Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

[Portrait de Noël 2020] Cralestis Mades [30K ~ 40K]

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Portrait de Noël 2020] Cralestis Mades [30K ~ 40K] Empty [Portrait de Noël 2020] Cralestis Mades [30K ~ 40K]

Message par Variel Lun 18 Jan 2021 - 18:53

[Portrait de Noël 2020] Cralestis Mades [30K ~ 40K] 20201136
Cralestis Mades, 9e capitaine, 19e grande compagnie, IVe légion


~ DRAMATIS PERSONAE ~:

La IVe légion, les Iron Warriors

  • Perturabo : Primarque des Iron Warriors
  • Draman Korvo : « Le Seigneur du rempart », Maître de forge, 19e grande compagnie, autoproclamé régent du système planétaire Araven
  • Hezios Draken : Champion de Korvo, 19e grande compagnie
  • Kaerion Siran : Chapelain, 19e grande compagnie
  • Sevarion Drarius : Capitaine-déchu de la 7e compagnie, 19e grande compagnie
  • Eren Kraegor : Sergent, Escouade d’assaut de la 1ere compagnie, 19e grande compagnie [uniquement cité]
  • Cralestis Mades : « Le traqueur d’artéfacts », 9e capitaine, 19e grande compagnie

La VIIIe légion, les Night Lords

  • Konrad Curze : Primarque des Night Lords [uniquement cité]

La Xe légion, les Iron Hands

  • Satio Cordala : Capitaine, 38e compagnie clanique

La XVe légion, les Thousand Sons

  • "Karnos" : « Renagus Falis », Archiviste

La XVIIe légion, les Word Bearers

  • Lorgar : Primarque des Word Bearers

Autres

  • Piotr Galliard : Haut général de l’armée d’Araven-Mar, « Le marteau du maître de forge » [uniquement cité]




Date : 672.M36


I - Fantôme



     - Qu’en est-il, à présent, mon frère ? » lui renvoya l’autre, sur un ton lourd mêlant reproche et malaise.

    Mades chercha ses mots avec difficulté. Rien ne lui venait, et son esprit désorienté l’empêchait de s’accrocher à tout ce qu’il pouvait bien penser. L’espace d’un instant, il se demanda comment ils avaient pu en arriver là. Puis, ça lui revint. Il connaissait la réponse, comme chacun d’entre eux. Comme l’autre, qui venait de demander, comme s’il ignorait.

    L’Astartes se mit à rire de manière incontrôlée, et il lui fallut quelques instants pour parvenir à retrouver son calme. Son expression hilare se mua en rictus de colère en un instant, alors que la fureur écumante qui apparaissait en lui faisait trembler tout son corps.

    - Nous n’avons jamais été frères, » fut la seule réponse qu’il formula, les derniers mots que Cordala entendit.

    Mades ne fit qu’un geste, bien suffisant pour réaliser son intention macabre. Cordala n’opposa aucune résistance, se contentant de tomber une fois le coup porté. Ce fut sa tête qui heurta la première le sable gris, bientôt suivi par le reste de son corps. Alors même que la vie s’échappait de Satio Cordala, capitaine de la dixième légion, ses yeux mourants continuèrent à fixer Mades d’un regard profondément accusateur. Ses lèvres ankylosées formèrent un dernier son, qui ne sortit jamais de sa bouche, comme une malédiction silencieuse qu’il aurait jeté sur son ancien ami. Ce fut ainsi que Mades l’interpréta, et le fait qu’il tourne à ce moment la tête pour ne pas connaître le dernier mot de Cordala renforça cette impression.

    Et ce fut de cette manière que la guerre commença pour lui. Certains avaient été maîtres de leur destin, et avaient d’eux-mêmes choisis la trahison. Mades ne faisait pas partie de ceux-là. Pire encore, il n’avait pas été forcé. Il s’était simplement plié à la facilité, sans possibilité de retour en arrière.

    Ici.

    Sur Isstvan V.




    Cralestis Mades ouvrit précipitamment les yeux, et se redressa immédiatement pour se mettre assis. Il avait le crâne endolori, et eut le réflexe de porter les mains à ses yeux dans l’espoir vain de faire taire cette sensation. Elle n’était pas normale, et c’était sa première pensée à chaque fois que ça arrivait.

    Le même souvenir. Encore. Les mêmes images qui venaient à lui dès qu’il fermait les yeux, encore et encore.

    - Quand serai-je libéré de ce poids ? » demanda-t-il aux murs.

    Il resta seul dans un silence de mort, et ce fut la seule réponse qu’il obtint. Il crut, l’espace d’un instant, entendre le rire de Cordala, comme si l’âme de ce dernier était revenue se gausser de Mades. Comme si c’était là l’héritage de sa malédiction.

    Il repensa à ce qui était jadis pour lui comme pour ses semblables une évidence. Avant que la galaxie ne s’embrase, ils avaient tous été frères. Et jamais le frère n’aurait du tuer son frère.



    Et pourtant, il se tenait là, devant le corps décapité de Cordala, sa lame pleine du sang de son ami. Et lui ne s’était pas battu. Il avait renié tout ce pour quoi il avait transcendé son enveloppe humaine, et n’avait pas levé les armes pour empêcher Mades de mettre fin à sa vie. Au fond de lui, il regretta que ça n’ait pas été le cas.



    Cralestis se leva, et se dirigea vers la porte de la cellule d’isolement dans laquelle il était initialement venu méditer. Il franchit le seuil, et se mit à marcher dans le couloir. Il n’eut fait qu’une dizaine de mètres quand une voix grave l’interpella.

    - Frère-capitaine, » appela le chapelain Siran.

    Cralestis s’arrêta, et attendit que l’autre – qui se déplaçait vers lui – arrive à son niveau pour se retourner vers lui. Kaerion Siran était, comme à son habitude, vêtu de son imposante armure Terminator, à l’exception de son casque. Le visage quasiment dénué d’expressions du chapelain apparaissait de moins en moins à ses frères, aussi Cralestis estima être assez privilégié. Les yeux noirs de son frère n’avaient pas changés, et donnaient toujours l’impression de percer l’âme de ceux qu’il regardait. Siran n’avait pas besoin de son masque représentant un crâne pour instiller la peur chez ses adversaires. Son visage seul, pourtant loin d’être repoussant, suffisait amplement pour cette tâche.

    Et Cralestis le détestait. Lui plus que beaucoup d’autres, parce qu’il incarnait la profonde décadence des légions qui s’étaient détournées, voilà des millénaires, de l’Empereur de l’humanité et de son Imperium. Kaerion Siran, jadis un guerrier fier et conscient de sa place au sein de la légion, était devenu d’une arrogance écœurante, persuadé d’être devenu un demi-dieu capable d’accéder à l’accomplissement du moindre de ses désirs. Sa place en tant que maître des chapelains de la dix-neuvième grande compagnie renforçait cela, puisque son influence sur ses pairs était grande. En effet, beaucoup de ses frères lui accordaient une certaine importance, et s’empressaient d’aller le voir dès lors que leur foi en la cause dont ils se persuadaient qu’elle était la leur avait besoin d’être affermie. Mades n’était pas du nombre. Il aurait voulu faire la peau à Siran, et il aurait pu y parvenir, ici et maintenant, malgré la différence d’équipement entre eux deux. Le chapelain connaissait le capitaine, et s’il lui vouait également une inimitié tenace, qu’il prenait soin de dissimuler à chaque fois qu’ils se croisaient, il n’aurait pas l’audace de penser que, quand bien même il était en armure Terminator, il pourrait venir à bout d’un Mades désarmé. Si ce dernier brûlait de tuer son frère, il avait malgré tout conscience des problèmes que cela engendrerait. Alors il décida d’attendre.

    L’heure de Siran viendrait, tôt ou tard. Le capitaine avait le temps.

    - Cette méditation prolongée a-t-elle été à la hauteur de vos attentes ? » reprit le chapelain sur un ton doucereux qui se voulait neutre.

    - Non, » admit Cralestis pour fermer le débat.

    Même en toge, il était presque aussi grand que Kaerion qui portait pourtant une armure colossale, haute de plus de deux mètre cinquante, et les deux individus se regardaient quasiment de la même hauteur. Mades leva les yeux, et vit les piques dressées au sommet de l’armure, sur lesquelles étaient empalées des têtes encore sanguinolentes et des fioles contenant de curieux liquides, offrant aux environs une odeur à mi-chemin entre les relents de pourriture dégagés par la chair putréfiée et le remugle écœurant de parfum dont la provenance était incertaine. Ce mélange participait à ce que dégageait Siran où qu’il aille, sans doute pour se faire remarquer. Mades serra les dents en même temps que les poings. Il perdait le calme qu’il avait essayé de s’imposer. Le chapelain fronça les sourcils, conscient de la colère qui commençait à monter chez le capitaine.

    - Peut-être voudriez-vous me parler de vos doutes, Cralestis. Je suis, je le crois, en mesure de les faire taire.

    - Je ne doute pas, frère-chapelain. Les maux dont je souffre sont simplement au-delà de votre portée.

    Le visage impassible de Kaerion se mua en un léger sourire, qui ne montrait cela dit aucune trace d’hilarité.

    - Le temps n’a en rien effacé votre franchise, à ce que je vois. Je pense que par ignorance, vous vous trompez. Et je pense pouvoir faire d’avantage pour vous que ce que vous pensez.

    Cralestis s’était déjà retourné, et commençait à marcher à nouveau.

    - Qu’allez-vous faire ? » se risqua Kaerion en haussant le ton pour que le capitaine l’entende.

    - Je vais m’entretenir avec Karnos, » répondit d’une voix traînante Cralestis sans ralentir un instant pour reconsidérer Siran. « Les réponses que je cherche ne se trouvent pas dans le présent. Et je crois que chercher de l’aide auprès de quelqu'un comme toi est inutile.

    Il n’entendit rien d’autre derrière lui. Le chapelain n’avait pas insisté, sans doute offensé par le tutoiement du capitaine. Alors Cralestis profita du fait d’être encore à portée de l’ouïe de l’autre pour lancer une dernière chose.

    - Maintenant, je t’en prie, essaie de m’éviter. C’est déjà bien assez éprouvant de te savoir en vie.



    Il tourna les yeux vers sa gauche, vers les deux Iron Warriors qui se trouvaient les plus proches, puisque son champ de vision s’était étréci aux quelques mètres autour de lui. Et la légion, présente sur un large front, s’étendait bien plus loin que ce qu’il aurait de toute façon pu discerner depuis là où il se trouvait. Eren Kraegor, de la première compagnie, était juste à sa gauche, probablement non loin de son escouade d’assaut. Il tailladait de sa hache tronçonneuse les Iron Hands qui s’approchaient, pas avec joie, ni avec désespoir. C’était sa mission, simplement. Il fallait qu’il avance, et il n’avait certainement pas le temps pour de quelconques regrets. Un tout petit peu plus loin, la colossale armure Terminator de Kaerion Siran se mouvait aussi rapidement qu’elle le pouvait, le chapelain à l’intérieur se servant de son immense masse pour écraser les loyalistes qui arrivaient vers lui. Le regard de Mades croisa un instant celui de Siran, et le capitaine put voir dans les yeux du chapelain une profonde satisfaction, comme s’il avait attendu ce moment depuis longtemps. Il en eut la nausée, et ce fut, lorsqu’il réfléchit par la suite, l’instant à partir duquel l’inimitié qu’il vouait depuis toujours à Siran se mua en haine. Il détourna le regard, car déjà, d’autres loyalistes se présentaient devant lui, mais n’oublia jamais.



II - Conscience



    "Karnos" était un nom qu’il portait. Pas le seul, pas même celui qui le représentait le plus. C’était un nom d’usage, celui qu’il avait prétendu porter lorsqu’il s’était présenté malgré lui à la dix-neuvième grande compagnie, et par conséquent celui qui était resté. Au fil du temps, lorsque Cralestis Mades avait appris à le connaître, il en avait découvert un certain nombre d’autres. Yarathael. Ormuzd. L’architecte noir. Et une foule d’autres encore, plus ou moins longs, plus ou moins modestes, et surtout issus de nombre de cultures différentes. Chacun semblait avoir été acquis à la suite d'un événement précis, même si Cralestis se permettait d’en douter, ne serait-ce que parce que les calculs qu’il avait fait en fonction de cela donnaient à "Karnos" une longévité de plusieurs dizaines de milliers d’années. Cela n’était pas totalement impossible, au vu du temps qu’il avait apparemment passé dans les régions de l’Œil de la Terreur et de l’influence que pouvait avoir le Warp sur le temps, mais malgré tout assez improbable.

    Pour Mades, "Karnos" était Renagus Falis, le nom qui lui semblait être le plus juste, ou plutôt le plus proche de son nom de départ, l’équivalent en haut gothique d’un nom de Prospero que l’Iron Warrior ne connaissait pas. Ce nom correspondait à ce qu’il savait de leur hôte. Un puissant psyker de la quinzième légion, l’ayant quitté peu après le Sac de Prospero et n’ayant par conséquent pas participé aux batailles majeures qui avaient déchirées la galaxie. D’après ses propres dires, Falis était presque immédiatement parti avec quelques uns de ses frères dans la région de l’Œil, pour des raisons qu’il avait néanmoins tues.

    Mades n’avait de toute façon nul besoin de le savoir. Falis n’avait vraisemblablement aucun besoin de partager sa vie avec ses geôliers, y compris le capitaine avec lequel il avait pourtant développé une forte amitié. Cralestis supposait que la honte et la culpabilité du psyker était trop grande pour la laisser sortir. En cela, il le comprenait parfaitement, même s’ils étaient tous deux très différents.



    Cralestis Mades arriva près de la cellule de Falis, où ce dernier était enfermé depuis l’arrivée des Iron Warriors sur Thytès, près de deux siècles auparavant. Le Thousand Son n’avait jamais rechigné contre son enfermement, qu’il voyait comme une occasion de méditer. Et c’était en méditant qu’il était à chaque fois trouvé par Mades, le seul qui venait s’entretenir avec lui.

    Le sas s’ouvrit. Mades entra, puis il se ferma à nouveau. Renagus Falis était au centre de la pièce circulaire, assis en tailleur, les yeux fermés. Il n’avait pas son armure, qui lui avait été retirée longtemps auparavant. Les marques qui striaient sa peau cuivrée et qui brillaient perdirent de leur intensité lorsque le capitaine entra, et le visage auparavant serein de l’archiviste se crispa. Presque aussitôt, il ouvrit les yeux, et tourna la tête vers le visiteur, qu’il accueillit d’un sourire forcé au vu de sa douleur manifeste. La présence du capitaine infligeait au psyker d’intenses migraines, et l’empêchait d’user de ses facultés. La seule fois où Falis avait ressenti cela était, d’après ses dires, sur Prospero, face à l’ordre guerrier des Sœurs du Silence. C’était comme cela que Mades avait découvert l’une de ses plus grandes particularités.

    Il était un Intouchable, ce qui voulait dire qu’il possédait la mutation connue sous le nom de gène du Paria. Ladite mutation s’exprimait ainsi : son âme n’avait aucune résonnance dans le Warp, si bien qu’il était plus aisé de dire qu’il n’en avait tout simplement pas. On disait de ce gène qu’il touchait un individu sur un milliard, et jusqu’à ce que Mades le découvre chez lui, il pensait qu’un aspirant Astartes possédant ce gène n’aurait jamais pu passer la sélection pour rejoindre les légions. Et cela devait être vrai. Que ce soit à cause d’une incompatibilité génétique, du fait que les Intouchables étaient traqués pour être étudiés ou tués, ou pour toute autre raison. Le fait que Cralestis Mades ait pu passer tout cela et devenir un space marine tenait du miracle, et lui-même ne se l’expliquait pas. Néanmoins, cela éclaircissait beaucoup de choses, notamment le fait qu’il était le seul membre du deuxième bataillon de la dix-neuvième à ne pas avoir été altéré par le Warp au cours du long voyage qu’ils avaient entrepris dans l’Œil de la Terreur, deux mille ans plus tôt.

    - Cralestis, » dit Falis avec plus de contenance que ne l’aurait laissé présager son expression faciale. « Content de te voir.

    Mades inclina la tête avec respect.

    - C’est avec plaisir, Karnos.

    - À chaque fois que tu viens me rendre visite, je me dis que c’est cruellement ironique que le destin m’ait valu que le seul être qui vienne me voir soit celui dont je ne puis sonder l’esprit, en plus d’être le responsable de migraines atroces.

    - Et à chaque fois que je te rends visite, tu ne manques pas de le rappeler.

    Le sourire de Falis s’élargit.

    - C’est vrai. Chaque esprit à ses limites, et voilà que je radote. Je pensais pourtant que l’ascension post-humaine que j’ai eu la chance de vivre m’empêcherait de devenir un vieillard.

    Mades eut un sourire. Jamais il n’avait vu Falis de mauvaise humeur. Au milieu de ses frères amers et distants, cette singularité était la bienvenue.

    - Je t’en prie, assieds-toi, Cralestis.

    Le capitaine s’exécuta, se mettant en tailleur lui aussi, face à Falis. Même dans cette position, Mades était presque aussi haut qu’un homme, et dépassait son interlocuteur de plus d’une tête.

    - Qu’est-ce qui t’amène, mon ami ? » questionna l’archiviste, la douleur n’ayant toujours pas quitté son visage.

    - Les échos du passé, » répondit Mades.

    - Isstvan ?

    - Entre autres. Terra, aussi. Cela fait plus de cinq millénaires, et pourtant, les souvenirs perdurent. Chez les autres aussi, je suppose, mais leur rancœur fait taire leurs doutes. » La voix de Mades changea pour devenir plus dure. « Ils pensent être des victimes de l’Imperium. Qu’ils ont brisé leurs chaînes, qu’ils ont été trahis, et qu’ils reviendront se venger. Ils sont persuadés que l’Imperium ne les a jamais considérés, et que tout ce qu’ils ont fait n’était que justice. Ils sont le triste reflet de ce qu’est mon père.

    - Et c’est faux ?

    - J’ai eu vent de ce qui s’est passé sur Prospero. La raison des dépravations causées par les fils de Russ. La trahison des Thousand Sons était une conséquence logique, que j’irais jusqu’à considérer comme légitime. Les Word Bearers avaient sans doute leurs raisons aussi, même si je reste persuadé qu’ils étaient surtout d’une grande faiblesse. Mais pas nous. Pas la quatrième légion. Nous avons brisé nos chaînes, et ça je veux bien le concevoir. Mais nous n’avons pas été trahis. C’est un mensonge. Et une idéologie qui se base sur un mensonge est une aberration, exactement comme l’est l’Imperium. Et mes frères sont devenus exactement ce qu’ils combattaient jadis. Chaque jour, je vois ce qu’ils sont devenus. Et ça me met hors de moi.

    - Je crois aussi qu’il y a autre chose.

    - C’est vrai. En les voyant, je ne peux que voir ce que je suis moi-même devenu. La sécession de l’Imperium était un choix auquel j’aspirais, et pourtant, on m’a volé ma décision. Ce choix n’a pas été le mien, et l’allégorie de ma culpabilité s’impose à moi dès que je ferme l’œil.

    - Qui est-ce ?

    - Il s’appelait Satio Cordala. C’était un capitaine des Iron Hands, et nous étions devenus amis au cours de la Grande Croisade. Je l’ai revu sur Isstvan. J’étais acculé, dos au mur. Je n’ai pas agi comme je l’aurais voulu.



    - Cœur de fer, » dit Perturabo en soulevant son marteau sur son épaule. « Main de fer.

    Mades cogna le sol du manche de son marteau. Le bruit juste à sa gauche lui indiquait que Korvo en avait fait de même de sa hache, tout comme tous les Iron Warriors qui se trouvaient là. Le capitaine et son maître de forge se trouvaient sur le
Fidelitas Lex, vaisseau amiral des Word Bearers. Ils avaient été conviés, comme plusieurs autres généraux Iron Warriors et, comme ils avaient pu le découvrir ensuite, comme un grand nombre de généraux issus des légions des Night Lords, de l’Alpha Legion et des Word Bearers, sur le cuirassé pour mettre en place la bataille d’Isstvan V et, par extension, la trahison desdites légions.

    - Les forces en surface se battent depuis près de trois heures sans qu’aucun vainqueur n’en émerge clairement, » reprit Lorgar, le primarque des Word Bearers. « En ce moment même, les loyalistes attendent notre arrivée, croyant que nous arriverons en renfort de leur poussée finale. Nous connaissons tous les rôles que nous avons à jouer dans cette mise en scène. Nous sommes tous conscients du sang qu’il nous faudra verser pour épargner à notre espèce d’être détruite, et pour élever Horus comme maître de l’Humanité. Frères, » ajouta-t-il en inclinant la tête. « Aujourd’hui nous accomplissons le premier pas afin de forger un empire meilleur. Puissent les dieux être avec vous.

    Une foule de questions jaillissait dans l’esprit de Mades. Il avait écouté Lorgar déblatérer plusieurs minutes sur les raisons pour lesquelles il était nécessaire et dans l’avenir de l’humanité de trahir l’Imperium, et pourtant, il ne parvenait pas un seul instant à être convaincu. La résolution de ceux autour de lui le dérangeait. Bien sûr, il avait appris que le Maître de Guerre Horus avait trahi l’Empereur et qu’il avait tourné sa légion ainsi que trois autres contre l’Imperium. De même, il avait compris de lui-même que sa propre légion se trouvait sur le fil, après les récents événements survenus sur Olympia, et qu’elle risquait à tout moment de basculer.

    Il regarda Lorgar de loin. En effet, il se trouvait tout au fond de la salle, derrière les guerriers de sa légion qui étaient pour la plupart des maîtres de forge. L’Astartes d’une autre légion le plus proche de lui était toutefois à une bonne demi-douzaine de mètres de lui.

    Le primarque des Word Bearers paraissait très confiant. Un sourire pouvait toujours se lire sur son visage, alors qu’il paraissait évident que la plupart des individus ici présents lui prêtaient une certaine forme de confiance, après son discours. Le primarque était difficile à décrire. Il ne ressemblait en rien à Perturabo, que ce soit physiquement ou mentalement. Ce dernier était bien plus grand, bien plus large, et aurait du imposer bien plus que son frère, pourtant il n’en était rien. Les deux fils de l’Empereur dégageaient quelque chose de bien spécifique qui les éloignait de toute autre forme de vie. Ils étaient des demi-dieux. Mais là où Lorgar était un poète, Perturabo était un guerrier. Mades sourit. Il trouvait honteux que le lancement de l’attaque ait été décidé par un être tel que Lorgar.

    Mais il y avait autre chose. Ce dernier avait brossé dans le sens du poil tous ceux ici présents. Il avait bien conscience de la fragile alliance qu’il avait créée. Mades pensa alors aux Sons of Horus et à leurs alliés World Eaters, Death Guard et Emperor’s Children. Les mêmes rivalités devaient exister entre eux. Et sans une cause unique pour réfréner la pleine expression de ces différences, il paraissait clair selon Mades que…

    - Cette alliance ne tiendra pas, » lui voxa Korvo sur un canal privé.

    - Je me disais exactement la même chose.

    - Lorgar est trop sûr de lui. Nous devrions nous en méfier. Qui sait quel plan il a en tête ?

    - Le primarque Perturabo se méfie, j’en suis certain. L’alliance n’est probablement que temporaire, même si Lorgar voudrait que ça ne soit pas le cas.

    - Tu crois que toute cette opération est vouée à l’échec ?

    Cralestis Mades ne répondit pas. Il ne savait pas s’il se faisait des idées, ou si cette entreprise était réellement vouée à un échec cuisant. Cela l’emmena à l’observation suivante : Lorgar avait manipulé tous les primarques ici présents. L’amertume et le manque de reconnaissance de Perturabo en premier lieu, mais aussi la paranoïa presque complotiste de Curze, des Night Lords. Seul demeurait comme variable le rôle de l’Alpha Legion, dont Mades doutait encore plus du fait qu’ils exécutent les plans de Lorgar sans en avoir un autre. Le capitaine jeta encore un coup d’œil au primarque des Word Bearers. Pourquoi était-il si sûr de lui ? Pourquoi était-il si certain du chemin qu’avait pris Horus ? Il se promit d’y réfléchir, et fit un simple geste à Korvo pour lui indiquer qu’ils en reparleraient une fois retournés sur le
Fulguris. Le maître de forge nourrissait sans doute les mêmes interrogations que lui, de toute façon.

    Mades doutait. Et en fait, il n’avait pas fini de douter.




    - Je vois. Le tuer a été un électrochoc, d’une certaine manière. Une forme de retour à la réalité. Tu étais en mesure de concevoir la trahison, mais y être forcé sans avoir le temps d’y réfléchir était différent. Tu t’es retrouvé face à tes propres actes, et le fantôme de cette culpabilité se présente toujours à toi aujourd’hui.

    - Ce n’est pas normal, » dit Mades avec colère.

    - En effet, ça ne l’est pas, » répondit Falis d’un air pensif. « Toutefois, à ma connaissance, tu n’es pas un cas isolé. Cette gestion de traumatisme est certes particulière, à plus forte raison sur une aussi grande échelle de temps, mais sans doute pas aussi grave que tu pourrais le penser. Aucun de tes frères n’en souffre ?

    - La légion n’est plus la même depuis longtemps. La dix-neuvième grande compagnie a elle aussi emprunté ce chemin. Mes frères restent mes frères, c’est vrai, mais les liens qui nous unissaient autrefois ont pour l’essentiel disparus. Nous étions une confrérie soudée, avant. Nous ne sommes plus qu’un groupe d’individualités toutes plus égocentriques les unes des autres. Pour répondre à ta question, je n’ai que peu d’idées précises de comment se portent les guerriers de ma légion. Je crois que… Je crois qu’ils enfouissent tout ça sous leur colère.

    - Obscurcit-elle leur jugement ?

    Mades eut un rire mauvais.

    - Crois-tu que nous soyons semblables aux fils dégénérés d’Angron pour penser ainsi ? Nous restons les Iron Warriors, quoi qu’il en soit. Mes frères sont peut-être devenus des parodies d’eux-mêmes, mais ils valent toujours bien mieux que les World Eaters.

    Renagus Falis resta pensif une seconde.

    - Mes excuses, capitaine, » finit-il par dire. « Ma question était déplacée.

    Mades ne répondit pas. Il n’avait pas immédiatement pris conscience de son emportement, qu’il regrettait.



III - La guerre des dieux



    Cralestis regardait depuis le pont principal du Fulguris la planète grise qui se dessinait au loin, entourée par des centaines et des centaines de vaisseaux de guerre. Terra. Le berceau de l’humanité. Et elle était à portée de main.

    Curieusement, l’amas de forces rassemblées sous le commandement du Maître de Guerre tenait encore. Mades avait vent des tensions qui apparaissaient ici et là, et ce au sein de toute la flotte, mais après huit ans de conflits, la coalition renégate existait toujours. Mieux encore, elle exerçait une pression monumentale sur les défenseurs de Terra. L’avancée du Maître de Guerre était inexorable, et les informations qui étaient remontées jusqu’au
Fulguris étaient claires : les défenseurs de Terra étaient débordés. Ils tenaient bon, et n’étaient pas encore prêt à s’avouer vaincus, mais ils perdaient du terrain, et de plus en plus de guerriers du Maître de Guerre arrivaient sur la planète. La perte du plus grand spatioport de Terra, la porte aux Lions, avait été un coup dur porté aux loyalistes, et ce grâce aux Iron Warriors.

    Le
Fulguris se rapprochait de Terra. Bientôt, la dix-neuvième grande compagnie allait débarquer sur la planète pour participer à l’obtention de la victoire. Ses membres brûlaient d’impatience de mettre à feu et à sang le monde dont l’humanité était issue. Mades le savait.

    Il tourna le regard vers Korvo. Le maître de forge contemplait lui aussi Terra. Et il avait senti que Cralestis le regardait, puisqu’il se retourna et s’adressa à lui.

    - Je ne pensais pas que nous en arriverions là, » lui dit-il. « Pourtant, ce n’est pas une illusion. Terra est si proche désormais. Es-tu prêt, Mades ? Es-tu prêt à participer à la plus grande lutte qui soit pour le genre humain ?

    - Je le suis, maître de forge, » mentit Mades. « La neuvième compagnie est prête à prendre d’assaut le monde-trône.

    - C’est ce que je voulais entendre, » assura Korvo.

    Il reporta son attention sur Terra.

    - Fais ce pour quoi tu es là, Mades. Au diable le doute. Nous ne sommes que des pions dans la guerre des dieux, désormais. Horus obtiendra ce qu’il souhaite, tout comme Perturabo. Nous ne sommes là que pour accomplir leur volonté.

    Mades acquiesça en silence. La guerre des dieux.




    Il repensa à ce souvenir alors qu’il marchait dans les couloirs qui menaient au strategium principal de la forteresse principale de Thytès, puisqu’il y avait été appelé. Il avait pris congé de Falis peu après le moment où sa fierté avait pris le dessus sur sa raison. Il ne souhaitait pas ternir la relation qu’il entretenait avec le Thousand Son, et de toute façon, il reviendrait sans doute converser avec lui sous peu. En attendant, il repensait à leur échange, à cet exutoire où il s’était exprimé. Il n’avait pas cessé de le ressasser, alors qu’il avait rejoint l’armurerie pour s’occuper de son armure, qu’il avait par la suite mise, juste avant que le maître de forge ne requière sa présence. Cette entreprise lui avait pris un certain temps, et l’étoile du système planétaire était sur le point de disparaître du champ de vision de ceux qui se trouvaient dans la forteresse lorsque Mades atteint enfin le strategium, après la montée d’un certain nombre d’escaliers.

    S'il s'était attendu à ce que davantage de ses frères soient présents, plusieurs s’y trouvaient déjà. Korvo, qui consultait avec attention des représentations hololithiques de plusieurs planètes du système, déjà, ainsi que le capitaine-déchu Drarius et le champion Draken, lesquels était en pleine conversation à quelques mètres du maître de forge. Lorsque Mades entra, seul Korvo se tourna pour le saluer.

    - Vous êtes en retard, » observa Drarius.

    Cralestis jeta un regard noir à son frère qui ne le considéra pas.

    - Que se passe-t-il ? » demanda Mades.

    - Des émeutes. Elles ont éclatées sur Draavis et sur Gyorn, » répondit calmement le maître de forge en pointant du doigt plusieurs points sur les planètes qu’il avait face à lui. « Les deuxième et troisième régiments de soldats du général Galliard ont été envoyés, mais ils rencontrent une certaine résistance et sont apparemment dépassés. Ils demandent l’appui de la légion.

    - Nous en sommes à nous demander ce qui s’est passé sur ces mondes. Il n’y avait aucun signe avant-coureur de ces révoltes, de ce que nous en savons » ajouta Draken.

    - Qu’en est-il de la requête de Galliard ? » demanda le capitaine.

    - Lui et ses hommes sont des faibles, » répondit Drarius sur un ton excédé. « Même face à leurs semblables, ils sont incapables.

    - La légion sera envoyée, » soutint Korvo. « Il est impensable que nous n'agissions pas.

    - Si vous le permettez, alors, maître de forge, » formula Cralestis. « J’aimerai me rendre avec ma compagnie sur Draavis et Gyorn, afin de mettre un terme aux émeutes.

    Le maître de forge parut réfléchir un instant, bien que la réponse fût immédiatement claire, vraisemblablement parce que c’était pour cette raison qu’il avait appelé le capitaine.

    - D’accord, » dit-il finalement. « La neuvième compagnie sera déployée. Je te laisse le soin d’organiser l’assaut.

    Mades acquiesça.

    - Où sont disposées les forces de Galliard ?

    Korvo agrandit plusieurs zones sur Draavis, puis sur Gyorn, et répondit précisément à la question. Mades hocha la tête à chaque fois pour montrer qu’il enregistrait les informations qu’il recevait. Il se demandait au vu de ce qu’il comprenait comment les soldats pouvaient être en difficulté. Ce fut à cet instant que Korvo lui murmura quelque chose.

    - N’oublie pas que les choses ont changées. Nous ne sommes plus des pions. Il n’y a plus de dieux. J’espère que tu t’en rendras compte en ramenant la paix ici.

    Mades ne répondit pas. Pourtant, il réalisa à cet instant ce qui avait vraiment changé. La guerre des dieux n’était pas terminée. Loin de là. Les anciens dieux avaient seulement laissé la place à leurs successeurs.


Spoiler:
4999 mots (en vrai, plutôt 4996 puisque Word m'a compté les "I", "II" et "III")

Spoiler:
Au final, comme "aide à la compréhension", j'ai préféré ajouter un Dramatis Personae plutôt qu'un lexique, déjà parce que le second aurait été plus complexe à hiérarchiser et à synthétiser, et aussi parce que j'aime beaucoup le premier d'une manière générale, pour le fait que ça permette de tout resituer sans louper d'informations "essentielles" sur les différents personnages.

Je me permets juste de préciser au cas où ça ne soit pas clair que les planètes évoquées, soit Thytès, Draavis et Gyorn, font partie du système planétaire Araven. Voilà, en soit le savoir ou pas ne change rien, je préférais juste le préciser ^^

Donc voilà, j'espère que mon texte est suffisamment clair, et qu'il vous plaira !


- Si Variel réchappe vivant de cette folie, il viendra chercher l'enfant une de ces nuits, où que tu te caches.
- Il ne nous trouvera peut-être pas.
L'hilarité de Talos finit par se calmer, mais il continua à sourire.
- Prie pour qu'il ne le fasse pas.

nightlords

Venez voir :
- Les Hawk Angels / - LdS 11 / - 19h Grand Company des Iron Warriors (figurines)
Variel

Variel
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1087
Age : 19
Localisation : Echo of Damnation

Revenir en haut Aller en bas

[Portrait de Noël 2020] Cralestis Mades [30K ~ 40K] Empty Re: [Portrait de Noël 2020] Cralestis Mades [30K ~ 40K]

Message par - Talos - Mar 19 Jan 2021 - 8:05

En voilà une belle utilisation de 5000 mots Smile

Un très bon texte, qui m'a beaucoup fait penser à la série Black Legion par ses dialogues et ses dilemmes, le cas de conscience de Mades faisant écho au leitmotiv d'un Abaddon déchu (mais c'est un rapprochement purement personnel). Le sorcier Thousand Son y est sans doute pour quelque chose aussi Razz

On sent que le texte est tiré d'un récit plus large, mais passé ce ressenti on se laisse facilement prendre au jeu. J'ai trouvé les relations entre les personnages très convaincantes et surtout bien assises grâce à une écriture super efficace. J'ai bien compté quelques répétitions ici et là mais rien qui n'entache la qualité du récit.

J'avoue avoir eu un petit peu peur en découvrant le Dramatis Personae et sa longueur, mais finalement je me suis laissé prendre par l'histoire une fois passée la difficulté classique de se "faire aux noms". Que ce soit pour appuyer les différences physiques ou mentales, tu réussis très bien à faire ressentir ton propos et c'était un vrai plaisir à lire !

Du coup, on se retrouve avec un cliffhanger qui me fait douter de l'allégeance de Mades et de son Maître de Forge. Le vocabulaire que tu emploies dans la dernière partie fait beaucoup penser à une discussion entre loyalistes:

- des émeutes à mater,

- la légion qui reçoit des doléances de la part d'un Général pour soutenir ses soldats (le mot est important, on ne parle pas d'esclaves ou de mortels comme c'est souvent le cas avec les légions),

- tout cela pour ramener "la paix"... Depuis quand les Iron Warriors font dans le social ?   rire2  

Si cette idée n'était pas souhaitée, je la trouve particulièrement intéressante !

En tout cas ça donne envie d'en lire plus okay évidemment, +1 amplement mérité pour cette participation !


-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------



Mon récit en cours sur la VIIIème Légion :
Leviathan - Blog
Leviathan - Black Librarium
Mes reportages historiques, c'est par là : Ad Memoriam



"Mourez comme vous avez vécu, fils de la VIIIème Légion. Drapés de nuit." Konrad Curze.
"Vous êtes une race de proies, rien de plus, rien de moins." Asdrubael Vect.


[Portrait de Noël 2020] Cralestis Mades [30K ~ 40K] Sml_ga10      
- Talos -

- Talos -
Maitre de chapitre
Maitre de chapitre

Messages : 2331
Age : 31
Localisation : Covenant of Blood

https://leviathan-a-night-lords-story.blogspot.com/2020/07/ave-d

Revenir en haut Aller en bas

[Portrait de Noël 2020] Cralestis Mades [30K ~ 40K] Empty Re: [Portrait de Noël 2020] Cralestis Mades [30K ~ 40K]

Message par Variel Mar 19 Jan 2021 - 11:07

Déjà merci beaucoup pour cette critique détaillée, ça fait plaisir Smile

- Talos - a écrit:Un très bon texte, qui m'a beaucoup fait penser à la série Black Legion par ses dialogues et ses dilemmes, le cas de conscience de Mades faisant écho au leitmotiv d'un Abaddon déchu (mais c'est un rapprochement purement personnel). Le sorcier Thousand Son y est sans doute pour quelque chose aussi Razz

Je ne peux qu'être honoré d'une comparaison avec Black Legion évidemment Very Happy
Y'a du vrai dans ce que tu dit, dans la mesure où j'ai toujours préféré les personnages à la psyché complexe que les personnages lisses (jusque là, rien de bien étonnant), même pour des Space Marines. Parce que là où je pensais avant les Astartes comme des êtres dépourvus d'émotions, c'est bien en lisant notamment du ADB (Trilogie Night Lords et La Griffe d'Horus surtout, Le Premier Hérétique aussi même si c'est moins flagrant) que j'ai pu concevoir que ce n'était pas du tout le cas.
Du coup, le rapprochement est loin d'être fortuit, sans être totalement voulu. C'est simplement comme ça que j'aime concevoir les Space Marines ^^
(Pour le sorcier TS, par contre, c'est totalement une coïncidence)

- Talos - a écrit:J'avoue avoir eu un petit peu peur en découvrant le Dramatis Personae et sa longueur, mais finalement je me suis laissé prendre par l'histoire une fois passée la difficulté classique de se "faire aux noms".

D'accord, je ne pensais pas que ça ferait peur, mais en même temps ça confirme mon dilemme qui était de savoir s'il valait mieux mettre le Dramatis Personae avant ou après le récit scratch Peut-être après aurait été mieux, du coup.

- Talos - a écrit:Du coup, on se retrouve avec un cliffhanger qui me fait douter de l'allégeance de Mades et de son Maître de Forge. Le vocabulaire que tu emploies dans la dernière partie fait beaucoup penser à une discussion entre loyalistes:

- des émeutes à mater,

- la légion qui reçoit des doléances de la part d'un Général pour soutenir ses soldats (le mot est important, on ne parle pas d'esclaves ou de mortels comme c'est souvent le cas avec les légions),

- tout cela pour ramener "la paix"... Depuis quand les Iron Warriors font dans le social ?    rire2

Bon, dans un sens, étant donné le fait que le texte traite principalement du doute, c'est peut-être une bonne chose qu'on en ressorte en doutant... scratch

Non, en vrai, je vois totalement ce que tu veux dire, et dans un sens tu n'as pas totalement tort :

Bon, évidemment, la 19e grande compagnie n'est pas loyaliste du tout, en témoigne les piques faites à l'Imperium par Mades, et tout simplement les flashbacks sur Isstvan et Terra. Ils l’exècrent avec certitude.
Toutefois, ils n'ont pas l'air trop chaoteux non plus (pour toutes les raisons que tu as données, du coup...)

En fait, je me suis pas mal inspiré de la personnalité des IW dans Perturabo : Le Marteau d'Olympia ou dans Siege of Terra : Le Premier Rempart, à savoir un comportement au final pas si éloigné de ceux d'autres légions, et même pour l'essentiel plus proche de celui des loyalistes que la plupart des autres légions renégates.
On nous dépeint constamment les IW comme des être amers et paranoïaques au 41ème millénaire, et je ne voulais pas tomber dans ce cliché de construire leur personnalité de cette manière, vue et revue dans toutes les œuvres que j'ai pu lire sur les IW en 40k. Du coup, j'ai précisé : Mades explique lui-même ce que deviennent ses frères au fur et à mesure ("Le triste reflet de ce qu'est son père"). Ce n'est pas une déchéance aussi brutale que ça, la transition se fait sur des millénaires, millénaires au cours desquels ses frère changent pour devenir des êtres abjects.
J'ai essayé de marquer cette différence de points de vue dans le récit, avec d'un côté Mades et Korvo qui restent dans une certaine mesure "intègres", et de l'autre côté Siran qui lui est totalement en proie à ses délires égocentriques. Parmi eux, Drarius penche plus vers le côté de Siran.

(D'ailleurs, oui, aussi, le récit se déroule au 36ème millénaire, on est quasiment à équidistance (équitemporalité ??) de la bataille de Terra et de la 13e Croisade Noire, ce qui tend à expliquer la grande différence de comportement avec les IW 40k)

Pour finir, le maître de forge n'a pas été aussi touché par l'amertume que nombre de ses frères, par conséquent il ne paraît pas plus "cruel" que ce qu'il aurait pu être avant et pendant l'HH. Ce qui signifie que :
1. Pour les émeutes, il se comporte d'un certaine manière comme pourrait se comporter un loyaliste
2. Pour les doléances, je me suis un peu inspiré du souvenir que j'avais de 63-19 (dans l'Ascension d'Horus), quand ils envoient les LW au Pic des Murmures (donc c'est pas des "doléances" à proprement parler ^^)
3. Par "ramener la paix", j'entendais au final plus une formule qui aurait été adressée à Mades pour lui faire comprendre que LUI avait un pouvoir suffisamment conséquent pour faire les révoltes, avec la paix au sens de "pour qu'ils arrêtent de nous faire ch*er" What a Face

- Talos - a écrit:On sent que le texte est tiré d'un récit plus large, mais passé ce ressenti on se laisse facilement prendre au jeu. J'ai trouvé les relations entre les personnages très convaincantes et surtout bien assises grâce à une écriture super efficace. J'ai bien compté quelques répétitions ici et là mais rien qui n'entache la qualité du récit.

Pour les répétitions j'avais vraiment pas fait attention, je pensais pourtant les avoir corrigées :/

Mais merci beaucoup pour cette critique, pour ces éloges et pour tous les points que tu abordes, j'avoue en être plutôt content et ça me fait plaisir de voir qu'elle t'as plu Smile (j'espère que mon explication te convaincra What a Face )


- Si Variel réchappe vivant de cette folie, il viendra chercher l'enfant une de ces nuits, où que tu te caches.
- Il ne nous trouvera peut-être pas.
L'hilarité de Talos finit par se calmer, mais il continua à sourire.
- Prie pour qu'il ne le fasse pas.

nightlords

Venez voir :
- Les Hawk Angels / - LdS 11 / - 19h Grand Company des Iron Warriors (figurines)
Variel

Variel
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1087
Age : 19
Localisation : Echo of Damnation

Revenir en haut Aller en bas

[Portrait de Noël 2020] Cralestis Mades [30K ~ 40K] Empty Re: [Portrait de Noël 2020] Cralestis Mades [30K ~ 40K]

Message par - Talos - Mar 19 Jan 2021 - 12:47

Variel a écrit:
D'accord, je ne pensais pas que ça ferait peur, mais en même temps ça confirme mon dilemme qui était de savoir s'il valait mieux mettre le Dramatis Personae avant ou après le récit scratch Peut-être après aurait été mieux, du coup.

Non il est très bien là où il est ^^ Je me suis mal exprimé, je voulais dire que la quantité de personnages présentés avait de quoi intimider (il faut dire aussi qu'en 5k mots, on peut en placer du monde !), mais rien de méchant une fois pris dans le récit Wink

Variel a écrit:
On nous dépeint constamment les IW comme des être amers et paranoïaques au 41ème millénaire, et je ne voulais pas tomber dans ce cliché de construire leur personnalité de cette manière, vue et revue dans toutes les œuvres que j'ai pu lire sur les IW en 40k. Du coup, j'ai précisé : Mades explique lui-même ce que deviennent ses frères au fur et à mesure ("Le triste reflet de ce qu'est son père"). Ce n'est pas une déchéance aussi brutale que ça, la transition se fait sur des millénaires, millénaires au cours desquels ses frère changent pour devenir des êtres abjects.
J'ai essayé de marquer cette différence de points de vue dans le récit, avec d'un côté Mades et Korvo qui restent dans une certaine mesure "intègres", et de l'autre côté Siran qui lui est totalement en proie à ses délires égocentriques. Parmi eux, Drarius penche plus vers le côté de Siran.

(D'ailleurs, oui, aussi, le récit se déroule au 36ème millénaire, on est quasiment à équidistance (équitemporalité ??) de la bataille de Terra et de la 13e Croisade Noire, ce qui tend à expliquer la grande différence de comportement avec les IW 40k)

Justement, louée soit ton écriture pour ne pas tomber dans les clichés vus et revus Wink Pour essayer d'écrire sur mes Night Lords de la même manière, je sais que c'est très difficile (perso j'en ch*e) Razz

Variel a écrit:
Pour les répétitions j'avais vraiment pas fait attention, je pensais pourtant les avoir corrigées :/

Mais merci beaucoup pour cette critique, pour ces éloges et pour tous les points que tu abordes, j'avoue en être plutôt content et ça me fait plaisir de voir qu'elle t'as plu Smile (j'espère que mon explication te convaincra What a Face )

Je te rassure, il n'y a pas beaucoup de répétitions, hein ! J'y suis peut-être plus sensible que d'autres aussi, mea culpa, une fois encore la qualité de ton récit n'en est pas du tout entachée.

Et oui, je suis tout à fait convaincu Wink


-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------



Mon récit en cours sur la VIIIème Légion :
Leviathan - Blog
Leviathan - Black Librarium
Mes reportages historiques, c'est par là : Ad Memoriam



"Mourez comme vous avez vécu, fils de la VIIIème Légion. Drapés de nuit." Konrad Curze.
"Vous êtes une race de proies, rien de plus, rien de moins." Asdrubael Vect.


[Portrait de Noël 2020] Cralestis Mades [30K ~ 40K] Sml_ga10      
- Talos -

- Talos -
Maitre de chapitre
Maitre de chapitre

Messages : 2331
Age : 31
Localisation : Covenant of Blood

https://leviathan-a-night-lords-story.blogspot.com/2020/07/ave-d

Revenir en haut Aller en bas

[Portrait de Noël 2020] Cralestis Mades [30K ~ 40K] Empty Re: [Portrait de Noël 2020] Cralestis Mades [30K ~ 40K]

Message par Nico. Mer 3 Fév 2021 - 1:11

Une bien belle histoire que voilà ! J'avais presque l'impression de lire du Horus Heresy ou une histoire plus récente avec des flashback. On voit que tu y as mis du coeur et voulait construire une histoire précise. La mise en page aide bien, c'est propre, aéré et bien découpé.

Par contre, un chapelain chez des renégats ? Cela existe ? scratch  Il me semblait que seuls les loyalistes en avaient, ils sont les garants du Crédo Impérial. Mais je peux me tromper. Et j'ai trouvé le personnage un peu trop "gentil" pour un Iron Warrior, généralement les histoires avec eux sont assez sévères, ils sont dans la logique pure pas dans les sentiments. Mais bon, ce n'est pas très grave et ne m'a pas spécialement gâché l'histoire, j'ai quand même retrouvé un peu le style des livres dont tu parles (les HH sur les IW ou celui sur Perturabo).

J'ai bien aimé en tout cas. plusun


[Portrait de Noël 2020] Cralestis Mades [30K ~ 40K] 846747844195bannirenicoor4GRAND
Nico.

Nico.
Admin
Admin

Messages : 9608
Age : 31
Localisation : Perugia

Revenir en haut Aller en bas

[Portrait de Noël 2020] Cralestis Mades [30K ~ 40K] Empty Re: [Portrait de Noël 2020] Cralestis Mades [30K ~ 40K]

Message par - Talos - Mer 3 Fév 2021 - 5:44

Nico. a écrit:
Par contre, un chapelain chez des renégats ? Cela existe ? scratch  

Bof, y'en a un ou deux... genre... Erebus Razz


-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------



Mon récit en cours sur la VIIIème Légion :
Leviathan - Blog
Leviathan - Black Librarium
Mes reportages historiques, c'est par là : Ad Memoriam



"Mourez comme vous avez vécu, fils de la VIIIème Légion. Drapés de nuit." Konrad Curze.
"Vous êtes une race de proies, rien de plus, rien de moins." Asdrubael Vect.


[Portrait de Noël 2020] Cralestis Mades [30K ~ 40K] Sml_ga10      
- Talos -

- Talos -
Maitre de chapitre
Maitre de chapitre

Messages : 2331
Age : 31
Localisation : Covenant of Blood

https://leviathan-a-night-lords-story.blogspot.com/2020/07/ave-d

Revenir en haut Aller en bas

[Portrait de Noël 2020] Cralestis Mades [30K ~ 40K] Empty Re: [Portrait de Noël 2020] Cralestis Mades [30K ~ 40K]

Message par Variel Mer 3 Fév 2021 - 11:38

Nico. a écrit:Une bien belle histoire que voilà ! J'avais presque l'impression de lire du Horus Heresy ou une histoire plus récente avec des flashback. On voit que tu y as mis du coeur et voulait construire une histoire précise. La mise en page aide bien, c'est propre, aéré et bien découpé.

Merci beaucoup Smile C'est exactement ce que je souhaitais faire, alors je suis content que ce soit comme ça qu'elle soit vue de l'extérieur ^^


Nico. a écrit:Par contre, un chapelain chez des renégats ? Cela existe ?   Il me semblait que seuls les loyalistes en avaient, ils sont les garants du Crédo Impérial. Mais je peux me tromper.

Alors du coup oui, les "chapelains" existent dans un certain nombre de légions renégates, puisque le rang a été créé pendant la Grande Croisade à partir de ceux présents chez les Word Bearers, jusqu'alors les seuls a en être dotés (puisque c'était en fait une spécificité chez eux).
Le lexicanum m'indique que les chapelains ont été généralisés à chaque légion, c'est sans doute vrai même si j'ai pas un exemple pour chaque légion renégate. (Et en plus ils ont été nommés "apôtre noir" au moins depuis la v6 de 40k

Dans le cas des Iron Warriors, par contre, j'ai 2 exemples :
  • Zhnev : chapelain Iron Warrior présent dans la nouvelle Cœur de Fer de Rob Sanders
  • Koultus : apôtre noir et second de Shon'tu dans la nouvelle Volonté Implacable de Ben Counter


Nico. a écrit:Et j'ai trouvé le personnage un peu trop "gentil" pour un Iron Warrior, généralement les histoires avec eux sont assez sévères, ils sont dans la logique pure pas dans les sentiments.

C'est justement un objectif de mon récit : les Iron Warriors tel que tu les vois sont exactement semblables à la plupart des frères de Mades, et c'est ce qui l'énerve. Lui aussi fonctionne de manière globalement rationnelle, et il a conscience de leurs contradictions, qui sont en train de les mener sur la voie de la damnation (voire peut-être pire...)

Je sais pas exactement ce que tu entends par "faire dans le sentiment", mais si ça se réfère au doute, alors les Iron Warriors n'y sont vraisemblablement pas immunisés. Mades explique que ses frères ne doutent pas extérieurement du fait qu'ils enfouissent leur doute sous leur colère, préférant rejeter la faute de leurs actes sur les autres (ce qui le conduit à dire qu'ils ressemblent de plus en plus à Perturabo), mais il n'est pas comme eux.

En fait, on retrouve des IW moins "ironwarrioresques" pendant l'hérésie, et je me suis servi d'eux pour la personnalité de Mades (que ce soit Barabas Dantioch ou Kelléphon dans le livre Perturabo de la série primarques)


Merci beaucoup pour ton retour, content que ça t'ai plu Smile


- Si Variel réchappe vivant de cette folie, il viendra chercher l'enfant une de ces nuits, où que tu te caches.
- Il ne nous trouvera peut-être pas.
L'hilarité de Talos finit par se calmer, mais il continua à sourire.
- Prie pour qu'il ne le fasse pas.

nightlords

Venez voir :
- Les Hawk Angels / - LdS 11 / - 19h Grand Company des Iron Warriors (figurines)
Variel

Variel
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1087
Age : 19
Localisation : Echo of Damnation

Revenir en haut Aller en bas

[Portrait de Noël 2020] Cralestis Mades [30K ~ 40K] Empty Re: [Portrait de Noël 2020] Cralestis Mades [30K ~ 40K]

Message par vulkan Mer 3 Fév 2021 - 12:23

Histoire très intéressante avec un personnage atypique. J'adore.

Je dois dire que c'était assez couilli d'avoir un astartes renégat qui avait le gène du paria. Mais ca s'est révéler être une très bonne idée, permettant d'avoir un personnage chaotique plus objectif que la moyenne, sans parler de son amitié avec l'archiviste.

Le seul petit problème serait le manque d'interaction réelle avec d'autres Iron Warriors (a part le chapelain) ou voir même l'absence de marines loyalistes, soit comme personnage ou sujet de conversation
vulkan

vulkan
Space Marine
Space Marine

Messages : 226
Age : 22
Localisation : Tours

Revenir en haut Aller en bas

[Portrait de Noël 2020] Cralestis Mades [30K ~ 40K] Empty Re: [Portrait de Noël 2020] Cralestis Mades [30K ~ 40K]

Message par Variel Mer 3 Fév 2021 - 12:58

vulkan a écrit:Histoire très intéressante avec un personnage atypique. J'adore.

Merci beaucoup Smile


vulkan a écrit:Je dois dire que c'était assez couilli d'avoir un astartes renégat qui avait le gène du paria. Mais ca s'est révéler être une très bonne idée, permettant d'avoir un personnage chaotique plus objectif que la moyenne, sans parler de son amitié avec l'archiviste.

T'es le seul à avoir relevé ce point dans ton message, je t'en remercie, à vrai dire j'étais pas à 100% sûr de mon coup (même si c'est comme ça et uniquement comme ça que je conçois ce personnage), mais je suis content de voir que ça ait pu plaire ^^ (ahah oui, c'est plutôt paradoxal avec l'archiviste)


vulkan a écrit:Le seul petit problème serait le manque d'interaction réelle avec d'autres Iron Warriors (a part le chapelain) ou voir même l'absence de marines loyalistes, soit comme personnage ou sujet de conversation

En fait l'interaction avec le chapelain est la seule parce que ce dernier est en quelque sorte l'incarnation de ce que sont devenus les Iron Warriors (ce que j'ai essayé de faire comprendre à ce moment là). C'est vrai que les autres Iron Warriors apparaissent plutôt en retrait, mais voilà, je ne pensais pas forcément nécessaire de multiplier les interactions avec des personnages soit semblables à Mades, soit semblables au chapelain ^^

Pour ce qui est des loyalistes, seul le capitaine Iron Hand est évoqué, pour la raison que je n'avais pas spécialement pour objectif de traiter des loyalistes, préférant me concentrer sur la manière dont Mades voyait ses frères, avec des interactions exclusivement avec les renégats.

En fait j'ai jamais pu m'empêcher de faire des batailles dans les LdS précédentes (qui commencent à remonter...) et j'avais envie de changer un peu ^^


Merci beaucoup pour ton retour Smile


- Si Variel réchappe vivant de cette folie, il viendra chercher l'enfant une de ces nuits, où que tu te caches.
- Il ne nous trouvera peut-être pas.
L'hilarité de Talos finit par se calmer, mais il continua à sourire.
- Prie pour qu'il ne le fasse pas.

nightlords

Venez voir :
- Les Hawk Angels / - LdS 11 / - 19h Grand Company des Iron Warriors (figurines)
Variel

Variel
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1087
Age : 19
Localisation : Echo of Damnation

Revenir en haut Aller en bas

[Portrait de Noël 2020] Cralestis Mades [30K ~ 40K] Empty Re: [Portrait de Noël 2020] Cralestis Mades [30K ~ 40K]

Message par vulkan Mer 3 Fév 2021 - 13:27

Variel a écrit:T'es le seul à avoir relevé ce point dans ton message, je t'en remercie, à vrai dire j'étais pas à 100% sûr de mon coup (même si c'est comme ça et uniquement comme ça que je conçois ce personnage), mais je suis content de voir que ça ait pu plaire ^^ (ahah oui, c'est plutôt paradoxal avec l'archiviste).

Je t'avoue que j'avais longtemps considérer l'idée de marines "paria" pour mon chapitre perso (et franchement je kiffe les parias en général) et conclus que c'était pas possible, donc évidemment voir un marines paria dans une histoire, et qu'en plus ce marines vivent dans le Warp tu m'étonnes que j'ai relevé. Ca me semble peu logique, mais l'univers de 40k est tellement vaste que même l'impossible est possible, et scénaristiquement je trouve que ca a permis des trucs bien sympa

Variel a écrit:En fait l'interaction avec le chapelain est la seule parce que ce dernier est en quelque sorte l'incarnation de ce que sont devenus les Iron Warriors (ce que j'ai essayé de faire comprendre à ce moment là). C'est vrai que les autres Iron Warriors apparaissent plutôt en retrait, mais voilà, je ne pensais pas forcément nécessaire de multiplier les interactions avec des personnages soit semblables à Mades, soit semblables au chapelain ^^

J'avais bien compris ce que représentait le chaplain, mais pour moi les Iron warriors, plus que d'autres légion, mais moins que d'autres, sont une des légion traitresse les moins monolitiques avec plusieurs courant de pensée existant dans la légion, et je pense que cela aurait pu être exploiter.


Variel a écrit:Pour ce qui est des loyalistes, seul le capitaine Iron Hand est évoqué, pour la raison que je n'avais pas spécialement pour objectif de traiter des loyalistes, préférant me concentrer sur la manière dont Mades voyait ses frères, avec des interactions exclusivement avec les renégats.

Et c'est un choix respectable, mais j'aurais beaucoup aimer voir comment Mades voyaient les loyalistes de maintenant, surtout qu'il y à peut de ressemblance entre les loyalistes de l'hérésie et ceux de 40k
vulkan

vulkan
Space Marine
Space Marine

Messages : 226
Age : 22
Localisation : Tours

Revenir en haut Aller en bas

[Portrait de Noël 2020] Cralestis Mades [30K ~ 40K] Empty Re: [Portrait de Noël 2020] Cralestis Mades [30K ~ 40K]

Message par Variel Mer 3 Fév 2021 - 14:41

vulkan a écrit:Je t'avoue que j'avais longtemps considérer l'idée de marines "paria" pour mon chapitre perso (et franchement je kiffe les parias en général) et conclus que c'était pas possible, donc évidemment voir un marines paria dans une histoire, et qu'en plus ce marines vivent dans le Warp tu m'étonnes que j'ai relevé. Ca me semble peu logique, mais l'univers de 40k est tellement vaste que même l'impossible est possible, et scénaristiquement je trouve que ca a permis des trucs bien sympa

Il me semble que ce sont les SM du chapitre des Exorcists qui sont des Parias, mais il me semble que ce n'est pas un gène, et que ce changement est provoqué.

Je me suis justement renseigné là-dessus, et je n'ai pas vraiment trouvé quelque chose qui m'indiquait formellement que ça n'était pas possible, alors pourquoi pas ^^ Sur l'ensemble des SM qui ont vu le jour en 10000 ans, il ne paraît pas insensé de penser que cette occurrence ait pu apparaître au moins une fois ! Et quand bien même ce serait génétiquement impossible, peut-être que Mades n'est pas né ainsi, et qu'un événement ou un autre a provoqué ce changement en lui What a Face (enfin je m'égare, mais voilà)


vulkan a écrit:J'avais bien compris ce que représentait le chaplain, mais pour moi les Iron warriors, plus que d'autres légion, mais moins que d'autres, sont une des légion traitresse les moins monolitiques avec plusieurs courant de pensée existant dans la légion, et je pense que cela aurait pu être exploiter.

Je vois ce que tu veux dire, oui. Ça n'était pas forcément l'objectif du récit encore une fois, mais dans l'absolu je pense que tu n'as pas tort ^^


vulkan a écrit:Et c'est un choix respectable, mais j'aurais beaucoup aimer voir comment Mades voyaient les loyalistes de maintenant, surtout qu'il y à peut de ressemblance entre les loyalistes de l'hérésie et ceux de 40k

Ça aussi je conçois ^^ Peut-être dans une prochaine LdS/écrit sur le forum What a Face


- Si Variel réchappe vivant de cette folie, il viendra chercher l'enfant une de ces nuits, où que tu te caches.
- Il ne nous trouvera peut-être pas.
L'hilarité de Talos finit par se calmer, mais il continua à sourire.
- Prie pour qu'il ne le fasse pas.

nightlords

Venez voir :
- Les Hawk Angels / - LdS 11 / - 19h Grand Company des Iron Warriors (figurines)
Variel

Variel
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1087
Age : 19
Localisation : Echo of Damnation

Revenir en haut Aller en bas

[Portrait de Noël 2020] Cralestis Mades [30K ~ 40K] Empty Re: [Portrait de Noël 2020] Cralestis Mades [30K ~ 40K]

Message par Zekka Mer 3 Fév 2021 - 15:37

Et beh, voilà un texte qui fait parler de lui x)
Vraiment sympa comme texte , comme le dit Talos, l’interaction entre Mades et le sorcier TS m'a aussi rappelé la série sur la Black Legion
Pour les Chapelains, tu l'explique très bien: les WB, quand ils adoraient encore l'Empereur, étaient déjà assez zélotes pour avoir créer un Office chargé du bien-être spirituel des frères de batailles ,et aussi chargé des messes et autres évènements "religieux" vis-à-vis de l'Empereur. Et ça s'est un peu développé chez les autres Légions, mais là où les Légions renégates ont vu leurs Chapelains adorer de nouvelles divinités, les Légions Loyalistes ont, il me semble, momentanément, supprimer les Chapelains de leur hiérarchie (ben oui, l'Empereur clamait qu'il n'était pas un Dieu, donc bon...)
Mais suite à des soucis avec l'Ecclésiarchie qui gagnait en puissance, les SM ont recommencé à utiliser les Chapelains
Il me semble hein, les plus connaisseurs de cette période confirmeront ou infirmeront ^^

Ensuite, pour les doutes de Mades, c'est plutôt bien retranscrit, bien que, pour moi, son allégeance est évidente, complexe, mais évidente ^^

Bref, un bon petit texte ^^

Pour le Chapitre des Exorcists, non, il ne sont pas paria, mais il me semble plutôt qu'ils se font posséder par un démon, volontairement, ,ainsi, ils ne peuvent plus être possédés, car la place est déjà prise. Et c'est pour ça qu'ils ont ,en tout, 3 compagnies de Scouts, pour contre-balancer le taux de pertes astronomique que cette méthode engendre ^^

Et vu que le principale utilisateur des Paria (le Temple Culexus de l'Assassinorum), n'est pas encore très répandu durant la Grande Croisade, c'est possible que Mades soit passé à travers le filet, oui ^^
Zekka

Zekka
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1250
Age : 28
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

[Portrait de Noël 2020] Cralestis Mades [30K ~ 40K] Empty Re: [Portrait de Noël 2020] Cralestis Mades [30K ~ 40K]

Message par Variel Mer 3 Fév 2021 - 15:54

Zekka a écrit:Et beh, voilà un texte qui fait parler de lui x)
Vraiment sympa comme texte , comme le dit Talos, l’interaction entre Mades et le sorcier TS m'a aussi rappelé la série sur la Black Legion

Ahah merci beaucoup Smile


Zekka a écrit:Pour les Chapelains, tu l'explique très bien: les WB, quand ils adoraient encore l'Empereur, étaient déjà assez zélotes pour avoir créer un Office chargé du bien-être spirituel des frères de batailles ,et aussi chargé des messes et autres évènements "religieux" vis-à-vis de l'Empereur. Et ça s'est un peu développé chez les autres Légions, mais là où les Légions renégates ont vu leurs Chapelains adorer de nouvelles divinités, les Légions Loyalistes ont, il me semble, momentanément, supprimer les Chapelains de leur hiérarchie (ben oui, l'Empereur clamait qu'il n'était pas un Dieu, donc bon...)
Mais suite à des soucis avec l'Ecclésiarchie qui gagnait en puissance, les SM ont recommencé à utiliser les Chapelains
Il me semble hein, les plus connaisseurs de cette période confirmeront ou infirmeront ^^

Alors je ne savais pas que les chapelains avaient été supprimés momentanément, quoique ce n'est pas vraiment étonnant au vu des événements qui concernent 2 ou 3 d'entre eux What a Face En même temps il m'avait toujours semblé que les chapelains loyalistes n'allaient pas jusqu'à dire que l'Empereur était un dieu, mais je confonds sans doute avec ceux du M41 (hormis les Black Templars)


Zekka a écrit:Ensuite, pour les doutes de Mades, c'est plutôt bien retranscrit, bien que, pour moi, son allégeance est évidente, complexe, mais évidente ^^

Ah ? Je suis curieux, veux-tu bien m'indiquer ce que tu en penses ?


Zekka a écrit:Pour le Chapitre des Exorcists, non, il ne sont pas paria, mais il me semble plutôt qu'ils se font posséder par un démon, volontairement, ,ainsi, ils ne peuvent plus être possédés, car la place est déjà prise. Et c'est pour ça qu'ils ont ,en tout, 3 compagnies de Scouts, pour contre-balancer le taux de pertes astronomique que cette méthode engendre ^^

Oui pardon, le terme n'était pas le bon, ce que tu dis en fait malgré tout des Intouchables d'une certaine manière, non ? (Seulement oui, les Parias ont forcément le gène éponyme)


Zekka a écrit:Et vu que le principale utilisateur des Paria (le Temple Culexus de l'Assassinorum), n'est pas encore très répandu durant la Grande Croisade, c'est possible que Mades soit passé à travers le filet, oui ^^

Oui, c'est aussi ce que je me suis dit ^^


Merci pour ton retour Smile


- Si Variel réchappe vivant de cette folie, il viendra chercher l'enfant une de ces nuits, où que tu te caches.
- Il ne nous trouvera peut-être pas.
L'hilarité de Talos finit par se calmer, mais il continua à sourire.
- Prie pour qu'il ne le fasse pas.

nightlords

Venez voir :
- Les Hawk Angels / - LdS 11 / - 19h Grand Company des Iron Warriors (figurines)
Variel

Variel
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1087
Age : 19
Localisation : Echo of Damnation

Revenir en haut Aller en bas

[Portrait de Noël 2020] Cralestis Mades [30K ~ 40K] Empty Re: [Portrait de Noël 2020] Cralestis Mades [30K ~ 40K]

Message par Zekka Mer 3 Fév 2021 - 16:03

Variel a écrit:Alors je ne savais pas que les chapelains avaient été supprimés momentanément, quoique ce n'est pas vraiment étonnant au vu des événements qui concernent 2 ou 3 d'entre eux What a Face En même temps il m'avait toujours semblé que les chapelains loyalistes n'allaient pas jusqu'à dire que l'Empereur était un dieu, mais je confonds sans doute avec ceux du M41 (hormis les Black Templars)
Ben ,attention, c'est pour ça que je mets "je pense" x) car c'est ce qu'il me semble, mais j'ai pu me tromper ^^
Mais il me semble bien que c'est ça, l'Ecclésiarchie voyait d'un mauvais oeil ces soldats post-humains sur lesquels ils n'avaient absolument aucun pouvoir. Et donc, plutôt que d'en retourner à une guerre civile, les SM ont accepté que les Chapelains reviennent, même si la majorité s'assurent juste du bien-être spirituel et adaptent les cérémonies selon leurs traditions et croyances. Car, en effet, il n'y a que certains chapitres dont les BT qui prennent la divinité de l'Empereur au sérieux ^^

Ah ? Je suis curieux, veux-tu bien m'indiquer ce que tu en penses ?
Ben, c'est l'impression que j'en ai en tout cas, son allégeance va avant tout à sa Légion, pas l'Empereur ou le Primarque. Il reste fidèle à l'esprit d'origine de sa légion, et fera ce qui lui semble juste ^^

Oui pardon, le terme n'était pas le bon, ce que tu dis en fait malgré tout des Intouchables d'une certaine manière, non ? (Seulement oui, les Parias ont forcément le gène éponyme)
Alors je ne crois pas, dans le sens où, étant possédés par un démon, ils ont une âme et un lien avec le warp renforcé par le démon, donc non, ils ne sont pas pour autant Intouchables, mais ils sont plus résistants que les autres Chapitres contre tout ce qui est démoniaque ^^
Zekka

Zekka
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1250
Age : 28
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

[Portrait de Noël 2020] Cralestis Mades [30K ~ 40K] Empty Re: [Portrait de Noël 2020] Cralestis Mades [30K ~ 40K]

Message par Variel Mer 3 Fév 2021 - 21:43

Zekka a écrit:Ben, c'est l'impression que j'en ai en tout cas, son allégeance va avant tout à sa Légion, pas l'Empereur ou le Primarque. Il reste fidèle à l'esprit d'origine de sa légion, et fera ce qui lui semble juste ^^

Il y a de ça, oui. De toute façon, Mades indique clairement détester ce que sont devenus ses frères et son Primarque, mais déteste davantage encore les autres membres des légions renégates. Toutefois, il n'est pas non plus franchement partisan de l'Imperium (en fait, il le déteste).
Ce qu'il y a de marrant, du coup, c'est qu'en détestant tout le monde de cette façon, il prend dans un sens un chemin similaire à celui des autres IW et plus généralement des autres légions renégates, et il s'en rend un peu compte, du coup il se déteste aussi en quelque sorte What a Face

Et il est fidèle à la vision de son maître de forge, qui a en effet des aspirations assez proches de celles que pouvaient avoir les IW des millénaires auparavant.


Zekka a écrit:Alors je ne crois pas, dans le sens où, étant possédés par un démon, ils ont une âme et un lien avec le warp renforcé par le démon, donc non, ils ne sont pas pour autant Intouchables, mais ils sont plus résistants que les autres Chapitres contre tout ce qui est démoniaque ^^

D'accord, merci pour les infos ^^ Un sacré chapitre, quand même Razz


- Si Variel réchappe vivant de cette folie, il viendra chercher l'enfant une de ces nuits, où que tu te caches.
- Il ne nous trouvera peut-être pas.
L'hilarité de Talos finit par se calmer, mais il continua à sourire.
- Prie pour qu'il ne le fasse pas.

nightlords

Venez voir :
- Les Hawk Angels / - LdS 11 / - 19h Grand Company des Iron Warriors (figurines)
Variel

Variel
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1087
Age : 19
Localisation : Echo of Damnation

Revenir en haut Aller en bas

[Portrait de Noël 2020] Cralestis Mades [30K ~ 40K] Empty Re: [Portrait de Noël 2020] Cralestis Mades [30K ~ 40K]

Message par Zekka Jeu 4 Fév 2021 - 0:27

Variel a écrit:Il y a de ça, oui. De toute façon, Mades indique clairement détester ce que sont devenus ses frères et son Primarque, mais déteste davantage encore les autres membres des légions renégates. Toutefois, il n'est pas non plus franchement partisan de l'Imperium (en fait, il le déteste).
Ce qu'il y a de marrant, du coup, c'est qu'en détestant tout le monde de cette façon, il prend dans un sens un chemin similaire à celui des autres IW et plus généralement des autres légions renégates, et il s'en rend un peu compte, du coup il se déteste aussi en quelque sorte What a Face

Et il est fidèle à la vision de son maître de forge, qui a en effet des aspirations assez proches de celles que pouvaient avoir les IW des millénaires auparavant.
Oui donc ça va, je n'étais pas SI loin x) mais merci de la précision, pour moi et pour les autres lecteurs.trices ^^

D'accord, merci pour les infos ^^ Un sacré chapitre, quand même Razz
Oui, surtout quand tu sais que, il me semble, ils sont liés à l'Inquisition, l'ironie fait doucement rire x) Mais on diverge un peu là Razz
Zekka

Zekka
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1250
Age : 28
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

[Portrait de Noël 2020] Cralestis Mades [30K ~ 40K] Empty Re: [Portrait de Noël 2020] Cralestis Mades [30K ~ 40K]

Message par Crabouyator Mar 23 Fév 2021 - 9:41

J'aime beaucoup ce background de ta compagnie. Aimant déjà beaucoup les iron warriors depuis déluge d'acier, j'ai lu avec bonheur ton texte qui est très immersif. ça m'a beaucoup surpris de voir un Paria space marine et encore plus capitaine. Après, tu sembles être plus prêt de la vision d'Absent dans le sens où ton paria peut discuter avec un psyker sans qu'il s'écroule, de fait c'est envisageable.

Je serai curieux d'en savoir plus sur cette compagnie au 41ème millénaire. Est elle toujours aux ordres de Perturabo remplissant ses objectifs et obéissant à ses ordres ou suit elle ses propres objectifs ?


ironwar
Crabouyator

Crabouyator
Scout
Scout

Messages : 89
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

[Portrait de Noël 2020] Cralestis Mades [30K ~ 40K] Empty Re: [Portrait de Noël 2020] Cralestis Mades [30K ~ 40K]

Message par Rhydysann Mar 23 Fév 2021 - 17:35

Bon petit texte de l'HH que j'ai bien apprécié avec une bonne remise en question pour ce personnage assez atypique. Je ne connais pas bien l'HH mais j'ai beaucoup apprécié.

On aurait presque dit que c'était un gentil traitre.

+1 pour la figurine servant à représenter ton personnage.


[Portrait de Noël 2020] Cralestis Mades [30K ~ 40K] Playgw16
Rhydysann

Rhydysann
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1822
Age : 21
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

[Portrait de Noël 2020] Cralestis Mades [30K ~ 40K] Empty Re: [Portrait de Noël 2020] Cralestis Mades [30K ~ 40K]

Message par Variel Mar 23 Fév 2021 - 18:39

Crabouyator a écrit:J'aime beaucoup ce background de ta compagnie. Aimant déjà beaucoup les iron warriors depuis déluge d'acier, j'ai lu avec bonheur ton texte qui est très immersif. ça m'a beaucoup surpris de voir un Paria space marine et encore plus capitaine. Après, tu sembles être plus prêt de la vision d'Absent dans le sens où ton paria peut discuter avec un psyker sans qu'il s'écroule, de fait c'est envisageable.

Merci beaucoup !

Oui bien sûr, et puis rien n'indique de toute façon que ledit gène puisse plus ou moins s'exprimer, si j'avais lu quelque part qu'un Paria et un psyker ne pouvaient pas s'approcher (enfin, que le second ne puisse pas approcher le premier) j'aurai été bien ennuyé, par chance rien n'indique le contraire.


Crabouyator a écrit:Je serai curieux d'en savoir plus sur cette compagnie au 41ème millénaire. Est elle toujours aux ordres de Perturabo remplissant ses objectifs et obéissant à ses ordres ou suit elle ses propres objectifs ?

Alors j'ai initialement prévu de faire un dossier fluff sur cette compagnie dont j'ai bien étoffé l'histoire, mais dans l'idée je peux dire que ces Iron Warriors ont rompu la plupart des liens qui les unissaient à leur légion, et ce peu après l'Hérésie. Ils demeurent des Iron Warriors, ne sont pas totalement indisposés à entrer en guerre aux côtés de leurs frères, mais n'ont plus grand chose à voir avec eux.

Disons en fait que ça dépend aussi des membres. Par exemple, si ça ne tenait qu'à lui, le chapelain Siran serait sans doute sur Medrengard, obéirait à Perturabo et se donnerait corps et âme dans toutes les actions que peuvent bien faire ses frères. Pour Mades, en revanche, il en est hors de question, il a pour eux un mépris immense, et il lui faudrait vraiment une excellente raison pour s'allier à eux.



Rhydysann a écrit:Bon petit texte de l'HH que j'ai bien apprécié avec une bonne remise en question pour ce personnage assez atypique. Je ne connais pas bien l'HH mais j'ai beaucoup apprécié.

On aurait presque dit que c'était un gentil traitre.

Merci ! Ahah bah c'est le but ^^ Mades est atypique en effet, il s'en rend bien compte et ça joue beaucoup sur les liens qu'il entretient avec ses frères, quitte à être au final plus proche d'un archiviste Thousand Son, peut-être moins terre-à-terre.

Après, comme globalement n'importe quel Space Marine, il n'est pas gentil à proprement parler, il demeure une machine à tuer vivante, mais à force de voir encore et encore la galaxie sous toutes ses coutures et à méditer sur sa propre psyché, il devient normal même pour un Astartes de se rattacher également à autre chose que le seul meurtre j'imagine, surtout quand ledit Astartes se distingue de ceux qui l'entourent !


Rhydysann a écrit:+1 pour la figurine servant à représenter ton personnage.

Merci beaucoup Smile


- Si Variel réchappe vivant de cette folie, il viendra chercher l'enfant une de ces nuits, où que tu te caches.
- Il ne nous trouvera peut-être pas.
L'hilarité de Talos finit par se calmer, mais il continua à sourire.
- Prie pour qu'il ne le fasse pas.

nightlords

Venez voir :
- Les Hawk Angels / - LdS 11 / - 19h Grand Company des Iron Warriors (figurines)
Variel

Variel
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1087
Age : 19
Localisation : Echo of Damnation

Revenir en haut Aller en bas

[Portrait de Noël 2020] Cralestis Mades [30K ~ 40K] Empty Re: [Portrait de Noël 2020] Cralestis Mades [30K ~ 40K]

Message par BlooDrunk Ven 26 Fév 2021 - 20:00

Sacré pavé, très bon ton texte Variel !
On sent que tu as l'habitude, ça glisse tout seul à la lecture; et puis tu t'en sors très bien avec la gestion des flashback et de ton personnage, vraiment cool, bravo.
Smile +1


[Portrait de Noël 2020] Cralestis Mades [30K ~ 40K] 30k-le10
BlooDrunk

BlooDrunk
Modérateur
Modérateur

Messages : 8774
Age : 38
Localisation : Sarum 57

Revenir en haut Aller en bas

[Portrait de Noël 2020] Cralestis Mades [30K ~ 40K] Empty Re: [Portrait de Noël 2020] Cralestis Mades [30K ~ 40K]

Message par Variel Sam 27 Fév 2021 - 13:00

Merci beaucoup Smile

Pour la gestion des flashbacks du perso j'suis content que ça ait été une réussite, j'avais peur que ça fasse trop bizarre dans le texte, c'est probablement ce qui m'a pris le plus de temps ^^


- Si Variel réchappe vivant de cette folie, il viendra chercher l'enfant une de ces nuits, où que tu te caches.
- Il ne nous trouvera peut-être pas.
L'hilarité de Talos finit par se calmer, mais il continua à sourire.
- Prie pour qu'il ne le fasse pas.

nightlords

Venez voir :
- Les Hawk Angels / - LdS 11 / - 19h Grand Company des Iron Warriors (figurines)
Variel

Variel
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1087
Age : 19
Localisation : Echo of Damnation

Revenir en haut Aller en bas

[Portrait de Noël 2020] Cralestis Mades [30K ~ 40K] Empty Re: [Portrait de Noël 2020] Cralestis Mades [30K ~ 40K]

Message par Emperor Sam 27 Fév 2021 - 13:31


Super texte en effet ! D'une fluidité exemplaire à la lecture, malgré la longueur ça coulisse tout seul. Les flashbacks sont maîtrisés en plus, c'est vrai. Du bon boulot ^^

La Dramatis Personae est une excellente idée qui facilite la compréhension et qui en plus évite d'avoir à inclure pour chacun des persos les descriptions de grade & cie, qui alourdissent d’ordinaire les textes. J'y ai fait quelques aller-retours bien pratiques. En plus il n'y a pas tromperie sur la marchandise, toi tu précises ceux qui ne sont que cités, la BL devrait s'en inspirer pour éviter des déceptions Razz

J'ai bien aimé le personnage principal, notamment son côté singulier qui change des brutasses amères affiliées à cette légion que les auteurs nous servent à tour de bras d'habitude. On sent bien l’inspiration ADB effectivement, et perso moi il m'a rappelé Talos de la trilogie Night Lords, dans le rôle du SM réflexif, travaillé par ses rêves et qui navigue avec ses confrères corrompus.

L'absence d'action ne m'a pas dérangé plus que ça, même si à mes yeux il manque peut-être un soupçon de jalousie/conspiration/violence à peine contenue de la part des autres persos, le chapelain notamment, histoire d'ancrer davantage l'histoire dans l'esprit de ce qu'est devenue la légion. A ce sujet, as-tu lu Le siège de Castellax ?

Sinon, quelques répétitions de mots mais vraiment pas beaucoup, l'écriture est très solide, bravo !

A part ça le SM avec le gène du paria ne m'a pas gêné, d'ailleurs il me semble que le cas existe chez les Chevaliers gris.



[Portrait de Noël 2020] Cralestis Mades [30K ~ 40K] 439568inquisitor3
Emperor

Emperor
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 4588

Revenir en haut Aller en bas

[Portrait de Noël 2020] Cralestis Mades [30K ~ 40K] Empty Re: [Portrait de Noël 2020] Cralestis Mades [30K ~ 40K]

Message par Variel Sam 27 Fév 2021 - 21:42

Emperor a écrit:Super texte en effet ! D'une fluidité exemplaire à la lecture, malgré la longueur ça coulisse tout seul. Les flashbacks sont maîtrisés en plus, c'est vrai. Du bon boulot ^^

Merci beaucoup, j'en suis honoré Smile


Emperor a écrit:La Dramatis Personae est une excellente idée qui facilite la compréhension et qui en plus évite d'avoir à inclure pour chacun des persos les descriptions de grade & cie, qui alourdissent d’ordinaire les textes. J'y ai fait quelques aller-retours bien pratiques. En plus il n'y a pas tromperie sur la marchandise, toi tu précises ceux qui ne sont que cités, la BL devrait s'en inspirer pour éviter des déceptions Razz

Oui, je suis bien d'accord, en fin de compte ça me permettait et d'enlever de potentielles lourdeurs dans le texte, et de permettre aux lecteurs d'être plus au clair sans pour autant avoir besoin de chercher des heures dans un texte quand même plutôt long.

Pour le fait d'avoir indiqué quels personnages n'étaient que cités, c'était effectivement suite à de multiples déceptions dans les Dramatis Personae de l'HH notamment Razz
Non parce qu'entre les oublis, les personnages indiqués mais qu'on ne voit pour ainsi dire pas, c'est un peu pénible, c'est pour ça que j'ai décidé de présenter tous les personnages, mais d'indiquer lorsque certains ne sont que cités (sinon il aurait pu m'en être tenu rigueur, je pense notamment à un certain Primarque What a Face )


Emperor a écrit:J'ai bien aimé le personnage principal, notamment son côté singulier qui change des brutasses amères affiliées à cette légion que les auteurs nous servent à tour de bras d'habitude. On sent bien l’inspiration ADB effectivement, et perso moi il m'a rappelé Talos de la trilogie Night Lords, dans le rôle du SM réflexif, travaillé par ses rêves et qui navigue avec ses confrères corrompus.

Tant mieux ^^ Oui je comprends bien !
Ah bah oui de toute façon, la majorité de mes personnages les plus travaillés sont au moins légèrement inspirés de ce qu'à pu faire ADB ^^


Emperor a écrit:L'absence d'action ne m'a pas dérangé plus que ça, même si à mes yeux il manque peut-être un soupçon de jalousie/conspiration/violence à peine contenue de la part des autres persos, le chapelain notamment, histoire d'ancrer davantage l'histoire dans l'esprit de ce qu'est devenue la légion. A ce sujet, as-tu lu Le siège de Castellax ?

Oui, je vois ce que tu veux dire, de toute façon si j'avais développé d'avantage cet aspect je ne l'aurais fait que pour le Chapelain, qui a un peu le rôle de l'Iron Warrior cliché.
En même temps j'ai quand même essayé d'introduire un soupçon de ce que tu dis dans l'échange entre Mades et Siran :
- La jalousie de Siran envers Mades, mise en place par le fait qu'il se sait lui-même incapable de le surclasser physiquement, et qui fait naître une forme de conspiration potentielle de sa part : pourquoi essaierai-t-il de l'aider de son plein gré s'il le déteste ? Il doit bien avoir un plan en tête Very Happy
Ce plan là était peut-être trop implicite, et perdu au milieu d'un texte de 5000 mots, aussi je comprends qu'il n'ait pas été particulièrement perçu (en tous cas, bien moins que d'autres éléments qui sont, pour le coup, bien plus importants au niveau de l'histoire racontée dans la nouvelle)
Donc voilà, j'ai essayé d'en faire le plus possible, mais je ne pouvais pas développer autant que je le voulais chaque aspect de l'histoire ^^

Je l'ai lu il y a 4 ou 5 ans, il m'a laissé un très bon souvenir et les bribes que j'en ai gardé m'ont aussi servi un petit peu de source d'inspiration pour mes persos IW (qui ne sont pas tous présents dans ce récit), j'ai oublié de le citer dans mes "sources d'inspirations"
Je compte par contre le relire sous peu, et pourquoi pas en faire une critique ici !


Emperor a écrit:Sinon, quelques répétitions de mots mais vraiment pas beaucoup, l'écriture est très solide, bravo !

Ça me rend fou, je n'arrive pas à trouver des répétitions autres que celles que j'ai volontairement utilisées à certains endroits pour alourdir le texte, ce qui me fait penser que celles dont toi et Talos parlez sont peut-être celles-là en fin de compte scratch

Mais merci beaucoup encore une fois Smile


Emperor a écrit:A part ça le SM avec le gène du paria ne m'a pas gêné, d'ailleurs il me semble que le cas existe chez les Chevaliers gris.

Tant mieux, tu me convaincs définitivement que ce n'était pas une grosse incohérence de faire ça, et tant mieux parce qu'autant dans ce récit ne pas l'indiquer n'aurait pas été gênant (enfin si, mais je veux dire, si ça n'avait pas été le cas), autant dans le fluff étendu de mes persos ça en a plus, donc ça va, je suis plus confiant ahah


- Si Variel réchappe vivant de cette folie, il viendra chercher l'enfant une de ces nuits, où que tu te caches.
- Il ne nous trouvera peut-être pas.
L'hilarité de Talos finit par se calmer, mais il continua à sourire.
- Prie pour qu'il ne le fasse pas.

nightlords

Venez voir :
- Les Hawk Angels / - LdS 11 / - 19h Grand Company des Iron Warriors (figurines)
Variel

Variel
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1087
Age : 19
Localisation : Echo of Damnation

Revenir en haut Aller en bas

[Portrait de Noël 2020] Cralestis Mades [30K ~ 40K] Empty Re: [Portrait de Noël 2020] Cralestis Mades [30K ~ 40K]

Message par Zekka Dim 28 Fév 2021 - 0:26

Emperor a écrit:
A part ça le SM avec le gène du paria ne m'a pas gêné, d'ailleurs il me semble que le cas existe chez les Chevaliers gris.
Juste pour revenir là-dessus, je ne pense pas qu'un chapitre intégralement constitué de Psyker apprécie la présence d'un Paria dans leurs rangs ^^

Donc pour ce détail qui semblait t’inquiéter Variel, comme je l'ai déjà dit, vu la période de ton récit, c'est largement possible, et même au 41ème millénaire ,des parias passent au travers du filet (cf la série de livres Ciaphas Cain) donc ne t'inquiètes pas, du moment que tu n'en fais pas un conglomérat de psyker-paria, le fluff sera sauf ^^
Zekka

Zekka
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1250
Age : 28
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

[Portrait de Noël 2020] Cralestis Mades [30K ~ 40K] Empty Re: [Portrait de Noël 2020] Cralestis Mades [30K ~ 40K]

Message par Emperor Dim 28 Fév 2021 - 12:07


Zekka a écrit:
Juste pour revenir là-dessus, je ne pense pas  qu'un chapitre intégralement constitué de Psyker apprécie la présence d'un Paria dans leurs rangs ^^

Pas plus que les psykers assermentés qui côtoient des parias dans certaines suite inquisitoriales, ils n'aiment pas en effet:

Spoiler:
[Portrait de Noël 2020] Cralestis Mades [30K ~ 40K] Cap11

Source : Le don de l'Empereur

Dans les catacombes de Titan, les passeurs chargés de prendre en charge les dépouilles des Chevaliers gris tombés au combat sont bien des space marines intouchables.

Smile



[Portrait de Noël 2020] Cralestis Mades [30K ~ 40K] 439568inquisitor3
Emperor

Emperor
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 4588

Revenir en haut Aller en bas

[Portrait de Noël 2020] Cralestis Mades [30K ~ 40K] Empty Re: [Portrait de Noël 2020] Cralestis Mades [30K ~ 40K]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum