Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment :
Console Nintendo Switch Lite édition Hyrule : ...
Voir le deal

Le Jour de l'Ascension d'Adrian Tchaikovsky

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

VOTRE APPRÉCIATION GLOBALE DU ROMAN:

Le Jour de l'Ascension d'Adrian Tchaikovsky I_vote_lcap75%Le Jour de l'Ascension d'Adrian Tchaikovsky I_vote_rcap 75% 
[ 3 ]
Le Jour de l'Ascension d'Adrian Tchaikovsky I_vote_lcap25%Le Jour de l'Ascension d'Adrian Tchaikovsky I_vote_rcap 25% 
[ 1 ]
Le Jour de l'Ascension d'Adrian Tchaikovsky I_vote_lcap0%Le Jour de l'Ascension d'Adrian Tchaikovsky I_vote_rcap 0% 
[ 0 ]
Le Jour de l'Ascension d'Adrian Tchaikovsky I_vote_lcap0%Le Jour de l'Ascension d'Adrian Tchaikovsky I_vote_rcap 0% 
[ 0 ]
Le Jour de l'Ascension d'Adrian Tchaikovsky I_vote_lcap0%Le Jour de l'Ascension d'Adrian Tchaikovsky I_vote_rcap 0% 
[ 0 ]
Le Jour de l'Ascension d'Adrian Tchaikovsky I_vote_lcap0%Le Jour de l'Ascension d'Adrian Tchaikovsky I_vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 4
 
 

Le Jour de l'Ascension d'Adrian Tchaikovsky Empty Le Jour de l'Ascension d'Adrian Tchaikovsky

Message par Nico. Jeu 29 Sep 2022 - 15:13

Présentation:




==> Le Jour de l'Ascension Semi Poche

Sur le monde forge de Morod, les machines ne s'arrêtent jamais et le travail n'est jamais terminé. La population travaille dur dans les mines et les factorums pour protéger l'humanité contre les monstres du vide, tandis que l'Adeptus Mechanicus mène une vie de confort dans ses palais. Le Génétor Gammat Triskellian cherche à mettre un terme à cette corruption stagnante. Il découvre bientôt l'existence d'une congrégation torse qui opère depuis les ombres, dans la croyance que les technoprêtres empêchent le peuple de trouver le salut véritable : l'union avec les anges, prophétisée de longue date.

Il voit alors en eux l'occasion de renverser les maîtres de Morod et la possibilité de reconquérir le monde au nom du progrès. Mais parfois, le seul espoir de changement véritable réside dans l'arrivée des monstres.

224 pages • Octobre 2022 • ISBN 9781804071908 • Illustration de ???


Le Jour de l'Ascension d'Adrian Tchaikovsky 01072510

Mon avis sur la VO:

Spoiler:


logo2


Le Jour de l'Ascension d'Adrian Tchaikovsky 846747844195bannirenicoor4GRAND
Nico.

Nico.
Admin
Admin

Messages : 10451
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Le Jour de l'Ascension d'Adrian Tchaikovsky Empty Re: Le Jour de l'Ascension d'Adrian Tchaikovsky

Message par BlooDrunk Ven 30 Sep 2022 - 9:49

Merci pour ton résumé VO, je le lirais certainement ! Smile


Le Jour de l'Ascension d'Adrian Tchaikovsky 30k-le10
BlooDrunk

BlooDrunk
Modérateur
Modérateur

Messages : 9071
Age : 41
Localisation : Sarum 57

Revenir en haut Aller en bas

Le Jour de l'Ascension d'Adrian Tchaikovsky Empty Re: Le Jour de l'Ascension d'Adrian Tchaikovsky

Message par Rhydysann Jeu 24 Nov 2022 - 17:37

Petit retour que je ne comptais pas faire mais vu que personne n’en a encore fait je vais mettre un peu en lumière ce bouquin.
Certifié sans spoil
Bonne lecture.

Fini le livre il y a trois semaines et je pense que c’est l’une de mes meilleures lectures (GW ça va de soi) de 2022 si ce n’est la meilleure. L’auteur a déjà écrit avant ce bouquin et clairement on le ressent. La maîtrise de la narration, de la trame de fond, des personnages ainsi que du fluff est quasi parfaite.
La dualité entre  les personnages « gentils » du mechanicium qui sont totalement déshumanisés et ne voie en l’humain lambda qu’une ressource et de l’autre côté le culte qui joue sur le fait de l’esclavagisme humain en corrompant une partie de la population parfois sans le côté génétique afin de trouver une vie meilleur (même si l’on connaît la suite) est un sujet très intéressant. Déshumanisé le gentil et humanisé le méchant.

Je suis sûrement l’une des rares personnes à ne pas apprécier l’ultra dark à outrance de WH40K et à penser que certains mondes sont plus vivables que d’autres. Sur certains il fait bon d’y vivre (relatif à l’univers de WH40k) et d’autres sont des cauchemars ambulants. Ici c’est clairement la deuxième catégorie. Avec les dîmes collectées pour l’Imperium par les skitarius qui viennent arracher les enfants ou adultes des mains de leur famille ou bien encore les conditions de vie déplorable qui amène une population à mourir jeune. Les pauvres ouvriers qui sont amenés à produire plus avec moins de temps de repos. Le chef du méchanicus va même jusqu’à sacrifier des centaines d’humains lors de rituel religieux pour le plaisir, ce que le héros du côté mechanicus un biologiste déplore et aurait préféré au lieu de sacrifice disséquer ces malheureux pour les étudier afin d’améliorer l’espèce humaine. Vous noterez qu’il est plus gentil.

Du côté xénos du roman on retrouve le personnage d’une jeune femme de quatrième ou cinquième génération qui appelle de tous vœux à la rébellion afin d’avoir une condition de vie meilleure grâce à son Empereur (fictif). On voit de ces yeux l’horreur de l’imperium lorsque l’on n’est pas du bon côté mais, et aussi l’on comprend pourquoi pour certains les cultes sont une solution. Le personnage apprend à un moment que son Empereur est faux et qu’elle est en fait une hybridation xénos, elle finit donc par remettre en cause son appartenance à ce groupe. Ces réflexions sont savoureuses et surtout apportent une fraîcheur fluffique au niveau du point de vue des cultes. Cela change vraiment du traitement habituel de cette faction.  Et le dilemme vient donc est-il préférable de mourir et devenir quelque chose de nouveau ou alors de mourir sous le joug de l’Imperium. D’ailleurs ce personnage évolue de façon significative à travers le roman mais je vous laisse le plaisir de la fin.

La question principale de ce bouquin et de toutes ces péripéties est d’ailleurs « les Tyranides et leur modification génétique peuvent-elles améliorer l’humanité ». Réponse que l’on aura plus ou moins à la fin du bouquin.

Je n’ai pas grand-chose de plus à dire sans spoil comme déjà dit plus haut la plume est maîtrisée, la gestion des évènements, trame de fond et personnage aussi. L’auteur arrive à mettre certaines unités emblématiques des cultes en œuvre sans que cela ne passe comme un catalogue de figurines, ce que beaucoup de ces compères n’arrivent pas. Petit plus au biophagus.

Certains trouveront le livre court mais j’ai trouvé personnellement que le livre fait la taille parfaite. Ce qui est rare car lorsque j’aime quelque chose en littérature j’en veux souvent plus. Mais là tout est bien amené surtout la fin qui ne paraît pas du tout rush comme d’autres auteurs le font et parfois même les meilleurs comme Abnett. Le plot twist de fin est bon et je m’y attendais pas forcément à part vers la fin du bouquin, c’est donc un bon plot twist.

Bref un bon livre sur le questionnement génétique de l’humain/cultes ainsi que sur les conditions de vie dans l’Imperium sur ces mondes cauchemardesques.

Vous vous en douterez noté excellent.

Je vous enjoins donc à lire ce bouquin, une plume/scénario si maitrisée c'est rare pour de la BL dernièrement.

Je ne sais pas si l'écrivain travaillera une nouvelle fois pour la BL mais si oui je n'hésiterai pas à acheter son roman quel que soit le sujet. Ce afin de voir confirmer mes dires ou non de bon auteur.


Le Jour de l'Ascension d'Adrian Tchaikovsky Playgw16
Rhydysann

Rhydysann
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1983
Age : 25
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Le Jour de l'Ascension d'Adrian Tchaikovsky Empty Re: Le Jour de l'Ascension d'Adrian Tchaikovsky

Message par Historiae Imperiales Titi Jeu 24 Nov 2022 - 21:07

+1 pour une critique qui donne envie, merci ! Petite question, je ne connais rien de rien à la faction des Genestealers (j'aime bien découvrir au fil de mes lectures et n'étant pas joueur je n'achète pas de Codex) : est-ce un bon roman pour la découvrir ou faut-il déjà une certaine connaissance du fluff ?


J'étais là, le jour où Horus a tué l'Empereur...

Pour la liste de mes coups de cœur, mes coups de gueule et aussi mes coups de flemme, c'est ici que ça se passe !
Historiae Imperiales Titi

Historiae Imperiales Titi
Space Marine
Space Marine

Messages : 290

Revenir en haut Aller en bas

Le Jour de l'Ascension d'Adrian Tchaikovsky Empty Re: Le Jour de l'Ascension d'Adrian Tchaikovsky

Message par Zekka Jeu 24 Nov 2022 - 22:28

Jcpatiti a écrit:+1 pour une critique qui donne envie, merci ! Petite question, je ne connais rien de rien à la faction des Genestealers (j'aime bien découvrir au fil de mes lectures et n'étant pas joueur je n'achète pas de Codex) : est-ce un bon roman pour la découvrir ou faut-il déjà une certaine connaissance du fluff ?
L'ayant lu aussi, je dirais que c'est un assez bon livre pour s'introduire au lore, puisque le Biologis a la politesse de faire de l'exposition ,donc d'expliquer le lore sous-jacent de la faction ^^

Et en effet, le livre est pas mal, je mettrais un bon 18 perso ^^
Zekka

Zekka
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1410
Age : 32
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

Le Jour de l'Ascension d'Adrian Tchaikovsky Empty Re: Le Jour de l'Ascension d'Adrian Tchaikovsky

Message par Rhydysann Ven 25 Nov 2022 - 13:58

Jcpatiti a écrit:+1 pour une critique qui donne envie, merci ! Petite question, je ne connais rien de rien à la faction des Genestealers (j'aime bien découvrir au fil de mes lectures et n'étant pas joueur je n'achète pas de Codex) : est-ce un bon roman pour la découvrir ou faut-il déjà une certaine connaissance du fluff ?
Je ne suis pas non plus un expert en fluff des cultes.
Néanmoins pour moi il faut au moins connaitre le minimum afin d'apprécier le bouquin dans toute sa largeur. Si tu ne sais pas ce qu'est un patriarche, les générations, comment se développe le culte et surtout à quoi ils servent difficile d'apprécier le roman. "Deathwatch" de Steve Parker  ou bien "Cult Of The Spiral Dawn" de Peter Fehervari deux excellents romans font de meilleurs livres d'introduction.

Après Zekka est d'un avis différent et il doit s'y connaitre mieux que moi sur le sujet du culte.


Le Jour de l'Ascension d'Adrian Tchaikovsky Playgw16
Rhydysann

Rhydysann
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1983
Age : 25
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Le Jour de l'Ascension d'Adrian Tchaikovsky Empty Re: Le Jour de l'Ascension d'Adrian Tchaikovsky

Message par Historiae Imperiales Titi Ven 25 Nov 2022 - 17:55

Rhydysann a écrit:
"Deathwatch" de Steve Parker  ou bien "Cult Of The Spiral Dawn" de Peter Fehervari deux excellents romans font de meilleurs livres d'introduction.

Merci pour ta réponse (également celle de Zekka) ! Cela tombe plutôt bien, Deathwatch était sur ma liste... Je sais maintenant par lequel commencer !


J'étais là, le jour où Horus a tué l'Empereur...

Pour la liste de mes coups de cœur, mes coups de gueule et aussi mes coups de flemme, c'est ici que ça se passe !
Historiae Imperiales Titi

Historiae Imperiales Titi
Space Marine
Space Marine

Messages : 290

Revenir en haut Aller en bas

Le Jour de l'Ascension d'Adrian Tchaikovsky Empty Re: Le Jour de l'Ascension d'Adrian Tchaikovsky

Message par BlooDrunk Sam 26 Nov 2022 - 10:24

Je suis entrain de le lire (aux 2 tiers là) et c'est effectivement un très bon petit roman !


Le Jour de l'Ascension d'Adrian Tchaikovsky 30k-le10
BlooDrunk

BlooDrunk
Modérateur
Modérateur

Messages : 9071
Age : 41
Localisation : Sarum 57

Revenir en haut Aller en bas

Le Jour de l'Ascension d'Adrian Tchaikovsky Empty Re: Le Jour de l'Ascension d'Adrian Tchaikovsky

Message par Emperor Mar 3 Jan 2023 - 14:58


Pas mal. Le livre a ses défauts mais je suis assez d’accord avec les critiques de Nico et Rhydysann.

J’ai bien aimé cette confrontation atypique entre deux branches abâtardies de l’humanité, avec d’un côté des personnes altérées génétiquement par une infection xeno, et de l’autre des transhumains cybernétisés à l’excès, jusqu’à être totalement détachés de leurs semblables.

L’histoire est tout sauf manichéenne, comprendre ici qu’il y a deux camps du mal ayant l’inhumanité pour dénominateur commun.
Ici, le plus charitable des adeptes martiens est un monstre de froideur clinique pour qui chaque être humain est un sujet de laboratoire potentiel.
En face, la plus sympathique des cultistes est comme tous les autres, manipulée par le mastermind tyranide avec pour but de trahir son espèce et de la mener à l’extinction.

À première vue le fil conducteur n’a rien d’original puisqu’il s’agit encore une fois de cette opposition/dualité entre l’organique et la machine. Sauf qu’ici c’est bien fait, ça imprègne intelligemment toutes les facettes de l’histoire.

Entre le code génétique et le code informatique, la chair et le métal, les calculs et la réaction instinctive, le monstre bodybuildé et le robot blindé, l’ingénierie pure et les sciences de la vie, qui va l’emporter ?
Une réflexion abordée sous l’angle primitif de l’affrontement (ça reste du 40K, l’auteur l’a bien saisi) mais c’est bien mieux traité que dans n’importe quel livre Iron Hands / Iron Warriors que j’ai pu lire.

Au-delà de ça, le livre amène toutes sortes d’idées sous-jacentes intéressantes.
Un suicide collectif par ingestion tyranide est-il préférable aux affres d’une vie d’esclave ? Et si oui, même à l’échelle d’une espèce entière ?
Un ouvrier soumis au joug impérial (régime, culte, propagande) a-t-il davantage de latitude dans son libre arbitre qu’un cultiste genestealer télécommandé génétiquement et psychiquement par l’esprit de Ruche ?
Rares sont les bouquins 40K à faire autant phosphorer le lecteur.


L’auteur a aussi une vision intéressante de l’univers, il en reprend les bases tout en apportant de petites touches d’originalité inspirées du monde réel et d’autres pans de la SF. J’ai trouvé ce mélange des genres plutôt cool à lire.

Ici les rivalités internes au sein du Mechanicus sortent de l’ordinaire. On n'est pas dans les querelles de clocher habituelles entre des adeptes cupides qui cherchent à s’accaparer les meilleures technologies.
Non, le livre se calque davantage sur le monde de l’entreprise, politique et universitaire que l’on connaît bien.

On a donc ici un conflit entre deux branches martiennes : d’un côté les Genetor qui étudient le vivant et de l’autre les technoprêtres plus classiques orientés "machine", pour qui les études des magos biologis ne sont que des "sciences molles" inutiles. Souvenir d'avoir dit la même chose des sciences humaines rire1

Les premiers voudraient innover, mettre à jour les doctrines, faire évoluer les choses pour améliorer les rendements, tandis que les seconds sont plus conservateurs, ils ont peur du changement et se satisfont du statu quo, quand bien même une bonne partie de leur travail consiste à appliquer bêtement, par habitude et tradition, tout un tas de routines millénaires qu’ils ne comprennent même plus.

Autre élément cool : le Fabricator Général local est élu par un algorithme (!), avec tous les problèmes de hacking et de fraude électorale que cela peut entraîner Smile
Il alloue périodiquement et selon son bon vouloir le budget planétaire aux projets des uns et des autres, dans un processus tout sauf méritocratique. Son emprise politique et financière est totale, ainsi les adeptes en attente de subside en viennent à devenir de véritables courtisans.

Tout cela contribue à faire stagner la situation sur la planète.


La façon dont sont abordés les genestealers est pas banale non plus.

Déjà on a affaire ici à un vieux couvain diminué, installé depuis belle lurette et disposant de tout le panel d’hybrides mais ayant vraisemblablement échoué à transformer l’essai ; ce qui autorise plusieurs variations bienvenues dans le scénario.

Intéressant aussi, on voit que les hybrides des dernières générations, au sang dilué, peuvent avoir des moments de relâchement lorsqu’ils se trouvent séparés de la secte. Ils perdent momentanément la foi, se disent "mais bordel, je ne suis qu’un vecteur pour des xenos immondes en fait ?" avant de retomber inlassablement dans l’escarcelle psychique tyranide par la suite.

Bien aimé aussi :
Spoiler:


Le livre n’est pas exempt de défauts non plus.
Notamment dans sa deuxième partie, davantage orientée action, moins originale et plus convenue, trop linéaire, un poil simpliste par moments et ayant recours aux facilités d’usage qui sont malheureusement la norme dans des livres aussi courts que celui-là.
J’aurais aimé quelque chose d’un peu plus développé de bout en bout, ça se sent que l’auteur en a le potentiel en plus, c’est dommage.

Je ne dirais pas que c’est rushé, comme peut l’être une fin à la Abnett par exemple ^^, mais pour moi il y a plusieurs pans de l’histoire qui manquent d’approfondissement dans la deuxième partie. Globalement, l'histoire reste solide et efficace mais on n'a rien par exemple sur :
Spoiler:

Aussi, j’ai trouvé que le personnage principal côté Mechanicus, pourtant très bien introduit, à la pensée complexe et dur à cerner, perdait graduellement en nuance et en intérêt au fil de la lecture. Ça vire au méchant mégalo, bof bof. C’est un peu l’inverse chez son supérieur, malheureusement le petit regain d’intérêt pour le Fabricator General fait très vite pschiit et ne vient pas compenser la déchéance du subordonné.

En ce qui concerne l’aspect martien de la chose, on n’a pas ici le niveau de détail d’un McNeill, les descriptions des technologies et des processus sont assez superficielles et manquent un poil de richesse pour moi qui aime bien quand ça jargonne sec :p Mais en contrepartie ça se lit plus facilement.

Le retournement de situation à la fin était prévisible aussi, même si relativement sur le tard, l’auteur réussissant à garder le suspense pendant un bon moment, donc au final ça va.

J’ai aussi noté quelques petites bizarreries fluff mais rien de bien méchant.



Pour toutes ces raisons, j’ai failli le noter moyen, mais ça sera un Bon quand même.

Encore beaucoup de coquilles dans la traduction par contre. À quand une vraie relecture avant publication chez la BLF ?


Bon, comme d'habitude je me rends compte que j'ai encore brodé un pavé qui part dans tous les sens alors que je comptais juste faire un petit retour rapide (en cohérence avec ce petit livre) au départ...
Pensée du jour à adopter comme bonne résolution de 2023 : un esprit synthétique est un esprit sain Very Happy



Le Jour de l'Ascension d'Adrian Tchaikovsky 439568inquisitor3
Emperor

Emperor
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 4750

Revenir en haut Aller en bas

Le Jour de l'Ascension d'Adrian Tchaikovsky Empty Re: Le Jour de l'Ascension d'Adrian Tchaikovsky

Message par BlooDrunk Mar 3 Jan 2023 - 21:17

Merci Emperor !
plusun
Terminé il y à quelques semaines et j'ai beaucoup aimé (noté "excellent", toi tu lui à donné "bon" et je sais que pour toi c'est beaucoup), je n'en ferais pas une critique, vu que la tienne est exhaustive !

Enfin un très bon livre sur les Cultes Genestealer (l'autre paru avant n'est pas trop mal mais m'a moins marqué que celui-ci), on sent ici que c'est écrit par un auteur qui à de la bouteille, juste dommage comme tu le dis qu'il soit limité par le format court et n'ai sûrement pas pu développer d'avantage certaines situations, notamment les évènements menant à la fin, une fin/conclusion malgré tout fort agréable !

Emperor a écrit:
Bon, comme d'habitude je me rends compte que j'ai encore brodé un pavé qui part dans tous les sens alors que je comptais juste faire un petit retour rapide (en cohérence avec ce petit livre) au départ...
Pensée du jour à adopter comme bonne résolution de 2023 : un esprit synthétique est un esprit sain Very Happy
C'était nickel, passionné et détaillé comme j'aime !
Du pavé-pâté comme ça bien gras je dis miam. drunken

Emperor a écrit:
Encore beaucoup de coquilles dans la traduction par contre. À quand une vraie relecture avant publication chez la BLF ?
C'est devenu plus qu'habituel depuis quelques années, fort maleureusement, réduction des couts etc. Mad


Le Jour de l'Ascension d'Adrian Tchaikovsky 30k-le10
BlooDrunk

BlooDrunk
Modérateur
Modérateur

Messages : 9071
Age : 41
Localisation : Sarum 57

Revenir en haut Aller en bas

Le Jour de l'Ascension d'Adrian Tchaikovsky Empty Re: Le Jour de l'Ascension d'Adrian Tchaikovsky

Message par Rhydysann Mar 3 Jan 2023 - 22:11

BlooDrunk a écrit:Terminé il y à quelques semaines et j'ai beaucoup aimé (noté "excellent", toi tu lui à donné "bon" et je sais que pour toi c'est beaucoup), je n'en ferais pas une critique, vu que la tienne est exhaustive !
Je n'aurai pas dit mieux.


Il est vrai que pour le second spoiler une scène de leur réaction aurait été une bonne chose.


Le Jour de l'Ascension d'Adrian Tchaikovsky Playgw16
Rhydysann

Rhydysann
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1983
Age : 25
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Le Jour de l'Ascension d'Adrian Tchaikovsky Empty Re: Le Jour de l'Ascension d'Adrian Tchaikovsky

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum