Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-56%
Le deal à ne pas rater :
-56% sur le PLAYMOBIL – Calendrier de l’Avent « Novelmore »
19.99 € 44.99 €
Voir le deal

Warcry Catacombs: Blood of the Everchosen de Richard Strachan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Warcry Catacombs: Blood of the Everchosen de Richard Strachan Empty Warcry Catacombs: Blood of the Everchosen de Richard Strachan

Message par Solaris Lun 1 Nov 2021 - 12:53



==> Covens of Blood par Anna Stephens, Liane Merciel, and Jamie Crisalli

When a child is born during an apocalyptic storm, and marked by the Everchosen himself, the warbands of the Eightpoints race to capture this infant for their own ends. But with the warriors of Sigmar stalking them, battle will ensue in the catacombs of the Bloodwind Spoil.


Après qu'un enfant soit né durant une tempête apocalyptique, et marqué par l' Élu du Chaos lui-même, les bandes des huit-points concourent pour capturer cet enfant pour leurs objectifs. Mais avec les guerriers de Sigmar les traquant, une bataille s'ensuivra dans les catacombes du BLoodwind Spoil



306 pages • 2020 • ISBN 13 : 978 1 78999 828 3 • Illustration de Alexander Mokhov

 
Warcry Catacombs: Blood of the Everchosen de Richard Strachan Blproc17

Solaris

Solaris
Space Marine
Space Marine

Messages : 346
Localisation : Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Warcry Catacombs: Blood of the Everchosen de Richard Strachan Empty Re: Warcry Catacombs: Blood of the Everchosen de Richard Strachan

Message par Solaris Lun 1 Nov 2021 - 21:46

Pour être honnête, j'hésitais à faire un retour sur ce bouquin car il est loin d'être mémorable. Cependant, il mérite un retour car il soulève plusieurs thématiques intéressantes. Par contre, un point très important : Vous ne verrez pas les aelfes de Malekithrion apparus dans la boîte de jeu.

Pour l'histoire, tout est dans le résumé : Un enfant naît dans les désolations du Chaos huit-point. Comme il doit être sacrifié aux dieux sombres par ceux de sa tribu, son père décide de le prendre et de s'enfuir . Pendant ce temps, plusieurs bandes du Chaos vont recevoir des visions et se mettre à la recherche de l'infortuné bambin. On suivra :
- Les Untamed Beasts de Ghur, qui veulent le sacrifier au grand dévoreur (non, pas celui de 40k),
- Les Splintered Fangs qui le voient comme l'héritier d'Archaon et veulent donc le protéger pour s'attirer ses faveurs. Ils sont dans leurs mauvais jours suite à la destruction de leur temple par les Scions of the Flame.
- Ces derniers, qui veulent sacrifier l'enfant à la Flamme Enragée, leur divinité,
- Une bande de stormcasts pas très développés au but mystérieux,
- Le père de l'enfant, qui va devoir survivre dans les désolations.

On va donc suivre ces bandes de joyeux drilles dans leur folles aventures : On se massacre, on se trahit, on a des morts bien méritées, d'autres injustes, des retournements de situation... Le tout se terminera bien évidemment dans une impasse mexicaine.
Spoiler:
C'est finalement le chef des Splintered Fangs qui adoptera le bout de chou après que les autres compétiteurs se soient mutuellement trucidés... Avant de se faire transpercer par des carreaux d'arbalète. La nature exacte du bébé, qui sera adopté par de mystérieux personnages, ne sera pas révélée. Il sera tout juste suggéré qu'il s'agissait d'un moyen utilisé par les divinités pour tester leurs champions en les poussant à s'entretuer.

Niveau défauts, il y a un problème de rythme. C'est parfois ennuyeux et on sent qu'on a affaire à du remplissage pour étirer l'histoire. On regrettera le point de vue des Untamed Beasts pas très intéressant et de nombreuses répétitions. Il y a également de grosses facilités scénaristiques avec des personnages qui arrivent à se retrouver on ne sait trop comment. C'est dommage car le livre est intéressant, il nous montre une facette des forces du Chaos rarement exploitée et approfondit le fluff des huit-point. C'est juste par moment très ennuyeux et très répétitif.

Globalement, Richard Strachan est vraiment bon pour tout ce qui est psychologie des personnages. Même si on sait que l'on suit d'effroyables individus, on arrive à s'y attacher avec une certaine culpabilité. Ils ont tous leurs doutes, leur faiblesses, leurs ambitions... On est généralement habitué à voir des seigneurs du Chaos plus ou moins incompétents passant leurs nerfs sur leurs subalternes tout en répétant qu'ils vont gagner. Ici, c'est soit assumé soit détourné ! Par exemple, le chef des Splintered Fangs va progressivement se rendre compte qu'il n'est pas à la hauteur de ses ambitions et va devoir gérer le mécontentement de ses troupes. Celui des Untamed Beasts aura des remords à sacrifier son amour et sa famille au profit de sa quête. Quant au père de l'enfant, qui est clairement montré comme un ex chef de bande du Chaos ayant beaucoup, mais alors beaucoup de morts sur la conscience (dont des femmes et des enfants), mais va tout faire pour protéger le petit en pensant à sa bien aimée morte en le mettant au monde avec qui il avait pris sa retraite larmes .

Il est clairement montré que la vie de seigneur du Chaos est loin d'être facile et que tout le monde n'a pas le niveau pour rejoindre l'élite d'Archaon. On a donc affaire à des loosers plus ou moins sympathiques, des bras cassés qui essaient de sortir de leurs conditions de chef de bande minable. Même si on sait qu'ils méritent de mourir, on ne peut réfréner une empathie coupable.

De plus, il est montré que les serviteurs de Sigmar sont loin d'être charitables envers leurs ennemis... Ainsi, les Stormcasts massacreront tout ce qui bouge lorsqu'ils ne crucifient pas tout ce qui traîne dans les huit-point. Un des personnages rencontrera une bande de villageois craignant les guerriers d'Azyr et priant Archaon de les protéger ! C'est l'un des points forts du roman : Les rapports bien/mal sont souvent inversés, ce qui prend au dépourvu.

Niveau fluff, voici les points les plus importants que j'ai noté :
- Les Splintered Fangs vénèrent Nagandra, une godbeast tuée par Sigmar il y a fort longtemps. Ils apprécient les serpents et absorbent des poisons leur servant de drogues de combat. Leur chef doit en absorber un particulièrement violent et y survivre pour être reconnu. Ils ont aussi des chamans pouvant contrôler d'impressionnants ophidiens. Leur style de combat est basé sur l'agilité, la furtivité et le poison. Fait intéressant : Leurs rangs peuvent comprendre des elfes.
- Les Untamed Beasts passent leur temps à courir à travers Ghur tout en tuant et dévorant les plus grandes bêtes. Leur mode de vie est simple à l'extrême : Le fort survit le faible meurt. Ils vénèrent le grand dévoreur, une entité qui est en fait une sorte de représentation de leur côté bestial. Ils se battent comme un meute de loups, sont très imprévisibles et aiment utiliser des pièges et des bêtes domptées.
- Les Scions of the Flame vénèrent une entité mineure nommée "The Ever Raging Flame", une flamme maléfique devant être entretenue par des sacrifices rituels. Ils sont très organisés, de façon quasi militaire, et sont très dévots. Leur style de combat est très bourrin et ils aiment utiliser des armes et accessoires enflammés.
- Il est fait mention d'une bande nommée la Sestrine Sisterhood, dont les membres sont décrits comme des femmes sans visages, aux membres recouverts de barbelés et portant des dagues.
- Il est difficile pour un Stormcast mourant dans les huit-point de retourner en Azyr. L'influence du lieu peut les pousser à être cruel. Il peut arriver que des femmes se retrouvent enceintes de nombreux mois du jour au lendemain et donnent souvent naissance à des mutants. Il n'y a pas que des guerriers du Chaos car il est fait mention de caravanes, de villages et même d'individus désirant mener une vie hors des royaumes. La population se compte en millions.
- On peut voir une cité fortifiée nommée Carnguard, comprenant des colisées, des bidonvilles, des commerces, des sanctuaires à la gloire du Chaos... Elle est peuplée par les différentes factions du Chaos qui s'entretuent plus ou moins.

Du coup, je mettrai un 14/20 car le livre est plutôt intéressant mais souffre de plusieurs problèmes rendant la lecture par moment désagréable.
Solaris

Solaris
Space Marine
Space Marine

Messages : 346
Localisation : Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum