Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-17%
Le deal à ne pas rater :
PHILIPS Centrale vapeur HI5900/22 5,2 bar
59.99 € 71.99 €
Voir le deal

Le Maître Herseur de Mike Brooks

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

VOTRE APPRÉCIATION GLOBALE DU ROMAN:

Le Maître Herseur de Mike Brooks I_vote_lcap0%Le Maître Herseur de Mike Brooks I_vote_rcap 0% 
[ 0 ]
Le Maître Herseur de Mike Brooks I_vote_lcap50%Le Maître Herseur de Mike Brooks I_vote_rcap 50% 
[ 2 ]
Le Maître Herseur de Mike Brooks I_vote_lcap50%Le Maître Herseur de Mike Brooks I_vote_rcap 50% 
[ 2 ]
Le Maître Herseur de Mike Brooks I_vote_lcap0%Le Maître Herseur de Mike Brooks I_vote_rcap 0% 
[ 0 ]
Le Maître Herseur de Mike Brooks I_vote_lcap0%Le Maître Herseur de Mike Brooks I_vote_rcap 0% 
[ 0 ]
Le Maître Herseur de Mike Brooks I_vote_lcap0%Le Maître Herseur de Mike Brooks I_vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 4
 
 

Le Maître Herseur de Mike Brooks Empty Le Maître Herseur de Mike Brooks

Message par Nico. Lun 31 Juil 2023 - 15:30

Présentation:




==> Le Maître Herseur Semi Poche

L'Alpha Legion est incommensurablement retorse, mais la duperie est à double tranchant. Tandis que la Croisade Indomitus pousse jusque dans les lointaines marches de l'Ultima Segmentum, les Crochets du Serpent, la bande de Solomon Akurra, se heurte aux redoutables Marines Primaris et l'Alpha Legion doit choisir entre disparaître dans l'ombre, ou s'adapter pour riposter. Solomon a l'intention de prendre le titre de Maître Herseur pour unir les têtes de l'hydre qu'est sa Légion, mais ses alliés sont disparates et d'une fiabilité douteuse, alors que ses ennemis ont derrière eux la puissance de l'Imperium.
Les apparences sont largement trompeuses, et tout se ligue contre les fils d'Alpharius... mais Solomon dispose d'une arme que l'Imperium ne peut ignorer : la vérité.

400 pages • Août 2023 • ISBN 9781804073698 • Illustration de ????


Le Maître Herseur de Mike Brooks 01154911

Mon avis très bref est que Mike Brooks sait écrire sur l'Alpha Légion, le livre est cool et c'est toujours marrant de voir l'originalité de l'Alpha en action.

logo2


Le Maître Herseur de Mike Brooks 846747844195bannirenicoor4GRAND
Nico.

Nico.
Admin
Admin

Messages : 10451
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Le Maître Herseur de Mike Brooks Empty Re: Le Maître Herseur de Mike Brooks

Message par Sha'Romnin Sam 26 Aoû 2023 - 11:54

Noté Moyen.

Ce bouquin essaie de tout faire : Combats spatiaux, à pied, composé de différents types, avec moultes factions, des tas de situations qui se chevauchent, des genres différents. Pour ensuite abandonner un buildup et en démarrer un autre, nous faire une révélation dont on a rien à faire, ou nous lâcher un "c'est un piège" : sans déconner !

J'abrège. Mike Brooks n'est plus, pour moi, le Prince de BL.
Sha'Romnin

Sha'Romnin
Space Marine
Space Marine

Messages : 267
Age : 38
Localisation : Brest, France

Revenir en haut Aller en bas

Le Maître Herseur de Mike Brooks Empty Re: Le Maître Herseur de Mike Brooks

Message par blackout31 Dim 17 Sep 2023 - 20:19

Je croyais qu'ils étaient tous alpharius ?? difficile de se faire passer pour son primarque avec ces dreads !


Le Maître Herseur de Mike Brooks Custod11
blackout31

blackout31
Scout
Scout

Messages : 109

Revenir en haut Aller en bas

Le Maître Herseur de Mike Brooks Empty Re: Le Maître Herseur de Mike Brooks

Message par Rhydysann Mar 19 Sep 2023 - 20:46

Certifié sans spoil.
Bonne lecture.


- Scénario et mise en scène = 4/5


C’est une première lecture pour ma pars sur le sujet de l’Alpha Légion. Si cette légion ne m’est pas inconnu (encore heureux) c’est donc la première fois que je lis une adaptation d’une histoire avec ces mystérieux spaces marines en « héros ». Et il faut le dire Mike Brooks s’en sors vraiment bien. J’ai même du mal à trouver des défauts qui pourraient ressortir lors de la lecture de ce roman.

À travers l’histoire que l’auteur narre, ici l’ascension d’un Space marine, simple gradé, au commandement d’une véritable petite armée, il arrive à couvrir un nombre varié de sujet. Des sujets dans un premier temps vaste tel que l’apparition des primaris et la vision des spaces marines de l’hydre, la croisade Indomnitus ou bien encore l’impact de Guilliman sur l’Imperium.

Mais dans un second temps beaucoup plus centré sur l’Alpha Légion, leur organisation par bande, leur culture, leur façon de combattre, etc…
Et parmi toutes ces informations il saupoudre de son propre fluff, via ses propres personnages et sa propre histoire. Et franchement c’est bien cool.

On retrouve par exemple ce magos renégat qui crée les primaris pour l’Alpha Légion et qui a une garde d’honneur composé de femmes génétiquement modifié afin de porter des armures de Spaces Marines. Des humaines mais en armure SM.

Pour recentrer un peu le sujet à la suite de l’arrivée des primaris notre héros Solomon décide d’inviter les bandes de l’Alpha Légion à un conclave afin de de s’unifier et d’affronter l’Imperium. D’un autre côté le lecteur va suivre un Inquisiteur radical qui essaye de détruire les membres de la Légion du coin avec l’aide d’un chapitre de space marine nommé Silver Templar et d’une autre inquisitrice dont l’aide est plus ou moins relative.

Je ne vais pas trop m’attarder sur le scénario car je pense qu’il est plus intéressant de le découvrir de vous-même cette fois-ci. Néanmoins j’ai trouvé que le sujet de l’Alpha Légion était bien traité avec ses multiples bandes plus ou moins rivales et ayant chacune leurs us et coutume ainsi que leur objectif propre.

Par exemple notre héros fait partie (j’ai envie de dire évidemment) des membres non chaotiques de l’Alpha Légion, pourtant il n’hésitera pas à utiliser le chaos si besoin pour arriver à ces fins. Pareil les serfs, agents et soldats de sa bande lui sont fidèles et ne sont pas mis sous esclavagisme pour des questions de loyauté.

Le héros d’ailleurs n’a que pour objectif de détruire ou a minima emmerder l’imperium mais n’a aucun lien direct avec le chaos. Ce n’est finalement qu’une bête insurgée. Pourtant de l’autre côté une autre bande est tout l’inverse avec des spaces marines affiliés à Khrorne et totalement sous son emprise. Etc…

Au niveau des personnages ceux-ci sont assez diversifiées et leur identification est plutôt simple. Je précise vu que lors de mes dernières lectures BL cela n’a pas toujours été le cas.L’on se prend même à apprécier certains de ces personnages tels que la psyker accompagnant le héros et pour lequel ils ont une relation spéciale. On déplorera tout de même une non-utilisation des SM loyalistes à son plein potentiel. Si ces derniers ont quelques belles actions/scènes à leur compte et ne font pas partie de la catégorie ennemis lambdas/rien à faire cela aurait pu être mieux.


Mais le gros problème du roman ne vient pas du traitement de ces personnages, de son scénario ou bien encore de sa mise en scène. Point que je n’ai pas abordé mais pour lequel je n’ai pas grand-chose à dire, chaque chapitre est une bonne mise en scène soit de l’Alpha Légion soit de l’inquisition.

Non le plus gros problème c’est que je m’attendais à un rebondissement de dernière minute plus important et pourtant je suis resté sur ma faim. Alors oui rien de bien vous me direz, ce qui est vrai, mais vu que le thème était propice je m’attendais à quelque chose de plus ambitieux, là il est simple de connaitre le retournement de situation final et c’est bien dommage. Mais rien de bien grave et la fin reste tout de même sympathique.

À savoir que le Mike Brook Univers continue et tant mieux, avec l’apparition d’un personnage que j’avais bien aimé lors de ma lecture de son bouquin "Rites de passage"

Spoiler:


- Style et écriture = 4/5


Du Mike Brooks que ce soit sur ces trois bouquins c’est communément la même chose. Un style léger mais accrocheur. De bonnes scènes, de bons personnages, quelques descriptions mais pas une surabondance et surtout une approche de l’univers WH40K à la fois ironique, sérieuse et comique.

Avec pas mal de blague sur l’Alpha Légion comme le fait que dès que la légion pointe le bout de son nez L'imperium pense toujours qu'il y a une raison cachée à leur apparition et des plans top secret.

Bref c’est bien écrit, et j’ai une nouvelle fois accroché à son style.


- Intérêt fluffique = 4/5


Vu que j’ai un œil plus « novice » sur le sujet c’est une partie que je peux mieux traiter. Et franchement l’écrivain à bien travailler le sujet. Je ne vais pas m’étendre afin de ne pas répéter ce qui a été dit précédemment mais il y a pas mal de fluff ici sur l’Alpha Legion et sur l’apparition des Primaris.
Donc il y a un vrai intérêt fluffique à lire cette histoire avec à la fin une petite croquette de fluff.


- Appréciation personnelle = 4/5


J’avais bien aimé son livre sur les navigateurs, je n’avais pas vraiment apprécié son roman sur les Orks pour mes raisons propres mais l’avais quand même notifié comme bon auteur mais là Brooks confirme à mes yeux ces grandes qualités d’écrivain et rentre non plus dans la catégorie des auteurs à suivre mais dans celles des auteurs confirmés et du haut de panier de la BL.

Pourtant à mon grand désarroi je ne peux pas qualifier ce livre d’excellent pour les raisons précédemment énoncées et c’est bien dommage.


Quoi qu'il en soit j’ai apprécié la lecture et si je ne recommande pas forcément si vous n’avez rien d’intéressant à lire ce livre est fait pour vous.

C’est donc avec plaisir et sans hésitation que j’achèterai les prochains bouquins de l’écrivain


- Note globale = Total des points 16/20


Plus qu’à aller souffrir sur le dernier tome des aventures de Minka Lesk. J’ai déjà lu une vingtaine de pages et bon Dieu cela va être surement dur à finir.

blackout31 a écrit:Je croyais qu'ils étaient tous alpharius ?? difficile de se faire passer pour son primarque avec ces dreads !
Dans le roman il est expliqué que cela dépend des bandes de guerres. Par exemple une bande nommée les sans visage se sont tous reconstitués le visage d'Alpharius et se nomme toutes ainsi. Il est aussi dit qu'Alpharius est un titre honorifique. En fait il existe une multitude de bande différente ayant chacune leurs us et coutume. Le héros par exemple pense qu'Alpharius est mort il y a bien longtemps et que les sans visage sont des fous.


Le Maître Herseur de Mike Brooks Playgw16
Rhydysann

Rhydysann
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1983
Age : 25
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Le Maître Herseur de Mike Brooks Empty Re: Le Maître Herseur de Mike Brooks

Message par gilian Mar 19 Sep 2023 - 22:17

A l'inverse de Rhydysann mon résumé est 100% spoil Mad
Avant-Propos
Le maître herseur, premier roman de la nouvelle série « Félons » de la Black Library, va se pencher sur l’Alpha Légion et plus particulièrement sur Solomon Akurra que Mike Brooks a déjà introduit dans la nouvelle « The brightest and the Best ».
D’ailleurs, Brooks a aussi pensé à faire des liens avec ses autres œuvres mais on en parlera le temps venu.

L’histoire du livre
Alors que la longue guerre se poursuit contre l’Imperium, Solomon Akurra a d’autres projets, il a l’intention de devenir le Maître Herseur pour rassembler l’Alpha Légion, mais avec les fils de l’hydre rien n’est jamais simple.

L’histoire avec un grand H
Spoiler:

Personnage :
Spoiler:

Les Crimson Consul :

Spoiler:

La Sainte Inquisition
Spoiler:

L’Alpha Légion
Spoiler:

L’univers vue par l’Alpha Légion
Spoiler:

Reference et clin d’œil :
Spoiler:

Le sujet qui fâche :
Spoiler:

Les silver Templars :

Spoiler:

Conclusion

Mike Brooks nous livre un très bon roman sur l’Alpha Légion. Il se permet d’écrire une partie du Background manquant, on commence à savoir à peu près ce qu’il s’est passé en dix mille ans.

Il se permet aussi d’égratigner quelques légendes du 40eme (Fabius Bile, Abaddon, Kryptman) et va même jusqu’à utiliser des personnages d’autre auteurs (Iron Snake^^), mais surtout il remet son histoire en perspective et montre qu’il a bien travaillé son sujet en liant son histoire à tout ce qui est sorti jusque-là, « la campagne Charandon », « we are one » de John French (avec l’ancien maître des deux Inquisiteurs), de « Sons of the Hydra » de Rob Sanders (avec les Crimson Consuls) et de « Shroud of Night » d’Andy Clark (avec la petite pique sur les Emperor's Children). Bien entendu, il a aussi pensé à faire le lien avec ses romans personnels.

Très bon roman qui demande une suite, vue de la situation finale.


Je post rarement ici parce que je n'y pense pas forcement (et pourtant je traine sur votre discord en permanence^^).
Ces derniers temps la blacklibrary a édité pas mal de nouveaux auteurs qui sont plus ou moins bon mais surtout qui manque de référence au 40eme millénaire... (le veneur des sorcieres en est un bon exemple...).

Mais on tombe aussi sur les roman de Mike Brooks, alors oui ce n'est pas de la grande littérature mais il prend le temps pour chaque roman de s'informer et de regarder ce qui existe déjà, et il remplit ces romans de références a l'univers et a la blacklibrary et franchement je trouve ça bien

gilian
Scout
Scout

Messages : 25

Revenir en haut Aller en bas

Le Maître Herseur de Mike Brooks Empty Re: Le Maître Herseur de Mike Brooks

Message par Solaris Mer 20 Sep 2023 - 20:26

Merci à vous deux, c'est cool de voir autant de fluff sur la légion la moins exploitée.
Spoiler:
Content de voir que Mike Brooks s'amuse toujours autant et qu'il soit devenu l'auteur attitré de l'Alpha Legion.
Solaris

Solaris
Space Marine
Space Marine

Messages : 486
Localisation : Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Le Maître Herseur de Mike Brooks Empty Re: Le Maître Herseur de Mike Brooks

Message par Cadia Mer 20 Sep 2023 - 21:33

gilian a écrit:
Le sujet qui fâche :
[spoiler]
Brooks a eu des soucis avec son premier roman sur Alpharius parce qu’il n’avait pas genré certains personnages. Il faut savoir que Mike Brooks le fait depuis ses débuts en tant qu’auteur. Il le faisait avant la Black Library et il a continué. En fait, Brooks ne décrit jamais ses personnages sauf si c’est utile à l’histoire. Comme ça, à chacun de se faire son idée…

Seulement ça n’a pas plu et il a eu droit a un début de lynchage en règle sur internet…

Du coup ,dans les premiers chapitres du roman, (et je suis allé voir la VO pour être sûr) il s’est amusé à tout genrer… Avec Sergent qui devient Sergente et d’autres joyeusetés au grand dam de certains personnages qui s’en énervent.

Et c'est bien pour cette raison que Brooks est sur ma liste noire des auteurs. Aucune envie de me faire imposer son idéologie à WH40000...

J'ai juste acheté le "Lion" car c'est un roman majeur qui fait avancer le fluff. Même si j'aime bien l'Alpha légion, je n'ai aucunement l'intention d'acheter d'autre romans indépendants de Brooks

Cadia
Scout
Scout

Messages : 106

Revenir en haut Aller en bas

Le Maître Herseur de Mike Brooks Empty Re: Le Maître Herseur de Mike Brooks

Message par gilian Mer 20 Sep 2023 - 21:57

Cadia a écrit:

Et c'est bien pour cette raison que Brooks est sur ma liste noire des auteurs. Aucune envie de me faire imposer son idéologie à WH40000...

J'ai juste acheté le "Lion" car c'est un roman majeur qui fait avancer le fluff. Même si j'aime bien l'Alpha légion, je n'ai aucunement l'intention d'acheter d'autre romans indépendants de Brooks

Et c'est ça que je trouve drôle parce qu'il impose rien du tout. Quand il a besoin d'un perso masculin il est masculin, quand il a besoin d'un perso féminin il est féminin. Quand il parle des machines du mechanicus, genre les Skitarri il utilise They.

Et quand il s'en fou, il ne prend pas la peine de dire si c'est un mec ou une fille, il ne prend pas la peine de le decrire et il fait pareil pour le reste, dans ça trilogie d'heroique fantasy God-King on est sur une planète sans nom, dans un pays sans nom, il décrit juste la ville ou se passe l'intrigue...
C'est minimaliste mais ça a rien de militant.

Note: je me suis peut être mal expliqué en disant "pas genré", je disais ça dans le sens c'est pas une information pertinente du coup il en parle pas.

gilian
Scout
Scout

Messages : 25

Revenir en haut Aller en bas

Le Maître Herseur de Mike Brooks Empty Re: Le Maître Herseur de Mike Brooks

Message par Cadia Mer 20 Sep 2023 - 22:09

Il impose rien du tout mais, tout le monde le remarque. Et surtout, certains viennent ensuite prétendre un peu partout que ce simple choix littéraire fait qu'on n'a pas le droit de critiquer le roman en question et/ou que le roman en question ne peut être considéré que de manière positive...

J'avais acheté son 1er roman à l'époque (Rites de passages) et j'avais déjà été frappé par ce militantisme à peine caché. Je ne connaissais absolument pas cet auteur avant et, j'avais pensé au début que c'était moi qui me faisait des idées. Vu les réactions que j'avais lues ensuite, j'ai vite compris que ce n'était pas le cas.

A noter que ce biais n'était pas présent dans le "Lion". C'est pour ça que j'ai lu le sujet sur le "maitre herseur," je voulais voir si je pouvais reconsidérer mon boycott de cet auteur. Déçu de constater que ceci ne sera pas le cas.

Pour information, Gav Thorpe avait écrit un roman sur des titans. Certains technoprêtres étaient désignés par iels. J'avais dans ce cas bien aimé l'idée et trouvé parfaitement appropriée à l'histoire. En effet, ces personnages étaient tellement modifiés et éloigné des considérations des autres humains que le non-genré s'appliquait BIEN MIEUX pour les décrire.

Cadia
Scout
Scout

Messages : 106

Revenir en haut Aller en bas

Le Maître Herseur de Mike Brooks Empty Re: Le Maître Herseur de Mike Brooks

Message par Solaris Jeu 21 Sep 2023 - 7:43

Je ne vois pas le problème si ce sont les lecteurs qui pètent un câble et pas lui. Il a le droit d'utiliser les pronoms qu'il veut dans son roman.
Solaris

Solaris
Space Marine
Space Marine

Messages : 486
Localisation : Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Le Maître Herseur de Mike Brooks Empty Re: Le Maître Herseur de Mike Brooks

Message par BlooDrunk Jeu 21 Sep 2023 - 21:15

heresy2 On arrête les débats "genrés" etc... (continuez par MP si vous voulez), cf Charte du forum.

Je vais le lire ce bouquin, l'AL-40k à l'air bien traitée !


Le Maître Herseur de Mike Brooks 30k-le10
BlooDrunk

BlooDrunk
Modérateur
Modérateur

Messages : 9071
Age : 41
Localisation : Sarum 57

Revenir en haut Aller en bas

Le Maître Herseur de Mike Brooks Empty Re: Le Maître Herseur de Mike Brooks

Message par Emperor Sam 7 Oct 2023 - 16:34


Du pour et du contre, mais ce qui est sûr c’est que j’ai largement préféré Alpharius, du même auteur.

Dans le positif, et c’est pas nouveau avec Brooks, transparaît tout au long du récit ce qui ne peut être qu’un solide travail de documentation qui se traduit concrètement par un maillage fluff très serré. Je ne vais pas trop m’étendre sur le sujet car ça a déjà été très bien abordé ci-dessus mais ça fourmille de références très diverses qui se retrouvent ici unifiées avec brio sous cette forme romancée. Le travail de l’auteur en la matière est vraiment à saluer et représente quasi un petit vademecum du néo-fluff.

Le livre fait également la démonstration des qualités créatives de l’auteur ; on y trouve nombre de petites originalités et d’idées intéressantes, comme :
- cet inquisiteur qui d’emblée admet lui-même ne pas être un militaire et être incompétent dans le cadre d’un engagement. Ça change du ’kisiteur moyen !
- ces Primaris tous frais émoulus qui ont la compréhension d’un enfant lorsqu’il s’agit de décrypter la communication non verbale des humains de base.
Et des choses plus prosaïques comme la marche Warp employée dans un cadre tactique, le garde du corps SM ou le légionnaire en mode T-1000 avec son bras d’arme possédé, démon circonscrit à un membre qui lui permet aussi de réaliser des tirs déportés derrière un mur ou de corrompre les esprits de la machine d’armes impériales récalcitrantes.

La construction de la faction Night Lords est également efficace et bien menée, on va même jusqu’à approcher la qualité de mise en place d’un ADB telle que vue dans les trilogies Night Lords et Black Legion notamment.
J’y ai vu plusieurs similitudes entre les deux approches, comme ce rapport du renégat au Warp, la cohabitation de cellules de traîtres SM diverses et atypiques, la relation spéciale et décontractée qu’entretient le protagoniste SM avec ses affidés humains les plus proches, ou encore ces personnages hauts en couleurs présents en soutien des protagonistes (Biologis Diabolicus,…).
Pour autant, on peut voir ici une volonté de ne pas trop pasticher non plus, avec un auteur qui essaye de se différencier en faisant même parfois directement allusion à certains traits des légions traitées par ADB : force de travail humaine fidélisée chez l’Alpha Légion vs l’esclavage forcé côté Night Lords, garnisons de l’AL dans l’espace réel vs les QG de la Black Legion planqués dans le Warp, pillage "mesuré" de l'AL sur les mondes impériaux vs le saccage des Night Lords, etc.

Brooks sait aussi nous surprendre, il nous ménage plusieurs petites surprises sympa, comme celle du début en rapport avec la nature même du maître herseur dont il sera question ici.
Bon par contre sur le sujet je fais fi des carabistouilles Night Lords habituelles, qui restent assez convenues ici.


Et puis il y a les trucs qui fâchent ou qui refroidissent.
Puisqu’on parlait des petits twists justement, hé bah ils sont un peu balancés gratuitement et n’engagent à pas grand chose. Osef, quoi.
Certains "coups de théâtre", pour surprenants qu’ils puissent être, sont assez déplorables également, comme cette embuscade de fin ridicule et éculée, une ruse qui aurait peut-être pu avoir un certain effet si on ne l’avait pas déjà vue mainte fois chez la BL (coucou Hibou Khan, la nouvelle Cœur de fer, j’en passe et des meilleurs).

Dans un autre registre, les relations entre les personnages sont vraiment pas ouf, voire déconcertantes par moments. L’auteur est bien meilleur lorsqu’il se concentre sur un perso avec un point de vue interne, comme dans le livre Alpharius, ou lors des moments d’introspection du Lion dans le livre éponyme, et même ici lors de quelques passages.
Mais quand il s’agit de faire interagir tout ce beau monde entre eux, bah ça sonne faux de temps en temps (la relation passif-agressif entre les deux inquisiteurs), c’est déconnant à d’autres, bref c’est pas fameux.
Par exemple, la dérision/autodérision dont fait parfois preuve le maître herseur à travers ses pensées et à propos de l’Imperium, des chaoteux pure souche, de sa propre faction ou autre, est piquante et fait mouche la plupart du temps. Mais lorsque le truc est assené à tout-va en situation de combat et prend la forme d’un blagounettes show entre lui et sa sorcière, c’est un peu limite.

Limite, le vocable l'est aussi parfois, et là je me retrouve complètement dans les critiques qui avaient été émises pour le Lion.
On a notamment droit à un ridicule, et je cite texto : "— Pour l’Emper-aaargh !" quand le mec se prend un coup de binette dans le dos avant d’avoir pu finir son cri de guerre rire2
Ou encore :
Spoiler:


Pour en revenir au duo que forment le maître herseur et la sorcière, dans le genre protagonistes intouchables, qu’on ne sent à aucun moment en danger et qui sont confrontés à un vernis d’adversité assez risible, bah c’est le pompon. C’est à mes yeux un vrai problème, même Alpharius galérait plus qu’eux dans ses péripéties… Ça en est dérangeant.
Alors oui l’auteur essaye parfois de faire douter le héros mais tu sens le rajout pour la forme, pour donner le change au lecteur. Idem quand on voit le maître herseur sacrifier ses ressources souvent plus que de raison et sous couvert d’el famoso enfumage psychologique propre aux Night Lords pour équilibrer artificiellement le rapport de forces.
Je passe sur la sorcière pétée au possible, au réservoir de mana Warp intarissable et au temps de récupération indécemment faible entre chacune des attaques psychiques de classe Alpha+ qu’elle enchaîne tout du long.
Bien sûr, leurs ennemis leur facilitent la tâche, c’est un grand classique. Je passe donc aussi sur ce chapitre de SM Primaris un peu neuneus, qui méritent un bon vieux zéro pointé en termes d’intelligence de situation.

L’auteur commet aussi l’erreur à mon sens d’être bien trop dispendieux avec les SM, qui meurent bêtement par dizaines dans des actions de moyenne intensité. Non seulement un tel taux d’attrition est évidemment intenable sur la durée pour des forces militaires, mais ça casse surtout la spécificité du space marine, ressource rarissime, dure au mal et compliquée à berner même pour ses pairs.

Et puis il y a cette inquisition aux fraises, ces binômes à la petite semaine, caricaturaux au possible.
C’est dommage ça partait pourtant bien avec cet inquisiteur n’ayant rien d’un couteau suisse, mettant l’accent avant tout sur le tissage de réseaux & la récolte d’infos et avouant d’entrée de jeu son incompétence à la guerre. Mais ensuite ça verse dans de l’archétype pur et dur, entre les petits mensonges à but manipulatoire, les postures doctrinales intransigeantes, les petits satisfecits déclamés fièrement à la victime qui tombe dans le piège, les querelles de clocher inquisitoriales entre radicaux et puritains… Relou à lire.

Pour le twist final :
Spoiler:


Noté Moyen.
Niveau appréciation j’ai un peu le cul entre deux chaises là, pour ce livre faisant état de qualités - littéraires, fluff, d’originalité -  certaines mais qui malheureusement côtoient maints éléments médiocres, essentiellement sur le plan scénaristique d’ailleurs. L’auteur n’est pas un fin dialoguiste non plus.
Le problème vient peut-être aussi de mon tropisme pour les romans d’espionnage autrement plus sérieux qui me fait considérer la plupart de ce qui a trait à l’Alpha Légion avec un sourire aux lèvres, mais bon on se refait pas.

Brooks j’ai un petit peu de mal à le cerner quand même. Sous ses faux airs d’ADB, le type est avant tout un touche-à-tout besogneux comme Haley. Tu sens l’intello qui a potassé son sujet, le genre de mec qui à terme pourrait briguer le poste de gardien du Lore, mais au-delà des quelques références fluff bien senties, on dirait qu’il ne sait pas vraiment quoi en faire dans ses productions, ça ne va jamais très loin.
Certains termes utilisés me font dire aussi qu’il a une certaine culture / affinité voire expérience directe avec le monde militaire, mais à côté de ça il arrive à te sortir des poncifs surannés qui ne collent pas du tout avec cette première impression.
Il fait aussi preuve d’une certaine légèreté qui se révèle parfois bienvenue mais qui casse le truc à d’autres moments ; le dosage ne me paraît pas optimal alors que sur plein d’autres aspects c’est léché comme tout, tu sens derrière le mec qui optimise son récit. Ça en est d'autant plus étonnant.
J’aimerais bien quand même qu’il nous ponde un gros pavé un de ces quatre, histoire de voir ce qu’il vaut sous un format long car pour le moment on ne l’a vu que sur des trucs assez courts quand même.



Le Maître Herseur de Mike Brooks 439568inquisitor3
Emperor

Emperor
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 4750

Revenir en haut Aller en bas

Le Maître Herseur de Mike Brooks Empty Re: Le Maître Herseur de Mike Brooks

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum