Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

[Lettre de Sang 14] Machinations

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Lettre de Sang 14] Machinations Empty [Lettre de Sang 14] Machinations

Message par Argel Tal Mar 12 Juil 2016 - 20:09

Bonsoir à tous, voici ma copie pour cette 14ème Lettre de Sang, j'espère quelle vous plaira Smile
PS : Cette histoire s'inscrit dans la série de livre l'Eveil de la Bête.

Tous marchaient silencieusement. Un silence religieux auquel chacun des cinq hommes  étaient habitués au vue des hautes fonctions qu'ils occupaient tous et des nombreuses responsabilités qu'elles engendraient. Le groupe marchait d'un pas rapide et assuré, cela malgré la forte corpulence que chacun possédait, héritage de longue soirée où alcool, nourriture et prières se mêlaient de manière assez incongrue et disgracieuse. Les cinq hommes n 'étaient néanmoins pas seul et déambulaient dans les profondeurs de l'immense et richement décorés palais Eccliasarcal sous très haute protection. Une centaine de Templiers bardés d'armes et d'équipement militaires de hautes technologie et plus d'un millier de miliciens se tenaient en rang serrés derrière le groupe des cinq cardinaux marchant en tête de ce cortège surarmés.

Après plusieurs minutes de marche, les cinq cardinaux et leur escorte arrivèrent face à une large porte veinée d'or, de pierres précieuses et où des pages entières du Lectio Divinatus étaient elles aussi inscrites en lettre dorés. Des Templiers se tenaient déjà prés des portes, montant la garde et empêchant n’importe quelle intrus de pénétré dans la pièce hautement sécurisé et placé sous haute protection. Les battants de la porte s’ouvrirent et les cinq cardinaux pénétrèrent dans la vaste salle. Les portes se refermèrent aussi vite qu'elles s'étaient ouvertes et l'escorte des cardinaux vint elle aussi se poster devant la porte, ajoutant un aspect presque comique à  la scène tant le nombre d'homme en arme et armure se tenant au garde à vous le long du couloir et devant la porte se trouvait être grand.

La salle dans laquelle se trouvait les cardinaux était une salle de réunion ovale d'un diamètre d'une trentaine de mètre et elle aussi hautement sécurisé. Elle portait le nom de « Chambre Silencieuse ». Des caméras de surveillance directement relié à des serviteurs lobotomisés, dénué de sentiment, de pensé et d’émotion  se trouvaient au plafond, de même que plusieurs brouilleurs suffisamment puissant disposés à égale distance et permettant à tous ceux présent dans la salle de parler librement et dans le plus grand secret, aucun système d'écoute n'étant capable de percer la bulle de silence formés par ces brouilleurs. La richesse de l'Eccliésarchie avait permis à cette dernière de se doter des meilleurs équipements possibles en terme de sécurité, toujours à  la pointe de la technologie et rivalisant avec les systèmes de défense et de cryptage d'organisation telle que la mystérieuse et redouté Inquisition ou la très puissante Marine Impérial. Les mesures de sécurité déjà draconienne s'était vus encore renforcé depuis l'instauration par les forces armées Impérial d'un état d'urgence suite à l'apparition d'une lune d'assaut ork dans les cieux de Sainte Terra. Désormais, chaque Cardinal, Pontifex et même le Haut Seigneur Mesring devait possédait son propre et unique code de sécurité à treize caractères si il voulait déambuler librement dans les allées du palais Eccliasarcal. Il s'agissait d'une directive directement prise par Mesring sous les conseils avisés du Grand Confesseur Yaroslav, l'homme à la robuste carrure chargé de la sécurité du palais de l'Eccliésarchie et dont l'intransigeance légendaire n'était un secret pour personne.  

De plus, une certaine paranoïa s'était emparé des hautes instances de l'Eccliésarchie depuis maintenant plusieurs semaines et cela pour trois raisons. Premièrement, la lune d'assaut ork était une épée de Damoclès perché au dessus de chaque personne se trouvant sur Terra en se moment même, il s’agissait une menace Xenos apparemment impossible à stopper et la disparition des Imperial Fists se faisait cruellement ressentir. Deuxièmement, l’arrivé sur Terra de l’inquisiteur Veritus et d'une ribambelle d'autres inquisiteurs avait sonné le glas parmi les Hauts Seigneurs de Terra. L’Inquisiteur avait promis de purgé le Senatorum Imperialis de toute corruption et l'Eccliésarchie ne faisait évidemment pas exception. En temps qu'organisation majeur chargé du Culte de l'Empereur au sein de l'Imperium, l'Eccliésarchie n’avait aucunement l'intention et l'envie de s'attirer les foudres d'une organisation aussi puissante, organisé et influente tel que l'Inquisition et risquer de perdre son siège au sein du Conseil des douze Hauts Seigneurs de Terra. l'Eccliésarchie pouvait bien être une organisation quasi-invulnérable, posséder d'immenses richesses, ses propres armées, ses propres flottes, ses propres domaines, avoir le soutiens de puissant lobbys et de nombreux politiciens, si la redoutable Inquisition prononçait sa sentence, cette dernière se révélait être immédiate et irrévocable. Troisièmement, les dirigeants de l'Eccliésarchie se révélait être au sens propre comme au sens figuré dans le viseur des assassins de l'Officio Assassinorum et de son maître Drakan Vangorich. Ce dernier avait fait pression sur plusieurs membres haut-placés au sein de l'Eccliésarchie et de l'Administratum afin d'obtenir tel ou tels avantages ou promesses. Les Cardinaux avaient donc redoublés de méfiance face à leurs interlocuteurs, que ces derniers appartiennent  à une autre organisations ou à l'Eccliésarchie elle-même.

Les cinq cardinaux vinrent s’asseoir autour d'une table ovale elle aussi et façonné en bois véritable et issue des forêts de Maccrage. Il s'agissait d'un cadeau offert peu de temps après l'Hérésie d'Horus par le Primarque des Ultramarines et premier Seigneur Commandeur de l'Administratum Roboute Guilliman en personne à la toute jeune et nouvellement formé organisation du Culte Impérial, appelé alors plus communément le Temple du Sauveur en l'honneur de l'Empereur et qui allait au cours du millénaire suivant prospérer, s'étendre et grossir jusqu'à devenir l'actuel organisation tentaculaire qu'était l'Eccliésarchie. Une dizaine de siège était disposé autour de la table mais seulement cinq étaient occupés. Chaque cardinal s'était assis et avait pris silencieusement  en main une tablette numérique afin d'y inscrire son code de sécurité personnel. Cinq voyants verts s'allumèrent simultanément sur les tablettes numériques, signes que chaque être présent dans cette salle était bien celui qu'il prétendait être.

Un chérubin muni de capteurs intégrés à son crâne se présenta quant à lui devant chacun des Cardinaux afin d’effectuer des vérifications rétiniennes, là encore toutes positives. Les cinq hommes se détendirent quelque peu et s'installèrent plus confortablement dans leurs sièges une fois les tests de sécurité terminés. Les cinq hommes s'étaient rapidement réunis, ou avaient été plutôt convoqués dans le plus grand secret par l'un d'entre eux, le cardinal Harris, qui prit immédiatement la parole.

« Mes frères, avant de débuter, j'ai de bien tristes nouvelles à vous transmettre. J'ai appris tôt ce matin la mort de notre révéré frère, le cardinal Demeter. Ce dernier était retranché dans sa résidence de la Tour d'Argent avec plusieurs centaines de Templiers lorsque un vaisseau d’assaut ork à heurté de plein fouet la Tour. La structure du bâtiment s'en ai trouvé grandement fragilisé et il avait été décider d'évacuer Demeter et sa suite. Hélas, notre fut pris de vitesse et les secousses provoqués par les tremblements de terres dû à la lune d'assaut ork frappèrent la structure déjà fragilisé de la Tour. Cette dernière s'est finalement effondré sur elle-même, engloutissant notre frère cardinal. Son corps n'a malheureusement pas pu être retrouvé dans les décombres. Je pense qu'il sage de notre d'observer une minute de prière en l'honneur de notre défunt frère qui se tient désormais à la droite de l'Empereur, dans Sa Divine Lumière. »

Chacun des Cardinaux présent baissa alors la tête, joint ses mains pour former le signe de l'Aquila sur son torse et récita une prière silencieuse. Au bout de plusieurs minutes, les têtes se redressèrent et chacun regarda les quatre autres dans le blanc des yeux. Ce fut au tour du Cardinal Logonza de prendre la parole.


« Cardinal Harris, nous avez vous seulement réunis dans le plus secret au sein de la Chambre Silencieuse afin de nous apprendre la mort du Cardinal Demeter ? Je remarque d'ailleurs l’absence du Seigneur Mesring, il y a t' il une bonne raison à cela ? »

Une note sarcastique avait teinté la voie du Cardinal Logonza, uniquement dû à l'aversion que ce dernier éprouvait pour le Cardinal Harris. La rivalité entre Logonza et Harris était elle aussi connus de tous dans les hautes sphères de l'Eccliésarchie. Ce dernier ne céda néanmoins pas face à cette attaque de son frère Cardinal et repris sans sourciller.

« Comme l'a fait brillamment remarquer ce chère Cardinal Logonza, le Seigneur Mesring est absent de cette réunion. Je pense que ce dont nous avons à parler est trop important pour que Mesring est son mot à dire. Il est imcompétent et à fait plusieurs erreurs dont nos ennemis ont su profiter. De plus, je sais de source sûr que l'Inquisition a diligenté une enquête contre lui et que l'Officio Assassinorum en à fait une cible de choix au moindre faux pas de sa part. »

Le silence s'installa de nouveau. Les Cardinaux étaient choqués par ce qu'ils venaient d'entendre et pourtant, ils ne pouvaient qu’acquiescer. Mesring était l'un des pires Cardinaux  que l'Eccliésarchie avait connu depuis sa création. Le voir nommé Haut Seigneur grâce à sa richesse et à ses alliances politiques quelquefois contre-nature avait fait redouter le pire à bons nombre de têtes pensantes au sein du Culte Impérial et plus largement au sein du Senatorum Imperialis.  

« Messieurs, cette invasion xenos d'une ampleur encore jamais vue m'a ouvert les yeux, m'a permis d'avoir une prise de conscience, d'avoir une vision : l'Eccliésarchie a besoin d'être purgé et réformé de la manière la plus drastique possible.

Tous les regards étaient tournés vers Harris, tant la gravité de ses paroles aurait déjà pu le faire exécuter pour des propos jugées hérétiques. D'autre avaient connus le supplice d'une exécution publique pour moins que ça. Le cardinal Boras se décida à briser le silence.

« Par drastique, entendez-vous mener une purge conduisant à la mort de serviteurs de l'Eccliésarchie et donc par conséquent la mort des serviteurs les plus fidèles de l'Empereur? »

« Par drastique, j’entends détruire à la racine l'immonde corruption qui ronge l'Adeptus Ministorum et qui est principalement dû à l'incapacité de Mesring ! »

Le cardinal Harris s'était levé et criait presque désormais. Tout ses interlocuteurs le regardèrent avec une stupeur non-dissimulé. Le cardinal finit par retrouver son calme et se rassit dans son siège. Il croisa les doigts devant lui recommença à parler.

«  Mes chères frères, si je vous ai réunis en ce lieu, c'est parce que je pense que vous êtes les meilleurs atouts que l'Eccliésarchie possède en ces temps bien difficile. La renaissance de notre vertueuse organisation doit passer par l'élimination de ces membres inutiles. Mesring et ses alliés doivent être éliminés. Si l'Inquisition, les orks ou les hommes de main de Vangorich ne le font pas, il sera de notre devoir d’exécuter notre sentence. L'un d'entre vous s'oppose t' il à cette décision ? »

Les quatre autres  Cardinaux restèrent silencieux et finirent tour à tour par acquiescer, la promesse d'un pouvoir encore plus grand que celui qu'il possédait déjà les faisait tous réfléchir à toute vitesse. Le Cardinal Valonska prit à son tour la parole.

« Vous nous proposez donc d 'éliminer Mesring, mais que compter vous faire pour garantir un avenir serein à notre respecté organisation ? l'Eccliésarchie ne peut pas sombrer dans l’anarchie. Si la situation venait à encore empirer, l'Administratum essayerait de placer l'Adeptus Ministorum sous tutelle et nos responsabilités reviendraient à Udo et à ses armées de scribes sans une once de foi. »

« Notre organisation à besoin d'une profonde réforme, sur le plan militaire comme sur celui politique sans parler du plan spirituel. Ces trois objectifs doivent être les piliers sur lesquels la nouvelle l'Eccliésarchie va naître. Cette invasion Xenos nous à fait tous comprendre qu'elles étaient les limites de notre pouvoir, en temps comme en temps de crise. Notre pouvoir devra être renforcée, nous devrons être capable d'une autonomie totale et ne plus compter sur la puissance de l'Astra Militarum ou de la Marine pour nous protéger. »

« Vous proposez donc un renforcement de nos effectifs militaires ? » demanda Logonza.

« Et bien plus que cela encore, nos flottes devront être agrandies et de nouvelles armadas devront être créer. De nouveaux régiments de Militia Frateris devront être levé et adapté aux standards d'excellence de régiment de grande renommée telle que ceux de Cadia ou de Mordia. Nous devons aussi envisager de doubler voir tripler le nombre de Templiers que notre organisation compte. Cela inclut donc d'élargir notre base de recrutement et ne plus désormais compter que sur les fils de familles nobles. Nos relations avec l'Adeptus Astartes et l'Adeptus Mechanicus devront quant à elles être renforcés. Compter les nobles Spaces Marines et les puissantes Légions Titaniques commets alliés pourrait faire la différence face à l'Administratum ou l'Inquisition pour ne citer qu'eux. l'Eccliésarchie doit gagner son indépendance vis à vis des autres grandes organisations qui régissent l'Imperium. Nous devrons désormais pouvoir lancer nos propres Croisades de la Foi et acquérir nos propres domaines planétaire. Notre influence ne peut plus rester limité aux Mondes-Saints et aux Mondes-Cardinaux. Nos armées devront fonctionner en parfaite harmonie avec nos flottes et nos chaînes de commandements. Tous cela bien entendu, sous l'étroite surveillance et le consentements des Cardinaux. Ces derniers devront désormais occuper le double poste d'entités à la fois religieuses et militaires. De leurs paroles et leurs actes dépendra le sort de système entier. Ils seront les seuls à pouvoir lancer un appel aux armes pour défendre les domaines de l'Empereur-Dieu. »

Les autres Cardinaux restèrent interloqués par l’assurance se dégageant du Cardinal Harris. L'immensité de son ambition semblait ne connaître aucune limite et l'évocation de son plan de réforme suggérait un long processus de réflexion. Depuis combien de temps le Cardinal Harris attendait il pour renverser Mesring ? Le Cardinal Davos, le premier à  se ressaisir, reprit la parole.

« Votre réforme me semble incomplète. Vous axez votre politique future sur un renforcement militaire au coût faramineux, mais que comptez vous faire si certaines populations ne peuvent avoir accès à la Foi ? Nous ne remplirions pas notre devoir si nous ne pouvions apporter l'illumination à chaque être humain présent dans cette galaxie et désireux de sauvegardé son âme des ténèbres. »

« Vous soulevez un point important, Cardinal Davos. La réponse militaire ne peut être la solution à tous nos problèmes. J'ai réfléchis à ces problèmes et j'en suis arrivé à la conclusion suivante : l'Eccliésarchie se doit d'accompagner chaque citoyen Impérial de la naissance à la mort. L’âme des sujets de l’Empereur doit être préservé des dépravations qui hantent le Warp et qui mènent à la Damnation. J'ai pensé que différentes organisations aux rôles bien distincts et précis pourraient permettre cette préservation et cette protection bienveillantes. La première d'entre elle se prénommerait le Missionarus Galaxia et serait chargé de la découverte et de l'accompagnement des populations vers la véritable foi. La Seconde se prénommerait Schola Progenium et serait chargé de l'éducation et la formation des futurs dirigeants de l'Imperium et cela, qu'ils deviennent Gouverneurs planétaires, Général de la Garde ou Inquisiteur. Ces établissements seront chargés de former l'élite de l'Imperium. Enfin la troisième serait quant une organisation combattante travaillant main dans la main avec les Templiers et les Miliciens : il s’agirait de l'Ordre des Répurgarteurs. Une organisation créée sur un modèle similaire à celui de l'Inquisition et qui aura pour objectifs de traquer et purifier l'hérésie où qu'elle se cache. Les Répurgarteurs posséderont une autorité équivalente à celle d'un inquisiteur et de rendront des comptes qu'aux Cardinaux auxquelles ils sont liés. »

« Créer de telles organisations à l'échelle de l'Imperium va demander du temps et d'immenses ressources. Comment allons nous pouvoir réunir de tels richesses ? »

« Chaque Cardinal de l'Imperium sera mis à contribution et devra payer un impôt équivalent aux richesses que lui et son diocèse possèdent. Les Cardinaux récalcitrants seront démis de leur fonctions et radier de notre ordre. Nous devons nous assurer que chacun utilisera son énergie, son intelligence et ses richesses à bon escient afin de servir un but plus grand encore. Seul l'unité et une vigilance permanente pourra nous préserver des menaces extérieurs et intérieurs. N'oubliez pas qu'au delà du fanal de l'Empereur s'étendent l'obscurité, le désespoir, la misère et la peur. Êtes-vous avec moi, mes frères ? »

Tous les Cardinaux s'échangèrent des regards et acquiescèrent une fois encore à l'unisson. Une bouteille de vin fut alors demandé et amené par un serviteur mécanisé. Chacun se saisit d'un verre et reçut le coûteux liquide bordeaux.

« Je propose de nommer le Cardinal Logonza à la tête de nos forces armées, le Cardinal Boras assurera quant à lui le commandements de nos flottes militaires et marchandes. Le Cardinal Valonska dirigera le Missionarus Galaxia et le Cardinal Davos administrera la Schola Progenium. J'occuperais quant à moi le double poste de Maître-Répurgateur et Eccliésarque. Ce verre scellera notre alliance et nos destins à jamais. Aujourd'hui débute la renaissance de l'Eccliésarchie. Que l'Empereur veille sur nous et nous guide sur le chemin de la réussite.

Les cinq hommes trinquèrent alors ensemble, scellant d'un simple mouvement de la main le destin des milliards d'êtres à travers l'immensité des domaines du Maître de l'Humanité.

2809 mots.
Argel Tal

Argel Tal
Space Marine
Space Marine

Messages : 427
Age : 22
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

[Lettre de Sang 14] Machinations Empty Re: [Lettre de Sang 14] Machinations

Message par - Ghost of Arkio - Lun 8 Aoû 2016 - 19:59

Ha tiens, original de broder sur la récente série de BLF ! Smile

Roboute Guilliman en personne à la toute jeune et nouvellement formé organisation du Culte Impérial
Attention, la religion impériale se développe surtout après la disparition des primarques loyalistes, ces derniers ne l'auraient pas plus approuvé que les primarques renégats.

Après attention à la relecture, outre l'orthographe, il y a plusieurs endroits où des mots manquent, ou encore de passer du passé-simple au présent dans la même phrase.

Du reste le thème est intéressant: les évêques impériaux en mode réunion de Cosa Nostra et d'exiger plus de flingue, plus de pouvoir, plus d'intrigues coupe gorge et d’impôts pendant que Terra est menacé d'être rayée de la carte, c'est pas mal.. Very Happy
J'ai tout de suite pensé au futur Vandire, et à finalement une faction qui a eu un pouvoir considérable comparable à celui de l'église de charlemagne (sans charlemagne).

Mais du coup,
que devient le message sur la guerre éternelle?
- Ghost of Arkio -

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 10975

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

[Lettre de Sang 14] Machinations Empty Re: [Lettre de Sang 14] Machinations

Message par Argel Tal Ven 12 Aoû 2016 - 14:52

merci pour ton retour Smile
Pour ce qui est de Guilliman, je ne suis pas complètement de ton avis. En effet, certains Primarques désapprouveraient l'initiative de déifier l'Empereur. Néanmoins, la religion est généralement l'opium du peuple après de sombres et tragiques événements telle que l'Hérésie. Même des êtres aussi puissants que les fils de l'Empereur ne pourraient s'opposer au besoin du peuple de se voir rassurer par la religion. De plus, tous connaissent les dangers engendrés par la religion est désapprouver voir interdite telle que l'on a pu le voir sur Monarchia avec les Word Bearers et qui est un point de départ important pour l'Hérésie. Je pense que la création d'un culte impériale est la suite logique des événements de l'Hérésie.

Pour ce qui est de l'ambiance "Parrain", il s'agit de la première chose à laquelle j'ai pensé lorsque j'ai lu pour la première fois la description de Mesring. Le talent d'Abnett est y pour beaucoup. Il s'agit de l'atmosphère à laquelle je pense, des réunions secrètes afin de planifier des assassinats, des trahisons et de nouvelles luttes de pouvoir avec en toiles de fond la religion et les différents guerres intestines entre les différents grandes organisations de l'Imperium. Ces hommes ne croient qu'au pouvoir et pas le moins du monde au bien être des peuples de l'Imperium. Ce sont des politiciens avant d'être des hommes d'église. Pour ce qui est de la guerre éternelle, je n'ai peut-être pas su bien saisir la sujet, je pense néanmoins qu'il s'agit ici d'une des facettes de la guerre éternel que mène l'Imperium pour sa survie. Je pense que le futur des domaines de l'Empereur ne se décide pas seulement sur le champs de bataille mais aussi lors de telle réunion où politique, soif de pouvoir et trahison font bon ménage.
Argel Tal

Argel Tal
Space Marine
Space Marine

Messages : 427
Age : 22
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

[Lettre de Sang 14] Machinations Empty Re: [Lettre de Sang 14] Machinations

Message par - Ghost of Arkio - Ven 12 Aoû 2016 - 15:30

Dans l'index Astartes 2 (les IA sont la plus grande synthèse officielle du fluff officiellement parue), il est évoqué que Dorn, voyant la déification grandissante que suscitait l'Empereur et désapprouvant, se jeta dans la guerre (où il y trouvera la mort).
- Dorn disparait en 034.M31 (Index astartes, IF V6, SM V6).
- Guilliman disparait vers 121.M31 (IA)
http://wh40k.lexicanum.com/wiki/M31

La naissance de l'ecclesiarchie avec toute son organisation remonte en effet au M32 (codex et règles de base V2-V6) avec la création du temple de l'Empereur sauveur.


Donc techniquement, l'église décrite par Abnett dans cette série du M32, aucun Primarque ne l'a connu ni bâti. Après c'est une période très chargée (l'après HH) et je suis sûr que BL se réserve une seconde série pour rebondir après la fin de sa série sur l'HH. Wink
- Ghost of Arkio -

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 10975

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

[Lettre de Sang 14] Machinations Empty Re: [Lettre de Sang 14] Machinations

Message par Emperor Sam 3 Sep 2016 - 13:26


Kanpai ! rire1

Même si je salue la prise de risque, c'est quand même assez touchy de s'insérer dans l'histoire d'une série qui n'est pas encore finie, au risque de se voir démentir par les tomes à venir. Par exemple, on sait que la Schola Progenium existe depuis un moment déjà à cette époque (cf. tome 6).

Idem pour la création des autres officines de l'Ecclesiarchie, c'est risqué de les tirer aussi facilement du chapeau d'un unique mec créé pour l'occasion. Ça peut vite devenir fluffiquement contrariant.

Mais tu as quand même su aborder intelligemment un angle relativement mort de la série, qui avec son format de 200 pages ne peut évidemment pas tout brosser. Un bon choix de sujet.

Sinon c'est bien écrit mais attention quand même aux accords féminin/pluriel et aux inversions é/er : il y a des dizaines de fautes !

Autrement, l'ambiance militaro-politique est très bien rendue, très crédible et très complet (spiritualité, branche armée, géopolitique, économie), bravo ! Et pas mal aussi le focus sur la sécurité plus que rigoureuse du Concile, le genre de détails plaisants à lire et qui renforcent l'ambiance et ce côté "dialogue de haut niveau". Smile



[Lettre de Sang 14] Machinations 439568inquisitor3
Emperor

Emperor
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 4588

Revenir en haut Aller en bas

[Lettre de Sang 14] Machinations Empty Re: [Lettre de Sang 14] Machinations

Message par Caddon Varn Sam 3 Sep 2016 - 13:40

Ha je me suis pas trompé ! On dit pas "eccliésarchie" mais "ecclésiarchie" ^^'

Sinon, en dehors de ça et de l'orthographe, comme dit plus haut, c'est assez intéressant de voir l'avenir d'une faction emblématique de 40k se former comme ça autour d'une table Wink
Même si c'est dommage que ce soit la source d'un seul homme qui balance tout d'un bloc et qui a tout bon d'un coup...^^'
J'aurais plus vu des débats, avec des idées refusées, d'autres ajoutées, etc...

A part ça c'est très bien Smile


"In darkness, all men are equal. Save those who embrace it."
                                                                   - Kayvan Shrike
Caddon Varn

Caddon Varn
Vétéran Space Marine
Vétéran Space Marine

Messages : 619
Age : 21
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

[Lettre de Sang 14] Machinations Empty Re: [Lettre de Sang 14] Machinations

Message par Argel Tal Mar 6 Sep 2016 - 15:55

Merci pour vos retours Smile
Je reconnais que c'était un pari risqué que d'écrire sur une série en cours mais il s'agit tout à fait de l'image que les cardinaux et la bureaucratie Terrane me renvois en général. Je n'ai pas voulu changer mon texte alors qu'il était clair dans mon esprit avec une idée bien précise. Pour les fautes, je vais faire en sorte de me relire plus attentivement et de faire plus attention. J'espère en tout cas vous (re)voir lors de la prochaine édition des Lettres de Sang Smile
Argel Tal

Argel Tal
Space Marine
Space Marine

Messages : 427
Age : 22
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

[Lettre de Sang 14] Machinations Empty Re: [Lettre de Sang 14] Machinations

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum