Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

[Portrait de Noël 2020] La Temporalité de l'Histoire/ Trazyn l'Infini [Indomitus/40k]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Portrait de Noël 2020] La Temporalité de l'Histoire/ Trazyn l'Infini [Indomitus/40k] Empty [Portrait de Noël 2020] La Temporalité de l'Histoire/ Trazyn l'Infini [Indomitus/40k]

Message par Zekka Jeu 21 Jan 2021 - 14:16

[Portrait de Noël 2020] La Temporalité de l'Histoire/ Trazyn l'Infini [Indomitus/40k] C2znpb10

=============================================================

"Les flammes de la haine font rage à travers la galaxie. Telle une forêt sèche, l'humanité se tient devant elles, prête à être consumée. Malgré l'obscurité qui a coupé notre galaxie en deux, nous devons trouver l'unité dans la foi et nous dresser contre ceux qui ne veulent que notre destruction, nos armes rugissant notre défi. Nous traverserons la cicatrice du Chaos et réunirons l'humanité étape sanglante par étape sanglante."

=============================================================

Trazyn observa ce Commissaire humain répéter encore et encore le discours qu’il avait eu au début de la Croisade Indomitus. Le nécrontyr mit fin à cette diffusion, l’hologramme solide du Commissaire se tut et redevint la statue qu’il était devenu peu de temps après son discours, pour les besoins de la Galerie de Trazyn. Celui-ci avait trouvé un espace suffisant pour créer dans l’urgence une exposition sur l’Ere Indomitus. Rien que de repenser à cela, le Necron resserra sa poigne sur son bâton, le faisant doucement grincer. Déjà que cette « Cicatrix Maledictum » comme les humains appellent cette déchirure dimensionnelle, a plongé la moitié de la galaxie et des colonies humaines dans la folie, offrant nombres d’opportunités aux autres races, offrant autant de possibles dioramas à Trazyn, ce qui l’a forcé à augmenter drastiquement le nombre de flottes et de soldats éveillés, attirant l’attention du Triarcat. Mais en plus le Roi Silencieux est revenu de son exil, et ce parvenu de Szeras a lancé une vaste campagne de « stabilisation dimensionnelle », et cela a de lourdes répercussions sur toutes les races reliées à l’Empyrée, finissant par n’en laisser que des coquilles vides, sans émotions ni pensées. Et pour Trazyn, cela s’apparente à tuer l’Histoire elle-même en stoppant toute évolution, tout changement, ce que les plus poètes appelleraient la Paix de l’Oubli.

Maintenant qu’il pousse son raisonnement de ce côté-là, il se souvient d’une « divinité » du Warp, d’un amalgame d’émotions dont le domaine d’expertise semble justement être le changement, la magie et les complots. Le Nécron ouvre un menu holographique et organise une surveillance multi-spectre des zones de « stabilité dimensionnelle » de Szeras, pressentant que des failles dans la réalité vont s’ouvrir autour d’elles et libérer des flots de démons affiliés au dit-Dieu. Si cela peut lui permettre d’obtenir quelques hôtes démoniaques, il pardonnera le scientifique pour ces zones d’inintérêt, les actuels spécimens se corrodant déjà alors qu’il les a capturés et mis en stase il y a à peine 2 ans.

Dans tous les cas, Trazyn doit donc surveiller toute la galaxie encore mieux qu’avant, pour ne rater aucun, ou le moins possible, d’évènements historiques majeurs, le tout en ne sollicitant que peu de soldats et de vaisseaux sous peine d’être repéré par le Triarcat dont le pouvoir militaire et politique semble revenu avec le Roi Silencieux. Et au vu de certains contenus de ses Galeries, l’Archéoviste ne peut se permettre d’attirer l’attention et doit donc trouver sans cesse des moyens d’optimiser ses forces. Fort heureusement, suite à son affaire avec ce parvenu d’Orikan, il a trouvé une nouvelle utilité au conseil de Crypteks qu’il avait réveillé il y a déjà bien longtemps : la divination. Ainsi, par des calculs dont eux-seuls ont le secret, ils pouvaient prévoir certains évènement d’ampleur galactique. Jusqu’à présent, ils ne s’étaient trompé qu’en une occasion, mais celle-ci n’entrainant aucune perte matérielle, Trazyn s’accorda à ne les punir que légèrement, pour le retard engendré sur une potentielle autre expédition de cette flotte. Mais cette confiance de façade lui avait rapporté gros : des dioramas en nombre si conséquent qu’il dû forcer les mecharachnides et scarabées fouisseurs à accélérer le rythme de creusage et adaptation des salles du monde-galeries pour être dans les temps.

C’est ainsi que la superficie d’un continent sous-terrain fut dévolue à cette exposition des différents évènements de l’Ere Indomitus. Trazyn était conscient que la majorité de ses œuvres s’étaient produites dans ce que les Hommes appellent l’Imperium Nihilus, la partie de la galaxie dont l’humanité est plongée dans le désarroi et la folie, mais peu lui importe, seule l’Histoire l’intéresse. Savoir qui est le vainqueur et le vaincu ne lui apporte d’intérêt que pour savoir s’il pourra convenablement remplacer les inéluctables éléments brisés de ses expositions, rien de plus. Car après tout, qu’est-ce qu’un être aussi vieux que lui peux bien faire de savoir que « Le 722ème Elysiens n’existait pas encore durant la Crise d’Oxnilon 2 » ? Du moment qu’il y a des soldats humains contre ces monstruosités hybrides, c’est tout ce qui lui importe.

Trazyn observa les tout derniers travaux dans la Galerie et les salles qui accueilleront les derniers dioramas de cette Ere selon les volontés de l’Archéoviste, en effet, il avait déjà rempli bien assez d’espace sur cette période historique, mais il voulait que ces derniers éléments soient parfaits.
C’est ainsi qu’il convoqua sa barge de commandement, monta à bord puis ordonna aux 2 pilotes affiliés à cette barge de la conduire au portail téléporteur qui le mènerait à son propre vaisseau, en orbite. Il finit par arriver auprès de ce passage, cette faille dans l’Espace lui-même, contenue par la technologie Necrontyr cachée dans les pylônes jouxtant le portail. Trazyn observe un moment cette porte d’énergie émeraude, se rappelant momentanément la première fois qu’il en avait observé une, mais les souvenirs de ce qui s’en suivit le firent arrêter d’y penser, pour ne pas saboter sa bonne humeur. Il lança donc la barge à travers l’ouverture, arrivant instantanément dans la zone d’entreposage des barges d’annihilation, barges de commandement et arches du Jugement Dernier de son navire. Il descend de la barge et se rend à la passerelle de commandement.

Il tient tellement à ce que tout soit parfait pour cette expédition, qu’il se déplace lui-même, laissant ses subordonnées aux commandes de leurs propres corps. Ainsi, il salua la capitaine du vaisseau. Cette nécrontyr avait tenue à conserver le seul signe extérieur de féminité : sa voix. En effet, même les corps des Phaërons des Dynasties ne ressemblent qu’à des squelettes asexués, mais les modulateurs vocaux des nobles Nécrons peuvent aisément être modifiés pour donner un genre à l’interlocuteur. Cela n’est qu’un des symptômes les moins gênant de la folie due au Grand Sommeil et aux problèmes qui en ont découlé sur la psyché de certains nécrontyrs. Repensant à cela, Trazyn ne put s’empêcher de penser au Némésor Zahndrekh, cas le plus connu puisqu’un des plus violents : le pauvre hère est convaincu d’être encore de chair et de sang, et d’être à l’époque des Guerres de Sécessions. Mais voilà encore qu’il se permet de divaguer, preuve qu’il se sentait bien préparé pour ce moment. L’archeoviste surveilla donc le travail de la capitaine et observa par les capteurs externes du vaisseau, contrôlant la parfaite formation de sa flotte d’expédition. Il envoya un message multi-spectre à chaque capitaine pour marquer le départ de cette expédition. Alors que les moteurs sub-luminiques se lançaient et les amenaient à sortir du système solaire de Solemnace, l’esprit de Trazyn s’en alla re-vérifier et cataloguer les spécimens qui manquent à son exposiation, ou qui sont en net déficit et qui risqueraient de disparaitre avant son retour, en prenant en compte le pourcentage étonnamment fixe de pertes dues aux constructs Canopteks chargés de maintenir ses Galeries en état. Il avait, bien évidemment, laissé son conservateur sur Solemnace, lui faisant suffisamment confiance pour que les potentiels incidents survenant en son absence soient résolus le mieux possible en fonction des nombreux critères à prendre en compte.

Ainsi, alors que la flotte approchait de la vitesse maximale, Trazyn était en pleine possession de ses moyens, aucune ombre ne venant troubler ses projets, et les vaisseaux quittèrent le système comme autant de comètes de métal vivant.


Mais sur Solemnace, ou plutôt, non-loin de son cœur géologique, se trouvaient des défenses monumentales et aisément capables de détruire un monde à elles-seules, autant chargées d’empêcher tout assaillant d’approcher, que d’empêcher le contenu de la prison d’en sortir. Et malgré cette sécurité, le détenu, un colosse semblant être fait d’or, esquissa un sourire d’où ne suintait que tromperie…

Mots: 1 332 selon Words


Dernière édition par Zekka le Mer 27 Jan 2021 - 14:36, édité 3 fois
Zekka

Zekka
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1250
Age : 28
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

[Portrait de Noël 2020] La Temporalité de l'Histoire/ Trazyn l'Infini [Indomitus/40k] Empty Re: [Portrait de Noël 2020] La Temporalité de l'Histoire/ Trazyn l'Infini [Indomitus/40k]

Message par - Talos - Jeu 21 Jan 2021 - 17:55

J'avoue que j'ai eu un peu de mal à être absorbé dans ton récit Zekka, mais je pense que la mise en page y est pour beaucoup...

Je sais, je donne l'impression de tirer à vue Razz Je m'explique...

Note: tout ce qui suit est mon appréciation personnelle et les conseils que j'apporte sont présentés en toute humilité et sans jugement aucun. J'espère pouvoir me rendre utile avant tout  Rolling Eyes


Mise en page :
Ton texte a beau ne compter "que" 900 mots, il comporte pas mal de phrases longues, de guillemets et de noms propres (et donc de majuscules), ce qui le rend assez compact. Revois peut-être ta mise en page pour aérer un peu l'ensemble et rendre plus confortable la lecture Smile

Personnage et texte:
Quelques choix de vocabulaire m'ont un peu fait sortir du personnage de Trazyn, car ce ne sont pas à mon sens des mots qui viendraient à l'esprit d'une conscience aussi vieille (contenus "peu orthodoxes", ce "foutu" Orikan...).
Plonge toi un peu plus dans ce que pourrait être sa psyché en laissant en arrière toute considération liée à la vie terrestre et à l'Humanité. C'est super dur comme exercice et ça demande un peu d'introspection mais le résultat s'en ressent souvent !

Malheureusement, je trouve la fin assez expéditive alors que tu aurais pu t'attarder sur son passage dans le portail, l'architecture de son vaisseau, les éventuelles interactions avec les éléments moins élevés dans la chaîne de commandement... Il a "une" capitaine, mais depuis quand les Nécrons font-ils une distinction de genre ? Est-elle humaine ou xénos ?

Gare aux répétitions également:
Ainsi, il salua la capitaine du vaisseau et observa par les capteurs du vaisseau, envoyant un message à large spectre à toute la flotte qui escortera son vaisseau

Enfin bref, je sais que tout ça sonne comme un tir de suppression sur une ambulance et je m'étale en excuses si tout cela sonne comme un discours craché à la face d'un auteur. Ce n'est absolument pas mon intention, et je suis au contraire avide d'en savoir plus, tout cela est une belle intro au "hobby" de Trazyn et tu rends justice à ce que j'oserais appeler son ambition.

Tu as su illustrer parfaitement l'échelle à laquelle il évolue, à travers un élément physique: l'exposition de la taille d'un continent. J'ai trouvé cette image géniale, car elle est à la fois l'expression de son intellect vaste et de la magnitude de ses projets  okay Savoir qu'il a une armée de serviteurs mécaniques obéissant au moindre de ses caprices pour créer de toutes pièces un diorama dont on sait que chaque élément a une place, à une telle échelle, c'est suffisamment dément pour être crédible dans un esprit Necrontyr !

J'espère que d'une manière ou d'une autre, il y aura une suite Wink


-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------



Mon récit en cours sur la VIIIème Légion :
Leviathan - Blog
Leviathan - Black Librarium
Mes reportages historiques, c'est par là : Ad Memoriam



"Mourez comme vous avez vécu, fils de la VIIIème Légion. Drapés de nuit." Konrad Curze.
"Vous êtes une race de proies, rien de plus, rien de moins." Asdrubael Vect.


[Portrait de Noël 2020] La Temporalité de l'Histoire/ Trazyn l'Infini [Indomitus/40k] Sml_ga10      
- Talos -

- Talos -
Maitre de chapitre
Maitre de chapitre

Messages : 2318
Age : 31
Localisation : Covenant of Blood

https://leviathan-a-night-lords-story.blogspot.com/2020/07/ave-d

Revenir en haut Aller en bas

[Portrait de Noël 2020] La Temporalité de l'Histoire/ Trazyn l'Infini [Indomitus/40k] Empty Re: [Portrait de Noël 2020] La Temporalité de l'Histoire/ Trazyn l'Infini [Indomitus/40k]

Message par Zekka Mer 27 Jan 2021 - 14:55

Alors, cher Talos, toi qui m'a mis le nez face à mes erreurs...reprenons depuis le début x)
Déjà, sache qu'au moment où je tape cette réponse, mon texte FINI et bel et bien FINI, est posté
Ensuite,
- Talos - a écrit:Mise en page :
Ton texte a beau ne compter "que" 900 mots, il comporte pas mal de phrases longues, de guillemets et de noms propres (et donc de majuscules), ce qui le rend assez compact. Revois peut-être ta mise en page pour aérer un peu l'ensemble et rendre plus confortable la lecture Smile
Ah ben c'est sûr que quand on fait une poésie de 86 mots, ce n'est pas l'aération du texte le problème :p (pure taquinerie hein, rien de méchant)
Mais j'ai essayé d'aérer un peu plus (j'ai bien dit "essayé", donc à voir si ça se lit mieux ou pas)

Personnage et texte:
Quelques choix de vocabulaire m'ont un peu fait sortir du personnage de Trazyn, car ce ne sont pas à mon sens des mots qui viendraient à l'esprit d'une conscience aussi vieille (contenus "peu orthodoxes", ce "foutu" Orikan...).
Plonge toi un peu plus dans ce que pourrait être sa psyché en laissant en arrière toute considération liée à la vie terrestre et à l'Humanité. C'est super dur comme exercice et ça demande un peu d'introspection mais le résultat s'en ressent souvent !
Autant pour le "peu orthodoxe" ,je confesse mon erreur, mais pour le "foutu" Orikan, navré de te dire que ces deux-là ne s'apprécient que le plus loin possible, donc bon ^^' Imaginer Trazyn penser "Foutu Orikan" ça ne me parait pas si étrange ^^

Malheureusement, je trouve la fin assez expéditive
Là on touche à ce qui m'a fait le plus mal, non pas que tu sois méchant, mais parce que, force est de constater que c'était le cas xD A tête reposée je me suis fait la même réflexion, donc j'ai repris le texte, et ce coup-ci, je n'y retouche plus !

alors que tu aurais pu t'attarder sur son passage dans le portail, l'architecture de son vaisseau, les éventuelles interactions avec les éléments moins élevés dans la chaîne de commandement... Il a "une" capitaine, mais depuis quand les Nécrons font-ils une distinction de genre ? Est-elle humaine ou xénos ?
Ben alors Talos, il faudrait savoir: j'enlève tout ce qui est trop humain, ou je reste humain et m'intéresse au genre sexuel dans une race qui ne s'y intéresse plus depuis 30 000 ans ? Et du peu qu'on voit de sa vie mortelle dans L'Infini et le Devin, Trazyn n'avait pas l'air de s'y intéresser de son vivant non plus. Donc je trouvais ça logique de ne pas développer une caractéristique donc le personnage se fiche. Mais pour te faire plaisir, j'ai essayé de trouver une explication à cette particularité (explication inventée hein, car dans le livre que j'ai déjà cité, où on rencontre la capitaine...ben c'est comme je l'avais écrit à la base ,pas d'explications, rien x) c'est UNE capitaine nécron, et c'est tout ce que tu sais dans le livre x') )

Gare aux répétitions également:
Ainsi, il salua la capitaine du vaisseau et observa par les capteurs du vaisseau, envoyant un message à large spectre à toute la flotte qui escortera son vaisseau
2ème raison qui m'a mis une claque, moi qui, justement, me casse parfois la tête pour ne pas dire le même mot trop souvent, j'ai vu ton exemple...ça a fait mal xD

Enfin bref, je sais que tout ça sonne comme un tir de suppression sur une ambulance et je m'étale en excuses si tout cela sonne comme un discours craché à la face d'un auteur.
Oh ne t'inquiètes pas...je serais aussi "gentil" que toi dans ma critique de ton poème... Twisted Evil


Ce n'est absolument pas mon intention, et je suis au contraire avide d'en savoir plus, tout cela est une belle intro au "hobby" de Trazyn et tu rends justice à ce que j'oserais appeler son ambition.
Arf, ça ,ça fait mal gratuitement par contre x) car ça indique que tu n'as pas lu les précédents Portraits de Noël ,dont le mien était déjà sur Trazyn :p

Tu as su illustrer parfaitement l'échelle à laquelle il évolue, à travers un élément physique: l'exposition de la taille d'un continent. J'ai trouvé cette image géniale, car elle est à la fois l'expression de son intellect vaste et de la magnitude de ses projets  okay Savoir qu'il a une armée de serviteurs mécaniques obéissant au moindre de ses caprices pour créer de toutes pièces un diorama dont on sait que chaque élément a une place, à une telle échelle, c'est suffisamment dément pour être crédible dans un esprit Necrontyr !
Ben quand on voit ce que des humains, donc mortels, peuvent faire comme diorama...imagine un immortel qui n'a que ça pour passer le temps...

J'espère que d'une manière ou d'une autre, il y aura une suite Wink
Ah ça...n'étant pas un fluff perso, ça ne dépend pas de moi x)
Zekka

Zekka
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1250
Age : 28
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

[Portrait de Noël 2020] La Temporalité de l'Histoire/ Trazyn l'Infini [Indomitus/40k] Empty Re: [Portrait de Noël 2020] La Temporalité de l'Histoire/ Trazyn l'Infini [Indomitus/40k]

Message par - Talos - Mer 27 Jan 2021 - 18:36

Zekka a écrit:
Mais j'ai essayé d'aérer un peu plus (j'ai bien dit "essayé", donc à voir si ça se lit mieux ou pas)

C'est beaucoup plus lisible en effet, et par répercussion plus agréable Wink

Imaginer Trazyn penser "Foutu Orikan" ça ne me parait pas si étrange ^^

C'est le mot "foutu" qui me faisait tiquer mais avec le recul je pense que c'était surtout dû à mon angle d'approche, je n'ai pas spécialement l'habitude de me plonger dans la tête des Xénos.


Ben alors Talos, il faudrait savoir: j'enlève tout ce qui est trop humain, ou je reste humain et m'intéresse au genre sexuel dans une race qui ne s'y intéresse plus depuis 30 000 ans ?

Non, ça m'a juste surpris car je n'ai absolument pas lu le fluff Nécron récent (ni le reste avec assiduité, pour être honnête). Ma vision est forcément biaisée par le fait que j'ignorais en grande partie le choix de GW de livrer un fluff "humanisant" les Nécrons (et on se souvient de mon opinion sur le sujet mais ce n'est pas le topic ici).


Et du peu qu'on voit de sa vie mortelle dans L'Infini et le Devin, Trazyn n'avait pas l'air de s'y intéresser de son vivant non plus. Donc je trouvais ça logique de ne pas développer une caractéristique donc le personnage se fiche. Mais pour te faire plaisir, j'ai essayé de trouver une explication à cette particularité (explication inventée hein, car dans le livre que j'ai déjà cité, où on rencontre la capitaine...ben c'est comme je l'avais écrit à la base ,pas d'explications, rien x) c'est UNE capitaine nécron, et c'est tout ce que tu sais dans le livre x') )

Idem, je n'ai lu aucun bouquin sur la race. Mais ton explication sonne juste aux oreilles de gens comme moi qui n'y seraient pas familiers Wink


Arf, ça ,ça fait mal gratuitement par contre x) car ça indique que tu n'as pas lu les précédents Portraits de Noël ,dont le mien était déjà sur Trazyn :p  

Hélas je n'ai pas la mémoire eidétique de Malcador ! Il y en a eu, des lectures depuis ^^


-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------



Mon récit en cours sur la VIIIème Légion :
Leviathan - Blog
Leviathan - Black Librarium
Mes reportages historiques, c'est par là : Ad Memoriam



"Mourez comme vous avez vécu, fils de la VIIIème Légion. Drapés de nuit." Konrad Curze.
"Vous êtes une race de proies, rien de plus, rien de moins." Asdrubael Vect.


[Portrait de Noël 2020] La Temporalité de l'Histoire/ Trazyn l'Infini [Indomitus/40k] Sml_ga10      
- Talos -

- Talos -
Maitre de chapitre
Maitre de chapitre

Messages : 2318
Age : 31
Localisation : Covenant of Blood

https://leviathan-a-night-lords-story.blogspot.com/2020/07/ave-d

Revenir en haut Aller en bas

[Portrait de Noël 2020] La Temporalité de l'Histoire/ Trazyn l'Infini [Indomitus/40k] Empty Re: [Portrait de Noël 2020] La Temporalité de l'Histoire/ Trazyn l'Infini [Indomitus/40k]

Message par Zekka Mer 27 Jan 2021 - 20:41

- Talos - a écrit:
C'est beaucoup plus lisible en effet, et par répercussion plus agréable Wink
Ah ! Content dans ce cas x')

C'est le mot "foutu" qui me faisait tiquer mais avec le recul je pense que c'était surtout dû à mon angle d'approche, je n'ai pas spécialement l'habitude de me plonger dans la tête des Xénos.
Non, ça m'a juste surpris car je n'ai absolument pas lu le fluff Nécron récent (ni le reste avec assiduité, pour être honnête). Ma vision est forcément biaisée par le fait que j'ignorais en grande partie le choix de GW de livrer un fluff "humanisant" les Nécrons (et on se souvient de mon opinion sur le sujet mais ce n'est pas le topic ici).
Oui, c'est sûr qu'une machine silencieuse ,sans âme ni émotions qui parle et dit "foutu", je comprends que ça fasse réagir x)
Mais en effet, arrêtons-nous en là ^^

Idem, je n'ai lu aucun bouquin sur la race. Mais ton explication sonne juste aux oreilles de gens comme moi qui n'y seraient pas familiers Wink
Et ben c'est déjà ça ^^


Hélas je n'ai pas la mémoire eidétique de Malcador ! Il y en a eu, des lectures depuis ^^
Oh voyons, en une année ?...Une année de pandémie durant laquelle on a pu lire plus que d'habitude...ouais ça se tient finalement x')
Zekka

Zekka
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1250
Age : 28
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

[Portrait de Noël 2020] La Temporalité de l'Histoire/ Trazyn l'Infini [Indomitus/40k] Empty Re: [Portrait de Noël 2020] La Temporalité de l'Histoire/ Trazyn l'Infini [Indomitus/40k]

Message par - Talos - Mer 27 Jan 2021 - 21:15

Zekka a écrit:
Une année de pandémie durant laquelle on a pu lire plus que d'habitude...ouais ça se tient finalement x')

J'ai surtout geeké et écrit pour être honnête Razz

[EDIT] Je n'y repense que maintenant, mais la dernière phrase de ton texte = I love you


-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------



Mon récit en cours sur la VIIIème Légion :
Leviathan - Blog
Leviathan - Black Librarium
Mes reportages historiques, c'est par là : Ad Memoriam



"Mourez comme vous avez vécu, fils de la VIIIème Légion. Drapés de nuit." Konrad Curze.
"Vous êtes une race de proies, rien de plus, rien de moins." Asdrubael Vect.


[Portrait de Noël 2020] La Temporalité de l'Histoire/ Trazyn l'Infini [Indomitus/40k] Sml_ga10      
- Talos -

- Talos -
Maitre de chapitre
Maitre de chapitre

Messages : 2318
Age : 31
Localisation : Covenant of Blood

https://leviathan-a-night-lords-story.blogspot.com/2020/07/ave-d

Revenir en haut Aller en bas

[Portrait de Noël 2020] La Temporalité de l'Histoire/ Trazyn l'Infini [Indomitus/40k] Empty Re: [Portrait de Noël 2020] La Temporalité de l'Histoire/ Trazyn l'Infini [Indomitus/40k]

Message par Variel Mer 27 Jan 2021 - 23:54

Je ne commente ton récit que maintenant, en effet je préférais attendre que tu en ai posté la version définitive avant ^^


Un texte relativement court (enfin, par rapport au maximum accepté pour le Portrait) mais que j'ai trouvé assez efficace :


[Et tout ce qui suit est l'avis sur ton récit de quelqu'un qui ne connaît hélas assez peu les Nécrons, et qui ne connaît pas non plus le néo-fluff apporté par la V8, puisqu'il est en fait un vieux puriste dégoûté par la tournure qu'à pris l'univers de 40k, point qui ne sera évidemment pas pris en compte dans ce que je dirai ici ^^]


Le personnage est très bien mis en avant, bien qu'il ne soit pas tout à fait le seul à être cité. Il prend toute l'attention du lecteur, et même lorsque tu parles de ses créations ou ses "pièces de musée", je les ai parfaitement ressenties comme étant les SIENNES. En fait, tout converge lui, il forme le point focal du récit qui est d'ailleurs censé être centré sur lui : que demander de plus ?


Les points de repère que tu donnes, aussi bien spatiaux que temporels, m'ont semblé globalement efficaces pour comprendre la mesure de la situation. Comme l'a dit Talos, l'image de la comparaison de l'exposition de l'ère Indomintus (et seulement elle, je sais pas avec exactitude quelle rapport de temps il y a entre Indomitus et toute la vie éveillée de Trazyn, mais ça doit pas être grand chose) avec un continent est très forte.
De même, le côté fluide de la narration au niveau des repères m'a empêché d'être perdu même quand tu évoquais des choses dont je n'ai que très peu connaissance (les Nécrons et Indomitus, donc une bonne partie de l'écrit).


Il y a quand même un (voire deux, puisqu'il y est lié tout en étant différent) point négatif à mon sens :


Le premier concerne encore une fois la mise en forme. C'est le fait que le temps auquel tu racontes l'histoire n'est pas fixe. Aussi, au départ, on a du passé simple et de l'imparfait mais on se retrouve fréquemment avec du présent, et ça alterne entre les deux. C'est rien de très grave, mais ça a pu me déconcentrer à quelques reprises.


Le deuxième, beaucoup plus personnel, et le fait que je n'ai pas réussi à accrocher au rythme de la narration. D'un côté ça pourrait faire un peu "partie de chapitre de roman sur Trazyn" mais d'un autre ça pourrait ressembler à une forme de récapitulatif sur les actions de Trazyn pendant cette ère. Le problème à mon sens, c'est que l'on ne tombe jamais vraiment dans l'un, et jamais vraiment dans l'autre, ce qui m'a un peu perturbé.


Voilà, j'ai quand même globalement vraiment apprécié ce Portrait, qui m'a donné envie de m'intéresser davantage aux Nécrons (bon, peut-être pas à Indomitus cela dit, mais c'est pas tellement le but)

Spoiler:
Bon par contre je manque clairement de référence dans ce domaine de 40k mais si la dernière phrase terminait vraiment bien le texte, j'ignore malgré tout ce que ce "colosse" est avec exactitude. Un Space Marine ? Un primarque ? (Pour cette dernière chose, ça devait être une théorie parce que ça m'évoque vaguement quelque chose) On le sait, au moins ?


- Si Variel réchappe vivant de cette folie, il viendra chercher l'enfant une de ces nuits, où que tu te caches.
- Il ne nous trouvera peut-être pas.
L'hilarité de Talos finit par se calmer, mais il continua à sourire.
- Prie pour qu'il ne le fasse pas.

nightlords

Venez voir :
- Les Hawk Angels / - LdS 11 / - 19h Grand Company des Iron Warriors (figurines)
Variel

Variel
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1073
Age : 19
Localisation : Echo of Damnation

Revenir en haut Aller en bas

[Portrait de Noël 2020] La Temporalité de l'Histoire/ Trazyn l'Infini [Indomitus/40k] Empty Re: [Portrait de Noël 2020] La Temporalité de l'Histoire/ Trazyn l'Infini [Indomitus/40k]

Message par Zekka Jeu 28 Jan 2021 - 13:49

Variel a écrit:Je ne commente ton récit que maintenant, en effet je préférais attendre que tu en ai posté la version définitive avant ^^
Je comprends tout à fait x) mais d'ordinaire la première version que je poste est la bonne x') c'est la première fois que je me prends à malfaire ^^'

[Et tout ce qui suit est l'avis sur ton récit de quelqu'un qui ne connaît hélas assez peu les Nécrons, et qui ne connaît pas non plus le néo-fluff apporté par la V8, puisqu'il est en fait un vieux puriste dégoûté par la tournure qu'à pris l'univers de 40k, point qui ne sera évidemment pas pris en compte dans ce que je dirai ici ^^]
Ah xD Et du coup, aurais-je un jour l'avis d'un.e expert.e des Nécrons ? x')


Le personnage est très bien mis en avant, bien qu'il ne soit pas tout à fait le seul à être cité. Il prend toute l'attention du lecteur, et même lorsque tu parles de ses créations ou ses "pièces de musée", je les ai parfaitement ressenties comme étant les SIENNES. En fait, tout converge lui, il forme le point focal du récit qui est d'ailleurs censé être centré sur lui : que demander de plus ?
Disons que c'est surtout le seul sur lequel on s'attarde vraiment...sauf LA capitaine (Merci Talos :p) dont j'ai dû parler un peu plus longtemps x)

Les points de repère que tu donnes, aussi bien spatiaux que temporels, m'ont semblé globalement efficaces pour comprendre la mesure de la situation. Comme l'a dit Talos, l'image de la comparaison de l'exposition de l'ère Indomintus (et seulement elle, je sais pas avec exactitude quelle rapport de temps il y a entre Indomitus et toute la vie éveillée de Trazyn, mais ça doit pas être grand chose) avec un continent est très forte.
De même, le côté fluide de la narration au niveau des repères m'a empêché d'être perdu même quand tu évoquais des choses dont je n'ai que très peu connaissance (les Nécrons et Indomitus, donc une bonne partie de l'écrit).
Sauf erreur, Trazyn était un des premiers Nécrons à s'éveiller, donc il était debout durant la Grande Croisade, donc si, il y a quand même un peu de temps qui s'est écoulé avant Indomitus x) mais ça n'a pas dû passer si lentement pour lui :p

Le premier concerne encore une fois la mise en forme. C'est le fait que le temps auquel tu racontes l'histoire n'est pas fixe. Aussi, au départ, on a du passé simple et de l'imparfait mais on se retrouve fréquemment avec du présent, et ça alterne entre les deux. C'est rien de très grave, mais ça a pu me déconcentrer à quelques reprises.
Ah, je peux comprendre, bien que ,perso, ça ne me dérange pas tant que ça, mais merci de l'info, j'essayerais de faire attention la prochaine fois ^^

Le deuxième, beaucoup plus personnel, et le fait que je n'ai pas réussi à accrocher au rythme de la narration. D'un côté ça pourrait faire un peu "partie de chapitre de roman sur Trazyn" mais d'un autre ça pourrait ressembler à une forme de récapitulatif sur les actions de Trazyn pendant cette ère. Le problème à mon sens, c'est que l'on ne tombe jamais vraiment dans l'un, et jamais vraiment dans l'autre, ce qui m'a un peu perturbé.
Ah, l'éternel dilemme en matière de nouvelle ^^ Faire trop court et omettre certains détails ,ou faire trop long au point de faire penser à un chapitre d'une œuvre plus grande ?
Perso, je suis content du coup que tu ai cette impression d'entre-deux x) je ne veux pas me retrouver bloqué dans une "case" ,donc si mon texte ne peux pas y être, ça me va x)

Voilà, j'ai quand même globalement vraiment apprécié ce Portrait, qui m'a donné envie de m'intéresser davantage aux Nécrons (bon, peut-être pas à Indomitus cela dit, mais c'est pas tellement le but)
Ben Indomitus...vu la tournure du fluff, il y a bien un moment où tu vas devoir t'y intéresser un minimum x) mais ça me va si tu ne t'intéresses qu'aux Nécrons ^^

Spoiler:
Bon par contre je manque clairement de référence dans ce domaine de 40k mais si la dernière phrase terminait vraiment bien le texte, j'ignore malgré tout ce que ce "colosse" est avec exactitude. Un Space Marine ? Un primarque ? (Pour cette dernière chose, ça devait être une théorie parce que ça m'évoque vaguement quelque chose) On le sait, au moins ?
Alors, comme Talos, la dernière phrase t'a intrigué:
Spoiler:
Trazyn a déjà un paquet de Space Marines dans sa collection, un Custodes, un clone de Fulgrim donné par Fabius, et je crois me souvenir qu'il a un Primarque, je crois que c'est Vulkan.
Mais la créature ,le colosse, est plus grand qu'un Primarque, et n'est pas humain: c'est une Echarde du Deceiver, un fragment du C'tan qui a trompé le Roi Silencieux et a participé à la transformation des Nécrontyrs, vivants, en ces robots asexués faits en métal vivant ^^
Zekka

Zekka
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1250
Age : 28
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

[Portrait de Noël 2020] La Temporalité de l'Histoire/ Trazyn l'Infini [Indomitus/40k] Empty Re: [Portrait de Noël 2020] La Temporalité de l'Histoire/ Trazyn l'Infini [Indomitus/40k]

Message par BlooDrunk Ven 29 Jan 2021 - 23:43

Pas le temps de lire tous vous échanges là,
mais j'ai cru comprendre qu'il y avait une certaine tension... inutile et contreproductive amha.

Donc j'interviens ici en tant que MODO : Exclamation
cool les gars, on est pas là pour faire le concours de qui pisse le plus loin...
Donc Zekka vas-y tranquille stp, Talos voulait juste te conseiller, mais je vois que ça s'est calmé après explications.

Bref, parenthèse close, mais évitons les emballements^^ merci. Smile


[Portrait de Noël 2020] La Temporalité de l'Histoire/ Trazyn l'Infini [Indomitus/40k] 30k-le10
BlooDrunk

BlooDrunk
Modérateur
Modérateur

Messages : 8763
Age : 38
Localisation : Sarum 57

Revenir en haut Aller en bas

[Portrait de Noël 2020] La Temporalité de l'Histoire/ Trazyn l'Infini [Indomitus/40k] Empty Re: [Portrait de Noël 2020] La Temporalité de l'Histoire/ Trazyn l'Infini [Indomitus/40k]

Message par Nico. Mer 3 Fév 2021 - 1:28

Une histoire s'inscrivant dans le nouveau fluff, j'ai vu les références aux parties fluff du codex ou au dernier roman sur Trazy et Orikan. Cela se lit bien, tu respectes les codes necrons et la personnalité de Trazyn. Par contre, je ne suis pas sûr qu'en tant que collectionneur méticuleux il se fiche de si ce sont les bonnes unités ou non dans ses "dioramas", je pense qu'il serait bien du genre à vouloir respecter au mieux l'historicité (pointilleux comme il est et surtout jamais contre l'idée d'aller cherche la perle rare difficile à trouver). Mais bon, ce n'est pas très grave et c'est juste mon côté collectionneur/historien qui ressort. Very Happy

Après, oui il ne se passe pas grand chose mais ce n'était pas le but de l'histoire je pense.

plusun


[Portrait de Noël 2020] La Temporalité de l'Histoire/ Trazyn l'Infini [Indomitus/40k] 846747844195bannirenicoor4GRAND
Nico.

Nico.
Admin
Admin

Messages : 9601
Age : 31
Localisation : Perugia

Revenir en haut Aller en bas

[Portrait de Noël 2020] La Temporalité de l'Histoire/ Trazyn l'Infini [Indomitus/40k] Empty Re: [Portrait de Noël 2020] La Temporalité de l'Histoire/ Trazyn l'Infini [Indomitus/40k]

Message par Zekka Mer 3 Fév 2021 - 12:18

Nico. a écrit:Une histoire s'inscrivant dans le nouveau fluff, j'ai vu les références aux parties fluff du codex ou au dernier roman sur Trazy et Orikan. Cela se lit bien, tu respectes les codes necrons et la personnalité de Trazyn. Par contre, je ne suis pas sûr qu'en tant que collectionneur méticuleux il se fiche de si ce sont les bonnes unités ou non dans ses "dioramas", je pense qu'il serait bien du genre à vouloir respecter au mieux l'historicité (pointilleux comme il est et surtout jamais contre l'idée d'aller cherche la perle rare difficile à trouver). Mais bon, ce n'est pas très grave et c'est juste mon côté collectionneur/historien qui ressort. Very Happy

Disons que je l'imaginais plus blasé ou lassé par les pertes inévitables dûes aux Canopteks x) parce que bon, quand ça t'arrive 1 ou 2 fois, ça peux aller, mais quand c'est la 4739ème fois, ben je pense que même un Nécron finit par se lasser x')
Et puis, oui, il est collectionneur d'histoire, mais justement, il est bien placé pour savoir que l'histoire, à une échelle aussi grande, ben ça peux faire disparaitre des choses très rapidement (un régiment, une planète de recrutement, ou autre) et ,de plus, il me semble qu'il le dit dans un des livres (je ne sais plus si c'est avec Fabius ou Orikan) que ce qui l'intéresse le plus, c'est le message retranscrit par le diorama, donc il respectera ,par exemple, la race des belligérants, mais pas forcément le régiment

Après, oui il ne se passe pas grand chose mais ce n'était pas le but de l'histoire je pense.

plusun

Non, en effet, il n'était pas sensé se passer grand chose x) en même temps, en terme de fluff sur Trazyn depuis Indomitus... ben on a pas grand chose ^^' (grâce au (ou à cause du) nouveau codex et son manque cruel de lore ^^")
Zekka

Zekka
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1250
Age : 28
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

[Portrait de Noël 2020] La Temporalité de l'Histoire/ Trazyn l'Infini [Indomitus/40k] Empty Re: [Portrait de Noël 2020] La Temporalité de l'Histoire/ Trazyn l'Infini [Indomitus/40k]

Message par Flako Jeu 4 Fév 2021 - 8:23

Salut.
Avant tout, ce tiens à dire que ce que je vais écrire par la suite ne concerne en rien le fluff, car je ne le connais en rien. Alors je vais juste pointer trois problèmes dans ton écriture.

Déjà, il y a un rythme très lent.
Dans la forme, il y a pas mal de répétitions (savoir, barges, commandement, capitaine, expédition, penser, être, vaisseau), de participes présents (le faisant, offrant, finissant, stoppant, en prenant, ne venant, …), d’adverbes (notamment en –ment : doucement, drastiquement, heureusement, momentanément, …), etc. Le souci avec ce type de mots, c’est que ça casse le rythme de l’action, ça la ralentit. Il y a des phrases super longues qui finissent par perdre le lecteur.
Dans le fond, en fait il n’y a pas d’action (il observe le commissaire, coupe la communication, il convoque sa barge de commandement et « l’action » reprend à ce moment). C’est un texte qu'on appelle "contemplatif". Ca convient aux asiatiques, mais moins pour les mentalités européennes.

Un autre point est, comme l'ont souligné d'autres, la concordance des temps. On est au passé, on passe au présent, des fois tu mélanges les deux. Et avec ça on galère à te suivre, en fait.

Enfin, je trouve qu’on n’est pas assez dans la tête du perso. Le point de vue est presque exclusivement omniscient. Tu racontes ce qui se passe d’un point de vue extérieur. C’est un problème de ce qu’on appelle le show don’t tell (« montre-le, ne le dis pas »). De là, le lecteur a du mal à se sentir "inclus" dans l'histoire, à s'attacher aux personnages.

Je te prie de m'excuser si je t'offense, ça n'est absolument pas mon intention. Les 3 points soulignés sont récurrents chez les "jeunes" auteurs, j'y ai moi-même déjà fait les frais dans le passé.
Flako

Flako
Scout
Scout

Messages : 19
Age : 36
Localisation : Metz

http://flakosminis.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

[Portrait de Noël 2020] La Temporalité de l'Histoire/ Trazyn l'Infini [Indomitus/40k] Empty Re: [Portrait de Noël 2020] La Temporalité de l'Histoire/ Trazyn l'Infini [Indomitus/40k]

Message par Zekka Jeu 4 Fév 2021 - 13:12

Flako a écrit:Salut.
Salut ^^

Déjà, il y a un rythme très lent.
Dans la forme, il y a pas mal de répétitions (savoir, barges, commandement, capitaine, expédition, penser, être, vaisseau), de participes présents (le faisant, offrant, finissant, stoppant, en prenant, ne venant, …), d’adverbes (notamment en –ment : doucement, drastiquement, heureusement, momentanément, …), etc. Le souci avec ce type de mots, c’est que ça casse le rythme de l’action, ça la ralentit. Il y a des phrases super longues qui finissent par perdre le lecteur.
Dans le fond, en fait il n’y a pas d’action (il observe le commissaire, coupe la communication, il convoque sa barge de commandement et « l’action » reprend à ce moment). C’est un texte qu'on appelle "contemplatif". Ca convient aux asiatiques, mais moins pour les mentalités européennes.
En l'occurence, je trouve que le rythme lent convient bien, le personnage que je décrit étant immortel et réveillé depuis quelques 10 000 ans. Je ne l'imagine pas avoir la fougue de la jeunesse. De plus, c'est un conservateur et historien, et ,bien que ne m'intéressant pas spécialement à ce genre de personnes dans la vraie vie, je les imagine mal hyperactifs

Un autre point est, comme l'ont souligné d'autres, la concordance des temps. On est au passé, on passe au présent, des fois tu mélanges les deux. Et avec ça on galère à te suivre, en fait.
Là par contre, je vais essayer de m'améliorer

Enfin, je trouve qu’on n’est pas assez dans la tête du perso. Le point de vue est presque exclusivement omniscient. Tu racontes ce qui se passe d’un point de vue extérieur. C’est un problème de ce qu’on appelle le show don’t tell (« montre-le, ne le dis pas »). De là, le lecteur a du mal à se sentir "inclus" dans l'histoire, à s'attacher aux personnages.
Et bien ,dans ce cas, une bonne majorité des écrivains de la BL ont ce symptôme x') Et pourtant ça ne nous empêche pas de nous attacher aux personnages

Je te prie de m'excuser si je t'offense, ça n'est absolument pas mon intention. Les 3 points soulignés sont récurrents chez les "jeunes" auteurs, j'y ai moi-même déjà fait les frais dans le passé.
Je ne suis pas offensé, sachant que je ne cherche pas à être auteur de métier, mes fautes me conviennent ^^ Seul le futur dira si ces fautes finiront par disparaitre ou non
Zekka

Zekka
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1250
Age : 28
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

[Portrait de Noël 2020] La Temporalité de l'Histoire/ Trazyn l'Infini [Indomitus/40k] Empty Re: [Portrait de Noël 2020] La Temporalité de l'Histoire/ Trazyn l'Infini [Indomitus/40k]

Message par Crabouyator Mar 23 Fév 2021 - 15:06

Texte d'ambiance de Trazyn dans la continuité de celui de l'an dernier mais cette fois en v8 (grande faille, ect ...). Etant moi même nécronophile, j'ai été facilement embarqué.
Les mots sont bien choisis, et les pensées sont totalement en phase avec ce que j'ai lu du personnage.
Après, juste un bémol sur la concordance des temps comme cela a été dit plus haut.
Une oeuvre maitresse pour le musée !


ironwar
Crabouyator

Crabouyator
Scout
Scout

Messages : 88
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

[Portrait de Noël 2020] La Temporalité de l'Histoire/ Trazyn l'Infini [Indomitus/40k] Empty Re: [Portrait de Noël 2020] La Temporalité de l'Histoire/ Trazyn l'Infini [Indomitus/40k]

Message par Rhydysann Mer 24 Fév 2021 - 11:41

Pas grand-chose à dire. J'ai apprécié. Même si c'est plus une présentation de personnage qu'un récit.
Je n'ai pas trop compris qui était le colosse, un démon je suppose.


[Portrait de Noël 2020] La Temporalité de l'Histoire/ Trazyn l'Infini [Indomitus/40k] Playgw16
Rhydysann

Rhydysann
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1819
Age : 21
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

[Portrait de Noël 2020] La Temporalité de l'Histoire/ Trazyn l'Infini [Indomitus/40k] Empty Re: [Portrait de Noël 2020] La Temporalité de l'Histoire/ Trazyn l'Infini [Indomitus/40k]

Message par Zekka Mer 24 Fév 2021 - 12:06

Rhydysann a écrit:Je n'ai pas trop compris qui était le colosse, un démon je suppose.
En un sens oui...dans le sens où, par ses mots, il a condamné les Nécrontyrs à cette non-vie de métal qu'on connait toutes et tous ^^
Il s'agit d'un fragment du Deceiver
Zekka

Zekka
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1250
Age : 28
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

[Portrait de Noël 2020] La Temporalité de l'Histoire/ Trazyn l'Infini [Indomitus/40k] Empty Re: [Portrait de Noël 2020] La Temporalité de l'Histoire/ Trazyn l'Infini [Indomitus/40k]

Message par Emperor Ven 26 Fév 2021 - 0:43


Toi qui voulais l'avis d'un expert sur les nécrons, eh bien sache que voilà, c'est pas encore pour aujourd'hui ^^

Outre l'alternance passé/présent dans la narration, qui nuit quelque peu à la lecture c'est vrai, j'ai trouvé que Trazyn avait globalement un raisonnement et un vocabulaire un peu trop humain. Le côté positif c'est que le lecteur comprend très bien à quoi il fait allusion, et dans le récit je comprends que ça puisse s'expliquer par le fait qu'il a une connaissance encyclopédique d'historien, mais je ne sais pas, ça manque un peu de liant xeno quoi, de "différenciation mentale" qui nous immergerait de manière peut-être plus convaincante dans l'esprit d'un xeno séculaire.

Mais bon là c'est le puriste qui parle, celui qui en est resté aux nécrons-machines quasi muets qui il est vrai se prêtaient difficilement aux novélisations. Car je sais que la tendance du néo-fluff nécron est d'humaniser leurs QG donc ce que je dis est plus une critique de GW/BL sur comment ils ont fait évoluer la faction. On ne peut pas te reprocher d'être en phase avec cela et c'est le genre de critiques que j'aurais de toute façon sûrement adressé aux auteurs si j'avais pris la peine de lire les parutions les plus récentes sur le sujet. Donc "no offense", et navré que tu prennes pour eux. What a Face

Autrement j'ai bien aimé l'aspect collectionneur tout en démesure du perso. L'attribution d'une simple galerie pour un événement aussi colossal qu'Indomitus et le fait qu'il doive monter la collection "dans l'urgence" alors que la Croisade dure un bon siècle... xD Excellent.

C'est le genre de chose que j'appréciais déjà dans les quelques descriptions du perso que GW plaçait ici et là dans le fluff d'il y a quelques années. D'ailleurs la petite allusion comme moi il détenait une "silhouette colossale en armure baroque" m'avait bien fait cogiter à l'époque :p

Marrante aussi la petite référence au genre, un sujet d'actualité ^^
Et l'aération du texte est ici bien mieux que dans tes précédents récits, c'était plus facile à lire. okay



[Portrait de Noël 2020] La Temporalité de l'Histoire/ Trazyn l'Infini [Indomitus/40k] 439568inquisitor3
Emperor

Emperor
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 4586

Revenir en haut Aller en bas

[Portrait de Noël 2020] La Temporalité de l'Histoire/ Trazyn l'Infini [Indomitus/40k] Empty Re: [Portrait de Noël 2020] La Temporalité de l'Histoire/ Trazyn l'Infini [Indomitus/40k]

Message par BlooDrunk Ven 26 Fév 2021 - 19:27

Tu t'en sors bien je trouve, une idée originale, mais c'est un peu confus par moment dans tes explications (ou alors c'est juste moi qui ai du mal à suivre), et je trouve quelques tournures de phrases ou choix de syntaxe qui sont perfectible amha.

Un personnage peu orthodoxe (et que je connais pas assez dans le fluff officiel), pas facile comme thème.
+1 pour le taff

*PS: petite faute de frappe ici Wink
Zekka a écrit:
cataloguer les spécimens qui manquent à son exposiation


[Portrait de Noël 2020] La Temporalité de l'Histoire/ Trazyn l'Infini [Indomitus/40k] 30k-le10
BlooDrunk

BlooDrunk
Modérateur
Modérateur

Messages : 8763
Age : 38
Localisation : Sarum 57

Revenir en haut Aller en bas

[Portrait de Noël 2020] La Temporalité de l'Histoire/ Trazyn l'Infini [Indomitus/40k] Empty Re: [Portrait de Noël 2020] La Temporalité de l'Histoire/ Trazyn l'Infini [Indomitus/40k]

Message par Zekka Ven 26 Fév 2021 - 19:54

BlooDrunk a écrit:Tu t'en sors bien je trouve, une idée originale, mais c'est un peu confus par moment dans tes explications (ou alors c'est juste moi qui ai du mal à suivre), et je trouve quelques tournures de phrases ou choix de syntaxe qui sont perfectible amha.
Ah, j'imagine que la temporalité des verbes n'arrange rien ^^'

Un personnage peu orthodoxe (et que je connais pas assez dans le fluff officiel), pas facile comme thème.
+1 pour le taff
Merci bien ^^

*PS: petite faute de frappe ici  Wink
Zekka a écrit:
cataloguer les spécimens qui manquent à son exposiation
Arf, pas vue celle-là ^^'
Zekka

Zekka
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1250
Age : 28
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

[Portrait de Noël 2020] La Temporalité de l'Histoire/ Trazyn l'Infini [Indomitus/40k] Empty Re: [Portrait de Noël 2020] La Temporalité de l'Histoire/ Trazyn l'Infini [Indomitus/40k]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum