L'Eveil de la Bête - VII - A la recherche de Vulkan de David Annandale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

VOTRE APPRÉCIATION GLOBALE DU ROMAN :

0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
100% 100% 
[ 3 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 3

L'Eveil de la Bête - VII - A la recherche de Vulkan de David Annandale

Message par Nico. le Dim 25 Sep 2016 - 1:11

Septième livre d'une série de 12 romans.

Présentation:



==> A la recherche de Vulkan Hardback

Toujours impuissant face à l'inexorable avancée ork, l'Imperium est en lambeaux. Lorsque l'Adeptus Mechanicus révèle qu'il a déterminé le point d'origine de l'invasion ork, l'Adeptus Astartes prend les armes et se prépare à lancer un assaut en masse. Mais les forces Impériales ont besoin d'une figure de proue, un héros légendaire - un primarque - pour les guider. Au même moment, sur la planète Caldera, un puissant guerrier vêtu d'une armure impénétrable combat les orks sans relâche. Ce pourrait-il qu'il soit le héros dont l'humanité a tant besoin ?

256 pages • Octobre 2016 • ISBN 9781780302850 • Illustration de Victor Manuel Leza Moreno



logo2


avatar

Nico.
Admin
Admin

Messages : 8508
Age : 28
Localisation : Perugia

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Eveil de la Bête - VII - A la recherche de Vulkan de David Annandale

Message par Emperor le Lun 17 Oct 2016 - 21:40


Encore un tome moyen de la part d'Annandale. Très bolt-porn celui-ci, avec assez peu de moments sur Terra (je ne sais toujours pas si c'est un point positif ou négatif tant la politique n'est pas le fort de cette série, mais d'un autre côté le palais Impérial offre quand même son lot de petits moments plaisants), un style encore assez ronflant, la présence des habituelles incohérences.

Spoiler:
Entre autres :

On a du mal à croire à cette petite task force de Space Marines qui arrive à mettre Mars toute entière dans le mal.... Stratégiquement parlant j'entends. Car d'un point de vue tactique c'est assez bien décrit avec cette surpuissance transhumaine qui transpire littéralement de certains passages, avec ces SM qui défient toutes les probabilités militaires du Mechanicus! "Mais c'est statistiquement impossible! - Et oui, c'est ça l'Adeptus Astartes" Very Happy  

Circonspect aussi face au rappel des chapitres en vue d'attaquer Ullanor. Ça fait très artificiel. Genre chaque chapitre démarché envoi exactement un seul vaisseau vers Terra, en une parfaite égalité dans la représentation. Surprised
Et pourquoi ne faire appel qu'aux SW, BA, DA et Ultra ? C'est complètement con. Sale petite contre-attaque élitiste de m*****. Pourquoi ne battre le rappel que d'une proportion négligeable des space marines face à une menace d'une telle ampleur ????

Et dire qu'on se repaye encore lui et Gav dans les prochains... Heureusement que Sanders et Haley nous concluent la série car ça fait quelques tomes que je ne lis plus que par automatisme là.
Même plus la force d'étaler mes méchancetés :p




avatar

Emperor
Primarque
Primarque

Messages : 4288

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Eveil de la Bête - VII - A la recherche de Vulkan de David Annandale

Message par PetitPierre le Lun 24 Oct 2016 - 6:20

Emperor a écrit:Même plus la force d'étaler mes méchancetés :p

ha ba c'est du beau, si meme notre critique le plus virulent se fait avoir ... où va le monde Question
En tout cas, merci de ton intervention et surtout de ta pugnacité.


_______________________________________________
Le progrès technique est comme une hache qu'on aurait mis dans les mains d'un psychopathe.
- Albert Einstein -

- Je suis Coutelier Forgeron venez voir :  MON ACTU sur FB
- sur le web Pierre Forge Tranquille
- Envie de forger vous même ??? :  FAITES UN STAGE
avatar

PetitPierre
Maitre de chapitre
Maitre de chapitre

Messages : 2397
Age : 34
Localisation : Angers

https://www.facebook.com/laforgetranquille/photos/?tab=albums

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Eveil de la Bête - VII - A la recherche de Vulkan de David Annandale

Message par Capitaine Felix le Lun 31 Oct 2016 - 0:26

Une review tardive. Et pour cause, j’ai vraiment eu du mal à terminer ce tome. Ce fut fastidieux.
J’abonde dans le sens d’Emperor. C’est une déception. Point de vue : nous sommes en présence du plus mauvais tome de la série. Et pourtant avec l’introduction d’un des fils de l’Empereur, on était en droit de s’attendre à quelque chose de consistant. Et là, pas grand chose. Un peu de saupoudrage ici, et un peu de Bolt-porn par là. Quel dommage…
On attendait bien mieux de David Annandale.


Scénario et mise en scène = 3/5

Seul atout du bouquin, le découpage de la mise en scène est assez évident. Même pour un mauvais lecteur comme moi !
Une première intrigue sur Mars et l’autre sur la planète Caldera. Et avec au milieu quelques interludes sur Terre et ailleurs.

Sur Mars
Spoiler:
Un détachement de Fists Exemplar est missionné par Koorland sur la planète rouge. Leur mission : délivrer le magos biologis Eldon Equidex de ses geôliers martiens. Les Astartes de L’Alcazar Remembered doivent aussi confondre les manigances du clergé martien. Bref, dénoncer le double jeu du Fabricator général Kubik. Mars garde en effet certaines informations capitales sur l’invasion ork. Et notamment l’origine de la Bête.
Vaste programme. Le détachement Astartes effectue une attaque éclaire sur le complexe dans lequel est retenu Eldon Equidex. Nous avons droit à une courte bataille éclatante entre les Space marines et les forces de défense Skitarii. Très bolt-porn. Heureusement, les deux parties finissent par baisser les armes. Moins une avant les bombardements orbitaux…. Equidex est sauf. Et les Hauts seigneurs ainsi que tout le haut commandement apprennent la vérité sur le point d’origine de l’invasion des Peaux vertes. A savoir : Ullanor.

Les interludes
Spoiler:

Sur Terre : l’Inquisition apprend à Koorland la survie de Vulkan sur la planète Caldera. D’où sortent-ils cette information ? Et pourquoi l’avoir conservée jusqu'à ce moment critique ? Pas de réponse.
Koorland décide de préparer une offensive de grande ampleur à destination d’Ullanor. Le Seigneur commandeur du Senatorum appelle donc les autres Chapitres à se rendre sur le monde trône.
Ceux-ci répondent promptement.

Sur la planète Caldéa :
Spoiler:
Vulkan s’est réfugié sur cette obscure planète impériale. On apprend que sa légion fut en fait chargée de la « pacification » de Caldéa au cours de la Grande Croisade. Vulkan est donc très attaché au devenir de cette colonie. C’est ainsi qu’au 32ème millénaire, il défend avec acharnement ses habitants lorsque les Orks viennent sur ce monde. Vers le milieu du roman, Koorland ,accompagné d’une expédition (Astartes, Noirs de Lucifer de l’Astra Militarum et un contingent Skitarii). Ils rencontrent le Primarque. Ensemble, ils éradiquent les orks. Pour la première fois depuis le début du conflit, une invasion planétaire est contrée.

L’intrigue se termine avec le retour d’un Primarque sur Terra.



Style et écriture = 3/5

Le style reste très fluide. Encore une fois, cela se lit vite. Encore faut-il accrocher à l’histoire. Ce ne fut pas mon cas et j’ai mis presque trois semaines et des poussières à finir ce roman. C’est moyen, avec le franglais habituel. Donc note moyenne.



Intérêt fluff = 2/5

La déception est totale. C’est déplorable et modique.

D’abords, ce roman évoque une possible guerre civile entre Mars et Terra. Rappelons (sauf erreur de ma part) que l’aigle à deux têtes de l’Imperium représente l’alliance entre le monde trône et le fief du Mechanichum. C’est certainement un des fondements de l’Empire de l’Humanité. Bien entamé ici avec une escarmouche qui dégénère presque en conflit ouvert. L’affaire est mal-traitée par l’auteur. Pas plus de description, absence de profondeur. Trop court. Par ailleurs : il est logique que Terra et Mars s’opposent depuis des lustres et bien après jusqu’au 41ème millénaire. Mais cela s'opère généralement très subtilement (petite guerres, agents secrets, luttes dans l’ombre). Sicarians contre Inquisition et agents de l’Assassinorum. Et où est donc passée l’équipe de Vangorich des tomes précédents ?

Ensuite la figure du Primarque. Insuffisance dommageable au roman, on aurait pu tout simplement s’attendre à plus de récit.
Spoiler:
Qu’a fait Vulkan depuis la fin de l’Hérésie ? Comment l’Inquisition a-t-elle pris connaissance de sa situation ? Peu d’éléments sur sa personnalité. Aucune majesté, absence d’envergure alors qu’il est sensé être un Primarque au dessus du lot (sagesse, caractère protecteur des mortels et perpétuel. Rien à voir avec les romans de Nick Kyme

Et puis les incohérences mises en évidence par Emperor dans sa review précédente
Spoiler:
Par exemple : l’appel de Koorland aux autres chapitres. Pourquoi en rester uniquement aux Chapitres classiques ? Et d'ailleurs les Ultramarines, les Blood Angels, les Space wolfes ainsi que les Dark Angels luttent chacun de leur côté contre les Peaux vertes. Arrive le message de Terra. Et là en plein milieu de batailles parfois décisives, la plupart opère une retraite stratégique. Sans concession et de manière bien étrange, l’appel de Terra devient l'ultime priorité.
Et puis, doivent-ils arriver sur Terra en simples délégations ? Suggestion : l’auteur aurait pu introduire ici des personnalités hautes en couleur pour ces ambassadeurs… Emperor dit vrai : c’est artificiel.

Un élément positif : il y a quelques scènes de bataille bien décrites.  
Spoiler:
Les capacités surhumaines de Vulkan sont mises en évidence
L’auteur semble méticuleux dans ces fameux passages mais c’est du bolt-porn.

Une note de 2.



Appréciation personnelle = 2/5

De nombreuses incohérences, un style moyen, un fluff indigent…. Un tome très banal. Je me répète encore et toujours, mais : avec l’introduction d’un Primarque, on aurait pu s’attendre à plus d’épaisseur. Je voyais bien un moment de renversement dans l’intrigue générale.
Il n’en fut pas ainsi. A lire si vous vous intéressez vraiment au 32ème millénaire.

Spoiler:
Mini HS : opinion très personnelle - ce livre a été écrit sur commande. C’est le cas pour les précédents. Mais dans ce tome 7, la « normalisation » scénaristique (prescrite par l’éditeur) obscurcit totalement le fil du roman.


- Note globale = Total des points 10/20
avatar

Capitaine Felix
Scout
Scout

Messages : 84
Age : 35
Localisation : Sud-ouest de la France (Terre)

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Eveil de la Bête - VII - A la recherche de Vulkan de David Annandale

Message par Tyrion60 le Ven 3 Aoû 2018 - 11:51

Pas très doué dans les critiques pour ma part, et ça tombe bien, Félix et Emperor ont bien décrit ce roman: à la poubelle!!!

Du boltporn, du boltporn et encore du boltporn!!!
Tellement il y en a, on s’y perd.
Moi qui suis fan des Salamnders, c’est quoi ce Vulkan de grosse bip !!! Il ne sert strictement à rien, hormis dire un genre de « la loi c’est moi ».

Sans parler du début, où on voit monter la trahison de Mars pendant les tomes précédents, et là en 10 pages , on fait la paix et on se tape dans le dos.

Seul truc que j’apprecie de ce roman est l’ingeniosité des orcs qui se dévoile toujours de plus en plus.

7/20 et encore je suis gentil.

Tyrion60
Scout
Scout

Messages : 50
Age : 31
Localisation : Poissy

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Eveil de la Bête - VII - A la recherche de Vulkan de David Annandale

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum