Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -34%
Sony – Manette PS5 DUAL SENSE (blanc)
Voir le deal
45.99 €

La Marque du Chaos de James Wallis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La Marque du Chaos de James Wallis Empty La Marque du Chaos de James Wallis

Message par Administration Sam 21 Mai 2011 - 4:11

Voici une présentation sommaire du dyptique La Marque du Chaos par James Wallis.
Ces deux romans ont été publiés à la Bibliothèque Interndite.


==> LA MARQUE DE LA DAMNATION - Tome 1 du dyptique La Marque du Chaos par James Wallis.
Karl Hoche, héroïque officier de l'armée impériale, voit sa vie basculer après avoir contrecarré les projets d'un culte voués aux dieux du Chaos, au sein même des rangs de la Reiksguard. Mais l'exploit de Karl attire bientôt l'attention de l'Untersuchung, une organisation secrète vouée à combattre le Chaos sous toutes ses formes. Trahison et corruption se dresseront sur son chemin, et lorsqu'il deviendra ce qu'il a juré de combattre, son âme devra choisir en damnation et salut.

La Marque du Chaos de James Wallis 911882marque1


==> LA MARQUE DE L'HERESIE - Tome 2 du dyptique La Marque du Chaos par James Wallis.
Les hordes d’Archaon ravagent les frontières septentrionales d’un Empire qui, jadis solide et uni, s’enfonce désormais dans la terreur et la confusion. Entre la mort tragique du Grand Théogoniste et les rumeurs de la réincarnation de Sigmar, le peuple ignore encore quel sera son destin. Karl Hoche, ancien soldat impérial torturé par un sombre secret, a fait vœu de traquer les forces obscures du Chaos, et compte bien se dresser contre la tempête qui s’annonce. Pourchassé par trois impitoyables répurgateurs, Karl se retrouve entraîné vers la capitale de l’Empire, Altdorf, au cœur même de la tourmente ! Découvrez la suite de La Marque de la Damnation et des aventures de Karl Hoche, soldat, mutant, renégat, hérétique… Explorez le Vieux Monde, Chaos, mensonges, trahisons seront votre lot commun. Résisterez-vous à l'Hérésie ?

La Marque du Chaos de James Wallis 432405marque2

aigle2
Administration

Administration
Admin
Admin

Messages : 6893

Revenir en haut Aller en bas

La Marque du Chaos de James Wallis Empty Re: La Marque du Chaos de James Wallis

Message par Amiral Tiberius Mer 25 Mai 2011 - 11:07

Voici mon avis perso sur ces deux romans :

La Marque de la Damnation de James Wallis

L'histoire (très très vite, spolier inside sinon c'est pas possible):

Karl Hoche, jeune lieutenant d'un régiment de lancier se retrouve embarqué dans un complot chaotique (dans tous les sens du terme) où Chevaliers Panthères, Général de l'Empire et Répurgateurs sont impliqués. Il y a de quoi devenir paranoïaque et c'est ce que va devenir notre jeune Karl qui se voit "désigné volontaire" pour intégrer l'Untersuchung, une organisation secrète au sein de la Reiksguard ayant pour but de dénicher les cultes chaotiques au sein des hautes classes impériales.

Mon avis:

Cette histoire est bien écrite, c'est indéniable, mis à part les coquilles qui sont la signature de la Bibliothèque Interdite (mais on les aime quand même pour être les premiers (et seuls) à s'être risqué à traduire ces romans). Mais il y a quand même plusieurs petits éléments qui me tracassent dans ce roman. D'abord on a l'impression que toutes les hautes sphères de l'Empire sont soient corrompues, soient voués au Chaos, etc. Ensuite la transformation progressive du héros en un anti-héros est assez triste (désolé je ne trouve pas d'autres termes). M'enfin ce roman n'est que le premier d'un cycle (dont je ne connais pas le nombre de romans), alors j'espère seulement que le petit Karl "retrouvera des couleurs".


La Marque de l'Hérésie de James Wallis

L'histoire (attention spoiler inside, je fais référence à ce qui s'est déjà passé dans le roman précédent La Marque de la Damnation)

Voici plus d'un an que l'Untersuchung a été détruit par les répurgateurs, accusé d'être un foyer d'adeptes du Chaos alors même que cet organisme luttait précisément contre les cultes des Diuex Sombres au sein de l'Empire. Karl Hoche, l'un des rares rescapés de cette purge, marqué par le Chaos, erre dans l'Empire à la recherche de preuves pouvant le mener aux vrais ennemis intérieurs. Il se joint ainsi à la croisade de Luthor Huss qui parcourt l'Empire à la recherche de la réincarnation de Sigmar. Cet avatar du dieu protecteur de l'Empire doit en effet mener les impériaux dans la lutte contre l'invasion du Chaos qui se prépare. Karl Hoche va donc à la fois mener son enquête pour venger ses anciens frères et sauver Sigmar réincarné des périls opposés par les différentes sectes chaotiques.

Mon avis

James Wallis nous offre une nouvelle incursion dans les méandres des organisations de l'Empire qu'elles soient vouées à sa destruction ou à sa sauvegarde. On fait donc la rencontre de Luthor Huss, puis de Valten. La description de ces deux personnages m'a amusé, loin de l'image que je pouvais en avoir. Huss n'est pas si sûr de lui et Valten a tout de l'intellect d'un paysan d'un village reculé de l'Empire.
J'apprécie cependant l'écriture de Wallis et la trame narrative se complexifie au long du roman sans que nous n'ayons vraiment toutes les réponses à la fin.
En épilogue, nous avons droit à un mot de l'auteur qui nous explique pourquoi, à mon grand regret, il arrête la série alors qu'elle aurait dû compter 4 épisodes.
En somme un bon roman avec un bon scénario que je conseille, et je réitère ma déception de l'arrêt de la série.
Bonne lecture!!!


La Marque du Chaos de James Wallis 413073ship bloodangels
"Il n'y a pas de paix parmi les étoiles, seulement une éternité
de guerres et le rire des dieux avides. "
(Markus Dante, L'Inferno)
Amiral Tiberius

Amiral Tiberius
Scout
Scout

Messages : 113
Age : 35
Localisation : In Hell

Revenir en haut Aller en bas

La Marque du Chaos de James Wallis Empty Re: La Marque du Chaos de James Wallis

Message par Lorgar Ven 12 Aoû 2011 - 21:50

Je suis d'accord avec ton avis Dark Paladin, ce deuxième tome m'a laissé sur ma faim, dommage.


"Je suis l'Urizen, j'apporte le verbe et ma parole est sacrée ! Buvez mon savoir jusqu'à la lie, abreuvez vous de mes paroles et embrasez ma foi car je suis la voix de l'empereur"

lorgar
Lorgar

Lorgar
Vétéran Space Marine
Vétéran Space Marine

Messages : 603
Age : 33
Localisation : Lyon

http://reclusiam.net/

Revenir en haut Aller en bas

La Marque du Chaos de James Wallis Empty Re: La Marque du Chaos de James Wallis

Message par Mortarion Lun 24 Déc 2012 - 13:04

J'ai terminé la Marque de la Damnation dans la nuit.

Scénario et mise en scène: 3.5/5
Peut-être le point fort du roman,y'a de l'intrigue,du mystère,du combat,de la trahison,c'est bien foutu.

Style et écriture: 3/5
Je ne connaissais pas cet auteur,mais il se débrouille et il y a pire que lui. Malgré tout quelques longueurs et fautes d'ortho/traduction.

Intêret fluffique: 3/5
On découvre un peu les villes de l'Empire,comment fonctionne les Répurgateurs.

Appréciation perso: 4/5
Franchement,j'ai aimé,ça change de certains romans je tire je tranche et le côté Sherlock Holmes n'est pas déplaisant.

Note totale: 13.5/20


Forum racial dédié à l'Adeptus Mechanicus
Mortarion

Mortarion
Primarque
Primarque

Messages : 4401
Age : 34

http://Mars-Omnissiah.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

La Marque du Chaos de James Wallis Empty Re: La Marque du Chaos de James Wallis

Message par Mortarion Jeu 27 Déc 2012 - 4:09

Je viens de terminer la Marque de l'Hérésie.

Scénario et mise en scène: 3.5/5
L'intrigue mystèrieuse se poursuit et se termine,un peu complexe à suivre,mais c'est pas plus mal,ça change du "tchak tchak t'es mort".

Style et écriture: 3.5/5
L'auteur gère bien,détaille sans se perdre. Mais sa description d'Huss et de Valten me laisse perplexe.

Intêret fluffique: 2/5
On aurait aimé découvrir un peu plus sur Huss,Valten,Karl Franz...
Par contre,j'ai appris un truc sur le Grand Theogoniste Volkmar Shocked

Appréciation perso: 5/5
J'ai beaucoup aimé ce dyptique,moi qui n'aime pas trop les romans Battle...
L'auteur dit qu'il devait y avoir 2 autres titres,qui sait...

Note totale: 14/20


Forum racial dédié à l'Adeptus Mechanicus
Mortarion

Mortarion
Primarque
Primarque

Messages : 4401
Age : 34

http://Mars-Omnissiah.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

La Marque du Chaos de James Wallis Empty Re: La Marque du Chaos de James Wallis

Message par Emperor Jeu 23 Jan 2014 - 14:34


J'ai lu les deux d'affilé.

Vraiment un excellent diptyque, et pour ceux qui sont restés sur leur faim à la fin du second tome, je suis entièrement d'accord... La suite était toute indiquée, et était prévue à la base...
L'auteur le dit lui-même à la fin du second tome. Il devait y avoir 4 livres sur Karl Hoche normalement : les deux là plus la Marque de la mutation et La marque de mort, qui devaient poursuivre et conclure l'histoire.
Mais James Wallis explique qu'il a trouvé un emploi qui lui prenait beaucoup de temps vers la fin de son travail d'écriture sur le second tome, et qu'il ne sentait pas d'écrire la suite avec aussi peu de temps disponible.
Vraiment dommage, parce qu'il explique globalement comment ça aurait dû se passer, et ça promettait vraiment d'être bon.  Neutral

Cela étant dit, on a ici deux excellents livres, vraiment atypiques par rapport aux autres romans Warhammer.
Pour une fois, on se suit ni un Chaoteux fini, ni un Impérial propre sur lui, ni même un Impérial qui devient Chaoteux, mais un individu extrêmement borderline, touché par le Chaos mais luttant néanmoins activement contre celui-ci.

Car Karl Hoche, à la base officier piquier Reiklander plus qu'honnête, est un jour souillé par le Chaos au contact d'un agent du mal.
Il devient dès lors un mutant, et porte la marque du Chaos sur lui, un "don" qui se présente sous la forme d'une bouche consciente sur son cou.
Il est dès lors un renégat de l'Empire, traqué par les répurgateurs et tout le tintouin.
Il choisit pourtant de continuer à lutter pour la survie de l'Empire, débusquant et détruisant les mutants et cultes qu'il croise.
Il use pour cela de la force incroyable que ses dons de mutant lui apporte, restant pragmatique mais se haïssant pour cela. Il sait qu'un jour il succombera totalement au Chaos et qu'il devra se tuer, ou demander à se faire tuer, mais avant il veut faire sa part et se venger de ce pouvoir qui l'a corrompu.

C'est vraiment tragique et réaliste, et on est ici très loin du manichéisme habituel des livres Warhammer.

La relation au Chaos est aussi superbement développée : manières d'être contaminé, état d'esprit, dons, évolution... On est très loin du cliché du revirement brutal dès la corruption mais plus dans le processus latent, à la manière d'un virus. C'est extrêmement bien présenté tout au long de ces deux livres, j'adore !

C'est également super réaliste. Devenu marginal de la société impériale dès sa mise au ban et sa traque par les répurgateurs, le héros ne sait tout simplement pas comment vivre au départ.
Il va dès lors s'intégrer, difficilement!, à une bande de mutants qui vivent en forêt, pour accumuler tout un tas d'informations : voir comment ils s'y prennent pour survivre, comment leur mutation est arrivée, etc... tout en les exécrant tout du long. Un pur pragmatique.
Une partie super intéressante qui nous apprend plus sur la vie de ces rebuts de l'humanité, dont beaucoup font semblant d'être des serviteurs du Chaos maléfiques pour jouer aux durs mais qui en fait n'y connaissent strictement rien. Ils sont vraiment décrit comme une catégorie sociale exclue plutôt que de réels serviteurs du mal, de pauvres bougres qui font plus pitié qu'autre chose.

L'auteur est un vrai génie, qui livre là une réelle analyse politique/sociale/religieuse/historique de l'Empire, saupoudré de multiples références à notre Histoire (superbe analogie entre les piquiers Suisse qui ont mis fin au règne de la cavalerie et les contingents de Tilée qui l'ont introduit dans le vieux monde), plutôt qu'une production de fantasy irréaliste et pour ados.

Pour ce qui est du fluff à proprement parler on est là aussi servi ! (surtout dans le second ouvrage)

Introduction de l'Untersuschung, une branche secrète de la Reiksguard visant à lutter contre les chaoteux à la manière des répurgateurs, mais en plus efficace.

Schisme religieux depuis la "mort" de Volkmar, avec des partisans du nouveau Grand Théogoniste, individu vénal, et les réfractaires à ce dernier, menés par Luthor Huss.

Suivi de la Croisade qui recherche la réincarnation de Sigmar à travers tout l'Empire depuis l'apparition de la comète à deux queues dans le ciel, menée par Luthor Huss.

Karl Hoche va d'ailleurs participer activement à celle-ci, malgré son statut de mutant.
Luthor Huss l'intègre d'ailleurs comme son bras droit, malgré le fait qu'il sache que c'est un mutant !!
C'est expliqué par le fait qu'il se fit aux actes des personnes avant tout, mais j'ai trouvé que la représentation de Huss par l'auteur était vraiment aussi borderline et limite à certains moments (Luthor limite en pleurs quand sa croisade se prend un mauvais coup...). Bon.
A côté de ça il est quand même le plus souvent représenté comme un prêtre de Sigmar hyper balaise, super charismatique et intransigeant, ce qui est dans la même veine que sa représentation par Chris Wraight dans le livre Luthor Huss.

Enfin, la réincarnation de Sigmar. Valten. Découvert par Huss et sa croisade à Lachenbad vers le milieu du second tome.
C'est la trame principale de l'histoire, car tout le monde cherche la réincarnation de Sigmar : les cultistes de Tzeench pour le corrompre, les cultistes de Khorne pour le sauver afin qu'il mène les armées de l'Empire dans le nord et qu'il y ait un bain de sang avec les armées d'Archaon, le Clergé/répurgateurs pour l'arrêter comme hérétique,...
Karl Hoche va jouer un grand rôle dans l'Histoire, et c'est vraiment lui qui va permettre à Valten de survivre et au final de rencontrer Karl Franz !

Bref, Valten.
Que dire...là encore réalisme, mais ça fout en l'air le mythe.  Sad
Karl se fait cette remarque quand il le voit : "Sigmar réincarné dans un péquenaud".
Tout est dit xD
Valten est vraiment un Dieu au combat mais est assez lent d'esprit, il parle vraiment comme un gueux et il a pas les dents hyper blanches...

Mon portrait en prend un coup.  Rolling Eyes 

Il se révélera par contre à la toute fin du livre comme la réincarnation de Sigmar, certifiée et approuvée, lorsque, après être arrivé devant le palais de l'Empereur à bord d'un tank à vapeur volé, oui rien que ça ^^, il ordonne à la Reiksguard de libérer le passage lorsqu'il doit rencontre l'Empereur à Altdorf, et que ceux-ci lui obéissent instinctivement malgré leurs ordres de barrer la route à quiconque.
Karl Hoche se souviendra d'ailleurs de ce moment toute sa vie.

Au final, deux super livres, vraiment, à mille lieues du genre Warhammer Fantasy auquel on est habitué, même si on a encore quelques éléments du scénario qui restent vraiment classiques, stéréotypés et parfois faciles.

Je regrette quand même que la suite n'arrive jamais, il y avait encore beaucoup à raconter, et on aurait enfin pu voir la confrontation entre l'Empire et les armées d'Archaon (même si ça arrive bientôt avec un autre auteur apparemment).

Enfin, l'auteur écrit vraiment bien, le style est agréable.

Allez, au diable l'avarice, c'est pas souvent qu'on a du livre Warhammer aussi mature,17,5/20 pour le lot !



La Marque du Chaos de James Wallis 439568inquisitor3
Emperor

Emperor
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 4732

Revenir en haut Aller en bas

La Marque du Chaos de James Wallis Empty Re: La Marque du Chaos de James Wallis

Message par uther33 Jeu 23 Jan 2014 - 14:43

J'ai lu ces 2 premiers tomes de l'ère "Bibliothèque interdite" ... ça fait longtemps mine de rien et j'avais aussi bien aimé ..

La lecture de ta critique a ravivé certains souvenirs et montrent que "Battle" peut être aussi passionnant: avec de l'intrigue, du combat et ... un scénario sérieux.


Haut Connétable Uther - Pour les Black Librarians ! Pour le Forum !


La Marque du Chaos de James Wallis Bannie10
Ce sont les vainqueurs qui écrivent l'histoire
uther33

uther33
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 5674
Age : 53
Localisation : Guyenne

Revenir en haut Aller en bas

La Marque du Chaos de James Wallis Empty Re: La Marque du Chaos de James Wallis

Message par BlooDrunk Jeu 23 Jan 2014 - 17:44

Grand merci pour cette longue critique!  plusun 

Emperor a écrit:
Pour une fois, on se suit ni un Chaoteux fini, ni un Impérial propre sur lui, ni même un Impérial qui devient Chaoteux, mais un individu extrêmement borderline, touché par le Chaos mais luttant néanmoins activement contre celui-ci.
J'adore ce genre d'approche!

D'ailleurs fluffiquement ça me fait beaucoup penser à l'état d'esprit des cultistes de Malal, des personnages remplis de haine, qui souvent ignorent même leur allégeance à cette entité et souhaitent juste se venger...

Pour info c'est du bon vieux archéo-fluff, Malal est un Dieu Mineur du Chaos, qui lutte par vengeance contre les autres Dieux, il rassemble d'ailleurs les exclus de toute sorte sous sa bannière, mutants et autres hommes bêtes sont donc des cultistes de choix... le chaos contre le chaos, le véritable Chaos quoi.
(pour en savoir plus, un excellent article ici !)

Emperor a écrit:
Je regrette quand même que la suite n'arrive jamais, il y avait encore beaucoup à raconter, et on aurait enfin pu voir la confrontation entre l'Empire et les armées d'Archaon (même si ça arrive bientôt avec un autre auteur apparemment).
 Shocked  ... je suis passé à coté de cette info! C'est de qui? C'est pour quand? Sous quel titre???


Bon, encore merci Emperor, j'en bave d'avance, maintenant il me les faut...  Twisted Evil


La Marque du Chaos de James Wallis 30k-le10
BlooDrunk

BlooDrunk
Modérateur
Modérateur

Messages : 9055
Age : 41
Localisation : Sarum 57

Revenir en haut Aller en bas

La Marque du Chaos de James Wallis Empty Re: La Marque du Chaos de James Wallis

Message par Nico. Jeu 23 Jan 2014 - 18:34

.. je suis passé à coté de cette info! C'est de qui? C'est pour quand? Sous quel titre???

Archaon: Everchosen de Rob Sanders.

Il est dans le planning VO 2014 dans les "en attente de dates".

J'avais posté l'artwork de la couverture le 22 Novembre et tu avais même répondu en 1er avec:

Archaon yabon! ça fait plaisir!

Syndrome de la mémoire courte ? Razz


Bref, le grand chef du Chaos va arriver au cours de l'année, reste juste à savoir quand.


Pour en revenir au sujet initial, cette série "La Marque ..." me parait très intéressante, dommage qu'il n'y ait pas les deux derniers tomes et surtout qu'ils ne soient pas réédités (j'ai horreur des vieux visuels BL ou BI).

Merci pour ton retour Emperor.

Smile


La Marque du Chaos de James Wallis 846747844195bannirenicoor4GRAND
Nico.

Nico.
Admin
Admin

Messages : 10404
Age : 33

Revenir en haut Aller en bas

La Marque du Chaos de James Wallis Empty Re: La Marque du Chaos de James Wallis

Message par BlooDrunk Jeu 23 Jan 2014 - 19:03

lol! Oui j'ai du oublier...

Merci pour les précisions.

ps: les "visuels" c'est pas le plus important je trouve, seul le contenu importe, "ne jamais juger un bouquin à sa couverture, mais plutôt après une bonne lecture". Et puis les livres BI avaient quand même pleins d'avantages: format, prix, qualité de la reliure, typo bien petite et pas énormes comme pour des livres pour enfants... bref je suis parfois nostalgique de toute cette période.

Pour une éventuelle ré-édition oui ça semble carrément improbable.


La Marque du Chaos de James Wallis 30k-le10
BlooDrunk

BlooDrunk
Modérateur
Modérateur

Messages : 9055
Age : 41
Localisation : Sarum 57

Revenir en haut Aller en bas

La Marque du Chaos de James Wallis Empty Re: La Marque du Chaos de James Wallis

Message par Emperor Ven 24 Jan 2014 - 10:31


BlooDrunk a écrit:D'ailleurs fluffiquement ça me fait beaucoup penser à l'état d'esprit des cultistes de Malal, des personnages remplis de haine, qui souvent ignorent même leur allégeance à cette entité et souhaitent juste se venger...

Ah oui c'est bien possible que l'auteur s'en soit inspiré (il a pioché beaucoup d'éléments de fluff un peu partout, y compris dans le JDR), même si pour Hoche ça semble être plus une démarche personnelle qu'une inféodation à une quelconque divinité.



Effectivement je parlais bien de ce prochain livre de Rob Sanders, même si je m'avance un peu je l'avoue.
On ne verra sûrement que les débuts du grand méchant sus-mentionné, avant son couronnement, le Conclave de la Lumière (qui a d'ailleurs lieu dans ce dyptique d'ailleurs, donc ça se passe quasi en même temps que la série L'ambassadeur Wink ) et la "Tempête du Chaos".



Pareil, je trouve les livres BI bien mieux. Pas de packaging ultra-commercial qui donne la gerbe, et perso je préfère ces "vieux visuels" justement, comme quoi.  Smile



La Marque du Chaos de James Wallis 439568inquisitor3
Emperor

Emperor
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 4732

Revenir en haut Aller en bas

La Marque du Chaos de James Wallis Empty Re: La Marque du Chaos de James Wallis

Message par Anton Narvaez Lun 25 Mai 2015 - 7:47

Dans ma razzia sur les vieux livres BI, je suis tombé sur La marque de l'hérésie de James Wallis.
N'ayant jamais entendu parler ni du livre ni de l'auteur, je me suis lancé dans une lecture sans à priori, en découverte totale...et quelle claque j'ai pris, un vrai chef d’œuvre!
Ayant lu en premier le second tome (et celui-ci étant de meilleur facture à mes yeux) ma review se concentrera en priorité sur ce dernier.

Scénario et mise en scène: 4,5/5
Karl Hoche, ancien soldat et surtout ancien membre de l'Untersuschung (Une sorte de police secrète qui lutte contre le Chaos, mais qui a été condamné par les répurgateurs pour Hérésie) se retrouve, suite aux intrigues d'un culte de Khorneux, ayant infiltré les plus hautes instances religieuses de l'Empire, recherché dans tout le Vieux Monde pour Hérésie et Mutation. En effet, ce complot à eux pour résultat que Hoche se soit vu affublé d'une mutation (Une bouche lui pousse dans le coup par exemple). Mais Karl, loin de rejoindre les Chaotiques n'a qu'une idée en tête, se venger!
Mais cet anciens membres des services secrets va dans sa croisade folle se retrouver plonger dans plusieurs complots et conflits d’intérêts entre différents cultes ou instances Impériales dans ces temps troublés....

Style et Écriture :4/5
Je ne connaissais pas Wallis, mais force est de constater qu'il a une sacré plume. Il nous créé un ambiance société secrète vraiment alléchante. Le livre est un savant mélange de Sherlock Holmes et de Ravenor transposé au Vieux Monde. En fin de livre, Wallis dit s’être inspiré du JDR L'ennemi Intérieur et ça se voit. Les mystères se succèdent, les complots se chevauchent. En sus, l'auteur décrit de vrais évènements qui pèsent dans l'histoire de l'Empire (J'en reparlerai section Fluff) et non pas quelques phénomènes sortis de nulle part. Enfin, la Psychologie des personnages est juste parfaite à mes yeux, Hoche notamment est vraiment intéressant.

Fluff : 4/5
Du Lourd!
L'histoire se déroule après la Mort de Volkmar face à Archaon (On sait ce qu'il en est), Le Nouveau grand Théogoniste étant très contesté, accusé de corruption entre autre, il doit de plus faire face à un souci de poids : Luthor Huss.
Ce dernier mène (un peu malgré lui) une croisade contre la corruption de l’Église, et recherche activement la réincarnation de Sigmar.
Outre cela, pas mal d'infos et de personnages sont cités dans ces temps qui précèdent de peu La Fin des Temps:

Spoiler:

Avis Personnel : 5/5
Sincèrement, un des meilleurs romans que j'ai pu lire sur le vieux Monde. C'est une ambiance enquêtes/complots vraiment génial. Surtout que de nombreux thème sont abordés, comme l'a dit @Emperor, POlitique, Religion, Société ect...
Les personnages sont solides, et il y a un petit coté Épique pas déplaisant.
Enfin, en fin de livre Wallis nous parle des deux suites prévus aux romans, mais qui ne verront pas le jour. C'est dommage, mais la démarche de l'auteur qui s'exprime sur ce qui aurait dut arrivé est une démarche qui me plait grandement.
Bref pour moi c'est un Must Have, une vrai pépite qui nous fait découvrir un autre Warhammer, plus proche des JDR.

Soit 17,5/20, et ça les vaut bien.
Je le conseil à tous les Fan du Monde Connu.
Anton Narvaez

Anton Narvaez
Sergent Space Marine
Sergent Space Marine

Messages : 667
Age : 33
Localisation : Savoie

Revenir en haut Aller en bas

La Marque du Chaos de James Wallis Empty Re: La Marque du Chaos de James Wallis

Message par Rhydysann Mar 26 Mai 2015 - 19:10

plusun un jour ils seront à moi, mais ce qui me freine c'est qu'il était censé avoir une suite, cela ne gâche pas la fin du tome 2? Ou les deux tomes peuvent êtres lus en voyant la fin, pas que la fin est censé être dans un autre tome pas sortie.(ouais ouais c'est confus je sais)
N'empêche sa donne envie.


La Marque du Chaos de James Wallis Playgw16
Rhydysann

Rhydysann
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1969
Age : 24
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

La Marque du Chaos de James Wallis Empty Re: La Marque du Chaos de James Wallis

Message par Anton Narvaez Mar 2 Juin 2015 - 16:41

Question pour le moins compliquée Rhydysann.
Personnellement je ne savais pas que la suite ne serait jamais publié en le lisant, donc j'ai un peu de mal à m'imaginer ce qu'il en aurait été si j'avais su (Réponse digne de la question Wink).

Après, l'histoire du Tome II est belle & bien terminée (Valten toussa toussa) mais il reste pas mal de choses en suspens.

Ensuite l'auteur nous donne des infos sur le pourquoi du comment il n'a pas écrit la fin, et surtout nous dévoile ce qu'elle aurait été... C'est à la fois sympathique de sa part et quelques peu frustrant...

Bref, je ne sais pas trop quoi te répondre, si ce n'est que les livres sont vraiment excellents !

Anton Narvaez

Anton Narvaez
Sergent Space Marine
Sergent Space Marine

Messages : 667
Age : 33
Localisation : Savoie

Revenir en haut Aller en bas

La Marque du Chaos de James Wallis Empty Re: La Marque du Chaos de James Wallis

Message par Rhydysann Jeu 20 Avr 2023 - 19:10

Fini cette vieillerie hier soir et effectivement c’est du très bon.
Il va être difficile de ne pas spoil le scénario tout en énonçant les qualités indéniables que comporte ce manuscrit. Mais j’ai normalement fait de mon mieux pour ne rien spoil.

Certifié sans spoil.
Bonne lecture.


La marque de la damnation


- Scénario et mise en scène = 4/5


Le lecteur suit Karl Hoche, un soldat ayant découvert un complot d’une envergure dantesque. À la suite de cela et diverses péripéties il finit par rejoindre l'Untersuschung, une division au sein de la Reksguard très spécifique qui s’occupe de la traque des cultes chaotiques. Bien évidemment notre héros va finir par avoir sa marque de damnation et connaître une mutation, légère mais tout de même une mutation durant l’une de ces missions. Et c’est tout ce que j’aborderai au niveau scénario par peur de trop spoil.
Ce qu’il faut retenir c’est que le scénario au premier abord peut paraître convenu mais que nenni. Si le roman commence de manière quasiment banal, l'auteur en a décidé autrement. Il n’hésite pas à faire une coupure brutale entre le début qui est très fantaisy banal et le reste.  

Cette première partie n’en reste pas inintéressante avec la découverte de cette section de la reiskguard peu banale qui ne comporte aucun soldat et qui se contente d’être le FBI ou la CIA de l’empereur. Avec mission d’espionnage, infiltration de sectes, compréhension et spécialiste du chaos, mage non assermenté par un collège de magie, etc... Une véritable petite inquisition Sigmarienne. Il prend d’ailleurs vraiment le temps d’introduire son histoire et son personnage sans se précipiter ce qui permet une attache émotionnelle plus rapide et poussée du héros et un intéressement accru au scénario.

Mais c’est vraiment la seconde partie très mono centré sur le personnage principal qui hausse vraiment le niveau. Plus que le scénario d’ailleurs c’est la vision qu’à l’auteur du monde de warhammer battle ainsi que la mise en place de son personnage principal qui fait l’intérêt de son roman.

Ainsi à un certain moment du roman on a des pauvres hommes et femmes mutants qui ne connaissent rien au Chaos qui se voit obligé de le vénérer et de s’exiler du reste de l’humanité. Qui ne cherche qu’à survivre, terrifié de leur futur.

Ou bien encore des chevaliers panthères préférant cacher un scandale d’une grande envergure en faisant disparaître les preuves ainsi que les innocents au courant au lieu de traquer des renégats.

WALLIS montre un univers très gris. Avec des têtes pensantes prenant des décisions politiques, froides et réfléchies. Des chaotiques, mutants, parfois totalement mauvais et vénérant en connaissance de cause les 4. Mais aussi d’autres qui tout l’inverse le font par défaut, que leur reste-t-il lorsque tout le monde leur a tourné le dos sauf les chaotiques. Ou bien encore des personnages dont surtout un d’une gentillesse extrême dénotent totalement avec le reste du roman.

Tous ces personnages secondaires ou non ayant leur caractéristique et façon de penser propre montre bien la qualité qu’à l’auteur de mettre en place un univers plus réaliste loin des personnages bateaux que l’on peut retrouver dans certains romans de la BL. D’ailleurs Wallis n’hésite pas à faire disparaître n’importe quel protagoniste de son histoire sans aucun état d’homme.

Et cela passe aussi par son héros principal qui connaît une très grosse évolution au cours du roman. Passant d’un petit gradé bas de front à moitié gueux (il sait lire et écrire quand même), plein de préjugé et de certitude à la découverte d’un tout nouvel univers, plus noir et mesuré. Puis au plongeon même du héros dans le désespoir (voir la folie) et la noirceur réelle de l’environnement dans lequel il évolue. Jusqu’à sa renaissance qui n’est pas réellement la révélation d’un grand héros tout beau tout propre.

Spoiler:

Le personnage d’ailleurs toujours très humain ne tue pas à tour de bras des centaines d’hommes, en fait il galère même la plupart du roman lorsque ces adversaires sont plus nombreux que lui, situation parfaitement normale. Il prend encaisse d’ailleurs pas mal durant tout le livre aussi bien physiquement que psychologiquement.

Et tout cela accompagné d’un très bon scénario permettant cette évolution et donnant de très belles scènes. Scènes qui sont une multitude mais chacune est utile au scénario ou bien encore représente un pan de la vie impérial moyen.

Tout est donc bien amené, notamment cette fin d’intrigue qui est allée à l’opposé de ce que je pensais et qui ne conclut pas par une grande bataille rangée insipide. Pourtant c’est presque comme si l’écrivain voulait nous y amener et prendre un brusque et rapide virage. Il le fait d’ailleurs plusieurs fois au cours du livre.

Une intrigue bien ficelée, avec ce dénouement que l’on apprend qu’à la toute fin et qui est très difficile à deviner.

Spoiler:

Malheureusement le roman souffre de quelques points négatifs comme ce complot qui peut paraître un peu bancal sur la fin

Spoiler:

Mais rien qui n’a vu gâché mon bonheur lors de la lecture de cette histoire.

Je conclurai cette partie en abordant le thème des combats. Eh oui car des combats il n’y en a presque pas pour ne pas dire pas du tout, pas de fin non plus en bataille rangée. Et ça change vraiment de l’habituel livre moyen se déroulant dans le vieux monde. Et pourtant magiquement le bouquin est bien plus intéressant que la majorité des lectures WHB et me donne à titre personnel plus envie de découvrir l’univers que d’autres plus catalogues. Comme quoi…


- Style et écriture = 5/5


C’est très bien écrit, voire trop bien pour de la BL à l’ancienne. Surement une des meilleures plumes que la maison d’édition a eues. Notamment dans l’humanisation de ses personnages qui atteint un niveau rarement atteint par les auteurs de la BL à l’exception de quelques-uns (Abnett me vient bien évidemment en tête mais aussi Harrisson plus récemment ou bien Wraight parfois).

Il est aussi très juste dans l’intégration de ces personnages dans l’histoire et dans la société impériale.
Par exemple, les nobles sont bien élevés et parlent bien. Les soldats de base sont des gueux faisant des blagues graveleuses. La dulcinée du héros est une fermière ne sachant ni lire ni écrire, le père du protagoniste devant le faire pour elle quand elle reçoit des lettres, etc…

Je n’ai pas décroché une seule fois de la lecture du bouquin happé par le scénario. Je n’ai jamais relevé la tête en me disant tiens ce dialogue est bizarre ou ne paraît pas réel.

Les scènes sont bien décrites et certaines sont d’une réelle beauté littéraire

Spoiler:

Tout s'enchaîne bien, peu voire pas de temps mort inutile. Une vraie réflexion philosophique aussi bien au sein du vieux monde mais qui peut aussi être reportée à notre univers réel. Univers réel légèrement critique dans le bouquin avec des sujets encore d’actualité avec par exemple le thème de l’isolement.

Ce qui est amusant c’est que je n’ai pas trouvé le style d’écriture aussi satisfaisant qu’un ADB ou bien un Fehervari. Mais c’est bien écrit et surtout intelligemment écrit.


- Intérêt fluffique = 4/5


Du fluff sur la Reisguard mais surtout le traitement des mutants et chaotiques au sein du vieux monde.

L’auteur apporte un point de vue frais et différent du mutant/chaotique profondément méchant habituel. Et juste pour cela la note et l’apport fluffique est très haute.

Du fluff sur la vie quotidienne impériale sinon.


- Appréciation personnelle = 4/5


Ironiquement, malgré toutes les qualités que j’ai cité objectivement, ce n'est pas le meilleur livre que j’ai lu. Certes la plume de l’auteur ainsi que son scénario différent et bien ficelé en fait indéniablement un bouquin du haut de panier (concernant WHB) mais à mes yeux pas l’un de mes préférés. D’où une note faible concernant mon appréciation personnelle.

Cela peut s’expliquer par une plume certes qualitative mais qui ne m’a pas totalement émerveillé. Je crois d’ailleurs que c’est ce style d’écriture qui en fait que je n’arrive pas à mettre ce roman sur un piédestal avec les meilleurs bouquins WHB, Le tome 2 de Malus Darkblade par exemple.

Bon après c’est à remettre en conditions, le bouquin a reçu la note de 17. Alors qu’en général je note les romans notés excellent à 16/20 max. Le 17 étant réservé au haut de panier et le 18 à mes lectures préférées.

D’ailleurs je parle peu voire pas du tout des défauts du roman et pourtant il y en a mais le style efficace d’écriture ainsi que tous les points forts du roman parviennent aisément à les gommer.

Un très bon livre de la vieille époque de la BI. Et un roman qui me rappelle que le monde qui fut avait encore tant à être explorer au niveau littéraire (mais aussi au niveau figurine mais c’est un autre sujet déjà abordé des milliers de fois) avant sa destruction au profit d’AOS.

Note excellent que je vous enjoins à lire amateur du vieux monde en tous genres.


- Note globale = Total des points 17/20


Je lirai la suite mais pas maintenant. J’ai envie de lire autre chose que du Warhammer et puis j’ai le second tome de Gilead à lire pour ma croisade littéraire du vieux monde. J’en suis à une centaine de pages mais quelle purge ! Je n’arrête pas de m’endormir en le lisant…


Dernière édition par Rhydysann le Ven 5 Mai 2023 - 15:19, édité 1 fois


La Marque du Chaos de James Wallis Playgw16
Rhydysann

Rhydysann
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1969
Age : 24
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

La Marque du Chaos de James Wallis Empty Re: La Marque du Chaos de James Wallis

Message par Rhydysann Ven 5 Mai 2023 - 15:19

Bon finalement la suite. Je n'ai pas pu m'en empêcher.

Certifié sans spoil.
Bonne lecture.


La marque de l'hérésie

- Scénario et mise en scène = 4/5


Le scénario reprend quelques mois (6 pour être précis) après le précédent tome. Et Karl Hoche n’a pas chômé durant tout ce temps car il n’a eu de cesse de traquer les mutants et autres joyeuseté chaotique passant à sa portée. Mais voilà il réussit enfin à contacter un membre de son ancienne organisation Untersuchung qui va la renvoyer vers de nouveaux commanditaires ayant besoin de ces talents.

Malheureusement pour lui plusieurs choses vont aller à son encontre, premièrement trois répurgateurs déjà rencontrés par notre héros vont être envoyés par sœur Karin qui est devenu soeur afin de le traquer. Deuxièmement l’organisation qu’il compte rejoindre est entourée de mystère, troisièmement les frères à la cape trainent dans les parages ce qui est toujours annonciateur de complot à grande envergure.


Cela étant après une rencontre fortuite avec un prêtre itinérant Hoche va décider de rejoindre une croisade et pas des moindres celle de Luthor Huss alors à la recherche de Valten, alias la réincarnation de Sigmar.

Et je n’en dirai pas plus pour vous laisser le plaisir de la découverte.

Le scénario est dans la même veine que le précédent si ce n’est un poil meilleur. Tout s'enchaîne bien, avec une bonne logique.

Les scènes sont bonnes, les personnages toujours aussi bien écrits.

L’auteur continue de rentrer dans l’intimité du vieux monde en traitant plus profondément le monde des répurgateurs ainsi que des sectes chaotiques mais aussi et surtout en incorporant dans son histoire deux des plus grands héros de l’Empire et de la période de schisme religieux de Huss.

La vision que donne l’écrivain de Huss est d’ailleurs très terre à terre loin des grandiloquentes habituelles de GW. Pareil la croisade l’accompagnant est si bien composé de fanatique est elle aussi loin d’être la force indomptable de fanatisme que des auteurs habituels nous auraient proposé. Ainsi Huss est entouré de péquenauds et nécessiteux et se les trimballer non car il les a amenés à lui mais car ces derniers se sont eux-mêmes amenées au prêtre.

Vous l’aurez compris j’ai beaucoup mais beaucoup aime la vision que nous a donnée Wallis d’Huss avec ce prêtre qui n’a jamais voulu de cette croisade qui a un certain moment et à deux doigts de s’effondrer et pourtant par moments l’on retrouve l’homme vertueux que nous peignent les codex, la force brute qui en dégage.

Pareil pour Valten qui lui est représenté comme un gueux qui parfois ne dégage rien de spécial si ce n’est une force quasi surhumaine et parfois au contraire il dégage quelque chose de grand. Le personnage est d’ailleurs au contraire de Huss souvent laissé en arrière-plan et pourtant à un moment du roman le héros comprend qui oui, cet homme est spécial.

Spoiler:

Le reste de l’histoire est parsemé d’une multitude de personnages et complots en tous genres qui laisse toujours un doute sur ce que la suite va amener ou comment le roman va se terminer.

La fin est bien amenée et non rush, quoique presque trop conventionnelle je me serai attendu à quelque chose d'autres mais reste en soi satisfaisant.


- Style et écriture = 5/5


Au risque de me répéter, l'auteur a un style très bon auquel j’adhère particulièrement. Comme le premier roman que ce soient ces personnages, ces mises en scène ou bien encore ces dialogues, tout est d’une rare justesse pour un livre de la BL, et encore plus pour des romans du monde qui fut.
Certains auteurs après des années de service n’ont encore jamais atteint ce degré d’écriture…

J’ai notamment particulièrement apprécié les dialogues avec les frères à la cape et les échanges d’information qui sont des petites pépites.

Et l’un des points qui me font dire que oui l’auteur est bien talentueux c’est dans l’écriture de cette suite qui reprend certaines thème ou personnage à peine abordées. Tout ce qui a été écrit dans le livre un l’a été fait pour une bonne raison, tel un Abnett avec ces fantômes de Gaunt par exemple.

Comme ces trois répurgateurs qui étaient à peine des personnages secondaires lors du premier roman et passe alors en personnage de premier plan. Sœur Karin qui revient totalement et qui a radicalement changé tout comme le héros qui s’est passablement endurcie. Les frères à la cape toujours à rôder dans le coin, etc…

Un travail de recherche a aussi été fait, notamment sur l'utilisation des armes comme ce passage sur l'utilité des piques qui casse totalement l'action en cours d'une superbe manière.


- Intérêt fluffique = 4/5



Pas mal de fluff aux finales. Notamment sur Valten et Huss vous vous en doutez mais surtout sur la période trouble précédant le retour de Volkmar et la présentation de Valten à l’empereur. Vous vous en doutez juste pour cela il y a beaucoup de fluff.


- Appréciation personnelle = 5/5



Bon il est très frustrant de savoir que ce roman ne connaîtra pas de suite. L’auteur l’explique à la fin de son roman et s’adresse notamment au public français et j’ai beaucoup aimé le geste. Mais c’est tout de même très frustrant que la BL n’a pas réussi à garder un auteur de cette qualité pour recruter d’autres plus questionnables.

Sinon l’une des meilleures séries WHB que j’ai pu lire en VF, qui aurait pu devenir surement l’une des meilleurs tout court tel un malus darkblade si suite et fin il y avait.

Je vous enjoins, si fan de du vieux monde, à vraiment lire cette pépite qui m’a l’air d’être bien trop méconnu.


- Note globale = Total des points 18/20



Note globale de la série= Total des points 18/20


La Marque du Chaos de James Wallis Playgw16
Rhydysann

Rhydysann
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1969
Age : 24
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

La Marque du Chaos de James Wallis Empty Re: La Marque du Chaos de James Wallis

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum