Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-50%
Le deal à ne pas rater :
-50% Nike Jordan Air 200E
67.47 € 134.99 €
Voir le deal

Les Primarques - 12 - Konrad Curze: Hante-la-Nuit de Guy Haley

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

VOTRE APPRÉCIATION GLOBALE DU ROMAN:

Les Primarques - 12 - Konrad Curze: Hante-la-Nuit de Guy Haley I_vote_lcap50%Les Primarques - 12 - Konrad Curze: Hante-la-Nuit de Guy Haley I_vote_rcap 50% 
[ 5 ]
Les Primarques - 12 - Konrad Curze: Hante-la-Nuit de Guy Haley I_vote_lcap40%Les Primarques - 12 - Konrad Curze: Hante-la-Nuit de Guy Haley I_vote_rcap 40% 
[ 4 ]
Les Primarques - 12 - Konrad Curze: Hante-la-Nuit de Guy Haley I_vote_lcap10%Les Primarques - 12 - Konrad Curze: Hante-la-Nuit de Guy Haley I_vote_rcap 10% 
[ 1 ]
Les Primarques - 12 - Konrad Curze: Hante-la-Nuit de Guy Haley I_vote_lcap0%Les Primarques - 12 - Konrad Curze: Hante-la-Nuit de Guy Haley I_vote_rcap 0% 
[ 0 ]
Les Primarques - 12 - Konrad Curze: Hante-la-Nuit de Guy Haley I_vote_lcap0%Les Primarques - 12 - Konrad Curze: Hante-la-Nuit de Guy Haley I_vote_rcap 0% 
[ 0 ]
Les Primarques - 12 - Konrad Curze: Hante-la-Nuit de Guy Haley I_vote_lcap0%Les Primarques - 12 - Konrad Curze: Hante-la-Nuit de Guy Haley I_vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 10
 
 

Les Primarques - 12 - Konrad Curze: Hante-la-Nuit de Guy Haley Empty Les Primarques - 12 - Konrad Curze: Hante-la-Nuit de Guy Haley

Message par Nico. Lun 26 Aoû 2019 - 16:44

Douxième volume d'une série dérivée de l'Horus Heresy, 1 par Primarque.

Présentation:




==> Konrad Curze: Hante-la-Nuit Premium

De tous les fils immortels de l’Empereur, les primarques, c’est Konrad Curze dont la légende est la plus sombre. Né dans l'ombre de Nostramo, un monde d'assassins, de voleurs et, pire encore, est-il étonnant qu'il soit devenu la figure de l'effroi connu sous le nom de Night Haunter? Écoutez maintenant le récit tragique de la créature Konrad Curze, maître de la Légion des Night Lords, sur sa transformation en monstre et en arme de terreur. Celui qui avait autrefois servi l'Imperium a vu la vérité dans un univers affolant et l'hypocrisie d'un père sans amour et a adopté la seule chose qui avait un sens: le chaos. Depuis les gouttières ensanglantées de son enfance sur un monde ruche jusqu'aux derniers jours de son existence malheureuse, Curze est un primarque unique en son genre et son récit en est un pour refroidir les os…

240 pages • Septembre 2019 • ISBN 9781780304953 • Illustration par Mikhail Savier


Les Primarques - 12 - Konrad Curze: Hante-la-Nuit de Guy Haley D8f39710

Ma critique lors de la sortie VO:

Spoiler:

logo2 Les Primarques - 12 - Konrad Curze: Hante-la-Nuit de Guy Haley Horus_15


Les Primarques - 12 - Konrad Curze: Hante-la-Nuit de Guy Haley 846747844195bannirenicoor4GRAND
Nico.

Nico.
Admin
Admin

Messages : 10152
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Les Primarques - 12 - Konrad Curze: Hante-la-Nuit de Guy Haley Empty Re: Les Primarques - 12 - Konrad Curze: Hante-la-Nuit de Guy Haley

Message par Jcpatiti Mar 17 Sep 2019 - 10:52

Fini hier soir ! Je n'ai pas le temps de faire une review en bonne et due forme, je vous fais un petit retour rapide (et je vous renvoie à l'excellente review de Nico sur la VO).

Ce 12e tome des Primarques s'intéresse donc à Konrad Curze, le Night Haunter (ici traduit "Hante-la-nuit"). Il permet de faire le lien entre toutes les histoires écrites jusqu'à présent sur Curze et sa légion, que ce soit dans l'HH ou dans la fameuse trilogie Night Lords d'ADB.
Cela entraîne des aller-retour permanent dans le roman, entre flashbacks sur la jeunesse de Curze sur Nostramo et la Grande Croisade, le "présent" pendant l'HH
Spoiler:
et le "futur", à savoir les évènements post-Hérésie et ceux racontés dans Night Lords (
Spoiler:
.

Le roman est plus court que le tome 11 sur Angron, mais très plaisant à lire. J'ai beaucoup aimé retrouver tous les personnages connus des Night Lords (Sevatar, Shang, Talos, Skraivok...). La philosophie de Curze est bien développée, même si j'ai trouvé qu'il y avait pas mal de redites par rapport aux autres œuvres sur lui. Autre bémol j'aurais aimé avoir un peu plus de flashback, entre son arrivée et la venue de l'Empereur (mais il me semble que cela a déjà été traité dans l'HH ?).

En bref, un bon Primarques auquel je donnerais la note de 15/20.
Noté "Bon" dans le présent sondage.


J'étais là, le jour où Horus a tué l'Empereur...
Jcpatiti

Jcpatiti
Space Marine
Space Marine

Messages : 182

Revenir en haut Aller en bas

Les Primarques - 12 - Konrad Curze: Hante-la-Nuit de Guy Haley Empty Re: Les Primarques - 12 - Konrad Curze: Hante-la-Nuit de Guy Haley

Message par Emperor Jeu 17 Oct 2019 - 21:35


Par fainéantise et avec la volonté manifeste d'exposer à la vue de tous mon incroyable don de prescience, ce qui au passage passerait presque pour une mise en abyme avec le sujet du livre, je m'auto-quote depuis le topic VO car mon opinion après lecture concorde totalement avec mon pressenti :

Emperor a écrit:Je pense que je le lirai sûrement, même si j'ai toujours trouvé que la réputation de ce primarque (et de sa légion) auprès des lecteurs était surfaite, et que les auteurs en faisaient souvent trop avec lui, que ce soit dans son comportement comme dans leurs tentatives répétées de le faire se légitimer en public. Je pense donc que cette énième profession de foi de Curze (qu'il semble y avoir dans ce livre) va me soûler ^^
Mais ça sera intéressant de voir ce qu'il se passe entre son éjection dans l'espace et les scènes de flashback de la trilogie Night Lords d'ADB en effet.


Comme prévu, moyennement apprécié de voir encore une fois Curze éructer sans discontinuer ses insanités et ressasser ses sempiternels critiques envers ses frères, l'Empereur, la destinée, blabla. C'est du recyclé, il veut avoir raison, et dans ce but l'auteur le fait cabotiner avec excès, une nouvelle fois... La seule réelle nouveauté semble être un changement de ton tenant à l'accroissement de la folie du primarque. Il est par exemple présenté ici sous un angle particulièrement cannibale.

Heureusement, la mise en scène vient rehausser le niveau. Les flashbacks, chronologiquement et géographiquement divers et distillés de manière décousue - autant que l'est la pychée du primarque - sont de qualité variable mais dans l'ensemble apportent premièrement un vrai dynamisme au récit mais surtout des apports fluffiques certains, quand bien même ils soient parfois peu inspirés, faciles, décevants ou quelque peu alambiqués pour coller au mieux aux écrits des autres auteurs.

On a notamment des détails sur la fin de Nostramo, sur l'avant et l'après des événements de Cheraut (ce qui permet dix ans après (!) de bien situer la nouvelle Le Roi sombre d'Abnett ; je n'avais absolument rien saisi au contexte à l'époque où elle est sortie) et comme déjà dit l'histoire fait la jonction fluff entre Ruinstorm et la mort du primarque.

Autrement, on a ici quelques bonnes idées, mais qui malheureusement n'arrivent pas toujours à se concrétiser de manière satisfaisante.

Par exemple :
Spoiler:

J'aurais aussi aimé avoir un peu plus de matière sur le conflit interne qui apparaît lorsque le primarque annonce qu'il va bombarder leur planète natale. Là c'est expédié, très léger. Le personnage de l'écuyer est intéressant dans le rôle de l'objecteur de conscience, c'est bien introduit, sauf que ça ne va pas plus loin que ça, le mec s'efface un peu trop facilement dans l'histoire.

Sinon rien à dire sur le rôle de guest stars de Talos, Malcharion, Vandred (qui d'ailleurs récupère le pilote du cargo comme esclave, hop encore un perso central évacué de l'histoire sans aucune considération Rolling Eyes ) & cie. C'est de l'ordre du clin d’œil, au mieux du fan-service, l'auteur n'ayant vraisemblablement pas l'autorisation de broder sur la propriété de môssieur ADB. Smile

Au final, noté moyen.
Quelques scènes ma foi fort divertissantes et bien écrites, une ambiance honorablement retranscrite même si pas aussi parfaite que dans la trilogie Night Lords, des persos intéressants dans l'ensemble (sauf Sevatar qui est raté et a perdu ici toute nuance...), quelques trous fluff colmatés à l'arrache, quelques maux de tête et soupirs dus aux élucubrations redondantes du désaxé, et une traduction honteuse de Night Haunter (pourquoi maintenant ?).



Les Primarques - 12 - Konrad Curze: Hante-la-Nuit de Guy Haley 439568inquisitor3
Emperor

Emperor
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 4656

Revenir en haut Aller en bas

Les Primarques - 12 - Konrad Curze: Hante-la-Nuit de Guy Haley Empty Re: Les Primarques - 12 - Konrad Curze: Hante-la-Nuit de Guy Haley

Message par Zekka Mar 29 Oct 2019 - 10:10

Et on continue sur ma lancée de "critiques" en retard.
Bien que l'ayant davantage apprécié qu'Emperor, je le rejoins sur certains points (notamment
Spoiler:
)
Sinon, effectivement, on nous ressert le speech habituel pour les Night Lords ,mais depuis Le Roi Ecarlate ,je suis insensibilisé à ce genre de répétitions abusives. Mais ici, on nous fait malgré tout découvrir quelques pépites de la vie de Curze sur Nostramo et après.
Pour l'affaire de la destruction de Nostramo qui, selon Emperor, est baclée: je ne trouve pas, dans le sens ou personne n'a véritablement d'attache sentimentale avec la planète, ce sont tous des psychopathes en puissance qui, à la limite, respectent la planète pour avoir fait d'eux ce qu'ils sont, mais sans plus, même les derniers venus, les plus fous, n'ont pas vraiment l'air de porter Nostramo dans leur coeur.
Autre truc que je trouve, personnellement ,inabouti:
Spoiler:

Bref, noté 15/20 quand même ^^
Zekka

Zekka
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1343
Age : 30
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

Les Primarques - 12 - Konrad Curze: Hante-la-Nuit de Guy Haley Empty Re: Les Primarques - 12 - Konrad Curze: Hante-la-Nuit de Guy Haley

Message par Argel Tal Lun 4 Mai 2020 - 10:04

Fini ce weekend, je ne vais pas faire un long retour vu que la grande majorité des points importants du récit ont déjà été abordé par mes camarades du Forum. Globalement, je suis assez d'accord avec l'avis de Nico sur ce Roman, et sur la qualité certaine de l'histoire qui nous ait raconté, celles des dernières années de la vie de Hante - la - Nuit. Un nouveau livre de la part de Guy Haley qui fait mouche encore une fois, ce dernier ayant réussi à bien s'approprier le sujet pour nous faire plonger dans la psyché torturé et le caractère ambivalent du Primarque originaire de Nostramo. L'auteur privilégie pour cela de longues séquences de huis - clos durant l'ensemble du récit, ceci afin de rapprocher le lecteur des personnages internes au récit, ces derniers se retrouvant malencontreusement traqué par le fils de l’Empereur, afin que ce dernier puisse assouvir sa soif de sang et de douleurs. Un procédé de mise de scène qui privilégie les séquences de vies en solitaires ou en très petit groupe, où le moindre bruit, la moindre ombre semblent tourmenter les individus. Un procédé payant puisqu'il permet d’augmenter graduellement la tension à la manière d'une traque et de développer la crainte de l'existence de Konrad Curze et de la rencontre avec ce dernier. Un procédé qui réussit plutôt bien et qui fait graduellement monter la tension, ceci jusqu’à l'explosion, jusqu’à la confrontation et le dechainement de violence qui s'ensuit.

Un procédé qui permet aussi d'observer à la loupe le comportement erratique de Konrad Curze, alternant entres phases de folies macabres et moments d'une grande lucidité, durant laquelle il cherche désesperement non pas à s'absoudre de ses péchés, inexistants selon lui par rapport au but qu'il a recherché tout au long de son existence, à savoir la justice absolue ; mais bien plutôt à laisser un testament à ceux qui auront la force de le lire, afin d'expliquer à la galaxie la véritable nature de l'Empereur. Le Maître de l'Humanité ayant été, selon Curze, le pécheur originel, en le façonnant en juge sanglant, incapable de ressentir la moindre culpabilité pour sa cruauté, blamé par sa fratrie des Primarques pour avoir aimé tourmenter, lors des conquêtes Impériales, une minorité d’âmes afin d'en sauver et d'en soumettre une majorité (divergence de méthodes entre les Primarques très bien illustré dans l'excellente nouvelle de McNeill Le Roi Sombre). Un fonctionnement que la Légion des Night Lords retranscrit par mimétisme, les Astartes cherchant à fonctionner sur le modèle de leur père génétique, récupérant au passage sa tourmente et ses plus noirs penchants, de tels sortes que nous assistons également à la lente déchéance d'une Légion, à causes de facteurs à la fois endogènes (méthodes guerrières de Curze) et exogènes (nouvelles recrues provenant des milieux criminels sur Nostramo).

Bref, un roman que j'ai beaucoup apprécié, et que je recommande à tous ceux que l'Hérésie d'Horus et/ou la trilogie d'ADB a intéressé.
Voté Excellent.
Argel Tal

Argel Tal
Space Marine
Space Marine

Messages : 438
Age : 23
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Les Primarques - 12 - Konrad Curze: Hante-la-Nuit de Guy Haley Empty Re: Les Primarques - 12 - Konrad Curze: Hante-la-Nuit de Guy Haley

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum