Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -54%
-54% sur le jeu MOTOGP 21 sur PC
Voir le deal
21.79 €

Il faut un Lion pour tuer un autre Lion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Il faut un Lion pour tuer un autre Lion Empty Il faut un Lion pour tuer un autre Lion

Message par vulkan Lun 1 Mar 2021 - 18:43

Et voilà la première partie d'une histoire en deux parties sur mes Brazen Lions.

Il faut un Lion pour tuer un autre Lion 14941911



"Il faut un Lion pour tuer un autre Lion"
Proverbe Dorien


Première Partie


Dame Rhéa entra dans la chambre privée, cette dernière était plongée dans la pénombre totale, le courant avait été réduit au minimum possible avant d’éviter toute détection, une tactique simple, mais tellement sous-estimée.

Rhéa s’avança deux trois pas et compta mentalement

3,2,1…

Les lumières se rallumèrent, les moteurs est autre système de survie reprennent leur plainte caractéristique, Rhéa enleva le masque à oxygène et la tenue polaire qu’elle portait avec un soupir de soulagement et leva les yeux pour examiner la pièce.


La salle était vaste, mais spartiate, elle ne contenait aucune décoration. Hormis pour deux symboles peint sur les murs, Une épée flanquée de deux ailes déployer peinte en rouge et une paire d’aile déployée qui saignait Le symbole de l’ancienne première légion et celui de l’ordre de l’aile sanglante.
Une seule autre personne occupait la salle, elle était agenouillée tête baissée et faisait face au mur où était peint les deux symboles. La personne avait la carrure et d’un astartes et portait une tunique traditionnelle dorienne de couleur bleu et blanche, seul ces énormes bras tatoué de symboles dorien, calibanite et impériaux était visible.


« Les cibles sont à portée, l’attaque va bientôt commencer » dit Rhéa

« J’avais deviné, mon enfant, répondit l’astartes d’un ton amusé, je suis vieux, pas dément »

« Pardonnez-moi, noble seigneur, mais si passer 30 heures standard seule et agenouillé dans une pièce connue de seulement trois personnes sur ce vaisseau n’est pas un signe de démence, alors j’ignore ce qu’est la démence »


L’astartes se releva doucement et se retourna, son visage était obscurci par la capuche qu’il portait ne laissant de visible barbe poivre et sel et plusieurs mèches de cheveux. Sa taille et sa stature bien imposante que celle d’un astartes normal ne cessait jamais d’étonner Rhéa.


« Nos pères fondateurs se réunissait ici pour débattre sur leurs connaissances et leurs méthodes, l’Astartes répondit en s’approchant doucement de Rhéa, le fait que vous, un mortel connaisse l’existence de cette pièce et un privilège rare, sinon inédit. Je vous saurai gré de faire preuve de plus de respect, mon enfant »


L’astartes arriva enfin devant Rhéa et même du haut de ses cents- quatre-vingt-dix centimètres Rhéa du tendre la tête pour regarder dans les yeux l’astartes.


Elle, la première diadoque des Brazen Lions, une femme de quatre cents ans qui avait fait pleurer des gouverneurs planétaires et forcer des astartes hautain à la respecter se faisait traiter comme une enfant turbulente. Elle haïssait ça.


Le fait que l’astartes en question était le grand maitre des Brazen Lions et âgé d’au moins cinq millénaires n’aidaient absolument pas.


Rhéa tint son regard deux autres secondes avant de baisser la tête en signe de défaite


« Mes excuses, seigneur Léosophos »


Léosophos ne dit rien mais elle sentit son amusement


« Rappeler vous dame Rhéa je ne veux pas d’excuses je veux des actes »


Puis sa voix amusée et douce changea pour devenir grondante, comme un rugissement


« Situation des flottes et des troupes au sol ? »


« La flotte renégate est complètement à notre merci, aucuns vaisseaux positionner pour garder leur arrière, explique Rhéa, notre flotte n’as subi aucune perte et se déplace selon les vecteurs d’approche prédéfini. Nos compagnies au sol tiennent leur position et on réussit à engluer les renégats déployer pour rendre tout bombardement orbital ou retraite trop couteuse, le seigneur Théos est en contact et attends les ordres, pareil pour les autres capitaines de la flotte, les capitaines Cerberus et Ikos ont préparés les Hetairoi et la Deathwing, nous serons à portée de téléportation dans deux heures et…, elle prit un moment pour vérifier sa montre à gousset, 40 secondes »


Répondant à un signal invisible plusieurs serviteurs et robots amenèrent l’armure de Léosophos qui étendit les bras.


« Donc j’aurai une 80 minutes pour rejoindre la plateforme de téléportation et motiver mes hommes, répondit Léosophos, cela me convient, effectif de la flotte renégate ? »


« 3 vaisseaux majeur, et 10 de taille mineure, reprit Rhéa, leur effectif est estimé quinze compagnies codex, il semble avoir déployé en surface l’équivalent de sept compagnies »
Léosophos acquiesça, son regard avait perdu tout amusement, ses yeux, l’un noir comme le vide et l’autre ambré comme ceux d’un félin, était complètement concentré.


« Pensez-vous que je pourrais mourir durant cette bataille ? » Demanda Léosophos.

« Pas plus que dans une autre » répondit, Rhéa, ils avaient déjà eu cette discussion tellement de fois qu’elle avait arrêté de compter.

« Ils sont nombreux, dans un vaisseau, les chances sont plus fortes cette fois »

« Vous avez pris d’assaut une flotte Tau et aborder leur vaisseau amiral, les chances de mourir y était bien supérieur, et vous y avez survécu »

« Le capitaine Diomèdes survécu à la plage rouge et mourut lors d’une pauvre insurrection ou il fut notre seule perte, le risque de mourir est toujours présent »


Peut-être que c’était la nouvelle que Cadia avait tombé peut-être était-ce le fait d’avoir passé 30 heures d’affilée à geler dans le noir en respirant uniquement par un masque. Mais aujourd’hui Rhéa n’avait pas envie d’avoir cette discussion.


« Que voulez-vous que je vous dise, Androklḗs ? Demanda-t-elle d’un ton exaspérer, que je dise ; oui cette bataille sera celle où vous trouverez la mort glorieuse que vous cherchez ?  Peut-être que oui, peut-être que non, je ne sais pas, vous ne savez pas, personne ne sait, tout ce que je sais, c'est que vous allez mener les Lions au combat, tuer tout ce qui sera sur votre route et revenir ici couvert de sang, avec des dizaines de Brazen Lions mort. Alors, taisez-vous et enfilez votre armure !! »


Le temps qu’elle réalisent ce qu’elle avait dit les mots était déja sortis de sa bouche. Rhéa pâlit devant l’ampleur de son manque de respect. Elle risqua un coup d’œil vers Léosophos.


Ce dernier avait une expression d’intérêt amusée et ne semblait pas contrarier par la tirade de Rhéa.
Rhéa décida de ne pas aggraver son cas et ne dit rien.


Ils passèrent le reste du processus d’armement de Léosophos dans un silence plutôt inconfortable


« Désolé, dit Léosophos, sa voix était basse avait une teinte aigue, j’aurais dû savoir que les 30 dernières heures vous avez rendu indisposer à une discussion que vous trouvez agaçante dans le meilleur de cas »

« Non, c’est moi qui suis désolé, répondit Rhéa, j’oublie souvent que vous n’êtes pas humain et le stress que représente la charge de diriger un chapitre, je suis censée vous servir, cela inclue répondre à vos questions. Même si je pense qu’un chapelain serait plus adapté pour cette discussion »

« Je suis le Grand Maitre des Brazen Lions, je ne peux pas me permettre d’aller voir un chapelain, et Hadès n’as certainement pas la réponse »


La dernière pièce de son armure fut placer et Léosophos fit un pas en avant et Rhéa l’examina.
Son armure était de la couleur du Bronze chaud et était basée sur une armure Terminator modèle tartaros.  Il s’agissait sans doute possible d’une œuvre d’art, l’armure était ornée était façonné de manière à imiter le bronze marteler. Son torse était modelé afin de ressembler à l’équipement des guerriers dorien, une longue cape bleue et violet pendait dans son dos, une tête de lion polaire était fixée sur son épaule droite et sa crinière était fixée avec la cape afin d’en faire un collier de fourrure. Son épaulière droite était ornée du lion blanc des Brazen Lions, la surface de son Bouclier était faite de marbre froids avec y était peint le symbole des Dark Anges. Léosophos prit son casque, lui aussi modeler selon les casques doriens avec une crête latérale blanche et violette.


« Il est temps d’aller à la guerre, dit-il de sa voix grondante, je vous verrai à mon retour, ma Dame »
Avant que Rhéa puisse acquiescer sa tablette de donnée vibra, signe d’un message. Elle la prit et ces yeux s’écarquillèrent à la vue du message.

« Qu’y a-t-il ? »

« Un des vaisseaux renégats a été identifier, il voulait être à 100% pour sur avant de vous de faire passer le message, mais il semble que leur vaisseau amiral soit l’ancien croiseur d’assaut Dark Angels, le Avec Lame Dégainée. »


Léosophos ne dit rien et son visage resta impassible alors qu’il acquiesça à l’information, mais elle vit ces yeux s’illuminer d’une lueur. La même lueur qu’elle voit dans les yeux de chaque Brazen Lions quand ils font face à un adversaire particulièrement redoutable.


À croire qu’ils sont tous suicidaires.



Rhéa observa Léosophos lentement s’approcher de l’endroit où il avait passé les trente dernières heures et ramassa une épée ranger dans un fourreau, la dégaina et la contempla.
Il s’agissait d’une épée a deux mains terranne, forger à l’aube de la grande croisade, sa lame était d’un noir obsidienne la devise Imperator Rex y était gravé à l’acide.
Léosophos se retourna et marchât vers la sortie. Un grand sourire carnassier sur son visage.


« La traque à commencer » dit-il de sa voix grondante.




(comme toujours désolé pour les fautes d'orthographe, j'ai fait ce que j'ai pu)


Dernière édition par vulkan le Ven 5 Mar 2021 - 14:51, édité 1 fois
vulkan

vulkan
Space Marine
Space Marine

Messages : 233
Age : 22
Localisation : Tours

Revenir en haut Aller en bas

Il faut un Lion pour tuer un autre Lion Empty Re: Il faut un Lion pour tuer un autre Lion

Message par Nero Jeu 4 Mar 2021 - 12:39

Salut à toi Vulkan!   Very Happy

Je viens de lire ton récit est ma foi, j'aurais quelques conseils à te donner notamment concernant les relectures (oui nous sommes très forts à ce jeu là les uns les autres xD). Comme tu le mentionnes toi même à la fin ça n' a pas l'air d'être évident pour toi que d'éviter les fautes et nous t'encourageons pour que ça s'améliore, moi le premier! car moi le premier en fais!

Ensuite, c'est, je pense, dans la formulation et les tournures de pas mal de tes phrases qu'il faudrait retravailler ton histoire. En effet parfois ce n'est pas facile de s'y retrouver à mon sens, ou bien est-ce une question de ponctuation peut être?

Quoi qu'il en soit, " mon brave" j'ai bien aimé, et cela m'a fait sourire, le vocabulaire que tu as utilisé pour traiter ton histoire, notamment dans les répliques. On sent, si j'ai bien saisi, qu'il s'agit d'un chapitre descendant des Dark Angels, c'est ça? je ne connais pas du tout le chapitre des Brazen Lions, comme nombre d'autres post hérésie avec toutes les autres fondations qu'il y a eu.

Ce côté chevaleresque issu de l'antique et lointaine Bretonnie en battle se retrouve clairement ici et je vois que tu as pris plaisir à conter ton histoire sur ce modèle lexical.

Je ne sais pas si tu comptes poursuivre plus avant ton histoire mais ça serait intéressant!  Wink


AVE DOMINUS NOX
Nero

Nero
Space Marine
Space Marine

Messages : 172
Localisation : Terra

Revenir en haut Aller en bas

Il faut un Lion pour tuer un autre Lion Empty Re: Il faut un Lion pour tuer un autre Lion

Message par vulkan Jeu 4 Mar 2021 - 20:12

Salut Nero. Ravie de savoir que le récit t'as plus. Et merci pour es encouragement vis-vis des fautes, comme je l'ai dit je fait ce que je peux, mais je suis dyslexique et même avec toutes la bonne volonté du monde je ne vais pas voir toutes les fautes. Pour la formulation et les tournures de phrases déso, je reviens à l'écriture en français après un bon paquet de temps à lire et écrire des fictions en anglais, il va me falloir un peu de temps pour me réhabituer au français.

Oui les Brazen Lions sont un chapitre successeur des Dark Angels (tu peux trouver la première partie de leur fluff dans la section vôtre fluff) il s'agit de mon chapitre perso que j'ai créé de toutes pièces. Je me suis bien amusé à écrire leur côté chevalier.

J'ai planifié deux autres parties, que j'espère poster tout les mois, au pire. Je travaille aussi sur une histoire en langue de Shakespeare et j'ai mon travail pour la fac à faire aussi. Normalement la prochaine partie révéleras les aspects plus sombre et joyeux des Brazen Lions, je n'en dis pas plus.
vulkan

vulkan
Space Marine
Space Marine

Messages : 233
Age : 22
Localisation : Tours

Revenir en haut Aller en bas

Il faut un Lion pour tuer un autre Lion Empty Re: Il faut un Lion pour tuer un autre Lion

Message par Nero Jeu 4 Mar 2021 - 20:18

Fort bien, pas de soucis ! Que d encouragements alors et d autant plus vu le cas de figure ! À voir ce que donnera la suite dans ce cas Smile


AVE DOMINUS NOX
Nero

Nero
Space Marine
Space Marine

Messages : 172
Localisation : Terra

Revenir en haut Aller en bas

Il faut un Lion pour tuer un autre Lion Empty Re: Il faut un Lion pour tuer un autre Lion

Message par Variel Ven 5 Mar 2021 - 14:20

Je viens de lire la première partie de ton récit !

Dans l'ensemble, j'ai beaucoup aimé, ça change beaucoup de ce qu'on a l'habitude de voir sur les Astartes !
J'ai quelques points nuancés à relever dans un premier temps :

Tout d'abord j'ai relevé quelques coquilles au niveau des tournures de phrases, avec des mots que ou des verbes que tu avais placé deux fois à différents endroits, du genre :
vulkan a écrit:en surface l’équivalent de sept compagnies en surface
vulkan a écrit:mais si passer 30 heures standard seule et agenouillé dans une pièce connue de seulement trois personnes sur ce vaisseau connaissent [...]
vulkan a écrit:aujourd’hui Rhéa n’avait pas envie d’avoir cette discussion aujourd’hui
Ce n'est pas une vraie critique, ça arrive évidemment, c'est difficile d'expurger tous les défauts d'inattention (en l'occurrence, je ne sais pas si ça se rapporte également à la dyslexie, au niveau de l'attention ? Je suis parti du principe que non, mais si c'est le cas, c'est moins un problème ^^)

Il y a autre chose qui m'a dérangé, mais c'est très minime :
J'ai cru comprendre que Leosophos est le maître de chapitre des Brazen Lions, et que l'histoire prenait place à la toute fin du M41 (puisque tu fais référence à la chute de Cadia), mais tu le dis âgé de cinq millénaires. En soi je n'ai rien contre cette idée, ça n'est pas impossible puisqu'on retrouve des Astartes âgé de 10.000 ans et qui ne les ont pas passés dans le Warp, mais ça rentre en contradiction avec le fluff officiel qui donne comme plus vieux SM le commandeur Dante, qui n'aurait "que" un âge compris entre 1000 et 2000 ans. C'est voulu, tu as fait ça en toute conscience ?


Mis à part ces deux points où je suis nuancé, j'ai beaucoup aimé un certain nombre de choses :

Comme je l'ai dit, ça change pas mal des histoires que j'ai lu sur les SM en général. L'ambiance que tu décris ne m'a pas spécialement fait penser à autre chose (hormis dans les grandes lignes, évidemment, ça reste des membres de l'Imperium), et du coup ça a apportait pour moi quelque chose de nouveau, pour le meilleur.

Comme Nero l'a mentionné, le vocabulaire y est pour quelque chose, et ce côté chevaleresque qui sied parfaitement au "moyen âge technologique" ajoute un excellent point. La relation entre Rhéa et Leosophos* est intéressante sur divers plans, et j'aime bien la manière dont tu as retranscris le rapport de force entre les deux, c'est très bien décrit tout en n'étant pas surfait, je trouve ça globalement crédible et encore une fois ça ajoute vraiment quelque chose. Ça m'a fait brièvement penser dans une certaine mesure à la relation entre Khârn et Lotara Sarrin, que j'avais apprécié.

Ça appelle forcément à une suite, et du coup je l'attends un peu, j'imagine que ça va être une bonne grosse bataille, tu as suffisamment bien teasé Leosophos pour me donner envie de le voir éclater des SM renégats  Very Happy

D'ailleurs, toujours concernant Leosophos, tu as déjà fait une figurine le représentant ? Ou pas encore ?

*mention spéciale aux noms que tu as donné à tes personnages, je les trouve vraiment stylés !

+1 en tous cas, j'ai beaucoup aimé ^^


- Si Variel réchappe vivant de cette folie, il viendra chercher l'enfant une de ces nuits, où que tu te caches.
- Il ne nous trouvera peut-être pas.
L'hilarité de Talos finit par se calmer, mais il continua à sourire.
- Prie pour qu'il ne le fasse pas.

nightlords

Venez voir :
- 19e Grande Compagnie des Iron Warriors (figurines)
- Les Demi-dieux Brisés : Chroniques de la 19e Grande Compagnie
Variel

Variel
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1126
Age : 19
Localisation : Echo of Damnation

Revenir en haut Aller en bas

Il faut un Lion pour tuer un autre Lion Empty Re: Il faut un Lion pour tuer un autre Lion

Message par vulkan Ven 5 Mar 2021 - 15:02

Merci pour avoir pointé les erreurs, et non celle la je les avais tout simplement pas vus quand je me suis relus, je ferai gaffe.

Le fait que Léosophos soit âgé de 5.000 est intentionnelle. En termes de lore cette information n'est pas connue est dû au fait que les Brazen Lions sont un chapitre isolationniste qui n'as pas forcément de très bonne relation avec le reste de l'imperium et l'adeptus astartes, donc cette information est peu, voir pas connue.

Bon au moins il semblerait que j'ai su retranscrire l'aspect chevaleresque et leur lien avec la première légion plutôt bien.

Je me suis amusée à écrire la relation entre Rhéa et Léosophos. Je voulais donner au Brazen Lions des "aides" humain, leur permettant ainsi d'interagir en toute finesse avec le reste de l'imperium et leur permettre aussi de voir l'aspect humain de chaque situation. Je voulais faire de Rhéa et Léosophos de vieux amies, je n'explorerais pas tous les aspects de leurs relations dans cette histoire, Mais ils ont un lien très fort et inhabituel entre un astartes et une humaine.

Pour les noms, j'ai pris des noms a connotation grecs, mon chapitre est basé dans un monde inspirer de la Grèce antique.

Normalement l'histoire comprends 2 autres parties, je suis en train d'écrire la partie 2 et j'espère la poster ce mois-ci.
vulkan

vulkan
Space Marine
Space Marine

Messages : 233
Age : 22
Localisation : Tours

Revenir en haut Aller en bas

Il faut un Lion pour tuer un autre Lion Empty Re: Il faut un Lion pour tuer un autre Lion

Message par vulkan Dim 7 Mar 2021 - 13:11

Bon j'ai eu un énorme élan de créativité et j'ai finit la deuxième partie bien plus vite que je le pensais.
Bien évidemment je l'ai relu deux, trois fois mais quelque fautes on put passer mon radard.

bonne lecture

Deuxième Partie :


Ikos inspecta une énième fois le mécanisme d’activation de son Eviscerator. Et comme les autres fois l’arme tronçonneuse s’activa sur l’instant, dès la rune d’activation presser. Satisfait il la rangea dans son fourreau et entrepris d’inspecter encore une fois son harnois noir ornementer, il trouvait la fourrure de lion jeter sur ces épaules distrayante mais cela serait réglée dès qu’il aurait coiffer son casque.


« Vous allez l’abimer, à force de l’activer et la désactiver comme ça » marmonna Kallipos.


Ikos observa son frère, le chaman était à genoux, le contenue de sa sacoche étalé devant lui. Champignons, poudre, os, liquide, bol, pilon et une dizaine autres instrument. Kallipos était en plein processus de les ranger, Ikos supposait que cette fois il allait les trier par consistance.


- « Et toi tu auras l’air fin quand ton bolter s’enrayera en pleine fusillade, répondit Ikos en souriant de tous ces crocs, si seulement tu avais pris la peine de le vérifier, mais non le grand Kallipos préfèrent s’en remettre à l’Empereur et réarranger sa sacoche de fourniture pour la dixième fois ce mois-ci ».


Kallipos ne levait même pas les yeux et continua de ranger les différents éléments.


« Et la prochaine fois que vous avez impérativement besoin de voyager dans les Enfers vous serait bien content d’avoir mes champignon dans la seconde » contra Kallipos.


Il s’agissait d’un échange qu’ils avaient eu des milliers de fois, mais Ikos et Kallipos ne s’en lassait jamais, les petites habitudes aidaient.


Surtout à la veille d’une téléportation de masse pour prendre d’assaut des vaisseaux infectés par le chaos.


Ce n’est pas qu’Ikos, ou un autre Brazen Lions d’ailleurs, craignait la mort ou l’idée de verser le sang, non il se réjouissait à l’approche d’un combat aussi intense. C’est juste qu’il avait une sainte horreur de la téléportation.


Mais il était des Brazen Lions de la Première Légion, et il ferait son devoir sans poser de question. Surtout s’il s’agissait de tuer des traitres.


Ikos n’était pas le seul à être nerveux à l’idée d’une téléportation de masse. La chambre de téléportation, une immense et austère pièce éclairer par des brasero, l’une des dix que comptait Le Lance dans le Vide, était remplie de Brazen Lions et tous puait la nervosité, mêler au fumet de l’anticipation.


Ikos prit un instant pour balayer la pièce des yeux. Cent quatre-vingt-quatorze vétérans Brazen Lions s’y trouvaient. Ils formaient océan de noir et rouge avec plusieurs ilot de Bronze et Bleu ici et là. La quasi-totalité des Lions présent étaient des frères jurées de la Deathwing. Il y avait soixante hommes de la 1ère compagnie d’Ikos, reconnaissable à leur armure d’artificier noir et rouge façonné pour ressembler à celle des chevalier de l’Ancienne Première Légion, Aussi dans d’antiques armures noir et rouge se trouvait soixante-dix Terminators de la 7ème compagnie de Kléarchos, parmi eux se trouvait dix chevalier du cercle intérieur, l’élites de l’élites des Brazen Lions. Les rang de Bronze et bleu était composé de trente compagnon de la Deathwing, détaché de différente compagnies, et l’intégralité de la garde d’honneur, les dix-neuf gardes, le doyen Omeros portant l’étendard du chapitre plié autour de la hampe de la bannière et le capitaine de la Garde, Cerberus.


Les douze autres Lions était des Chapelain, Des Archivistes, des Apothicaires et des Paladins. Leur crêtes, armure ou bien heaume les rendait facile à identifier parmi tous ces astartes. La concentration d’autant d’armure énergétique au même endroit générait un bourdonnement constant, Mais le niveau de conversation était relativement bas. Les Lions était occupé à discuter, vérifier leurs armes ou à d’autres occupation.


Ikos soupirât et songea à l’audace et la dangerosité du plan concocté par le conseil du chapitre. Une première vague de deux cents Brazen Lions spécialiser en combat de type zone mortalis serait déployer par Torpille d’abordage et module d’atterrissage et prendra d’assaut les trois vaisseaux capitaux ennemis. Une fois qu’ils auront poussés assez loin les balise de localisation qu’ils portent seront utilisée pour téléporter les Brazen Lions avec lesquels Ikos se trouvait au cœur des vaisseaux ennemis, prenant au dépourvus les forces de contre abordage des traitres. Profitant de l’effet de surprise et débordant les forces renégate, la Deathwing devrait prendre le contrôle des pont, armement et réacteurs ennemis et les diriger soit vers les autres vaisseaux de la flotte traitresse ou bien les forces renégate au sol, bien évidemment après que les forces Brazen Lions au sol se soit replié en bon ordre à bord de leurs vaisseaux et escorteur.


C’était un plan qui pourrait apporter une victoire écrasante au les Brazen Lions, mais il était risqué et demander de miser gros. Une énorme partie des vétéran de la Stormwing et de l’Ironwing ainsi que cent soixante et onze des trois cent cinquante initiés de la Deathwing avait été réquisitionner pour cette opération d’abordage. S’ils échouaient les conséquences pour le chapitre serait terrible.
Mais les bénéfices ? l’assurance d’avoir porté un coup terrible à la Black Legion, la sécurisation des routes spatiales dans le secteur, le maintien du contrôle de l’imperium dans cette partie du segmentum et l’assurance que vingt milliard d’âme ne serait pas sacrifier au dieu noirs ou réduite en esclavage et que cent milliard d’autres ne mourrait pas de faim.

Les pensées d’Ikos furent interrompu par l’arrivée des deux autres capitaine présent dans la salle. Kléarchos de la septième et Cerberus de la garde d’honneur.  Kléarchos portait une ancienne armure cataphtractii, une relique de la grande croisade, sur laquelle était attaché une peau de Lion dorien. Sa claymore était dans sa main. Cerberus quant à lui était harnacher dans son armure d’artificier de couleur bronze, une cape bleu et la peau d’un Lion pendait sur ces épaules, il portait dans sa main son casque avec une crête horizontale blanche et bleu, son épée batârde était ranger dans son fourreau.


« Mes frères » dit Ikos.


« Vieillard » Répondit Cerberus en hochant la tête.


« Porte-Mort » Dit Kléarchos en s’inclinant.


Ikos ne put s’empêcher de sourire, le capitaine de la garde était aussi irrévérencieux qu’efficace.


« Je n’ai que deux mille ans, dit Ikos, et si je suis un vieillard alors Léosophos est un cadavre »


« Et surement notre estimée capitaine de la garde n’oserait pas insinuer que notre Grand Maitre est un cadavre ? » ajouta Kléarchos d’un ton égal.


Le capitaine des Terminators était un être austère, mais on ne pouvait l’accuser de manquer d’humour.


« J’ai gagné suffisamment de cicatrice pour l’appeler un cadavre, dit Cerberus, sans mes hommes et moi il serait mort de nombreuse fois, et croyez-moi il essaie »


Les trois capitaines tombèrent dans un court et lourds silence, il était notoire au sein du chapitre que le seigneur Léosophos tendait à se jeter dans les combats les plus dangereux, les raisons de ce comportement était facile à expliquer, et compréhensible. Mais cela ne voulait pas dire que le chapitre allait lui faciliter la tâche.


« Et Je suis reconnaissant envers l’Empereur et le Lion de Caliban que ce soient des hommes comme vous, capitaine Cerberus, qui soit charger de protéger le Seigneur Léosophos »


Toute réponse que Cerberus aurait pu formuler fut couper par Kléarchos qui reçut une communication.


« Silas vient de me le confirmer, dit-il, la première vague d’assaut est prête et n’attends plus que le signal pour commencer l’abordage. »


« Parfait, dit Ikos, Il vaut mieux que vous allier prévenir vos hommes, bon courage, mes frères »


Ikos entrechoqua ses cannons d’avant-bras avec ceux Kléarchos et Cerberus et les regarda se diriger vers leurs compagnies respectives, bien assez tôt l’assemblée de Brazen Lions devint un rassemblement ordonner d’escouades.


Un Brazen Lions, Ikos ne savait pas qui, mais il soupçonnait qu’il s’agissait d’un des compagnons de la 2ème, décida qu’il s’agissait du moment idéal pour chanter.


Les premières notes de lyre furent clairement entendu par tous les astartes présent dans la salle et tous commencèrent à taper du poings leur armures en rythmes, reconnaissant l’antique hymne Fenrisien que les Loup de Fenris avait appris au Brazen Lions et que ces dernier avait fidèlement transmis depuis des siècles.


« Dans les hall des rois, Tendez l’oreille »


Plusieurs autre Lions commencèrent à jouer de leur lyre


« Sur les Océans mes mots gagnent des Ailes »



Des flûtes aulos commencèrent doucement à accompagner les lyres


« L’Hydromel d’Odin, j’apporterai »


Plusieurs Brazen Lions commencèrent à chanter les paroles de ce chant funèbres


« Pour des Actes nobles, l’honneur chantera »



La majorité des Lions présent chantaient maintenant


« Les braves tués, les Valkyries réveillent »



Ikos prêtât sa voix au chœur


« Récompensant leur bravoures, Les menant au Valhalla »


« Puis les cornes retentissent dans le grand hall »


« Pour ceux qui luttent, Pour ceux qui tombent »


« Pour ceux qui luttent Pour ceux qui tombent ! »



Les Brazen Lions s’était laissé entrainer par la mélodie et chantait maintenant de pleine voix


« Le seigneur tisse sa toile de peur »


« Chaque homme obtient sa part du destin »


« Le sang rouge cherche le bouclier du guerrier »


« Les Corbeaux scrutent le Champ de bataille »


« Les Corbeaux scrutent le Champ de bataille ! »


« Nous avons combattu et tracé de rouge notre voie »


« Jusqu’à ce qu’Odin regarde les morts »


« Puis la corne retentit dans le grand hall »


« Pour ceux qui luttent Pour ceux qui tombent ! »


« Pour ceux qui luttent Pour ceux qui tombent ! »



La chanson se terminât et tous les Brazen Lions présent dans la salle hurlèrent d’appréciation. Cette chanson, qui remontait à un temps précédent l’arrivée de Russ sur Fenris, était extrêmement populaire au sein du chapitre. Même si les Lions ne croyaient pas aux concepts d’Odin et du Valhalla l’approche aussi trivial de la mort leur plaisait.


Ikos prit une profonde inspiration, la puanteur de la nervosité avait quasiment disparu et l’odeur de l’anticipation était presque intoxicante.


Soudain, la porte émis un bruit d’ouverture et immédiatement l’intégralité des Brazen Lions se tournait vers l’entrée.


Le Grand Maitre Léosophos, Maitre du Chapitre des Brazen Lions entrât dans salle, il avait revêtu son armure et portait son bouclier, la lame de Galahad était rangée dans son fourreau de cuir à sa ceinture
« Quand je pense que j’ai raté l’occasion de chanter, dit-il de sa voix grondante et amusée, sur le vox cela sonnait vraiment comme un sacré moment »


L’intégralité des Brazen Lions posât un genoux à terre en respect pour leur seigneur. Plusieurs « grand maitre » furent entendu.


« Relevez-vous mes frères, dit Léosophos, Seule L’empereur et le Lion méritent la mise à genoux des guerriers de la Première légion »


Les Brazen Lions se relevèrent aussitôt. Ikos évitât de le dire, mais il pensait fortement que Léosophos avait amplement mériter qu’on s’agenouille devant lui, et il savait qu’il n’était pas le seul à penser cela.
Léosophos se dirigea vers Ikos, en profitant pour saluer quelqu’un des hommes.


« La salle est sécurisée ? » demande Le grand maitre via un canal privée.


« Aye, les seuls oreilles qui vont entendront se trouve ici » répondit Ikos en désignant de ses bras les Brazen Lions.


Léosophos prit un moment pour regarder les hommes qui l’entourait avant de parler


« Lysandros à identifier un des vaisseau renégat. Il s’agit de l’ancien croiseur de la Première Légion. Le Avec Lame Dégainée. Il faisait partie de la flotte de défense de Caliban durant l’hérésie. »


Tous les Lions se turent, chacun des Brazen Lions ici savaient ce qui s’était passé sur Caliban y a dix mille ans et réalisaient ce que cette information impliquait.


« Frères Chapelain, pouvez-vous révéler ce que votre confrérie sait du Avec Lame Dégainée » demanda Léosophos en se tournant vers les trois Chapelain qui était à sa gauche.


Dracon, le Chapelain de la septième compagnie hocha de tête et s’avança, son imposante armure Terminator assurait que tous le voient.


« D’après les archives maintenue par les Chapelains le Avec Lame Dégainée est commander par un déchu calibanite nommée Vortigern. Il aurait prêté allégeance à Abandon et sa Black Legion et ferait partie de ces proches confident »


Ikos sentit l’anticipation et l’excitement monter comme une crue en saison des plus dorienne. La possibilité de porter un coup à la Black Legion et de contribuer à nettoyer l’honneur de la Première Légion était à portée de lance.


« En conséquence, reprit Léosophos, le Avec Lame Dégainée est désignée cible prioritaire à capturer. Les chevalier du cercle intérieur, trois escouade de la première et deux autres escouade la septième ainsi que ma garde d’honneur et les officier de soutient désignées m’accompagneront à l’assaut du Lame. Les Capitaine Kléarchos et Ikos seront au commande de l’assaut des deux autres vaisseaux.  Des question ? »


Aucune ne fut poser. Réquisitionner la majorité des effectif disponible pour capturer un déchu était la procédure standard, et Ikos était sûr que quatre-vingt-quatre Brazen Lions ne serait pas de trop pour capturer Vortigern.


Satisfait Léosophos se tournait vers Doyen Omeros.


« Omeros, mon frère, déploie notre étendard, il ne nous accompagnerait pas au combat, mais il sera témoin de notre détermination et de notre départ au combat. »


« A tes ordres, mon frère » répondit Omeros en déployant la bannière et en la plaçant au mur.


Comme toujours Ikos passa une courte seconde à admirer le vénérable étendard. La bannière des Brazen Lions était à l’origine celle du Cinquante-quatrième chapitre des Dark Angels, une formation composé en majorité de guerrier Terran. La bannière reflétait la composition de ce chapitre en arborant l’image d’un squelette ailé habiller de robes noires et brandissant une épée, la devise Angelus Mortis était broder au milieu. Cette bannière arborait l’héraldique originelle de la première légion et avait été offerte par l’empereur au fondateurs des Brazen Lions alors qui embarquaient sur leur vaisseau pour conquérir les étoiles en son Nom. Cette bannière était aussi veille que l’Imperium et Ikos étaient immensément fier de se trouver en présence d’une telle relique.


Le premier capitaine vit du coin de l’œil que Cerberus et Léosophos semblaient tendu, Ikos les connaissaient suffisamment pour savoir que le Grand Maitre et son capitaine de la garde avaient une conversation animée. Ils les connaissaient aussi assez pour savoir que leur désaccord ne concernait qu’eux et n’affecterait pas leurs performances au combat.


Après un moment un bip se fit entendre dans l’oreille d’Ikos.


« Ici Silas de la force d’abordage, tête de pont sécuriser, nous progressons vers les cibles, aucune résistance sérieuse rencontrer jusqu’à présent. »



Ikos n’était pas le seul à l’avoir, entendu tous les occupant de la salle, que ce soit Léosophos ou bien un des simple vétéran, avaient aussi reçu la communication.  La Deathwing serait bientôt appeler à la bataille.  Les Brazen Lions revérifièrent leurs équipement, les chamanes commencèrent à fouiller dans leurs sacoches et Léosophos s’avança pour être vu de tous.


« Mes frères, dit-il, vous savez ce que vous avez a fait faire. Accomplissez votre devoir. Pour le Lion et L’empereur »


« POUR LE LION ET L’EMPEREUR »


Léosophos hocha la tête et retira son casque.


« Nos serment ont été prononcé, nos armes et armures bénite, nos esprit préparer et rassurer, il est maintenant temps pour la dernière bénédiction, celle d’Hellas, chamanes ? »


Immédiatement les chamanes sortirent de leurs sacoches des couteaux d’ivoire. Leur lames était faite de dents de Lion Dorien taillé et affuter et enduite de toxine anticoagulante. Les autres Brazen enlevèrent leur gantelet, les Terminator eux se contentaient de prendre des fioles accrocher à leur ceintures. Un à un chaque Brazen Lions se passa un couteau et se trancha la paume de la main. Les chamanes firent passer des bols en bois à leur frères d’escouades. Les Brazen Lions firent couler le sang dégoulinant de leur plaies dans les bols. Les Terminators se contentant de verser leur sang contenue dans les fioles dans les bols qui leur était passé. Une fois que tous avaient verser leur sang des bols Ils furent repassés aux chamanes qui y ajoutèrent de la terre et de l’eau qui avait été prélever sur Hellas et ils mélangèrent le tout avec un pilon. Tout le processus n’avait duré que vingt-cinq secondes.


Les chamanes entreprirent ensuite de jeter dans plusieurs brasero une poudre qui dégagea une fumée épaisse mais agréable. En la respirant Ikos se sentit envahit d’un calme et d’une concentration extrême, ces sens déjà inhumainement affuter s’en retrouvaient décupler et il pouvait sentir chaque muscle et os de son corps.


Les chamanes trempèrent leur index, majeur et annulaire dans le mélange contenue dans les bols et tracèrent sur leur visage trois ligne verticale, le symbole des guerrier Ionien. Avant de commencer à chanter.


Tous les Brazen Lions entrechoquèrent leurs armes entres elles ou sur leur armures dans un rythme frénétique, d’autre commencèrent à jouer de leur flutes aulos, donnant une mélodie au chant tribal et reprenant en chœur les paroles des chamanes.


O Aftokrátora kratíste ta Liontária sas apó ton kíndyno kai dóste tous ti níki. (1)


O Aftokrátora kratíste ta Liontária sas apó ton kíndyno kai dóste tous ti níki !



Les chaman passaient dans les rang, traçant les trois lignes verticale sur le visage de chaque Brazen Lions.


O Tanáthos akoníste tis lepídes mas kai anankáste tous na vroun to drómo tous stous laimoús ton echthrón mas, as eínai i synkomidí tou kraníou mas gónimi. (2)


O Tanáthos akoníste tis lepídes mas kai anankáste tous na vroun to drómo tous stous laimoús ton echthrón mas, as eínai i synkomidí tou kraníou mas gónimi !



Kallipos traça le symbole sur le visage d’Ikos. L’odeur du sang l’emplit d’une envie de violence que son corps et armure amplifièrent, sans pour autant perdre son calme et sa concentration qui canalisèrent cette soif de sang. L’odeur de la boue était l’odeur d’Hellas, Ikos emmenaient sa planète natale au combat avec lui, quand il combattait il était soutenu par Hellas en plus de l’Empereur.


O Athanai akonízei ta myalá ton polemistón mas, tous dínei tin tólmi kai ti noimosýni na thriamvéfsoun stous echthroús mas (3)


O Athanai akonízei ta myalá ton polemistón mas, tous dínei tin tólmi kai ti noimosýni na thriamvéfsoun stous echthroús mas !


Les Terminator qui ne pouvaient enlever leur casque reçurent le symbole dessus. Utilisant les capteur olfactif de leur armures pour sentir l’odeur.


Oh Réas kánei ta chéria mas dynatá kai sígoura, mas dínei to thárros kai ti thélisi na váloume ton eaftó mas sti zésti tis máchis kai na vgei nikitís (4)


Oh Réas kánei ta chéria mas dynatá kai sígoura, mas dínei to thárros kai ti thélisi na váloume ton eaftó mas sti zésti tis máchis kai na vgei nikitís !



Les chamanes avaient terminé de marquer chaque Brazen Lions et rangèrent leur bols sale dans leur sacoche


O Zeis dínei stous igétes mas ti dýnami kai tin aftopepoíthisi na mas odigísoun sti máchi (5)


O Zeis dínei stous igétes mas ti dýnami kai tin aftopepoíthisi na mas odigísoun sti máchi !



Le chant rituel était terminer et Léosophos le conclu.


Sta polemiká liontária tis Elládas ! Eíthe oi lepídes sou na eínai kókkines me to aíma ton echthrón sou ! Eíthe oi echthroí tou aftokrátora na trémoun brostá sti dýnami aftón ton ippotón ! (6)


Les Brazen Lions rugirent sonnant plus fauves qu’humain. C’était le rugissement de prédateur assoifé de sang, c’était le rugissement qui avait glacé le sang d’innombrables xenos, traitres et renégat. C’était le rugissement des Lions de l’Empereur.


Les Brazen Lions se placèrent sur les plateformes de téléportation toujours rugissant et frappant du point leur armure ou bien utilisant leurs armes. Aujourd’hui le sang de traitres coulera à flot.  


Après Propos:

Le personnage de Vortigern existe vraiment, il vient du livre la Légion Noire d'ADB

La chanson est une traduction de la chanson When horn resound d'einar selvik pour la BO d'assasin's creed Valhalla.

les phrases pour le chant chamanique sont en grecque, je ne prétends pas lire ou écrire le grec, j'ai juste utilser google traduction.
Voila les traduction :

1(Oh Empereur garde tes Lions du danger et accorde-leur la victoire)


2(Oh Thanatos affute nos lame et fait qu'elle trouve le chemin vers la gorge de nos ennemis, que notre moisson de crane soit fructueuse)


3(Oh Athanai affute l'esprit de nos guerriers, donne leur l'audace et l'intelligence de triompher de nos ennemis)


4(Oh Réas rend nos bras forts et sûr, donne-nous le courage et la volonté de nous jeter dans le feu de la bataille et d'en sortir vainqueur)


5(Oh Zeis donne à nos chefs la force et l'assurance nécessaire pour nous mener à la bataille)


6(À la guerre lions d'Hellas ! Que vos lames soit rouge du sang de vos ennemis ! Que les ennemis de l'empereur tremblent devant la puissance de ces chevaliers !)
vulkan

vulkan
Space Marine
Space Marine

Messages : 233
Age : 22
Localisation : Tours

Revenir en haut Aller en bas

Il faut un Lion pour tuer un autre Lion Empty Re: Il faut un Lion pour tuer un autre Lion

Message par Nero Dim 7 Mar 2021 - 19:10

Je viens de lire ton nouveau chapitre Vulkan, et honnêtement, c'est sympathique. Franchement. Smile 

Sans doute mon meilleur passage est celui du mantra au milieu du texte, celui acquis par les fenrissiens. Puis, celui en grec que j'avais deviné.
 
Je te le dis, je loue l'idée (même si j'espère ça ne fait pas plagia ahaha). J'ai apprécié car ça donne du ton nous le savons tous, à un récit. C'est en quelque sorte le calme avant la tempête. Tes guerriers s'apprêtent à se téléporter chez l'ennemi en nombre, près de deux cents je crois, et c'est ce genre de tension palpable dans l'air qui est intéressante et même jouissive par moments   Wink.

Toutefois, par rapport à ces chants, tu parles de lyre, mais ça veut dire que ton guerrier joue de la lyre avant la téléportation? j'avoue que je trouve la ressemblance sympa avec des nains ou des soulards dans une taverne mais pour des Astartes avant un assaut dans les règles, malgré je veux bien, les traditions, ça m'a fait bizarre.

Après, une autre chose, est le terme de "chamane" que tu emploies. Même si ton chapitre qui découle des Dark Angels puisse avoir eu des liens étroits avec la VIè, - et nous savons le lien chamanique qu'ils tirent dans l'immaterium - emploie t-on encore ou emploie t-on tout court "chaman", même pour les space wolves? je dis ça car prêtre des runes pourrait être bien utilisé aussi à mon goût. Chamane fait plus ork.

Enfin, désolé, quand bien même j'ai pris plaisir à te lire, je pense qu'une énième relecture s'impose. Je pense, et je pense ne pas être le seul à le remarquer, qu'il y a plus de fautes que dans le précédent chapitre. Orthographe et conjugaison. Je ne citerai pas d'exemple, mais voilà, une 4ème relecture, malgré tes défauts de dyslexie, je l'entends, ne peuvent qu'améliorer ton chapitre qui annonce du sang! Evil or Very Mad Very Happy


AVE DOMINUS NOX
Nero

Nero
Space Marine
Space Marine

Messages : 172
Localisation : Terra

Revenir en haut Aller en bas

Il faut un Lion pour tuer un autre Lion Empty Re: Il faut un Lion pour tuer un autre Lion

Message par vulkan Dim 7 Mar 2021 - 21:05

Merci pour le retour, je me relirai demain.



Ravie de savoir que les deux chants t'on plue Je voulais montrer un autre aspect de la culture des Brazen Lions,  à savoir le coter plus informel et aussi ravie de savoir que j'ai pu retranscrire une certaine tension.

Et oui les Brazen Lions joue de la Lyre, et même de la flûte avant le combat. C'est un aspect que je compte ajouter aux figurines. Je sais que c'est quelque chose d'inhabituel, mais les Brazen Lions sont un chapitre inhabituel, notamment dans leurs attachements à différents héritages et traditions. L'idée de guerrier-poète (ou musiciens) me plaisait aussi beaucoup et je pense que je creuserais cet attachement qu'ils ont à la musique dans de futures histoires.

Concernant les chamanes. Les chamanes Brazen Lions n'ont aucun lien avec les prêtres des tempêtes ou aucune autre confrérie standard de l'astartes. Pour les Lions ils sont les prêtres des cultes des Dieux d'Hellas et les gardiens de l'aspect plus "païen" et sauvage de leurs traditions. L'idée étant que les Brazen Lions se réclame de plusieurs héritages et cultes guerrier et les chamanes sont la manifestation d'un de ces cultes et héritages.  Leur pouvoir se trouve uniquement dans la création de mixture, la connaissance de champignons ou autre substance hallucinogène ou drogues. (Donc oui ça arrive que des Brazen Lions se fassent des trips au champi)
vulkan

vulkan
Space Marine
Space Marine

Messages : 233
Age : 22
Localisation : Tours

Revenir en haut Aller en bas

Il faut un Lion pour tuer un autre Lion Empty Re: Il faut un Lion pour tuer un autre Lion

Message par Variel Lun 8 Mar 2021 - 18:17

Je viens de terminer cette deuxième partie de ton histoire, et une nouvelle fois j'ai beaucoup aimé.

Cette fois encore, tu as parfaitement su différencier ton chapitre des autres, et c'est crédible et bien fait. Félicitations, parce que le coup des chamans aurait pu tomber dans le ridicule, et ce n'est pas du tout le cas à mon sens, au contraire ! Tout est très bien fait, ton chapitre se dévoile petit à petit et je le trouve vraiment intéressant.

Les chants et l'idée qu'ils puissent être des musiciens était une très bonne idée je trouve, ça rajoute vraiment un plus à ton chapitre. Au milieu d'un univers où quasiment 700 chapitres descendent des Ultramarines et sont vraisemblablement aussi chiants qu'eux et ne disposent pas de grand-chose d'original hélas, ça fait plaisir de lire ça ^^

J'ai quand même une question : tu dis que tes SM sont inspirés par la culture grecque, mais il y a également un air nordique (ce qui m'a aussi fait penser au SW, un peu comme Nero, même si c'est pas sur le même plan), et dans leur chanson, tes Brazen Lions évoquent Odin.
Comment le considèrent-ils ? Je veux dire, est-ce que tu expliques ça comme une simple légende de leur monde d'origine sans lien véritable avec l'Imperium, ou alors c'est l'un des noms qu'ils donnent à l'Empereur, un peu comme le "père de tout" chez les SW (il me semble) ?

En ce qui concerne tes personnage, je les trouve encore un fois très cool, leur individualité est très marquée et c'est appréciable. Cela dit, j'ai du mal avec certaines conversations, qui ne cadrent pas avec l'idée des SM psycho-endoctrinés.
En fait, j'imagine que les SM ont forcément une personnalité différente les uns des autres, mais que quelque chose tend à les unir (je prends l'exemple des IW et du fait qu'ils soient majoritairement paranoïaques). Là, la conversation entre Ikos, Kléarchos et Cerberus m'a un peu fait tiquer, au vu de la manière dont ils s'expriment vis-à-vis de leur maître de chapitre. Ça m'a semblé un peu fort ^^

Mais voilà, sinon, j'ai beaucoup aimé, et j'espère qu'il y aura une suite, parce que la tension est à son comble ^^


- Si Variel réchappe vivant de cette folie, il viendra chercher l'enfant une de ces nuits, où que tu te caches.
- Il ne nous trouvera peut-être pas.
L'hilarité de Talos finit par se calmer, mais il continua à sourire.
- Prie pour qu'il ne le fasse pas.

nightlords

Venez voir :
- 19e Grande Compagnie des Iron Warriors (figurines)
- Les Demi-dieux Brisés : Chroniques de la 19e Grande Compagnie
Variel

Variel
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1126
Age : 19
Localisation : Echo of Damnation

Revenir en haut Aller en bas

Il faut un Lion pour tuer un autre Lion Empty Re: Il faut un Lion pour tuer un autre Lion

Message par vulkan Lun 8 Mar 2021 - 19:21

Merci pour le retour Variel.

Dis pas ça pour les ultras ils ont leur intérêt si on creuse x).

Je t'avoue que j'ai commencé à écrire les chamanes, qui sont addition récente à mon chapitre. J'ai essayé de faire super gaffe. Pour moi l'idée n'était pas d'en faire des équivalents de chapelain, d'archivistes ou d'apothicaires, mais des "spécialistes" totalement différents. Ils n'ont aucun rôle formel dans la hiérarchie occulte du chapitre et on peut argumenter que ces chamanes flirtent dangereusement avec l'hérésie (en termes de lore ils sont les prêtres d'un culte guerrier antérieur à l'arrivée de l'imperium sur la planète des Brazen Lions que le chapitre à récupérer et adapter, en plus d'être les prêtres des cultes des dieux d'hellas)

Concernant le fait qu'ils comptent des musiciens dans leur rang, pour moi il s'agissait de montrer leur attachement à leurs cultures d'origines.

Si tu relis bien la deuxième partie tu remarqueras que j'ai fait de when horn resound une veille chanson fenrisien, plus veille que les Brazen Lions et les space wolves. Et c'est ces derniers qui on apprit la chanson au Brazen Lions et j'ai aussi dit que les Brazen Lions ne croyaient pas en Odin ou le valhalla, mais ils comprenaient les concepts associés a la chanson.

Pour les interactions entre les personnages j'ai aucune excuse, les seuls marines que je lis en ce moment sont ceux de 30k, ils sont bien moins psychorigides à cette époque.

Après en termes de raison inlore on pourrait dire que les Brazen Lions qu'on voit interagir son suffisamment vieux pour que le conditionnement s'étiole un peu, voir que les Lions ont une autre manière d'endoctriner leurs marines ou bien que pour les Brazen Lions chacun à droit de donner son avis franchement tant que cela n'affecte pas le respect de la hiérarchie sur le champ de bataille.

j'espère pouvoir sortir la dernière partie assez vite, on verrait je me donne jusqu'a fin avril.
vulkan

vulkan
Space Marine
Space Marine

Messages : 233
Age : 22
Localisation : Tours

Revenir en haut Aller en bas

Il faut un Lion pour tuer un autre Lion Empty Re: Il faut un Lion pour tuer un autre Lion

Message par Variel Lun 8 Mar 2021 - 19:39

vulkan a écrit:Dis pas ça pour les ultras ils ont leur intérêt si on creuse x).

Probablement, je crois qu'il y en a 2-3 que j'apprécie en plus, c'était juste une balle perdue What a Face

vulkan a écrit:Je t'avoue que j'ai commencé à écrire les chamanes, qui sont addition récente à mon chapitre. J'ai essayé de faire super gaffe. Pour moi l'idée n'était pas d'en faire des équivalents de chapelain, d'archivistes ou d'apothicaires, mais des "spécialistes" totalement différents. Ils n'ont aucun rôle formel dans la hiérarchie occulte du chapitre et on peut argumenter que ces chamanes flirtent dangereusement avec l'hérésie (en termes de lore ils sont les prêtres d'un culte guerrier antérieur à l'arrivée de l'imperium sur la planète des Brazen Lions que le chapitre à récupérer et adapter, en plus d'être les prêtres des cultes des dieux d'hellas)

Oui, je comprends tout à fait ^^ En fait, c'est même ainsi que je les concevais après t'avoir lu !
(Ahah par contre le coup du culte guerrier antérieur à l'Imperium mais gardée par le chapitre et sur lequel ils basent beaucoup, ça me rappelle une certaine légion renégate What a Face )

vulkan a écrit:Si tu relis bien la deuxième partie tu remarqueras que j'ai fait de when horn resound une veille chanson fenrisien, plus veille que les Brazen Lions et les space wolves. Et c'est ces derniers qui on apprit la chanson au Brazen Lions et j'ai aussi dit que les Brazen Lions ne croyaient pas en Odin ou le valhalla, mais ils comprenaient les concepts associés a la chanson.

Pardon alors, je n'ai pas fait attention à ce détail. Cela dit, ça reste intéressant ^^

vulkan a écrit:Pour les interactions entre les personnages j'ai aucune excuse, les seuls marines que je lis en ce moment sont ceux de 30k, ils sont bien moins psychorigides à cette époque.

Autant que ça ? Je n'en avais pas gardé ce souvenir, mais c'est tout à fait possible ! (c'est peut-être aussi le fait de ne pas pouvoir travailler avec des SM trop excentriques qui altère mon jugement ^^)

vulkan a écrit:Après en termes de raison inlore on pourrait dire que les Brazen Lions qu'on voit interagir son suffisamment vieux pour que le conditionnement s'étiole un peu, voir que les Lions ont une autre manière d'endoctriner leurs marines ou bien que pour les Brazen Lions chacun à droit de donner son avis franchement tant que cela n'affecte pas le respect de la hiérarchie sur le champ de bataille.

Là ça me semble assez logique en effet, un peu comme dans les loges des légions en fin de compte. Et pour le premier point, rien n'indique de toute façon que le contraire soit la seule conséquence possible de l'âge, alors pourquoi pas ^^


- Si Variel réchappe vivant de cette folie, il viendra chercher l'enfant une de ces nuits, où que tu te caches.
- Il ne nous trouvera peut-être pas.
L'hilarité de Talos finit par se calmer, mais il continua à sourire.
- Prie pour qu'il ne le fasse pas.

nightlords

Venez voir :
- 19e Grande Compagnie des Iron Warriors (figurines)
- Les Demi-dieux Brisés : Chroniques de la 19e Grande Compagnie
Variel

Variel
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1126
Age : 19
Localisation : Echo of Damnation

Revenir en haut Aller en bas

Il faut un Lion pour tuer un autre Lion Empty Re: Il faut un Lion pour tuer un autre Lion

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum