Yarrick: Imperial Creed de David Annandale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Yarrick: Imperial Creed de David Annandale

Message par Nico. le Sam 8 Fév 2014 - 14:28

En Avril 2014 sort Yarrick: Imperial Creed de David Annandale.. C'est le premier roman d'une série devant en compter de nombreux à l'avenir. Il existe déjà une novella Yarrick: Chains of Golgotha.


Présentation:



==> Yarrick: Imperial Creed Hardback

Yarrick: the very name carries the weight of legend, of great deeds and of wars won for the Imperium. But Sebastian Yarrick, who fought on Armageddon, who Space Marine Chapter Masters show their fealty to on bended knee, was not always Lord Commissar. He was once just a man, a newly minted officer from the ranks of the schola progenium.

His first mission under the tutelage of Lord Commissar Rasp was on Mistral. Here, an uprising of barons had upset the delicate balance of power. But, as Yarrick was soon forced to learn, Mistral and Imperial politics are often murky, the truth seldom clear cut. As war engulfs the world, a plot unravels that pits old friends against one another and fashions unusual alliances. Chaos cults, the fanatical Adepta Sororitas and clandestine inquisitors all stand between Yarrick and his mission. Here is where the legend began. In this crucible was Lord Commissar Sebastian Yarrick forged in blood.

Yarrick: le nom même porte le poids de la légende, de grandes actions et des guerres gagnées pour l'Imperium. Mais Sebastian Yarrick, qui a combattu sur Armageddon, a qui  des Maîtres de Chapitres Space Marine montrent leur fidélité à genoux, n'a pas toujours été Seigneur commissaire. Il était autrefois juste un homme, un officier nouvellement créé dans les rangs de la Progénium schola.

Sa première mission sous la tutelle du Seigneur commissaire Râpe était sur Mistral. Ici, un soulèvement des barons avait bouleversé le fragile équilibre du pouvoir. Mais, comme Yarrick fut bientôt obligé d'apprendre, Mistral et politique impériale sont souvent trouble, la vérité est rarement claire. Alors que la guerre engloutit le monde, un complot se démêle, opposant de vieux amis les uns contre les autres et forme des alliances inhabituelles. Cultes du Chaos, les fanatiques de l'Adepta Sororitas et des inquisiteurs clandestins tous se dressent entre Yarrick et sa mission. C'est là que la légende a commencé. Dans ce creuset le Seigneur commissaire Sébastien Yarrick a été forgé dans le sang.

400 pages • Avril 2014 • ISBN 9781849706025 • Illustration par Phroilan Gardner



Ce livre parle de la jeunesse du Commissaire, il s'agit de sa première affection à un Régiment.

logo2


Dernière édition par Nico. le Lun 20 Oct 2014 - 2:03, édité 1 fois



Nico.
Admin
Admin

Messages : 6581
Age : 26
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yarrick: Imperial Creed de David Annandale

Message par Nico. le Ven 11 Avr 2014 - 11:26

Livre en précommande, dispo le 19 Avril.

Ajout de la cover officielle et du synopsis traduit. Il donne très très envie...
Smile


Dernière édition par Nico. le Lun 21 Avr 2014 - 0:20, édité 1 fois



Nico.
Admin
Admin

Messages : 6581
Age : 26
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yarrick: Imperial Creed de David Annandale

Message par Nico. le Dim 20 Avr 2014 - 21:46

Terminé, voici ma critique:

- Scénario et mise en scène : 4/5

Sebastian Yarrick a été fraîchement nommé Commissaire de la Garde Impériale. Il entre en fonction dans le 77ème Régiment Mortisian, il a avec lui un autre jeune commissaire, Dominic Seroff, et sont tous deux sous la tutelle du Seigneur Commissaire Simeon Raps. Leur régiment est envoyé sur la planète Mistral afin de mâter une petite rébellion fomentée par un baron local. Sauf que cette mission considérée comme bénigne va se révéler être la dernière chance de la planète...

Nous avons donc ici un très jeune Yarrick, oubliez de suite le Héros d'Armageddon, l'homme à la pince surdimensionnée et au regard littéralement mortel. Sebastian n'est pas encore ce personnage, à la place nous suivons les débuts d'un défenseur du Crédo Impérial. Et c'est ce qui donne tout son intérêt à ce livre - n'en déplaise à ceux qui réclament LA guerre de Yarrick et pas une série - nous pouvons assister aux premiers choix difficiles d'un commissaire et à sa prise de conscience du rôle fondamental de son poste.

En effet, Yarrick est en "formation" auprès du Seigneur Commissaire Rasp, un mentor valeureux, à l'écoute mais qui sait aussi pousser ses disciples pour bien leur faire comprendre leurs erreurs ou "mauvaises interprétations". Nous avons alors un trio de commissaires bien sympathique, on est loin des fous furieux de la gâchette près à tuer tout ce qui pourrait faire preuve - ou supposé - de lâcheté.

Seroff est un personnage présent pour servir d'égal à Yarrick, quelqu'un de même statut et expérience que lui. Ceci lui permet d'avoir des discussions plus posées et d'émettre certains de ses doutes. En ces quelques moments, il n'a pas à montrer l'exemple ou à se faire bien voir. Ce personnage secondaire est surtout un faire valoir pour Yarrick, on constate à chaque fois que notre héros le surpasse, il réfléchit mieux, il a de meilleures déductions et prend les bonnes décisions. Il n'en demeure pas moins que Seroff est cool et parfois marrant, le seul soucis est qu'il est sous exploité, très peu présent passé la moitié du livre.

L'autre personnage secondaire d'importance n'est autre que la soeur Supérieure Sethéno. La même que dans La Mort d'Antagonis, mais bien sûr en plus jeune et surtout venant tout juste de prendre ses fonctions à ce grade. Son entrée en scène est irrésistible, je vous laisse la surprise mais grâce à ça on sait en quelques lignes que c'est quelqu'un avec une volonté de fer et qu'il ne faut pas affronter. Sauf que là aussi, ce personnage est très effacé et peu présent dans le récit. Dommage, elle mérite plus tant ses rares apparitions sont jouissives. Disons qu'elle ne perd pas de temps quand elle veut dire quelque chose, elle est directe et n'a pas peur des autres institutions de l'Imperium...

Enfin, nous avons d'autres personnages dignes d'être signalés. Commençons par le capitaine Saulterne, fraîchement promu officier sans qu'il ne sache vraiment ce qui l'a amené ici. C'est sa première zone de combat et il n'est pas très à l'aise avec ça, si bien qu'il risque même de se faire abattre par Yarrick dès le début. Heureusement que notre commissaire était d'humeur miséricordieuse, mais a-t-il fait le bon choix en laissant un officier limite incompétent sur le terrain ? J'ai particulièrement apprécié l'évolution de ce personnage tout au long du roman.

Ensuite nous avons l'assassine Vector, très dangereuse et compétente mais extrêmement sous exploitée. J'aurais bien aimé la voir plus en action.

En dernier je citerai l'Inquisiteur Hektor Krauss de Ordo Hereticus. Lui c'est l'archétype de l'Inquisiteur, un mec sans pitié prêt à tout pour trouver la moindre information. Il est détestable et arrogant, ce qui en fait un personnage intéressant à lire.

Pour la mise en scène, sachez qu'il n'y a pas beaucoup de combats et plein de dialogues, dont certains politiques. Tout ce que je j'aime ! Ce livre m'a captivé sur ce point, j'ai adoré suivre les tribulations des divers personnages et toutes les intrigues. Seul bémol, la fin typique du syndrome Black Libary: trop abrupte. Tout monte petit et à petit mais la confrontation finale et le dénouement sont amenés beaucoup trop rapidement.

- Style et écriture : 5/5

Ce n'est pas pour rien si je dis depuis des mois qu'Annandale et Sanders sont les deux nouveaux auteurs de la BL à surveiller de très près.

Le style d'Annandale est, encore une fois, très agréable. C'est fluide, fouillé, pas barbant et tout simplement bien construit. Il faut savoir que chaque Chapitre est découpé suivant plusieurs personnages, chacun a son point de vue et il est intéressant de voir une même scène sous plusieurs angles... et avec les pensées de chacun. En ce qui concerne Yarrick, c'est à la première personne ce qui permet de mieux plonger dans le personnage, nous avons alors ici ses doutes, sa reconnaissance des erreurs commises et sa volonté de ne plus les refaire. C'est pas mal et parfois marrant quand il pense quelque chose mais dit l'inverse à son interlocuteur...

J'aime beaucoup et cela m'a fait lire ce livre à une vitesse monstre (commencé Samedi en fin d'aprem, terminé le Dimanche en début de soirée... tout en prenant le temps de faire d'autres choses). Il n'y a rien à critiquer ici, c'est juste un plaisir à lire.

- Intérêt fluffique : 4/5

Difficile à noter vu que ce n'est pas un livre sur une bataille connue ou l'HH. Il faut donc noter en fonction de ce que l'on "apprend", ou plutôt avons d'original: la genèse du grand Yarrick.

Le fait d'avoir un Yarrick débutant dans le rôle de commissaire est une aubaine pour nous lecteurs, nous avons ainsi droit aux questionnements internes d'un débutant dans ce job très difficile. Sebastian n'aura de cesse de le répéter tout au long du livre "Observe and learn". Il analyse toutes les situations et cherche à en tirer les meilleures leçons, conclusions, profits. Il évolue réellement en 400 pages, ses convictions sont mises à l'épreuve et ses acquis sont parfois à revoir. Il est facile de parler de théorie dans la Scholam, mais la mise en pratique est toute autre. Le passage où il épargne le capitaine Saulterne est important, il hésite à donner la mort à un fidèle serviteur de l'Imperium mais sait aussi que sa clémence pourrait avoir de graves conséquences. Tout au long du roman ce choix va le tarauder.

Yarrick est un personnage très intelligent, il observe bien, sait prendre les bonnes décisions et sait surtout comment communiquer efficacement avec les autres. Il sait user de façon pertinente du "je" et de "nous", parfois pour englober ses hommes dans ses actions afin de leur donner du courage, et parfois aussi pour ménager ses interlocuteurs en donnant du crédit à leurs propos. Yarrick apprend petit à petit l'art de la rhétorique, il comprend vite qu'en tant que commissaire il doit devenir un symbole, inspirer la foi aux hommes et servir d'exemple. Pour cela l'homme Sebastian Yarrick doit laisser place au commissaire impérial et agir avec bravoure au détriment du danger. Il doit être le moteur des troupes. Il se remet constamment en question, il essaie au mieux de parfaire son apprentissage de ce nouveau métier très difficile à mener. Nous avons ici la personnalité de Yarrick qui se forge et son illustre destin se met en place petit à petit.

Autre élément, il saisit l'importance du sacrifice. Pour remplir le devoir de la Garde, pour tuer les ennemis de l'Imperium, il faut parfois quelques sacrifices de fidèles. Que ce soit les civiles comme ses propres troupes. Nous avons aussi un moment marquant, la première fois qu'il exécute un homme sur le terrain, à la vue de tous. Sa décision était-elle justifiée ?

- Appréciation personnelle : 4/ 5

J'ai particulièrement apprécié ce livre. Je crois que le reste de ma critique explique pourquoi, même si je ne mets pas la note maximale à cause d'une fin pas à la hauteur, de personnages secondaires trop en retraits et de quelques "déjà vu" dans le scénario.

Mais ce n'est pas grave, nous avons là un très bon livre et surtout le début d'une série qui s'annonce très très intéressant à suivre. Je rappelle que c'est sensé être de longue durée comme les Gaunt, et pas une simple trilogie comme Macharius. Et ça, c'est bon. D'ailleurs en parlant de Gaunt, c'est très différent ici (les personnages secondaires sont moins importants), mais nous avons surtout un commissaire qui doit respecter la hiérarchie du régiment et faire simplement son boulot. Il n'est pas Colonel-Commissaire, et ça change tout. Il y a vraiment un travail de l'auteur sur les fonctions du personnage principal. Et vu que je suis fan de la Garde Impériale et surtout des commissaires...

D'ailleurs, c'est marrant de se dire que le livre publié en premier, la novella Chains of Golgotha, est en fait quasiment la fin de la série. Yarrick est vieux, usé, mutilé par les guerres d'Armageddon et son terrible ennemi Ghazghkull Thraka (qui au passage est le meilleur personnage d'Ork que j'ai vu dans un livre, il est très intelligent pour son espèce). Alors que les romans vont devoir nous amener lentement jusque là. C'est original de faire sortir ça dans cet ordre.

Total : 17/20


Dernière édition par Nico. le Dim 12 Oct 2014 - 0:52, édité 1 fois



Nico.
Admin
Admin

Messages : 6581
Age : 26
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yarrick: Imperial Creed de David Annandale

Message par Boss Gobblitz le Lun 21 Avr 2014 - 11:12

MERCI pour cette critique, démon de la tentation  Twisted Evil

Heureusement que je préfère lire en français mon porte-feuille fait grise mine en ce môment Crying or Very sad 

Boss Gobblitz
Space Marine
Space Marine

Messages : 263
Age : 36
Localisation : 1 pied en 74 l'autre en 01

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yarrick: Imperial Creed de David Annandale

Message par - Ghost of Arkio - le Lun 21 Avr 2014 - 23:10

Intéressant cette manière de "faire du neuf avec du Vieux"  rire1 
..et de retrouver ces transversales avec d'autres séries/ouvrages du même auteur (Mortisians, Sethena, etc. présent dans La Mort d'Antagonis)

@parallèle avec la série Gaunt : BL imagine probablement créer un nouveau "Ibram Gaunt", à un moment où la série et la croisade des mondes de sabbat se termine ET où la santé d'Abnett est déclinante.
Les ingrédients du succès des Gaunt pourrait prendre un nouveau départ avec Yarrick, bien mieux que d'inventer un nouveau Cain ou autre à imaginer dans un fluf neuf ! vive les vieux ! Very Happy

Par contre j'ai l'impression qu'au contraire de Gaunt, il n'y a pas de personnages secondaires réellement exploités autour de lui ("histoires parallèles"). Et c'est vraiment important je pense pour construire une série.
La longueur de cette série (et son év. traduction) dépendra entièrement de ses ventes VO, et d'une certaine manière de la vente de ses autres bouquins.
Je pense quand même qu'il serait préférable qu'ils arrivent vite sur Armageddon, car c'est là-bas qu'une mine d'or en fluff nous attend tous.


Dernière édition par - Ghost of Arkio - le Mar 22 Avr 2014 - 1:36, édité 1 fois

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 9542

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yarrick: Imperial Creed de David Annandale

Message par Nico. le Mar 22 Avr 2014 - 0:57

Par contre j'ai l'impression qu'au contraire de Gaunt, il n'y a pas de personnages secondaires réellement exploités autour de lui ("histoires parallèles"). Et c'est vraiment important je pense pour construire une série.


Oui, c'est ce qu'il manque ici et ce qui fait la grande force de la série des Gaunt.


Mais je pense que c'est normal, c'est vraiment un premier tome "test et mis en place du personnage" (voir si ça a du succès pour en faire une série vraiment longue, sinon je pense qu'ils n'hésiteront pas à la réduire). Par contre, il faut noter que là dans ce tome Yarrick est avec les Mortisians, mais dans le prologue arrive en renfort le 252ème de la Légion d'Acier... et que dans l'histoire courte sortie en Ebook, que j'ai lu, Yarrick est le commissaire de ce régiment et non plus des Mortisians. Et ce sans explication.

Je pense que le deuxième tome sera celui de l'entrée de Yarrick dans la fameuse Légion d'Acier, et c'est là que vont se construire les vrais persos secondaires (qui le suivront jusqu'à Armageddon). Il est à noter que dans la novella Chains of Golgotha, qui se passe après la 2nd Guerre, Yarrick a un "fidèle compagnon garde du corps" qu'il encense et il dit que cela fait des années qu'il le suit et le protège de tous les dangers. Ce personnage se nomme Lanner, et il n’apparaît pas dans ce premier roman. Je pense qu'il va arriver par la suite et le suivre toute la série (du moins je l'espère vu qu'il a l'air cool).

C'est vraiment l'impression que j'ai, ce roman est une sorte de grand baptême pour le personnage, la série et Annandale. Si le succès est au RDV la BL autorisera une vraie grand série et là arriveront les personnages secondaires développés.


'fin, c'est ce que j'espère. Wink




Après, dans l'état, je recommande tout de même chaudement ce roman.



Nico.
Admin
Admin

Messages : 6581
Age : 26
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yarrick: Imperial Creed de David Annandale

Message par Corax le Mar 22 Avr 2014 - 8:09

Merci pour toutes ces belles critiques, cette série de livres sur Yarrick va valoir le coût quand ils le sortiront en Français.

Corax
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 6647
Age : 38
Localisation : Délivrance / Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

Re: Yarrick: Imperial Creed de David Annandale

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 19:24


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum