corps disparaît en un instant dans un fracas assourdissant, ne laissant que des flammes et un nuage de sang.
A la ceinture de ces soldats pendent les réceptacles de foudre, de petits objets qu'il faut insérer dans l'arme pour qu'elle fonctionne, du moins temporairement.

Le vieux général sent soudain la rage monter en lui. Au premier rang de ses ennemis se bat Lysias, le commandant des Lanceurs de Feu. Un homme cruel, responsable de la mort de tant d'êtres chers... Aujourd'hui, il occis ses ennemis de son épée de lumière sans la moindre pitié.
Pasirios se rend compte que ses mains tremblent ; il ne maîtrise plus son corps. La haine de toutes ces ignominies lui brûle la gorge. Il n'a plus qu'une pensée en tête.
Tu vas périr, crevure ! Il s'élance.

Il pare un coup de taille, tranche une jambe et attaque d'estoc. Il tourbillonne, vole et frappe tel un danseur de mort. Un démon des temps anciens alimenté par sa seule rage. Les coups pleuvent. Son épée résonne contre une épaulière, puis atteint un crâne. Il continue de courir vers son but, inarrêtable. Un hurlement à droite. Sa lame le fait taire. Il lâche son bouclier, coincé dans un estomac. Le sang qui l'entoure dessine des motifs géométriques dans les airs. Il éviscère un corps. Tout ce sang rejoindra celui des autres ; ses compagnons. Il tranche. Sa famille. Il taillade. Son peuple. Il tue. Il tue pour eux, pour leur souvenir.
Il approche du but. L'être honni est là. Il se baisse, son épée cherche la gorge...
Avant d'être déviée par une plaque de métal. Il tente une feinte par la droite. Le tintement métallique de l'acier contre l'acier retentit. Bordel. Son adversaire bloque un autre coup désespéré et attaque à son tour. Bordel ! La passe de Lysias le force à se jeter sur le côté. Son assaillant en profite pour le déséquilibrer et le jeter au sol. Il tente de se relever et s'arrête net, une épée lumineuse pointée sur la gorge.

« Tu n'imagines pas à quel point je suis ravi de te revoir, Pasirios ! » dit le Rancidien un sourire narquois aux lèvres. Son adversaire sent sa mâchoire se serrer.
« Va te faire voir, ordure ! » crache le vieil homme.
« Ah. Tu m'en veux encore, c'est ça ? Je veux dire, pour ta famille ?
Bah. Tu aurais pu être des nôtres, tu sais ?»
Il lève les bras, permettant à Pasirios de se relever, puis se met à rire d'un air satisfait. « Si tu savais à quel point c'est grisant, le pouvoir... Ces armes sont d'une puissance phénoménale ! Et elles sont à moi ! A moi ! » répète-t-il, hystérique. « Mais ceci n'est que le début. Bientôt, nos savants auront percé les secrets de la machine nommée ''SCS'' que nous avons trouvée avec les armes. Le formidable potentiel de ce ''Système de Camouflage Stratégique'' nous permettra de conquérir le monde en un rien de temps. » Il recommence à rire, puis regarde l'Agasiate. « Bien. Parler avec toi est distrayant mais le temps manque. Viens mourir sur ma lame ! » Il se met en garde, l'épée haute. Les deux se préparent au duel qui les attend. Un duel à mort. Autour d'eux, le silence se fait pesant.
Attends, quoi ? Une seconde...
Le silence se fait pesant.
Le silence... Le silence ?!
Ils s'en sont rendus compte. Lysias regarde autour de lui, hébété. Le temps est comme figé. Tous ont cessé le combat et ont les yeux rivés au ciel. Pasirios suit leur regard.

C'est alors qu'il les voit, ces formes indistinctes qui descendent vers eux. Il plisse ses yeux fatigués pour tenter de mieux les distinguer. Sans succès. Son âge pèse lourd sur ses épaules. Mais il n'est pas le seul à les avoir remarquées. Partout, des crétins commencent à s'égosiller : « La prophétie ! La prophétie ! » Il les regarde, excédé.
Pas encore cette foutue prophétie. Elle est connue sur toutes les Terres de l'Ouest, et chaque ivrogne autoproclamé ''devin'' se sent obligé de la répéter à qui veut l'entendre. Le vieux Tryon est mort l'an passé, et lui aussi l'a murmurée dans son dernier souffle alors que le sang sortait par tous ses orifices.

« Sur leurs ailes dorées, les oiseaux crache-feu
Vers la terre brûlée descendront des cieux.
De leur sein naîtront les petits-fils du Grand Pan,
Demi-dieux tout-puissants parmi les tout-puissants.
Par-delà les étoiles, nos frères retrouvés,
Dans nos mains ouvertes en présent ils mettront
Par le sceau du tonnerre et par le poing fermé
Le désespoir, la haine et la destruction. »


Puis il a crevé en ricanant comme un dément à cause de ''mettront'' qui ressemble quand même beaucoup à ''étron''.
Pour sa part, Pasirios n'a jamais cru à ces stupidités.
Comme si on pouvait chier un demi-dieu.
Et puis qu'est ce que ça peut vouloir dire, ''sceau du tonnerre'' ?

Alors ils restent plantés là à attendre, inquiets de savoir si leurs pires craintes se dirigent droit vers eux. Au fur et à mesure de leur descente, les formes se concrétisent. De longs fuselages de métal aux courbes brutes et à l'allure élancée. Ces immenses navires flottent et avancent dans les airs à des vitesses vertigineuses grâce à des sortes d'ailes placées à chaque flanc, sous lesquelles rugissent d'énormes cylindres de flammes laissant échapper de longues traînées de fumée noire.
Pas des oiseaux, au moins. C'est déjà ça...

Les bateaux aériens se posent lentement sur l'herbe roussie. Le vent que soulèvent les cylindres fait remuer les cendres de la bataille et frémir les morts. Pasirios compte huit navires. Tous gigantesques et tous de la couleur du soleil levant. De près, on constate une certaine ressemblance avec des rapaces, de par leurs larges ailes et leur nez court, mais ces choses sont assurément des constructions non-naturelles.
Des ouvertures se percent dans leur ventre, pour laisser émerger d'immenses humanoïdes.
Hautes de plusieurs mètres, ces choses semblent être totalement faites d'acier du même jaune que leurs navires. Les corps couverts d'inscriptions et de parchemins luisent dans la lumière du zénith, tandis que dans leurs mains se trouvent des masses comparables à celles des lanceurs, quoique d'une taille considérablement plus grande.
D'un pas pesant, l'un d'entre eux s'avance. Une voix métallique résonne. Sa langue diffère de l'Agasiate, mais Pasirios parvient à en capter quelques bribes. Après s'être adressé à ses hommes, il se tourne vers le général :
« Comment...nommé...monde ? »

Quelqu'un dans la foule stupéfaite brise le silence et s'écrie :
« Les... Les Hommes d'Acier ! »
Tirés de leur torpeur contemplative, tous reprennent cette devise comme un long écho qui peu à peu s'étend à la clairière tout entière. Pasirios met un genou à terre, bientôt imité par tous les autres. Faisant une croix sur leur haine et leurs rancœurs passées, ils retrouvent l'espace d'un instant leur unité en tant que race dans l'adoration de leurs ancêtres réincarnés, la tête penchée vers la terre brûlée par les vestiges de leur inimitié soudainement disparue.
La terre brûlée...
Pasirios relève les yeux, inquiet. Un autre individu émerge d'un des rapaces, un géant aux traits d'une noblesse incomparable et au port divin. Un home fait pour être vénéré. Son armure couverte d'éclairs est auréolée de fla...
D'éclairs ?!
C'est alors que Pasirios comprend. Les oiseaux, les demi-dieux, tout est parfaitement clair à présent...
Il regarde tristement l'héraldique arborées par les géants ; un poing fermé, noir sur un fond blanc. Un frisson glacé d'effroi lui parcourt le dos tandis que le nouvel arrivant prononce dans un Agasiate parfait :
« Bienvenue dans l'Imperium de l'Homme. »
Percevant d'un seul coup l'horrible sens de cette promesse d'allégeance, Pasirios tremble à l'idée des siècles de souffrance qui les attendent...



END


2000 mots

Pfiou ! Terminé au dernier moment ! C'était chaud !!
En tout cas, merci d'avoir tout lu !  Very Happy


Dernière édition par Caddon Varn le Dim 7 Juin 2015 - 17:15, édité 1 fois


"In darkness, all men are equal. Save those who embrace it."
                                                                   - Kayvan Shrike
Caddon Varn

Caddon Varn
Vétéran Space Marine
Vétéran Space Marine

Messages : 619
Age : 21
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

[Lettres de Sang 12] – Les Hommes d'Acier Empty Re: [Lettres de Sang 12] – Les Hommes d'Acier

Message par Zekka Sam 6 Juin 2015 - 14:05

Pas mal l'idée des artefacts laissés par l'âge d'or de l'Humanité ^^
Seul défaut que je trouve, c'est que les "Lanceurs de feu" semblent parfaitement se servir de bolter (si c'est bien de ça qu'ils se servent) or comme tu l'évoque un peu à la fin, et comme il est dit dans certains Codex ou livre BL, les armes Spaces Marines sont concues pour leur taille et leur physique, donc à chaque tir, si tant est qu'il arrive à tirer avec, l'humain lambda aurait l'épaule arrachée, ou au moins démise...à chaque tir ^^'
Ah oui aussi, tu parles de qui quand le géant arrive ? l'Empereur ou Dorn ? parce que si il s'agit de l'Empereur, il ne me semble pas qu'un humain ai pu tenir plus d'une seconde à le regarder
Zekka

Zekka
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1249
Age : 28
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

[Lettres de Sang 12] – Les Hommes d'Acier Empty Re: [Lettres de Sang 12] – Les Hommes d'Acier

Message par Nero Sam 6 Juin 2015 - 16:38

Très sympa vraiment! Very Happy jai apprécié, c'est fluide et on est vite plongé dedans. Même question, s'agit-il de bolter? et de l'Empereur ou de Dorn?

Après, peut être penser à aérer davantage ton texte okay


AVE DOMINUS NOX
Nero

Nero
Scout
Scout

Messages : 147
Localisation : Amas de Thramas

Revenir en haut Aller en bas

[Lettres de Sang 12] – Les Hommes d'Acier Empty Re: [Lettres de Sang 12] – Les Hommes d'Acier

Message par Caddon Varn Dim 7 Juin 2015 - 16:59

Merci pour vos retours, je vais de ce pas répondre à vos questions.  Very Happy

Armes à feu : Ce sont bien des bolters, ou ce qui s'en rapproche, mais ils sont bien sûr de calibre adapté aux humains, comme on en trouve souvent dans la Garde. (Dans le texte :
quoique d'une taille considérablement plus grande.
pour ceux des SM.) Je me suis dit que les humains d'avant l'ère des Luttes, n'ayant pas de grand super guerriers de 3m, ils devaient avoir des armes normales... Rolling Eyes .

Le perso de la fin :
si il s'agit de l'Empereur, il ne me semble pas qu'un humain ai pu tenir plus d'une seconde à le regarder

C'est exact mais j'ai appris dans la nouvelle "La Dernière Eglise" du recueil Chroniques de l'Hérésie que l'Empereur était tout à fait capable de masquer sa véritable forme.
Donc c'est bien lui, avec son armure pleine d'éclairs....

En tout cas, j'espère que ces petites zones de flou vous ont pas gâché la lecture...^^


"In darkness, all men are equal. Save those who embrace it."
                                                                   - Kayvan Shrike
Caddon Varn

Caddon Varn
Vétéran Space Marine
Vétéran Space Marine

Messages : 619
Age : 21
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

[Lettres de Sang 12] – Les Hommes d'Acier Empty Re: [Lettres de Sang 12] – Les Hommes d'Acier

Message par Zekka Dim 7 Juin 2015 - 21:52

Oki doki
Non ça n'a pas gâcher la lecture.
Et exact pour l'Empereur, j'avais ommi ce détail sur sa puissance omnipotente :p
Zekka

Zekka
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1249
Age : 28
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

[Lettres de Sang 12] – Les Hommes d'Acier Empty Re: [Lettres de Sang 12] – Les Hommes d'Acier

Message par - Talos - Lun 8 Juin 2015 - 17:48

Et une reconquête, une !

La réalité de la prophétie donne un vrai dynamisme à ton texte, c'est vraiment sympa ! Le fait d'avoir décrit les équipements Astartes à travers le regard d'hommes ordinaires a vraiment sonné comme un glas annonçant l'arrivée de l'Imperium.

Très très cool à lire, bravo ! Wink


-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------



Mon récit en cours sur la VIIIème Légion :
Leviathan - Blog
Leviathan - Black Librarium
Mes reportages historiques, c'est par là : Ad Memoriam



"Mourez comme vous avez vécu, fils de la VIIIème Légion. Drapés de nuit." Konrad Curze.
"Vous êtes une race de proies, rien de plus, rien de moins." Asdrubael Vect.


[Lettres de Sang 12] – Les Hommes d'Acier Sml_ga10      
- Talos -

- Talos -
Maitre de chapitre
Maitre de chapitre

Messages : 2312
Age : 31
Localisation : Covenant of Blood

https://leviathan-a-night-lords-story.blogspot.com/2020/07/ave-d

Revenir en haut Aller en bas

[Lettres de Sang 12] – Les Hommes d'Acier Empty Re: [Lettres de Sang 12] – Les Hommes d'Acier

Message par Anton Narvaez Lun 15 Juin 2015 - 14:11

Excellent Texte!

J'ai d’abord cru que ce texte parlait des Techo-Barbares de Terra, et que les hommes d'acier était les robots prohiber par l'Humanité.

Bref, ce n'était pas ça.
Le récit est néanmoins superbe, et vraiment original.
Il laisse la place à l'imagination, et ça j'achète.
Le Texte est peut-être un peu Hors-thème, mais j'adore.
Anton Narvaez

Anton Narvaez
Sergent Space Marine
Sergent Space Marine

Messages : 650
Age : 30
Localisation : Savoie

Revenir en haut Aller en bas

[Lettres de Sang 12] – Les Hommes d'Acier Empty Re: [Lettres de Sang 12] – Les Hommes d'Acier

Message par Argel Tal Lun 15 Juin 2015 - 14:28

J'ai pensé exactement la même chose qu'Anton, à une histoire sur Terra lors des préludes de la Grande Croisade. Je me suis moi aussi trompé Wink
Un texte fluide, original et qui ne tombe pas dans la monotonie, d'ailleurs je trouve que les zones de floues sont inexistantes.
De plus, j'ai vraiment adoré la nouvelle La Dernière Église ou l'Empereur se montre sous une apparence humaine simple. Cela a produit exactement le même effet dans ces deux nouvelles lorsque l'Empereur se montre sous sa véritable forme. Bref un grand bravo à toi pour ces 2000 mots Smile
Argel Tal

Argel Tal
Space Marine
Space Marine

Messages : 427
Age : 22
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

[Lettres de Sang 12] – Les Hommes d'Acier Empty Re: [Lettres de Sang 12] – Les Hommes d'Acier

Message par Caddon Varn Jeu 18 Juin 2015 - 7:48

Merci beaucoup pour tous ces retours...^^


"In darkness, all men are equal. Save those who embrace it."
                                                                   - Kayvan Shrike
Caddon Varn

Caddon Varn
Vétéran Space Marine
Vétéran Space Marine

Messages : 619
Age : 21
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

[Lettres de Sang 12] – Les Hommes d'Acier Empty Re: [Lettres de Sang 12] – Les Hommes d'Acier

Message par Emperor Dim 5 Juil 2015 - 13:21


S'il y a une chose que j'aime bien à 40K, c'est les anachronismes liés à la disparité technologique des mondes de l'Imperium. Et avec cette planète encore à l'état médiéval bouleversée par les quelques reliques militaires ressurgies tout droit du Moyen-âge technologique, ton texte rend parfaitement justice à ça.

Un texte sympa à lire, et les réactions des péons face à la technologie sont réalistes.
Pour le coup la dernière phrase est vraiment prémonitoire. Smile



[Lettres de Sang 12] – Les Hommes d'Acier 439568inquisitor3
Emperor

Emperor
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 4585

Revenir en haut Aller en bas

[Lettres de Sang 12] – Les Hommes d'Acier Empty Re: [Lettres de Sang 12] – Les Hommes d'Acier

Message par - Ghost of Arkio - Dim 5 Juil 2015 - 20:05

+1 pour cette période trop rarement exploitée!

J'étais le bon client:
- au début, je pensais que tu nous entraînais dans du battle,
- ensuite dans les guerres d'unification
- et après oui, dans une mythologie/planète avec ce genre de BG où on devine sous la surface la chronologie de ce qui s'est passé durant la Longue Nuit.

Style et texte maîtrisé, ortho, mise en page, et tu as même gardé le temps au présent de l'intro !
et avec le dosage humour/epic qu'on aime à 40k.
+ Chute bien ménagée avec l'amertume du perso principal.

What else? Very Happy

EDIT: par contre oui, tu t'es distancié de l'intro (tu le fait souvent en fait), mais tu as bien le format des LdS en mains, alors je vais pas me plaindre!
- Ghost of Arkio -

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 10968

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

[Lettres de Sang 12] – Les Hommes d'Acier Empty Re: [Lettres de Sang 12] – Les Hommes d'Acier

Message par Vlad Dim 5 Juil 2015 - 22:43

Je rejoins Emperor et Ghost, +1 pour avoir eu l'idée d'exploiter ''l'anachronisme'' de 40k ! J'aime beaucoup la façon dont tu le racontes, et comment tu as pensé les réactions des personnages. C'est crédible et ça s'insère bien dans 40k.

Ton texte est bien écrit, fluide et très bien mis en page, la fin est elle aussi bien maitrisée et amenée.

Bravo !


[Lettres de Sang 12] – Les Hommes d'Acier Helder10
Vlad

Vlad
Primarque
Primarque

Messages : 3562
Age : 31

Revenir en haut Aller en bas

[Lettres de Sang 12] – Les Hommes d'Acier Empty Re: [Lettres de Sang 12] – Les Hommes d'Acier

Message par - Ghost of Arkio - Dim 5 Juil 2015 - 22:48

Encore qu'un anachronisme est une erreur chronologique par définition;
mais là on est en mode "fluff-compatible" Smile

Ca donne envie de revenir dans Prospero Burn ou les rues de Terra dans The Outcast Dead!
- Ghost of Arkio -

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 10968

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

[Lettres de Sang 12] – Les Hommes d'Acier Empty Re: [Lettres de Sang 12] – Les Hommes d'Acier

Message par Vlad Dim 5 Juil 2015 - 22:58

Exact ! Wink

Ghost a écrit:Ca donne envie de revenir dans Prospero Burn ou les rues de Terra dans The Outcast Dead!

Complétement d'accord !


[Lettres de Sang 12] – Les Hommes d'Acier Helder10
Vlad

Vlad
Primarque
Primarque

Messages : 3562
Age : 31

Revenir en haut Aller en bas

[Lettres de Sang 12] – Les Hommes d'Acier Empty Re: [Lettres de Sang 12] – Les Hommes d'Acier

Message par Caddon Varn Jeu 9 Juil 2015 - 13:03

Merci encore pour ces retours enthousiastes !
C'est vrai que j'ai du mal à me tenir à l'atmosphère imposée par l'intro, j'ai plutôt tendance à la mettre de côté le plus tôt possible... Embarassed .
Je ferai plus d'efforts la prochaine fois...^^


"In darkness, all men are equal. Save those who embrace it."
                                                                   - Kayvan Shrike
Caddon Varn

Caddon Varn
Vétéran Space Marine
Vétéran Space Marine

Messages : 619
Age : 21
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

[Lettres de Sang 12] – Les Hommes d'Acier Empty Re: [Lettres de Sang 12] – Les Hommes d'Acier

Message par - Ghost of Arkio - Jeu 9 Juil 2015 - 15:30

Caddon Varn a écrit:j'ai plutôt tendance à la mettre de côté le plus tôt possible...  Embarassed .
Je ferai plus d'efforts la prochaine fois...^^

Je suis pas convaincu, là Smile

Mais qu'est-ce que tu veux, c'est toi le gagnant et pour la prochaine, bonne nouvelle=
c'est toi qui doit faire l'intro de la LdS 13 ! rire1
- Ghost of Arkio -

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 10968

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

[Lettres de Sang 12] – Les Hommes d'Acier Empty Re: [Lettres de Sang 12] – Les Hommes d'Acier

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum