Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

[Portrait de Noël 2015] Caddon Varn (le vrai...!) - Arcanes psychiques : La Divination

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Portrait de Noël 2015] Caddon Varn (le vrai...!) - Arcanes psychiques : La Divination Empty [Portrait de Noël 2015] Caddon Varn (le vrai...!) - Arcanes psychiques : La Divination

Message par Caddon Varn Sam 12 Déc 2015 - 18:18

Salut à tous !
Voici enfin le portrait du (vrai) frère-capitaine Caddon Varn des GK, mon personnage préféré de l'univers Warhammer 40000. (on comprend mieux le pseudo...^^)
Par contre, j'ai bien peur de n'avoir ni illustration spéciale ni figurine à vous proposer pour mon personnage...^^'

Avant d'attaquer cette lecture, veuillez d'abord (re?)lire ma LDS 11, dont ce texte est la suite directe.

Bonne lecture !! Very Happy

[Portrait de Noël 2015] Caddon Varn (le vrai...!) - Arcanes psychiques : La Divination



(l'action de ce récit se déroule principalement en 406.M41, datation impériale)


Ses pas résonnaient sur le marbre veiné de rose des marches du Pinacle d'Argent. Absorbé dans ses pensées, il continuait lentement son ascension, avec pour unique compagne la solitude qu'il côtoyait depuis maintenant près de dix ans.
Car il était le dernier à arpenter ces dédales à la lueur vacillante des cierges de cire noire, le dernier à gravir ces escaliers de roche terrane d'un autre âge. Il était le dernier à ressentir sur ses épaules le fardeau de celui dont dépend le destin d'un chapitre entier.
Torcrith était le dernier Prognosticar des Grey Knights.

Il salua les deux paladins chargés de garder la lourde porte d'airain en haut de l'ultime marche du Pinacle. L'un d'eux activa le mécanisme d'ouverture psychique des vantaux tandis que le deuxième procédait à l'usuelle authentification mentale du Prognosticar.
Les guerriers d'élite lui retournèrent finalement son salut alors qu'il pénétrait dans le vaste complexe de l'Augurium.

Torcrith aimait l'odeur familière de ce lieu, le seul qu'il pouvait considérer comme son foyer, une odeur de cire et d'encens, mêlée à la fragrance entêtante des huiles bénies et aux relents métalliques du sang de ses prédécesseurs, avec lequel avaient été écrits les enchantements de protection accrochés aux murs des millénaires auparavant.
On distinguait à peine sous ces liasses de parchemins les miroirs d'argent poli qu'ils recouvraient.
L'atmosphère était étouffante, conséquence de ces milliers de bougies qui diffusaient constamment leur lumière tremblotante à travers les salles mystiques de l'Augurium.
Torcrith s'agenouilla au centre d'un pentacle doré qui luisait faiblement. Son reflet en face de lui le fixait intensément. Le reflet d'un homme fatigué, éreinté par la solitude et l'intense utilisation de ses facultés psychiques qui en servaient de compensation.

Les Prognosticars jouaient un rôle essentiel dans l'organisation du chapitre des Grey Knights. Seules leurs capacités de divination, leur permettant de lire les fluctuations de Warp pour en prédire les ouvertures vers le plan réel, rendaient les chasseurs de démons capables de prévoir les incursions démoniaques des mois, voire des années à l'avance, et d'y réagir en conséquence.
L'importance d'une telle tâche et son ampleur à l'échelle galactique impliquaient qu'il était presque impossible pour une poignée d'hommes d'avoir la prescience de toutes les incursions à venir, malgré une utilisation intensive de leurs talents.
Alors pour un seul...

Torcrith était au bord de l'épuisement, en dépit de sa constitution d'Astartes, épuisement qui se lisait déjà sur son visage, tant par les rides trop précoces apparues sur le contour de ses yeux que par l'expression figée de lassitude qu'on lisait dans ceux-ci.

En soupirant intérieurement, il se prépara à faire une fois de plus ce pourquoi il était né.
Il ferma les yeux.
Son esprit s'envola puis commença à se disperser. Il sentit s'y frotter les remous éthériques de l'Immaterium alors que sa conscience quittait peu à peu son corps.

Il partit.

…..

Il partit en claquant la porte.
Naia restait plantée là, dans l'entrée, la tête enfouie entre les mains.
« Non... Ne pars pas... » sanglota-t-elle. « Je... Je t'aime... »
Ce moment inévitable qu'elle redoutait depuis des mois était arrivé. Une suite de circonstances toujours plus prévisibles les avaient peu à peu rapprochés de cet instant précis, où elle avait sans succès tenté de le retenir tandis qu'il lui glissait entre les doigts.

D'abord la décision du régent de pousser le montant des taxes jusqu'à un niveau tel que c'en était obscène, puis la volonté de Ceyrin de prendre un deuxième travail, et cette autre femme qu'il y avait rencontré...

Et maintenant Naia était là, à deux pas de cette porte qui les éloignait tellement, telle une barrière infranchissable entre leurs deux mondes, la frontière scindant la nation déchirée...
Non !!
« Attends ! » La jeune femme se précipita sur la poignée et l'actionna d'un coup sec.
« Attends-m... »

Ceyrin avait toujours été quelqu'un de très démonstratif dans l'expression de ses sentiments, mais jamais elle ne l'avait vu à ce point déformé par la colère. Il était littéralement vert de rage, bien que le clair-obscur du couloir lui prête des reflets bleus et violets aux teintes miroitantes. Sa bouche...non, ses bouches, rendues difformes par la rage, émettaient un grognement dérangeant, tandis que leurs innombrables rangées de crocs fixaient la jeune femme comme hypnotisée.
Derrière lui, une forme calcinée se consumait lentement... Un corps...?

« Qu... » Le feu Warp de l'incendiaire de Tzeentch l'avait engloutie avant même qu'elle n'ait pu esquisser une traditionnelle expression de stupeur et d'effroi.

Ainsi s'achevaient les vies sur la douce planète de Drama Minora.
Seules et sans témoin.

Enfin presque.

…..

Présente sans vraiment l'être, la projection astrale de Torcrith n'avait rien manqué de la scène. Époustouflé par l'ampleur de l'infestation, le Prognosticar assistait sur toute la planète à de telles images d'horreur, se demandant encore comment il avait pu manquer tout ce temps une faille d'une telle importance.
Cette déchirure entre les deux mondes n'était sans doute pas le fait des démons eux-même, mais plutôt d'un invocateur externe, dont les actions n'avaient par conséquent eu aucun reflet dans le Warp.

De toute évidence, Tzeentch était à l’œuvre ici, comme le prouvait cet afflux d’incendiaires et de hurleurs partout sur la planète.

Bien-sûr, le Prognosticar aurait pu aurait pu en rester là et revenir de toute urgence sur Titan porter son message.
Bien-sûr, le fait d'alerter ses frères de cette intrusion dans la réalité constituerait un atout inestimable pour le chapitre, lui permettant d'intervenir avant même que le premier signal de détresse soit perçu par les chœurs astropathiques impériaux, mais le devoir de Torcrith sur cette planète n'était pas terminé. Il lui restait encore une chose à accomplir.

Trouver l'épicentre de tout ceci, le point focal de cette déchirure d'où se déversaient tous ces blasphèmes incarnés, ces abominations. Ça et la créature placée à leur tête.

Torcrith se concentra.

...

Autour de la faille récemment ouverte, la ville était finalement sortie de sa torpeur. Même s'il faut bien avouer que d'étranges créatures roses et griffues l'y avaient bien aidée.
L'on pouvait affirmer sans mauvais jeu de mots que les majestueuses spires qui s'élevaient autrefois à la gloire de l'Imperium n'étaient plus que l'ombre d'elles-même, tant était dense cette obscurité surnaturelle qui s'était abattue quelques minutes plus tôt sur les ruines des constructions humaines, laissant pour seules sources de lumière les éclairs bleutés qui zébraient par intermittences un ciel noir d'ébène dont l'uniformité n'était brisée que par ce gouffre immense aux profondeurs infinies qui exhalaient plus de haine et de folie que n'aurait jamais pu en contenir le cœur des hommes.

...

C'était de lui que s'éloignait frénétiquement Emericke. Il se précipitait aussi vite que possible loin de cet œil terrifiant. On aurait dit un cauchemar !
Le jeune garçon essoufflé était horrifié. Il craignait même de se retourner, de peur d'apercevoir encore une fois ces reflets bizarres qui ne ressemblaient à aucune des couleurs qu'il avait apprises avec son maître. Il avait vu tellement de gens s'effondrer en tressautant comme des marionnettes rien qu'en les regardant trop longtemps. Ses jambes commençaient à lui faire mal.
D'abord, les autres n'avaient pas compris ses cris et le ton insistant avec lequel il leur hurlait de fuir. Puis ils les avaient vus, et ç'avait été le chaos, comme dans les livres du papa d'Emericke. Les monstres les poursuivaient tous, tout le temps. Quand ils attrapaient quelqu'un, ils le mangeaient tout cru, ou alors ils le découpaient avec leurs griffes et le jetaient dans tous les sens. Il y avait du sang partout.

A qui était cette tête qui passa devant lui plus vite qu'un rayon laser ?! Impossible de savoir d'où venait ce hurlement de souffrance. Avait-il seulement pour but d'exprimer la souffrance ? Était-il seulement humain ?! Est-ce qu'une autre bestiole se cachait dans ce coin d'ombre ? Qui allait-elle dévorer cette fois-ci ?

Emericke courait de toutes ses forces, terrifié au moindre bruit suspect, au moindre craquement inattendu. Il ne voulait pas mourir ! Il n'avait même pas l'âge de réfléchir à ce que c'était, mourir ! Tout ce qu'il voulait, lui, c'était rentrer à la maison, mais la maison était juste en dessous du gros trou dans le ciel...
Alors il courait, sans même savoir où aller, juste pour ne pas mourir. Et pour ne plus entendre la chose qui avait essayé de le manger dans l’ascenseur.

« M'enfin, gamin, pourquoi tu fuis tout le temps ? Ton propre père te fait donc si peur que ça ? »

Karumn'ath partit dans un autre de ses sinistres ricanements, qui faisaient toujours pleurer Emericke plus fort. La créature ailée bondit, faisant virevolter ses plumes d'un noir ténébreux.
Le démon atterrit devant l'enfant, qui trébucha et s'étala en essayant de l'éviter. Il se releva en vacillant, la main sur un genou ensanglanté et les lèvres tremblantes. Dans cet état, il ne pourrait plus s'enfuir, il était piégé.

Le monstre s'était redressé de toute sa hauteur, soit quatre fois plus que la taille d'Emericke, et le fixait maintenant de ses yeux lugubres d'un bleu glacé.

« Pourquoi vous me poursuivez ? », lui demanda-t-il naïvement. L'autre rigola encore.
« Pour te tuer, enfin ! » Le garçon cria. Le démon reprit un air sérieux.
« Je veux simplement discuter un peu... » Une créature sauta sur Emericke par derrière, mais le grand oiseau la désintégra d'un seul regard avant que l'enfant ait pu bouger. « ...en privé. »

Il tendit la main et aspira un homme qui fuyait de l'autre côté de la rue. Il le bloqua avec ses longs doigts, et le regarda un moment se tortiller en hurlant. Au bout d'un moment, le monstre reprit la parole.

« Tu es parti trop tôt, tout à l'heure, tu n'as pas eu le temps de voir comment est mort ton cher précepteur... Heureusement pour toi, voici une rediffusion ! » Il perça le dos de l'homme avec un de ses longs ongles crochus qui ressortit par son ventre en projetant du sang de tous côtés. Emericke se recroquevilla en hurlant quand il retira sa main. L'homme cessa peu à peu de se débattre. Karumn'ath reprit.

« Les humains sont si faibles, » soupira-t-il. « Tellement faciles à tuer... Veux-tu être tué, Emericke ?
-Non, je... » répondit faiblement le gamin.
« Pourtant, c'est bien ce qui t'arrivera un jour, si tu restes aussi faible. Si tu restes humain. J'ai le moyen de te rendre fort. Veux-tu devenir fort ? Plus personne ne pourra te faire de mal et tu n'auras plus peur de rien ! » s'exclama le démon en levant les bras. « Tu n'as qu'un mot à dire...
-Je... Je veux rentrer à la maison...
-Mais gamin, tu peux devenir immortel ! » hurla-t-il. « Tu peux avoir le pouvoir et marcher à mes côtés tel un dieu tout-puissant ! Je sens cette grandeur en toi !
-Non... Non, vous avez tué mon papa...
-Il sera là dans le monde que je te propose ! Lui et tous les autres ! Viens, Emericke !
-Non... Non... Non... » pleura l'enfant, les mains sur les oreilles.
« Donne-moi la main, Emericke !!
-NON !!!! »

...

Un puissante onde de lumière blanche se dégagea brusquement du garçon et, telle un raz de marée, recouvrit peu à peu toute la ville, puis le continent, la planète. Les démons se désagrégeaient à son contact, ne laissant que des traces calcinées et de la poussière, et la faille entre les deux mondes perdit peu à peu de son intensité. Quand la lumière se dissipa, il ne restait comme preuve de ces sinistres événements que les cadavres humains qu'ils avaient provoqués et quelques plumes d'un noir de jais frémissant doucement sous la brise matinale.
Emericke reprit son souffle.

...

« Cet enfant, c'est... »
Torcrith regardait, estomaqué, le jeune garçon se tenir calmement sur les restes de la créature qu'il venait de pulvériser.
Quoi qu'il ait pu se passer dans la tête de ce gamin, il n'était clairement plus le même qu'il y a un instant, et pas seulement à causes des pouvoirs psychiques formidables qu'il venait d'éveiller.

Son visage...
C'était comme si toute trace d'enfance s'était échappée de ses yeux pour être remplacée par une sagesse et une sérénité infinies. Le simple fait de l'observer était apaisant.
Le garçon tourna lentement la tête vers Torcrith et sembla plonger son regard dans le sien, comme s'il était capable de voir distinctement la projection astrale du Prognosticar.

Non... Il le voyait...
Torcrith fut soudain parcouru de violents soubresauts. Il sentait son corps matériel remuer à des années-lumière de là, sur le marbre froid et lointain de l'Augurium. Sa tête était sur le point d'exploser.

Puis il vit, lui aussi. Plus clairement que jamais. Pas comme le fait d'observer ce qui est devant soi, ou de « voir » la trame approximative du futur. Torcrith était le spectateur direct de toutes ces scènes que le garçon avait choisi de lui montrer. Différentes scènes d'une vie... Sa vie... C'est son propre futur...

Il vit un vaisseau aux éclats d'argent percer les nuages d'un blanc laiteux.
Il vit un nombre gravé sur une porte, puis le même, cette fois-ci tatoué sur un bras.
Il vit une armure étincelante, des lentilles au bleu surnaturel.
Il vit une héraldique et un nom.
Il vit tout, jusqu'à ce jour...

…..

Le frère-capitaine Caddon Varn passa en revue chacun de ses hommes. Il les regarda tour à tour droit dans les yeux pour s'assurer que les Grey Knights de la 6e Confrérie étaient prêts, aussi bien physiquement que spirituellement.

Il alla ensuite rejoindre sa place dans la formation d'assaut mise au point quelques heures auparavant dans le strategium de l'Adamstor. La force de frappe Adamantium interviendrait à la surface de Jollana, porterait secours aux frères en déroute des Invaders, et purgerait ce monde des démons qui l'infestaient, sauvant ainsi une portion considérable des précieuses archives qui constituaient la fierté de la planète.

Les brumes grisâtres du teleportarium parcoururent la vaste pièce.
Grâce aux capacités de perception du Frère-capitaine, leur assaut serait d'une précision sans précédent. Le Grey Knight avait réussi à localiser la poche de résistance Astartes dans l'antichambre du Librarium pour y diriger les signaux d'ancrage des balises de téléportation.

La voix artificielle retentit, les armes se levèrent et seize Grey Knights disparurent.

Plus bas sur la planète, des milliers de créatures sans âme furent aveuglées par un flash de lumière étincelante.

…..

Torcrith vit tout ceci. Il vit l'assaut suicidaire qui serait mené, en 913.M41, dans le Grand Hall du Librarium de Jollana, et la faille Warp aux formes changeantes qu'il faudrait clore. Il vit également le dernier obstacle qui se dresserait sur la voie du Frère-capitaine Caddon Varn.
Kairos, le Tisseur de Destins.

Il vit une tête quitter brusquement son intégrité physique.

…..

Le Prognosticar regagna son corps beaucoup plus rapidement qu'il n'en était sorti, toujours estomaqué par ce qu'il venait de voir. Il se redressa aussitôt, et ne prit même pas la peine de se réorienter ou de masser ses muscles endoloris par le dur sol de marbre sur lequel il était sans doute resté des heures durant.
Un tel atout pour le futur des Grey Knights ne pouvait être ignoré plus longtemps. Le chapitre devait absolument être tenu au courant d'une nouvelle d'une telle importance !

Torcrith se leva et courut.

+++Grand Maître Suprême Ocris !+++

Ses pas résonnèrent sur le sol de l'Augurium.

…..

507 ans plus tard, sur les dalles ornementées d'une gigantesque bibliothèque, un homme exténué engoncé dans une armure d'argent s'écroula d'épuisement quand la tête de son ennemi roula au sol.
Qui remarquerait, au milieu des carcasses démoniaques qui s'effaçaient lentement, quelques plumes d'un noir de jais frémissant doucement sous les flux énergétiques du Warp, comme pour narguer le cadavre immobile qui s'étendait à quelques mètres de là ?






Voilà !!! Smile

C'est pour ce genre d'occaz qu'on est contents de pas avoir de limite de mots, pas vrai ? ^^


Dernière édition par Caddon Varn le Dim 3 Jan 2016 - 15:26, édité 1 fois


"In darkness, all men are equal. Save those who embrace it."
                                                                   - Kayvan Shrike
Caddon Varn

Caddon Varn
Vétéran Space Marine
Vétéran Space Marine

Messages : 619
Age : 21
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

[Portrait de Noël 2015] Caddon Varn (le vrai...!) - Arcanes psychiques : La Divination Empty Re: [Portrait de Noël 2015] Caddon Varn (le vrai...!) - Arcanes psychiques : La Divination

Message par Le Seigneur Du Sang Sam 12 Déc 2015 - 22:31

Et bien, si quand il est encore qu'un enfant il est capable de massacrer une horde de démon, je me demande ce dont il est capable une fois l'armure argentée en sa possession ce petit Caddon Varn Wink

Un texte d'une rare qualité que celui-ci, tu mérite amplement un +1.


Dans les ténèbres, l'aveugle est le meilleur des guides. En cet ère de démence, faites confiance au fou pour vous montrer le chemin.

Il existe trois comportements abjects : la traitrise, la lâcheté et l'incompétence. Ce qui est assez amusant, c'est que se défendre d'une de ces accusations confirme souvent les deux autres.

Mes écrits :

A la fin, c'est toujours l'Empereur qui gagne
Portrait de Noël 2015 : Alicia Dawn
Les fabuleuses aventures d'Alicia Dawn
Le Seigneur Du Sang

Le Seigneur Du Sang
Scout
Scout

Messages : 87
Age : 20

Revenir en haut Aller en bas

[Portrait de Noël 2015] Caddon Varn (le vrai...!) - Arcanes psychiques : La Divination Empty Re: [Portrait de Noël 2015] Caddon Varn (le vrai...!) - Arcanes psychiques : La Divination

Message par Zekka Dim 20 Déc 2015 - 0:08

Et beh, je viens de lire ,sacré (sans jeu de mots) histoire que voilà ^^
Juste une petite question: Karumn'ath et Kairos sont le même démon ? ou Karumn'ath était présent avec Kairos ?
Et n'est-ce pas ce fameux Caddon qui est maudit a vivre entre le Warp et le monde réel ?

Donc du coup ça fait plus d'une question ^^' zut
Zekka

Zekka
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1250
Age : 28
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

[Portrait de Noël 2015] Caddon Varn (le vrai...!) - Arcanes psychiques : La Divination Empty Re: [Portrait de Noël 2015] Caddon Varn (le vrai...!) - Arcanes psychiques : La Divination

Message par Variel Dim 20 Déc 2015 - 12:32

Sans rire, c'est un superbe texte, bien immersif et qui se lit tout seul !

Zekka a écrit:Et n'est-ce pas ce fameux Caddon qui est maudit a vivre entre le Warp et le monde réel ?
Sauf erreur de ma part, il me semble que c'est Kaldor Draigo, la grand maître des Grey Knights.


- Si Variel réchappe vivant de cette folie, il viendra chercher l'enfant une de ces nuits, où que tu te caches.
- Il ne nous trouvera peut-être pas.
L'hilarité de Talos finit par se calmer, mais il continua à sourire.
- Prie pour qu'il ne le fasse pas.

nightlords

Venez voir :
- Les Hawk Angels / - LdS 11 / - 19h Grand Company des Iron Warriors (figurines)
Variel

Variel
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1087
Age : 19
Localisation : Echo of Damnation

Revenir en haut Aller en bas

[Portrait de Noël 2015] Caddon Varn (le vrai...!) - Arcanes psychiques : La Divination Empty Re: [Portrait de Noël 2015] Caddon Varn (le vrai...!) - Arcanes psychiques : La Divination

Message par Zekka Dim 20 Déc 2015 - 13:54

Huron Sombrecoeur a écrit:
Sauf erreur de ma part, il me semble que c'est Kaldor Draigo, la grand maître des Grey Knights.

Au temps pour moi dans ce cas ^^
Encore un GK lié au Tisseur du Destin en somme
Zekka

Zekka
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1250
Age : 28
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

[Portrait de Noël 2015] Caddon Varn (le vrai...!) - Arcanes psychiques : La Divination Empty Re: [Portrait de Noël 2015] Caddon Varn (le vrai...!) - Arcanes psychiques : La Divination

Message par Caddon Varn Dim 20 Déc 2015 - 15:05

Merci à tous pour ces retours !!

@Zekka : C'est bien Kaldor Draigo qui est enfermé dans le Warp, mais c'est à la suite de sa confrontation avec M'kar le ressuscité, et pas Kairos.
Quant à Karemn'ath (comme tu me l'as demandé), c'est un démon bien distinct de Kairos, mais je vais pas en dire plus... Twisted Evil


"In darkness, all men are equal. Save those who embrace it."
                                                                   - Kayvan Shrike
Caddon Varn

Caddon Varn
Vétéran Space Marine
Vétéran Space Marine

Messages : 619
Age : 21
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

[Portrait de Noël 2015] Caddon Varn (le vrai...!) - Arcanes psychiques : La Divination Empty Re: [Portrait de Noël 2015] Caddon Varn (le vrai...!) - Arcanes psychiques : La Divination

Message par - Ghost of Arkio - Mer 13 Jan 2016 - 20:07

Alors, j'ai rien compris, mais c'était très bien écrit Very Happy

Bon style, scénario bien structuré, dialogues bien dosés/répartis. Ton texte se laisse lire comme un trailer des prochaines sorties SW.
Quand à ce personnage 507 ans plus tard et les plumes de corbeau, je donne ma langue au chat.
- Ghost of Arkio -

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 10975

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

[Portrait de Noël 2015] Caddon Varn (le vrai...!) - Arcanes psychiques : La Divination Empty Re: [Portrait de Noël 2015] Caddon Varn (le vrai...!) - Arcanes psychiques : La Divination

Message par Caddon Varn Sam 16 Jan 2016 - 11:38

- Ghost of Arkio - a écrit:Alors, j'ai rien compris, mais c'était très bien écrit Very Happy

Comment ça, rien compris...? ^^'

Pour les 507 ans après, en fait ça avait pour but d'expliquer que Caddon Varn est en fait Emericke tout en le mettant en relation avec l'apogée de sa carrière, la "Purge de Jollana" (page 18 du codex GK de Ward).
Et les plumes, c'est une sorte de porte ouverte pour un de mes futurs écrits mais comme on doit quand même respecter les intros (pas vrai...^^) je sais pas encore ce que ça va donner...

Voilà...

(PS : Merci pour la comparaison à SW Embarassed
à moins que ce soit pas vraiment un compliment...^^)


"In darkness, all men are equal. Save those who embrace it."
                                                                   - Kayvan Shrike
Caddon Varn

Caddon Varn
Vétéran Space Marine
Vétéran Space Marine

Messages : 619
Age : 21
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

[Portrait de Noël 2015] Caddon Varn (le vrai...!) - Arcanes psychiques : La Divination Empty Re: [Portrait de Noël 2015] Caddon Varn (le vrai...!) - Arcanes psychiques : La Divination

Message par - Ghost of Arkio - Sam 16 Jan 2016 - 11:55

Si-si, t'inquiète, j'ai bien aie l'épisode VII ^^

Merci pour les précisions, je ne connais pas trop le détail du fluff GK.
- Ghost of Arkio -

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 10975

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

[Portrait de Noël 2015] Caddon Varn (le vrai...!) - Arcanes psychiques : La Divination Empty Re: [Portrait de Noël 2015] Caddon Varn (le vrai...!) - Arcanes psychiques : La Divination

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum