Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -41%
T-shirt Pokemon 25eme anniversaire Pikachu à ...
Voir le deal
9.99 €

[NOUVELLE 40K] Le Pardon de Nésia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[NOUVELLE 40K] Le Pardon de Nésia Empty [NOUVELLE 40K] Le Pardon de Nésia

Message par Sheparde Mar 1 Nov 2011 - 19:05

Voila aprés plus de temps que prévu voici ce dont j'avais parlé dans ma présentation  Smile
Vous aurez certaines questions je n'en doute pas, et je les attend même avec impatience  Smile


Le Pardon de Nésia

« Le Pardon ne s’offre pas, il se mérite comme les Grâces de L’Empereur. »


Les tirs de lasers fusaient dans toutes les directions, des obus explosaient de toute part sur le champ de bataille.
« Au nom de l'Empereur, tenez vos positions ! »
La Garde Impériale, retranché dans la ligne de front repoussait désespérément les Assauts incessant des traitres hérétiques du Chaos. Le Commissaire en présence du 3éme Régiment de Nésia tirait sans même se soucier des tirs qui lui passaient au dessus, il se retourna et vit quatre hommes fuirent la tranchée. Il leva son Pistolet Bolter et ouvrit le feu sur le premier, celui-ci tomba en avant un énorme trou au niveau du torse. Il visa le second et lui logea une balle dans la tête, malgré son casque la tête explosa dans une pluie de chair et d'os brulante. Paniqués les autres accélèrent leur course, voulant fuir avant que le Commissaire ne les tues aussi. Le Commissaire visa de nouveau, au moment ou il voulut appuyer sur la détente, un obus frappa les deux derniers Soldats, un nuage de poussière et de fumée se leva. Quand il se dissipa il vit qu'il ne restait qu’un Soldat qui semblait être à genoux, mais en réalité il n'avait plus de jambes, sectionnées par la force de l’explosion. Il décida de ne pas l'achever, car si cet obus avait frappé cet endroit précis, cela était la volonté de l'Empereur.
Son oreillette Vox s'alluma :
« Commissaire Ganithe, faite tenir la position aux hommes, nous ne devons en aucun cas perdre la ligne de Front ! Nos renforts arrivent bientôt ! Nous devons tenir la ligne ! Tenez la Position ! Je répète tenez cette position !
-Bien reçu Colonel Disema ! »
Le Commissaire Valentino Ganithe se retourna vers les hommes qui étaient sur ses flancs.
« L'Empereur nous envois des unités en renfort, Soldats ! Nous devons tenir ! »
La ligne de Front tenait depuis plus de deux heures. Elle se disloqua. La ligne fut séparée en deux et submergée par les Assauts incessant, le centre était tombé laissant place à de violents combats rapprochés dans toute la tranchée.
Le Commissaire Valentino Ganithe para de son épée énergétique, et rabaissa son bras frappant violement au ventre de son épée. Sur sa droite un hérétique se tenait au dessus d'un garde impérial, il visa de son Pistolet Bolter et lui tira dans les cotes, projetant son corps sur deux mètres, le garde se releva et le remercia d'un hochement de tête. Il se retourna et vit un hérétique qui le chargeait, fusil levé et baïonnette armée. Valentino fit passer son épée à plat déviant le fusil qui alla se planter dans le mur de la tranchée, il ramena son épée avec un arc de cercle au dessus de sa tête et trancha à hauteur de l'articulation des genoux, les jambes se détachèrent du corps et laissèrent celui-ci tomber sur le dos, enchainant un petit tour sur lui-même, il planta son épée dans le cœur de l'hérétique.
Une explosion retentit au loin de la tranchée, c'est alors qu'il vit ce dont il s'attendait le moins au monde, des Lemann Russ corrompu par les profondeurs du Warp. Ceux-ci commencèrent à dévaster les résistances de la ligne, éliminant les gardes qui se défendaient avec courage pour ne pas perdre la tranchée.
Valentino fut projeté en avant par un violent choc de derrière lui, atterrissant au sol sur les nombreux cadavres dans un fracas de métal, il se retourna sur lui-même et vit ce qui l'avait heurté : un garde impérial. Il fut projeté en arrière tué par une décharge de laser, il lui arriva dessus, le recouvrant totalement. Le Commissaire Ganithe n'arrivait pas à se dégager, c'est alors qu'il vit de nombreux adorateurs du Chaos autour de lui, toute tentative serait suicidaire. Mais une idée lui vint, il chercha désespérément sur l'armure d'un garde ce qu'il voulait, il trouva avec chance. Il arma, et la projeta comme il le pouvait. Il se protégea du cadavre qui le recouvrait. Il venait de jeter une grenade. En tranchée les éclats se Shrapnel sont dévastateurs. L'explosion retentit, tuant tous ceux dans la tranchée autour de la déflagration.
Le Commissaire Valentino Ganithe perdit connaissance.


Nésia, planète de la galaxie de Secondus Nita. Elle représentait à elle seule l'industrie de cette galaxie et cela était son moyen de survis. Plus de douze milliards d'habitants, dont les naissances grimpaient sans cesse, ce qui avait permis à Nésia de lever plusieurs Régiments et de les renforcer en chaque occasion. 236M41, Valentino Ganithe, fils de pauvres marchands du sous-secteur,  qui c'était engagé dans la Garde Impériale voulant gloire et honneur, revenait de la Schola Progenium, l'école des Commissaires. Les premiers jours d'entrainements ses officiers l'avaient aussitôt repéré alors qu'il essayait de motiver ses Camarades. Ayant connu la misère des Sous-secteurs, Valentino accepta comme une chance de doré le Nom des Ganithe, et savait que les salaires étaient plus chiffrés.


Après six mois d'entrainements et de repos, une très mauvaise nouvelle tomba sur les tablettes cyberdata. La planète de Tripalina connaissait une montée d'hérésie sans précédent dans cette galaxie, ceux-ci massacraient civils et militaires dans les différentes villes de la planète. Le départ tomba de la même manière que « L'Hérésie de Tripalina », et les Régiments du 3éme et 5éme de Nésia durent préparer leurs affaires pour le lendemain même. Le Commissaire Valentino Ganithe se rendait chez lui dire au revoir à sa famille et leur offrir trois des ses mois de solde. Il était monté dans le vaisseau de Guerre « Thar » dans sa fière tenue neuve de Commissaire avec le 3éme et 5éme sous les cris d'encouragement des civils.
Le voyage avait duré une semaine, cette semaine fut rude, l’Etat Major avait décidé de garder leurs Hommes en bonne forme en leur instaurant des entrainements obligatoires tout les jours, ne leur laissant que les soirs de repos ou la plupart jouaient aux cartes, ou continuer de s'entrainer dans différents domaines. Cela permettait aussi de garder l'ordre dans les rangs à bord du Thar. Car le voyage et sa durée provoquaient souvent des bagarres ou pire encore, des meurtres.


Le Commissaire Ganithe avait été convoqué pour un briefing avec tout les autres Commissaires en service dans les 3éme et 5éme Régiments. La réunion avait durée une éternité, il s'agissait en plus de sa première convocation de Briefing et cela avait rapidement dépassé ses capacités. Il se souvenait juste d' « Exécuter s’il y a des Fuyards et du recul » et « Motiver et pousser les Hommes au delà de leurs limites. »
Le dernier jour, ils n'urent aucun entrainement, ils avaient quartier libre mais une seule obligation, se rendre à l'infirmerie pour permettre une administration des différents remèdes des Maladies potentielles de la planète. Valentino en profita pour se reposer toute la journée se doutant que l'arrivée sur la planète ne serait en aucun cas de tout repos.


Le lendemain les navettes de largage envahissaient le ciel bleu de Tripalina. Aucun tir anti-aérien ne fut tiré. Les navettes se posèrent dans les immenses champs agricoles, déposant comme une marée d'insectes des milliers de Gardes Impériaux sortant des camps d'entrainements. Valentino se vit assigner une escouade de garde.
Une demi heure plus tard, le campement était installé et les tours de gardes se mirent en marche.
Valentino par chance de son grade n'avait pas besoin d'occuper les tâches du campement, il était donc assis dans sa tente confortablement. Il avait enlevé son long manteau de Commissaire Impérial aux couleurs des Régiments de Nésia et lisait quelques dossiers qu'il avait reçus sur chacun de ses hommes. Les mêmes notes apparaissaient partout, sur chacun des dossiers : «Indiscipliné». Valentino soupira quand il arriva sur la dernière tablette cyberdata et que la même note apparut de nouveau.
«Bon sang, mais on m'a refourgué tout les pires soldats du Régiments !
-Heu...Monsieur ?»
Valentino se retourna par cette voix qui était venu de derrière lui, et il vit un jeune garde qui devait à peine avoir vingt ans. Celui-ci baissa la tête lorsque le Commissaire croisa son regard.
«Oui ? Que voulez vous soldat ?
-On vous demande à la tente d'Etat Major, Monsieur.
-Ah ok, je vous remercie soldat. Je m'y rendrais tout à l'heure.
-Désolé Monsieur, mais il parait que c'est urgent et que vous devez vous y rendre immédiatement.
-Ordre de qui ?
-Des Officiers Supérieurs Monsieur.
-Effectivement, je vais m'y rendre aussitôt. Pouvez-vous m'accompagner soldat ?
-Oui Monsieur, avec plaisir.»
Le jeune Commissaire récupéra son long manteau en sortant de la tente, et commença à marcher en compagnie du jeune soldat tout en enfilant sa veste.
«Monsieur, puis je vous poser une question ?
-Oui soldat. Vous n'avez pas à me demander cela vous savez.
-Merci monsieur. Vous pensez que nous allons commencer à avancer demain ?
-Je ne sais pas du tout soldat.
-Et pensez vous que leurs Résistances sera féroce ?
-Si les Forces de Défense Planétaire n'ont put écraser cette hérésie, je doute que ce sera une ballade.
-Oui vous avez raison, merci Commissaire.
- A moi de poser une question, de quel Régiment êtes-vous soldat ?
-Soldat Cellus Had. 3éme Régiment de Nésia. 2éme Troupe de Choc.
-Vous êtes dans les armes lourdes je suppose ?
-On peut dire cela de cette manière Monsieur.»
Ils passèrent entre les tentes des Gardes extrêmement bien alignées entre elles. Les Soldats étaient autour de nombreux feu prés de leurs tentes, discutant, rigolant et braillant.


Ils arrivèrent à la tente principale et le soldat Had resta à l'entrée sur ordre du Commissaire, il lui avait demandé de l'attendre le temps de l'entretien. Valentino rentra et trouva dans la salle de réunion les Officiers Supérieurs ainsi que les Colonels des deux régiments en présence et des quatre autres Commissaires.
«Ah Commissaire, nous vous attendions.
-Excusez moi de mon retard, je suis venu dés que vous m'avez convoqué Colonel.»
Valentino inclina la tête en direction des Hommes présents en signe de salutation, chaque hommes lui rendit.
«Commissaire Ganithe, si vous êtes convoqué, cela est en rapport à notre assaut et progression de demain. Bien, assoyons-nous Messieurs.»
Tous s'assirent, laissant place à de nombreux dialogues qui durèrent plus de trois heures.


Quand Valentino sortit de la tente principale, il s'attendait à ce que Cellus soit parti, et il comprenait cela. Il regarda tout de même de chaque cotés des allées, quand il entendit des encouragements. Curieux par ce bruit à cette heure, il traversa les tentes et vit un rassemblement d'hommes qui poussaient des cris pour motiver quelqu'un ou quelque chose.
Valentino s'avança et poussa légèrement quelques soldats pour voir de quoi il s'agissait, il vit deux hommes en train de faire des pompes. Il vit ce qu'il ne s'attendait pas. Le soldat Had en position, enchainait des pompes face à une masse musculaire. Une personne comptait malgré les cris.
«235, 236, 237, 238.»
L'homme en face de lui commença à avoir du mal, et s'effondra par fatigue. Cellus se releva, fier d'avoir remporté le défis. Il leva les bras au ciel, en signe de victoire. Les hommes surpris restèrent la bouche ouverte. Puis ils poussèrent des cris. Cellus s'approcha de l'homme qui avait compté et celui-ci lui donna de nombreux billets en lui souriant et posa sa main sur son épaule. Il tourna les talons et partis, tout comme la plupart des Soldats présent. Cellus vit le jeune Commissaire et alla à sa rencontre.
«Commissaire, vous êtes enfin sortis ?
-Oui soldat Had.
-Je suis désolé de ne pas avoir était la quand vous aviez fini Monsieur.
-Ce n'est rien soldat. Mais que faisiez-vous ?
-Je vous attendais quand j'ai vu le regroupement et on m'a lancé au défi. Puis vous avez vu la suite Monsieur.
-Oui, Félicitation. Voulez vous m'accompagnez à ma tente ? J'ai une petite bouteille que j'aimerais partager pour vous féliciter de votre victoire.
-Avec plaisir Monsieur.»
Ils marchèrent ensemble entre les tentes à la lumière des lampes accrochaient à celle-ci.
«En fait, vous avez un sacré bon état physique.
-Il suffit seulement de s'entrainer Commissaire. Avec beaucoup d'entrainement, on arrive vite à dépasser ses limites.
-Je n'en doute pas mais vous êtes tout de même très bon.
-Merci Commissaire.
-Dites moi, pourquoi êtes vous dans les Troupes de Choc, n'avez-vous pas voulu rentrer dans l'infanterie ?
-Je vous ai dit, cela est compliqué.»
D'un coup une ombre sortie d'entre les tentes et sauta aussitôt sur le soldat Had.
Cellus se débâtit et projeta la chose qui lui était tombé dessus, l'envoyant à un mètre de lui. Ils se relevèrent tous les deux se faisant face à face. La douce lumière provenant des lampes éclaira le visage de la chose qui avait attaqué. Le soldat Had reconnut immédiatement la personne.
«Toi !
-Tu vas me le payer ! J'aurais dut gagner ce défis ! Je vais te tuer toi et ton amis le Commissaire !
-Que diriez vous lorsque l'on nous retrouvera, le soldat Had et moi ?
-Je dirais que cet enfant de putain vous a attaqué, vous tuant et je me suis interposé le tuant à son tour !
-Avec beaucoup d'imbécilité cela pourra passer.
-Maintenant vous allez me le payer !
-Commissaire, restez derrière moi. Je m'en occupe.»
L'homme sortit une lame de son fourreau et courra vers le soldat Had voulant le planter. Cellus s'enroula autour du bras de l'homme, tenant d'une main celle armée de l'agresseur, il lui assaini un violent coup de poing sur le poignet. Il lâcha son couteau.
Cellus se recula, frappant de sa jambe droite d'un coup de pied latéral dans les côtes de l'homme, celui-ci para, il abaissa sa jambe crochetant au niveau du genou faisant tomber le traitre un genou a terre. Le jeune soldat effectua un petit saut, mettant son bras en arrière, il sauta en direction de l'homme en lui encochant un violent coup de poing à la mâchoire. La mâchoire craqua et l'homme tomba à terre inconscient. Cellus se releva doucement.
«Cellus ! Attrapez !»
Le soldat Had se retourna et attrapa le pistolet laser de secours que Valentino gardait sous son manteau de Commissaire. Il pointa leur agresseur de l'arme.
Valentino porta sa main à son oreillette Vox.
«Ici le commissaire Ganithe, envoyez moi immédiatement une équipe de sécurité sur ma position ! Terminé !»


Quelques minutes plus tard une escouade d'hommes arriva en courant. Dés qu'ils arrivèrent, ils levèrent leurs armes en direction du soldat Had pendant que d'autres sécurisaient le périmètre.
Le Sergent s'approcha du Commissaire et le salua.
«Equipe de Sécurité, à vos ordres Commissaire !
-Bien Sergent, emmenez cet homme en cellule.
-A vos ordres Commissaire ! Soldats emmenaient le !»
Ils demandèrent à Cellus d'avancer, sous le choc il regarda le Commissaire.
«Commissaire ?!
-Pas lui ! L’autre.
-Oh ! Toutes mes excuses soldat !
-Sans problème Sergent.
-Je vous ferais mon rapport. Vous pouvez disposer.
-Bien reçu Commissaire. Bonne soirée.»
L'équipe de Sécurité s'éloigna de la zone de conflit en supportant l'agresseur.
Le soldat Had s'approcha du Commissaire.
«Quelle soirée Monsieur. Vous ne trouvez pas ?
-Oh que oui. Je tenais à vous remercier soldat.
-De rien Commissaire, cela était normal.
-Merci quand même soldat Had.»
Le Commissaire sourit au jeune soldat.
«Bon, et si nous allions boire ma petite bouteille ?
-Cela n'est pas de refus.»
Les deux hommes partirent vers la tente du Commissaire. Le Soldat Had lui rendit son pistolet tout en continuant de parler.
«Au faite, appelez-moi Valentino soldat Had.
-Et vous appelez moi Cellus Commissaire.
-Sans problème Cellus.»


Le jour suivant, le Commissaire Ganithe avait réuni ses hommes devant lui. Tous arboraient fièrement leurs tenues de combat. Un gris clair pour leurs protections et un gris très foncé, côtoyant le noir pour leurs treillis. Une tenue parfaite pour le combat urbain du monde de Nésia. A vu ils paraissaient de bons soldats, mais Valentino n'oubliait pas ce qu'il avait lut dans les états de service de chacun. Il décida de mettre cela au clair aussitôt.
«Soldats ! Sachez que je ne tolérerais aucune indiscipline de votre part dans mon escouade, sinon vous en subirez les conséquences. Vous êtes le Marteau de L'Empereur, et il m'a accordé les pouvoirs de vous faire tenir droit !»
Les soldats eurent des petits sourires en entendant le discours de leur Commissaire.
«Est-ce bien clair soldats ?! 
-Oui Commissaire !»
Ils avaient tous répondus à l’unisson. Valentino se dit qu'il y avait peut être des chances de les changer, de leur instaurer une discipline de fer.
Un Rassemblement général fut crié de toute part du camp.
«Sergent, veuillez emmener l'escouade au rassemblement. Je vous rejoindrais là bas.
-Oui Commissaire ! Allez soldats ! Au pas de course !»
L'escouade partie à petites foulées vers le lieu du rassemblement.
Valentino se dirigea à sa tente, se rendant compte qu'il avait oublié sa casquette de Commissaire et ses gants de combat qu’ils gardaient à l'origine toujours sur lui. Il passa l'ouverture et alla à son bureau de campagne. Il ouvrit le tiroir et prit ses gants, il hésita, mais il prit aussi sa dague personnelle qu'il attacha sur sa botte droite. Au moment où il se retourna pour récupérer sa casquette sur son bureau, il se rendit compte qu'il manquait une tablette cyberdata. Il les avait relu en compagnie de Cellus la veille, et il en manquait une, il en était sur. Il la chercherait plus tard se dit il, et il pensa même que Cellus lui avait peut être emprunté.
Il sortit à grandes enjambées, se dépêchant de rejoindre le rassemblement.


Lorsqu'il arriva, il vit les deux régiments alignés sur d'innombrables rangs. Un spectacle auquel il assistait pour la toute première fois en tant que Commissaire. Un spectacle extraordinaire.
Les Officiers de commandement étaient devant eux, leurs faisant face. Le Seigneur Général en personne était là, lui aussi face à eux, parlant dans un système vox qui amplifiait sa voix, lui permettant d'être entendu de tous. En supplément il était debout sur une estrade, a vu de chacun des Soldats, entouré de ses gardes du corps. Des soldats les plus vaillants, les plus forts, la plupart des vétérans, admirés de tous. Ils étaient équipés de leurs tenues lourdes, arborant des filaments or, preuve de leur rang d’élite. Ils étaient armés de fusils radiant. Ils étaient des Kasrkin.
Nésia était réputée pour ses nombreuses troupes de choc, spécialité de ce monde industriel. Ses régiments étaient composés d'énormément de gardes standards, mais une grande partie était de ces troupes d'élites. Valentino aurait rêvé de diriger une escouade comme ceux-ci, mais cela était offert aux vétérans et au plus vaillants des Commissaires. Il ne connaissait même pas encore le feu de l'action, il avait écouté ce que disaient certains vétérans, mais jamais il n'avait combattu sur un champ de bataille à balle réelle.
Le Seigneur Général fit son discours, parlant de courage et d'honneur au nom de L'Impérium. Puis il descendit de l'estrade sous les hurlements de tous, laissant place au Commissaire Vétéran du 5éme Régiment, un héro de guerre. Le discours était le même que ceux qui était appris à la Schola, le vieux Commissaire termina par un chant racontant les louanges de L'Empereur Dieu et de la Sainte Terra. Au moment ou il allait descendre à son tour de l'estrade, il s'arrêta, se retourna et remonta à son centre. Il leva le poing pour demander le silence, tous se turent. Il rajouta une phrase qu'il avait surement dut oublié.
«Quand vous vous battrez demain, n'oubliez surtout pas l'affront passé de Nésia, et faite en sorte que L'Empereur soit fier de vous ! Pour L'Empereur ! Pour Terra ! Pour Nésia !»
Les cris retentirent de nouveaux. Le Commissaire Ganus descendit de l'estrade et alla se ranger aux cotés des autres Commissaires.


Valentino avait entendu parler de cet affront, son grand-père lui avait raconté. Il ne connaissait pas toute l'histoire, mais il savait juste que son arrière grand-père avait combattu dans les régiments de Nésia, et que lors de l’attaque massive des Peaux Vertes sur le monde de Thracius II, les Régiments avaient fuit par le surnombre des Orks. L'assaut Peaux Vertes avait été anéanti grâce aux puissants Space Marines du Chapitre des Blood Ravens. Tout hommes ayant fuit devant la marée Ork fut forcés de vivre avec ce déshonneur. Les Régiments perdirent leur gloire nouvelle et la Planète fut emplie de honte. Depuis Nésia essayait de récupérer le Pardon de L'Empereur, elle combattait sans relâche, et intervenait dés que l'occasion se présentait. En tout cas, c'était ce que le grand-père de Valentino lui avait raconté, car les écoles évitaient d'aborder ce sujet.


Après le rassemblement, le Seigneur Général réunit les Officiers et les Commissaires. Il leur donna leurs ordres, avancer, et sécuriser Ithnil, ville de Tripalina la plus proche de leur campement. Aussitôt après la petite réunion, les Officiers réunirent leurs chefs de groupe pour les briefer de ce qu’on attendait d'eux durant cette offensive.


Le Jeune Commissaire regroupa ses hommes, et il se plaça en tête de ligne comme tout Commissaire devait le faire pour montrer l'exemple à ses troupes. Il était nerveux, ce serait son premier affrontement, il devait montrer de quoi il était capable à ses hommes, à l'ennemis.
Les Peloton étaient rassemblés, tous avancèrent vers leurs objectifs respectifs. Le Lieutenant Disus avait fait positionner l'escouade du Commissaire Ganithe sur le flanc gauche de leur formation.


Les hommes levaient leurs fusils lasers et balayaient leurs angles de tirs, recherchant des cibles hostiles potentielles. Valentino tenait dans sa main son pistolet Bolter, regardant dans toutes les directions. L'escouade marchait sur les abords d'une forêt, des arbres comportant d'énorme branche s'abaissant sous le poids des feuillages. La lumière ne passait pas les flancs de la forêt, et l'intérieur semblait tout aussi sombre. Les meilleurs pisteurs de Nésia si perdraient à coup sur ce dit Valentino, ils étaient habitués à des végétations moins denses vu que Nésia n'en comportait presque plus.
Un bruit de feuille se fit entendre, les hommes s'arrêtèrent et posèrent genoux à terre. Valentino se rapprocha du Sergent en s'abaissant le plus possible pour éviter de se faire toucher si il s'agissait d'un mouvement ennemis.
«Mouvement Commissaire, cent mètres cotés gauche. Les feuilles ont bougés.
-Il s'agit surement d'un coup de vent Sergent.
-Heu...Commissaire, il n'y a plus de vent sur Tripalina. La corruption a déjà fait ses ravages Monsieur.»
Valentino n'avait pas fait attention une minute depuis qu'ils avaient atterri qu'il n'y avait plus de vent.
«Envoyez un homme et dites juste au Lieutenant Disus que nous sécurisons notre position par sécurité.
-Bien Commissaire. Opérateur Tharil ?»
L'opérateur radio Tharil accourut aux cotés du Sergent et s'agenouilla.
«Sergent ?
-Contactez le chef de Peloton et informez-le que nous sécurisons notre position.
-A vos ordres Sergent.»
L'opérateur s'éloigna un peu et commença à contacter le poste principal.


Le Sergent demanda à l'un de ses hommes de vérifier l'emplacement où le bruit s'était fait entendre et les autres levèrent leurs armes prêt à le couvrir en ouvrant le feu dès la moindre menace. Le système oreillette vox avait permis au Sergent de se faire entendre de tous sans prévenir qui que ce soit.
Le soldat désigné s'avança en levant son arme vers la position, couvert par tous ses frères d'armes. Arrivé aux buissons et arbres, il les dégagea légèrement et recula aussitôt, lâchant son arme, il était en état de choc. Les hommes ne virent rien de ce qu'il se passait et certains avaient failli ouvrir le feu, le Sergent les avaient arrêté de justesse.
Lorsqu'il avait poussé les obstacles de son champ de vision, il était tombé face à face à une gueule béante remplit de croc et d'environs huit yeux globuleux injectés de sang. Il paniqua et recula. Il avait peur, il sentait qu'il allait y rester.


Les hommes virent enfin ce qui faisait reculer leurs camarades, huit yeux rouges apparurent dans l'ombre des feuillages. La bête bondit sur le soldat terrorisé qui tomba au sol en reculant, posant sa patte griffue sur les jambes de l'homme. Elle l'attrapa par la tête de sa gueule et sectionna le corps en deux lorsqu'elle tira. Le corps coupé à la taille. Les décharges de lasers ne tardèrent pas à être tirées.
La créature fut touchée à plusieurs reprises sur son flanc, défigurant sa robe noir. Une odeur de viande calcinée se répandit dans l'air.


La bête ressemblait à une sorte de chien, noir comme la nuit et la corruption, elle arborait de nombreux pics au niveau de la colonne vertébrale. Sa gueule était allongée ce qui permettait à celle-ci d'attraper ses cibles à moyenne distance. Arborant de nombreux crocs aiguisés capables de tordre et transpercer le blindage d'une chimère. Ce qui prouvait que la créature était une abomination du Warp était ses huit yeux rouges, injectés de sang noir dans lesquels brillait une rage de tuer. Elle possédait deux queues d'environ un mètre chacune qui finissaient par une pointe aiguisée. Il s'agissait d'un horrible chien du Chaos. Créature invoqué par leurs sombres prières d'hérétiques.


L'abomination bondit de nouveau en direction d'un soldat, balançant l'une de ses queues dans sa direction, lui coupant le bras droit, ce qui envoya par la même occasion l'arme à une dizaine de mètres de lui. Il poussa un hurlement de douleur, mais ceci ne dura qu'un court laps de temps. Sa queue revint et lui trancha la tête, laissant quelques secondes le corps debout dans un geyser de sang. Le corps s'effondra.
La bête se retourna et courut en direction du Commissaire Ganithe. Son corps ne ressemblait plus à rien, défiguré par les tirs de lasers qui la heurtaient de toute part. Seule sa tête était encore en bonne état, mais il lui manquait un de ses huit yeux, crevé par un tir très précis de l'un des Nésiahirs.
Valentino dégaina son épée énergétique de son fourreau qu'il avait dans le dos et se prépara à recevoir l'hideuse créature. Il avait peur, mais il ne le montra pas. Il pensa à des événements qui l'énerveraient.
La bête du Chaos bondit.


Un speeder noir s'arrêta devant un immense bâtiment. Un homme en descendit, grand et svelte, habillé d'une combinaison de combat lourde sombre. Il se dirigea vers l'entrée du bâtiment, les gardes s'inclinèrent devant lui.
Continuant d'avancer, il prit une porte qui le fit descendre dans les sous-sols, sans porter attention aux hommes en armes qui posaient genoux à terre à son passage. Il passa devant des soldats qui montaient la garde en arrivant en bas. Armés de fusils à verrou et de fusils lasers de bien mauvaise qualité et presque obsolète.
Leurs armes étaient dégradées et arboraient des signes interdits. Comme tous les gardes, ils s'inclinèrent également. Il pénétra dans un long et sombre couloir. Il ouvrit une porte sur sa gauche et arriva dans une sorte d'antichambre où une dizaine de gardes surveillaient l'entrée assis par terre. Quand il rentra, tous se levèrent aussitôt et le saluèrent de la même manière que les autres. Celui qui semblait être le chef s'avança vers l'homme.
«Maitre Thorcer, le Sorcier vous attend.
-Bien....» Sifflât-il entre ses dents taillées en pointe.


Il poussa la porte et arriva dans une pièce sans éclairage, seul son centre était éclairé d'un puissant projecteur accroché au plafond qui s’éteignait durant de court temps régulièrement. Il dévoila un homme allongé sur une table d'opération. Torse nue, pantalon de treillis sombre et rangers encore aux pieds. Des tuyaux s'échappaient de ses bras, partant dans les noires extrémités de la pièce. L'homme avança en direction de ce soldat.
«Enfin. Je vous attendais Gravius.»
Gravius Thorcer se retourna soudainement et se retrouva face à un homme de grande taille ayant le crâne rasé dont des câbles s’échappaient pour aller se planter dans son dos. Sa stature imposante était doublée par celle de son armure énergétique rouge aux filaments or, arborant toutes marques écœurantes et d’impression de visage. Celle-ci renvoyait la lumière qui reflétait sur elle tellement elle était propre. Il arborait de nombreuses cicatrices sur son visage et son crâne. De ses mains s'échappaient des éclairs tournoyant autour de ses bras.
Il était sortis de l'ombre sans que Gravius ne sente sa présence et il s'était rapproché de lui.
«Sorcier ! Pourquoi m'avez-vous fait appeler ?!»
Le Sorcier le dépassa et posa l'une de ses main sur la table d'opération.
«Il se peut que nous arriverons à gagner cette guerre en sachant ce que nous souhaitons le plus sur nos adversaires.
-Et comment Sorcier ?!
-Grâce à lui.»
Il caressa de sa main gauche griffue le corps du Soldat. Les éclairs brulèrent légèrement la peau où la main passait.
«Il n'est rien !
-Oh que si il est quelque chose. Il est celui qui nous aidera à vaincre ces pourritures.
-Comment un pauvre soldat pourrait nous aider !
-Silence Gravius !»
Le Sorcier leva son autre main en direction de Gravius, et celui-ci tomba à quatre pattes poussant un cri strident de douleur. Il rabaissa sa main.
«Ne contredisez plus mes dires chien ! Grâce à moi vous êtes celui qui les diriges, sans moi, vous n'êtes rien Gravius. Je vous ai apporté la victoire ! Est-ce clair ?!
-Oui, Sorcier....»
Gravius se releva difficilement, regardant avec haine le puissant Sorcier.
«Mais il faudra des sacrifices, pleins de sacrifices pour cela, faites ce que vous devez faire Gravius. Ou je vous tuerais de mes mains.
-Bien Sorcier....
-Laissez moi à présent.»
Gravius Thorcer s'inclina et sortit de la pièce.
Les gardes se levèrent encore. Il les regarda avec dégout d'un air haineux et dégaina son épée tronçonneuse.
«Votre sacrifice ne sera pas vain, Korn le comprendra.»
Il tua les gardes qui ne purent rien faire. Il rengaina son épée et sortit de l'antichambre, laissant les murs d'un rouge sombre et le sol de membres mutilés.
Il croisa les gardes qui surveillaient les escaliers.
«Faites appeler d'autres gardes pour surveiller la salle !
-Oui Maitre !»
Il sortit du bâtiment et regarda aux alentours, Il vit des patrouilles qui surveillaient la ville, des vaisseaux de toute part allant à leurs taches. La ville était en ruine, des cadavres apparaissaient à différents endroits, laissés en décomposition. La ville était à eux. Gravius ne put s'empêcher de sourire.
Il remonta dans son speeder, et celui-ci partit aussitôt.


Le Sorcier baladait toujours sa main sur le soldat. Il avait porté son attention sur lui dès que Gravius était sortis.
«Vous me direz bientôt tout, oui tout.»
Il griffa son corps de sa griffe, dessinant une étoile à huit branches sur son torse. Le sang s'échappait des plaies.
«N'est-ce pas Commissaire Valentino Ganithe ?»


Valentino roula sur la droite et donna un estoc dans le flanc de la créature du Warp, celle-ci bondit de côté évitant l’épée énergétique du Commissaire. Elle courut de nouveau vers lui et lui sauta dessus une nouvelle fois, cette fois Valentino n’eu pas le temps de bouger et il tomba sur le dos, il leva son épée pour maintenir à faible distance le chien du Chaos. Elle envoya sa queue en direction du Commissaire qui la reçu dans au niveau de l’épaule, la traversant. Valentino poussa un cri de douleur, mais il resserra les dents et par l’adrénaline qui n’augmentait sans cesse, il projeta la créature. Il roula sur lui-même et se releva en hâte. La créature se relevant sur ses quatre pattes vit le jeune Commissaire le charger. Valentino ramena son épée sur son côté gauche et l’envoya de flanc sur la tête de la bête, lui ouvrant la mâchoire en deux parties, il désengagea son épée et frappa de haut, séparant le chien du Warp en plusieurs parties.  Le Chien s’effondra.
Les Hommes qui avaient cessés le feu durant l’affrontement entre leur Commissaire et la monstruosité du Chaos applaudirent et poussèrent des hurlements de joie à la victoire de leur supérieur.
Le Commissaire Ganithe sourit lorsque ses hommes l’acclamèrent, mais son sourire disparu vite quand la douleur de son épaule revint par l’abaissement de l’adrénaline.
« Infirmier ! »
L’Infirmier accourut jusqu’à lui et le fit s’asseoir sur un rocher proche du Commissaire. Il ouvrit son médipac et en sortit tout ce qu’il avait besoin.
« Attention Commissaire, sa risque de piquer.
–Faites donc. »  
Il lui banda l’épaule après lui avoir désinfecter la plaie et mit le bras en écharpe.
« Voila Commissaire, cela sera suffisant le temps de l’avancée.
–Merci soldat. Vous pouvez disposer.
–Oui Monsieur.
–Sergent ?
-Oui Commissaire ?
-Contactez le chef de peloton et faites lui savoir que nous avons eu affaire à une cible hostile, mais qu’elle est neutralisée»
Valentino récupéra son épée qu’il avait posé contre le rocher lorsque l’infirmier l’avait soigné et la rengaina dans son fourreau dorsal. Il sortit son pistolet Bolter de son holster et retira le chargeur qui était presque vide, il le jeta au sol et en enclencha un nouveau. Il regarda son bras et il ne put penser qu’il serait certainement mort le premier jour de combat, et si il s’en était sortit, le courage en été responsable. Comme la force de L’Empereur Dieu. L’Empereur lui avait donné la force de réussir à combattre la monstruosité du Warp. Le Sergent s’approcha du Commissaire et Valentino releva la tête.
« Commissaire ?
-Oui Sergent ?
-J'ai contacté le chef de peloton et il nous fait continuer notre avancée en redoublant d'attention.
-Bien Sergent.
-Monsieur."
Le Sergent partit en direction de ses hommes laissant le Commissaire seul. Il  activa son oreillette Vox.
« On y retourne les gars ! Allez hop, on reforme la formation ! »
Il capta un « reçu » commun de chacun de ses hommes.


Après cette rencontre, Valentino resta en arrière, au cas où qu’une nouvelle menace ne surgisse. Mais rien ne vint à la rencontre de l’escouade jusqu’à l’atteinte du point India Cinq. Des rapports de chaque escouades parlaient de Chien du Chaos qui les avait attaqués et tué plusieurs hommes. Au total il eu plus d’une cinquantaine de morts, dont une escouade entière qui fut décimé, les corps avaient été retrouvés démembrés et déchiquetés. Il en manquait même certains.
Avaient-ils été emportés ?
Où avaient-ils seulement fui ?
L’une ou l’autre, ils seraient morts, par les bêtes ou par les Commissaires.


Ayant atteints la ville de Ithnil, tout les hommes sécurisèrent la ville et ne décelèrent encore aucune menace. L‘incompréhension commençait à se faire ressentir par tous. La nuit tombant, les hommes dormiraient dans les maisons abandonnées faisant tour à tour leurs patrouillent.
Valentino adossé contre un mur en compagnie de son groupe ne cessait de regarder son épaule. Celle-ci lui faisait mal, extrêmement mal. Il était fatigué par son affrontement, il ferma les yeux, et s’endormit presque aussitôt.


Dernière édition par Sheparde le Mar 1 Nov 2011 - 22:14, édité 1 fois


------------------------------------------------------------------------------------------------

Le Pardon ne s'offre pas, il se mérite comme les Grâces de L'Empereur. aigle
Sheparde

Sheparde
Scout
Scout

Messages : 12
Age : 28
Localisation : Soit sur le Monde Industrielle de Nésia ou le Champ de Bataille

http://redemption28.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

[NOUVELLE 40K] Le Pardon de Nésia Empty Re: [NOUVELLE 40K] Le Pardon de Nésia

Message par uther33 Mar 1 Nov 2011 - 19:32

C'est un très bon début dit donc .... De plus ton histoire parle de la GI, ça change des spaces marines.

J'ai trouvé ton texte très fluide. Il se lit très bien.

J'ai juste une remarque qui concerne le commissaire et l'histoire du partage de la bouteille .

Je trouve un peu surprenant qu'un jeune commissaire sans expérience, tout frais sorti de la schola mais endoctriné à bloc dans cette dernière propose à un soldat qu'il ne connait pas de partager une bouteille, et ce la 1ere fois qu'il le voit ...

Frère Uther



Haut Connétable Uther - Pour les Black Librarians ! Pour le Forum !


[NOUVELLE 40K] Le Pardon de Nésia Bannie10
Ce sont les vainqueurs qui écrivent l'histoire
uther33

uther33
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 5674
Age : 50
Localisation : Guyenne

Revenir en haut Aller en bas

[NOUVELLE 40K] Le Pardon de Nésia Empty Re: [NOUVELLE 40K] Le Pardon de Nésia

Message par Sheparde Mar 1 Nov 2011 - 19:40

Cela me fait plaisir en tout cas, une trés bonne critique que je vais corriger par la suite Smile

A la base j'avais fait un Commissaire trés gentil dans les debuts, un peu effrayé par ses resbonsabilités et qui par la suite deviendrait de plus en plus "dur" dans sa façon d'etre par rapport aux épreuves qu'il allait traversé.
Je pensais aussi en faire un Commissaire endoctriné certe, mais ayant sa propre vision des choses, enfin ses idées. Etre sévére que dans l'extreme, et n'arrivant pas trop car il débute. Enfin du mal a m'expliquer la =/

Mais en tout cas je pense que je changerais ça par la suite. Merci beaucoup de ta critique Smile


------------------------------------------------------------------------------------------------

Le Pardon ne s'offre pas, il se mérite comme les Grâces de L'Empereur. aigle
Sheparde

Sheparde
Scout
Scout

Messages : 12
Age : 28
Localisation : Soit sur le Monde Industrielle de Nésia ou le Champ de Bataille

http://redemption28.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

[NOUVELLE 40K] Le Pardon de Nésia Empty Re: [NOUVELLE 40K] Le Pardon de Nésia

Message par uther33 Mar 1 Nov 2011 - 19:46

Ce n'est pas une critique mais plutôt une interrogation ou remarque . Very Happy Mais peut être que les autres membres du forum penseront autrement. On verra leur commentaire.





Haut Connétable Uther - Pour les Black Librarians ! Pour le Forum !


[NOUVELLE 40K] Le Pardon de Nésia Bannie10
Ce sont les vainqueurs qui écrivent l'histoire
uther33

uther33
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 5674
Age : 50
Localisation : Guyenne

Revenir en haut Aller en bas

[NOUVELLE 40K] Le Pardon de Nésia Empty Re: [NOUVELLE 40K] Le Pardon de Nésia

Message par Abaddon Mar 1 Nov 2011 - 20:05

Ton texte est très intéressant, et effectivement une histoire la GI change de celles des SM.


[NOUVELLE 40K] Le Pardon de Nésia The_ta11
“Je suis l'Archi-ennemi, le Destructeur de Mondes. C'est par ma main que le faux Empereur sera déchu."
- Compendium XVI Légion Heresy Era -
Abaddon

Abaddon
Primarque
Primarque

Messages : 4418
Age : 56
Localisation : Oeil de la Terreur

Revenir en haut Aller en bas

[NOUVELLE 40K] Le Pardon de Nésia Empty Re: [NOUVELLE 40K] Le Pardon de Nésia

Message par Roboutte Guilliman Mar 1 Nov 2011 - 20:22

Cool [NOUVELLE 40K] Le Pardon de Nésia 339112293


Give a monkey a brain... And He'll swear that he's the center of the Universe
[NOUVELLE 40K] Le Pardon de Nésia 791398ultra
Roboutte Guilliman

Roboutte Guilliman
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 4523
Age : 55
Localisation : Suisse, Montpellier, Savoie.. Le multiverse quoi

Revenir en haut Aller en bas

[NOUVELLE 40K] Le Pardon de Nésia Empty Re: [NOUVELLE 40K] Le Pardon de Nésia

Message par Corax Mar 1 Nov 2011 - 20:28

Sympa comme histoire, c'est encore autre chose que les histoires de Guant et Cain.


corax [NOUVELLE 40K] Le Pardon de Nésia 25154110  ravenguards

d) Codex Raven Guard
Corax

Corax
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 6769
Age : 43
Localisation : Délivrance / Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

[NOUVELLE 40K] Le Pardon de Nésia Empty Re: [NOUVELLE 40K] Le Pardon de Nésia

Message par Logan Grimnar Mar 1 Nov 2011 - 20:33

C'est où pour s’abonner? lol!
J'adore la Garde Impérial! Et je trouve ce début très aboutie bravo et plusun


spacewolf[NOUVELLE 40K] Le Pardon de Nésia Space-14spacewolves
Logan Grimnar

Logan Grimnar
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1463
Age : 26
Localisation : Fenris, Asaheim, le Croc. (92)

Revenir en haut Aller en bas

[NOUVELLE 40K] Le Pardon de Nésia Empty Re: [NOUVELLE 40K] Le Pardon de Nésia

Message par Sheparde Mar 1 Nov 2011 - 22:12

Une petite question me vient, que pensez vous des noms des planétes, personnages et de la galaxie ?
Parce que le plus dur a tout de même était de les inventer Very Happy

(Aprés une petite remarque sur les "plus d'un million d'habitants", j'ai augmenté a douze milliards, je pense que cela est maintenant correct Smile )


------------------------------------------------------------------------------------------------

Le Pardon ne s'offre pas, il se mérite comme les Grâces de L'Empereur. aigle
Sheparde

Sheparde
Scout
Scout

Messages : 12
Age : 28
Localisation : Soit sur le Monde Industrielle de Nésia ou le Champ de Bataille

http://redemption28.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

[NOUVELLE 40K] Le Pardon de Nésia Empty Re: [NOUVELLE 40K] Le Pardon de Nésia

Message par Mortarion Mar 1 Nov 2011 - 22:17

Ganithe ça le fait,Valentina moins.

Il y en a à consonance italienne non?


Forum racial dédié à l'Adeptus Mechanicus
Mortarion

Mortarion
Primarque
Primarque

Messages : 4401
Age : 32

http://Mars-Omnissiah.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

[NOUVELLE 40K] Le Pardon de Nésia Empty Re: [NOUVELLE 40K] Le Pardon de Nésia

Message par Leman Russ Mar 1 Nov 2011 - 22:19

Une belle nouvelle.Pour les noms ils sonnent bien même si il ni a rien sur " la galaxie de Secondus Nita " mais l'Univers est vaste. bravo

Encore de l'Imperium contre le Chaos... Crying or Very sad



[NOUVELLE 40K] Le Pardon de Nésia Space_10
Leman Russ

Leman Russ
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 5839
Age : 51
Localisation : Finistère Sud

Revenir en haut Aller en bas

[NOUVELLE 40K] Le Pardon de Nésia Empty Re: [NOUVELLE 40K] Le Pardon de Nésia

Message par Sheparde Mar 1 Nov 2011 - 22:25

Au debut Valentino j'accrochais pas trop, mais en fait avec le temps, je me suis habitué au prénom que je lui ai donné.

C'est exact, je ne m'etais pas rendu compte mais tu a raison


Je pouvais pas me lancer sur une galaxie existant deja, sachant que mes connaissances sur l'univers sont assez restreinte déjà, donc je me suis dit que partir sur de "l'inconnu" dans du connus pouvait rendre plutot bien puisque comme tu l'a dit "L'univers est vaste" Smile
(D'habitude je n'écris pas a l'intérieur de quelques choses qui existe déjà, la c'etait vraiment un petit défis que l'on m'avait lancé et une envie. Donc écrire dans un univers que je ne connais pas hyper hyper bien, sa a été trés dur)

Je pense que l'on peut pas trop parler de Impérium contre Chaos vut ce que j'ai en tête, sachant que logiquement je suis partis pour alterner entre les deux camps, et donc eviter de faire un 100% chaos ou un 100% Impérium, même si l'Impérium domine largement dans mon texte. J'essais de varier un peu en gros, mais vraiment dur comme écriture, on s'y perd vite, trés vite


------------------------------------------------------------------------------------------------

Le Pardon ne s'offre pas, il se mérite comme les Grâces de L'Empereur. aigle
Sheparde

Sheparde
Scout
Scout

Messages : 12
Age : 28
Localisation : Soit sur le Monde Industrielle de Nésia ou le Champ de Bataille

http://redemption28.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

[NOUVELLE 40K] Le Pardon de Nésia Empty Re: [NOUVELLE 40K] Le Pardon de Nésia

Message par Turielo Mer 2 Nov 2011 - 13:29

vraiment cool à lire (malgré quelques p'tites fautes bien pardonnables) on attends la suite!
Par contre à mon tour de faire une remarque (non pas sur le commissaire ou son nom, qui me paraissent bien cools!) mais sur le principe de "Nésia, planète de la galaxie de Secondus Nita."
Galaxie? Il n'y a qu'une seule galaxie de connue dans wh40k me semble-t-il, et l'Imperium a déjà du mal à la conquérir, sans parler du fait que deux galaxies sont distantes de beaucoup... On pense que les tyranides viennent d'une autre galaxie, ok, mais jusque là, il n'y a aucun autre écrit concernant une autre galaxie où se déroulent les péripéties de wh40k...
Aurais-tu voulu parler de secteur ou sous secteur à la rigueur?


-------------------------------------------------------------
+++ Burn the Heretic +++
+++ Purge the Unclean +++

agila :inquisition: agila
Turielo

Turielo
Sergent Space Marine
Sergent Space Marine

Messages : 837
Age : 33
Localisation : Bordeaux

http://obscuraelibrarium.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

[NOUVELLE 40K] Le Pardon de Nésia Empty Re: [NOUVELLE 40K] Le Pardon de Nésia

Message par Sheparde Mer 2 Nov 2011 - 15:41

Les quelques fautes je le savais déjà, enfin j'ai corrigé vraiment du mieux que j'ai put Smile

Effectivement, pas une galaxie alors, enfin je ne connais pas la différence entre secteur et sous secteur =/
Bah comme j'ai dit plus haut, je connais pas super super bien l'univers, je vais donc corriger cela dés que je saurais la différence entre les deux Smile


------------------------------------------------------------------------------------------------

Le Pardon ne s'offre pas, il se mérite comme les Grâces de L'Empereur. aigle
Sheparde

Sheparde
Scout
Scout

Messages : 12
Age : 28
Localisation : Soit sur le Monde Industrielle de Nésia ou le Champ de Bataille

http://redemption28.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

[NOUVELLE 40K] Le Pardon de Nésia Empty Re: [NOUVELLE 40K] Le Pardon de Nésia

Message par Abaddon Mer 2 Nov 2011 - 16:37

Prend un secteur de la carte ci-dessous pour ta planète.

C'est notre Galaxie, avec ses Secteurs et ses Sous-Secteurs.

Les Secteurs sont les Segmentum

Elle est en spoiler car elle est trop grande !!
Spoiler:
[NOUVELLE 40K] Le Pardon de Nésia Wh40k_12



[NOUVELLE 40K] Le Pardon de Nésia The_ta11
“Je suis l'Archi-ennemi, le Destructeur de Mondes. C'est par ma main que le faux Empereur sera déchu."
- Compendium XVI Légion Heresy Era -
Abaddon

Abaddon
Primarque
Primarque

Messages : 4418
Age : 56
Localisation : Oeil de la Terreur

Revenir en haut Aller en bas

[NOUVELLE 40K] Le Pardon de Nésia Empty Re: [NOUVELLE 40K] Le Pardon de Nésia

Message par Sheparde Mer 2 Nov 2011 - 20:36

Ah bah merci Smile

Par contre la j'ai besoin de vos aides. Quel secteur correspondrait le mieux pour faire en sorte que Nésia, et les planétes environnante soit extérieur un peu au reste.
Enfin il me semblait avoir lut dans un des livres, que dans les secteurs, certaines ne savaient pas beaucoups sur d'autre planéte "éloignés du secteur". Donc par exemple si je prend le Secteur de Segmentum Ultima, et que je fais en sorte que Nésia et tout soit reculer de ce secteur, sa marche ?
(En fait je regrette pas d'avoir publié sur le forum car vous pouvez m'aider a corriger les grosses erreurs Smile )


------------------------------------------------------------------------------------------------

Le Pardon ne s'offre pas, il se mérite comme les Grâces de L'Empereur. aigle
Sheparde

Sheparde
Scout
Scout

Messages : 12
Age : 28
Localisation : Soit sur le Monde Industrielle de Nésia ou le Champ de Bataille

http://redemption28.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

[NOUVELLE 40K] Le Pardon de Nésia Empty Re: [NOUVELLE 40K] Le Pardon de Nésia

Message par Abaddon Mer 2 Nov 2011 - 22:01

Positionne là dans "Centaurus Arm" et ça le fera !!




[NOUVELLE 40K] Le Pardon de Nésia The_ta11
“Je suis l'Archi-ennemi, le Destructeur de Mondes. C'est par ma main que le faux Empereur sera déchu."
- Compendium XVI Légion Heresy Era -
Abaddon

Abaddon
Primarque
Primarque

Messages : 4418
Age : 56
Localisation : Oeil de la Terreur

Revenir en haut Aller en bas

[NOUVELLE 40K] Le Pardon de Nésia Empty Re: [NOUVELLE 40K] Le Pardon de Nésia

Message par Sheparde Mer 2 Nov 2011 - 22:04

Ok donc je fais ça "Nésia, planète du secteur de Centaurus Arm". C'est bon la ? Smile
J'avais justement vu que c'etait trés trés reculé et j'y avais pensé en plus héhé Very Happy


------------------------------------------------------------------------------------------------

Le Pardon ne s'offre pas, il se mérite comme les Grâces de L'Empereur. aigle
Sheparde

Sheparde
Scout
Scout

Messages : 12
Age : 28
Localisation : Soit sur le Monde Industrielle de Nésia ou le Champ de Bataille

http://redemption28.skyrock.com/

Revenir en haut Aller en bas

[NOUVELLE 40K] Le Pardon de Nésia Empty Re: [NOUVELLE 40K] Le Pardon de Nésia

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum