Eisenhorn T3 : Héréticus de Dan Abnett

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre appréciation globale du roman :

78% 78% 
[ 7 ]
22% 22% 
[ 2 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 9

Eisenhorn T3 : Héréticus de Dan Abnett

Message par uther33 le Mer 8 Mai 2013 - 8:50

Le 21 juin 2013 prochain sortira le 3ème tome de la de la Trilogie Eisenhorn, intitulé Héréticus. Cette réédition de la Black Library France sera au nouveau format semi-poche pour un prix de 14 €.

Présentation :


==> EISENHORN T3 : HERETICUS de Dan Abnett

La pensée engendre l’hérésie – l’hérésie appelle le châtiment. A travers d'innombrables mondes, l'inquisition mène une guerre secrète contre les plus infâmes des ennemis de l'humanité - les xénos, les hérétiques et les mutants. Lorsqu'un affrontement contre l'un de ses plus anciens adversaires tourne au massacre, l'inquisiteur Eisenhorn se voit contraint de prendre de terribles mesures pour sauver la vie de ses compagnons en même temps que la sienne. Mais jusqu'à quel point un homme peut-il négocier avec le Chaos avant d'être métamorphosé en ce qu'il a juré de détruire ?


Juin 2013 • 129 x 198, 416 pages, Tranche 26mm • ISBN 9781780301358

- Ci-dessous la couverture de ce roman chez Black Library France.


- Ci-dessous la couverture originale de la première édition de ce roman chez Bibliothèque Interdite.



logo1 abnett2



Dernière édition par uther33 le Ven 7 Juin 2013 - 10:19, édité 1 fois


Haut Connétable Uther - Pour les Black Librarians ! Pour le Forum !



Ce sont les vainqueurs qui écrivent l'histoire
avatar

uther33
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 5674
Age : 47
Localisation : Guyenne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eisenhorn T3 : Héréticus de Dan Abnett

Message par Magnifique le Mer 8 Mai 2013 - 16:44

Superbe fin de trilogie qui laisse une large place à l'imagination.

Vivement le retour au côté de Ravnor^^
avatar

Magnifique
Space Marine
Space Marine

Messages : 397
Age : 37
Localisation : Charente

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eisenhorn T3 : Héréticus de Dan Abnett

Message par tioelscorpio le Mer 8 Mai 2013 - 20:35

Je me prendrais peut être la trilogie en ebooks mais ça à l'air intéressant en tout cas, un omnibus est prévu ou pas encore ?


konrad "Je suis le Night Haunter et je sais ce que vous avez prévu pour moi."
angron "Du sang pour Horus"
avatar

tioelscorpio
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1689
Age : 22
Localisation : Vers Nice

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eisenhorn T3 : Héréticus de Dan Abnett

Message par Nico. le Mer 8 Mai 2013 - 22:31

L'omnibus prévu pour Octobre 2012 devrait surement débarquer en 2014...


avatar

Nico.
Admin
Admin

Messages : 8317
Age : 28
Localisation : Perugia

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eisenhorn T3 : Héréticus de Dan Abnett

Message par tioelscorpio le Jeu 9 Mai 2013 - 7:49

Ok merci pour l'info Nico. Au moins en 2014 j'aurais de la lecture.


konrad "Je suis le Night Haunter et je sais ce que vous avez prévu pour moi."
angron "Du sang pour Horus"
avatar

tioelscorpio
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1689
Age : 22
Localisation : Vers Nice

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eisenhorn T3 : Héréticus de Dan Abnett

Message par uther33 le Ven 7 Juin 2013 - 10:24

MàJ pour la couverture Very Happy


Haut Connétable Uther - Pour les Black Librarians ! Pour le Forum !



Ce sont les vainqueurs qui écrivent l'histoire
avatar

uther33
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 5674
Age : 47
Localisation : Guyenne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eisenhorn T3 : Héréticus de Dan Abnett

Message par PetitPierre le Mer 15 Juil 2015 - 14:35

Je reprends le flambeau de l’inquisition pour faire ma dernière critique au sujet de notre amis Gregor Eisenhorn.
Cela y est, j’ai terminé le dernier tome de la série qui conclut cette trilogie. Cela fait toujours quelque chose de refermer le livre après avoir passé autant de temps avec ses protagonistes.
Alors, je ne vais essayer de faire mieux que ma critique du T2.

Scénario et mise en scène: 3/5.
D’un point de vue de la narration, c’est toujours rondement mené par notre ami Abnett. Nous retrouvons iciEisenhorn peinard en train de présider un tribunal de l’Inquisition, lorsque l’histoire démarre pleine balle avec une péripétie que l’on n’attendait pas. En effet, Gregor quitte le tribunal pour aller « débusquer » un vieil hérétique de seconde zone, Fayde Thurring, meurtrier de son ami et pilote Midas Betancor. Au passage, c’est aussi l’occasion de revoir la petite Médéa Betancor, fille du défunt, qui négocie avec virulence avec Eisenhorn, le droit d’être là pour l’exécution finale.

On sent déjà que notre vieux Gregor n’est plus aussi souple qu’avant et que cette vengeance n’augure rien de bon. Cette recherche de l’hérétique est le point de non-retour que va franchir Grégor pour sauver toute sa tribu.
Attention, gros spoil:
Afin de vaincre un titan Warlord dirigé par l’hérétique, il devra faire appel à Cherubael, le possédé qu’il a enchaîné à la fin du T2. Pour y parvenir, il aura dû sacrifier lors du rituel un confrère  et toute la scène a été vue par plusieurs de ses acolytes, ce qui va ébranler leurs certitudes vis-à-vis de leur patron. Et Alizebeth Bequin se retrouve dans le coma à la suite d’une grosse utilisation de ses pouvoirs face au titan corrompu.
Cette partie est vraiment puissante, on ne sent pas le truc venir et boom sur la tronche. Cela fait balaise de voir le puritain devenir radical à ce point.

De retour de cette affaire glauque, Eisenhorn voit toutes ses ressources, ainsi que toutes ses bases opérationnelles et tous ces acolytes attaqués simultanément sur tous les mondes par l’ennemi de longue Date, Pontius Claw. Même le Discollegium a pété ! Ce n’est clairement pas le passage que j’ai préféré, j’ai trouvé tout cela très brouillon, et cela est sûrement volontaire pour nous mettre dans le même état d’esprit que le héros, mais cela n’a pas pris sur soi. Autant l’attaque géante pendant le défilé du T m’a carrément plu, autant là, je n’ai pas hyper accroché.
S’ensuit une très longue enquête qui se passe entre essayer de fuir ses ennemis,  l’inquisition qui le traque et enfin pour arriver à l’affrontement final avec Pontius.

Eisenhorn se retrouve à bosser avec Ravenor, qui lui aussi est un peu borderline avec ses alliés (à vous de lire) et une ancienne amante, Crezia Bershilde, médecin au demeurant. À eux tous ils retrouvent la piste de Pontius qui essaie de récupérer un très gros artefact pour, je ne sais déjà plus quoi. Un truc d’un dieu ancien pour assouvir sa domination du monde ou un truc du genre. Donc oui vous l’aurez senti, ce n’est clairement pas le meilleur scénario de la saga. Dommage, je trouve de terminer avec un truc aussi « bateau ». Bon, il ne faut pas non plus cracher, c’est bien amené, tout cela, mais, pour une série de ce niveau, j’ai trouvé facile le coup de l’artefact antédiluvien de domination planétaire.  
Spoiler:
Par contre, voir Einsehorn utiliser à sa guise Cherubael, c’est assez cool. Car là on se dit c’est bon, il est carrément radical pour donner des ordres et se balader avec les possédés comme si c’était son acolyte. Et ça fait carrément gagner en puissance de feu, car c'est pas un rigolo le démon !

Un truc est vraiment classe, c’est qu’Eisehorn se prend gave la tête avec son pote de l’Arbites, Fishig. Celui-ci ne supporte pas ce qu’est devenu Einstein et va jusqu’à le dénoncer à l’inquisition en espérant sa rédemption.  On voit donc revenir au-devant de la scène, l’inquisiteur Osma ennemi juré d’Eisenhorn. L’affrontement de ces deux-là est assez cool. Ce qui advient de Fish est juste très très bon aussi. Je vous laisse le lire, c’est vraiment de très mauvais goût Smile
Et vous lirez, mais j’ai trouvé la scène où se déroule l’action finale vraiment zarbi. Pas du tout aussi bien réussi que le monde à géométrie inexplicable du T1.
Et la chute ... mouai, vraiment un peu déçu par la fin en fait. Trop vite expédié, trop de questions en suspend... peut-être avons-nous des réponses dans les ebooks ou audio qui vont avec, mais en VF, pas d’chance?

Style et écriture: 5/5

Par contre, là c’est toujours si bon. Abnett manie toujours aussi bien le suspense et vous pouvez reprendre ce que j’ai déjà dit pour les 2 précédents tomes, et remettre ici. C’est toujours si bon, aussi bien écrit, fluide et agréable. Ni trop pompeux ni trop speed, ni trop descriptif, juste bon. Vraiment, c’est talentueux. Et vu que ça à fait le ménage dans la team, il y a moins de perso à intervenir, donc, je suis moins perdu Smile
Ah oui, un truc vraiment sympa, c’est l’usure d’Einsehorn. Du début du roman jusqu’à la fin, il ne fait que diminuer physiquement et psychiquement. Il souffre et prend banane sur banane. Cela cogne dans l’esprit et dans la chair. Po vieux, il encaisse. Et lors du combat final, et Ba, c’est chaude patate pour lui. C’est vraiment fort d’avoir réussi à balader un homme diminué comme ça sur tout un tome et d’avoir réussi à en jouer.

Intérêt fluffique: 5/5

Alors alors, que peut-on bien apprendre de plus après 2 tomes déjà très riches en péripétie ... et bien pas mal de choses en effet. On suit. Eisehnorn qui est en fuite. Ce qui veut dire que comme toute personne en cavale, il doit se démerder. On le voit donc louer un speeder, prendre le train, aller chez des gens, se planquer, rentrer au bistrot, déambuler dans les rues des ruches, et c’est génial. Pour le MJ de 40 JDR que je suis, cela a été un régale tout ce petit fluff d’ambiance. C’est sûr, on n’apprend pas grand-chose sur l’inquisition ou l’avenir de l’univers, mais par contre, tout ce fluo quotidien, c’est génial. Les types qui bossent dans le train, les passants, tout ce petit monde qui semble vivre peinard sous la lourde main de fer de l’Imperium ! Ha l’empereur, protège si bien.

Ha si, étant donné que Eisenhorn vire Radicale on apprend un peu plus sur la démonologie, les rituels, le warp ...et moi j’aime bien ça.

Donc oui, un tome moins grandiloquent sur le fluff, mais au combien précis dans le vocabulaire et les descriptions, ce qui permet une mise en ambiance à la mode 40k parfaite.

Appréciation perso: 3/5

Alors, je ne sais pas comment trop réagir. Pas évident, de noter, car j’ai quand même énormément apprécié l’histoire, mais j’ai quand même trouvé certains raccourcis faciles et certaines péripéties un peu brouillonnes.
Cependant, dans son ensemble, cette œuvre est vraiment super classe, mais si l'on reste centré sur ce tome, je trouve que pour un finish, il manque de punch. Cela s’essouffle un peu. C’est toujours très bon, mais on rentre dans des schémas classiques et des manières de faire qui sont vus et revus. Peut-être que l’on s’est un peu trop habitué après les tomes précédents.
Donc pour conclure ce tome si je métrais la note de 16/20 en votant BON.
Désolé pour les grands fans, mais ce tome ne mérite pas, je trouve le Excellent. Il est un poil gaché par quelques simplicité et un léger relâchement de l'auteur. Dommage, c’était pas loin.

Ca reste quand même du tres grand niveau, et vous pouvez foncer tête baissée pour prendre du bon temps

Alors et encore merci d'avoir pri le temps de lire le pavé, et merci à Bloodrunk qui m'a bien bossté pour lire cette série (que j'ai galeré à trouver en plus)

Biz, et @ une prochaine critique


_______________________________________________
Le progrès technique est comme une hache qu'on aurait mis dans les mains d'un psychopathe.
- Albert Einstein -

- Pierre Forge Tranquille, c'est sur ma page FB pour voir MON TRAVAIL
- Ou sur le Web chez Pierre Forge Tranquille
avatar

PetitPierre
Maitre de chapitre
Maitre de chapitre

Messages : 2366
Age : 34
Localisation : Angers

https://www.facebook.com/laforgetranquille/photos/?tab=albums

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eisenhorn T3 : Héréticus de Dan Abnett

Message par BlooDrunk le Mer 15 Juil 2015 - 15:29

plusun pour ta belle critique Pierre!
Content que ces aventures t'aient plus, même si tu semble avoir moins apprécié ce T3.

Voilà, tu n'as plus qu'à foncer sur la trilogie Ravenor, très bien aussi dans le genre.
(et plus tard la trilogie finale sur Bequin, qui met en scène la confrontation entre le Maître et l'Apprenti, mais là il faudra attendre encore deux tomes en vf)


Dernière édition par BlooDrunk le Mer 15 Juil 2015 - 19:09, édité 1 fois


avatar

BlooDrunk
Modérateur
Modérateur

Messages : 8334
Age : 36
Localisation : Sarum

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eisenhorn T3 : Héréticus de Dan Abnett

Message par Emperor le Mer 15 Juil 2015 - 18:54


Désolé pour les grands fans, mais ce tome ne mérite pas, je trouve le Excellent.

Tu n'as pas à être désolé t'inquiètes, chacun ses préférences. Perso pour moi c'est le tome 2 le plus faible de la série. Wink

Et puis il faut dire aussi que chaque lecture s'inscrit dans une temporalité, ce qui influe sur l'appréciation. Perso, Eisenhorn a été l'une de mes premières lectures 40k (genre dans les 5-6 premiers que j'ai lu) et le scénario était "unique/novateur" pour l'époque, donc je n'ai pas du tout eu ce sentiment de déjà vu que tu sembles avoir rencontré. Il est probable que je le trouverais un peu moins bon si je devais le découvrir maintenant, après des dizaines et des dizaines de lectures 40k et de non moins nombreux synopsis à base d'artefacts machin bidules cheatos :p

En tout cas, j'attends maintenant tes critiques des Ravenor et de Paria avec intérêt. Smile




avatar

Emperor
Primarque
Primarque

Messages : 4251

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eisenhorn T3 : Héréticus de Dan Abnett

Message par PetitPierre le Mer 15 Juil 2015 - 22:08

Emperor a écrit:En tout cas, j'attends maintenant tes critiques des Ravenor et de Paria avec intérêt. Smile

et ba, rien que ca Smile

Pour en revenir a cette histoire d’appréciation, c'est délicat à expliquer. J'ai quand même adoré ce tome, ainsi que toute la série.

Et même si j'ai lu des tonnes de bouquin fantastique ou futuriste, à base d’artefacts, j'ai trouvé dommage qu'Abnett tombe dans le travers de la simplicité. En plus, c'est quand même hyper farfelu, et j'ai trouvé ca un poil trop classique.
En 40k c'est pour moi assez nouveau, je n'ai pas votre expérience, mais c'est de manière générale,
Spoiler:
le coup du grand méchant qui monte une organisation interplanétaire pour aller chercher un super bouquin chaotique qui ensuite va l'aider a rentrer dans une tombe d'un dieu mort pour y dérober l'artefact topgrosbill ... vraiment, c'est dommage.

Ca reste tout de même une foutue bonne série, et c'est vraiment pour chipoter que j'ai mis Bon et non pas Excellent. Et bien oui, je deviens peut être plus pointilleux avec le temps.

En tout cas, vous allez devoir attendre un peu, la je suis dans Mechanicum. J’avais envie de retourner en 30k un petit peu. a me laisse le temps de me procurer les Ravenor Smile

Et puis, il y a eu beaucoup de vote Excellent, ca aurait été cool d'avoir d'autre revieuw, pas de courageux ???

Allé, et encore merci de vos retours. Ca à pas été simple à écrire comme critique, promis.


_______________________________________________
Le progrès technique est comme une hache qu'on aurait mis dans les mains d'un psychopathe.
- Albert Einstein -

- Pierre Forge Tranquille, c'est sur ma page FB pour voir MON TRAVAIL
- Ou sur le Web chez Pierre Forge Tranquille
avatar

PetitPierre
Maitre de chapitre
Maitre de chapitre

Messages : 2366
Age : 34
Localisation : Angers

https://www.facebook.com/laforgetranquille/photos/?tab=albums

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eisenhorn T3 : Héréticus de Dan Abnett

Message par Emperor le Jeu 16 Juil 2015 - 18:25


Ouais, je trouve toujours intéressant de voir les critiques de personnes qui peuvent avoir encore un regard neuf sur ce genre de séries antédiluviennes. Smile

En ce qui concerne ce genre d'artefact, c'est le prétexte un peu bateau qui revient bien trop souvent dans les histoires 40k ouais. Mais après, ce type de ficelle a beau justifier tout le scénario, il n'a pourtant quasiment jamais aucune incidence avant les 30 dernières pages. Au final, le plus important reste quand même la manière d'enchaîner et de décrire tout ce qui se passe tout au long du livre, ce en quoi Abnett excelle ici je trouve.

Et perso j'ai bien aimé l'assaut sur la baraque de Greg' sur Gudrun, une situation haletante et interminable (dans le bon sens), et où tu te surprends à faire le décompte des ennemis down et à le comparer avec les estimations du 'Kisiteur un peu plus tôt. Une de mes scènes préférées perso. Cool




avatar

Emperor
Primarque
Primarque

Messages : 4251

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eisenhorn T3 : Héréticus de Dan Abnett

Message par PetitPierre le Ven 17 Juil 2015 - 7:15

Emperor a écrit:
Mais après, ce type de ficelle a beau justifier tout le scénario, il n'a pourtant quasiment jamais aucune incidence avant les 30 dernières pages.

Justement, c'est ce que je reproche un peu sur ce coup. Ca tombe comme ca. mais bon, ca ne gache pas trop le reste.
Et c'est clair que Abnett est tres doué sur cette série pour mener le récit. la on est sur la même longueur d'onde.

Moi ma scène préféré, c'est juste apres l'attaque de la maison, la fuite en "avion" dans la foret, poursuivit par les speeders armées de Bolter Lourd ! Cette scène de combat en sous bois, est sacrément bien menée. Quand tu commences a mentalement essayer de te représenter en 3D qui est ou avec les distance est tout et tout, c'est que c'est du bon.

Mais ma scène préférée de toute la série, ca restera l'attaque géante lors du défilé de la victoire du T2 ... phénoménale cette description.


_______________________________________________
Le progrès technique est comme une hache qu'on aurait mis dans les mains d'un psychopathe.
- Albert Einstein -

- Pierre Forge Tranquille, c'est sur ma page FB pour voir MON TRAVAIL
- Ou sur le Web chez Pierre Forge Tranquille
avatar

PetitPierre
Maitre de chapitre
Maitre de chapitre

Messages : 2366
Age : 34
Localisation : Angers

https://www.facebook.com/laforgetranquille/photos/?tab=albums

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eisenhorn T3 : Héréticus de Dan Abnett

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum