Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment :
Antivirus NORTON 360 Deluxe – Clé ...
Voir le deal
1 €

Lignées Sanglantes de Chris Wraight

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

VOTRE APPRÉCIATION GLOBALE DU ROMAN:

Lignées Sanglantes de Chris Wraight I_vote_lcap50%Lignées Sanglantes de Chris Wraight I_vote_rcap 50% 
[ 2 ]
Lignées Sanglantes de Chris Wraight I_vote_lcap25%Lignées Sanglantes de Chris Wraight I_vote_rcap 25% 
[ 1 ]
Lignées Sanglantes de Chris Wraight I_vote_lcap25%Lignées Sanglantes de Chris Wraight I_vote_rcap 25% 
[ 1 ]
Lignées Sanglantes de Chris Wraight I_vote_lcap0%Lignées Sanglantes de Chris Wraight I_vote_rcap 0% 
[ 0 ]
Lignées Sanglantes de Chris Wraight I_vote_lcap0%Lignées Sanglantes de Chris Wraight I_vote_rcap 0% 
[ 0 ]
Lignées Sanglantes de Chris Wraight I_vote_lcap0%Lignées Sanglantes de Chris Wraight I_vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 4
 

Lignées Sanglantes de Chris Wraight Empty Lignées Sanglantes de Chris Wraight

Message par Nico. Mer 27 Jan 2021 - 16:07

Présentation:






==> Lignées Sanglantes Semi-Poche

Dans l'immense cité de Varangantua, la vie ne vaut pas cher mais les erreurs se paient au comptant. Quand le Probator Agusto Zidarov des forces de l'ordre locales reçoit pour mission de retrouver l'héritier d'une riche famille, il sait que les chances de le retrouver vivant sont maigres. Las, les gens qui exigent des réponses sont aussi puissants qu'impitoyables, et il doit bientôt naviguer dans un monde de cartels du crime et de guerre entre corporations où sa survie n'a rien de garantie. Sa piste le conduit toujours plus loin dans les bas-fonds, et lui révèle des secrets que gardait quelqu'un au bras long. Alors que les mailles du filet se resserrent sur lui comme pour sa cible, il se heurte aux extrémités auxquelles certains sont prêts pour sauver leur peau…

320 pages • Février 2021 • ISBN 978178030-643-8 • Illustration de Amir Zand


Lignées Sanglantes de Chris Wraight Af7fed10

Artwork complet:

Spoiler:
Lignées Sanglantes de Chris Wraight Eskl5a10

Lignées Sanglantes de Chris Wraight Warham11
Lignées Sanglantes de Chris Wraight Warham10

Mon avis sur la VO:

Spoiler:
Terminé il y a plusieurs semaines déjà mais je n'ai jamais pris le temps d'en faire un retour alors que ce livre le mérite amplement !

La série Warhammer Crime est une nouvelle chose de la BL, j'ai l'impression qu'ils veulent faire des livres plus intimistes (à l'échelle d'une ville), basés sur la vie des simples citoyens et des forces de l'ordre (pas de SM). Je n'attendais rien du tout de ce livre ou de cette nouvelle marque "Crime" et bien je peux vous dire que j'ai particulièrement apprécié la lecture de ce roman. Je ne vais pas énormément parlé du scénario pour vous laisser le plaisir, c'est une enquête policière ce serait idiot de dévoiler des éléments. C'est le roman le plus immersif dans une ville Ruche que j'ai pu lire à ce jour, si bien que la plupart du temps on en oublie que c'est du Warhammer et on se croit dans Blade Runner ou d'autres univers du genre. C'est vraiment bien retranscrit, la vie des citoyens de l'Imperium, ceux qui ne changent pas de planètes, ne vont pas dans l'espace, ne connaissent pas les menaces extérieurs et n'ont même jamais vu de SM ou de conflit. On suit la vie d'un enquêteur des forces de l'ordre de la ville principale de la planète, et quand je dis on suit la vie c'est vraiment cela. On le suit au travail, dans les rues, chez lui, avec sa femme, sa fille, quand il mange, quand il doit dormir, etc. C'est plutôt rare, dans les livres voir même films, d'avoir des personnages qui... ben... sont normaux et se lèvent tous les matins, prennent un petit déjeuner, un déjeuner, un diner, font des choses normales comme écouter de la musique avec sa femme le soir dans le canapé, se laver et dormir. C'est peut être idiot dit comme cela, mais c'est très immersif, chaque jour de l'enquête et vécu du début à la fin quasiment. Cela renforce considérablement l'impression d'être aux côtés de ce simple enquêteur qui se retrouve avec une grosse affaire plutôt étrange mêlant les gens les plus puissants alors que lui n'a que les moyens publiques de la police pour faire son travail.

Le scénario est simple dans son approche, le fils d'une très riche famille a disparu, ils appellent la police pour le retrouver et tout le long du livre on va suivre cette enquête. C'est simple, mais c'est bien ficelé, y'a toujours des rebondissements ou péripéties, on pense avoir trouvé la solution mais en fait non, donc on part sur d'autres pistes, etc. Une vraie enquête de police qui prend son temps. L'ambiance est vraiment bien construite, comme je le disais j'avais vraiment l'impression d'avoir un mix entre le film Blade Runner, la série Luther (le personnage du livre est physiquement et dans sa façon de procéder comme Idris Elba l'acteur de cette série) voir parfois un peu de Judge Dredd quand les flics décident de faire comprendre aux malfrats que la Loi c'est eux. Vraiment très prenant, je ne m'attendais pas du tout à cela et régulièrement j'oubliais que c'était du Warhammer, je ne m'en souvenais que quand parfois ils font une remarque sur la GI ou le fait qu'il y ait de gros problèmes à naviguer dans l'espace depuis quelques temps (cela ce passe après l'apparition de la Great Rift mais les habitants n'en savent rien). C'est marrant de voir la vie de gens qui ne bougent pas de leur planète, ils sont dans l'Imperium mais cela semble assez distant tout de même, les gens vivent leur vie. Cela apporte aussi des sujets intéressants, la fille du protagoniste veut devenir pilote dans la Garde, mais ses parents ne sont pas très motivés à l'idée de voir partir leur fille faire la guerre quelque part dans la galaxie et mourir sans qu'ils ne puissent jamais la revoir. On oublie souvent dans les livres que les GI qui meurent viennent de quelque part et avaient un passé avant la Garde, là on s'en rend bien compte et on est plutôt d'accord sur l'idée qu'aller dans la GI est une très mauvaise idée ... mais nous on connait l'univers, eux moins et la jeunesse veut de l'aventure ! Il y a des affiches de recrutement, on se croirait dans Starship Troopers tellement ils vantent les mérites de "l'aventure" sans préciser que tu vas probablement crever dans un coin reculer de l'univers  sous les ordres de généraux qui te sacrifient pour rien. Very Happy

Vraiment j'ai apprécié ce livre et j'attends une suite avec impatience (vu le sous titre du livre j'ose espérer plus de livre sur ce personnage...)

Spoiler:
En plus, il est sans le savoir un hérétique, il ne vénère pas l'Empereur mais une sorte d'entité mystique dont on lui dit que c'est une apparition de l'Empereur mais nous lecteur on sait que c'est un culte genestealers qui vénère probablement un Alpha de façon plus ou moins consciente. Il se fait donc pervertir sans même s'en rendre compte, cela pourrait être intéressant de voir l'évolution dans d'autres tomes.

Je le recommande vivement pour tous ceux qui veulent voir la vie dans une cité Ruche (c'est sale, c'est sombre, ça ne fait pas très envie) et sortir des habituels romans avec plein de combats de SM/GI/autre, ici peu de combats, pas de xenos ou autre, que des humains, des malfrats, des policiers, des civils. Cela donne presque un côté intimiste de rester dans une même ville pendant tout le livre et n'avoir aucune intervention extérieure (genre un Inquisiteur qui débarque ou des SM à la fin pour un gros combat et sauver le tout). J'avais toujours envie de lire la suite, c'était vraiment agréable à lire (Wraight est vraiment bon de toute façon, j'aime son style d'écriture), original et bien fait. Donc pourquoi se priver ?

Bien joué de la part de la BL d'avoir osé sortir une gamme de livres comme cela, en espérant que les autres soient de même qualité (Flesh and Steel de Guy Haley arrive bientôt). Je trouve cela mieux que les Horror, même si comme je l'avais dit ces derniers ont réussi à me surprendre avec The House of Night and Chain ou The Oubliette qui n'étaient pas trop mal. J'espère pour vous que cela arrivera en VF, ce livre le mérite plus que certains autres.

logo2


Dernière édition par Nico. le Lun 31 Mai 2021 - 23:34, édité 1 fois


Lignées Sanglantes de Chris Wraight 846747844195bannirenicoor4GRAND
Nico.

Nico.
Admin
Admin

Messages : 9852
Age : 31
Localisation : Perugia

Revenir en haut Aller en bas

Lignées Sanglantes de Chris Wraight Empty Re: Lignées Sanglantes de Chris Wraight

Message par Rhydysann Lun 31 Mai 2021 - 20:46

Critique certifié sans spoil.
Bonne lecture.

J’ai quelque peu hésité à écrire un retour en bonne et due forme dans le style habituel du forum sur ce roman que j’ai particulièrement apprécié. Néanmoins j’ai décidé pour cette fois-ci de ne pas prendre le schéma habituel car je ne pense pas que ce genre de roman s’y prête. Du coup je vais plus énumérer le pourquoi du comment je pense que ce livre est un excellent livre au sein du catalogue de la BL. Pas de retours constructifs mais plus des impressions seront livrées ici.
Avant toute chose il faut savoir que je n’apprécie pas vraiment l’auteur du bouquin, que je trouve particulièrement surcoté. Wraight fait partie de ces trop nombreux auteurs du catalogue de la BL à osciller entre le très bon et le mauvais/passable. De plus je n’attendais vraiment rien de cette série Warhammer Crime et tout particulièrement de ce roman tant son autre série d’enquêtes, « Vaults of Terra » est assez moyenne au niveau du suspens et du scénario, surtout le second roman auquel j'ai été généreux dans ma notation.


Et bien ici c’est tout l’inverse. Wraight nous livre un scénario avec de nombreux rebondissements au sein d'une cité vraiment bien détaillée. L’auteur nous fait suivre Agusto Zidarov un probator, en soi détective de la police local et non un arbitrator, qui recherche le fils d’une riche famille marchande ayant disparu. À travers cette enquête et ce en très peu de pages Wraight arrive à faire voyager le lecteur au sein des différentes strates de

J’ai particulièrement apprécie l’ambiance de ladite citée instaurée par Wraight et je l’ai trouvée particulièrement convaincante. On est loin des bêtes descriptions que peuvent nous faires certains auteurs de la BL sur X citées sans intérêt, comme plus précisément a pu le faire Mike Brook dans « rites de passage ». Ici on se fait une réelle idée de comment celle-ci est représentée, de la vie qui grouille, etc.… ce n’est pas un bête théâtre d’opération À tel point que j’ai trouvé Varangantua plus convaincante que la description de Terra qu’il a faite. Et je ne parle pas de Necromunda qui est à des années-lumière de Varanguanta ce qui est un peu un comble. Ici il y des hôpitaux, des routes et autoroutes (bouchées), des hôtels, des restaurants, des boutiques, etc…

Un second point bien intéressant ce sont la diversité des personnages, très crédibles et bien ancrée dans le roman. Ils sont très humains et aident vraiment à apprécier l’histoire et à voyager à travers cette cité. Déjà car pour une fois les personnages représentés ne sont pas soit uniquement des membres de gang ou des dirigeants de citées.

Mais aussi car TOUS les personnages sont importants dans l’avancée de l’enquête ou juste pour donner de la profondeur au personnage principal. Parlons-en du personnage principal, déjà celui-ci est père de famille et habite dans un vrai appartement. Il n’est ni esclave d’une X planète et à ses propres problèmes hors travail. Il a des collèges, des amies, etc... C’est quelque chose d’important pour moi pour l’immersion dans l’univers de 40K qui même hors zone de combat a tendance à ne montrer que du pan pan, piou piou et pas assez la vie dans l’Imperium. Sauf manufactiora et esclavagisme etc… si l’on excepte quelques rares auteurs tels qu’Abnett ou Mitchell.

Attention je ne dis pas qu’à Varanguata la vie est belle mais juste qu’il y a une certaine nuance que j’apprécie.

Pour finir sur le scénario, j’avais un peu peur que l’enquête soit tout sauf une enquête et que l’on comprenne au bout de dix pages qui est le coupable, etc… comme souvent…
Ce ne fut pas du tout le cas, le secret est assez bien gardée et les raisons de tous les personnages crédibles et bien expliquées. Il y a de la nuance quoi ! Le thème global de l’enquête est particulièrement intéressant et je vous laisse d’ailleurs le loisir de le découvrir. Pareil de la nuance au niveau des personnages qui ne sont ni trop gentils (Ultramarine pan pan Empereur), ni trop méchant (Chaos détruire tout !).

L’auteur s’amuse d’ailleurs à lancer le lecteur sur de fausse piste que ce soit sur le scénario principal ou des sous-péripéties avant de prendre une tout autre direction. Par exemple

Spoiler:
-adultère transformé en pratique de religion occulte (non chaotique ou potentiellement chaotique l’auteur laisse un certain doute planer)
-fille du héros qui disparaît s’est-elle fait enlever pour la ponction cellulaire ? Non elle est juste dans un squat avec un type bizarre potentiellement un Inquisiteur
-La none qui ne sers à rien dans l’histoire mais qui permet de montrer une nouvelle facette de la ville

Et je pourrai encore continuer à énumérer

Je conclurai ce résumé de mes impressions assez brouillonnes en vous invitant à découvrir le roman. C’est vraiment très rapide à lire, prenant et sympathique. Cela change un peu de ce qui se fait habituellement au sein du catalogue de la BL. J’ai essayé d’en dire le moins possible pour ne pas spoil l’enquête mais j’espère que ces impressions vous aideront à tenter l’aventure tout comme moi.

Du grand Wraight qui est remonté dans mon estime, si tous ces romans pouvaient avoir la même qualité d’écriture. Je ne sais pas si l’auteur récriera sur ce personnage mais j’apprécierai bien surtout les pistes pour une potentielle suite. D'ailleurs peut-être un des meilleurs potentiels one shots que j'ai lus au sein de la BLF.

Licence à suivre!

PS : l’histoire se déroule quelques années après l’ouverture de la faille.


Retour du T2 des « têtes brulées » à venir il ne me reste plus que quelques pages à lire.


Dernière édition par Rhydysann le Lun 20 Sep 2021 - 22:31, édité 4 fois


Lignées Sanglantes de Chris Wraight Playgw16
Rhydysann

Rhydysann
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1846
Age : 22
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Lignées Sanglantes de Chris Wraight Empty Re: Lignées Sanglantes de Chris Wraight

Message par Nico. Lun 31 Mai 2021 - 20:58

Ah enfin quelqu'un d'autre qui l'a lu ! Si vous avez lu ma critique VO vous aurez remarqué que j'ai particulièrement aimé aussi, je rejoins la critique de Rhydy. +1

Cette série Crimes est un sans faute pour le moment, l'autre roman, Flesh and Steel, qui n'a pas encore de VF est aussi très intéressant et original. Comme quoi la BL peut sortir autre chose que du Marines ou du Boltporn. Vraiment très sympathiques ces petites enquêtes.


Lignées Sanglantes de Chris Wraight 846747844195bannirenicoor4GRAND
Nico.

Nico.
Admin
Admin

Messages : 9852
Age : 31
Localisation : Perugia

Revenir en haut Aller en bas

Lignées Sanglantes de Chris Wraight Empty Re: Lignées Sanglantes de Chris Wraight

Message par Capitaine Felix Lun 31 Mai 2021 - 23:09

+1 pour vos retours.

Lu également, mais je n'ai pas trouvé le temps, (ni le courage pour être honnête  Lignées Sanglantes de Chris Wraight 1f601 ) de faire un retour.

Donc rapidement

Je rejoins vos appréciations
Roman très appréciable et ô combien singulier, puisque nous lisons, découvrons l'Impérium de l'intérieur, disons dans une approche du citoyen lambda. Pas de Space marines, pas de xénos apparent, pas de grosse guerre, même si la planète de Varangantua est entendue comme clairement intégrée en chainon industriel dans l'immense machine de guerre de l'Humanité impériale.

J'ai trouvé que les personnages avaient aussi une vision assez réaliste, voire ironique de leurs propres situations (à part la fille d'Agusto Zidarov, très intéressée par la propagande la communication de officines de recrutement de l'Astra militarum.
J'ai trouvé cette spontanéité très insolite de la part de citoyens impériaux lambdas plus enclins à croire la Vérité officielle de l'Empereur-Dieu.
Par exemple chez ce personnage secondaire :
Spoiler:
Le personnage de Gertuda ; une amie de la fille du protagoniste, ouvrière dans une petite usine de textile. Sa conversation avec Zidarov (pages 321-322) est très intéressante. Elle reconnaît elle-même la futilité du discours officiel de l'Impérium. Du moins, c'est un élément indirect dans ses explications par rapport aux ambitions de la fille du Probator.

Donc pas mal.

Juste un point d'institution impériale : le récit général présente Zidarov, sa hiérarchie et ses collègues comme membres des forces de l'ordre locale. Pourtant, si je ne m'abuse, ils sont aussi présentés comme membres de l'Adeptus Arbites avec les termes présomptifs et classiques (justicar, castigateur....). Or cette institution m'a toujours été décrite comme une force d'élite, issue des Schola Progenium, disposant de sa propre flotte, de ressources très diverses, et sur un domaine d'attribution "extraterritorial" (en gros capable de traquer leurs proies sur tout l'Imperium).
J'ai eu l'impression dans ce roman de trouver des Arbites un peu dépassés, disposant d'un matériel et de ressources dignes de FDP.
Bon aux users du forum spécialistes : Y-aurait-il le cas échéant un distinguo institutionnel et officiel au sein de l'Arbites entre une classe affecté localement (toute sa carrière) et une élite extra-planétaire ? La seconde disposant de ressources supplémentaires et de personnels très qualifiés...
(Pour illustrer mon interrogation : cf. le bas de page de l'Inquisitrice Amberley Vail page 12 du roman La mort ou la gloire édition française)

Par avance !
Capitaine Felix

Capitaine Felix
Scout
Scout

Messages : 99
Age : 38
Localisation : Sud-ouest de la France (Terre)

Revenir en haut Aller en bas

Lignées Sanglantes de Chris Wraight Empty Re: Lignées Sanglantes de Chris Wraight

Message par Variel Mar 1 Juin 2021 - 8:27

+1 à vos critiques !
Personnellement, je ne l'ai pas lu, j'ignorais même que ce roman existait, mais j'avoue que vos retours m'ont bien donnés envie de me le procurer et de le lire !


- Si Variel réchappe vivant de cette folie, il viendra chercher l'enfant une de ces nuits, où que tu te caches.
- Il ne nous trouvera peut-être pas.
L'hilarité de Talos finit par se calmer, mais il continua à sourire.
- Prie pour qu'il ne le fasse pas.

nightlords

Venez voir :
- 19e Grande Compagnie des Iron Warriors (figurines)
- Les Demi-dieux Brisés : Chroniques de la 19e Grande Compagnie
Variel

Variel
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1166
Age : 20
Localisation : Echo of Damnation

Revenir en haut Aller en bas

Lignées Sanglantes de Chris Wraight Empty Re: Lignées Sanglantes de Chris Wraight

Message par Rhydysann Mar 1 Juin 2021 - 12:09

Caputaine Félix a écrit:Juste un point d'institution impériale : le récit général présente Zidarov, sa hiérarchie et ses collègues comme membres des forces de l'ordre locale. Pourtant, si je ne m'abuse, ils sont aussi présentés comme membres de l'Adeptus Arbites avec les termes présomptifs et classiques (justicar, castigateur....). Or cette institution m'a toujours été décrite comme une force d'élite, issue des Schola Progenium, disposant de sa propre flotte, de ressources très diverses, et sur un domaine d'attribution "extraterritorial" (en gros capable de traquer leurs proies sur tout l'Imperium).
J'ai eu l'impression dans ce roman de trouver des Arbites un peu dépassés, disposant d'un matériel et de ressources dignes de FDP.
Bon aux users du forum spécialistes : Y-aurait-il le cas échéant un distinguo institutionnel et officiel au sein de l'Arbites entre une classe affecté localement (toute sa carrière) et une élite extra-planétaire ? La seconde disposant de ressources supplémentaires et de personnels très qualifiés...
(Pour illustrer mon interrogation : cf. le bas de page de l'Inquisitrice Amberley Vail page 12 du roman La mort ou la gloire édition française)
J'ai du mal à comprendre la question. Mais en tout cas comme tu cite les œuvres de Mitchell, Cain et Amberley dans les notes de bas de pages stipulent très souvent que l'adeptus arbites est souvent confondue. Que nombre de personne appel la police locale Adeptus Arbites hors ils ne font pas partie de cette institution.

Donc, et je spécule mais c'est comme ça que je vois la chose, l'abrites dans ce roman ne sont pas du tout des membres de l'adeptus arbites. Les membres de l'adeptus arbites sont souvent ultra armé, ultra entraine, pas mal fanatisé et ont beaucoup plus de pouvoir. D'où le personnage principal de l'histoire comme tu le dis "très réaliste sur sa situation". Tu verras qu'il n'y a aucune référence aux justicar ou arbitrator. Et que ce sont des probator et des sanctionnaires dans le roman. Il n'y a aussi aucun insigne de l'adeptus arbites visible dans le roman.

Lignées Sanglantes de Chris Wraight 250px-DecorAdeptusArbites

Après je peux me tromper mais c'est comme ça que je vois la chose. Par contre aucune idée comment les différencier si l'auteur ne le stipule pas.

Une petite citation de: https://omnis-bibliotheca.com/index.php/Cat%C3%A9gorie:Adeptus_Arbites
Il convient de noter que si les Adeptus Arbites appliquent la loi impériale à l’échelle de la galaxie, tous les mondes et tous les systèmes auront leurs propres lois, héritées de la tradition ou imposées par des familles autocratiques au pouvoir et de sévères Gouverneurs Planétaires. Les dirigeants de chaque monde maintiendront leur propre force de police, recrutée localement, et souvent en surnombre par rapport aux Arbitrators - ils sont communément appelés les Exécuteurs, bien qu’ils soient chacun appelés par leur propre titre sur chaque monde qu’ils servent. Ces forces de l’ordre autochtones imitent souvent les Arbites en apparence, mais leurs liens locaux et leurs normes souvent moins rigoureuses signifient qu’ils sont beaucoup plus susceptibles à la corruption. Les objectifs des Exécuteurs locaux et des Arbitrators impériaux se chevauchent souvent, et les deux travaillent de concert lorsque cela est mutuellement avantageux. Cependant, il y a aussi des occasions où ils entrent en conflit direct.


Lignées Sanglantes de Chris Wraight Playgw16
Rhydysann

Rhydysann
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1846
Age : 22
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Lignées Sanglantes de Chris Wraight Empty Re: Lignées Sanglantes de Chris Wraight

Message par Capitaine Felix Mar 1 Juin 2021 - 21:38

Rhydysann a écrit:
J'ai du mal à comprendre la question. [.....]

Donc, et je spécule mais c'est comme ça que je vois la chose, l'abrites dans ce roman ne sont pas du tout des membres de l'adeptus arbites. Les membres de l'adeptus arbites sont souvent ultra armé, ultra entraine, pas mal fanatisé et ont beaucoup plus de pouvoir. D'où le personnage principal de l'histoire comme tu le dis "très réaliste sur sa situation".

Lignées Sanglantes de Chris Wraight 250px-DecorAdeptusArbites

Après je peux me tromper mais c'est comme ça que je vois la chose. Par contre aucune idée comment les différencier si l'auteur ne le stipule pas.

Une petite citation de: https://omnis-bibliotheca.com/index.php/Cat%C3%A9gorie:Adeptus_Arbites
Il convient de noter que si les Adeptus Arbites appliquent la loi impériale à l’échelle de la galaxie, tous les mondes et tous les systèmes auront leurs propres lois, héritées de la tradition ou imposées par des familles autocratiques au pouvoir et de sévères Gouverneurs Planétaires. Les dirigeants de chaque monde maintiendront leur propre force de police, recrutée localement, et souvent en surnombre par rapport aux Arbitrators - ils sont communément appelés les Exécuteurs, bien qu’ils soient chacun appelés par leur propre titre sur chaque monde qu’ils servent. Ces forces de l’ordre autochtones imitent souvent les Arbites en apparence, mais leurs liens locaux et leurs normes souvent moins rigoureuses signifient qu’ils sont beaucoup plus susceptibles à la corruption. Les objectifs des Exécuteurs locaux et des Arbitrators impériaux se chevauchent souvent, et les deux travaillent de concert lorsque cela est mutuellement avantageux. Cependant, il y a aussi des occasions où ils entrent en conflit direct.

Merci pour tes éléments et ta recherche sur Omnis Bibliotheca.
Oui ma question (peut-être posée un peu maladroitement) portait sur cette dichotomie possible au sein de l'Adeptus Arbites. Mais on peut considérer dans le présent bouquin qu'il s'agit bien de forces de l'ordre locales (revendiquant une filiation avec l'institution précitée).
Pas des agents en tout cas hyper-entrainés et disposant d'un arsenal de premier ordre, d'un mandat pouvant outrepasser les attributions d'un gouverneur planétaire, ou encore le genre de personnage éligible à un poste de cadre ou d'acolyte au sein d'une cellule de l'Inquisition.

Tu verras qu'il n'y a aucune référence aux justicar ou arbitrator. Et que ce sont des probator et des sanctionnaires dans le roman. Il n'y a aussi aucun insigne de l'Adeptus arbites visible dans le roman.
Oui effectivement. Toutefois, l'employeur du protagoniste du roman compte dans ses agents, des castigateurs (page 138 = scène interrogatoire prison). Je pensais au personnage de Godwin Fischig. Pour les autres termes présomptifs des Arbites, il me semble les avoir lu dans quelques scènes.
Ou erreur de ma part ?

En tout cas, j'aurais mis une appréciation à peu prés identique à la tienne.

Bon courage !
Capitaine Felix

Capitaine Felix
Scout
Scout

Messages : 99
Age : 38
Localisation : Sud-ouest de la France (Terre)

Revenir en haut Aller en bas

Lignées Sanglantes de Chris Wraight Empty Re: Lignées Sanglantes de Chris Wraight

Message par Emperor Ven 16 Juil 2021 - 23:46


D’accord avec mes collègues, c’est du tout bon ! Avant de le lire je pensais que ça serait dans le même esprit que les Vaults of Terra du même auteur, qui franchement ne m’ont pas laissé de souvenirs impérissables, mais effectivement c’est bien meilleur.

Le livre est hyper riche en descriptions, on se sent vraiment bien immergé dans la cité ruche, et ça n’a strictement rien à voir avec les aperçus survolés et génériques de Terra qu’on avait dans l’autre série. Je crois qu’on a jamais eu autant de détails sur la vie de tous les jours des citoyens impériaux, c’est savoureux. Il y a même un glossaire avec les termes inventés par l’auteur pour décrire plein de trucs de la cité, que ce soit du matériel, de la bouffe ou encore des voitures locales. Un peu comme l’avait fait Abnett en son temps. Créativement, c’est du sérieux.

Et il est vrai que l’angle d’approche n’est pas commun. On a ici une sorte de polar à la sauce techno-thriller qui par certains aspects pourrait s’approcher d’un Shira Calpurnia ou même d’un roman inquisitorial d’Abnett… mais en fait pas vraiment.

Le fait que le protagoniste soit issu de la classe moyenne+ est déjà une vraie nouveauté appréciable. Contrairement à ce dont la BL nous a habitué, on ne verse pas ici dans les stéréotypes habituels du militaire de carrière, du forçat/ganger/miséreux ou de l’élu prometteur soutenu par l’establishment. Même les riches ne sont pas nobles ici.

Et il en va de même des institutions qui font l’objet de cette histoire. Par exemple, l’Arbites (version locale, effectivement) est lui-même dans la zone grise du point de vue de la légalité. Parmi ses agents, on trouve de braves gars mais aussi de bons vieux ripoux. L’agence est aussi en manque de financements publiques ; afin de renouveler et d’entretenir ses locaux et son matériel, le commandement se voit forcé de se compromettre avec les riches spyriens, en quémandant des demandes de patronage et de sponsoring, sauf qu’il y a évidemment une contrepartie à tout ça…

Idem, pour garantir au maximum la paix publique avec ses faibles moyens, l’Arbites a des accords avec les plus gros gangs. Ils ferment les yeux sur certaines pratiques, et de leur côté les gangers s’engagent à ne pas trop foutre le boxon, à ne pas tuer d’arbitrator, etc. Les cartels ont d’ailleurs leur propre code, une ligne de conduite à respecter qui par exemple leur interdit de s’entretuer si le contrat n’est pas formellement avalisé par les instances mafieuses. Personne n’est en roue libre dans ce livre, et c’est très bien ainsi.

L’intrigue, qui met pas mal l’accent sur le business et les relations commerciales (là aussi ça change), n’est pas cousue de fils blancs. Et hormis pour les protagonistes qui risquent évidemment leur peau, on est pas dans du très haut niveau de dangerosité comme tous ces bouquins qui nous vendent une menace à même de renverser l’Imperium ou tout un secteur. Même à l’échelle de la planète, le sujet est d’assez faible envergure et n’est pas une priorité. C’est un pitch de district de ruche quoi, et rien que pour ça je trouve ça rafraîchissant, et en plus c’est original :

Spoiler:
Du trafic bien sale d’êtres humains mené en collaboration par de riches corporations et des cartels de gangers. Des gens sont kidnappés puis ponctionnés vivants dans le but d’obtenir les matières premières qui permettront de concevoir des traitements réjuvénants. Ce type de produit se monnaye très cher depuis que le business extraplanétaire est perturbé ; les routes Warp empruntées par les navires marchands sont désorganisées depuis 2-3 ans, suite à l’ouverture de la Cicatrix.

En tout cas l’histoire est appréciable à suivre, avec ses temps forts typiques d’un agent en mission mais aussi ses périodes plus calmes où le protagoniste rejoint sa famille, va boire un verre ou réfléchit dans sa voiture.

Voiture qu’il prend régulièrement d’ailleurs, nous trimballant un peu partout à travers cette énorme cité richement décrite (bastion de l’Arbites, spires, hôtels pour les dorés, docks orbitaux, diverses strates d’habs, désolations polluées, highways…) et plus largement sur cette planète au climat très particulier.

Aussi, l’ambiance est inhabituelle, l’Imperium est ici à la marge et les références explicites à 40K sont assez rares. Le commun vit en autarcie informationnelle, le gouvernement faisant de la grosse rétention d’info sur tout ce qui provient de l’extérieur. Les gens pensent notamment que les xénos n’existent pas et ne sont que des fables pour les enfants pas sages, et les plus informés sont vus comme des colporteurs de rumeurs. Il n’y a aucune mention de l’Astartes, les hors-monde sont très rares et sont mal vus, et certains groupes vont même jusqu’à tirer à vue dessus apparemment.

L’enquête, qui est le fil conducteur de ce récit, s’effectue tout en verticalité, sans être dans le cliché d’un Necromunda. On se croirait plus sur Coruscant. Le danger est partout (on le ressent tout le temps, c’est bien fait) et décroit avec l’altitude. Quoique, les milices privées des riches de la haute pullulent et ont aussi le doigt sur la gâchette. A partir d’un certain niveau de standing, chaque bâtiment a son propre service de sécurité, dont les effectifs sont là aussi proportionnels à l’altitude.

Autrement, la foi est un autre thème central de l’histoire, avec le culte Impérial bien implanté et omniprésent dans la ruche, tandis que les habitants sont plus ou moins réceptifs voire désabusés, ce qui est parfois drôle à lire. Par exemple, un certain nombre d’entre eux semblent être des pratiquants réguliers uniquement pour ne pas finir en camp de redressement :p

Ce qui m’amène au héros, qui sur ce point aussi est loin d’être un cliché ambulant.

Spoiler:
Il débite ses salutations religieuses à ses collègues par automatisme mais on apprend plus tard qu’il ne se reconnaît pas dans le culte impérial et qu’il suit innocemment et en toute bonne foi (ce qui n’excuse rien) le crédo d’une secte. Au départ je pensais à un truc chaotique mais finalement à moi aussi ça m’a tout l’air d’être un culte genestealer.

D’ailleurs, je soupçonne très fortement le gars de s’être déjà pris un coup d’ovipositeur et d’être un hôte genestealer.

Il a une cicatrice bizarre sur le buste qui a grandement interpellé le medic l’ayant ausculté (trou percé par l’ovipositeur). Il ne se rappelle pas comment il l’a obtenue (les genestealers hypnotisent leurs victimes). Il a une grande faculté de guérison (le "don" genestealer a de multiples effets bénéfiques sur l’hôte). Le medic dit que ses organes étaient bizarrement agencés et il pense que c'est lié à un accident de voiture (le virus genestealer altère génétiquement l’hôte).

Qu’en pensez-vous ?

Scénaristiquement ça serait une super bonne idée, le gars aurait une raison béton pour être aussi résistant puisqu’il est rendu plus fort par le virus xeno. Et il n’en aurait pas les effets négatifs puisqu'ils s'appliquent uniquement sur la descendance de l'hôte, hors le mec est assez vieux, a déjà des enfants et n’en aura probablement pas d’autres. Very Happy

En tout cas ça ouvre des portes intéressantes pour la suite des aventures de l'enquêteur. L'auteur en suggère quelques autres également, qui s'avèrent elles aussi intrigantes.


Noté Bon.

Un livre carré sur toute la ligne (sauf peut-être cette tendance au happy end), qui nous sort des sentiers battus et qui est immensément riche en fluff. L’auteur va même jusqu’à nous détailler les affiches et émissions de propagande, et même, plus original, le contenu des panneaux publicitaires (de la pub commerciale à 40K !), qui varient d’une strate à l’autre car selon le niveau les habitants ne boxent évidemment pas dans la même catégorie socio-professionnelle ^^

Une belle entrée en matière pour cette série Warhammer Crimes. J’espère que les prochains seront aussi intéressants. Je les attendraient même avec impatience si je n'avais pas déjà une petite vingtaine de livres BLF à rattraper ^^



Lignées Sanglantes de Chris Wraight 439568inquisitor3
Emperor

Emperor
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 4627

Revenir en haut Aller en bas

Lignées Sanglantes de Chris Wraight Empty Re: Lignées Sanglantes de Chris Wraight

Message par Piruxe Mer 4 Aoû 2021 - 11:15

Un bouquin très intéressant que j'ai lu pour avoir des nouvelles d'Augusto Zidarov, déjà présent dans une nouvelle (Aberration - c'est dommage d'ailleurs qu'on ai pas de topic dessus Sad ...).

Ce qui est intéressant c'est le point de vue restreint de citoyen impérial standard, en tant que lecteur, on devrait s'attendre à lire l'avenir et à plié l'enquête en deux temps, trois mouvement... Mais que nenni, l'auteur fait ce qu'il veut de l'histoire, que ça soit dans Aberration ou dans Ligne sanglante, Chris Wraight arrive à vous maintenir dans le récit, laissant le lecteur avec ses théories alors que la réponse est souvent tout autres...

De plus il se permet de préparer la suite, qu'on attend tous avec impatience à cause du teaser décrit par  Rhydysann sur les "squatteur"...

Le récit est très agréable à parcourir, il y'a beaucoup de personnage originaux bien écrit qui servent très bien le récit. (même la none qui en soit sert à pas grand chose, mais qui rempli son rôle)

J'ai bien aimé le développement d'Augusto, tiraillé entre la vie de famille et le boulot, même en tant que lecteur omnipotent dans l'univers 40k, on a pas de solution simple, et on peut juste compatir avec le personnage dans la mesure ou on connait la vérité sur beaucoup de chose...

Piruxe
Recrue
Recrue

Messages : 7

Revenir en haut Aller en bas

Lignées Sanglantes de Chris Wraight Empty Re: Lignées Sanglantes de Chris Wraight

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum