La Lame du Roi d'Andy Clark

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre appréciation globale du roman

0% 0% 
[ 0 ]
33% 33% 
[ 1 ]
67% 67% 
[ 2 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 3

La Lame du Roi d'Andy Clark

Message par Nico. le Sam 30 Déc 2017 - 0:58

Présentation:



==> La Lame du Roi Semi Poche

Les maisons chevaleresques d'Adrastapol sont aussi nobles que vertueuses, aussi, quand le monde impérial de Donatos succombe à l'hérésie des Word Bearers, elles sont à l'avant-garde de sa reconquête. Sous la conduite du Haut Roi Tolwyn Draconis, les chevaliers dominent les combats et frappent profondément dans les rangs adverses. Mais le conflit bascule quand une terrible tragédie survient, et plonge la campagne impériale dans le désarroi. Le désespoir grandit, et les chevaliers sans fief Danial et Luk doivent apprendre au plus vite les usages guerriers pour empêcher un rituel impie, faute de quoi Donatos sera perdu, et avec lui l'ensemble des maisons nobles d'Adrastapol.

368 pages • Janvier 2018 • ISBN 9781780303598 • Illustration de ???






logo2


avatar

Nico.
Admin
Admin

Messages : 8317
Age : 28
Localisation : Perugia

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Lame du Roi d'Andy Clark

Message par Solaris le Dim 8 Avr 2018 - 15:02

Personne ne fait la critique ? Voici ma première alors :

Scénario et mise en scène : 4/5
On voit dans ce BL une armée impériale, comportant beaucoup de chevaliers, reprendre une planète industrielle tombée aux mains des Word Bearers. Les chevaliers venants tous du même monde, on a donc une maison souveraine et quatre vassales. La résistance n'est pas très forte et les impériaux pensent reprendre ce monde sans trop de difficultés. Malheureusement le chef des WB, un apôtre noir, va rapidement décimer la force impériale grâce à un traître...

On suit principalement deux écuyers (le fils du haut roi et son meilleur ami) apprenant le maniement de leurs knights au combat, ainsi que divers personnages comme un instructeur sévère mais juste ou une chevalière vraiment très badass. On peut noter que les chaôteux ont pas mal de passages et sont dans l'ensemble plutôt stylés. Il y a notamment
Spoil:
La mère d'un des héros, qui se révèle être une sorcière au service de Tzeentch. Elle n'est pas manichéenne car son point de vue sur les loyalistes est plutôt intéressant. Pour elle l'Empereur est bien pire que les dieux sombres car il répand l'ignorance et la bêtise en plus d'exiger des vies sans rien donner en retour, là où son dieu exige la connaissance et récompense ses fidèles. C'est vraiment pas mal de montrer les chaoteux sous cet angle. De plus, elle est mariée à un baron, qui est celui qui décime l'armée impériale, et veut reprendre sa place de haut roi. On pourrait croire qu'elle le manipule mais pas du tout vu qu'il y a une vraie histoire d'amour entre les deux. Il faut noter qu'ils ont par moment des remords vu qu'ils doivent trahir leur fils. Le baron est plutôt cool et représente une sérieuse menace au cours du roman. Il faut noter qu'il conserve quelques valeurs, ce qui est plutôt rare, je trouve, dans les BL. J'ai trouvé ces deux méchants assez attachants, un peu comme le chef NL de La dîme de sang. Par contre, on ne peut pas en dire autant du chef WB.

Sinon, il y a pas mal de persos secondaires, ce qui permet d'aérer le récit. On peut noter un commandant de la GI d'une badassitude extrême, qui arriverait à en redire à Creed, mais qu'on ne voit hélas pas beaucoup Mad

Après c'est assez simple à résumer : Deux maisons (sur les cinq) se révèlent être des traîtres et nous font une petite Isstvan des familles pendant la bataille. Les impériaux sont poignardés dans le dos et submergés de face, subissent de très lourdes pertes et sont totalement balayés. Le perso principal va devoir prendre le commandement en catastrophe et reprendre le monde coûte que coûte.

Spoiler:
Après être tombé dans une embuscade qui fait subir de très lourdes pertes (encore) aux impériaux, le héros qui faisait plus penser à Shinji Ikari au début mûrit considérablement et se laisse pousser une âme de Jon Snow. Il prend le commandement de manière efficace et prend d'assaut une base WB.
Pendant ce temps, on a pas mal de scènes côté méchants qui nous montrent que le couple décide de trahir les WB. On a aussi pas mal de flash-backs incomplets qui nous montrent l'origine de leur relation. On a donc une bataille finale vraiment brutale avec des chaoteux qui s'entre-déchirent et des impériaux qui donnent tout ce qu'ils ont dans le ventre. Il y a un boss final plutôt redoutable ( le baron traître qui se bat avec un sabre-laser géant  bounce ), un boss final bis plutôt cool (un Porphyrion  What a Face ) même si le combat est court, et un boss final ter pas très intéressant (la psyker). La fin laisse présager la suite, KnightBlade, avec le fils des méchants qui part tuer sa mère.

On reprochera juste l'utilisation de plusieurs clichés et quelques incohérences comme un perso psyker aux pouvoirs WTF (Si vous arrivez à faire ça en jeu, chapeau !) ou le plan bizarre des traîtres. En revanche, plusieurs clichés sont assez bien exploités et on ne sombrent pas dans les travers du space marine battle ou du mauvais Matt Ward (excusez du pléonasme). En gros, les knights loyalistes (sur qui on doit faire de la pub ne l'oublions pas) sont certes badass mais prennent vraiment cher au cours des combats et surtout, SURTOUT on a pas des gardes-nuls-à-chier-qui-vont-se-faire-massacrer-par-les-méchants-puis-se-faire-sauver-par-le-gentil-chapitre-et-pis-le-gentil-capitaine-va-leur-dire-c'est-bien-vous-avez-retenu-les-méchants. Non là ils sont classes, efficaces et vraiment admirables car autant les chevaliers sont dégoûtés par leurs pertes et démoralisés, autant nos bons vieux gardes s'adaptent rapidement avec discipline et abnégation. Après, je laisse parler mon âme de fanboy mais j'ai beaucoup apprécié ce point. D'ailleurs, on a plusieurs passages nous montrant qui-fait-quoi (mechanicum, marine impériale...) pour nous rappeler qu'on a pas que des chevaliers sur le terrain.

Style et écriture : 4/5
C'est pas mal tout ça ! J'ai pris plaisir à lire, sans m'ennuyer, avant de me rendre compte que l'auteur était le même que celui de Shroud of Night. Pour faire simple, l'intrigue reste en mouvement, on ne s'ennuie pas et il y a toujours un petit rebondissement pour maintenir l' intérêt. Par contre, j'ai trouvé les passages en knight un peu lambdas. Je pense que ça aurait gagné avec un peu plus de détails sur les sensations que ressentent les pilotes ou le poids des machines car on a du mal à se faire une idée précise sur le maniement de ces mastodontes. Cependant, les passages où les persos sont connectés avec les esprits de leurs ancêtres dans leurs trônes sont assez intéressants. Je pense que le livre souffre du manque de pages à ce niveau mais le final n'est pas bâclé et on a pas mal de variations de points de vue, ce qui est très cool. Il est à noter que les persos font beaucoup d'introspection, ce qui les rend d'autant plus attachants.

Intérêt fluff : 3/5

Là ça pêche un peu car on apprend pas des masses de nouvelles choses sur les knights à part leurs transports et leurs réparations. Des petites infos sur les WB en revanche avec des cultistes qui servent à quelque chose Shocked et une épée énergétique-fouet à le Soul Calibur (!).

Appréciation personnelle 4/5
J'ai fini le bouquin en deux jours. Voilà.

Note finale 15/20
Eh bien ce fut pour moi une bonne surprise. Pour résumer c'est plutôt agréable à lire, on a de bonnes idées et des travers absents, mais ça manque de fluff nouveau et on peut reprocher plusieurs clichés. Je suis peut être un peu généreux mais je pense que ce BL n'est pas un bouquin de commande lambda et peut faire passer un agréable moment. Par contre, ne lisez pas le résumé de KnightBlade ça va vous spoiler.

Solaris
Space Marine
Space Marine

Messages : 176
Localisation : Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Lame du Roi d'Andy Clark

Message par Rhydysann le Mer 11 Avr 2018 - 19:29

+1 pour ta bonne critique.
Hum que veux-tu dire par travers absent?


avatar

Rhydysann
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1503
Age : 19
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Lame du Roi d'Andy Clark

Message par Solaris le Mer 11 Avr 2018 - 21:08

Merci Rhydysann ! Au fait, je veux surtout parler clichés tels que :
- La surexposition de la fig à vendre (ohlala il est trop puissant achète achète) + des figurants (nos bon vieux gardes bien sûr Evil or Very Mad ) qui se feront massacrer.
- Les gentils invincibles
- Les adversaires pas terribles.
Que je n'ai pas trop trouvé dans ce BL. Après ça reste très prévisible et pas vraiment original mais cela m'a empêché de décrocher.

Solaris
Space Marine
Space Marine

Messages : 176
Localisation : Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Lame du Roi d'Andy Clark

Message par PetitPierre le Jeu 12 Avr 2018 - 7:37

Ca n'a pas l'air mal du tout cela.
Merci pour ta review Solaris


_______________________________________________
Le progrès technique est comme une hache qu'on aurait mis dans les mains d'un psychopathe.
- Albert Einstein -

- Pierre Forge Tranquille, c'est sur ma page FB pour voir MON TRAVAIL
- Ou sur le Web chez Pierre Forge Tranquille
avatar

PetitPierre
Maitre de chapitre
Maitre de chapitre

Messages : 2366
Age : 34
Localisation : Angers

https://www.facebook.com/laforgetranquille/photos/?tab=albums

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Lame du Roi d'Andy Clark

Message par Emperor le Sam 21 Avr 2018 - 13:16


Terminé il y a quelques jours, et noté moyen dans le sondage du topic.

Pas grand chose de plus à ajouter à la critique de Solaris.

Le récit est classique mais efficace, bien que trop simpliste sur pas mal d’aspects (les chevaliers qui reçoivent encore et encore des réparations sommaires effectuées en seulement quelques dizaines de minutes/heures par les chenillards avant d'être à nouveau bons pour le service, le brouillage vox habituel, la ligne Maginot bien pratique et sa centralisation énergétique en 2 générateurs bien mis en évidence, les centaines de bombardiers alliés qui pop à la fin...), et brouillon sur d'autres (bataille spatiale, combats d'infanterie, carte stratégique,...).

Bien aimé aussi la traîtrise presque justifiée de la maisonnée de chevaliers, le côté renégats qui ont encore des valeurs, le haut roi que tout le monde semble mettre sur un piédestal mais qui se trimballe quand même de sales secrets, le stoïcisme Cadien, le maître d'armes de la maison du roi qui ne ménage pas le dauphin, l'épée énergétique relique de chevalier ange ...

Moyennement aimé les combats. Pas hyper inspirés mais pas catastrophiques non plus. L'auteur fait le job, sans plus.

Pas aimé cette quête classique de pouvoir côté Word Bearer (on repassera pour l'originalité), le moutard du roi qui passe en quelques jours de l'écuyer pas sûr de lui au général en chef compétent parce qu'il a lu quelques bouquins...

Le chevalier relique fait un peu placement produit quand même.




avatar

Emperor
Primarque
Primarque

Messages : 4251

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Lame du Roi d'Andy Clark

Message par Solaris le Sam 21 Avr 2018 - 17:42

Tout à fait d'accord avec toi Emperor. Des bizarreries par ci par là qui ternissent quand même pas mal le bouquin comme la réparation express mais des bonnes idées pour rattraper le niveau. Je pense qu'il faut bien noter les raisons qui poussent les traîtres à se rebeller, ce qui donne une image convaincante des chaoteux et nous fait comprendre pourquoi ils sont tant à se rebeller. Pis y a les cadiens drunken .

Solaris
Space Marine
Space Marine

Messages : 176
Localisation : Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Lame du Roi d'Andy Clark

Message par Konrad Curze le Dim 22 Avr 2018 - 8:20

Les Word bearers sont bien représenté ? ou juste de la chair a canon ?



La mort hante les ténèbres, et elle connaît votre nom ! Je suis Night Haunter.
Non, ne t'envole pas, petit corbeau. Reste. Nous n'en avons pas terminé, toi et moi.( Konrad à Corax)
Vous êtes tellement plus que simplement abjects. (Konrad à Lorgar)
avatar

Konrad Curze
Sergent Space Marine
Sergent Space Marine

Messages : 676
Age : 30
Localisation : oeil de la terreur caché

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Lame du Roi d'Andy Clark

Message par Solaris le Dim 22 Avr 2018 - 15:26

Aïe, au fait on ne les voit pas beaucoup, même si ils sont quand même dans l'ensemble assez efficaces. Rien d'intéressant pour le chef WB, mais les cultistes ont quelques moments de gloire.

Solaris
Space Marine
Space Marine

Messages : 176
Localisation : Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Lame du Roi d'Andy Clark

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum