[Lettres de Sang 13] Ave Dominus Nox

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Lettres de Sang 13] Ave Dominus Nox

Message par - Talos - le Dim 16 Aoû 2015 - 22:03

Voici ma participation à cette Treizième Croisa... Lettres de Sang !  Razz  Bonne lecture !




AVE DOMINUS NOX





La chaleur était écrasante. Un soleil de plomb martelait les étendues de sables brûlants hostiles à la moindre trace de vie naturelle.
Seules quelques tâches sombres et mouvantes se détachaient dans l'air brûlant, formant un étrange contraste avec la blancheur éclatante des lieux.
Après des jours de traversée, ils arrivaient à l'instant critique de leur quête; ils approchaient enfin de leur objectif. Leur guide les stoppa d'un geste. Ils touchaient au but.

Derrière cette dune,
les grains de roche laissaient place à une étendue vitrifiée. Pour ce que leur guide en savait, elle mesurait plusieurs dizaines de kilomètres de diamètre et contrastait avec le désert aveuglant. Tous, dans la maigre compagnie, s’étaient d’ailleurs dotés de lunettes fortement protectrices dès leur débarquement des transports. Ceux-ci, stationnés cent mètres derrière eux, avaient ajouté à l’air brûlant la toxicité de leurs échappements et rayonnaient de chaleur tant les étoiles jumelles assommaient leur coque.

Varren assembla sa maigre salive derrière ses dents et cracha un mortier fait de tabac et de sable à ses pieds. Méfiant, il gardait une posture droite sans pour autant que sa main ne s’éloigne plus que nécessaire du revolver fixé à sa cuisse.
A sa gauche, le mystérieux guide laissait errer son regard sur l’océan minéral, les mains dans le dos. Derrière son épaule droite se tenait son maître, l’autoproclamé Consul de la planète Myral. Ce dernier désigna d’un large geste l’étendue devant eux.

« - Un bien beau phénomène, déclara-t-il  solennellement sans le moindre enthousiasme, reprenons-nous notre progression ? Tout ce temps à dériver dans le désert m’a mis l’eau à la bouche, et ma patience a ses limites. » Prévint-il tout en joignant le geste à la parole en dévissant une bouteille d’amasec.

« - Nous sommes arrivés, Consul. » Répondit le guide avec un fin sourire qui fit froncer ses sourcils à Varren. Rien dans cet enfer ne semblait receler quoi que ce soit qui aurait pu pousser son maître à mener une expédition en personne.

Ce dernier avança pour se mettre à hauteur du guide, se penchant légèrement vers lui.

« - Arrivés ? » Il jeta un oeil sceptique sur l’horizon. « Je ne vois aucune forteresse, aucun complexe militaire. Ces fameuses armes seraient-elles des patins à glace ? cracha-t-il.

- Il s’agit d’UNE arme, Consul. répondit le guide. Une seule arme, assez puissante pour mettre à bas le cancer qui menace votre planète.

- Et je ne vois toujours rien ! s’exclama le seigneur en écartant les bras, découvrant une chemise finement ouvragée sous sa cape légère.

- Ne m’avez vous pas fait confiance jusqu’ici ? » demanda le guide en ouvrant sa main, barrée d’une cicatrice récente. Le serment de sang qu’ils avaient échangé avant leur départ avait scellé leur accord, symbole d’une confiance gagnée avec le temps. Le consul opina du chef.

« - Certes ! Pourtant mon absence ne doit guère durer. Cela fait déjà quatre jours et le trône ne peut rester vacant plus longtemps. » Il se mit à arpenter la dune en agitant les bras alors qu’il exprimait sa contrariété. Comme d’habitude, nota Varren.

« - Les insurrections sont chaque jour plus nombreuses, au nom de l’unification du système. Ha ! Ils me font rire, dit-il avec dégoût, une colonisation pardi ! » Il pointa le guide du doigt en une attitude menaçante. « J’espère que cette arme vaut son poids pour renverser la balance, Mendacs ! »

Le guide ne sembla pas réagir à l’hostilité du seigneur, et gardait son regard fixé sur l’horizon. Au bout de quelques secondes, un léger sourire se dessina sous ses lunettes noires.

« - La voilà, dit-il.

- Quoi donc ? » demanda Varren en relevant la tête, lui qui se préparait une nouvelle dose de chique.

Tous regardèrent le plus loin possible de l’étendue miroitante, et virent au bout de quelques secondes une silhouette se détacher des éclats tranchants qui parsemaient la plaine.

« - Votre arme. » répondit Mendacs.




*




Le revolver de Varren était une merveille de conception. Son défunt frère avait lâché une petite fortune en se l’offrant et ses meurtriers n’avaient même pas pris la peine de s’en emparer. Sa balistique fidèle lui permettait de se passer d’aide à la visée, sa facilité d’entretien promettait un fonctionnement optimal à tout moment. La poignée, de marbre obsidien veiné d’or, aurait selon la rumeur rendu jaloux le consul lui-même.

Cependant personne ne la vit, car la main de Varren était crispée dessus.

Le nouveau venu s’était imposé aux yeux de tous comme un colosse à mesure qu’il progressait vers eux. Le paysage paraissait désormais trop petit aux yeux des dirigeants de Myral. Trop à découvert. Oppressant.

Seul le consul conservait une certaine prestance. Il en allait de soi pour un gouverneur planétaire, mais en ce moment où toutes les armes s’étaient imperceptiblement levées vers le nouvel arrivant, un tel comportement relevait de l’exploit.

Drapé de tissus qui le protégeaient des vents sablonneux, le surhomme gravit sans effort la dune vers eux. Arrivé à quelques mètres, il retira les bandes de textile qui masquaient son visage et Varren fut surpris par l’intensité de ses yeux. On aurait dit qu’ils avaient été sculptés dans une banquise de méthane, et leur bleu intense lui fit presque ressentir un répit dans la fournaise.

« - Qui êtes-vous ? demanda sans appel le consul. Il ne m’a pas semblé devoir assisté à une réunion que je sache ! »

L’autre répondit d’une voix claire comme du cristal, parfaitement audible.

« - Je suis celui grâce à qui votre monde, sa population et vous, Consul, allez enfin connaître la paix. Je ne suis venu à vous que par la nécessité due aux événements.

- Venu à nous ? » Le consul lui jeta un regard suspicieux. « Je ne comprends pas. Nous sommes ici pour accomplir une tache relevant de mon autorité ultime. Personne n’est censé savoir que nous sommes ici !

- Je le sais, monseigneur, car je l’ai organisé.»

Varren serra plus fort son revolver. Cela sentait le piège à plein nez. Son maître se frotta la moustache, et releva la tête dans une attitude défiante face à son interlocuteur bien plus grand.

« - Ainsi donc, que fais-je ici, étranger ? Puisque vous avez la prétention de m’offrir le moyen d’éradiquer la vermine qui hante mes rues, qu’attendez vous pour me le dévoiler ?»

Le nouveau venu esquissa un sourire, révélant des dents d’une blancheur aveuglante.

« - Vous êtes un authentique leader, Consul. Vos qualités d’orateur, de conspirateur puis de régisseur vous ont octroyé un rang à votre mesure. Personne n’aurait osé s’opposer à votre tyrannie ni la contester. Je dois m’incliner devant une telle mainmise, monseigneur. Mais vous n’êtes pas sans savoir qu’un pouvoir nouveau approche. Son allégeance vous rebute, et vous saignez vos gens lorsqu’ils réclament l’inévitable. »

Le visage du consul se changea en une expression furieuse, ses épais sourcils écrasant ses yeux fatigués.

« - L’inévitable ? Cessez vos idioties ! Rien ni personne ne renversera notre équilibre ! Notre ordre ne sera jamais détrôné, peu importe le nombre de traîtres que nous devrons exécuter ! Si vous agissez au nom de ce prétendu « pouvoir » corrupteur, sachez que jamais je ne le laisserai prendre racine ici ! »

Il éructait, agitant ses bras en parfait tribun mégalomane. Le géant porta la main à son ceinturon, en sortit un disque métallique, et le jeta devant Varren. Celui-ci s’attendait à ce que l’objet soit destiné à Mendacs et il tourna la tête, mais Mendacs n’était plus là.

« - Depuis longtemps maintenant, déclara l’inconnu comme s’il avait lu ses pensées, sa mission est terminée et une autre l’attend. » Personne n’osa réagir, tant les événements s’enchaînaient. Seul grandissait un sentiment de malaise.

Varren grogna en se penchant pour ramasser l’objet et l’inspecta. Projecteur holographique. Certainement pas un des leurs, la valeur d’un tel équipement valait bien plus que dix exemplaires de son arme. Il le tendit à son maître alors que le géant reprenait.

« - Vous devez comprendre, Consul - il avait presque craché ce mot - que ce qui est en marche est bien plus vaste que vous ne l’appréhenderez jamais. Et comme la majesté des étoiles elles-mêmes, les phénomènes les plus gigantesques sont ceux que l’on ne voit pas alors qu’ils sont sous notre nez. »

Son sourire amusé, qui irritait de plus en plus le consul, l’incita à allumer le projecteur. Une image d’une résolution incroyable, semble-t-il prise depuis l’orbite, dévoilait sous ses yeux les structures de la capitale. Surplombée de fumée, elle grouillait de milliers de gens se livrant à une émeute sans précédent. Ses effigies, renversées par les masses, se fracassaient au sol. Ses étendards brûlaient. Un aigle à deux têtes, fait de gigantesques plaques de récupération, était élevé par les émeutiers en haut d’une tour d’argent. Il chercha frénétiquement l’héraldique de l’armée et inspira de peur en voyant les blindés, ses blindés, encercler la forteresse seigneuriale avant de la pilonner.

« - Comment est-ce possible ? » souffla-t-il, le regard empli de haine. Varren serrait les dents, toute son hostilité et sa rage dirigées vers l’inconnu.

Celui-ci fit craquer son cou, toute expression bienveillante ayant quitté son visage.

« - Je vous ai dit que je serais l’arme qui guérirait votre planète, et que vous alliez enfin connaître la paix. »

Oui, le revolver de Varren était une merveille de fabrication. Mais ni le coup qu’il réussit à tirer, ni ceux qui restèrent logés dans le barillet ne lui permirent d’éviter des retrouvailles prochaines avec son frère.




*




La planète en-dessous d’eux les accueillait à bras ouverts. Celui de gauche, dans son armure patinée, se promit de noter dans le futur des exploits aussi rares. Celui de droite regardait, impassible, les navettes descendre vers la surface. Son reflet de violet et d’argent, plus petit que son voisin, donnait à l’orbe désertique une étrange teinte.

« - Il n’y a donc eu aucune perte, entama le géant.

- Du moins aucune de notre côté. Les dirigeants de Myral sont malheureusement portés disparus. »

Le demi-dieu croisa les bras, ce qui fit briller les reflets de son armure, et se permit un léger rire.
« - Disparus ? Allons mon frère, depuis quand les affres de la guerre nous sont-ils censurés ? »

L’autre le regarda en souriant.
« - Depuis trop longtemps. Ta légion mène ses batailles sans détours. Mes frères et moi manions la censure avec dextérité pour t’offrir des victoires comme celle-ci. L’humain qui a mis ce monde à bas est arrivé voici quatre ans.

- Un simple humain, lui fut-il répondu dans un souffle. Je serais tenté de le féliciter moi-même.

- Le sentiment du devoir accompli semble lui suffire. Il en va de même pour moi, je ne vais pas te demander d’embrassade. »  Ils partagèrent un sourire, puis il reprit en posant la main sur l’énorme épaule chromée. « Enfin, je te laisse la tâche difficile de mettre cette planète au pas. Il te faut bien mériter ton titre ! Le temps est, toujours, contre nous. Je dois regagner ma légion et partir de mon côté. »

Les servomoteurs grondèrent lorsque la masse violette se retourna pour se diriger vers les portes du strategium.

«  - Tu lui ressembles. » Observa le géant en le regardant s’éloigner. L’autre se retourna.

« - A qui ?

- Il m’a fallu quelques secondes pour le remarquer, aussi dois-je reconnaître un talent certain pour la mystification. »

L’autre esquissa un léger sourire.
« - Je place mes espoirs dans le fait que cela ne s’est pas traduit par une offense ?

- Non, pas tellement... Bien que je ne puisse m’empêcher d’être quelque peu déçu. Deux frères devraient savoir se faire confiance.

- Sa confiance est pleine et entière, Maître de Guerre. » Répondit-il en posant son poing sur son plastron. « Il apprécie à sa juste valeur l’équité que représente un peu de sang sur ses mains. Rares sont devenus les moments où il a la possibilité d’opérer seul. »

Un sourire timide passa sur les traits d'Horus. Il devrait bien y croire, faute de mieux.

« - Me diras-tu ton nom ? » demanda-t-il  alors que l’autre remettait son casque. Les lentilles rouges se mirent à irradier alors que la sortie s’ouvrait derrière lui.

« - Je suis Alpharius. »




Note de l'auteur :


Alors tout de suite je tiens à présenter mes excuses envers ceux qui s’attendaient à voir débouler les Night Lords ! Mais je me suis dit qu’après tout, quitte à la jouer Alpha Legion, autant y aller jusqu’au bout, pardonnez moi cette petite plaisanterie  Razz

J’espère que la surprise aura été totale et que cette nouvelle vous aura passionné ! J’ai commencé par la fin mais je me suis vite retrouvé face à un problème de taille. En effet j’avais la fin, le début, mais aucune idée de la façon dont j’allais lier les deux !
Finalement j’y suis allé au feeling, comme d’hab’  Rolling Eyes

Mettre en « avant » l’AL n’a pas été chose facile. Qui plus est, il s’agit de ma légion favorite, je m’en serais donc voulu d’avoir bâclé un travail la mettant en scène. Pour ceux qui ont une bonne mémoire, Mendacs est un personnage intervenant dans la nouvelle Le Fruit du Mensonge de James Swallow, tirée du recueil L’Age des Ténèbres. L’ayant apprécié, j’ai choisi de le remettre en selle pour faire ce qu’il fait de mieux...

Faire intervenir Horus était une volonté de départ, étant un des rares primarques à avoir tissé des liens avec Alpharius. Ou Omegon. Ou les autres ?  Twisted Evil

Merci de m’avoir lu, vos remarques sont comme toujours attendues !

alphalegion  Hydra Dominatus  alphalegion

[EDIT]

Dans ma précipitation sans doute due à la fatigue j'en ai oublié d'inscrire le nombre de mots !  Rolling Eyes

Total : 1990


Dernière édition par Vect le Sam 22 Aoû 2015 - 16:19, édité 2 fois


-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------



Découvrez mes tutos sur Youtube
Et partagez vos peintures ici ! Very Happy


"Mourrez comme vous avez vécu, fils de la VIIIème Légion. Drapés de nuit." Konrad Curze.
"Vous êtes une race de proies, rien de plus, rien de moins." Asdrubael Vect.

     

- Talos -
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1551
Age : 27
Localisation : Covenant of Blood

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Lettres de Sang 13] Ave Dominus Nox

Message par Variel le Dim 16 Aoû 2015 - 22:12

Eh bien, il me semble que je sais pour qui je vais voter cette fois ci...

Franchement, j'ai adoré. Déjà parce que l'Alpha Légion est une de mes armées préférées (toutes factions comprises). De plus, je trouve que tu écris vraiment bien, le texte est fluide, les dialogues sont très bien construits, bref... C'est génial plusun !!


- Si Variel réchappe vivant de cette folie, il viendra chercher l'enfant une de ces nuits, où que tu te caches.
- Il ne nous trouvera peut-être pas.
L'hilarité de Talos finit par se calmer, mais il continua à sourire.
- Prie pour qu'il ne le fasse pas.

nightlords

Venez voir :
- Les Hawk Angels / - LdS 11 / - Roman 40K : La Désolation de Malerek / - LdS 13 / - Eternal Warriors

Variel
Capitaine Space Marine
Capitaine Space Marine

Messages : 974
Localisation : Echo of Damnation

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Lettres de Sang 13] Ave Dominus Nox

Message par - Talos - le Lun 17 Aoû 2015 - 5:16

Merci Huron ! Very Happy Je suis toujours rassuré de savoir que mon texte est fluide et clair lors de la lecture, j'ai toujours une appréhension car je ne m'en rends pas vraiment compte...

Content que ça t'aie plu en tout cas ! Wink


-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------



Découvrez mes tutos sur Youtube
Et partagez vos peintures ici ! Very Happy


"Mourrez comme vous avez vécu, fils de la VIIIème Légion. Drapés de nuit." Konrad Curze.
"Vous êtes une race de proies, rien de plus, rien de moins." Asdrubael Vect.

     

- Talos -
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1551
Age : 27
Localisation : Covenant of Blood

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Lettres de Sang 13] Ave Dominus Nox

Message par Zekka le Lun 17 Aoû 2015 - 15:36

Texte très sympa encore une fois ^^
Je m'attendais à une visite de complexe secret ou autre mais ça passe quand même bien
Et c'est typique des AL de tromper sur leur appartenance, donc le "Ave Dominus Nox" est adéquat :p

Par contre je trouve Horus trop...gentil ? as-tu imaginé cela au début de l'Hérésie ?

Zekka
Sergent Space Marine
Sergent Space Marine

Messages : 670
Age : 24
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Lettres de Sang 13] Ave Dominus Nox

Message par - Talos - le Lun 17 Aoû 2015 - 21:07

Mon texte se déroule après la nomination d'Horus au rang de Maître de Guerre, mais avant sa trahison. Ainsi, j'ai choisi de représenter un des rares moments de complicité entre Alpharius (?) et lui. Le Primarque de la XXième n'avait pour seul relationnel amical et vraiment fraternel que celui qu'il partageait avec Horus durant la Grande Croisade, aussi les imaginer ensemble m'a semblé être une bonne voie Smile


-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------



Découvrez mes tutos sur Youtube
Et partagez vos peintures ici ! Very Happy


"Mourrez comme vous avez vécu, fils de la VIIIème Légion. Drapés de nuit." Konrad Curze.
"Vous êtes une race de proies, rien de plus, rien de moins." Asdrubael Vect.

     

- Talos -
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1551
Age : 27
Localisation : Covenant of Blood

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Lettres de Sang 13] Ave Dominus Nox

Message par tioelscorpio le Lun 17 Aoû 2015 - 22:07

Pas mal du tout, le nom de Mendacs me disait quelque chose mais je ne savais pas d'où, j'aime bien ton écriture, fluide, facile à lire, on à bien l'image en tête, les personnages sont bien décrit (j'avais l'image du consul gesticulant pendant qu'il parlait), vraiment bien ça mérite un +1 !


konrad "Je suis le Night Haunter et je sais ce que vous avez prévu pour moi."
angron "Du sang pour Horus"

tioelscorpio
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1513
Age : 21
Localisation : Vers Nice

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Lettres de Sang 13] Ave Dominus Nox

Message par - Talos - le Mar 18 Aoû 2015 - 7:26

Merci beaucoup Very Happy

Ouais le consul donne envie de distribuer des baffes rire2


-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------



Découvrez mes tutos sur Youtube
Et partagez vos peintures ici ! Very Happy


"Mourrez comme vous avez vécu, fils de la VIIIème Légion. Drapés de nuit." Konrad Curze.
"Vous êtes une race de proies, rien de plus, rien de moins." Asdrubael Vect.

     

- Talos -
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1551
Age : 27
Localisation : Covenant of Blood

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Lettres de Sang 13] Ave Dominus Nox

Message par Zekka le Mar 18 Aoû 2015 - 10:01

Mon texte se déroule après la nomination d'Horus au rang de Maître de Guerre, mais avant sa trahison.

Ok, c'est bien ce qui me semblait ^^ c'était juste pour la précision

Encore bravo pour ta 13ème CN Twisted Evil

Zekka
Sergent Space Marine
Sergent Space Marine

Messages : 670
Age : 24
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Lettres de Sang 13] Ave Dominus Nox

Message par Caddon Varn le Ven 28 Aoû 2015 - 14:36

J'ai beaucoup aimé!
C'est très dynamique et comme d'hab on est tout de suite plongé dans l'univers!
Bravo!


"Pourquoi devrais-je craindre le démon? Il n'a aucun pouvoir sur moi."
                                                                                      -Frère-Capitaine Castavor Drak des Grey Knights

 :inquisition:
Mon chapitre perso : Golden Arrows

Caddon Varn
Vétéran Space Marine
Vétéran Space Marine

Messages : 604
Age : 16
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Lettres de Sang 13] Ave Dominus Nox

Message par asterion molocs le Dim 30 Aoû 2015 - 14:48

Bien joué ! Je ne m attendais pas a l'AL mais bluffé a la fin entre un horus encore "humain" et un alpharius fraternel. Bravo j ai beaucoup aimé.

asterion molocs
Space Marine
Space Marine

Messages : 203
Age : 34
Localisation : seine et marne 77

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Lettres de Sang 13] Ave Dominus Nox

Message par - Talos - le Dim 30 Aoû 2015 - 15:04

Merci asterion Wink Content que ça t'aie plu !


-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------



Découvrez mes tutos sur Youtube
Et partagez vos peintures ici ! Very Happy


"Mourrez comme vous avez vécu, fils de la VIIIème Légion. Drapés de nuit." Konrad Curze.
"Vous êtes une race de proies, rien de plus, rien de moins." Asdrubael Vect.

     

- Talos -
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1551
Age : 27
Localisation : Covenant of Blood

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Lettres de Sang 13] Ave Dominus Nox

Message par Capitaine He'stan le Lun 14 Sep 2015 - 18:26

Super texte, tu écries vraiment bien ca mérite un plusun


Dans le feu de la bataille, sur l'enclume de la guerre !
salamanders

Capitaine He'stan
Scout
Scout

Messages : 53
Age : 17
Localisation : Nocturne

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Lettres de Sang 13] Ave Dominus Nox

Message par - Talos - le Lun 14 Sep 2015 - 18:34

Merci He'stan Smile


-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------



Découvrez mes tutos sur Youtube
Et partagez vos peintures ici ! Very Happy


"Mourrez comme vous avez vécu, fils de la VIIIème Légion. Drapés de nuit." Konrad Curze.
"Vous êtes une race de proies, rien de plus, rien de moins." Asdrubael Vect.

     

- Talos -
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1551
Age : 27
Localisation : Covenant of Blood

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Lettres de Sang 13] Ave Dominus Nox

Message par - Ghost of Arkio - le Sam 26 Sep 2015 - 10:58

Bien relu et aéré, ton texte se lit bien.

La situation fait penser automatiquement à cette scène mystique dans le Legion de Dan Abnett et le rdvz dans le désert avec la cellule Alpha. Donc pour moi c'était du Alpha tout craché, M31 pré-hérésie avec l'aigle bicéphale des insurgés.

J'ai moi aussi beaucoup aimé le parti pris de la nouvelle avec Mendacs qui rappelait (à une époque où la trame de l'HH n'était pas aussi développée que maintenant) que les forces d'Horus ne pouvaient pas compter que sur leur nombre et que l'Imperium comptait aussi pas mal de petits bleds rire1

Cependant, Horus qui hésite sur l'identité d'un primarque, ça j'yai eu du mal à le croire. Ce sont des 1/2 dieux créés par une biothechnologie ésotérique et leur lien est surnaturel.
+ l'adjectif "timide" + Horus?
Et si Horus est en orbite autour de cette planète (donc avec la flotte principale des SoH et le Vengeful Spirit), qui en bas aurait encore envie de la ramener..? Twisted Evil

Par contre, le lien Horus-Alpharius est ici bien illustré pour un futur archi-rebelle qui ne manquera pas d'inclure ces prouesses de la XXe dans son planning de conquête de la galaxie.

Après la nouvelle de Sanders (recueil les Primarques), Delivrance Perdue et The Seventh Serpent, j'espère qu'on aura une suite dans la trame de l'HH sur cet affrontement interne de la XXe et leur rapport à la Cabale!

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 9535

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Lettres de Sang 13] Ave Dominus Nox

Message par Vlad le Dim 27 Sep 2015 - 18:19

Bien écrit, au niveau de ta précédente participation, avec une bonne mise en page et un scénar' bien mené qui se suit sans soucis.

Après, je rejoindrai Ghost quand à Horus qui hésite sur l'identité d'un primarque. Ils sont liés d'une telle manière qu'ils se reconnaissent quasiment instantanément quand ils se voient pour la première fois.

On sent bien que tu aimes l'Alpha Legion, aussi bien dans la façon dont est construit ton récit qu'avec les fausses pistes/indices que tu sèmes tout du long.

Bref, un bon texte ! Wink



Vlad
Maitre de chapitre
Maitre de chapitre

Messages : 2938
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Lettres de Sang 13] Ave Dominus Nox

Message par - Talos - le Lun 28 Sep 2015 - 16:59

Merci les gars !

Alors l'adjectif "timide" est ce que j'ai trouvé de mieux pour décrire le sourire d'Horus à ce moment-là, pas son émotion (ça prête presque à rire ceci dit Razz ).

« - Tu lui ressembles. » Observa le géant en le regardant s’éloigner. L’autre se retourna.

« - A qui ?

- Il m’a fallu quelques secondes pour le remarquer, aussi dois-je reconnaître un talent certain pour la mystification. »


Quelques secondes, c'est pas comme s'il avait mis une plombe pour deviner le stratagème si ? Wink
Et puis Alpharius est toujours décrit comme une photocopie de bien de ses fils...

Que les SoH arrivent en orbite au-dessus de la planète et imposent son respect, OK, mais j'ai voulu mettre en scène l'Alpha dans toute son humilité, soumettant une planète pour qu'elle soit cueillie juste après par des conquérants qui n'ont cure de la discrétion What a Face

Merci pour vos retours en tout cas !



-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------



Découvrez mes tutos sur Youtube
Et partagez vos peintures ici ! Very Happy


"Mourrez comme vous avez vécu, fils de la VIIIème Légion. Drapés de nuit." Konrad Curze.
"Vous êtes une race de proies, rien de plus, rien de moins." Asdrubael Vect.

     

- Talos -
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1551
Age : 27
Localisation : Covenant of Blood

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Lettres de Sang 13] Ave Dominus Nox

Message par BlooDrunk le Lun 28 Sep 2015 - 17:13

C'est bien écrit Vect, mais perso j'ai pas compris grand chose à tout ça... tous ces dialogues à demi mots, la chronologie des évènements chamboulée etc. Trop indigeste pour moi désolé, question de goût hein.

Mais bon avec l'AL j'ai toujours du mal, c'est pas ma tasse de thé, et là tu as bien brouillé les pistes faut dire.


Les Enfants du Vide.
Nous les entendons dans nos rêves. Nous les sentons dans notre sang.
Ils nous appellent... Et nous leurs répondrons!
La dernière heure approche... Le Jour du Jugement arrive...
Nul ne survivra à notre Ascension.

BlooDrunk
Modérateur
Modérateur

Messages : 6966
Age : 34
Localisation : Ghosar Quintus

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Lettres de Sang 13] Ave Dominus Nox

Message par - Ghost of Arkio - le Lun 28 Sep 2015 - 18:15

@Vect: alors désolé si je n'ai pas bien suivi le fil de ton récit; mais comme BlooDrunk je me suis un peu embrouillé dans les mises en âbime; donc à la fin c'est Horus qui reconnait Omegon qui se présentait comme alpharius? ou un simple officier qui signalait qu'Alpharius aime bien faire des missions lambda?

Dans les 2 cas je pense qu'on attendait davantage d'un tel dialogue.

Et Ok pour le Horus au balcon invité à contempler les méthodes de l'Alpha mais en bas le dictateur a l'air bien mal renseigné sur l'état de son système et bien confiant en lui au début.


- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 9535

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Lettres de Sang 13] Ave Dominus Nox

Message par Zekka le Lun 28 Sep 2015 - 18:53

Le soucis avec l'AL est qu'ils jouent de la taille de leurs primarques (qui de par le fait qu'ils aient été 2 dans la cuve, ne sont pas des géants comme leurs frères, mais ressemblent à leurs fils) pour mystifier tout le monde quant à la présence ou non d'un des primarques. Donc peut-être n'est-ce qu'un capitaine de l'AL, ou peut-être est-ce Omegon, ou son frère, mais ils sont tous Alpharius.

Ce stratagème a d'ailleurs joué des tours à...Guilliman, il me semble, qui, pensant avoir tué Alpharius dans un précédent duel et s'attendant à affronter une légion désemparé c'est retrouvé face à une légion parfaitement organisée et hiérarchisée. Car c'est en cela que le symbole de l'hydre prends sens. Les primarques encourageaient les prises de décisions rapides et l'adaptabilité de la chaine de commandement, ainsi, ils se faisaient souvent porter malade pour mieux observer leurs fils réagir.

Zekka
Sergent Space Marine
Sergent Space Marine

Messages : 670
Age : 24
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Lettres de Sang 13] Ave Dominus Nox

Message par - Talos - le Lun 28 Sep 2015 - 19:21

@ BlooDrunk et Ghost :

Je vais préciser le fond de la trame que j'ai mis par écrit. A force de le faire à chaque LdS, je commence à avoir l'habitude Razz Je vais peut-être réformer quelque peu mon style...

En tant qu'événement se déroulant lors de la Grande Charade Croisade, j'ai imaginé tout d'abord le Consul comme un homme totalement paranoïaque, à peine maître de son système, ce dernier étant par ailleurs très limité en moyens extra-planétaires en comparaison de l'Imperium (et comme beaucoup de mondes perdus à ce moment de l'histoire). Ceci, et la limite de mots, suffisait pour moi à donner au lecteur l'image de gouverneur maniaque décrite ci-dessus. Il pense que les rumeurs et les messages annonçant l'arrivée d'un nouvel empire (l'Imperium...) sont exagérés et qu'il pourra tout à fait contrer cette invasion qui n'est pour lui que chamboulement et fracas pour deux sous.

Le dialogue final durait bien plus longtemps à l'origine, mais j'ai dû le raccourcir à cause de vous-savez-quoi.

Horus se tient au côté d'un légionnaire de l'Alpha qui, comme bon nombre de ses frères, est un sosie de son père génétique. Il a ses traits, sa voix, son caractère. Horus ne met cependant guère longtemps avant de s'apercevoir de la supercherie mais ne dit mot, et ne laisse rien paraître jusqu'à ce que l'autre s'éloigne.

Ce dernier lui apprend alors qu'Alpharius - le vrai - est celui qui a de ses propres mains tué le Consul de la planète et son conseil, alors même que les graines de la révolution semées par Mendacs portaient leurs fruits.

« Il apprécie à sa juste valeur l’équité que représente un peu de sang sur ses mains. Rares sont devenus les moments où il a la possibilité d’opérer seul. »

Dommage que l'ensemble n'ait pas été très clair, j'ai peut-être été trop Alpha Légionnaire dans ma façon d'écrire... J'adapterai mieux mon style la prochaine fois, si vous avez d'autres remarques n'hésitez pas, lâchez-vous pour que je prenne vos avis avec la meilleure considération possible ! Smile



-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------



Découvrez mes tutos sur Youtube
Et partagez vos peintures ici ! Very Happy


"Mourrez comme vous avez vécu, fils de la VIIIème Légion. Drapés de nuit." Konrad Curze.
"Vous êtes une race de proies, rien de plus, rien de moins." Asdrubael Vect.

     

- Talos -
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1551
Age : 27
Localisation : Covenant of Blood

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Lettres de Sang 13] Ave Dominus Nox

Message par Emperor le Lun 28 Sep 2015 - 19:29


Rien à redire, bonne histoire, avec des personnages convaincants, des dialogues bien construits et savoureux ainsi qu'un scénario opaque jusqu'au bout, ce qui est bien sûr fidèle à la légion de l'hydre.

Le côté mystérieux du(des) personnage(s) AL et l'absence de certitude quant à leur identité fait clairement partie du jeu et perso ça ne me gêne pas de finir ce texte dans le doute. Smile

J'aime bien les passages avec l'arme de Varren, qui mine de rien nous disent beaucoup de chose. Wink

Par contre je ne savais pas l'AL aussi jouasse, à fomenter un plan de ce genre tout en s'offrant le luxe de se payer la tête du seigneur planétaire ^^

Bien joué !

Emperor
Primarque
Primarque

Messages : 3699

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Lettres de Sang 13] Ave Dominus Nox

Message par - Talos - le Lun 28 Sep 2015 - 19:34

Emperor a écrit:

Par contre je ne savais pas l'AL aussi jouasse, à fomenter un plan de ce genre tout en s'offrant le luxe de se payer la tête du seigneur planétaire ^^

rire2 Haha ben si justement, je me suis pas mal inspiré de Legion et du Fruit du Mensonge, je pense d'ailleurs que ça n'a échappé à personne. Ce type de plan échafaudé des mois/années à l'avance par des agents progressant en avant-garde est typique de l'AL.

Du coup, profitant des émeutes et du climat révolutionnaire régnant grâce à Mendacs, il devient facile pour la Légion de renverser un pouvoir déjà trèèès bancal. Le Consul était tout simplement la cible idéale, parfaitement placée sur le peloton d'exécution par un travail de longue haleine de la part de Mendacs.

PS : le fait qu'il parte "pour sa prochaine mission" indique qu'il est déjà en route pour un autre monde à soumettre. Dévotion, dévotion bravo


-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------



Découvrez mes tutos sur Youtube
Et partagez vos peintures ici ! Very Happy


"Mourrez comme vous avez vécu, fils de la VIIIème Légion. Drapés de nuit." Konrad Curze.
"Vous êtes une race de proies, rien de plus, rien de moins." Asdrubael Vect.

     

- Talos -
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1551
Age : 27
Localisation : Covenant of Blood

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Lettres de Sang 13] Ave Dominus Nox

Message par Emperor le Lun 28 Sep 2015 - 20:50


Je me suis sûrement mal exprimé, je voulais dire jouasse dans le sens où il y a toute cette mise en scène pour troller le gouverneur juste avant de le tuer.

Autrement, on est d'accord, ils sont adeptes des plans sournois sur le long terme. Twisted Evil





Emperor
Primarque
Primarque

Messages : 3699

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Lettres de Sang 13] Ave Dominus Nox

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 7:45


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum