Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -34%
-34% LG OLED55B3 – TV OLED 4K 55″ 2023 ...
Voir le deal
919 €

La Cité Crépusculaire de Chris Wraight

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

VOTRE APPRÉCIATION GLOBALE DU ROMAN:

La Cité Crépusculaire de Chris Wraight I_vote_lcap0%La Cité Crépusculaire de Chris Wraight I_vote_rcap 0% 
[ 0 ]
La Cité Crépusculaire de Chris Wraight I_vote_lcap40%La Cité Crépusculaire de Chris Wraight I_vote_rcap 40% 
[ 2 ]
La Cité Crépusculaire de Chris Wraight I_vote_lcap40%La Cité Crépusculaire de Chris Wraight I_vote_rcap 40% 
[ 2 ]
La Cité Crépusculaire de Chris Wraight I_vote_lcap20%La Cité Crépusculaire de Chris Wraight I_vote_rcap 20% 
[ 1 ]
La Cité Crépusculaire de Chris Wraight I_vote_lcap0%La Cité Crépusculaire de Chris Wraight I_vote_rcap 0% 
[ 0 ]
La Cité Crépusculaire de Chris Wraight I_vote_lcap0%La Cité Crépusculaire de Chris Wraight I_vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 5
 
 

La Cité Crépusculaire de Chris Wraight Empty La Cité Crépusculaire de Chris Wraight

Message par Nico. Mar 31 Jan 2023 - 15:40

Présentation:




==> La Cité Crépusculaire Semi-Poche

Le Monde Trône est en ébullition, ébranlé par l'ouverture de la Grande Faille et l'échec de l'Astronomican. L'inquisiteur Erasmus Crowl, le corps et l'esprit brisés par ce qu'il a découvert dans la Montagne Creuse, a disparu en emportant avec lui les indices de la conspiration qui l'obsède. Luce Spinoza, son interrogatrice, doit choisir entre partir à sa recherche ou défendre son domaine affaibli contre les multiples forces qui cherchent encore à le détruire.

Alors que ses ennemis, tant internes qu'externes à l'Imperium, cherchent à l'abattre, Spinoza se lance dans une course contre la montre pour recueillir les preuves dont elle a besoin. Mais alors que le sort de l'humanité est en jeu, elle doit décider des limites qu'elle est prête à dépasser pour découvrir toute la vérité.

400 pages • Février 2023 • ISBN  9781804071274 • Illustration de  ???


La Cité Crépusculaire de Chris Wraight 01095812

Avis de Solaris sur la VO:

Spoiler:

logo2


La Cité Crépusculaire de Chris Wraight 846747844195bannirenicoor4GRAND
Nico.

Nico.
Admin
Admin

Messages : 10442
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

La Cité Crépusculaire de Chris Wraight Empty Re: La Cité Crépusculaire de Chris Wraight

Message par Nebulion Sam 11 Mar 2023 - 20:46

Terminé à l'instant. Je préfère donner brièvement mon avis à chaud plutôt que ne jamais trouver le temps de faire une critique un peu plus étoffée.

Juste avant de commencer la lecture de ce troisième tome, j'ai relu les deux précédents, car l'auteur les a conçus comme une seule longue histoire. Au final, pour moi le premier reste le meilleur et la conclusion de la série est assez décevante, même si le point d'orgue (en gros le dernier tiers du bouquin) est plutôt réussi.

Je pense que le parti pris de Chris Wraight (ou le cahier des charges que lui a imposé la BL) a été de faire visiter Terra et d'autres lieux célèbres de l'univers de 40k...

Spoiler:

...plutôt que d'écrire une intrigue bien ficelée ou de créer des personnages singuliers et attachants : en un sens, c'est tout le contraire des séries sur Ravenor et Eisenhorn (que j'ai beaucoup aimées). Tout au long de la trilogie - ce dernier tome ne fait pas exception - on a beaucoup (trop) de descriptions, et le scénario ne m'a pas paru très fin. Tout est fait pour que les protagonistes se rendent dans tel endroit emblématique ou rendent visite à telle sommité, ce qui fait évidemment plaisir à nous autres aficionados, mais l'histoire y perd en crédibilité et en consistance.

Je me suis pas mal ennuyé dans les deux premiers tiers du bouquin, surtout vers le milieu. Je n'ai pas eu l'impression que les personnages évoluaient tant que ça, ou évoluaient dans une seule direction très prévisible. C'est dommage, il aurait pourtant suffit de sauter quelques scènes d'action plates et inutiles pour créer plus d'attachement et de suspens. Il y a aussi un nouveau personnage, l'inquisiteur chargé d'enquêter sur Spinoza & Cie, qui à mes yeux ne sert strictement à rien, en plus d'avoir zéro charisme et zéro intérêt. Je suis persuadé qu'il est là simplement parce que si les événements du précédent tome n'avaient pas attiré l'attention de l'Inquisition sur les personnages principaux, ça aurait paru un peu trop facile...

Et justement, l'autre gros point faible de ce bouquin, ce sont les facilités scénaristiques que mentionnait Solaris plus haut. Par exemple :

Spoiler:

Ce qui sauve le livre, c'est son dernier tiers, qui m'a moi aussi scotché. En fait, l'histoire devient intéressante à partir du moment où elle livre des révélations et emmène les personnages dans un endroit à la fois connu des fans et inattendu, plein de dangers. Malheureusement, pour moi cela arrive trop tard, et même si je n'arrivais pas à deviner le dénouement à quelques dizaines de pages de la fin (toujours un bon signe), je suis resté sur ma faim (sans mauvais jeu de mots). Il y a quand même deux ou trois courtes scènes qui m'ont beaucoup plu :

Spoiler:

Je confirme aussi que ledit dénouement en surprendra plus d'un.

Spoiler:

Au final, noté passable. Je n'ai pas passé un mauvais moment, mais ce n'est pas un classique que je veux absolument garder dans ma bibliothèque. Si j'ai le temps, je mettrai la trilogie à vendre sur Leboncoin, sans regrets.
Nebulion

Nebulion
Scout
Scout

Messages : 13
Age : 33
Localisation : Secteur Calixis

Revenir en haut Aller en bas

La Cité Crépusculaire de Chris Wraight Empty Re: La Cité Crépusculaire de Chris Wraight

Message par Rhydysann Dim 12 Mar 2023 - 11:39

Merci du retour. Je ne me suis pas spoil vu que je suis en pleine lecture du bouquin mais il est vrai que le début est assez lent.

+1


La Cité Crépusculaire de Chris Wraight Playgw16
Rhydysann

Rhydysann
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1978
Age : 25
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

La Cité Crépusculaire de Chris Wraight Empty Re: La Cité Crépusculaire de Chris Wraight

Message par Emperor Ven 24 Mar 2023 - 0:32


Pas si mal au final. Après un premier tome plutôt moyen et un second qui m'avait vraiment blasé, je dois dire que j'y allais un peu à reculons pour celui-là mais finalement ça va, je termine sur une bonne impression quand même !

Le gros du livre est poussif oui, dans la lignée des deux autres, avec une succession de petites péripéties développées à l'excès, des embranchements de scénario parfois capillotractés et souvent bien commodes pour la poursuite de l'intrigue (...), appuyés par quelques modestes deus eux machina qui viennent remettre l'histoire sur les rails lorsque l'auteur a épuisé ses autres ressorts d'écriture... Rolling Eyes
Bref, vraiment pas ouf en termes de build-up narratif quoi.

Mais plusieurs points viennent à mes yeux contrebalancer tout ça. Ils sont surtout concentrés dans la dernière partie du récit mais sauvent à eux seuls le bouquin. L'auteur est un malin, en venant donner un bon gros coup de collier sur le final il m'en ferait presque oublier les faiblesses de sa trilogie Smile

Il y a d'abord ce dénouement d'une noirceur rare qui n'a strictement rien d'un happy end, pas tant dans le déroulé puisque pratiquement tout y est suggéré avec une certaine finesse, mais davantage dans le principe (pour les connaisseurs, ce n'est pas sans rappeler l'épisode de Stargate avec les Aschen Smile) :
Spoiler:

J'ai trouvé aussi que les relations entre les duos de personnages, après avoir stagnées si longtemps, évoluaient de manière plutôt sympa dans le final, même si c'est souvent un peu gratuit.
Cela concerne notamment l'Assassine et le Capitaine, ainsi que l'Inquisiteur et son Interrogatrice, auxquels j'ajouterais aussi le Crâne ; sur la fin ils finissent même par former à eux trois une sorte de "triangle amoureux" inquisitorial ^^

Certaines scènes sur ces persos ne sont d'ailleurs pas dénuées d'émotion, ce qui m'a surpris étant donné que j'avais lu les précédents tomes il y a un moment et que j'avais pratiquement tout oublié de leur passif. Je ne m'attendais donc pas du tout à m'attacher aux personnages ou à être "sensible" aux aspects dramatiques de l'histoire. Ce qui montre que sur ce sujet au moins l'auteur a bien fait le job. Et du coup je regrette de n'avoir pas pu lire les bouquins de manière plus rapprochée, ça aurait encore mieux fonctionné.

Enfin, et c'est de loin le plus gros point positif, on a de l'apport fluff majeur à propos de ce sujet cardinal pour l'Imperium qu'est le fonctionnement erratique du Trône d'Or en bout de timeline de 40K, tels que les codex et livres de règles nous le rabâchent depuis quelques années maintenant.

Les infos à ce sujet sont croustillantes, et c'est même étonnant que l'auteur ait eu le droit d'en dire autant et de plaquer sa propre histoire sur ce point de fluff saillant, dont le propre est de continuer à faire peser une menace latente et diffuse sur la tête de l'Imperium et alors que GW s'est efforcé depuis tout ce temps d'en conserver le caractère volontairement vague.

Spoiler:

Bref, certains éléments fluff sont assez fumeux et c'est bien dommage, mais pas non plus au point de m'avoir fait bouder mon plaisir et de m'empêcher de savourer ces révélations de premier plan qui apportent un éclairage bienvenu sur un point essentiel du néo-fluff de 40K Smile

Noté Moyen.



La Cité Crépusculaire de Chris Wraight 439568inquisitor3
Emperor

Emperor
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 4750

Revenir en haut Aller en bas

La Cité Crépusculaire de Chris Wraight Empty Re: La Cité Crépusculaire de Chris Wraight

Message par Rhydysann Dim 26 Mar 2023 - 15:08

À mon tour d’écrire une critique sur le dernier roman de cette trilogie et plutôt que de résumer une nouvelle fois le scénario, vu que mes prédécesseurs l’ont déjà fait, je vais uniquement parler de ce qui pêche ou non.
Certifié sans spoil.
Bonne lecture.


- Scénario et mise en scène = 2/5


Commençons par le négatif. Les trois premiers tiers du roman sont oubliables, avec une enquête du point de vue des trois personnages principaux du livre, l’assassin, l’interrogatrice et le soldat qui suivent chacun leur chemin et rencontrent des personnages, inconnus jusqu’alors,  qui n’ont que pour but de faire avancer l’histoire. Bien évidemment chaque enquête aboutit à des indices qui rassemblé permettra de connaître le fin mot de l’énigme.

Sans oublier les facilités scénaristiques, parfois acceptable, parfois incompréhensible

Spoiler:


Contrairement à Nebulion j’ai trouvé que les descriptions manquaient. Le lecteur ne voit rien concernant Luna pour ainsi dire. Et pourtant comme lui j’ai trouvé les personnages fades, plus fades encore que les tomes précédents.  Et ce malgré leur évolution flagrante je n’ai pas réussi à vraiment m’attacher à eux ce qui donne une fin moins impactant.

Et pourtant cette fin, les cinquante dernières pages, rattrape à elle seule ce roman mollasson. Avec des belles scènes finales et une noirceur rafraîchissante. Mais bon même ici je l’ai lu avec détachement, provoqué par tous les défauts cités précédemment.  Et pourtant je suis friand de ce genre de dénouement.

De nombreux points auraient pu eux aussi être plus détaillés

Spoiler:

Les custodes m'ont aussi paru peu mis en valeur. J’en attendais tellement plus de ces derniers.
J’ai par contre apprécié le fait que les héros ont toujours été en marge des évènements historiques, retour de Roboute, invasion démoniaque de Khorne. A un cheveu d’en faire partie pourtant.

Le livre est aussi parsemé de quelques bonnes idées:

Spoiler:

D’ailleurs j’y pense mais :

Spoiler:


- Style et écriture = 3/5


Franchement décevant, l’auteur essaye de nous faire comprendre que la situation est désespérée, que les personnages sont fatigués, que le dénouement risque d’être fatal mais la plume n'est pas.
Le vocabulaire utilisé est souvent le même et répétitif comme toutes ces personnes qui  n’ont pas dormi depuis des jours et dorment uniquement deux heures s'ils le font.

Pour du Wraight je m’attendais à beaucoup mieux. J’ai eu du mal à rentrer dans ce troisième  et dernier bouquin.

C’est d’autant plus dommage lorsque l’on compare le début et la conclusion du roman. Ou bien encore les quelques scènes qualitatives présentent

Spoiler:


- Intérêt fluffique = 4/5


Beaucoup de fluff sur le trône d’or. Lisez le retour d’Emperor qui en fait un bon résume en spoiler. Mais effectivement c’est un point fluff majeur abordé pour l’univers de WH40K


- Appréciation personnelle = 2/5


Comme Erasmus Crowl au fil des ans, cette trilogie concernant Terra m’a bien blasé au fil de  la lecture.

La trilogie avait bien commencé puis au fil de l’eau c’est ramollie sur de nombreux points. Peut mieux faire, bien mieux faire. Loin d’être ma meilleure lecture sur l’inquisition.

Par contre les couvertures de la trilogie sont très belles, avec une vraie signification. Au départ il y a uniquement l'inquisiteur qui dirige tout et le custodes. Puis le duo de l'interrogatrice et l'inquisiteur qui travaille enfin main dans la main. Pour finir sur le troisième roman avec un inquisiteur en retrait remplacé par l'interrogatrice dans son rôle, appuyé par le fait que le custodes se tient à ses côtés et non aux côtés de Crowl.
Rare d'avoir un tel niveau de couverture au sein de la BL qui se contente souvent de peu pour ces trilogies.

Roman noté moyen. À deux doigts du passable.

Trilogie notée bonne.


- Note globale = Total des points 11/20


Note globale de la série= Total des points 14/20


La Cité Crépusculaire de Chris Wraight Playgw16
Rhydysann

Rhydysann
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1978
Age : 25
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

La Cité Crépusculaire de Chris Wraight Empty Re: La Cité Crépusculaire de Chris Wraight

Message par gilian Mar 4 Avr 2023 - 19:32

Bonsoir,
Je vais posté un de mes résumés ici pour la première fois, cela va faire bientôt 4 ans que j'ai commencé a en faire sur le warhammer forum et j'ai bien concience qu'il ne sont pas vraiment au même format que ceux que vous postez ici.
Si ça pose soucis hésité pas a me le dire.
(techniquement j'aurais preferer poster mon résumé de la fin et la mort mais il rentre pas dans un seul post (il fait 21 pages ..))

Bonne lecture

La Cité Crépusculaire de Chris Wraight 350 pages

0 : Avant-Propos
Cinq ans après le début de cette série et surtout trois ans (quatre même pour la traduction française) après le dernier volume, voilà enfin la conclusion de la trilogie « les archives interdites de l’inquisition ». Chris Wraight a toujours eu un certain talent pour mêler la politique et l’intrigue au monde de Warhammer 40K, on va donc voir ce qu’il nous réserve comme conclusion.

1 : L’histoire du livre
Terra est en pleine guerre civile, des émeutes et des révoltes ont lieu partout sur la planète et plus aucun endroit n’est sûr (sauf le Sanctum Imperialis). Au milieu de toute cette agitation, Luce Spinoza doit choisir sa voie, va-t-elle se replier vers le Sanctum Imperialis comme l’ordonne la porte-parole de l’inquisition ou partir à la recherche de l’inquisiteur Erasmus Crowl ?

2 : L’histoire avec un grand H
Spoiler:

3 : Personnages :
Spoiler:

4 Crowl et sa suite :
Spoiler:

5 : Le monde mort de Shoba :
Spoiler:

6 : Les agents des Custodiens sur Terra :
Spoiler:

7 : L’inquisition : la routine.
Spoiler:

8 : Le complot impérial
Spoiler:

9 : Pourquoi les Drukhari
Spoiler:

10 : Le complot Drukhari
Spoiler:

11 Situation finale
Spoiler:

12 : Conclusion :
Quand en 2017, Chris Wraight s’est lancé dans deux séries de romans se passant sur Terra, (« Gardien du trône » et « Les archives secrètes de l’inquisition »), c’était un pari risqué parce que ce sont des romans que l’on a pas l’habitude de voir à la Black Library.
L’accent n’est pas mis sur les combats mais plutôt sur une intrigue et une histoire mêlant politique et complot.
Avec la fin de cette première série, il s’en sort plutôt bien. L’intrigue est intéressante et le petit twist final assez bien mené. Personnellement, jusqu’à la fin, je me suis dit que l’on allait encore assister à un fiasco causé par l’intransigeance de l’inquisition … Alors que pour une fois, elle avait raison d’être intransigeante.
J’ai été surpris et je suis content de l’histoire, à voir maintenant s'il va y avoir des répercussions ou si tout va rester dans l’ombre.

Note: je suis bon public et je n'ai jamais attendu qu'un livre de la blacklibrary soit un chef d’œuvre du coup je suis rarement déçus et j'en dit rarement du mal

gilian
Scout
Scout

Messages : 25

Revenir en haut Aller en bas

La Cité Crépusculaire de Chris Wraight Empty Re: La Cité Crépusculaire de Chris Wraight

Message par Sha'Romnin Sam 13 Mai 2023 - 16:14

Noté Bon.


Un roman moins carré, moins monolithique, plus simple, plus fluide. J'ai aimé. La recette fonctionne enfin, conforte sa place dans les romans Inquition. Il avait tout pour être excellent.


Le roman est en effet séparable en deux, la première partie et "la fin".

La première partie aurait pu faire une excellente remise en contexte et réintroduction des personnages, si elle n'était pas aussi longue.

À contrario, "la fin" se débarrasse de ses personnages et de son intrigue/build up, à en donner des boutons à Dan Abnett. Le pire étant l'épilogue, que je trouve raté : La partie Terra OSEF (mais ok). Puis, une planète ayant cette ambiance ? Pourquoi ? Cela n'a rien à voir ! Ça aurait été le moment d'enfoncer le clou du cercueil, d'un univers où tout espoir est perdu et où il n'y a que la guerre !
Sha'Romnin

Sha'Romnin
Space Marine
Space Marine

Messages : 246
Age : 38
Localisation : Brest, France

Revenir en haut Aller en bas

La Cité Crépusculaire de Chris Wraight Empty Re: La Cité Crépusculaire de Chris Wraight

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum