Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-25%
Le deal à ne pas rater :
-25% Figurines Funko – Calendrier d’Avent Harry Potter 2022
18 € 24 €
Voir le deal

Pénitente de Dan Abnett

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

VOTRE APPRÉCIATION GLOBALE DU ROMAN:

Pénitente de Dan Abnett I_vote_lcap25%Pénitente de Dan Abnett I_vote_rcap 25% 
[ 1 ]
Pénitente de Dan Abnett I_vote_lcap75%Pénitente de Dan Abnett I_vote_rcap 75% 
[ 3 ]
Pénitente de Dan Abnett I_vote_lcap0%Pénitente de Dan Abnett I_vote_rcap 0% 
[ 0 ]
Pénitente de Dan Abnett I_vote_lcap0%Pénitente de Dan Abnett I_vote_rcap 0% 
[ 0 ]
Pénitente de Dan Abnett I_vote_lcap0%Pénitente de Dan Abnett I_vote_rcap 0% 
[ 0 ]
Pénitente de Dan Abnett I_vote_lcap0%Pénitente de Dan Abnett I_vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 4
 
 

Pénitente de Dan Abnett Empty Pénitente de Dan Abnett

Message par Nico. Mar 16 Mar 2021 - 15:53

Deuxième tome de la trilogie Bequin, suite des aventures d'Eisenhorn et Ravenor.

Présentation:




==> Pénitente Semi Poche

Dans la mystérieuse cité de Reine-Mab, les forces de la lumière et des ténèbres se disputent âprement la vérité. Les agents dévoués de la Sainte Inquisition affrontent leurs obscurs antagonistes, les infâmes Cognitae, pour percer le secret de l'identité du tout-puissant Roi en Jaune. La paria Alizebeth Bequin se retrouve prise entre deux feux. Va-t-elle prendre fait et cause pour l'Inquisition, ou pour les Cognitae qui l'ont élevée? Et si elle choisit l'Inquisition, se joindra-t-elle au sage mais implacable Ravenor, ou à son rival Eisenhorn, déclaré hérétique? Bequin doit soutenir l'assaut des anges comme des démons, et même des monstrueux guerriers des Légions Renégates, pour décrypter la plus grande énigme de sa vie.


Les personnages immensément appréciés que sont Eisenhorn et Ravenor reviennent, en tant qu'adversaires implacables, dans un roman tout en mystères ésotériques, intrigue macabre et action débridé, où la révélation d'une identité véritable implique des morts… voire de faire trembler l'Imperium sur ses bases.

350 pages • Mars 2021 • ISBN 9781780306452 • Illustration de ?


Pénitente de Dan Abnett Blpro161


Critiques du topic VO par Crabouyator et Nebulion:

Crabouyator:

Nebulion:



logo2


Pénitente de Dan Abnett 846747844195bannirenicoor4GRAND
Nico.

Nico.
Admin
Admin

Messages : 10201
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Pénitente de Dan Abnett Empty Re: Pénitente de Dan Abnett

Message par Piruxe Jeu 8 Avr 2021 - 22:00

Le livre a été absorbé par mon esprit comme un c'tan absorbe l'énergie d'une étoile.
Malgré quelques incohérences, j'ai énormément apprécié le fruit du travail de Abnett, le défaut majeur étant que comme toujours avec cet auteur qu'on va attendre des plombes pour la suite.

Encore une fois, l'Abnett nous présente un roman avec des scènes incroyable, une ambiance de fou furieux (tellement que, dans certains cas comme l'a dit Nebulion, ça "casse" des révélations) mais bon, ça arrive très très très rarement, les seuls moments où j'ai été en PLS étant les incohérences avec l'univers 40k qui peuvent s'expliquer, mais qui restes obscènes.

Spoiler Moyen:

Juste avant de passer à la note, je précise que si vous n'avez pas relu le tome 1, ce n'est pas grave, l'auteur fait pleins de rappels.

Notation :

- Style et écriture : 5/5

Comme dit dessus, c'est un roman qui se mange ! C'est bien simple : je n'ai jamais lu de roman 40k aussi vite, et j'en ai lu ! C'est pour ça que je lui met 5/5, après, ça reste Abnett, c'est du très haut niveau, note spéciale la description du ressenti de Beta sur certaines scènes.
Spoiler Mineur:

- Intérêt fluff : 6/5

Normalement, je ne lis pas un roman d'Abnett pour le fluff, parce qu'on sait qu'il part parfois loin. Mais là y a eu un complot. Une sombre manigance avec la Black Library pour nous BAISER, si vous achetez ce roman, vous êtes obligé de lire la suite. Le problème étant qu'elle n'est pas disponible et pour cela, je maudis trois fois Abnett d'avoir mis autant de lore (parfois un peu incomplet).

Il nous fait des liens avec l'hérésie d'horus, puis il nous met sur des fausses pistes en mode "essaye de deviner" et là boom, il te relit ça avec plein de factions... Au début, on ne voit pas, et pourtant, il le dit :
Il se passe un truc qui impactera la galaxie, et même si on ne sait pas quoi exactement encore, vu tout ce qui se passe, on ne peut pas dire le contraire.

Petite théorie spoilante:




Piruxe
Scout
Scout

Messages : 11

Revenir en haut Aller en bas

Pénitente de Dan Abnett Empty Re: Pénitente de Dan Abnett

Message par - Ghost of Arkio - Dim 11 Avr 2021 - 14:38

+1 pour la review courte et concise, et sans spoiler majeur ! Very Happy (vu que je n'hésite jamais à me spoiler un bouquin de 40k)

Et oui, vraiment dommage ces bugs du cerveau pour une ponte comme Abnett
Encore plus pour LE spécialiste des romans de l'inquisition... et dire que Gouldingue les relit avant publication..

Mais si le reste le vaut, c'est vraiment chouette que le genre Ravenor / Enforcer fasse son retour
- Ghost of Arkio -

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 11134

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

Pénitente de Dan Abnett Empty Re: Pénitente de Dan Abnett

Message par Anton Narvaez Jeu 15 Avr 2021 - 4:04

+1 pour la review de ce roman qui ne laissera pas indifférent et qui ne fera certainement pas l'unanimité comme paria en son temps.

Juste un petit rappel fluff avant les théories les plus farfelues, Eisenhorn et Ravenor ne sont pas contemporains de la M41.99999
Leurs aventures (comme les croisades de Sabbat) sont dans le passé, M41.400 pour Ravenor (et donc bien avant la 13eme croisade noire).
Anton Narvaez

Anton Narvaez
Sergent Space Marine
Sergent Space Marine

Messages : 658
Age : 32
Localisation : Savoie

Revenir en haut Aller en bas

Pénitente de Dan Abnett Empty Re: Pénitente de Dan Abnett

Message par Emperor Sam 30 Oct 2021 - 17:15


Eh ben on peut dire qu’on l’aura attendu celui-là ! Énorme plaisir de retrouver Abnett dans l’un des trucs qu’il fait le mieux : l’Inquisition.

Et encore une fois, il nous sort là un truc pas piqué des hannetons Surprised, même si j’ai un peu moins apprécié cette suite, pour plusieurs raisons que je détaillerai plus bas.

Quoi qu’il en soit, le niveau d’écriture d’Abnett reste exceptionnel pour du 40K, on est assez loin des standards de la BL. Narrativement c’est un régal, une vraie petite pépite à lire.


Mais j’avais quand même préféré Paria. L’effet de nouveauté déjà, j’imagine. Bequin se découvrait, et le lecteur la découvrait en même temps, ses atermoiements étaient donc compréhensibles et nécessaires. Sauf qu’ici j’ai trouvé qu’on perdait pas mal de temps à continuer dans ce registre. On enchaîne les séquences intimistes sur les états d’âme de Bequin (cocasse pour un paria), alors que les sujets majeurs à traiter sont légion, j’y reviendrai.

Que ce soit en temps d’apparition dans les pages ou en termes de fonction dans le scénario, Abnett nous rabâche peut-être un peu trop que c’est l’héroïne (exclusive ?) de la trilogie, ce qui se fait au détriment de nos fameux Inquisiteurs ++ aussi badass que compétents qu’elle est amenée à fréquenter.

Autant dans le premier c’était logique, elle les rencontraient au fur et à mesure, ballotée qu’elle était d’une péripétie à une autre, et ils allaient même jusqu’à l’instruire et à lui sauver la peau, quand bien même ça ne se faisait que via quelques apparitions. Mais autant ici tout s'est inversé, on les voit davantage et pourtant Beta a une emprise quasi totale sur le scénario et hors rares exceptions elle semble mener tout ce beau monde à la baguette (suites inquisitoriales incluses).

Beta fait un peu passer Eisenhorn et Ravenor pour des cloches, et ces derniers sont tout simplement relégués au second plan voire carrément mis au placard dans chacune des péripéties les plus importantes du livre, de celles qui font avancer l’histoire. J’ai trouvé ça un peu fort de café, on parle d’inquisiteurs pluricentenaires humiliés par ce qui n’est au final qu’un clone d’une ancienne acolyte de l’Inquisition (formée par la Cognitae).

Un autre problème, et qui a été soulevé par la plupart des lecteurs ayant fait un retour sur ce livre, c’est le trop-plein de factions d’importance. Elles étaient nombreuses à la fin du premier tome et c’était déjà plus que satisfaisant, mais là Abnett continue d’en introduire à tour de bras…

Le livre déborde littéralement de persos tous plus classes ou intrigants les uns que les autres, réunis autour d’une même intrigue. Alors ok c’est cool mais c’est un peu le bordel quand même, en plus ça dilue trop le scénario à mon goût. Et si c’est pour nous bâcler le grand final, et je ne vois vraiment pas comment il va pouvoir donner une fin satisfaisante à toutes ces factions, ça va juste créer un max de déception.

Tout ça ressemble un peu trop à l’espèce de salmigondis qu’ils ont fait avec les teams de perpétuels dans le siège de Terra, aux trop nombreux agents et enjeux cachés.

Autre aspect négatif, Abnett manie le fluff de façon un peu cavalière parfois :
Spoiler:


Voilà les quelques points qui m’empêchent de le noter Excellent. Mais sinon c’est du tout bon.

Le travail d’Abnett est tout à fait original et le rythme est très bon, savant mélange de séquences tranquilles et de rebondissements multiples. Les premiers nous permettent de découvrir de nouveaux quartiers de la cité, d’en apprécier toute la déliquescence sans s’ennuyer, avec des descriptions parfois un peu encombrantes mais en tout cas sacrément immersives. Les seconds sont salvateurs pour nous faire prendre la mesure réelle des enjeux colossaux qu’il y a derrière tout ça. De plus, ils arrivent au bon moment pour dynamiter avec brio ce qui sans ça ne serait qu’un assemblage entre une bien belle enquête routinière et un solide traité d’approfondissement fluff sur une capitale impériale (et ses habitants !) ayant connue son heure de gloire mais qui se morfond désormais dans la déchéance.


Enfin vient l'exceptionnelle révélation de toute fin. Littéralement puisque ce sont les tous derniers mots du bouquin… Abnett abuse ^^ Les cliffhangers de ce genre ne devraient pas être autorisés.

Lorsqu’elle est sur le point de survenir, Abnett s'amuse à faire traîner les choses... tout le monde retient son souffle, lecteur compris.
Et d’autant plus que juste avant, on nous suggérait que le Roi jaune était :
Spoiler:

C’est encore bien plus majeur que ça à mes yeux, même si l’annonce est quelque peu amoindrie du fait qu’on ne voit pas les réactions des personnages lorsqu'ils l'apprennent.
Tellement hâte de les voir tirer une gueule de six pieds de long aha, en espérant qu’on ne se paye pas une ellipse à la con.

Et donc /alert SPOILER MAXIMUS/
Spoiler:



Noté Bon. Abnett a réalisé ici un travail véritablement singulier. C’est un plaisir de voir l’éditeur lui laisser autant les coudées franches pour faire avancer le fluff (c’te révélation bordel), même si au passage il réalise quelques menues transgressions en la matière.

La manière quasi littérale avec laquelle il manie cette symbolique duale de la confrontation entre démons et anges me plaît pas mal en tout cas. L’adaptation des enfers à la sauce Warpesque 40K me botte bien et certaines scènes du livre m’ont même furieusement rappelé Diablo Smile

Cela dit c’est quand même un peu frustrant de le voir autant prendre son temps. Il développe vraiment en profondeur sa création (Reine-Mab, concept d’espace extime, Cognitae…), et c’est honorable, mais je trouve qu’il se perd un peu ce faisant. Les allers-retours géographiques et convictionnels de l’héroïne n’aident pas non plus. Dans le fond l’intrigue n’avance pas des masses, et pour moi c’est pas en bourrant son histoire à ras la gueule de persos emblématiques qu’il va réussir à accoucher de son truc en trois tomes xD

Parfois il semble s’en rendre compte et tente de rattraper un peu le truc en usant d’artifices et de ressorts scénaritiques un peu faciles pour accélérer les choses. Il y a par exemple beaucoup trop de monde qui pop sur demande dans ce bouquin ; on peut pas dire que je sois fan de ce genre de jokers.

Aussi, je n’ai pas été entièrement satisfait du traitement d’Eisenhorn et de Ravenor dans ce livre, de même que celui de leurs crews respectifs. Le pire étant Harlon je pense, humilié sur tous les plans… Ils paraissent tous ici un peu effacés par la présence ultra dominante de Beta. Décevant.

Mais bon tout ça est au final éclipsé par le point d’orgue maximus de ce livre. C’est une vraie satisfaction pour moi de voir ce personnage aussi central, mais pourtant horriblement sous-coté et sous-développé, revenir sur le devant de la scène  Cool

Maintenant j’ai juste plein de questions, comme à la fin de Paria en fait. Et d’énormes attentes pour Pandaemonium, un poil tempérées toutefois par le petit doute qui m’habite quant à la capacité d’Abnett à nous sortir un dénouement correct au vu du nombre faramineux de factions de premier rang impliquées.

Heureusement, cette suite (et fin) devrait arriver beaucoup plus rapidement cette fois. Je rappelle qu’Abnett s’était barré de la Black Library pendant plusieurs années, ce pourquoi les Gaunt et Bequin & cie ont été mis en stand-by tout ce temps. Mais là il est bien en place. Smile

PS : quelqu’un a une explication sur le fait qu’ils parlent de daemon au lieu du nom commun démon dans la traduction maintenant ? J’espère que ce n’est pas une histoire à la con de propriété intellectuelle. En tout cas ça manque encore une fois de cohérence car même dans la réédition de Paria ça parle de démon. Rolling Eyes



Pénitente de Dan Abnett 439568inquisitor3
Emperor

Emperor
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 4661

Revenir en haut Aller en bas

Pénitente de Dan Abnett Empty Re: Pénitente de Dan Abnett

Message par BlooDrunk Sam 30 Oct 2021 - 18:01

Emperor a écrit:
PS : quelqu’un a une explication sur le fait qu’ils parlent de daemon au lieu du nom commun démon dans la traduction maintenant ? J’espère que ce n’est pas une histoire à la con de propriété intellectuelle. En tout cas ça manque encore une fois de cohérence car même dans la réédition de Paria ça parle de démon. Rolling Eyes

Le Franglais à la GW, ça fait un moment qu'il ne traduisent pas certains mots spécifiques à des factions de l'univers, alors que d'autres fois oui (et ça à parfois changé ses dernières années, sans raison apparente), codex ou romans va comprendre, aucune logique j'ai l'impression...

Cool ta critique, +1, j'ai pas tout lu pour pas me spoiler^^

Question : il y à donc encore un tome à paraitre pour clore cette série non ?
j'ai tendance à oublier les titres, après je me mélange... Mad (vu que je lis seulement quand une trilogie est entièrement dispo et pas avant)


Pénitente de Dan Abnett 30k-le10
BlooDrunk

BlooDrunk
Modérateur
Modérateur

Messages : 8957
Age : 40
Localisation : Sarum 57

Revenir en haut Aller en bas

Pénitente de Dan Abnett Empty Re: Pénitente de Dan Abnett

Message par Emperor Dim 7 Nov 2021 - 1:58


Question : il y à donc encore un tome à paraitre pour clore cette série non ?

Yep, c'est une trilogie.
Paria (2013)
Penitent (2021)
Pandaemonium (?)


Cool ta critique, +1, j'ai pas tout lu pour pas me spoiler^^

Oui évite, surtout vu la gueule du spoiler principal ^^
Et gaffe à pas te faire spoiler ailleurs entre temps, vu l'importance du truc ça doit pas mal jacter un peu partout j'imagine.
Moi je serais toi je lirai le truc maintenant, le dernier ne devrait pas être trop long à sortir de toute façon. Wink



Pénitente de Dan Abnett 439568inquisitor3
Emperor

Emperor
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 4661

Revenir en haut Aller en bas

Pénitente de Dan Abnett Empty Re: Pénitente de Dan Abnett

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum