Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

[Lettres de Sang 13] De cuir et de shrapnel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Lettres de Sang 13] De cuir et de shrapnel Empty [Lettres de Sang 13] De cuir et de shrapnel

Message par Emperor Lun 17 Aoû 2015 - 19:50


DE CUIR ET DE SHRAPNEL


"La chaleur était écrasante. Un soleil de plomb martelait les étendues de sables brûlants hostiles à la moindre trace de vie naturelle.
Seules quelques tâches sombres et mouvantes se détachaient dans l'air brûlant, formant un étrange contraste avec la blancheur éclatante des lieux.
Après des jours de traversée, ils arrivaient à l'instant critique de leur quête; ils approchaient enfin de leur objectif. Leur guide les stoppa d'un geste. Ils touchaient au but.
Derrière cette dune..."


Une boule de haine et de matière fécale. C’est ainsi que l’on pourrait définir le modeste et nauséabond bestiau qui à l’heure actuelle déploie des efforts démesurés pour s’ensabler sur le versant du monticule calcaire.

Les premières couches de ce sol crayeux avaient été les plus faciles à déblayer, mais la bête s’attaque maintenant à une strate de sédiments infiniment plus vieille et plus coriace à creuser. Ses pattes courtaudes mais néanmoins puissantes ne se prêtent guère à l’exercice, plus adaptées qu’elles sont à la course sur terrain plat ou à la préhension des proies.

Son corps, cette sorte d’énorme vessie rougeâtre et graisseuse, se dandine d’une manière ridicule tout en émettant de copieuses flatulences tandis que l’animal tâche d’accomplir on ne sait trop quelle activité sournoise en s’enlisant de la sorte. Son cuir tanné est rendu luisant par l’effort, ce qui d’une part n’arrange rien à son odeur naturellement écœurante et d’autre part permet aux grains de sable de venir coller à sa peau pustuleuse, cachant ainsi une bonne partie de sa silhouette repoussante.

Les petits grognements qu’il pousse pourraient paraître pitoyables, ils sont en réalité retenus afin de ne pas alerter sa cible.

Un son métallique. L’animal s’arrête net, ayant reconnu ce bruit entre mille. C'est en effet l'une des trois variantes sonores qu'il est capable d’appréhender. Sa tête - ou plutôt la partie avant de son abdomen qui lui fait office de tête - s’abaisse tandis qu’il vient flairer sa découverte de ses larges naseaux écumants. Il se rend compte qu'en creusant de ses petits membres maladroits, il vient de buter sur une sorte de long coffre métallique.

C’est une ancienne cantine militaire datant de l’époque où ces terres désolées étaient encore un réseau de pistes à chars pour les compagnies désertiques de Tallarn.

Il a de la chance, car aussi invraisemblable que cela puisse paraître, l'objet fait partie de son régime alimentaire. Une large gueule garnie de dents acérées s’abaisse avant d’entamer avec voracité le métal de la malle. Il ne le sait pas mais cela ne l’en rendra que plus létal lorsque le moment sera venu.

Il ne faut à la bête que trois minutes pour venir à bout de sa découverte, sa robuste dentition arrachant d’énormes copeaux corrodés à chaque bouchée, aussi facilement que s’il mastiquait la chair tendre d’un grox. Ce faisant, il vient alimenter un système digestif tellement improbable qu’il ferait boguer les plus grands esprits de la Divisio Xenologis s’ils venaient à l’étudier.

Car il est l'une des formes de vie les plus étranges de la galaxie, un Squig. Et pas n'importe quel genre puisque c'est un Squig bombe. Et voici comment les orks, ses maîtres, l'utilise lui et ses congénères.


[Lettres de Sang 13] De cuir et de shrapnel 444746BombSquig


Tout d'abord, l'animal subissait un intense programme d'engraissement pendant une durée variant de plusieurs semaines à quelques mois selon la sous-espèce et les ressources disponibles sur place. Réduit à la condition d’esclave, on le nourrissait quotidiennement selon un régime à base de déchets métalliques et d’une solution de champignons fermentés à haute teneur en hydrocarbure.

Quand le Squig arrivait à maturité, c'est-à-dire lorsqu’il atteignait une certaine taille ou bien lorsque ses gaz chroniques devenaient franchement insupportables pour les éleveurs, on l'équipait alors du fameux "paktage de splosifs". Il y avait deux manières de procéder.

La méthode la plus employée chez les peaux vertes consistait à munir le xéno d'un harnais grossier sur lequel étaient placés diverses bombinettes kustom et autres pains de matière détonante.

La seconde, plus compliquée mais aussi plus intéressante puisqu'elle permettait de cacher jusqu'au dernier moment la véritable menace à l'adversaire, était aussi la plus douloureuse pour la bête. Ce qui n'empêchait nullement les mékanos d'y avoir recours presque aussi souvent que la première tant leur considération pour la notion de cruauté envers les animaux était proche du néant. La méthode, donc, consistait à implanter chirurgicalement les divers explosifs à l'intérieur même du sujet.

Une fois dûment préparé, et lorsqu'il n'était pas tout simplement balancé au petit bonheur la chance sur le champ de bataille, le Squig était placé de manière "stratégique" -selon la définition ork du terme- ce qui revenait le plus souvent à le mettre en plein milieu du champ de bataille, mais caché !

L'animal étant trop idiot pour comprendre qu'on attendait de lui qu'il reste gentiment planqué sur place jusqu'à ce qu'un ennemi se présente, il incombait au Bizarboy du clan de lui suggérer psychiquement la marche à suivre.

En présence de la cible, le bestiau s’approchait de manière sournoise suite à une posture embusquée ou bien via une attaque frontale totalement assumée, pour peu que ses maîtres en aient un troupeau entier et ne soient pas trop regardant sur les pertes.

Arrivé au contact, le Squig bousculait l'infortunée victime avant d'ajouter éventuellement un coup de dents au malheureux, potentiellement agrémenté d'un revers de griffes, puis la queue prenait le relais en fouettant méchamment l'opposant afin de le mettre au sol. Celui-ci se retrouvait alors juste au bon endroit pour recevoir en pleine figure l'un des pets magistraux propres à l'espèce.

Bousculade, morsure, tranchage, asphyxie. Voici ce à quoi vous vous exposiez face au Squig, mais cela ne s'arrêtait bien évidemment pas là.

Sur le terrain, on assignait à chaque Squig un gretchin qui était chargé de le suivre afin de déclencher son explosion le moment venu à l’aide d'un rudimentaire détonateur radioguidé (si possible une fois le grot bien à l’abri derrière un gros rocher à plusieurs dizaines de mètres de distance). C'est là que les débris métalliques ingérés par la bête intervenaient puisqu'ils étaient alors propulsés en autant de shrapnels lors de la conflagration.

En prévision du cas où cela ne fonctionnait pas, ce qui arrivait plus souvent qu'on ne le croie, le grot était également équipé d'une pétoire afin de tirer sur le chargement hautement explosif de l'animal et déclencher l'explosion "à l'ancienne". Toutefois, cela nécessitait que le tireur dispose de compétences de visée décentes, ce qui arrivait rarement.

Tous ces éléments techniques expliquaient le faible taux de réussite des unités de Squigs bombes.





C'est donc vers ce léger danger que se dirigent les trois individus. Pour l'heure, ils viennent de s'arrêter après que le premier ait levé le poing à la manière militaire signifiant "On stoppe et on ne fait pas de bruit sous peine d'aboutir à la cessation des fonctions vitales de tout le monde".

Des yeux plissés par la luminosité ambiante et encroutés de cristaux de sel observent avec attention l’étendue aride. Leur propriétaire a un mauvais pressentiment. Durant un bref instant, il a aperçu une étrange projection de sable en provenance de derrière la dune.

Sûrement le vent, lâche l’un des deux autres, qui l’a repéré aussi.

Pour une fois, Jenkins semble tempéré, un fait assez rare pour être signalé. Car l’individu est ce que l’on pourrait appeler un forcené. Son corps bardé d’augmentiques est le fruit d’une inconscience inégalée. Plaque faciale autogreffante : charge inconsidérée sur Dametor. Servo-poignet à son bras d’arme : engagement précipité contre des contrebandiers. Jambes augmentiques en tungstène : assaut impulsif contre un nid de Vespides, etc.

Localisé à ce point ?

Possible, insiste-t-il en haussant les épaules dans un ronronnement hydraulique.

Je ne crois pas aux coïncidences.

Jenkins crache un glaviot sanguinolent aux pieds du guide puis rebrousse chemin vers la troisième silhouette.


Le visage crevassé du chef lui exprime l’étendue de son mécontentement. À cette distance, sa figure ressemble à la vue topographique d’un terrain de manœuvre, avec ses anciennes balafres et ses boursouflures cicatricielles qui forment autant de vallons et de relief positif.

Un peu de respect Jenkins, il vient de Terra.

Terra ?

Oui.

Sérieux, Terra ?

Oui, Terra. Tu sais bien. Surpopulation, nuages toxiques, miséreux fanatiques, Empereur de mes deux. Terra !

Redites ça encore une fois et j'vous troue l'cul, sergent !
crache Jenkins, qui est aussi le dévot du groupe.

Le chef esquisse un rictus qui vient réagencer son hideuse topographie faciale. Il se lasse lui aussi de cette patrouille.

Bon allez, j'crois qu’on a fait le tour. FINEX.

FINEX. Fin de l'exercice. Un mot que Jenkins apprécie grandement tant il est synonyme de retour à la base et de rations chaudes.

Il se retourne pour héler le guide mais pousse un juron lorsqu’il voit que celui-ci a pris l’initiative d’aller explorer la dune, qu’il gravit en ce moment-même d’une démarche assurée par la douzaine d’années qu’il a passées dans le désert. Jenkins se lance à sa poursuite en compagnie du chef, qui maugréé après le manque de discipline des civils.

Ils le rattrapent au sommet. L’homme est immobile et scrute ce qui apparait comme une petite bosse venant déformer la surface plane du sable.

Y’a quelque chose là-dessous.

J’ai déjà vu ça. Un train de roulement de chenille qui sera resté pourrir ici. Comme je le disais au soldat Jenkins, la patrouille est terminée. On rentre au camp.

Et puis quoi encore ! Dans le doute on ne vérifie pas, c’est ça ? Votre incurie est inacceptable ! Je ferai un rapport à votre supérieur, soyez-en sûrs.

Hé bien allez vérifier si ça vous chante ! Seulement, si vous tombez sur une shu-mine ou un IED peau verte, ne venez pas vous plaindre quand vos guiboles auront sautées !


Ils sont encore en train de s’invectiver lorsque le monceau de sable explose, révélant une créature grotesque tout en rondeur et en mâchoires.

D’un commun réflexe, le guide et le chef de patrouille reculent de plusieurs pas. Familiers des conflits contre les orks, ils ont tout de suite reconnus la menace, ce qui n’est pas le cas de Jenkins, qui voit rouge et incrimine la lâcheté dont font preuve ses compagnons tout en dégainant son poignard tronçonneur.

Qu’attendez-vous, maudits pleutres ! Il est seul, qu’avez-vous à craindre ?

Sa carcasse artificielle émet un tonnerre de grincements lorsqu’il s’élance au pas de charge, beuglant d’une colère primale.

Jenkins, non !


Le Squig s’élance à la rencontre de sa proie, rendu frénétique par la haute teneur en métal de celle-ci.





Redak se sait planqué comme il faut. Sa fragile gorge de gretchin est congestionnée par la soif car cela fait des heures qu’il attend, tapis dans le sable, qu’une des patrouilles z’humaines tombent sur son familier.

Sa tâche est ingrate, il le sait, mais néanmoins nécessaire. Sans lui, l’intérêt du Squig serait super limité…

De ses petits yeux enflés par la conjonctivite, il observe avec attention son compagnon se jeter sur l’humain qui ose le défier au corps à corps. Cela le fait ricaner. Quel crétin.

Il sort de sa besace l’étrange dispositif qui, normalement, devrait lui permettre de faire un carton. Il espère que ça va marcher ce coup-ci.

Tirant la langue de concentration, il s’applique à pointer le devant de l’appareil vers le Squig… mais il ne peut s’empêcher de retenir son geste au dernier moment. Cela fait longtemps qu’il s’occupe de lui, depuis le jour où il est allé le voler à sa mère alors qu’il n’était pas plus gros qu’une balle de klougf. C’est qu’il s’y est attaché à ce petit…

M’enfin. Il appuie sur le bouton.





Que… Que s’est-il passé ? Jenkins lève douloureusement la tête et contemple son corps ravagé. Il y a tellement de sang. Le sable est noirci sur des dizaines de mètres autour d’un gros cratère. Le fond en est vitrifié et de la fumée épaisse, âcre, s’en échappe encore. Nulle trace de l’immonde bête qui les a attaqués. Il ne comprend pas.

Un peu plus loin, ses deux camarades sont réduits à l’état de pulpe. Il doit uniquement à son anatomie augmentée de ne pas être dans le même état…

Celle-ci est d’ailleurs éparpillée aux alentours. Il reconnaît son bras droit dans la pièce de métal trouée et à moitié fondue qui gît un peu plus loin. Quant au paquet de tuyaux plastifiés qui lui fait office d’intestins depuis Dametor, il est à présent étalé sur le sable chaud.

Jenkins crache un phlegme de résidus fibreux avant de s’effondrer. Il semble que ça s’arrête là pour lui. FINEX.



/2000 mots/



[Lettres de Sang 13] De cuir et de shrapnel 439568inquisitor3
Emperor

Emperor
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 4586

Revenir en haut Aller en bas

[Lettres de Sang 13] De cuir et de shrapnel Empty Re: [Lettres de Sang 13] De cuir et de shrapnel

Message par Variel Lun 17 Aoû 2015 - 20:31

Très sympa !
J'ai bien aimé ta description des Squigs, et puis quels bande de crétins ces z'humains...

EDIT : Ah oui j'oubliais... ça mérite un +1


Dernière édition par Huron Sombrecoeur le Jeu 20 Aoû 2015 - 10:20, édité 1 fois


- Si Variel réchappe vivant de cette folie, il viendra chercher l'enfant une de ces nuits, où que tu te caches.
- Il ne nous trouvera peut-être pas.
L'hilarité de Talos finit par se calmer, mais il continua à sourire.
- Prie pour qu'il ne le fasse pas.

nightlords

Venez voir :
- Les Hawk Angels / - LdS 11 / - 19h Grand Company des Iron Warriors (figurines)
Variel

Variel
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1073
Age : 19
Localisation : Echo of Damnation

Revenir en haut Aller en bas

[Lettres de Sang 13] De cuir et de shrapnel Empty Re: [Lettres de Sang 13] De cuir et de shrapnel

Message par - Talos - Lun 17 Aoû 2015 - 21:38

Hahaha franchement j'ai failli en chopper une crampe aux abdos rire2

Comme toujours, un style fin et choisi avec des adjectifs clairs et efficaces, la bonne formule okay

Mention spéciale pour la référence qui se passe de commentaire tant l'inspiration est bonne :

Spoiler:
[Lettres de Sang 13] De cuir et de shrapnel Photo-10

Un +1 largement mérité tant pour l'excellent "portrait" des Squigs et de leur conditionnement que pour les tranches de rires qui agitent encore de soubresauts ma cage thoracique rire1


-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------



Mon récit en cours sur la VIIIème Légion :
Leviathan - Blog
Leviathan - Black Librarium
Mes reportages historiques, c'est par là : Ad Memoriam



"Mourez comme vous avez vécu, fils de la VIIIème Légion. Drapés de nuit." Konrad Curze.
"Vous êtes une race de proies, rien de plus, rien de moins." Asdrubael Vect.


[Lettres de Sang 13] De cuir et de shrapnel Sml_ga10      
- Talos -

- Talos -
Maitre de chapitre
Maitre de chapitre

Messages : 2318
Age : 31
Localisation : Covenant of Blood

https://leviathan-a-night-lords-story.blogspot.com/2020/07/ave-d

Revenir en haut Aller en bas

[Lettres de Sang 13] De cuir et de shrapnel Empty Re: [Lettres de Sang 13] De cuir et de shrapnel

Message par Zekka Mar 18 Aoû 2015 - 10:25

Excellent texte ^^
On visualise parfaitement le petit gretchin et sa langue tirée
Et la référence que Vect a trouvé passe parfaitement dans le contexte pour une remarque de sergent de la GI las et désabusé ^^

Par contre le gretchin est-il béni de Gork ou Mork pour avoir assez de chance pour activer les bombes du premier coup, vu le taux de réussite théorique ? ^^
Zekka

Zekka
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1250
Age : 28
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

[Lettres de Sang 13] De cuir et de shrapnel Empty Re: [Lettres de Sang 13] De cuir et de shrapnel

Message par Emperor Mar 18 Aoû 2015 - 17:15


Merci les gars ! Content de me voir confirmé que le côté humour ressort de mon texte car je l'ai rédigé dans cette optique là avant tout. Mais quand on a le museau dedans c'est toujours dur de savoir si cela va fonctionner ou si ça relève de la private joke destinée au flop ou à seulement quelques rares personnes partageant un même état d'esprit. On verra ce qu'il en est pour les autres.


Mention spéciale pour la référence qui se passe de commentaire tant l'inspiration est bonne

Bien vu Vect, c'est bien du cousin Avi ! Smile Je suis un gros gros fan de Snatch, une référence ultime pour moi. Et il me plaît de parsemer mes écrits de références diverses à chaque fois (ce n'est d'ailleurs pas la seule ici). Une sorte de hobby dans le hobby ^^


Par contre le gretchin est-il béni de Gork ou Mork pour avoir assez de chance pour activer les bombes du premier coup, vu le taux de réussite théorique ? ^^

Aha j'admets, mais béni par la limite de mots plutôt !

Car le pire c'est que je voulais vraiment caser du Gork/Mork et du grot qui peste contre son matériel défectueux puis galère à viser avec sa pétoire et sa conjonctivite ^^ Mais les 2k mots sont encore une fois trop vite arrivés. pirat



[Lettres de Sang 13] De cuir et de shrapnel 439568inquisitor3
Emperor

Emperor
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 4586

Revenir en haut Aller en bas

[Lettres de Sang 13] De cuir et de shrapnel Empty Re: [Lettres de Sang 13] De cuir et de shrapnel

Message par - Talos - Mar 18 Aoû 2015 - 19:28

Emperor a écrit:
Je suis un gros gros fan de Snatch, une référence ultime pour moi.

Qui ne l'est pas ? What a Face

Par ailleurs, le personnage de Jenkins a tendance à me rappeler Tony Dents-de-plomb avec ses bioniques de partout Wink

Vraiment le côté comique ressort à merveille, sans tomber dans le gag non plus. Et cela relève, paradoxalement, de ton sérieux qui n'est plus à prouver. Je ne fais pas de la lèche mais ton Pharmakon m'avait révélé le talent de ta plume, et un grand respect envers toi est né ce jour là Smile
Je jalouse quelque peu la facilité avec laquelle tu mélanges les styles Rolling Eyes


-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------



Mon récit en cours sur la VIIIème Légion :
Leviathan - Blog
Leviathan - Black Librarium
Mes reportages historiques, c'est par là : Ad Memoriam



"Mourez comme vous avez vécu, fils de la VIIIème Légion. Drapés de nuit." Konrad Curze.
"Vous êtes une race de proies, rien de plus, rien de moins." Asdrubael Vect.


[Lettres de Sang 13] De cuir et de shrapnel Sml_ga10      
- Talos -

- Talos -
Maitre de chapitre
Maitre de chapitre

Messages : 2318
Age : 31
Localisation : Covenant of Blood

https://leviathan-a-night-lords-story.blogspot.com/2020/07/ave-d

Revenir en haut Aller en bas

[Lettres de Sang 13] De cuir et de shrapnel Empty Re: [Lettres de Sang 13] De cuir et de shrapnel

Message par Emperor Mer 19 Aoû 2015 - 16:20


Oulah bah merci pour tous ces compliments, c'est sympa ! ^^

Si mes écrits t'intéressent tu peux aussi aller voir mes anciennes LDS si tu veux. Wink Il y en a même une (ma première) où l'on retrouve le gretchin susnommé. Smile


Et j'aime bien mélanger sérieux et humour comme tu dis, car c'est un style que j'adore lire moi-même (en Warhammer il y a C L Werner notamment qui joue pas mal sur ce registre).



[Lettres de Sang 13] De cuir et de shrapnel 439568inquisitor3
Emperor

Emperor
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 4586

Revenir en haut Aller en bas

[Lettres de Sang 13] De cuir et de shrapnel Empty Re: [Lettres de Sang 13] De cuir et de shrapnel

Message par Caddon Varn Ven 28 Aoû 2015 - 14:58

Super texte ! Je me suis bien marré ! ^^
J'adore le passage du point de vue du gretchin, il est génial !

Ah, et comme on dit, +1 ^^


"In darkness, all men are equal. Save those who embrace it."
                                                                   - Kayvan Shrike
Caddon Varn

Caddon Varn
Vétéran Space Marine
Vétéran Space Marine

Messages : 619
Age : 21
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

[Lettres de Sang 13] De cuir et de shrapnel Empty Re: [Lettres de Sang 13] De cuir et de shrapnel

Message par Capitaine He'stan Lun 14 Sep 2015 - 17:49

Excellent, j'adore l'hésitation (courte) du grot pour faire exploser le squigs, sa mérite un plusun


Dans le feu de la bataille, sur l'enclume de la guerre !
salamanders
Capitaine He'stan

Capitaine He'stan
Scout
Scout

Messages : 55
Age : 21
Localisation : Nocturne

Revenir en haut Aller en bas

[Lettres de Sang 13] De cuir et de shrapnel Empty Re: [Lettres de Sang 13] De cuir et de shrapnel

Message par - Ghost of Arkio - Sam 26 Sep 2015 - 11:20

Je ne peux pas nier, +1 sur ce coup là; rire1
Autant c'est hyper dur de pouvoir écrire sur cette race sous estimée de 40k, autant tu aurais bien pu te contenter de la 1ère partie tant elle est cohérente et bien menée, et autant c'est justement difficile de bien doser humour et sérieux à 40k; mais tu as bien utilisé et l'intro et les 2000 mots jusqu'au dernier mot.

Thème original, bien relu et aéré, il manquerait cependant juste les "- " ou guillemets pour mieux identifier les dialogues.

Et oui Vect, je te conseille de chercher dans les vieilles LdS car Emperor nous a habitué à sa bonne recette à la Ciaphas Cain dosant humour et sérieux avec un vocabulaire et un style imagé toujours aussi riches et fleuries. Smile
- Ghost of Arkio -

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 10969

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

[Lettres de Sang 13] De cuir et de shrapnel Empty Re: [Lettres de Sang 13] De cuir et de shrapnel

Message par Emperor Sam 26 Sep 2015 - 23:49


Merci pour vos avis ! Content de voir que la plupart d'entre vous sont réceptifs aux touches de lol que j'essaye de mettre. J'avoue avoir un petit moment d'appréhension concernant cet aspect à chaque fois que je poste ce genre de récit car le bide ou les relents de private joke peuvent si vite arriver.

il manquerait cependant juste les "- " ou guillemets pour mieux identifier les dialogues.

Tu as raison, l’italique ne suffit peut-être pas en fait. Je veillerai à en mettre les prochaines fois, quitte à les coller au texte pour ne pas que ça décompte des mots " pour rien " ^^ Thx pour ce retour sur la lisibilité !


car Emperor nous a habitué à sa bonne recette à la Ciaphas Cain

C'est vrai que je vous balance quasi à chaque fois la même tambouille, va falloir que je pense à me renouveler un de ces quatre rire1 Mais merci pour la comparaison flatteuse !



[Lettres de Sang 13] De cuir et de shrapnel 439568inquisitor3
Emperor

Emperor
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 4586

Revenir en haut Aller en bas

[Lettres de Sang 13] De cuir et de shrapnel Empty Re: [Lettres de Sang 13] De cuir et de shrapnel

Message par - Ghost of Arkio - Dim 27 Sep 2015 - 8:56

Non-non, tu tiens le bon créneau ; il faut faire ce qui nous plait le mieux d'écrire, même si ça peut paraître répétitif il y a toujours moyen de renouveler le genre. Mitchel a bien fait 9 tomes, t'as de la marge Wink

Et non, les tirés ne sont pas comptés comme des mots (word/open office/google doc).
comme je suis revenu brekouille sur les fautes d'orthographe, fallait bien que je trouve quelque chose!

Et n'hésite pas sur les orks (on a si peu de textes sur eux), j'ai eu l'impression que tu les maîtrises bien. rire1
- Ghost of Arkio -

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 10969

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

[Lettres de Sang 13] De cuir et de shrapnel Empty Re: [Lettres de Sang 13] De cuir et de shrapnel

Message par Emperor Dim 27 Sep 2015 - 12:31


Yes, j'adore l'esprit peaux-vertes, même si je ne crois pas encore avoir fait d'orks mais seulement du gretchin, et du squig donc. Mais c'est vrai que c'est une piste que j'aimerais explorer, dès qu'une intro m'en donnera la possibilité en fait :p

Et non, les tirés ne sont pas comptés comme des mots

Ah oui tiens, je viens de vérifier ça. C'est bon à savoir. Smile Par contre ça ne marche pas pour les tirets de césure, ceux que j'utilise d'habitude (à tort, j'admets).



[Lettres de Sang 13] De cuir et de shrapnel 439568inquisitor3
Emperor

Emperor
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 4586

Revenir en haut Aller en bas

[Lettres de Sang 13] De cuir et de shrapnel Empty Re: [Lettres de Sang 13] De cuir et de shrapnel

Message par Vlad Dim 27 Sep 2015 - 18:23

Eh bien !

Toujours aussi fan de ta façon d'écrire et de comment tu arrives à mettre de l'humour dans tes récits, chose que je trouve difficile et avec laquelle j'ai vraiment du mal !

+1 aussi pour l'originalité du texte et de l'histoire, les squigs ne pouvaient pas rêver plus bel honneur que de se retrouver sujet d'une LdS ! Du coup, j'espère que la futur intro' te permettra de mettre les peaux-vertes à nouveau en avant !

Encore bravo à toi ! Smile


[Lettres de Sang 13] De cuir et de shrapnel Helder10
Vlad

Vlad
Primarque
Primarque

Messages : 3562
Age : 31

Revenir en haut Aller en bas

[Lettres de Sang 13] De cuir et de shrapnel Empty Re: [Lettres de Sang 13] De cuir et de shrapnel

Message par BlooDrunk Mar 29 Sep 2015 - 10:56

Excellent Emperor! plusun

Comme d'hab j'aime beaucoup ce que tu as produit!
Marrant, réaliste-40k et original!

- Quelque chose à déclarer?
- Oui, n'allez pas sur Tallarn!
Razz

ps: prochain challenge un texte 100% orks? ça serait nickel! ork


[Lettres de Sang 13] De cuir et de shrapnel 30k-le10
BlooDrunk

BlooDrunk
Modérateur
Modérateur

Messages : 8763
Age : 38
Localisation : Sarum 57

Revenir en haut Aller en bas

[Lettres de Sang 13] De cuir et de shrapnel Empty Re: [Lettres de Sang 13] De cuir et de shrapnel

Message par Emperor Sam 3 Oct 2015 - 13:28


Thx !

Je vais essayer de caser du vert la prochaine fois, si l'intro le permet ^^



[Lettres de Sang 13] De cuir et de shrapnel 439568inquisitor3
Emperor

Emperor
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 4586

Revenir en haut Aller en bas

[Lettres de Sang 13] De cuir et de shrapnel Empty Re: [Lettres de Sang 13] De cuir et de shrapnel

Message par Caddon Varn Sam 3 Oct 2015 - 16:12

Donc si TU le permets, non ?
J'crois que c'est tout décidé, alors...^^


"In darkness, all men are equal. Save those who embrace it."
                                                                   - Kayvan Shrike
Caddon Varn

Caddon Varn
Vétéran Space Marine
Vétéran Space Marine

Messages : 619
Age : 21
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

[Lettres de Sang 13] De cuir et de shrapnel Empty Re: [Lettres de Sang 13] De cuir et de shrapnel

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum