Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

[Lettres de Sang 15] - Brille Brille Petite Etoile

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Lettres de Sang 15] - Brille Brille Petite Etoile Empty [Lettres de Sang 15] - Brille Brille Petite Etoile

Message par Vlad Dim 20 Nov 2016 - 23:50

Thème:


Brille Brille Petite Etoile

La porte s’ouvrit avec un gémissement, révélant un étroit couloir qui disparaissait dans les ténèbres.

Ils entendirent des bruits de pas résonner entre les murs décrépis et sans âge, puis un cri, étrange, inquiétant.

Ils se regardèrent. Ainsi les autres disaient vrai. Ils empoignèrent leurs armes avec plus de vigueur, puis s’engouffrèrent à l’intérieur.

Il glissa quelques secondes après. Sa tête heurta lourdement le sol, alors qu'un gémissement de douleur s'échappait de sa gorge. Un flot d'injures ne tarda pas à éclater, alors qu'il se relevait. Habituellement, il les aurait tous insulter de plus belle, mais la peur qui transpirait dans chacune des syllabes que les hommes avaient prononcé lui fit chasser cette pensée de son esprit.

Qu'est-ce que t'a foutu putain ?


Il se tourna vers la voix et son propriétaire, plongé dans l'ombre, alors que tous l'éclairait de leurs lampes. Mais il ne leur répondit pas. Il fixait ses mains, tremblantes, alors qu'il sentait une sueur froide descendre le long de son dos. Elles étaient recouvertes de sang, d'un sang qui n'était pas le sien.

Par Terra...


Il ramassa son fusil laser, et éclaira le couloir à son tour. Il y en avait partout. Chaque lumigoble, chaque clignotement reflétait la même teinte cramoisi. Puis vint l'odeur. Et les premières réactions. L'un d'entre eux tomba au sol, prit de vomissements qu'il n'essayait même pas de contrôler. Un autre lâcha son arme, saisissant une petite idole impériale de sa poche, et la serra de toutes ses forces en psalmodiant un flot de paroles incompréhensibles. Ils ne tardèrent pas à apercevoir les premiers cadavres, éventrés, dispersés. Certains avaient les entrailles à l'air libre, d'autres semblaient avoir été démembré avec la plus extrême sauvagerie.

Mais que sait-il passé ? Par l'Empereur !


Ils ne savaient presque rien, seulement les ordres qu'ils avaient reçus, quand l'alarme de niveau Alpha s'était déclenchée. Et au sein, du Vaisseau Noir, tous surent ce que cela signifiait. Quelqu'un ou quelque chose s'était échappé des entrailles de ce vaisseau. Quelque chose qui jamais n'aurait dû revoir la lumière du jour. Alors leur Maître à tous ici les avaient envoyés, mobilisant la plupart des membres d'équipage, humain ou non, avec pour seul mot d'ordre : tuer la cible. Mais il comprenait maintenant. Ils n'avaient pas la moindre chance, ils n'étaient là que pour donner du temps à l'Inquisiteur de sauver ce qui pouvait encore l'être.

Restons pas là, faut se tirer et vite, et rejoindre les autres !


Il se retourna brusquement, en sueur, et toujours tremblant, s’apprêtait à répondre quand un son, lointain, perça les ténèbres. Ils se turent tous, écoutant, fixant l'obscurité du couloir. Un rire. Il se mit alors à avancer, pointant son arme devant lui. Les autres le suivirent, éclairant devant eux du mieux qu'ils le pouvaient. Le rire se rapprochait.

Regardez devant vous, ne détournez pas les yeux.


Ses lèvres se serrèrent alors que l'odeur de cadavre devenait presque insupportable. Le sang avait rendu le sol poisseux. Des flots d'immondices s'accrochaient aux murs, des morceaux de chairs glissant lentement le long des parois métalliques. Ils enjambèrent d'autres corps, mutilés avec une joie perverse.

Ils s'arrêtèrent brusquement. Il glissa à nouveau, tombant sur le dos alors que le rire, qui semblait toujours distant, éclata à nouveau. Mais cette fois juste devant eux. Il chercha son arme à tâtons, écartant de ses mains les viscères dans lesquelles il pataugeait. Mais son regard, et celui de tous les autres, restait figé devant lui. Deux silhouettes se découpèrent dans l'obscurité. Elles s'avançaient vers eux, lentement, puis s'arrêtèrent à leur tour. Les lampes torches fixaient à leurs armes ne tardèrent pas à les éclairer.

Elles avaient le visage blafard et ressemblaient à deux petites filles. Leurs joues étaient grises, et de longs cheveux tombaient sur leurs épaules. Elles étaient totalement identiques. Mais plus que toute autre chose, ce furent leurs yeux qui captèrent leurs regards à tous. Ils étaient blancs, entièrement blancs. Il parvint à retrouver son arme, et la braqua aussitôt sur elles. Un profond sentiment de malaise le parcourait, et chaque fibre de son être lui hurlait de s'enfuir. Mais son corps refusait de bouger.

Monsieur, tu veux jouer avec nous ?


La voix cristalline de la jumelle de droite transpirait d'innocence. Elle lui souriait. Il voulait parler, mais sa gorge était sèche et serrée. Son cœur lui faisait terriblement mal. Ses mains tremblaient tellement qu'elles menaçaient de lâcher son arme. Il ne voyait plus rien d'autre, ni ne pensait à rien d'autre qu'aux deux jumelles qui se tenaient devant lui.

Monsieur ? Ça ne va pas ?


La deuxième jumelle s'approcha de lui. Il la suivait du regard, incapable de faire le moindre geste. Elle pencha la tête, vrilla ses yeux d'un blanc laiteux dans les siens. Il se mit à pleurer.

Pourquoi tu pleurs, dis ? Tu cherches tes amis toi aussi ? Comme les autres messieurs là-bas ?


Il le remarqua alors. Le charnier qu'elles avaient laissé derrière elles. Alors, dans un sursaut d'adrénaline, il retrouva l'usage de ses membres. Il frappa la jumelle qui s'était rapproché de lui, et pointa son arme sur elle. Il sentit derrière lui que son geste avait tiré les autres de la même paralysie dans laquelle il s'était trouvé lui aussi. Mais il n'eut pas le temps de faire plus. La jumelle tomba au sol, et se mit aussitôt à pleurer. Ils lâchèrent tous leurs armes, alors que leurs oreilles se mettaient à saigner. La deuxième s'approcha, ses cheveux voletant doucement autour de son visage. Un visage déchirée par la haine. Il la vit serrer ses petits poings, alors qu'elle le fixait.

Il hurla. Sa main. La main avec laquelle il avait frappé. La peau de sa main s'arrachait d'elle-même, de mêmes que ses ongles. Il tomba à genou, complètement paralysé par la peur et la douleur. Il ne sentit pas que le sol du couloir tremblait légèrement. Personne ne le sentit. Les autres étaient prostrés au sol, essayant par tous les moyens d'échapper au son des pleurs de la jumelle. Une détention et un bruit de cervelles qui éclatent retentit. L'un d'entre eux avait réussi.
La deuxième finit par le quitter du regard et se pencha vers sa sœur.

Pleure plus, regarde ! Teddy est là !


Une nouvelle silhouette apparut, bien plus grande. Il regarda son bras se lever. Et la lame qui le terminait.

...

Le même son résonnait en boucle sur la passerelle de commandement, se répercutant entre ses murs séculaires. Les écrans de contrôle ne renvoyaient que les mêmes images. La mort que semait les jumelles dans leur sillage. L'Inquisiteur ne pouvait décrocher son regard de ses images, constatant son échec, et se demandant encore comment une telle chose avait pu arriver. Elles avaient quitté leurs cellules sans la moindre difficulté, et commençaient leur œuvre de mort. Tout ce qu'il avait pu envoyer contre elles avaient péri, y compris les Sœurs du Silence, et leurs cris restaient ancrés dans son esprit. Entre ses doigts, il triturait l'icône impériale qu'il portait autour du coup, dans un geste d'une nervosité qu'il n'avait plus connue depuis longtemps. La dernière Sœur du Silence se tenait dans son dos, ses yeux fixant en permanence la grande porte d'accès de la passerelle.

Car elles se rapprochaient, inéluctablement. Inconsciemment ou non, leur danse mortelle les menait vers eux. L'Inquisiteur avait réuni les derniers survivants ici, barricadant la zone comme ils le pouvaient. Ses dernières Troupes de Choc tenaient leurs armes braquées, plongées dans un silence des plus absolues. Si certains se savaient condamnés, nulle trace n'était visible.

Empereur-Dieu, il chuchotait, fermant les yeux, Aide-nous.


Et comme une réponse, une punition, pour avoir failli à sa tâche, la passerelle se retrouva plongée dans le noir. La seule lumière visible venait des étoiles lointaines filtrant au travers de la baie vitrée. Les quelques membres d'équipage humains finirent par céder à la panique, au quelle une série de détonation mit rapidement fin. D'une pensée, l'Inquisiteur se déconnecta de son trône de commandement, et, se levant, il rejoignit les survivants, la dernière Sœur du Silence suivant chacun de ses pas.

Un rire, d'abord lointain, se répercuta dans les ténèbres. Tous fixaient la porte, et le signe de l'Inquisition qui brillait en son centre. Il dégaina son pistolet à plasma, glissant lentement l'arme hors de son holster. Le rire se rapprochait peu à peu, enfantin, cristallin. La porte trembla une première fois. Une seconde fois. Une poussière séculaire tomba du plafond de la passerelle. Puis, dans un dernier éclat, le rire cessa.

L'Inquisiteur leva son arme. Et dans un grincement semblable au râle d'un mourant, la porte s'ouvrit. La dernière chose qu'ils virent fut le blanc laiteux du regard des deux jumelles.

...

Il se réveilla lentement. Une odeur atroce l'attaqua aussitôt, alors que son regard parcourait la salle, cherchant quelque chose de tangible auquel se raccrochait. Il était couvert de sang, et pataugeait un milieu d'une marre de chairs et de viscères. L’entraînement de son esprit prenait peu à peu le dessus sur la confusion qui l'habitait. Il se releva avec difficulté, son arme toujours dans sa main. Ses hommes avaient été massacrés, déchiquetés. Des cadavres étaient pendus au niveau supérieur de la passerelle, leur sang s'écoulant de leurs corps éventrés en une fine pluie carmine. Il n'en reconnaissait aucun d'entre eux. Il n'y avait plus rien à reconnaître.
Il finit par voir la Sœur du Silence, à genou à ses côtés. Elle regardait fixement devant elle, ignorant le massacre qui l'entourait. Puis il entendit chanter.

Brille, brille, petite étoile ! Comme j'aimerais savoir qui tu es !


Il les vit alors, chacune tenant les mains de l'autre, faisant une ronde, leurs cheveux se balançant doucement autour de leurs épaules, sautant joyeusement dans une flaque de sang.

Si haut au-dessus du monde ! Comme un diamant dans le ciel !

Une silhouette massive se tenait à leur côté, veillant sur elle comme l'aurait fait un père ou un grand -frère.

Brille, brille, petite étoile ! Comme j'aimerais savoir qui tu es !


Cette vision menaça de leur faire vaciller. Mais la colère et la peur qui se disputaient son cœur et son esprit l'empêcha de sombrer. Il se pausa alors la seule question qu'il lui restait à poser.

Pourquoi ? Pourquoi sommes-nous encore en vie ?


Les deux jumelles s’arrêtèrent alors de danser, et se tournèrent vers lui.

Car, petit Inquisiteur, tu as été méchant avec nous ! Une voix d'une maturité qui dénotait atrocement s'échappa de la bouche des deux jumelles. Un frisson glacé la parcourut, alors qu'il sentait que ses défenses mentales cédaient une à une.


Tu es méchant, comme tous les autres. Personne ne veut jouer avec nous. Leurs visages affichèrent un air triste et une innocence désarmante. Il commençait à trembler.


Même la jolie Dame ne veut pas jouer avec nous ! Elle ne veut même pas nous parler ! Sans bouger, elles tournèrent leurs regards vers la Sœur du Silence. Puis elles se prirent par la main. Et pourtant, on sait qu'elle a une très jolie voix !


Les yeux de la Sœur s'écarquillèrent alors. Sa mâchoire commençait à s'ouvrir, de plus en plus grand. Elle porta ses mains à sa bouche, tandis qu'elle comprenait ce qu'il était en train de se passer. L'Inquisiteur voulut bouger, mais il était complètement paralysé. Paralysée par sa propre peur. La bouche de la Sœur continuait de s'ouvrir plus que de raison. Ses joues commencèrent à se déchirer, lentement, son sang giclant à son tour. Mais elle ne criait pas. Qu'elle en soit incapable ou que l'on en empêche.

Arrêtez ! Sales mutants !


Mais les jumelles l'ignorèrent. Devant la douleur atroce qui déchirait son corps, la Sœur se cabra en arrière, avant de s’effondrait au sol, ses yeux et son visage couvert de sang. Les deux jumelles se tournèrent alors de nouveau vers l'Inquisiteur, un sourire malsain sur les lèvres.

Peut-être qu'elle préfère jouer avec Teddy maintenant ?


La silhouette massive sortit alors de l'ombre dans laquelle elle se terrait, et il reconnut alors un serviteur robotisé servant dans les entrailles du Vaisseau Noir. Son corps était couvert de sang séché et de morceau de chairs, et sur la lame qui terminait l'un de ses bras, un mélange de cheveux et de liquides carmins coagulés. Teddy s'approcha de la Sœur du Silence et s'arrêta au dessus d'elle. Puis sa lame s'abattit, une fois, deux fois, trois fois, jusqu'à ce qu'il ne reste rien de la servante silencieuse de l'Empereur qu'une amas d'os, de chairs et d'entrailles.

Pourrissez en Enfer, maudites créatures !


Des larmes s'écoulaient sur les joues de l'Inquisiteur, dans un dernier geste de rage. Les deux jumelles se mirent à rire de nouveau, ne le quittant pas du regard une seule fois. Puis, elles reprirent leurs rondes, dansant et chantant à nouveau. Il sentit alors qu'il recouvrait peu à peu l'usage de ses membres, échappant à la paralysie qui s'était emparé de lui. Il parvint à lever son pistolet à plasma, et ne put s'empêcher de sourire en entendant le son caractéristique de son arme se préparant à tirer.

Mais alors, toute autre forme de son disparut autour de lui. Son sourire s'effaça aussitôt. Il fixait intensément les jumelles, ses yeux suivant chacun des pas de la ronde qu'elles effectuaient. Elles semblaient le regarder, à chaque que leur danse amenait l'une d'entre à avoir son visage tournait vers lui. Et dans le blanc de leurs yeux, il ne voyait rien. Seulement le néant. Le néant de son échec. L'abomination qu'elles représentaient, la parodie de vie qu'elles simulaient. L'horreur qu'elles avaient personnifiée.

Et le voyageur dans le noir, te remercie de tes étincelles !


Son doigt pressa un peu plus fort la détente, alors que ne comptait pour lui plus qu'une seule et dernière chose.

Comment pourrait-il voir son chemin, si tu ne brillais pas ainsi ?


Faire disparaître ces choses, maintenant et à jamais. Pour l'éternité.

Brille, brille, petite étoile ! Comme j'aimerais savoir qui tu es !


Et l'ultime chose qu'il sentit, fut le contact froid du canon de son arme contre son crâne...

...

Les Jumelles Apex:
Les Jumelles Apex étaient une paire de puissants psykers de niveau Alpha-Plus. Exceptionnellement dangereuses, elles sont nées comme des jumelles et sont apparues comme des jeunes filles innocentes autour de six ou sept ans.

Lors de leur première découverte en 845.M36, elles ont été capturées par l'Ordo Hereticus et enfermées au sein d'un Vaisseau Noir. Peu de temps après, ce navire a été découvert abandonné avec tout son équipage et passagers morts. L'inquisiteur Castinus a mené la capture des jumelles, mais elles se sont échappées à nouveau et ont tué de nombreux Inquisiteurs et Troupes de Choc de l'Inquisition lancés à leur poursuite. Suite à cet événement, les jumelles ont été capturés sur Respa III par l'Inquisiteur Commodus Voke.

Mais plus tard, lors d'une parade de Psykers capturés sur Primaris Thrace, les jumelles ont échappé à nouveau à l'Inquisition. Dans un événement connu comme l'atrocité thrace, les jumelles ont provoqué un niveau énorme de mort et de destruction. Elles ont disparu par la suite, et sont maintenant connues pour errer le Secteur Agripinaa.

Source : Lexicanum, Jumelles Apex et Classification des Psykers


Dernière édition par Vlad le Lun 21 Nov 2016 - 14:41, édité 1 fois


[Lettres de Sang 15] - Brille Brille Petite Etoile Helder10
Vlad

Vlad
Primarque
Primarque

Messages : 3572
Age : 31

Revenir en haut Aller en bas

[Lettres de Sang 15] - Brille Brille Petite Etoile Empty Re: [Lettres de Sang 15] - Brille Brille Petite Etoile

Message par Zekka Lun 21 Nov 2016 - 13:02

Un parfait clin d'oeil au cliché des enfants terribles de tout film d'horreur ^^
Mais pour le coup je trouve l'inquisiteur un peu stupide ^^' pourquoi n'a-t-il pas provoquer une surchauffe des moteurs du vaisseau, le sachant perdu, et pour tenter de tuer les jumelles, quitte à y passer.
Et peut-être un peu cheatées les jumelles, quand on sait que même Ahriman se voyait perturbé par les Soeurs du Silence, elles elles les ignorent purement et simplement ? ^^'
Parce que, je veux bien qu'elles soient "alpha-plus" mais justement, plus le lien avec le warp est puissant, plus l'effet des soeurs ou d'un "paria" est puissant aussi ^^'
Zekka

Zekka
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1250
Age : 28
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

[Lettres de Sang 15] - Brille Brille Petite Etoile Empty Re: [Lettres de Sang 15] - Brille Brille Petite Etoile

Message par Vlad Lun 21 Nov 2016 - 14:39

Merci pour ton retour !

Pour l'Inquisiteur et les Soeurs du Silence, je ne fais que respecter le fluff ! Les jumelles Apex existent dans le fluff, j'ai oublié de mettre la source hier soir. Elles ont donc bien anéanti un Vaisseau Noir et tous ses occupants, quelque soit la nature de ces occupants. Les psykers Alpha-Plus sont de véritables catastrophes pour l'Humanité, en théorie, il n'y a rien ou presque que ne peut accomplir un psyker de ce niveau par la force de son esprit ! ^^

Je rajoute la source (et celle sur les psykers Alpha-Plus) dans le spoiler en fin du texte !


[Lettres de Sang 15] - Brille Brille Petite Etoile Helder10
Vlad

Vlad
Primarque
Primarque

Messages : 3572
Age : 31

Revenir en haut Aller en bas

[Lettres de Sang 15] - Brille Brille Petite Etoile Empty Re: [Lettres de Sang 15] - Brille Brille Petite Etoile

Message par Zekka Lun 21 Nov 2016 - 15:55

Certes, mais il est malgré tout noté dans la classification des "psykers" qu'un "Pariah" comme les Soeurs du Silence provoque une douleur physique et mentale à tout psyker proche ^^'
Mais effectivement, si le fluff le dit ^^' ça doit être de vraies monstres de puissance
Zekka

Zekka
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1250
Age : 28
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

[Lettres de Sang 15] - Brille Brille Petite Etoile Empty Re: [Lettres de Sang 15] - Brille Brille Petite Etoile

Message par Vlad Lun 21 Nov 2016 - 16:10

On peut en discuter longtemps comme ça, et je suis au courant des capacités des Sœurs du Silence hein. Il est de toute façon trop tard pour modifier mon texte.


[Lettres de Sang 15] - Brille Brille Petite Etoile Helder10
Vlad

Vlad
Primarque
Primarque

Messages : 3572
Age : 31

Revenir en haut Aller en bas

[Lettres de Sang 15] - Brille Brille Petite Etoile Empty Re: [Lettres de Sang 15] - Brille Brille Petite Etoile

Message par Garvieloken Lun 21 Nov 2016 - 16:43

Très bon texte, l'ambiance très film d'horreur rend vraiment bien IMO. C'est vrai que la capacité des Soeurs du Silence a été un peu occulté, mais justement ça rend les jumelles encore plus effrayantes.
En tout cas, du très bon okay

P-S: Ça m'a fait penser également à Bioshock avec les jumelles/petites soeurs et "Teddy"/protecteur.


Tout n'est que poussière.
Garvieloken

Garvieloken
Vétéran Space Marine
Vétéran Space Marine

Messages : 640
Age : 22
Localisation : Prospero : Tizca

Revenir en haut Aller en bas

[Lettres de Sang 15] - Brille Brille Petite Etoile Empty Re: [Lettres de Sang 15] - Brille Brille Petite Etoile

Message par Vlad Dim 27 Nov 2016 - 20:50

Merci pour ton retour Garvi ! Wink


[Lettres de Sang 15] - Brille Brille Petite Etoile Helder10
Vlad

Vlad
Primarque
Primarque

Messages : 3572
Age : 31

Revenir en haut Aller en bas

[Lettres de Sang 15] - Brille Brille Petite Etoile Empty Re: [Lettres de Sang 15] - Brille Brille Petite Etoile

Message par - Ghost of Arkio - Mar 13 Déc 2016 - 23:34

@Dead space: ha ben si tu me prends par les sentiments... Smile
+1 pour avoir exhumé cette histoire du fluff! Moi j'ai pensé d'abord aux icônes des films d'horreur japonais ou coréens qui sont les dernières à m'avoir fait peur dans un film; j'avais oublié qu'elles apparaissaient dans la trilogie Eisenhorn.

Certes, mais il est malgré tout noté dans la classification des "psykers" qu'un "Pariah" comme les Soeurs du Silence provoque une douleur physique et mentale à tout psyker proche ^^'
Dans la trilogie Eisenhorn comme Ravenor, il y a l'exemple d'intouchables (+ clair que parias) qui, soit ont été usé par des psykers, soit contrôlés voir détruits. Sinon y a la bataille de Prospero comme exemple ou encore la 1ère nouvelle sur les soeurs du silence par Swallow, qui se passe justement sur un vaisseau noir et où les sœurs se font ratiboisées par des psykers échappés de leur cage. (La Voix)

Bon texte en tout cas, bien gore et désespéré ; j'aurais été l'Inquisiteur j'aurais programmé le vaisseau pour tomber dans un soleil.

Maintenant je comprends le pourquoi de ton titre, ha! souvenirs, souvenirs..
- Ghost of Arkio -

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 10975

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

[Lettres de Sang 15] - Brille Brille Petite Etoile Empty Re: [Lettres de Sang 15] - Brille Brille Petite Etoile

Message par - Talos - Lun 2 Jan 2017 - 17:17

Bon alors d'entrée, je t'offre un +1.
Si je pouvais je te mettrais trois +1 pour les trois raisons suivantes:

- le thème audio. Je suis fan de ce genre de musique sombre, je l'ai téléchargée direct Wink Si tu veux que je te donne des noms de compositeurs un peu flippants, ce sera un plaisir.

- la mine que représente pour moi ton texte. Je n'ai jamais entendu parler de ces jumelles, ni de la classification des psykers, et j'ai pris plaisir à parcourir tes sources !

- l'histoire elle-même. L'ambiance est top, rien à dire, on y est vraiment plongé !

Quelques fautes de conjugaison, mais rien qui fasse aussi mal qu'un écartèlement de la mâchoire Wink

Bravo cher Vlad, tu m'as plongé dans un abysse fort plaisant et familier (étant en train d'écrire sur les Night Lords). Un excellent cru pour entamer cette nouvelle année okay


-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------



Mon récit en cours sur la VIIIème Légion :
Leviathan - Blog
Leviathan - Black Librarium
Mes reportages historiques, c'est par là : Ad Memoriam



"Mourez comme vous avez vécu, fils de la VIIIème Légion. Drapés de nuit." Konrad Curze.
"Vous êtes une race de proies, rien de plus, rien de moins." Asdrubael Vect.


[Lettres de Sang 15] - Brille Brille Petite Etoile Sml_ga10      
- Talos -

- Talos -
Maitre de chapitre
Maitre de chapitre

Messages : 2330
Age : 31
Localisation : Covenant of Blood

https://leviathan-a-night-lords-story.blogspot.com/2020/07/ave-d

Revenir en haut Aller en bas

[Lettres de Sang 15] - Brille Brille Petite Etoile Empty Re: [Lettres de Sang 15] - Brille Brille Petite Etoile

Message par BlooDrunk Lun 2 Jan 2017 - 18:41

Direct un +1 !

Car c'est bien glauque et rondement mené, j'aime beaucoup la ref "petite étoile = plasma".
J'aime aussi énormément voir un Inquisiteur qui a vraiment peur et se retrouve impuissant devant de telles monstruosités, ça change de l'éternel over-badass sauce GW.

Merci aussi pour le rappel fluffique, j'avais oublié cette histoire.
D'ailleurs petite parenthèse, comment le fluff officiel à pu laisser en vie de telles menaces? C'est dingue!
Avec autant d'évasions et de carnages ces 2 pestes doivent vraiment valoir le coup de les garder en vie, on peut supposer qu'elles doivent avoir une utilité mega-maxi-prioritaire pour les hauts-gradés de l'Inquisition, surement un projet très spécial car avec autant de pertes je les vois mal servir simplement de carburant...
Hmm en y pensant ça ferait une bonne histoire à inventer pour crédibiliser/expliquer le fait que leur capture soit préférée à leur élimination pure et simple.

Oui sinon je suis d'accord c'est effectivement un bel hommage à ces saletés d'enfant tueurs/fantômes des films d'horreur, perso je pense en 1er lieu à Shining dont l'ambiance est inégalée pour moi (ça m'a vraiment marqué à l'époque, malgré qu'elles ne tuent pas elles).

Presque parfait, mais Vlad tes fautes de conjugaisons sont trop nombreuses pour le coup, étrange car d'habitude tu n'en fait pas autant, loin de là...
Perso ça me gâche un peu le tableau, essaye de corriger car ça pique vraiment je trouve. Mad


[Lettres de Sang 15] - Brille Brille Petite Etoile 30k-le10
BlooDrunk

BlooDrunk
Modérateur
Modérateur

Messages : 8774
Age : 38
Localisation : Sarum 57

Revenir en haut Aller en bas

[Lettres de Sang 15] - Brille Brille Petite Etoile Empty Re: [Lettres de Sang 15] - Brille Brille Petite Etoile

Message par Vlad Ven 6 Jan 2017 - 14:18

Merci pour vos retours les gars !

@Ghost : j'avais toujours voulu utiliser cette musique de Dead Space pour une LDS, c'est chose faite ! Smile

@Talos : avec plaisir si tu as quelques noms de compositeurs à me filer !

@BlooD' : je suis d'accord avec toi, dommage que le fluff officiel n'en reparle plus de ces deux jumelles. Et pour les fautes, désolé, j'avoue que je n'ai pas pris le temps de reprendre mon texte depuis que je l'ai posté !


[Lettres de Sang 15] - Brille Brille Petite Etoile Helder10
Vlad

Vlad
Primarque
Primarque

Messages : 3572
Age : 31

Revenir en haut Aller en bas

[Lettres de Sang 15] - Brille Brille Petite Etoile Empty Re: [Lettres de Sang 15] - Brille Brille Petite Etoile

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum