Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -20%
Promo sur les Baskets Nike Air Max 2090
Voir le deal
119.97 €

Félon d'Aaron Dembski-Bowden

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Votre appréciation globale du roman :

Félon d'Aaron Dembski-Bowden - Page 5 I_vote_lcap48%Félon d'Aaron Dembski-Bowden - Page 5 I_vote_rcap 48% 
[ 24 ]
Félon d'Aaron Dembski-Bowden - Page 5 I_vote_lcap40%Félon d'Aaron Dembski-Bowden - Page 5 I_vote_rcap 40% 
[ 20 ]
Félon d'Aaron Dembski-Bowden - Page 5 I_vote_lcap10%Félon d'Aaron Dembski-Bowden - Page 5 I_vote_rcap 10% 
[ 5 ]
Félon d'Aaron Dembski-Bowden - Page 5 I_vote_lcap0%Félon d'Aaron Dembski-Bowden - Page 5 I_vote_rcap 0% 
[ 0 ]
Félon d'Aaron Dembski-Bowden - Page 5 I_vote_lcap2%Félon d'Aaron Dembski-Bowden - Page 5 I_vote_rcap 2% 
[ 1 ]
Félon d'Aaron Dembski-Bowden - Page 5 I_vote_lcap0%Félon d'Aaron Dembski-Bowden - Page 5 I_vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 50
 

Félon d'Aaron Dembski-Bowden - Page 5 Empty Re: Félon d'Aaron Dembski-Bowden

Message par PaniPwoBlem Lun 27 Oct 2014 - 16:57

Bon, j'ai voulut commencer ce livre mais je me suis rendu compte dès les premières pages que j'avais oublié pas mal de choses sur Lorgar etc...
Spoiler:
Rien que la discussion avec Magnus j'avais l'impression de pas savoir de quoi il parlait et je crois bien qu'il doit y avoir quelques éléments de réponses dans "Le Premier Hérétique"

Alors me conseillez vous de quand même continuer ma lecture ou de reprendre la lecture du "Premier Hérétique"? Embarassed

Une autre question qui n'a rien à voir avec le livre

Spoiler:
Je vois que lorsque l'on arrive sur le forum, les images changent. Apparemment elles sont toutes tirées de livre, comment savoir lesquels sont concernés? Merci d'avance.


------------------------------------------------------------------------------------------
"Si un homme rassemble dix mille soleils entre ses mains... Si ses fils et ses filles ensemencent cent mille monde, et qu'il leur accorde la jouissance de la galaxie tout entière... Si cet homme peut d'une pensée guider un million de vaisseaux au milieu de l'infini des étoiles... Alors veuillez me dire, si cela vous est possible, comment un tel homme serait moins qu'un dieu."




Lorgar Aurelian
PaniPwoBlem

PaniPwoBlem
Scout
Scout

Messages : 45
Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

Félon d'Aaron Dembski-Bowden - Page 5 Empty Re: Félon d'Aaron Dembski-Bowden

Message par Mortarion Lun 27 Oct 2014 - 18:14

En lisant le synopsis de Félon, je te conseillerais de lire d'abord le Premier Hérétique mais aussi la Bataille de Calth.


Forum racial dédié à l'Adeptus Mechanicus
Mortarion

Mortarion
Primarque
Primarque

Messages : 4401
Age : 32

http://Mars-Omnissiah.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Félon d'Aaron Dembski-Bowden - Page 5 Empty Re: Félon d'Aaron Dembski-Bowden

Message par PaniPwoBlem Lun 27 Oct 2014 - 19:37

Mortarion a écrit:En lisant le synopsis de Félon, je te conseillerais de lire d'abord le Premier Hérétique mais aussi la Bataille de Calth.

La Bataille de Calth je l'ai lut y'a pas longtemps, j'ai même voté (pour vous dire Very Happy )

Je penche aussi pour relire "Le Premier Hérétique", ça me fera pas de mal.


------------------------------------------------------------------------------------------
"Si un homme rassemble dix mille soleils entre ses mains... Si ses fils et ses filles ensemencent cent mille monde, et qu'il leur accorde la jouissance de la galaxie tout entière... Si cet homme peut d'une pensée guider un million de vaisseaux au milieu de l'infini des étoiles... Alors veuillez me dire, si cela vous est possible, comment un tel homme serait moins qu'un dieu."




Lorgar Aurelian
PaniPwoBlem

PaniPwoBlem
Scout
Scout

Messages : 45
Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

Félon d'Aaron Dembski-Bowden - Page 5 Empty Re: Félon d'Aaron Dembski-Bowden

Message par Ivan le Fou Sam 1 Nov 2014 - 11:31

J'ai bien aimé Félon et ce pour plusieurs raisons.

La première pour nous apprendre plus de choses sur la legion de War Hounds/World Eaters. Jusqu'à présent les seules choses que l'on savait sur eux c'est qu'ils étaient des légionnaires transformés en bouchers psychotiques et incontrôlables par leurs implants. Angron, Kharn, les deux seules figurent dominantes de la légion. Là on se rend compte que ce n'est pas si "simple" que ça. Ils acceptent leur nature mais la détestent tout autant. J'ai d'ailleurs été surpris par à quel point certains légionnaires pouvaient être stoïques, mais aussi à quel point la légion n'était pas si "hors du commun" que ça. Au final je la trouve assez semblable, d'une certaine façon, aux Space Wolves (symboles, comportement une fois lâchés, etc...).
On apprend donc plus sur la légion, mais aussi Angron et Kharn. D'ailleurs certains passages uniquement à propos d'Angron sont assez surprenant, notamment sa relation, pour ainsi dire, avec certains membres de la passerelle de commandement (je pense par exemple à l'opératrice "greffée" à son poste).

Une autre chose qui m'a plu, et fait très plaisir, c'est qu'on retrouve Argel Tal. L'un de mes renégats favori. Personnage tragique au possible. Son duo avec Kharn est très intéressant et donne matière à de nombreuses questions du type "what if". Difficile d'en dire plus sans spoiler. Smile
On retrouve donc Argel Tal et quelqu'un d'autre, un de ces personnages auquel on s'attache on qui arrive à nous donner l'illusion qu'il y a peut être de l'espoir.


Your authority is not recognized in Fort Kickass.
Follow me on flickr.
Ivan le Fou

Ivan le Fou
Space Marine
Space Marine

Messages : 357
Age : 36
Localisation : Angers

Revenir en haut Aller en bas

Félon d'Aaron Dembski-Bowden - Page 5 Empty Re: Félon d'Aaron Dembski-Bowden

Message par Deirdre Lun 3 Nov 2014 - 14:05

Tiens, un bon roman que voilà. Les world eater méritaient bien un tome permettant de les mettre en valeur. Certes ce sont des gros bourrins mais c'est le lot de bien des Marines, certes ils sont violents mais pas dénués d'honneur l'un dans l'autre et certes, à bien y réfléchir, ils auraient pu être de fier défenseur de l'Imperium naissant s'ils n'étaient pas tombés à la loterie sur Angron.

Parlons en du gros fou furieux. Il gagne ici énormément en profondeur. Il est entier, fier, hargneux mais tellement plus honnête avec lui que les autres psycho rigides de service. Contrairement au Lion de Thorpe, c'est un personnage vivant, furieux envers l'univers, son père, ses frères et surtout envers lui même qui nous ait livré. Et son sort programmé et celui qu'il subira au final me conforte dans l'attachement que j'ai pour ce personnage (bon moi, c'est surtout parce que je suis petite que j'ai envie de tronçonner des genoux pour le trône de crânes !!!! bave).

Ensuite, on retrouve avec plaisir des personnages du premier hérétique (Cyrène, Argel Tal) et bien sûr, Kharn qui lui aussi a reçu un joli traitement lui donnant de l'épaisseur (mention spéciale à sa discussion virile avec Erebus Very Happy).

Enfin, ce bon vieux Lorgar oscille décidément toujours entre le bon gros salaud qui sait qu'on tente de la manipuler et le primarque sûr de faire au mieux pour l'humanité. Quand, même, sacré salopiaud que voilà ^^

Pour le coup, je l'ai trouvé bien ce roman. Ça castagne, ça papote, ça re-castagne au cas où on aurait pas bien compris le contexte et surtout, ça suit fort bien les évènements du premier hérétique et de la bataille de Calth. J'ai bien l'impression que l'histoire est devenue plus lissée, plus fluide et ça fait plaisir.

Bref, c'est cool sans être forcement bien écrit et puis, un coup de hache tronçonneuse dans l'os pelvien, moi je dis que ça met de la bonne humeur pour la journée, ça asperge de bonheur et c'est une joie simple.


Oderint, dum metuant (Qu'ils me haïssent pourvu qu'ils me craignent)
Deirdre

Deirdre
Scout
Scout

Messages : 27
Age : 26
Localisation : Anor Londo

Revenir en haut Aller en bas

Félon d'Aaron Dembski-Bowden - Page 5 Empty Re: Félon d'Aaron Dembski-Bowden

Message par fabinsane Lun 3 Nov 2014 - 14:38

Pourquoi ça m'étonnes pas que tu kiffes les World Eaters et ce fou furieux d'Angron ! lemanruss

Bon c'est vrai qu'il y a comme petit  un air de famille, surement la délicatesse innée et la douceur chevillée à l'âme qui vous rapprochent...

(Non, laisse ce lance-flammes, c'est censé être un "compliment") !!!


--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

"Potius mori quam foedari" (Plutôt la mort que la souillure)
fabinsane

fabinsane
Space Marine
Space Marine

Messages : 299
Age : 50
Localisation : South of France (Terra)

Revenir en haut Aller en bas

Félon d'Aaron Dembski-Bowden - Page 5 Empty Re: Félon d'Aaron Dembski-Bowden

Message par BlooDrunk Lun 3 Nov 2014 - 16:21

Merci pour ton retour ma chère!

Je vois que tu es (presque) autant fan que moi des WE et de leur daddy! Smile

Oui une légion comme les autres, bon assez bourrine quand même, seul leur destin maudit les a amené ou ils en sont.

@ "honneur" : pas trop d'accord avec ce concept chez les WE et Angron, c'est même dit et répété dans le livre à plusieurs reprises (lors de La Nuit de Loup notamment), ils en ont rien à battre de l'honneur, tout ce qui compte pour eux c'est le combat en lui même, cette ivresse de la fureur d'un CaC est primordiale pour nos petits bouchers (pas seulement liée à leurs implants, c'est également un état d'esprit chez eux), l'honneur reste très secondaire...
Wink


Félon d'Aaron Dembski-Bowden - Page 5 30k-le10
BlooDrunk

BlooDrunk
Modérateur
Modérateur

Messages : 8850
Age : 39
Localisation : Sarum 57

Revenir en haut Aller en bas

Félon d'Aaron Dembski-Bowden - Page 5 Empty Re: Félon d'Aaron Dembski-Bowden

Message par PaniPwoBlem Mer 3 Déc 2014 - 13:58

Bonjour à tous!!!

Je viens de finir ce livre et j'ai beaucoup aimé même si certaines choses m'ont un peu dérangé.

- Scénario et mise en scène : 4

J'ai trouvé l'histoire intéressante. Plus j'avançais et plus je me demandais comment les World Eaters pouvaient être encore de cet univers. Ce sont de vrais barbares sérieux, ça ne peut pas réfléchir, ça fonce dans le tas...qu'est ce qu'il ce serait passé si les WB n'avaient pas été là?

Lorgar qui prend de plus en plus d'importance, assez hallucinant de voir l'évolution de ce personnage à travers les nombreux roman où il est fait mention de lui.

J'ai beaucoup aimé les passages
Spoiler:
Lorsque Lorgar remet en place Erebus (qu'est ce que je peux pas le blairer lui), lorsque Angron revient sur sa planète natale, l'arrivée des énormes vaisseaux de Lorgar,le duel entre Kharn et Erebus à la fin...et la mort d'Argel Tal qui m'a juste choqué.

La capitaine du vaisseau des WE était vraiment bien traité aussi, j'ai bien rigolé
Spoiler:
lorsqu'elle a mis le gros coup de pression au SM qui c'était barré pour aller se battre.

- Style et écriture : 4,5

C'est fluide, ça ce laisse lire tranquillement, rien à redire là dessus

- Intérêt fluffique : 4,5

ENORME, surtout du côté des WE. Je pense quand même qu'il y'a une chose qu'il aurait fallut absolument insérer dans ce livre
Spoiler:
La rencontre entre l'Empereur et Angron, pourquoi ne pas l'avoir fait??? J'aurais largement préféré cela à la rencontre avec les Loups

Ca aurait tellement été intéressant de vivre cette partie de l'histoire d'Angron...déçu.

Bref, j'ai aussi apprécié les passages avec les batailles des Titans et des vaisseaux, j'aime beaucoup quand les choses ou éléments prennent une disposition disproportionné  Very Happy .

- Appréciation personnelle : 5

Que du bonheur pour moi, n'étant pas un fin connaisseur de tout W40K et surtout de l'hérésie, ce livre est juste superbe.

Je l'ai d'autant plus apprécié que j'avais relut avant le Premier hérétique, la nouvelle sur Lorgar, la Bataille de Calth et Imperium Secundus.

Rien de mieux pour se mettre dans l'ambiance  rire2 .

J'ai été un peu déçu par contre de Gulliman et de ses SM, je les voyais vraiment plus fort que cela. En fait déjà, je ne m'attendais pas à ce sort concernant le Primarque.

Et pareil pour sa légion,
Spoiler:
on a vraiment l'impression qu'ils ne servent qu'à se faire trucider. J'avais crut comprendre qu'ils étaient les maîtres de la stratégie (il y a quand même des passages qui tend à nous montrer cela) mais j'aurais voulut plus de résistance, plus de développement sur ce point.

Angron est trés intéressant comme personnage. Kharn et Argel Tal aussi, voire une telle entente entre ces 2 là était vraiment sympa.

La chose aussi que j'ai retenu est lorsque Lorgar dit qu'en gros qu'on soit d'un côté ou de l'autre, ça ne changera pas au fait qu'on ne sera jamais dans le bon et ça reflète totalement l'univers de W40K pour moi.

Note totale : 18 / 20
Je pense que la note reflète bien mon ressenti, j'ai donc voté Bon dans le sondage.

Maintenant je m'en vais lire L'Ange Exterminatus  okay .

HS: Savez vous si il y'a ou aura un livre traitant de la Death Guard pendant l'Hérésie svp?Merci d'avance pour vos réponses.


------------------------------------------------------------------------------------------
"Si un homme rassemble dix mille soleils entre ses mains... Si ses fils et ses filles ensemencent cent mille monde, et qu'il leur accorde la jouissance de la galaxie tout entière... Si cet homme peut d'une pensée guider un million de vaisseaux au milieu de l'infini des étoiles... Alors veuillez me dire, si cela vous est possible, comment un tel homme serait moins qu'un dieu."




Lorgar Aurelian
PaniPwoBlem

PaniPwoBlem
Scout
Scout

Messages : 45
Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

Félon d'Aaron Dembski-Bowden - Page 5 Empty Re: Félon d'Aaron Dembski-Bowden

Message par Magnus Mer 3 Déc 2014 - 14:21

Euh 18 sur 20 ca se rapproche plus de l'excellent non ?


———
"Pride,not flesh, is weak"
vulkan

"Quel mal pouvait bien causer l'étude et l'apprentissage ?"
magnus
Magnus

Magnus
Maitre de chapitre
Maitre de chapitre

Messages : 2299
Age : 43
Localisation : Normandie , LE pays du Cidre ...

Revenir en haut Aller en bas

Félon d'Aaron Dembski-Bowden - Page 5 Empty Re: Félon d'Aaron Dembski-Bowden

Message par PaniPwoBlem Mer 3 Déc 2014 - 15:14

Magnus a écrit:Euh 18 sur 20 ca se rapproche plus de l'excellent non ?

Oui pas faux Wink ... en fait, quand j'ai voté, j'avais encore en tête la déception de ne pas lire la rencontre
Spoiler:
entre le papounet et Angron...
, franchement je voulais le lire ça...je pensais vraiment que ça serait dedans...

Je sais pas si on peut modifier un vote? hum


------------------------------------------------------------------------------------------
"Si un homme rassemble dix mille soleils entre ses mains... Si ses fils et ses filles ensemencent cent mille monde, et qu'il leur accorde la jouissance de la galaxie tout entière... Si cet homme peut d'une pensée guider un million de vaisseaux au milieu de l'infini des étoiles... Alors veuillez me dire, si cela vous est possible, comment un tel homme serait moins qu'un dieu."




Lorgar Aurelian
PaniPwoBlem

PaniPwoBlem
Scout
Scout

Messages : 45
Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

Félon d'Aaron Dembski-Bowden - Page 5 Empty Re: Félon d'Aaron Dembski-Bowden

Message par - Ghost of Arkio - Mer 3 Déc 2014 - 21:33

On avait auparavant un bouton "annuler votre vote" mais il a disparu avec le nouveau Skin.
Il faudrait demander ici:
http://black-librarium.forumgratuit.org/t8p220-questions-reponses-evolution-et-ameliorations-du-forum#127293
- Ghost of Arkio -

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 11061

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

Félon d'Aaron Dembski-Bowden - Page 5 Empty Re: Félon d'Aaron Dembski-Bowden

Message par Oculus Magnus Lun 26 Jan 2015 - 18:42

Un truc qui m'a frappé grâce à ce bouquin, c'est qu'Angron ne vit que dans le passé : Russ et Lorgar (ptet même des persos secondaires en ont conscience aussi) le lui ont fait comprendre.
Lui-même le reconnaît : "je suis mort sur Des'hea".

Je pense que là est la clé de ce primarque. Le présent ne l'intéresse que dans la mesure où il y a moyen de se faire plaiz' dans le combat, et le futur, pas du tout (ou juste un peu, si il y a moyen de faire tout pareil que dans le présent).
Comme le souligne je ne sais plus qui dans ce fil (désolé Crying or Very sad ), la "rencontre" Angron/Empereur a modelé en un seul coup et le primarque lui-même, et son avenir, long ou court.
Les butcher's nails ont, bien sûr, pas aidé, mais on peut penser que Curze a ses propres parasites -mentaux, par contre, et ça ne l'a pas empêché de léguer quelque chose à ses fils, chose dont Angron se fout complètement.
Oculus Magnus

Oculus Magnus
Space Marine
Space Marine

Messages : 207

Revenir en haut Aller en bas

Félon d'Aaron Dembski-Bowden - Page 5 Empty Re: Félon d'Aaron Dembski-Bowden

Message par Mortarion Ven 8 Jan 2016 - 11:15

Yop je l'ai lu il y a quelques semaines maintenant mais j'en ai encore des (bons) souvenirs frais, donc voilà ma review si je puis dire.

Scènario et mise en scène: 3/5

Même s'il ne fait pas dans l'original, le scènar' est bien mené, ce dernier narre comment Lorgar veut poutrer les Ultraschtroumpfs via un truc par le Warp et en même temps "aider" Angron, et au final on apprend que l'un rejoint l'autre. On ne s'ennuit pas un instant.

Style et écriture: 4/5

J'ai envie de dire c'est du ADB, what else? Ca se lit comme l'on boirait du petit lait, rien n'est difficile de compréhension, les actions sont toutes bien décrites, le seul reproche que j'aurais c'est les descriptions dans les combats spatiaux qui restent un chouia en dessous (à moins que ça moi qui n'aime pas trop ces trucs...)

Fluff: 4/5

Vous en vouliez? Vous allez être servis. Comment Lorgar "manipule" le Warp, du moins prétend t'il le manipuler..., les "coulisses" des World Eaters, pourquoi ils sont comme ça, la personnalité de Khârn approfondie, même celle d'Argel Tal, si l'Imperium a Euphrati Keeler comme première sainte, les traitres ont aussi la lleur, surtout les Word Bearers... A propos de ces derniers, on les voit un peu plus comme les religieux du chaos qu'ils sont, la naissance de la Carnassière (la hache de Khârn qu'il a au 41ème millenaire), bref nous en avons pour notre argent.

Appréciation personnelle: 4/5

Plus de bouquins comme ça bordel! Je ne sait pas s'il est essentiel à la série de l'HH, mais il est essentiel à lire, pour quelque raison. Se lit vite, trop même et n'est en rien compliqué même si bien construit. Comme quoi y'a pas besoin de faire des phrases tarabiscotées pour faire un bon bouquin...

Note globale: 15/20


Forum racial dédié à l'Adeptus Mechanicus
Mortarion

Mortarion
Primarque
Primarque

Messages : 4401
Age : 32

http://Mars-Omnissiah.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Félon d'Aaron Dembski-Bowden - Page 5 Empty Re: Félon d'Aaron Dembski-Bowden

Message par kasits Jeu 12 Mai 2016 - 14:31

Scenario et mise en scène : 3/5
le scenario est pas excellent mais tient debout. La mise en scène me plait beaucoup les coupures entre les persos et les situations permettent de comprendre où l'on en ait et ça je le trouve rare. j'ai pas perdu le fil une seule fois pourtant je ne l'ai lu que par toute petite bribe.

   -Style et écriture : 4/5
Autant je suis pas fan de l'auteur. (oui y'en as) autant là j'étais ravi je vois difficilement mieux. la description de kharn m'as plue. Elle alimente pour moi l'envie de lire se livre à nouveau un jour, ce personnage m'as séduit. Angron fait moins "palette" et ça me plait bien aussi, cette légion méritait une remise en place dans les yeux des lecteurs. Rappeler que ce ne sont pas que de gros bourrin ils ont aussi des traditions et des cerveaux. Par contre d'accord, dans l'espace j'ai pas tout compris .

   -Intérêt fluffique : 3/5
Je ne sais pas quoi en tirer car on apprend des trucs mais dont on se doutait bien (kharn étant un de mes perso préféré en 40k j'avais déjà lu quelques trucs sur lui) et le scénario met en scène des évènements qui me laisse de marbre (à part le final que j’attends une suite de réaction)

   -Appréciation personnelle : 4/5
Très content de ma lecture j'etais pas chaud mais il est dans mon ordre de lecture alors je l'ai lu. et finalement au début je me forçais un peu puis dès la rencontre entre les deux légion j'ai pas pu m'arrêter. Le duo kharn/argel tal alimente le récit et cache de bonnes idées (malheureusement pas exploitées) d'ailleurs le perso d'argel tal pour moi le meilleur de l'hérésie me manquera :/. par contre que les ultra manquent de charisme à un moment kharn éclate des défenseurs et l'auteur nous décrit un beau gosse tout bleu qui le défi...flip flap l'ultramarine quasi anonyme en fait...il meurt et on l'oublie la page d'après.

   Note totale : 14 /20


Dernière édition par kasits le Lun 16 Mai 2016 - 21:21, édité 1 fois


L'espace on pourrait croire qu'il est infini mais quand on arrive au bout un gorille nous balance des tonneaux
kasits

kasits
Scout
Scout

Messages : 22
Age : 36
Localisation : Tarbes (65)

Revenir en haut Aller en bas

Félon d'Aaron Dembski-Bowden - Page 5 Empty Re: Félon d'Aaron Dembski-Bowden

Message par Emperor Jeu 12 Mai 2016 - 21:42


...d'ailleurs le perso d'argel tal pour moi le meilleur de l'hérésie

Ah que je dis oui ! Je le mets au coude à coude avec Garvi pour ce qui est des persos les plus intéressants de l'Hérésie jusqu'ici (en exceptant l'Empereur of course ^^). Les Primarques sont une vraie purge à lire à côté de ces parangons à l'esprit très Grande Croisade (et ça n'a rien du hasard, la psycho astartes étant bien meilleure avant les ouinouin snifsnif d'ahuris pendant l'Hérésie).

par contre que les ultra manquent de charisme à un moment kharn éclate des défenseurs et l'auteur nous décrit un beau gosse tout bleu qui le défi...flip flap l'ultramarine quasi anonyme en fait...il meurt et on l'oublie la page d'après.

Je m'en souviens bien. Un vrai héros Ultra servit comme il faut, dont on attend énormément... mais qui ne fait pas un pli, sacrifié qu'il est sur l'hôtel du prosélytisme chaotique (et du format 400 pages), la norme éditoriale qui dicte les scenarii de l'Hérésie jusqu'ici.



Félon d'Aaron Dembski-Bowden - Page 5 439568inquisitor3
Emperor

Emperor
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 4633

Revenir en haut Aller en bas

Félon d'Aaron Dembski-Bowden - Page 5 Empty Re: Félon d'Aaron Dembski-Bowden

Message par kasits Lun 16 Mai 2016 - 21:24

C'est dommage je m'attendais vraiment à un combat intéressant sur la façon dont kharn se bat qui aurait révélé tout ce bluff autour de ses combats d’arènes avec argel tal (comme quoi ils sont bon mais vaut mieux pas pour eux qu'ils la joue à mort car ils perdrait. On sent dans ce passage que ces deux s'amusent plus qu'ils ne se battent dans l'arène, d'ailleurs il me semble qu'une scène finale y répond.)


L'espace on pourrait croire qu'il est infini mais quand on arrive au bout un gorille nous balance des tonneaux
kasits

kasits
Scout
Scout

Messages : 22
Age : 36
Localisation : Tarbes (65)

Revenir en haut Aller en bas

Félon d'Aaron Dembski-Bowden - Page 5 Empty Re: Félon d'Aaron Dembski-Bowden

Message par Nanodesst Mar 6 Déc 2016 - 18:52

J'ai été complétement impressionner par ce livre !

Le point qui m'a le plus plu dans Félon : le duo Argel Tal et Kharn ! Leurs conversations sont tellement intéressantes et recherchées ! Les tyrades d'Argel Tal sont magnifiques, je l'avais bien aimé dans Le Premier Hérétiques mais la encore plus !
Ce que Kharn fait à la fin est tellement touchant, j'imagine tellement cette scène où Lorgar lui demande si il veut savoir qui à tué son cher frère...

Le match retour entre Lorgar et Guilliman avec les échos de Monarchia avec la symbolique est super ! J'ai adorer voir que Lorgar pendant son duel se rend compte que jamais son frère ne l'avait détester avant ses horribles actes au nom du Warp.

Cette bataille finale d’ailleurs sur Nuceria est impressionnante :
- les hérétiques qui doivent rapidement prendre la ville pour ensuite se préparer à la défendre face au forces loyalistes en approche
- ce vaisseau immense qui s'écrase sur la planète et les derniers regards des Word Bearers
- Argel Tal protégeant Kharn

Moi qui avant n'avais aucun intérêt pour les World Eaters la relation qu'ils ont avec les griffes et vis à vis de leur Primarque est super intéressante.



Ensuite viennent mes questions :
Angron est devenus quoi concrètement ?? Un Prince Démon ??
Vous auriez un artwork ou autre ??

C'est après les événements de Nuceria que Kharn se rendra sur Prospero ?? (une des nouvelle de je ne sais plus quel recueil)

La hache que brandi Kharn c'est un assemblage des 2 anciennes haches d'Angron cest ça ??


In dedicato imperatum ultra articulo mortis

(Pour l'Empereur au-delà de la mort)
Nanodesst

Nanodesst
Vétéran Space Marine
Vétéran Space Marine

Messages : 619
Age : 23
Localisation : Rennes

https://www.flickr.com/photos/134040965@N07/

Revenir en haut Aller en bas

Félon d'Aaron Dembski-Bowden - Page 5 Empty Re: Félon d'Aaron Dembski-Bowden

Message par BlooDrunk Mar 6 Déc 2016 - 21:53

Content que tu ais apprécié,
j'ai adoré pour ma part même s'il manquait 100 ou 200 pages de fluff à mon gout (gourmandise  Laughing )

Nanodesst a écrit:
Angron est devenus quoi concrètement ?? Un Prince Démon ??
Oui.

Nanodesst a écrit:
Vous auriez un artwork ou autre ??
Yep, un bien vieux:
Spoiler:
Félon d'Aaron Dembski-Bowden - Page 5 Latest?cb=20130116014233

Nanodesst a écrit:
C'est après les événements de Nuceria que Kharn se rendra sur Prospero ?? (une des nouvelle de je ne sais plus quel recueil)
Kesako?  Neutral  jamais entendu parler, tu dois confondre.. ^*Edit: pas lu^^

Nanodesst a écrit:
La hache que brandi Kharn c'est un assemblage des 2 anciennes haches d'Angron cest ça ??
Non, c'est juste la plus petite des 2, "Gorechild" ("La Carnassière" en VF) que Khârn à récupéré.
"Gorfather" (la grande) elle, est perdue.
Avant de porter la paire de haches Angron portait un énorme vouge: "Brazentooth"  Wink

Si tu veux du fluff sur les World Eaters, voir mon Dossier Fluff., ou le Lexi.


Dernière édition par BlooDrunk le Mar 6 Déc 2016 - 23:03, édité 1 fois


Félon d'Aaron Dembski-Bowden - Page 5 30k-le10
BlooDrunk

BlooDrunk
Modérateur
Modérateur

Messages : 8850
Age : 39
Localisation : Sarum 57

Revenir en haut Aller en bas

Félon d'Aaron Dembski-Bowden - Page 5 Empty Re: Félon d'Aaron Dembski-Bowden

Message par Bwazaaah Mar 6 Déc 2016 - 22:40

Non il ne confond pour Khârn sur Prospero, c'est une nouvelle dans l'Héritage de la Trahison. et au vu de la nouvelle, oui je suppose que c'est après, vu que
Spoiler:
les énormes pétages de câble que Khârn fait, ça doit être après la transformation d'Angron en démon, qui plonge la légion dans une folie psychotique encore pire qu'avant. La mort d'Argel Tal a d'ailleurs joué un rôle important dans ce pétage de plombs de Khârn, c'pas pour rien que ce chien d'Erebus l'a dessoudé
.

(Si tu as aimé ça, essaye de lire "Après Desh'ea", qui est super je trouve).



Hail to metal!

Félon d'Aaron Dembski-Bowden - Page 5 Iron_w10

"Vous me croyez stupide parce que je suis direct" Angron
Bwazaaah

Bwazaaah
Space Marine
Space Marine

Messages : 196
Localisation : Entre mes deux écouteurs

Revenir en haut Aller en bas

Félon d'Aaron Dembski-Bowden - Page 5 Empty Re: Félon d'Aaron Dembski-Bowden

Message par BlooDrunk Mar 6 Déc 2016 - 22:55

Je l'ai pas lu huhuh^^

After Desh'ea est top oui!


Félon d'Aaron Dembski-Bowden - Page 5 30k-le10
BlooDrunk

BlooDrunk
Modérateur
Modérateur

Messages : 8850
Age : 39
Localisation : Sarum 57

Revenir en haut Aller en bas

Félon d'Aaron Dembski-Bowden - Page 5 Empty Re: Félon d'Aaron Dembski-Bowden

Message par Bwazaaah Mer 7 Déc 2016 - 0:10

Ah non mb, c'est "Renaissance" de Wraight mais c'est dans L'âge des ténèbres. Mais ça doit être après félon, et peut-être même après Khârn : Le chemin aux 8 voies.

Ouais, elle est vraiment excellente !


Hail to metal!

Félon d'Aaron Dembski-Bowden - Page 5 Iron_w10

"Vous me croyez stupide parce que je suis direct" Angron
Bwazaaah

Bwazaaah
Space Marine
Space Marine

Messages : 196
Localisation : Entre mes deux écouteurs

Revenir en haut Aller en bas

Félon d'Aaron Dembski-Bowden - Page 5 Empty Re: Félon d'Aaron Dembski-Bowden

Message par Nanodesst Ven 9 Déc 2016 - 21:40

Merci à vous 2 pour vos réponses Blood et Bwazaaah !

Après Desh'ea jel'ai vu et c'est vrai qu'elle m'avais beaucoup plu, même si je ne connaissais rien encore sur les World Eater Smile


In dedicato imperatum ultra articulo mortis

(Pour l'Empereur au-delà de la mort)
Nanodesst

Nanodesst
Vétéran Space Marine
Vétéran Space Marine

Messages : 619
Age : 23
Localisation : Rennes

https://www.flickr.com/photos/134040965@N07/

Revenir en haut Aller en bas

Félon d'Aaron Dembski-Bowden - Page 5 Empty Re: Félon d'Aaron Dembski-Bowden

Message par Brennus_Decimus Mer 25 Oct 2017 - 17:53

Bonjour à tous,
Mes 2 premières lectures de Félon (en VO et en VF) remontant à plusieurs années, je m'étais mis en tête de le relire une 3ème fois, celui-ci m'ayant laissé un très bon souvenir.
Et bien m'en a pris! Autant je m'en rappelai comme d'un très bon livre, autant avec le recul des ans et cette 3ème lecture j'en arrive à la conclusion qu'il est plus qu'excellent ^^. un des meilleurs de toute la BL, un chef d’œuvre dont seul ADB en a le secret.

Je ne vais pas refaire le match, tout a été dit sur le livre au regard des critères habituels de lecture employés sur le forum.
(Mais je ne peux pas ne pas mentionner les scènes de guerre épiques et palpitantes qui ne sombrent jamais dans le bolt porn, l'originalité du scénario et ses rebondissements inattendus, la pertinence de l'ouvrage dans le contexte général de la trame de l'HH, la psychologie complexe et très fouillée des personnages et des légions, le fluff extrêmement riche et habilement dispensé au fil des pages, ....)


Si je me risque à déterrer le sujet c'est pour apporter ma modeste pierre à l'édifice en prenant un point de vue avec un recul historique pour analyser "Félon".

Alors que je me plonge avec intérêt dans "La guerre romaine" d'Ivan Le Bohec, je redécouvre une foule de liens plus ou moins discrets avec le tome HH que je viens de finir.
Ce n'est un scoop pour personne, les légions Astartes puisent une grande partie de leur inspirations fluffiques dans les références culturelles et surtout historiques du monde réel.
Toutefois, j'aime à croire qu'il ne serait pas inutile ou superflu de détailler ces références pour en dégager des interprétations, aussi succinctes soient-elles.


Une chose qui interpelle avec l'ouvrage HH "Félon" (à associer aux apports fluff de "la Bataille de Calth") est que la civilisation antique romaine (surtout dans sa dimension militaire) a beaucoup inspiré à la fois les UM et les WE, 2 légions antagonistes que tout oppose.

UltraMarines :
- le titre et la fonction de Tétrarque (existant à l'époque de Dioclétien, Maximien et Constantin) ;
- l'usage très répandu du gladius (glaive), bien plus que dans toute autre légion ;
- le goût prononcé pour le décorum : le recours à une garde d'honneur, aux insignes, aux ornementations d'armes et d'équipement
Exemple : un des officier UM arborait un masque de métal en lieu et place de la plaque faciale de son casque : ce qui était très fréquent dans les équipement d'apparat utilisés par exemple dans les triomphes à Rome ;
- le nom de planète Armatura : dans le lexique militaire romain, cela désigne l'ensemble des armes d'un légionnaire ;
- la présence d'un cimier sur les casques de certains officiers ;
- la documentation et la codification de tous les apects pratiques et théoriques du combat, de la poliorcétique et de l'organisation (codex, guides, manuels) ;
- le recours massif aux unités d'auxiliaires non Astartes (Dans l'empire, l'ensemble des auxiliarii constituaient un corps d'armée à part entière au même titre que les légions) ;
- la place majeure accordée chez les Ultramarines aux prérogatives non martiales, celles-ci étant peu ou pas déléguées aux serfs et non Astartes : logistique, équipement, encadrement, formation, administration territoriale ; Guilliman étant avant tout un hyper-gestionnaire.
(Toutes ces activités faisaient partie intégrante de la vie des légions et constituaient une grande variété de postes et de charges assumées exclusivement par des militaires, hommes du rang comme officiers).

World eaters :
- l'emploi du grade de centurion ;
- l'existence d'une unité "triarii" : dans l'armée romaine, le terme triarii désigne les soldat du troisième rang de l'infanterie qui par opposition aux deux premiers rangs ne sont pas destinés à se battre, ils apparaissent comme la réserve de dernier recours et ont souvent la charge de gader le camp de l'armée pendant la bataille ; ce qui correspondant tout à fait à l'usage qui en est fait dans Félon : la triarii a pour seule mission de défendre le vaisseau amiral de la légion ;
- la présence d'un cimier sur les casques de certains officiers ;
- le mépris affiché pour toute ruse, stratagème voire tactique car cela s'oppose à l'honneur martial (cela peut paraïtre contre intuitif quand on imagine l'efficience de l'armée romaine, mais c'est une thèse défendue et argumentée par l'auteur de "La guerre romaine");
- le recrutement oecuménique de la légion d'Angron, la seule des XX à le faire (un passage de Félon mentionne que tous les teints de peau existants sont représentés dans la légion) : le recrutement romain s'est progressivement étendu des populations de l'italie à celles du pourtour méditerranéen puis des dernières provinces conquises, rassemblant une grande diversité de nations et d'origines ;
- la culture du gladiateur importée par Angron depuis sa planète natale et reproduite avec les fosses à combattants présentes dans les vaisseaux de la légion.


Les similitudes Armée romaine / XIIIe Légion se retrouvent dans la philosophie de l'armée de Guiliman : "Conquérir pour bâtir un empire" (les 500 mondes) puis "Protéger le territoire".
L'efficience de l'armée romaine repose sur de nombreuses bases comme :
- la spécialisation des unités et leur complémentarité au combat ;
- l'organisation structurelle ;
- l'entrainement et l'encadrement ;
- la validation de la théorie par la pratique ;
- la professionalisation des troupes ;
- l'esprit de corps ;
- la stratégie.
Autant d'éléments qu'on reconnaît par nos lectures dans l'approche de la guerre de Guilliman, qui revient à contrôler et maitriser tous les paramètres de l'équation et pas seulement les composantes du combat pur.


Pour les World Eaters dont la légion est également assez inspirée par Rome, on constate paradoxalement que leur paradigme du combat diffère totalement :
Les guerriers WE de par l'effet des griffes du boucher, sont indisciplinés, n'écoutent plus leur supérieurs, rompent les rangs, ne se couvrent pas mutuellement, cherchent tous le corps à corps, ignorent le rapport de force défavorable.
A l'opposé, les légionnaires romains restent disciplinés, suivent les ordres, maintiennent la cohésion de l'unité, évoluent en coordination avec les autres unités, se cantonnent à leur spécialité (corps à corps, tir, artillerie, reconnaissance), ont un  instinct de conservation qui les empêchent de faire des charges suicidaires.

Par ailleurs, la culture gladiateure de la XIIe n'est pas un (+) : les gladiateurs romains auraient fait de très mauvais soldats (toujours expliqué dans "La guerre romaine") : indisciplinés, individualistes, pas d'esprit de corps, pas formés pour se battre en unités, pas de loyauté envers l'empire de par leur condition d'esclaves.
(C'est d'ailleurs ce qui sera reproché à Delvarus : d'avoir abandonné son poste de triarii à un moment critique par individualisme, il perdra l'estime et le respect de ses frères d'armes.)


Au regard à la fois de l’invincibilité légendaire des légions romaines et du constat que les UM les rejoignent en tous points, là où les WE s'en éloignent, on devrait en conclure que ces derniers seraient largement vaincus par les fils de Guilliman en cas de guerre.
Pourtant c'est le contraire qui se passe dans le livre d'ADB.

Pourquoi ? Eh bien, c'est là que la caractéristique SF et Fantasy de W40K intervient : en introduisant des éléments scénaristiques impossibles dans le monde réel qui sauvent la mise à la légion d'Angron :
- le support d'une légion titanique pléthorique ;
- le support de 2 croiseurs lourds de classe Abyss à l'artillerie disproportionnée ;
- la valeur martiale poussée à un niveau inhumain qui peut ponctuellement compenser le manque de tactique ;
- le renfort de la légion Word Bearers plus posée dans le combat et grandement aidée par ses possédés démoniaques, légion qui leur apporte la supériorité numérique ;
- la transformation d'Angron en prince démon.
Petit bémol néanmoins : les pertes de la légion sont effroyables et Angron a failli mourir 2 fois.


Enfin, on peut saluer ADB pour son travail de recherche historique et sa façon subtile de distiller discrètement autant d'éléments référentiels et pertinents dans sa narration.


Voilà voilà, petite analyse perso, j'espère que ça a pu susciter de l'intérêt ou à tout moins de la curiosité chez certains.
Et désolé pour le pavé indigeste.
Bonne journée.
Brennus_Decimus

Brennus_Decimus
Scout
Scout

Messages : 110
Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Félon d'Aaron Dembski-Bowden - Page 5 Empty Re: Félon d'Aaron Dembski-Bowden

Message par Variel Dim 14 Nov 2021 - 12:24

Voici ma critique de Félon, et je le précise, mais je l'ai lu il y a à peu près 6 mois, donc forcément, j'ai zappé quelques trucs, et il se peut que certains points soient flous/inexacts. Cela dit, j'ai quand même l'impression d'avoir gardé en mémoire l'essentiel de ce que j'ai lu (surtout au niveau des notes, qui sont pour le coup absolument conformes à l'avis que j'ai sur ce livre)


Scénario et mise en scène : 3.5/5


Partie somme toute compliquée à noter, parce qu’il y a de l’excellent et du moins bon.


Pour commencer par le second, le scénario est sans doute un peu trop simple. Je crois que c’est quelque chose qui a été reproché au livre, et je suis assez d’accord avec ça. Pas que ce soit mauvais, non, mais tout est un peu simple. Bataille, calme, bataille. Pas de surprise particulière dans l’ensemble, tout se déroule globalement comme on peut s’y attendre.


Le problème, c’est que j’ai vraiment eu l’impression que le scénario était construit pour servir de support au propos de l’histoire (déchéance d’Angron, suite de l’arc Lorgar/Erebus/Argel Tal/etc), et pas que les 2 s’équilibraient pour former un tout cohérent. Du coup, quelqu’un qui passerait à côté des enjeux du livre, ou qui s’en moquerait, le trouverait très probablement moyen, parce que la forme n’est pas vraiment à la hauteur à mon sens (et puisque c’est ce qui est le plus critiqué, selon le sens de pas mal de monde).


L’autre problème, lui aussi mentionné, et qui découle directement du premier, c’est que le conflit lui-même transparaît assez mal de ce livre. On galère à avoir une vision d’ensemble efficace, surtout au cœur des batailles.
Spoiler:
Enfin, ce n’est qu’à moitié vrai. J’ai trouvé la première bataille, celle où Angron soulève un Warhound, particulièrement bien restranscrite, à l’image de ce que sait faire ADB. La dernière par contre, celle où Guilliman se ramène, est autrement plus brouillonne, et en fait, je l’ai trouvé assez inutile… La mise en scène manquait de quelque chose, et même au niveau du scénario en lui-même, ça me semblait manquer d’un truc


Je critique beaucoup, mais il y aussi pas mal de bonnes choses, et on retrouve quand même paradoxalement une certaine richesse dans ce qui n’est pas la ″quête principale″ du livre. En fait, c’est un peu comme si juste détailler la progression des deux légions World Eaters et Word Bearers avait saoulé ADB, et qu’il avait beaucoup plus pris de plaisir à aborder le fonctionnement intrinsèque des WE, installé des intrigues secondaires, et cetera. Et en fait, je n’ai pas trouvé que ça déséquilibrait l’ensemble. Je trouve juste que l’intrigue principale manque de quelque chose.
Spoiler:
Dans les bons éléments, il y a notamment ce qui touche à Cyrène Valantion, que j’ai trouvé bienvenu, mais surtout les flashbacks concernant Angron, avec notamment le combat contre les Space Wolves, vraiment excellent


Mais, parce qu’il y a un mais, Félon brille pour autre chose, qui sauve relativement bien cette section (et qui joue sur les autres, aussi) : les personnages.


Je trouve sur ce point beaucoup de similitudes entre Félon et L’Ange Exterminatus, parce que les 2 abordent 2 légions renégates qui coopèrent (plus ou moins bien, plus pour le premier, moins pour le second) et on y retrouve un peu les mêmes points positifs en terme de développement de personnages et en termes de relations entre ceux-ci. Petite déception côté Ultramarines (à tous les niveaux, décidément) mais pour le reste, c’est vraiment bien. Peut-être pas autant – dans l’ensemble – que L’Ange Exterminatus, pour la simple raison que les relations entre les (= tous, ou au moins tous les principaux) personnages ne sont pas à ce point au centre du livre, mais seulement celles entre certains personnages. Je ne m’attarderai donc pas ici sur l’essentiel des persos du livre, préférant y dédier un petit spoiler :
Spoiler:
- Guilliman : un peu de mal, sa position fermée d’esprit est cohérente parce que son empire est en train de se faire mettre à sac par des abrutis (un abruti en fait : Lorgar) mais la manière dont il est dépeint m’a laissé dubitatif
- Sarrin : que j’avais découverte dans le T2 du SoT (je fais tout à l’envers, décidément…), personnage vraiment attachant au caractère très bien dépeint par ADB
- Lhorke : personnage que j’ai pris beaucoup de plaisir à suivre ; pas le mieux écrit, mais suffisamment pour en faire un très bon personnage imo
- L’équipage du Warhound : 2-3 trucs stylés, dans l’ensemble assez inutile à mes yeux, j’aurais préféré que les quelques dizaines de pages qui leurs sont dédiés soient utilisés pour renforcer le scénario
- Delvarus : on le voit pas assez, mais il fait le taff
- Erebus : décidément toujours une grosse merde, personnage pourtant bien écrit, en bonus c’est vraiment cool de le voir se faire mettre une branlée par Khârn
- Les autres WE : j’ai lu le livre y’a 5-6 mois, à part Kargos je les ai pas tous gardé en mémoire, mais dans mon souvenir vague ils font clairement le taff
Quatre personnages, aux relations complexes et liés les uns aux autres de manière plus ou moins importante, portent pourtant ce livre, et en font quelque chose de vraiment bon. Khârn et Argel Tal ont chacun un développement intéressant, une personnalité vraiment cool, et surtout une relation excellente à suivre, qui ajoute énormément de relief à l’histoire. Je n’en dirai pas plus, mais ils en sont clairement l’un des meilleurs points. Et puis il y a Angron et Lorgar, deux demi-dieux fantastiquement dépeints, mieux encore sur certains plans que les Primarques de McNeill. Angron échappe enfin aux clichés qui veulent en faire un déficient mental psychotique, pour en presque devenir l’inverse, et Lorgar continue sur la lancée du précédent tome d’ADB, les seuls qui accorderont vraiment une crédibilité au personnage. La relation entre les deux frères est très bien décrite, très vivante et elle aussi très plaisante à suivre.


Pour résumer pour cette section, je pense qu’au vu des 400 pages qui ont du lui être plus ou moins imposées (en fait, j’en sais rien, mais ce que j’ai lu ici m’a donné l’impression que oui, alors puisque ça ne m’étonne pas, je prends cette information comme argent comptant), ADB a du trancher entre développer ces personnages, leur donner un relief, un développement, dépeindre leur être du mieux possible, au détriment d’une partie de la forme, ou alors mettre l’accent sur cette dernière, et la développer au maximum pour en faire une histoire vivante, au détriment de ses principaux acteurs, et qu’il a tranché en faveur de la première décision. Je pense que c’est le mieux à faire, que Félon n’aurait pas cette saveur sans ses personnages, et c’est pourquoi je mettrai malgré tout une bonne note à cette section.


Style et écriture : 4.0/5


Encore une fois, appréciation un petit peu mitigé. Pas qu’il y ait vraiment du mauvais (la note parle d’elle-même), mais sur certains points, je pense que ça aurait pu être un petit peu mieux.

Pour la partie la moins bonne (mais ne nous leurrons pas, du ADB en mauvaise forme se lit avec plus de plaisir que 2/3 des auteurs de la BL dans leurs grands jours, et j’exagère à peine), je dirais que c’est justement cette représentation parfois un peu chaotique de ce qui se passe vraiment, ou ce parti pris en faveur des renégats, qui peut rebuter, à raison selon moi. Ça ne concerne pas exactement le style d’écriture en lui-même, mais je trouve que ça a tout à fait sa place ici. De la même manière, quelques scènes de dialogue rapidement expédiées (je n’irais pas jusqu’à ″bâclées″, mais c’est l’idée). Je ne sais plus où exactement, et ça fait presque 6 mois que j’ai lu ce livre, mais je sais que certains moments m’ont un peu saoulés à cause de ça. Les défauts restent très localisés, et n’empiètent pas sur la qualité globale de l’écriture, cela dit. Ce paragraphe explique juste pourquoi je ne mettrai que 4/5 et non 4.5/5 à ce critère.


Pour le reste, cependant, c’est vraiment bon. Pas son meilleur livre en terme de narration pure et dure, de descriptions, et cetera, mais au-dessus de bon nombre de livres de la BL. Le fait que c’est juste un peu inégal. Mais dans l’ensemble ça se lit vraiment, on comprend bien ce qui se passe, les tournures de phrase sont efficaces, le style est globalement assez riche, enfin du ADB quoi. De la même manière, même si ce n’est pas son meilleur livre sur ce plan là (mis à part pour la mise en scènes des Primarques, ce qui me fait une transition pour le paragraphe suivant), il y a toujours ce rendu cinématographique, cette capacité qu’à ADB à faire vivre ses scènes avec un réalisme saisissant, et c’est toujours très très plaisant à lire.


Mais comment ne pas parler de la manière dont ADB gère la transhumanité des Astartes et surtout des Primarques. Autant pour les premiers, je ne reviendrai pas dessus, autant pour les seconds, oui. C’est ce qui me fascine le plus chez cet auteur, la façon qu’il a de traiter les figures divines ou semi-divines. Lorgar n’a jamais aussi peu semblé être un tocard que dans Le Premier Hérétique ou ce livre, il a un vrai charisme, une vrai présence sans pour autant que l’auteur ait besoin d’en faire des tonnes
Spoiler:
Et Félon possède son lot de scènes marquantes avec Lorgar, surtout dans la première moitié. On en revient au rendu quasi cinématographique des scènes, notamment celle où il arrête le tir d’annihilateur à plasma en érigeant un bouclier télékinétique autour de lui, ou quand il arrache un Thunderhawk des cieux, sans parler de son charisme vraiment saisissant et très bien rendu
Et pour Angron, j’ai adoré la manière dont il était décrit et écrit, notamment grâce au contraste entre son statut de demi-dieu (là aussi très bien rendu) et sa bestialité immanente qui ajoute une vraie individualité au personnage, et ne le rend que plus tragique, lui qui aurait pu être comme ses frères.
Spoiler:
Lui aussi s’illustre au cours de scènes marquantes, avec évidemment le moment où il arrête le pied du titan Warhound (400 tonnes hein, ça place sa force au niveau des plus puissants super-héros de Marvel, je place juste ça là (et quoi de plus normal pour un des 20 fils de l’Empereur, en fin de compte ?)), et comme Lorgar, toutes les scènes au cours desquelles les projecteurs sont braqués sur lui
Et sans oublier évidemment la scène où il tombe de haut en découvrant qu’il passe pour un lâche sur Nuceria à cause du fait que l’Empereur l’ait téléporté dans le passé. Sa colère et son envie de tuer toute forme de vie est palpable et particulièrement bien retranscrite.


Donc, non, vraiment, ADB excelle dans ce domaine, plus que dans tout le reste, et pourtant il est très fort pour donner la vie à n’importe lequel de ses personnages, créer des scènes d’un réalisme saisissant, décrire et écrire sans (presque) jamais trop en faire. En fait, sa manière de gérer la supériorité de l’Astartes et des Primarques est déjà pour moi une raison suffisante de lire (et d’apprécier !) Félon, c’est dire à quel point c’est maîtrisé.


Intérêt Fluffique : 4.0/5


Des infos en veux tu en voilà sur beaucoup de choses :


Évidemment, sur les World Eaters, la légion la plus mise à l’honneur dans ce livre, et qui avait été jusque là délaissée (et même après, à part Khârn : le Dévoreur de Mondes, j’ai pas l’impression qu’il y ait beaucoup de livres, ou tout au moins de bons livres, sur les World Eaters). On apprend beaucoup sur le fonctionnement interne de la légion, sur son passé, sur son librarius, sur certains éléments marquants de son histoire (retrouvailles avec Angron, nuit du loup, et cetera). Un vrai bon point du livre, qui traite définitivement bien la XIIème légion jusqu’au bout.


On peut y adjoindre des infos sur toute ce qui ne concerne pas directement la légion mais ses auxiliaires, notamment sur la flotte, les humains qui les aident, et cetera.


Quelques éléments supplémentaires sur les Word Bearers, plus sommaires puisque l’essentiel se trouve déjà dans Le Premier Hérétique, mais une petite plus value quand même : des infos sur certains rituels démoniaques de la légion, sur son but à Ultramar, sur la manière dont elle a évolué (Vakrah Jal), sur le rapport qu’elle entretient avec les World Eaters, et quelques autres trucs que j’ai du zapper depuis le temps.


Si les personnages de la Legio Audax ne m’ont pas conquis, il y a quand même pas mal, d’infos plutôt sympa sur elle. Pareil, ça m’a pas transcendé, et je me souviens pas de grand-chose.
Spoiler:
Mis à part qu’ils n’ont que des Warhounds, qu’ils agissent en meute et qu’en plus de leurs armes de tirs ils ont des grappins qu’ils utilisent pour précipiter les machines ennemies au sol, ça reste plutôt stylé


Angron (que je mets à part de sa légion) est vraiment au centre du roman et on apprend énormément de choses sur lui, sur sa personnalité, sur sa noblesse bien cachée mais néanmoins présente.


Je suis certain qu’il y avait d’autres choses, et c’est là les limites de cette critique parce que 6 mois après je me souviens plus de tout, hélas. Mais bon, je pense que j’ai quand même mis l’essentiel. J’ai hésité avec 3.5, et ça se joue vraiment pas à grand-chose, c’est plutôt ″un bon 3.75/5″ ^^


Appréciation Personnelle : 4.0/5


Beaucoup de bonnes choses dans ce livre donc, même si tout n’est pas parfait.


J’ai aimé, parce que :
- Les personnages sont pour l’essentiel vraiment bien dépeints, dans leur écriture d’une manière générale, dans leur développement et dans les relations qu’ils entretiennent. C’est valable à presque tous les niveaux, et encore plus pour l’Astartes et les Primarques (Lorgar et Angron, surtout)
- Justement, en parlant d’Angron, c’est pour moi (bon, avec Khârn, Argel Tal et Lorgar, mais à un moment il faut faire un choix) le meilleur personnage de ce livre, et ADB a parfaitement su saisir son essence pour en faire un vrai demi-dieu tragique
- On retrouve encore une fois de très bonnes descriptions, un style immersif et riche, sans tomber dans la lourdeur, et bien évidemment ces scènes au rendu cinématographique qui forment l’une des raisons pour lesquelles ADB est dans mon top 1 des auteurs de la BL
- Le fluff sur les World Eaters est complet, et tourné de manière vraiment intéressante. Ce sont les anti-héros principaux du livre, et les apports sur leur histoire sont vraiment intéressants.


J’ai moins aimé, parce que :
- Il y a un déséquilibre trop important entre le propos du livre (le fond, en somme) et la forme, l’intrigue principale qui dessert un peu la globalité
- Ainsi, l’intrigue principale est un petit peu laissée de côté, à plusieurs titres, on a du mal à avoir une impression globale du conflit (dans le final, surtout), y’a pas mal de choses mal décrites/pas mises en avant, et cetera. Le tout est assez prévisible dans les grandes lignes.
- Le livre est au final trop court, 100 pages supplémentaires en auraient fait peut-être l’un des meilleurs livres de l’HH.


En soi, le livre n’a à mon sens qu’un seul vrai défaut, le problème c’est qu’il a plusieurs implications et qu’il prend par conséquent une certaine place. Je me range de l’avis de ceux qui pestaient contre le nombre de pages apparemment imposé, et tout aurait été mieux si le livre avait posé un peu plus les enjeux et avait limité ce déséquilibre entre le fond et la forme. Le plus frustrant est vraiment le fait qu’avec ça en plus, le livre aurait gagné 1, voire 2 point en note globale, et il n’est pas à grand-chose de l’excellent, en témoigne la note finale et l’appréciation qui va avec :


Total : 15.5/20 = BON


PS : +1 Brennus_Decimus pour ton explication et ton travail de recherche, c'était très cool et intéressant à lire !


- Si Variel réchappe vivant de cette folie, il viendra chercher l'enfant une de ces nuits, où que tu te caches.
- Il ne nous trouvera peut-être pas.
L'hilarité de Talos finit par se calmer, mais il continua à sourire.
- Prie pour qu'il ne le fasse pas.

nightlords

Venez voir :
- 19e Grande Compagnie des Iron Warriors (figurines)
- Les Demi-dieux Brisés : Chroniques de la 19e Grande Compagnie
Variel

Variel
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1172
Age : 20
Localisation : Echo of Damnation

Revenir en haut Aller en bas

Félon d'Aaron Dembski-Bowden - Page 5 Empty Re: Félon d'Aaron Dembski-Bowden

Message par - Talos - Dim 14 Nov 2021 - 16:12

Et +1 pour ce nouveau retour de qualité Wink

Je ne me prononcerai pas sur Félon, cela fait bien trop d'années que je l'ai lu, mais j'en garde un bon souvenir malgré ces deux légions/Primarques pour lesquels je n'ai que peu d'intérêt (surtout Lorgar, dont j'ai l'impression que tout le monde essaie de redonner une réputation après qu'il soit passé pour une mauviette dans Le Premier Hérétique):
Spoiler:
Fulgrim a tué un Avatar ? Bon ben on va faire que Lorgar aussi, comme ça il est trofort ! Après c'est peut-être moi, mais j'ai du mal à accorder du crédit à un Primarque qui orchestre une rébellion pour se jeter de culpabilité dans les griffes de Corax. Je vais complètement dans son sens après Monarchia, mais cet élan suicidaire sur Istvaan le rend juste fragile à mes yeux, malgré ce par quoi lui et sa légion sont passés, comme si finalement il voulait fuir ce qu'il avait causé. Je veux bien accorder un moment de faiblesse, mais je trouve curieux que, de tous les Primarques renégats, seul Curze le sermonne.
Bref, aucun rapport avec Félon mais décidément, je n'arrive pas à adhérer à ce Primarque Razz


-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------



Mon récit en cours sur la VIIIème Légion :
Leviathan - Blog
Leviathan - Black Librarium
Mes reportages historiques, c'est par là : Ad Memoriam



"Mourez comme vous avez vécu, fils de la VIIIème Légion. Drapés de nuit." Konrad Curze.
"Vous êtes une race de proies, rien de plus, rien de moins." Asdrubael Vect.


Félon d'Aaron Dembski-Bowden - Page 5 Sml_ga10      
- Talos -

- Talos -
Maitre de chapitre
Maitre de chapitre

Messages : 2396
Age : 32
Localisation : Covenant of Blood

https://leviathan-a-night-lords-story.blogspot.com/2020/07/ave-d

Revenir en haut Aller en bas

Félon d'Aaron Dembski-Bowden - Page 5 Empty Re: Félon d'Aaron Dembski-Bowden

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum