Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

[Portrait de Noël 2018] Horus Lupercal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Portrait de Noël 2018] Horus Lupercal Empty [Portrait de Noël 2018] Horus Lupercal

Message par Argel Tal Sam 12 Jan 2019 - 18:47

Horus

[Portrait de Noël 2018] Horus Lupercal Horus_10

++++++++

Le message du Maitre de Guerre avait été entendu de tous ; Alliés ; Ennemis ; Rivaux ; tous en avaient pris connaissance. Horus avait parlé, de sa voix forte et de son ton d’orateur hors – pair ; et ils avaient écoutés, religieusement. Ils avaient entendu le Nouvel Empereur, le Champion Invaincu des Dieux, convoquer ses forces en vue de l’ultime affrontement, la bataille qui mettrait fin à toute les batailles.

Horus avait patienté, avait longuement préparé ses forces, évitant d’inutiles affrontements, remportant certaines victoires par sa seul présence et le menace qu’il représentait. Il avait préservé ses armées. Il avait consciencieusement préparé la phase finale de ce conflit, avait étudié les meilleurs méthodes pour atteindre les objectifs primordiaux qu’il s’était fixé, ceux qui lui permettrait à terme de siéger sur le Trône de son père, l’égal de Dieu parmi les Hommes, en véritable seigneur de toute chose.

Il avait affiné sa stratégie, mûrement réfléchi sur chaque phase de l’approche finale, jusqu’au muraille du Palais Impérial, la tanière de l’Anathème. Il avait envisagé chaque ajustement, calculer chaque opportunités et peser chaque risque. Il devait se projeter, dans un avenir proche mais aussi et surtout à plus long terme. Il devait réfléchir en tacticien, en stratégiste, en logisticien, en Maitre de Guerre ; mais aussi en habile politicien comme Roboute et même en homme de foi comme Lorgar, véritable zélote de la Vérité Primordiale. Il avait une certitude : Terra était la clé de tout, le début et la fin de ce qui était, de ce que la guerre, la lutte pour sa survie représentait pour l’Humanité ; de ce que lui, Horus, projetait d’accomplir pour l’Histoire du genre humain.

Il était né dans un laboratoire au sein du Berceau de l’Humanité et était certain d’y mourir, sur ce sol bientôt consacré, non pas pour futilement quitter le royaume des mortels mais plutôt pour se transformer, pour changer et évoluer vers une condition supérieur de son être, comme une transcendance vers une nouvelle puissance promise par les Dieux en échange de l’annihilation de l’Anathème.

Il devait prendre Terra, décapiter l’Empereur qui avait oser duper les Dieux et tuer les derniers de ses frères restés loyaux à leur père et alors, il pourrait régner, non pas sur des ruines fumantes mais sur le plus vaste et puissant empire qu’il n’ait jamais existé. Horus imprimerait son nom dans l’Histoire en lettre en sang, l’Humanité, la véritable Humanité, cette symbiose entre le réel et l'irréel, entre le mortel et l'immortel, chantant ses louanges pour les millénaires de règne à venir.

Il avait discuté avec ses frères, en orbite autour d'Isstvan, de ce qui allait suivre, de ce qui allait advenir lorsqu’ils fouleraient des pieds la Planète – Sacré, ils avaient discutés de ce que la guerre avait fait d’eux, de ce que leur père leur avait promis avant de finalement les en privés ensuite. Ils allaient reprendre ce qui leur revenaient de droit, ce qu’ils avaient si durement gagnés par la lame et le bolter, par l'obus de l'artillerie et la chenille des chars, par le fer et feu. Aujourd’hui, ce même fer et ce même feu allaient transpercer le cœur pourri de l’Empereur. Horus avait noué une alliance avec de Véritables Puissances, alliance qui lui garantissait qu’au fer et au feu viendrait se mêler les dons miraculeux accordés par les Dieux.

Horus avait projeté sa stratégie aux autres Demi – Dieux de sa fratrie, à ses commandants humains et Astartes, à ses généraux et amiraux lui ayant juré une fidélité des plus totales, fidélité mu à la foix par l’opportunisme, la crainte du châtiment et le ressentiment envers le Conseil nouvellement créé des Seigneurs de Terra, un autre pantin de Malcador, et une autre lubie de son père que de donner à de simples humains des responsabilités, des opportunités si importantes.

Le Maitre de Guerre avait contracté des alliances, avec des entités physiques, mécaniques, cybernétiques et immatériels ; il s’était assuré que chacun remplirait son office en honorant sa part du marché lors de la grande bataille à venir. Il avait conjecturé d’un esprit expert l’imminence de leur victoire en tenant compte de la taille de ses forces terrestres, de leur puissance de feu, de l’étendu de ses flottes, de la flexibilité de sa chaine de commandement, de la réactivité de leurs moyens de communications, conventionnels ou ésotériques, ou encore de la fiabilité de leur voies de ravitaillement. Le Maitre de Guerre s’était enquis de chaque détail, n’avait rien laissé au hasard, avait constamment fait évoluer ses plans, en suivant quotidiennement l’avancé du conflit.

Il recevait de manière détaillé moults informations fiables. La toile qu’avait tissée son frère Lorgar était vaste et n’avait d’égal dans l’Imperium que le réseau d’espions et d’agitateurs au service de la XXème Légion de son frère Alpharius ; Deux frères ayant jurés allégeance à Horus bien avant le Massacre du Site d’Atterrissage. Les loyalistes étaient dépassés de toute part, en nombre, en armes, en planètes…

Lorsque le Maitre de Guerre tiendra Terra dans la paume de sa main gauche, il balayera d’un revers de sa main droite les pathétiques forces armées de ses frères Guilliman et le Lion, lui ayant jusqu’ici tenus tête. Maccrage, Délivrance, Nocturne, Baal… Toutes ses planètes brûleraient, le Maitre de Guerre en avait reçu la vision, ses cuirassés réduisant à néant, par le feu atomique et la torpille cyclonique, les foyers de ses frères, leurs derniers fils brûlant dans d’immenses brasiers, les flammes léchant les murs de leurs forteresses - monastères, les survivants poursuivis jusque dans les profondeurs de la réalité par d’effrayantes créatures, des êtres nés avec des caractéristiques autres que la chair et le sang, à la recherche d’un festin pour honorer leurs Dieux Tutélaires. Angron avait failli tué son frère, le Fils Vengeur de Maccrage, sur Nucéria mais il reviendrait à Horus d’asséner le coup de grâce.

Le Maitre de Guerre avait observé et appris auprès de nombreux maitres, mortels dans sa jeunesse et immortels à l’apogée de sa gloire ; il avait appris comment l’Imperium, dont il avait aidé à bâtir les fondations et dont il serait bientôt le nouvel Empereur – Roi, allait réagir. Il avait appris sur Istvann V, sur Réside, sur Molech, à Phall et à Alaxxes, à Beta – Garmon et à bord de son propre vaisseau. Sa Légion, ses armées innombrables, ses vastes flottes qui ne cessaient de grossir par l’afflux de nouveaux fidèles à cette juste cause, à la fois guerrière et religieuse ; chacun de ses outils avaient été manié à la perfection, l’ultime symbiose entre d’innombrables combattants différents d’un côté et un complexe militaro – industriel à l’échelle cosmique de l’autre ; le tout permettant au Maitre de Guerre d’apporter à son alliance de multiples et successives victoires.

Trisolian avait été un tournant ; cela avait été la première fois depuis une éternité qu’il s’était senti menacé, pris au dépourvu par un facteur qu’il avait négligé, l’Exécuteur de l’Empereur, son frère Russ, le Seigneur de l’Hiver et de la Guerre. Horus avait subi cette attaque, un fait rare et avait dû s’adapter, avait du évoluer pour l’emporter, ce qui lui avait occasionné de multiples blessures. Des blessures physiques occasionnés par la confrontation avec son frère sur les ponts du Vengeful Spirit, blessures qui n’avaient pu guérir que grâce à la dévotion sans faille de ses fils. Des blessures mentales déclenchés par le contrecoup psychique au contact de l’acier de la Lance de l’Empereur, une arme créé pour le tuer et qui avait manqué son office ; des blessures mentales aggravés par l’affliction qu’il éprouvait à voir son frère Lorgar le trahir dans l’espoir d’être le nouveau Champion du Panthéon.

Les blessures mentales avaient été les plus douloureuses, les plus difficiles à encaisser et n’avaient pu guérir que grâce au sacrifice de son écuyer Maloghurst, le plus dévoué de ses Sons of Horus et l’un de ses seuls véritables amis. Il l’avait fait chèrement payer à Lorgar, bien qu’il décida de lui laisser la vie sauve, le savoir de son frère trop précieux pour être perdu et la Légion des Word Bearers à la fois trop nombreuses et puissante pour la sacrifier dans d’inutiles combats fratricides avec les Iron Warriors ou ses propres légionnaires, combats dont personne ne sortirait véritablement vainqueur. Horus savait que la mort de leur père génétique ferait entrer les Porteurs de la Parole dans une telle frénésie meurtrière qu’elle serait capable d’annihiler dans une immense brasier destructeur les forces du Maitre de Guerre, lui coûtant dans le même temps sa victoire.

Horus avait choisi de soumettre son frère, avait brutalement éteint ses velléités et s’était ainsi assuré de sa totale collaboration, en repoussant à plus tard la vengeance que réclamait ses fils et lui – même pour la mort d’un des plus respectés des leurs. Il avait guidé ses autres frères à lui, parfois par la contrainte, d’autre fois par la simple promesse du massacre à venir.

Il avait brisé les dernières mesures d’urgence mises en place par l’Imperium afin de la ralentir sa trajectoire finale vers Terra : les forteresses planétaires et orbitales conçus par son frère Dorn et placés sur la Frange Oriental du Segmentum Solar, les équipes d’assassins de Malcador le Sigillite, les escadrons de la Flotte Saturnienne, les forces de frappe chirurgicales de l’Adeptus Custode de son père ; Il avait brisé toutes les barrières les unes après les autres. Tous tentaient de le ralentir afin de se retrancher, afin de gagner du temps avant l’inéluctable confrontation. Terra sera le trophée d’Horus et le tombeau de l’Empereur – Quatre – Fois – Maudit, l’Anathème offert au bucher sacrificiel en l’honneur des Véritables Puissances.

L’Humanité sera bientôt éclairée, à l’endroit même où tout les voies du destin se rejoignent, là ou le chemin à Huit Branche est tracé en lettre de feu. Il était venu le temps pour Horus Lupercal, Héraut du Chaos Ascendant, Seigneur des Légions, Roi Illuminé à la Cour des Monstres, Maitre de Guerre de l’Imperium – Novum et Messager de la Vérité Primordiale, d’appeler tous ses fidèles  à le rejoindre ; Guerriers surhumains de l’Adeptus Astartes, innombrables régiments de l’Armée Impérial rallié à la bannière de l’Œil, combattants géno – modifiés à l’extrême, véritables abominations guerrières issus de l’esprit tourmenté de l’Apothicaire Fabius et des divers laboratoires et installations ayant profité du savoir débridé des Cryptes de Moravec, fanatiques issues d’une variété incalculable de monde, converties et incorporés dans des cultes voués à l’adoration de l’Authentique Croyance, prêt à répandre des rivières de sang, à consentir au propre sacrifice de leurs vies au nom de la Voie Octuple ; Marins, capitaines et pilotes opérant sur de rapides frégates, d’énormes transporteurs de troupes au ventres blindés, des corvettes de reconnaissance silencieuses, de robustes destroyers d’escortes, des massifs canonnières de siège, d’immenses cuirassés et de puissants croiseurs, l’ensemble de cette Armada Exaltée prête à disloquer la Flotte Solaire et faire pleuvoir la mort sur les Hautes Spires du Palais Imperial.

Techno – adeptes et combattants cybernétisés ralliés à la bannière du Mechanicum Consacré de Kelbor – Hal ; mercenaires humains avides de dons de la part des Dieux, de pouvoir ou de richesse promise par le Maitre de Guerre. Légions Titaniques corrompues, miliciens endoctrinés, généraux convaincues, Amiraux zélés. Tous répondirent au Grand Appel, imprégnés des messages d’assujetissement de l’Imperium à leurs innombrables désirs, prêt à donner leurs sangs, leurs vies et mêmes leurs âmes pour cette cause.

Le message de Lupercal se fraya ainsi un chemin parmi les étoiles, par le biais de toute les voies de communications existant : astrophatiques, Vox, binaire, langage démoniaque invoqué par le sang et autres paroles hérétiques faisant figure de pratiques courantes au service de l’Unique Confrérie.
L’Appel à la Guerre avait traversé les ténèbres froids de l’espace aussi bien que les étendues délirantes et pernicieuses du Warp, dans lequel des entités avait aussi jurés allégeance au Maitre de Guerre, dans l’espoir de participer à l’incalculable bain de sang à venir.

L’Appel au Rassemblement avait été partagé dans toutes les directions cardinales, se rependant comme une trainée de poudre au travers des cinq Segmentums nouvellement formés. Les Iron Warriors, les briseurs de forteresse par excellence, les maitres de la poliorcétique dont les multiples Grands Bataillons combattaient à Jannek, Orchas et Castellax et les Night Lords, terrorisant dans des systèmes entiers, dispersé en groupe de combat aux quatre coins de l’Ultima Segmentum.

les Word Bearers à Tarsaron, Ultraggeddon et Corinthe, tellement plus nombreux que sur Monarchia des décennies auparavant, les rangs des zélotes passionnés de Lorgar étoffés par de jeunes recrues issus des Mondes Saints, les échelons de leurs flottes densifiés par de nouvelles nefs, véritables cathédrales flottantes issues d’obscurs pactes avec le Mechanicum Consacré, dédiés autant à la guerre qu’à la prière des épitres du Livre de Lorgar, ces caravelles de la Fin des Temps guidé par les Léviathans du vide des Porteur de la Parole : le  Blessed Lady et le Trisagion.
Les Fils de Lorgar étant devenu, par les sombres machinations des Apôtres Noirs et autres seigneurs thaumaturges, la Légion la plus nombreuse à servir sous la bannière du Maitre de Guerre.

Les World Eaters en provenance de Sarum et Balor entre autres, leurs mondes – forteresses depuis des éons, quittant précipitamment la litanie de massacre qu’ils opéraient jusqu’alors dans le domaine des Ultramarines, les Cinq Cents Mondes qu’ils avaient pris tant de plaisir à ravager, se réunissant au grand complet pour une dernière fois. la Légion dévoué à verser du Sang pour le Dieu du Sang, inféodé à l’incarnation complète de la sauvagerie qu’était devenu Angron, l’Ange Rouge, ce dernier ayant comme d’autres parmi ses frères acquis un phénoménal pouvoir. Tous les membres de la Légion, à l’image de Khârn, avaient monstrueusement changés, ensauvagés par des années de dévastation sordides, bien loin des êtres encore dotés d’une once de jugement qu’ils étaient sur sables noires d’Istvann V, aux premiers jours de l’Hérésie.

Les Emperor’s Childrens dispersés au gré des dépravations multiples et rappelés à lui par leur seigneur et père génétique Fulgrim, brulant de contempler une nouvelle fois sa Légion rassemblée en un concert de vivat visant à le glorifier, lui le Sublime Courtisan, Prince des Plaisirs, lui qui leur avait montré le chemin de la damnation, s’engageant le premier sur cette voie pavée de péchés. Fulgrim, adorateur du Roi – Hédoniste, maitre des sublimes afflictions avait rappelé à lui ses fils dégénérés et autres Kakophonis ensorcelés par l’intermédiaire de son fils le plus dévoué, le bien – nommé Eidolon Ressuscité.

Des dizaines d’armées d’individus illuminés par de funestes visions apocalyptiques à l’échelle universels se formèrent, guidés dans leurs déambulations cosmiques par des pactes sanglant et de sombres murmures de jamais – nés, bientôt rejointes par des milliers de régiment quittant leur casernement sur d’innombrables mondes – forteresses dispersé comme autant de garnison au sein de l’Imperium.

Des centaines de cultes exaltés vivant jusqu'ici dans le secret et les ombres protectrices vinrent, transporté par n’importe quelle vaisseau dont ils s’étaient emparés, de gré ou de force, des chapitres entiers de l’Adeptus Astartes, des Titans par centaines, regroupés en puissantes Legios, bien plus nombreux encore que durant la Bataille de Calth, leur réacteurs chauffés à blanc, leur pieds blindés prêt à fouler le sol de Terra, leurs armes de destructions massives prêtes à abattre dans une furie incontrôlée les murs d’enceintes de la plus puissante place – forte de la galaxie, un seul mot du Maitre de Guerre suffisant à libérer l’abîme, à briser les chaines de portes infernales.

Toutes ses forces s’agglomérèrent, se rejoignirent en de multiple points de ralliements de vaste flottes de transport, escortés par de puissantes formations de vaisseaux de lignes. Ensemble, ces innombrables escadres voyagèrent sûrement, leur rapidité conforté par de multiples sacrifices, souvent de civils innocents, visant à s’attirer les faveurs, ou au moins un regard de la part du Panthéon.

Une seule destination leur avait été indiquée, à toute ces formations flottantes dispersés dans les méandres de l’empire en flamme du Maitre de l’Humanité méprisé. Un unique mot, une infirme fraction des immenses territoires conquis durant la Grande Croisade, un système insignifiant par sa taille et pourtant si chargé d’Histoire. Un nom simple, pour un système particulier et une planète solitaire connu de tous. Un nom en trois syllabes, porteur de promesse, un nom évocateur, un emblème puissant, raisonnant dans les esprits et jusque dans le Warp. Un nom, signe qu’Horus Lupercal n’avait pas effectuer son choix à la légère, un nom comme une confirmation, celle que le Maitre de Guerre savait manier les symbole à la perfection.

Le début de la fin devait advenir là où la fin du début était elle – même advenu ; là où Horus avait été sacré comme premier parmi ses pairs par le Faux – Empereur, là où les Dieux l’avaient unanimes désigné comme leur Champion, l’avait élu comme le vecteur qui détruirait l’œuvre infamante de l’Anathème.

L’Empereur s’était fourvoyé en espérant duper les forces primordiales qu’étaient les Dieux du Chaos ; ces derniers ayant finalement fait de son fils favori, le Maitre de Guerre adoré des masses apeurés, leur Chevalier de la Damnation Eternel, Monarque d’un Nouvel Imperium évoluant aveuglément vers un âge de Ténèbres, le Maitre de Guerre étant l’instigateur d’un concert de massacre et une éternité de souffrance, mettant fin à un avenir meilleur pour la race humaine, l’espoir de sauver cette dernière supplanter par le désir de la diriger sans partage.
Un seul mot d’ordre avait été délivré, une seule marque d’allégeance était réclamée : les forces fidèles au Maitre de Guerre avaient désormais rendez – vous à la surface d’Ullanor, à l’endroit précis où le rêve de L’Empereur fut à tout jamais brisé.

2924 mots
Argel Tal

Argel Tal
Space Marine
Space Marine

Messages : 427
Age : 22
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

[Portrait de Noël 2018] Horus Lupercal Empty Re: [Portrait de Noël 2018] Horus Lupercal

Message par Corax Sam 12 Jan 2019 - 20:16

Superbe histoire sur Horus en traître.


corax [Portrait de Noël 2018] Horus Lupercal 25154110  ravenguards

d) Codex Raven Guard
Corax

Corax
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 6764
Age : 42
Localisation : Délivrance / Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

[Portrait de Noël 2018] Horus Lupercal Empty Re: [Portrait de Noël 2018] Horus Lupercal

Message par Rhydysann Sam 12 Jan 2019 - 21:11

Court texte assez intéressant. C'est bien écrit et très sympa de voir la vision d'Horus. Puis cela tombe pile au moment du début de la bataille de Terra niveau publication BL il me semble.

Par contre c'est légèrement long à lire. J'aurai raccourci un ou deux passage pour pas tomber dans la lourdeur.

Quoi-qu-il en soit je salue ton travail de qualité.


[Portrait de Noël 2018] Horus Lupercal Playgw16
Rhydysann

Rhydysann
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1818
Age : 21
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

[Portrait de Noël 2018] Horus Lupercal Empty Re: [Portrait de Noël 2018] Horus Lupercal

Message par Argel Tal Dim 13 Jan 2019 - 2:20

Merci à vous deux pour vos retours, ça a été vraiment un chemin de croix cette année. Finalement ce n'est peut être pas plus mal d'avoir choisi ce personnage, vu que quasiment tout le monde le connait, cela m'a permis de jouer totalement la carte du Maître de Guerre sur fond de vision apocalyptique.

Je garde l'histoire que j'avais commencé en réserve, pour un de ces quatre. C'était comme même une bonne expérience.
Argel Tal

Argel Tal
Space Marine
Space Marine

Messages : 427
Age : 22
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

[Portrait de Noël 2018] Horus Lupercal Empty Re: [Portrait de Noël 2018] Horus Lupercal

Message par Emperor Jeu 31 Jan 2019 - 22:13


Bravo pour ce texte bien exhaustif et tout à fait à jour sur les dernières parutions de la série Horus Heresy. Par contre tu ne spoilerais pas un peu Slaves to Darkness qui sort le mois prochain en français ? Neutral

Il y a quelques fautes d’orthographe mais autrement c'est bien écrit, il y a de généreuses descriptions qui font qu'on ressent bien la magnitude et la puissance des forces concernées par le grand final de l'Hérésie.

Horus qui reprend son souffle avant la dernière poussée, je pense qu'il n'y a pas de meilleur moment pour un état des lieux comme celui-là.
D'ailleurs je crois me souvenir qu'un autre membre du forum avait écrit quelque chose de très similaire il y a quelques LDS de cela.



[Portrait de Noël 2018] Horus Lupercal 439568inquisitor3
Emperor

Emperor
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 4586

Revenir en haut Aller en bas

[Portrait de Noël 2018] Horus Lupercal Empty Re: [Portrait de Noël 2018] Horus Lupercal

Message par Argel Tal Ven 1 Fév 2019 - 14:53

Merci beaucoup pour ton retour Emperor et oui c'est vrai que j'aurai du prévenir mais le texte spoile un peu Slave to Darkness.
J'ai vraiment essayé de retranscrire l'ampleur de ce que j'imagine être ce rendez-vous, sûrement l'un des plus important de l'Hérésie avec la promotion d'Horus au rang de Maître de Guerre et le procès de Magnus à Nikaea. J'ai essayé d'assembler un peu l'ensemble des pièces du puzzle donc content que le résultat plaise Wink
Argel Tal

Argel Tal
Space Marine
Space Marine

Messages : 427
Age : 22
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

[Portrait de Noël 2018] Horus Lupercal Empty Re: [Portrait de Noël 2018] Horus Lupercal

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum