Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -17%
– 50€ sur DYSON V7 MOTORHEAD ORIGIN ...
Voir le deal
249.99 €

Belisarius Cawl: La Grande Oeuvre de Guy Haley

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

VOTRE APPRÉCIATION GLOBALE DU ROMAN:

Belisarius Cawl: La Grande Oeuvre de Guy Haley I_vote_lcap0%Belisarius Cawl: La Grande Oeuvre de Guy Haley I_vote_rcap 0% 
[ 0 ]
Belisarius Cawl: La Grande Oeuvre de Guy Haley I_vote_lcap50%Belisarius Cawl: La Grande Oeuvre de Guy Haley I_vote_rcap 50% 
[ 1 ]
Belisarius Cawl: La Grande Oeuvre de Guy Haley I_vote_lcap50%Belisarius Cawl: La Grande Oeuvre de Guy Haley I_vote_rcap 50% 
[ 1 ]
Belisarius Cawl: La Grande Oeuvre de Guy Haley I_vote_lcap0%Belisarius Cawl: La Grande Oeuvre de Guy Haley I_vote_rcap 0% 
[ 0 ]
Belisarius Cawl: La Grande Oeuvre de Guy Haley I_vote_lcap0%Belisarius Cawl: La Grande Oeuvre de Guy Haley I_vote_rcap 0% 
[ 0 ]
Belisarius Cawl: La Grande Oeuvre de Guy Haley I_vote_lcap0%Belisarius Cawl: La Grande Oeuvre de Guy Haley I_vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 2
 

Belisarius Cawl: La Grande Oeuvre de Guy Haley Empty Belisarius Cawl: La Grande Oeuvre de Guy Haley

Message par Nico. le Lun 29 Juin 2020 - 12:54

Présentation:





==> Belisarius Cawl: The Great Work Hardback

Belisarius Cawl, Archmagos Dominus of the Adeptus Mechanicus is the most brilliant mind alive. For 10,000 years he has furthered the cause of mankind, working under the aegis of the Emperor and Lord Commander Roboute Guilliman to prevent the inexorable march of the alien and the traitor. Many call him heretic, but all must recognise the magnitude of his achievements, for who else but he was entrusted to create a new generation of Space Marines? Who else but the great Belisarius Cawl could even accomplish such a task?

Now, in the wake of the Great Rift and the Indomitus Crusade, his ambitions bring him to the long-dead world of Sotha, once home to the Scythes of the Emperor, now a barren wasteland devoured by the vile Tyranids. Accompanied by Tetrarch Felix and his elite warriors, it is here that Cawl believes the lynchpin of his mysterious Great Work lies. But uncovering it is a near impossible task, one in which the Archmagos must overcome an ancient evil that threatens to extinguish the last hope of humanity.

Belisarius Cawl, Archmagos Dominus de l’Adeptus Mechanicus est l’esprit le plus brillant du monde. Pendant plus de 10 000 ans, il a œuvré pour la cause de l’humanité, travaillant sous l’égide de l’Empereur et le seigneur commandant Roboute Guilliman pour empêcher la marche inexorable du xenos et du traître. Beaucoup l'appellent hérétique, mais tous doivent reconnaître l'ampleur de ses réalisations, à qui d'autre que lui confier la création d'une nouvelle génération de Space Marines? Qui d'autre que le grand Belisarius Cawl pourrait même accomplir une telle tâche ?

Maintenant, à la suite de la Grande Faille et de la Croisière Indomitus, ses ambitions le mènent dans le monde mort depuis longtemps de Sotha, qui abritait autrefois les Scythes of the Emperor, désormais une terre stérile dévastée par les viles Tyranides. Accompagné par le tétrarque Félix et ses guerriers d'élite, c'est ici que Cawl croit que réside le pivot de son mystérieux Grand Ouvrage. Mais il va découvrir qu'il s'agit d'une tâche presque impossible, dans laquelle les Archmagos doivent vaincre un ancien mal qui menace d'éteindre le dernier espoir de l'humanité.

320 pages • Juillet 2020 • ISBN 1780305349 • Illustration de ?


Belisarius Cawl: La Grande Oeuvre de Guy Haley Bd200810

Artwork complet:

Spoiler:
Belisarius Cawl: La Grande Oeuvre de Guy Haley Img_2013

Retour de Solaris sur la sortie VO:

Spoiler:
Terminé aujourd'hui. J'ai passé un bon moment en lisant cette nouvelle qui, malgré quelques défauts, est très intéressante car elle éclaircit quelques points d'ombres du fluff et donne des idées sur le futur de l'Imperium. Et j'aime bien les Scythes of the Emperor.

Histoire et mise en scène : 4/5

L'histoire se déroule donc sur Sotha, le monde d'origine des Scythes of the Emperor dévoré par la flotte ruche Kraken. On voit une expédition menée par Belisarius Cawl s'enfoncer dans les tréfonds des ruines de leur forteresse-monastère et les profondeurs du mont Pharos. Elle se compose de :
- Cawl et Primus, son Primaris assistant, partis explorer le mont pour trouver les éléments nécessaires à son grand projet. Il a obtenu la fidélité des Scythes en leur donnant des Primaris et en leur promettant de rendre la vie à leur monde.
- Decimus Felix, le capitaine Primaris Ultramarine devenu Tétrarque, qui a décidé d'explorer les mondes dont il à la charge et mène une force composée de Primaris de divers chapitres. Il n'est pas dupe et garde un oeil sur Cawl et les Scythes. C'est l'occasion de développer le point de vue de Cawl sur ses créations.
- Thracian, le maître de chapitre des Scythes of the Emperor et le reste de son chapitre. Il permet d'explorer le passé des Scythes avec ses secrets et ses zones d'ombres ainsi que son futur. Il apparaît comme dévoué à Cawl et a un objectif secret.
Tout ce petit monde se retrouve donc à explorer la forteresse-monastère et à affronter les tyranides restants (des genestealers en majorité) puis autre chose...

Par la suite, les trois persos principaux revivront des souvenirs douloureux à cause de l'influence du mont Pharos et subiront des hallucinations. Ces parties ne rallongent pas le récit, elles sont vraiment le coeur du bouquin car elles permettent un très gros apport de fluff. Préparez-vous à en apprendre plus sur la personnalité et les motivations de Cawl, l'histoire des Scythes of the Emperor et les xenos, qui ne sont pas là juste pour se faire buter en masse. C'est assez rafraîchissant de voir ça car comme on est habitué à la lutte contre le Chaos ces temps-çi, on a tendance à voir leur fluff comme un bonus et à les percevoir comme une menace secondaire. Là, le livre leur rend vraiment justice. Il y a également quelques bout de fluff sur l'Empereur.

Spoiler:
Bon, ça semble évident, mais en réalité Pharos est une construction nécron contenant l'emplacement des autres lieux importants des nécrons et donc des plus grosses concentrations de Blackstone, la matière capable de boucher les failles Warp. En gros, on apprendra que :
- Après l'hérésie, Cawl a été abordé par un scientifique extrêmement important de Terra, le créateur de la carapace noire, qui voulait prolonger sa vie. Après avoir abattu le meilleur ami de Cawl, il l'a forcé à effectué un transfert de conscience pour changer de corps. L'expérience, risquée et interdite, n'a pas marché dans le bon sens car Cawl a obtenu son corps ainsi que ses souvenirs et non l'inverse. On apprend donc le secret de son immortalité. Lors de son premier transfert, il a pu rentrer en contact avec l'Empereur qui lui a dit de continuer Son projet, même si un jour il pensera le trahir en continuant, ce qui a beaucoup marqué Cawl. Son projet et de rendre l'équilibre à la galaxie et la débarrasser du Chaos pour exaucer la volonté du dieu-machine.

- Les flash-backs de Felix nous montrent que les Primaris en hibernation étaient réveillés pour des opérations ressemblant plus à de la torture. Il voit donc Cawl comme un tortionnaire alors que celui-ci le voit comme un fils. Il ne semble pas avoir pris de plaisir en faisant cela et a beaucoup d'attachement pour les Primaris.

- Pour finir, ceux de Thracian sont les plus mémorables. On assiste donc à la chute de Sotha ainsi que la fuite pour préserver l'héritage du Chapitre. Il s'avérera que la population de leur monde était infestée de cultistes Genestealers. Lui et les Scythes survivants ont tenté de ne tuer que les infectés parmi les civils rescapés mais cela n'a pas marché car leurs serfs et leur personnel, qui vivaient dans leurs vaisseaux, se sont avérés corrompus. Thracian et son équipe n'ont aucune envie de survivre à leur mission avec Cawl et veulent effacer la honte de leur chapitre. Ils périront tous en tuant le patriarche Genestealer qui a corrompu leur monde et s'était caché dans les tombeaux de leur forteresse, prés de celui de leur premier maître de Chapitre...
Finalement, Cawl finira par rencontrer un C'tan nécron, composé de huit échardes connectées entre elles. Après l'avoir piégé, il finira par s'enfuir avec des données contenant les différents emplacement de Blackstone. La nouvelle se termine par le bombardement du mont Pharos et le début de la terraformation de Sotha.


 Style et mise en scène : 3,5/5
C'est du Haley donc plutôt bon. Les flash-backs s'enchaînent bien et n'alourdissent pas le récit, l'intrigue ne lambine pas et les persos sont attachants, surtout Thracian. En revanche, Félix fait vraiment l'Ultramarine lambda et il y a des éléments de l'histoire qui auraient pu être approfondis, surtout au niveau de l'identité de Primus. On pourra reprocher des grosses facilités scénaristiques par moment et un final un peu bof.
Spoiler:
Les Scythes paraissent quand même bien trop gentils pour ne pas purger la population de leur planète. Après, il est aussi suggéré qu'ils étaient sous contrôle hypnotique. Le temple nécron parait aussi bien facile à trouver.
En revanche, il y a un gros apport fluff :

Intérêt fluff : 5/5
Au niveau des Scythes, il ne sont réduits qu'à une petite poignée depuis la cicatrix. Les survivants sont vraiment l'équivalent des vétérans des Guerres tyranniques avec des patchworks d'armures et des trophées. Ils sont vraiment heureux de recevoir des primaris et veulent effectuer une dernière mission pour finir en beauté et laisser place à la nouvelle génération. On peut voir avec eux que si un Space Marine est résistant moralement, lorsque son esprit se brise les conséquences sont encore plus dramatiques que pour un humain normal. Une grosse partie du bouquin est vraiment concentrée sur eux avec leurs origines, leur culture, leur monde, leur chute et leur devenir.

Pour le Mechanicum, Cawl est vraiment très vieux, au point que sa mémoire est répertoriée dans plusieurs bases de données et qu'il doit choisir un aspect de sa personnalité, comme Nagash dans AOS. Il apparaît comme un personnage toujours optimiste et voulant le bien de l'Imperium mais qui manque cruellement de déontologie professionnelle et n'est pas très regardant sur les moyens à utiliser pour parvenir à ses fins, même si il semble être capable de ressentir des remords.
Spoiler:
Le Cawl Inferior semble déconner car son original n'a apparemment aucune intention de devenir Lord-Fabricator, bien au contraire. Il veut vraiment se concentrer sur sa mission.  

Apparemment, l'usage de technologies alien n'est pas proscrite par toutes les sectes de cette organisation. On a des infos sur les méthodes de terraformation des planètes. Sinon, on peut apprendre que le huit est le symbole du Mechanicum Sombre. On apprend aussi qu'Arkhan Land n'a jamais aimé le nom de ses créations (Land's raider not Land Raider !).

Pour les Xenos si vous aimez les Genestealers vous allez être servi. On apprend pas grand chose de neuf sur eux mais il y a des passages mémorables comme une cultiste qui s'estime plus proche d'un humain qu'un astartes.
Spoiler:
Il y a beaucoup de nécrons sur la fin, avec un c'tan qui exprime son point de vue sur la situation actuelle de la galaxie. C'est vraiment pas mal de revoir ces pauvres méchants trop oubliés. D'ailleurs, le roman nous rappelle que les nécrons ont une place centrale dans la galaxie et pas seulement pour la blackstone. Sinon, sachez qu'il est possible de s'infiltrer dans une nécropole du moment que les nécrons n'enregistrent pas de menace.

Pour terminer, il y a un passage sur Terra avant la grande croisade et d'autres après l'Hérésie. Celui qui se passe en M29 est assez intéressant, bien que très court, avec une humanité au bord de l'anéantissement et persécutée par des tyrans dans une ambiance Mad Max/Heavy Metal. Au niveau de l'Empereur :
Spoiler:
L'un de ces projets était de rendre sa végétation à Terra. Il est capable de changer son apparence et d'envoyer des messages inter-dimensionnels. À un moment donné, le C'tan décrit les dieux de 40k comme ceci  : Le dieu-machine est un mensonge, les dieux du Chaos sont des consciences émergentes causées par des disruptions éthériques, l'Empereur, quant à lui, est considéré comme une arme.

Appréciation personnelle : 3,5/5
J'ai passé un bon moment en lisant ce livre et l'ai trouvé prenant. On reprochera des facilités scénaristiques et des points pas assez approfondis mais on appréciera l'apport fluff sur les xenos et les Scythes of the Emperor.

Note finale  16/20

logo2


Belisarius Cawl: La Grande Oeuvre de Guy Haley 846747844195bannirenicoor4GRAND
Nico.

Nico.
Admin
Admin

Messages : 9380
Age : 30
Localisation : Perugia

Revenir en haut Aller en bas

Belisarius Cawl: La Grande Oeuvre de Guy Haley Empty Re: Belisarius Cawl: La Grande Oeuvre de Guy Haley

Message par Jcpatiti le Ven 24 Juil 2020 - 22:40

Salut à tout,

Je suis en train de lire la VF (je ferai un retour d'ici une dizaine de jours), pour l'instant c'est pas mal du tout.
Deux remarques :
- concernant l'édition française, toujours plus de coquilles (mots manquants, fautes d'orthographes, mots mal placés ou contresens...). Que cela vienne d'erreurs de traduction ou de relecture ou de mise en page, cela devient franchement relou. Vu le prix qu'on paye pour ces bouquins on serait en droit d'attendre au minimum un texte propre ! D'autant qu'avec le confinement il y a eu le temps de revoir les maquettes VF...
- concernant le débat que l'on a pu avoir par ailleurs sur l'ultramarine à la peau noire en couverture du 1er tome de la série sur la croisade Indomitus, je crois avoir trouvé qui c'est !
Spoiler:
Il s'agirait en réalité du tétrarque Decimus Felix lui-même, qui est décrit comme ayant une "pâle peau brune, ultime souvenir de l'air raréfié de son monde natal"... A moins que ce soit une énième erreur dans la VF et que ça soit en réalité à la base une "pâle peau blanche" ??


J'étais là, le jour où Horus a tué l'Empereur...
Jcpatiti

Jcpatiti
Scout
Scout

Messages : 135

Revenir en haut Aller en bas

Belisarius Cawl: La Grande Oeuvre de Guy Haley Empty Re: Belisarius Cawl: La Grande Oeuvre de Guy Haley

Message par Jcpatiti le Lun 17 Aoû 2020 - 10:46

Salut à tous,
Petite review éclair sur ma lecture du Grand Œuvre que j'ai terminé la semaine dernière (lecture au format ebook).


Scénario et mise en scène : 3/5

On suit Belisarius Cawl et le tétrarque d'Ultramar Félix Decimus, qui se rendent sur Sotha. La planète a été complètement ravagée par l'attaque de la flotte-ruche Kraken, et leur objectif est d'enquêter sur cette défaite (qui a quasiment annihilé le chapitre des Scythes of the Emperor) et sur le Pharos.
En effet, Cawl souhaite percer les mystères du Pharos car il est persuadé que cela peut l'aider dans son "grand oeuvre", à savoir purger la galaxie et l'humanité de l'infection du Chaos.
Pour faire court, l'action principale se passe quasi-exclusivement dans le Pharos. Ceux qui ont lu les romans de l'HH (en particulier Pharos, du même auteur) seront ainsi en terrain bien connu. Mais il y a aussi de nombreux aller-retours dans le temps, avec des flashbacks en particulier sur le passé de Cawl (qui sont de mon point de vue les meilleures parties du livre).
Pour ceux qui veulent la version résumée, je vous renvoie à la très bonne critique de Solaris, mais en gros :
Spoiler:
Le Pharos est une balise, un artefact Nécron qu'ils ont construit pendant leur guerre contre une civilisation encore plus puissante que la leur. Cawl se retrouve ainsi aux prises avec une ancienne divinité Nécron (un C'tan) et arrive à l'entourlouper pour s'emparer de tous les secrets du Pharos.


Style et Ecriture : 3/5

C'est correct dans l'ensemble mais on peut être un peu perdu avec tous les aller-retours temporels qui transforment parfois la trame narrative en vrai gruyère.
J'aurai mis un peu plus mais je suis obligé de mettre un malus à cause de la très mauvaise qualité du texte final : entre coquilles, mots oubliés, mots mal traduits et contresens, c'est un vrai festival !
Mauvaise traduction ? Mauvaise édition ? Spécificité du format ebook ? En tout cas, ça gâche la lecture et c'est bien dommage.


Intérêt fluff : 4/5

Grosse note de fluff pour ma part, car non seulement on en apprend beaucoup sur Cawl, mais en plus on a pas mal d'infos sur les Tyrannides et surtout les Nécrons. Pour quelqu'un pour moi qui n'a jamais ouvert un codex, c'était une vraie mine d'or à ce niveau là.
Les parties sur Cawl m'ont particulièrement plu, grâce à des flashbacks on reprend la suite des évènements racontés dans Le fléau du loup. Cawl est vraiment un personnage intéressant et Haley a su bien construire son histoire et sa personnalité.
Par contre, les passages sur les Nécrons et leur mythologie ainsi que les origines du Pharos sont parfois nébuleux, à cause de tout un verbiage ésotérique qui m'a un peu perdu (et surtout ennuyé).


Appréciation personnelle : 3/5

J'ai apprécié la lecture de ce livre pour tous les apports fluff, et notamment sur Belisarius Cawl. Par contre, entre les coquilles de la VF et des passages trop longs ou presque incompréhensibles, l'expérience de lecture a été trop inégale.
Un roman intéressant si vous voulez en savoir plus sur Cawl et ses motivations, mais pas grand chose de plus.

Note globale : 13/20


Dernière édition par Jcpatiti le Mar 18 Aoû 2020 - 9:55, édité 1 fois


J'étais là, le jour où Horus a tué l'Empereur...
Jcpatiti

Jcpatiti
Scout
Scout

Messages : 135

Revenir en haut Aller en bas

Belisarius Cawl: La Grande Oeuvre de Guy Haley Empty Re: Belisarius Cawl: La Grande Oeuvre de Guy Haley

Message par Oculus Magnus le Mar 18 Aoû 2020 - 7:36

Jcpatiti a écrit:Par contre, les passages sur les Nécrons et leur mythologie ainsi que les origines du Pharos sont parfois nébuleux, à cause de tout un verbiage ésotérique qui m'a un peu perdu (et surtout ennuyé).
C'est souvent le souci avec l'AdMech ou les Croncrons...Les auteurs veulent parfois tellement nous faire sentir la "spécificité" de ces factions (le côté high-tech trodelamorkitu) que ça en devient indigeste de profusion de termes abscons ou de descriptions alambiquées qu'on ne visualise pas bien.
Ce sont peut-être les environnements les plus casse-gueule à dépeindre, bien plus que les T'au ou les Eldars, par exemple. La balance est délicate entre le nécessaire "exotisme" et la compréhension du lecteur sans laquelle on le paume.
Oculus Magnus

Oculus Magnus
Space Marine
Space Marine

Messages : 207

Revenir en haut Aller en bas

Belisarius Cawl: La Grande Oeuvre de Guy Haley Empty Re: Belisarius Cawl: La Grande Oeuvre de Guy Haley

Message par Solaris le Mar 18 Aoû 2020 - 11:57

Merci de vos retours, ça me fait très plaisir (nouvelle fournée de reviews prochainement) ! Effectivement le livre n'est pas parfait avec des passages trop longs et des facilités scénaristiques (mais comme c'est Guy Haley on pardonne Razz ). Le principal point fort se situera au niveau du fluff et des infos sur Cawl. Concernant la couleur de peau de Félix, il est effectivement marqué "He had pale brown skin, a last reminder of his homeworld’s thin air.". Cela laisse supposer qu'il est peut-être l'Ultramarine de la cover d' "Avenging Son".
Solaris

Solaris
Space Marine
Space Marine

Messages : 286
Localisation : Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Belisarius Cawl: La Grande Oeuvre de Guy Haley Empty Re: Belisarius Cawl: La Grande Oeuvre de Guy Haley

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum