Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment :
Corsair Vengeance LPX 32GB (2 x 16GB) DDR4 3200MHz C16 ...
Voir le deal
99.90 €

Les Fils de l'Empereur - Anthologie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

VOTRE APPRÉCIATION GLOBALE DU recueil:

Les Fils de l'Empereur - Anthologie I_vote_lcap50%Les Fils de l'Empereur - Anthologie I_vote_rcap 50% 
[ 1 ]
Les Fils de l'Empereur - Anthologie I_vote_lcap50%Les Fils de l'Empereur - Anthologie I_vote_rcap 50% 
[ 1 ]
Les Fils de l'Empereur - Anthologie I_vote_lcap0%Les Fils de l'Empereur - Anthologie I_vote_rcap 0% 
[ 0 ]
Les Fils de l'Empereur - Anthologie I_vote_lcap0%Les Fils de l'Empereur - Anthologie I_vote_rcap 0% 
[ 0 ]
Les Fils de l'Empereur - Anthologie I_vote_lcap0%Les Fils de l'Empereur - Anthologie I_vote_rcap 0% 
[ 0 ]
Les Fils de l'Empereur - Anthologie I_vote_lcap0%Les Fils de l'Empereur - Anthologie I_vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 2
 
 

Les Fils de l'Empereur - Anthologie Empty Les Fils de l'Empereur - Anthologie

Message par Nico. Lun 6 Juin 2022 - 18:15

Présentation:




==> Les Fils de l'Empereur Relié

De leur origine obscure aux batailles désespérées lorsque la moitié d'entre eux s'est soulevée contre leur père, les Fils de l'Empereur, les fameux Primarques, étaient parmi les plus grands champions du genre humain, des guerriers sans pareils dont les hauts faits sont entrés dans la légende. De l'Ange Sanguinius, qui assuma seul le fardeau des actes les plus brutaux de sa Légion, à Vulkan qui est unique parmi ses frères de par son humanité, et de l'austère Perturabo, architecte, inventeur et seigneur de guerre meurtrier, à Horus dont la lumière ne fut éclipsée que par la noirceur grandissante de son âme, cette anthologie traite de huit primarques et de leurs exploits les plus grandioses… ou les plus ignobles.

288  pages • Juin 2022 • ISBN 9781780305660 • Illustration par Sam Lamont


Les Fils de l'Empereur - Anthologie Blpro168

SOMMAIRE:

– Un Ange Passe par John French, avec Sanguinius
– Le Gouffre Abyssal par Aaron Dembski-Bowden, avec Konrad Curze
– La Compassion du Dragon par Nick Kyme, avec Vulkan
– L’Ombre du Passé par Gav Thorpe, avec Lorgar
– L’Architecte de l’Empereur par Guy Haley, avec Perturabo
– Prince de Sang par L J Goulding, avec Angron
– L’Ancien Attend par Graham McNeill, avec Magnus le Rouge
– Aberrant par Dan Abnett, avec Horus Lupercal

Ma critique VO de l'époque:

Spoiler:


logo2 Les Fils de l'Empereur - Anthologie Horus_15


Les Fils de l'Empereur - Anthologie 846747844195bannirenicoor4GRAND
Nico.

Nico.
Admin
Admin

Messages : 10143
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Les Fils de l'Empereur - Anthologie Empty Re: Les Fils de l'Empereur - Anthologie

Message par Variel Lun 6 Juin 2022 - 21:59

Curze écrit par ADB, Perturabo par Haley, Horus par Abnett, plus des éléments sur Angron ? Là comme ça vend du rêve, hâte de pouvoir l'acquérir !


- Si Variel réchappe vivant de cette folie, il viendra chercher l'enfant une de ces nuits, où que tu te caches.
- Il ne nous trouvera peut-être pas.
L'hilarité de Talos finit par se calmer, mais il continua à sourire.
- Prie pour qu'il ne le fasse pas.

nightlords

Venez voir :
- 19e Grande Compagnie des Iron Warriors (figurines)
- Les Demi-dieux Brisés : Chroniques de la 19e Grande Compagnie
Variel

Variel
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1192
Age : 21
Localisation : Echo of Damnation

Revenir en haut Aller en bas

Les Fils de l'Empereur - Anthologie Empty Re: Les Fils de l'Empereur - Anthologie

Message par Sha'Romnin Jeu 14 Juil 2022 - 13:09

Avis plutôt bref : Noté excellent.

Vous appréciez l'HH et la série Primarch ? Il vous faut ce bouquin. Chacune des nouvelles qu'il contient a des défauts, mais le ressenti global est enthousiasmant (oui, enthousiasmant).

Je n'avais aucune attente malgré la liste des auteurs. J'ai adoré, je l'ai lu en 48h sans décrocher. Il faut dire que j'avais lu la Chute de Chtonia avant, livre qui fait pâle figure face à tous ces Primarchs. Laughing
Sha'Romnin

Sha'Romnin
Scout
Scout

Messages : 27
Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Les Fils de l'Empereur - Anthologie Empty Re: Les Fils de l'Empereur - Anthologie

Message par Variel Jeu 22 Sep 2022 - 10:33

Fini depuis au moins deux semaines, j'avais oublié de poster la critique :


Un Ange Passe - John French : 2.0/5


Nouvelle passable, dont la mise en scène a pour effet positif d'aérer le texte, mais qui ne possède pas de réel temps fort. La mission qu'effectue Sanguinius paraît être un prétexte pour quelque chose, mais je n'ai pas vraiment saisi quoi. Ce n'est pas que ce qui est écrit est inintéressant, au contraire même, c'est seulement que l'histoire aurait eu quasiment le même effet si elle s'était trouvée dans un encadré d'un codex.
Les questionnements sur le rôle des Primarques et des Space Marines sont assez redondants, c'est un peu le niveau 1 de la réflexion sur leur inhumanité.
French parvient difficilement à élever Sanguinius au rang de demi-dieu, la manière dont il le rabâche dans son entrevue avec la générale est presque grotesque (pourtant ça commençait plutôt bien, quoiqu'un peu "facile").

Dans les points positifs, lorsque ça ne touche pas à l'un des points cités précédemment, la façon qu'à Sanguinius de percevoir les choses et de penser est intéressante, et ayant très peu lu sur lui, ça change quand même un peu des autres Primarques.
En vrai, c'est malgré tout plutôt bien écrit, loin des pâtés illisibles qu'il avait tendance à écrire et à cause desquels j'ai une petite appréhension quand je commence un de ses livres (ou nouvelles).


Sur le Fil de l'Abîme - Aaron Dembski-Bowden : 3.5/5


J'attendais beaucoup de cette nouvelle et j'avoue être légèrement déçu, même si elle est loin d'être mauvaise. Pour moi, le problème est un peu le même que pour la précédente : le prétexte de l'histoire est prometteur, mais l'exécution n'est pas vraiment à la hauteur. Le "point culminant" de la nouvelle, soit la dispute entre Magnus et Curze, manque de relief, et je trouve qu'ADB n'a pas su jouer avec l'enjeu. Il en résulte à mon sens des dialogues un peu creux, des arguments avancés qui ne rendent pas honneur à des Primarques (à deux-trois exceptions près) et un quasi-effet de pétard mouillé. (Les dialogues d'Ahriman et Sevatar (dans le "flashback" j'entends) ne valent pas vraiment mieux, d'ailleurs)
Même au niveau de l'écriture, je trouve qu'on est sur quelque chose qui est loin de ce que j'ai pu lire d'ADB : c'est bien écrit quand même (encore heureux, vu de qui on parle) mais ça manque un peu de relief.

Pour ce qui est des points positifs, cette nouvelle a l'avantage d'être malgré tout assez vivante, et bien contextualisée dans la Grande Croisade (à l'inverse de la précédente). Les personnages (à l'exception des Primarques, ce qui est un comble quand même) sont intéressants, surtout Sevatar qui est pour le coup vraiment impressionnant (c'est clairement le meilleur point de la nouvelle pour moi)
Et j'ai énormément aimé le clin d'œil à la série Black Légion, que j'ai trouvé très bien fait.


La Compassion du Dragon - Nick Kyme : 3.0/5


Ici, Kyme signe à mon sens une nouvelle plutôt sympathique sur Vulkan, alternant de façon assez agréable entre la discussion de ce dernier avec l'Empereur sur Nocturne et une bataille au cours de laquelle il fait ses premières armes, aux côtés de Ferrus Manus. Sans être transcendant, c'est plutôt efficace, et il y a un effort louable afin de connecter les deux événements, ce qui rend la lecture assez fluide. Kyme parvient à dresser un portrait peu manichéen de la guerre, ce qui sied parfaitement au Primarque qu'il traite, encore un élément positif de la mise en scène.

Maintenant, j'ai quelques points négatifs à mentionner. Déjà, la discussion entre Vulkan et l'Empereur - et bien qu'elle soit plutôt plaisante à lire - n'apporte pas grand-chose. Ce qui est dit n'est pas excessivement important, ou surprenant, c'est assez convenu compte tenu des protagonistes. C'est également du au traitement des figures divines ou semi-divines par Kyme, qui ne parvient pas à les rendre aussi charismatiques qu'elles sont sensées l'être. Ça ne m'a pas sorti de l'histoire, parce que ça n'est pas mal fait non plus, mais c'est loin d'être suffisant. On n'échappe pas au flou dans la narration assez typique de Kyme, même s'il compense avec quelques fulgurances d'écriture plutôt bienvenues. Enfin, si le début et la fin de la nouvelle en ce qui concerne le conflit sont intéressants à suivre, sur un plan idéologique, le milieu est très plat, et il manque un petit quelque chose à l'action pour compenser cela.


L'Ombre du Passé - Gav Thorpe : 3.0/5


Une nouvelle symboliquement forte pour ce qu'elle implique, à la fois du point de vue de Lorgar (puisqu'il s'agit d'une revanche, en un sens) et du notre, puisqu'elle raconte quelque chose qui n'est pas tout à fait anodin, au contraire des précédentes. Elle a deux points forts à mon sens. Le premier, c'est celui de dresser un portrait assez efficace du tableau d'ensemble et de la situation ; les descriptions sont efficaces, on comprend bien ce qui se passe, à la fois sur le plan concret et sur ce que l'élément perturbateur implique. Le second, c'est de retranscrire assez fidèlement la nature des Primarques, et ce qu'ils sont réellement. L'amertume de Lorgar est également assez parlante.

Cependant, un gros point négatif vient ternir tout ça, sans que ça ne concerne réellement l'objet de la nouvelle. Les dialogues des Word Bearers (à l'exception de ceux de Marduk, et encore) sont assez mauvais, et semblent souvent en décalage avec le ton et la situation du récit. Le problème, c'est qu'ils ont une place assez importante, puisqu'ils sont le principal indicateur de ce qui se passe, ce qui crée un déséquilibre avec l'action. Ils ne siéent pas à des Space Marines, en plus d'être de toute façon très peu crédibles. Mais surtout, (et c'est la conséquence du fait qu'ils soient le principal indicateur de la situation) ils donnent l'impression que seul pense celui qui parle, et que les personnages réfléchissent au tour à tour, ce qui nuit beaucoup à l'implication dans l'histoire, surtout dans la première moitié.


L'Architecte de l'Empereur - Guy Haley : 5.0/5


C'était la nouvelle que j'attendais le plus, puisque j'ai adoré Perturabo : Le Marteau d'Olympia et qu'elle s'inscrit dans sa lignée, et je dois dire que je n'ai pas du tout été déçu. Perturabo a une réelle présence dans l'histoire, alors même qu'il n'est - à l'exception de quelques pages sur le début de sa vie - pas présent en chair et en os. Ici, c'est l'envers du décor qui nous est montré, c'est-à-dire QUI est exactement Perturabo, et plusieurs conceptions s'affrontent, à différents niveaux. Le chevauchement de ses conceptions et toutes les nuances qui leurs sont inhérentes dépeignent un certain malaise et impliquent une difficulté à accéder à la vérité, thème véritablement au centre de la nouvelle. Perturabo, héros de guerre ou monstre sanguinaire ? Les premiers paragraphes l'annoncent subtilement, qu'est ce qui rapproche deux états consécutifs, qu'est-ce qui les différencie ? Et qui est donc Perturabo ? Il y a une réelle intelligence dans le propos du récit, tranchant avec tout manichéisme, bien que présentant tout et son contraire chez le Primarque tant controversé. À mon sens, c'est bien plus parlant de présenter ainsi les fils de l'Empereur que lors de batailles où ils s'illustrent par leurs faits d'armes hors du commun (même si c'est toujours un plus, malgré tout).
Ici, la variété des personnages (Olivier, Marissa, Krashkalix, Gerademos) dépeint et la crédibilité de leur écriture rend l'immersion très facile, et extrêmement juste ; on y croit vraiment, et on n'est pas seulement observateur de ce qui se passe, mais quasiment acteur. Perturabo n'est pas ici de toute façon, nous pouvons presque y réfléchir en même temps que les autres personnages, puisqu'il n'est pas là pour biaiser notre jugement.
Pour autant, malgré les enjeux qui transcendent un peu la réalité concrète de l'histoire, Haley n'oublie pas de l'intégrer et de parfaitement l'établir à la Grande Croisade, si bien qu'on a tous les repères nécessaires à la compréhension de la façon dont elle s'inscrit dans le contexte global.


Prince de Sang - L J Goulding : 4.0/5


Nouvelle plutôt sympathique qui prend place après Félon, dans un Conqueror en train de muter à cause de l'influence d'Angron, prisonnier dans le vaisseau. En assez peu de pages, l'auteur parvient bien à nous faire ressentir les émotions ressenties par l'équipage humain face aux changements terrifiants qui s'opèrent dans le vaisseau. Le cadre est donc vite et bien planté, nous laissant face à une conversation entre Khârn et son Primarque. Angron est plutôt bien représenté, et étonnamment, si le dialogue ne casse pas trois pattes à un canard, il s'avère plutôt crédible. On ressent parfaitement cette ambiance qui régnait dans les dernières pages de Félon, ce qui est plutôt une bonne chose.

À la limite, le bémol de cette nouvelle est qu'elle se limite un cadre assez restreint, mais dans un même temps, il ne faisait pas partie de ses prétentions de dépeindre un tableau plus large que ce qu'elle fait déjà. On a des infos sur le contexte, c'est vraisemblablement celle qui s'inscrit le mieux dans le contexte global de l'Hérésie d'Horus, sans lequel elle perd en sens, ce qui fait qu'en définitive, c'est une nouvelle qui, si elle n'est pas parfaite, ne possède à mon sens aucune réelle faille.


L'Ancien Attend - Graham McNeill : 2.5/5


Une nouvelle qui n'est pas mauvaise en soi, et qui a des points forts, mais qui souffre d'un prétexte plus que léger et d'une exécution assez laborieux, dans presque ce qui forme ses deux premiers tiers. L'idée de suivre ici trois Thousand Sons n'a pas grand intérêt, même si c'est le seul moyen de masquer les révélations jusqu'au bout. Les personnages ne sont pas mal écrits en soi, pas plus que les descriptions ne sont mauvaises, mais rien de tout ça n'est vraiment palpitant, et on se demande pourquoi eux sans parvenir à s'y attacher plus que ça. Les dialogues sont un peu faibles, et ce dont ils parlent n'a plus aucun sens compte tenu de la période dans laquelle s'inscrit cette nouvelle. Quand arrive la révélation, j'ai été partagé entre "oh cool" et "tout ça pour ça". Et à vrai dire, je n'ai pas grand-chose à ajouter. C'est bien écrit, il n'y a pas de point profondément mauvais, tout oscille autour du moyen, plus ou moins. D'où sa note.


Aberrant - Dan Abnett : 4.0/5


C'est plaisant de retrouver un peu de cette ambiance pré-hérésie, et quoi de mieux qu'Abnett aux commandes des Luna Wolves ? Cette nouvelle a pour but de connecter Ullanor - en se déroulant juste avant - au Siège de Terra grâce au personnage de Basilio Fo. En soi, l'action n'a rien de formidable, et j'ai l'impression de retrouver des ennemis que j'ai vu des dizaines de fois. En vérité, ça fait malgré tout plaisir de voir cet Horus, luttant à côté de Sejanus dans ce qui était encore une époque prospère. La nouvelle est malgré tout bien mise en scène, et bien écrite. Ses premiers paragraphes empreignent de nostalgie, et le reste est présenté de façon fluide et efficace.
J'ai trouvé intéressante la discussion entre Fo et Horus ; sans présenter les choses sous un œil particulièrement inédit, ça remet efficacement les pendules à l'heure sur la nature des Primarques, et l'épilogue de la nouvelle nous le montre implicitement avec une cruelle ironie.
Par nostalgie, le seul fait d'avoir pu lire les noms des Luna Wolves côte à côte (Loken, Qruze, Sedirae, Targhost, Goshen) a été appréciable !

Comme pour Prince de Sang, pas de réel faille dans cette nouvelle,  sans qu'elle ne soit pour autant parfaite.


Appréciation Personnelle : N/N


Dans l'ensemble, je suis plutôt satisfait de ce recueil. Les nouvelles n'apportent pas toutes quelque chose d'important, et son assez hétérogènes, mais la globalité m'a laissé plutôt une bonne impression. C'est de toute façon lié à mes attentes initiales : j'attendais surtout les nouvelles sur Perturabo, Angron et Konrad Curze, et hormis une légère déception sur cette dernière, j'ai été conquis par les deux autres, et tout particulièrement par celle sur Perturabo, cf mon paragraphe dessus, et ça tombe bien : c'est à la fois celle dont j'espérais le plus et la plus longue ! Ainsi, les nouvelles les moins bonnes, souvent les plus courtes, sont dans l'appréciation générale invisibilisées par les autres, ce qui laisse d'autant plus une bonne impression.

Cela dit, dans l'ensemble, bien peu de nouvelles ont un réel intérêt au-delà d'elles-mêmes, et certaines d'entre elles marquent par le manque d'enjeu réel. Ecrire sur les Primarques, c'est cool, mais écrire de bonnes histoires, c'est mieux.

Pour ce que j'ai dit, la note finale de ce recueil ne correspond pas à la moyenne arithmétique de ces 8 nouvelles, mais à une moyenne pondérée par le nombre de pages de chaque nouvelle et la proportion qu'elle occupe. En effet, je trouvais plutôt injuste de placer Un Ange Passe et ses 19 pages au même niveau que L'Architecte de l'Empereur qui, avec ses 53 pages, occupe à lui seul 1/5 du livre*. Donc voilà, si je n'avais pas pondéré, le livre aurait obtenu la note moyenne de 13.5, mais ça lui fait à la place un peu plus :

*je n'ai compté que la partie du livre occupée par lesdites nouvelles, donc ni les premières pages, ni les dernières, ni celles de transition entre deux nouvelles.


Total : 14.5/20 = BON


- Si Variel réchappe vivant de cette folie, il viendra chercher l'enfant une de ces nuits, où que tu te caches.
- Il ne nous trouvera peut-être pas.
L'hilarité de Talos finit par se calmer, mais il continua à sourire.
- Prie pour qu'il ne le fasse pas.

nightlords

Venez voir :
- 19e Grande Compagnie des Iron Warriors (figurines)
- Les Demi-dieux Brisés : Chroniques de la 19e Grande Compagnie
Variel

Variel
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1192
Age : 21
Localisation : Echo of Damnation

Revenir en haut Aller en bas

Les Fils de l'Empereur - Anthologie Empty Re: Les Fils de l'Empereur - Anthologie

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum