Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-21%
Le deal à ne pas rater :
Console Nintendo Switch + Mario Kart 8 Deluxe + Abonnement 3 mois ...
267 € 337 €
Voir le deal

Hérauts du Siège - Anthologie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

VOTRE APPRÉCIATION GLOBALE DU ROMAN:

Hérauts du Siège - Anthologie I_vote_lcap0%Hérauts du Siège - Anthologie I_vote_rcap 0% 
[ 0 ]
Hérauts du Siège - Anthologie I_vote_lcap100%Hérauts du Siège - Anthologie I_vote_rcap 100% 
[ 3 ]
Hérauts du Siège - Anthologie I_vote_lcap0%Hérauts du Siège - Anthologie I_vote_rcap 0% 
[ 0 ]
Hérauts du Siège - Anthologie I_vote_lcap0%Hérauts du Siège - Anthologie I_vote_rcap 0% 
[ 0 ]
Hérauts du Siège - Anthologie I_vote_lcap0%Hérauts du Siège - Anthologie I_vote_rcap 0% 
[ 0 ]
Hérauts du Siège - Anthologie I_vote_lcap0%Hérauts du Siège - Anthologie I_vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 3
 

Hérauts du Siège - Anthologie Empty Hérauts du Siège - Anthologie

Message par Nico. Sam 27 Mar 2021 - 2:20

Tome 52 de la série Hérésie d'Horus.

Présentation:





==> Hérauts du Siège Hardback

Une galaxie brûle et les frères se tournent vers les frères alors que le conflit provoqué par la trahison d’un fils bien-aimé touche à sa fin. Le maître de guerre Horus a triomphé. Son immense flotte s'approche enfin de Terra et du trône patriarcal de son père détesté. Beaucoup sont tombés pour apporter ce moment, leurs récits sont les cendres sur lesquelles l'hérésie est née et a prospéré. D'autres ont joué leurs propres petits rôles, des gouttes dans un océan de guerre et de sang. Rien de tout ça n'a d'importance. Terra regarde le ciel alors qu'elle dresse ses défenses. Les armées se rassemblent, les héros lèvent leurs épées, les citoyens tremblent. La guerre arrive. Et rien ne peut l'arrêter.[/quote]

400 pages • Avril 2021 • ISBN 9781780306490 • Illustration par Neil Roberts


Hérauts du Siège - Anthologie Blproc69

Contenu:

Dark Compliance & Now Peals Midnight de John French
The Painted Count & Duty Waits de Guy Haley
Dreams of Unity de Nick Kyme
Children of Sicarius d'Anthony Reynolds
Myriad & The Ember Wolves de Rob Sanders
Exocytosis de James Swallow
The Grey Raven, Valerius & The Board is Set de Gav Thorpe
Blackshield, The Last Son of Prospero, The Soul, Severed & Magisterium de Chris Wraight

Artwork:

Spoiler:
Hérauts du Siège - Anthologie Blcomi20

logo2 Hérauts du Siège - Anthologie Horus_15


Hérauts du Siège - Anthologie 846747844195bannirenicoor4GRAND
Nico.

Nico.
Admin
Admin

Messages : 9876
Age : 31
Localisation : Perugia

Revenir en haut Aller en bas

Hérauts du Siège - Anthologie Empty Re: Hérauts du Siège - Anthologie

Message par Zekka Mar 18 Mai 2021 - 16:46

Oh, j'ai l'honneur d'être le premier à poster à propos de cette anthologie ,même pas de critique VO ? Je vais essayer d'en être digne ^^ Mais, comme d'habitude venant de moi, je parlerais majoritairement (uniquement diront certains) ,du scénario des nouvelles, de mon avis dessus et du lore qu'on y apprends ^^

Mais commençons, voulez-vous:

Myriade:
Mars la Radieuse, le Monde-Forge Primordial, maintenant aux mains des Héréteks. Toute la planète ? Non, un groupuscule d'irréductibles Martiens tient tête à l'envahisseur, quitte à s'infliger d'atroces douleurs et à recourir à des choses qu'ils auraient détruites fût-un-temps
Une petite nouvelle (oui, 16 nouvelles pour un livre de 375 pages, je vous laisse imaginer la longueur des nouvelles) ,mais la nouvelle est en droite suite de Cybernetica dans Le Poids de la Loyauté et qui annonce ,selon moi, une suite et/ou fin ultérieure
Spoiler:
Les Aventures d'Impedicus, le Robot à l'Intelligence Abominable

Le Corbeau Gris:
Un ancien archiviste Raven Guard s'en reviens sur Terra pour affaires, escorté par les Imperial Fist et quelques Custodes, comme le veux la nouvelle coutume du système Sol. Mais après une communication étrange, les directives de certains membres de l'équipages semblent changer...
Nouvelle sympathique sur un évènement qu'on connait déjà mais qui continue son petit bout de chemin
Spoiler:
Le Régent de Terra, Malcador ,qui continue de gonfler les rangs de ses Chevaliers Errants

Valerius:
Sur un champ de bataille anonyme, 2 armées se font face, comme partout dans l'Imperium à cette époque-là: les Loyalistes et les Renégats. Dans le camp loyaliste, 2 frères de sang se battent bec et ongles pour tenir la ligne qu'ils doivent tenir, mais là où l'un est pragmatique, l'autre est converti à la nouvelle croyance en vogue: L'Empereur est un dieu. Mais cela suffira-t-il à contrebalancer un tel désavantage numérique ?
Une nouvelle ni déplaisante, ni transcendante ,mais qui a le bon point de me faire découvrir le modèle Capitol Imperialis, que je ne connaissais pas dans l'arsenal impérial x)
Spoiler:
Et sinon ça nous fait découvrir aussi les débuts des "miracles" dû à la nouvelle croyance

Les Loups de Braises:
Dans un énième système à feu et à sang, une meute de Warhound renégat écume les rues d'une cité à la recherche d'une proie de choix pour leurs armes et équipages. Mais parfois l'arme la moins affutée n'est pas que physique...
Nouvelle donc sur un groupe de renégats à bord de leurs Warhounds, la fin est un peu évidente, mais quand même toujours sympa de voir le point de vue opposé de temps en temps
Spoiler:
La fin, si vous raisonnez un peu, est évidente dès la lecture de l'équipement des Warhounds x)

Boucliers Noirs:
Arrivant en orbite d'une planète marécageuse sans valeur, une bande de Death Guards aux abois fuit leur poursuivants et espère mener un dernier carré sur la planète, sur la terre ferme. Mais encore faudrait-il que les poursuivants soient vraiment ceux qu'on croit...
Texte sur une bande de Dath Guard...."particulière" disons
Spoiler:
Ni loyaliste, ni hérétique
menée par un guerrier méconnu et pourtant que la majorité de la Légion connait, bref un oeuvre bien sympathique
Spoiler:
Et oui, vous aurez l'explication du titre à la fin de la nouvelle

Enfants de Sicarus:
Kor Phaeron semble faire du tourisme sur une énième planète corrompue, quand il croise un prophète semblant accueillant, mais toutes les prophéties sont elles bonnes à prendre, même pour un Porteur de la Parole ?
Oui, une nouvelle sur ce vieux Kor Phaeron, ça faisait longtemps, mais on découvre donc ce qu'il fait pendant que les autres pensent à Terra
Spoiler:
Il crée sa propre prophétie d'une "terre sainte" x')

Exocytose:
Calas Typhon, premier capitaine des Death Guard, se retrouve bien aise quand un allié commun accepte de lui offrir gîte et couvert. Mais il semblerait que l'un comme l'autre va ressortir de cette afaire avec un petit "quelque chose" de plus que ce qu'il avait espéré au départ...
Une nouvelle fort intéressante car donnant quelques détails sur un point important: le passage de Typhon à Typhus. Et d'autant plus importante quand on connait l'identité du mécène de Typhon à ce moment-là
Spoiler:
Un certain Luther, un Calibanite parait-il...

Le Comte Peinturluré:
Skraivok, le Comte Peinturluré, capitaine Night Lord, commence à tourner en bourrique à attendre que ses frères reconnaissent sa légitimité à contrôler la flotte temporairement, mais le sang est-il une si belle peinture que ça ?
Petite nouvelle sur la politique interne d'une Légion aussi hétéroclite que les Night Lords, fort intéressante ^^
Spoiler:
Ah et on a un caméo de Vincenzo Natali et son Cube que je n'avais pas vu venir x)

Le Dernier Fils de Prospero:
Arvida, l'un des rares loyalistes Thousand Sons, a fini par réussir son voyage jusqu'à Terra, mais le prix à payer est très lourd. D'autant plus pour quelqu'un d'aussi tourmenté...
Une nouvelle très intéressante et qui a attisé ma curiosité sur un point, point soulevé à la toute fin de la nouvelle
Spoiler:
Les Tutélaires des Thousand Sons n'étaient-ils finalement que des fragments de Magnus ?

Le Sans-âme:
Eidolon le Sans-âme, le Ténor comme l'appelleraient certains, continue sa désormais éternelle recherche de sources de plaisirs. Mais après une réflexion massacrante, le plus puissant plaisir ne serait-il pas celui que ressent le loup dans une bergerie ?
Texte sur Eidolon lui-même et sa bande de Kakophonii, que je vous laisse apprécier sans spoiler :p

Sombre Soumission:
Un héraut ,un ambassadeur d'Horus s'avance sur un monde-arsenal, avec un choix: rejoindre son camp, ou écouter une histoire. Mais finalement, avait-il vraiment le choix, dès l'instant où l'ambassadeur est entré dans la salle ?
Une nouvelle montrant ENFIN le génie stratégique d'Horus à tel point q'on a l'impression de visionner une bataille de Total War, ou de lire un Rapport de Bataille, et perso, j'aime bien ^^

Le Devoir attend:
Les Imperial Fists, la Légion du Prétorien de Terra. Malgré leur inflexibilité, eux aussi ressentent les effets de la torture de l'attente de l'arrivée d'Horus. Et si même ces sur-hommes en sont arrivés là...qu'en est-il des simples humains ?
Nouvelle sur comment les Imperial Fists passent leur temps en attendant l'arrivée d'Horus, sans grande originalité ,à dire vrai x')

Magisterium:
Constantin Valdor, après la débâcle de la Toile, se doit de ne pas montrer ses faiblesses, et y arrive sans peine. Mais là où il voit de la force, d'autres voient des craquelures...
Point de vue des Custodes après l'épisode de la Toile dans Le Maitre de l'Humanité
Spoiler:
On parle quand même d'un évènement qui a fait passer les "10 000" à à peine un millier x) Ben alors l'"élite" de l'Empereur ? On est en galère ?

Voilà que sonne Minuit:
5h avant minuit...l'heure du crime, mais seules de rares personnes savent à quel point le Crime de ce minuit-ci va être important: le Héraut de la Ruine arrive !
Voilà, donc c'est posé là, cette nouvelle est sans doute la dernière ,chronologiquement, avant l'arrivée d'Horus dans le système ^^

Rêves d'Unité:
Dans les bas-fonds d'une énième cité-ruche de Terra, un "Dominus" et ses gladiateurs vivent leur vie de paris et de mort calmement, jusqu'à ce que la cruelle réalité de la guerre en cours se rappelle à eux...
Une nouvelle sur nos sympathiques mais trop souvent oubliés Guerriers Tonnerres , les précurseurs des Space Marines, et sur le destin de ceux ayant survécu à la Purge et jusqu'à maintenant

Les Pièces sont en places:
Alors que l'arrivée d'Horus dans le système n'est plus qu'une question de minutes, une simple partie de régicide pourrait bien être plus utile et visionnaire qu'on ne le croit
Une petite partie de jeu de société Impérial, dont les pièces font clairement penser à certaines choses
Spoiler:
Nous avons donc 2 camps: Maitre de Guerre et Empereur ayant 10 pièces chacun
Pièces du Maitre de Guerre:
Perfection / Fulgrim
Le Seigneur des Nuages / Mortarion
L'Elu / Lorgar
Le Seigneur des Coeurs / Horus
Le Roi du Néant / Angron
Les Ténèbres Aveugles / Kurze
Les Jumeaux / Alpharius & Omegon
Le Général de Fer / Perturabo
La Bibliothèque / Magnus
?10ème pièce? / ???

Les figurines de l'Empereur:
Couronne Dorée / Empereur
Le Faucon Ascendant / Jaghatai
L'Ombre / Corax
Le Monarque sans Couronne / Guilliman
La Lame à double tranchant / Lion
L'Ange / Sanguinius
Le Bastion Invincible / Dorn
L'Enclume / Vulkan
Loup Affamé / Russ
?10ème pièce? / Ferrus ?

Et surtout les différentes actions, font clairement penser à des évènements clés de l'Hérésie ^^


En bref, 16 nouvelles d'un certain niveau, il faut le dire, donc ce sera un 17.5 pour moi ^^

EDIT: Ah et, Les Pièces sont en places, j'ai eu l'impression de l'avoir déjà lu, et après vérifiction, oui, la nouvelle est dans le Black Celebration 2019
Zekka

Zekka
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1292
Age : 29
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

Hérauts du Siège - Anthologie Empty Re: Hérauts du Siège - Anthologie

Message par Variel Mer 19 Mai 2021 - 9:41

En effet, t'es le premier ^^ Perso je l'aurais déjà fait si la Fnac pas loin de chez moi l'avais, mais bon, ils ont pas l'air pressés Evil or Very Mad

+1 pour ta review en tous cas, dont j'ai évité les spoilers évidemment, mais qui a quand même renforcé mon envie de l'acquérir ^^


- Si Variel réchappe vivant de cette folie, il viendra chercher l'enfant une de ces nuits, où que tu te caches.
- Il ne nous trouvera peut-être pas.
L'hilarité de Talos finit par se calmer, mais il continua à sourire.
- Prie pour qu'il ne le fasse pas.

nightlords

Venez voir :
- 19e Grande Compagnie des Iron Warriors (figurines)
- Les Demi-dieux Brisés : Chroniques de la 19e Grande Compagnie
Variel

Variel
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1172
Age : 20
Localisation : Echo of Damnation

Revenir en haut Aller en bas

Hérauts du Siège - Anthologie Empty Re: Hérauts du Siège - Anthologie

Message par - Ghost of Arkio - Mer 19 Mai 2021 - 11:29

Je pense pas être le seul à avoir lu ce recueil (en VO donc, voir mon message dans le topic VO)
Mais le soucis est que la plupart de ces nouvelles n'apportent pas grand chose et sont surtout des teasers des romans.

Certaines sont cool et soupoudrent un peu + de background à certains persos importants (Argonis futur remplaçant de Maloghurst, le début de la chute de Skraivok, Eidolon qui entend le cri d'appel de son primarque à travers le Warp depuis la Cité des Plasirs de Slaanesh (cf. Esclaves des ténèbres), La haine de Valdor envers les primarques, La pression psy du Chaos contre Sol via Malcador, Archamus, 3e du nom (et non le 2e, cher Abnett... cf. Saturnine) après la mort du 2e,

Mais tes spoilers @Zekka n'en sont pas vraiment (pas de soucis Variel), et il faudrait avoir lu le recueil pour comprendre ce qui est sous-entendu.

Par contre c'est cool que tu nous ais résumé la liste des pièces du jeu auquel on voit si souvent l'Empereur et Malcador s'adonner, Haley nous informe dans le tome 2 du siège que c'était un lieu où il a passé beaucoup de temps avec... Horus (lorsqu'il était encore le 1er primarque officiel).
- Ghost of Arkio -

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 11061

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

Hérauts du Siège - Anthologie Empty Re: Hérauts du Siège - Anthologie

Message par Zekka Mer 19 Mai 2021 - 14:38

- Ghost of Arkio - a écrit:Je pense pas être le seul à avoir lu ce recueil (en VO donc, voir mon message dans le topic VO)
Ah non mais j'ai juste dit ça parce que ,d'ordinaire, Nico link sa critique VO ,rien de plus x)

Mais tes spoilers @Zekka n'en sont pas vraiment (pas de soucis Variel), et il faudrait avoir lu le recueil pour comprendre ce qui est sous-entendu.
Ben j'ai préféré quand même mettre en spoiler "au cas où" plutôt que tout sortir au calme, vu la parution récente ^^'

Par contre c'est cool que tu nous ais résumé la liste des pièces du jeu auquel on voit si souvent l'Empereur et Malcador s'adonner, Haley nous informe dans le tome 2 du siège que c'était un lieu où il a passé beaucoup de temps avec... Horus (lorsqu'il était encore le 1er primarque officiel).
Ben je me suis souvenu avoir déjà ,à l'époque du Black Library Celebration 2019, cogité pas mal pour repérer les indices indiquant à qui correspondait telle ou telle fig, mais comme mis en spoiler, il manque quelques pièces que la nouvelle ne mentionne pas ^^' Et commençant à peine La Guerre Solaire je ne sais pas encore si elles seront mentionnées plus tard
Zekka

Zekka
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1292
Age : 29
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

Hérauts du Siège - Anthologie Empty Re: Hérauts du Siège - Anthologie

Message par Emperor Jeu 26 Aoû 2021 - 14:31


MYRIADE
Un Rob Sanders en forme qui nous parle ici d’une cellule de résistants martiens encore loyaux à l’Empereur et qui opèrent depuis une base souterraine bien planquée. C’est dynamique, il y a un petit côté Matrix III très sympa et de bonnes idées aussi, comme cet ancien princeps devenu chef d’équipe et qui utilise désormais ses connaissances pour saboter les Titans renégats en bout de chaîne de fabrication. Dommage pour cette fin un peu too much, à base d’IA pétée, mais qui a quand même le mérite de rallumer l’espoir et de casser tout manichéisme. Un bon premier texte !



LE CORBEAU GRIS
Thorpe nous donne des nouvelles de certains persos vus dans ses précédentes productions de l’Hérésie : le capitaine Noriz des Imperial Fists, le Custodien Arcatus et l’archiviste Balsar Kurthuri de la Raven Guard, que Corax avait exceptionnellement autorisé à utiliser ses pouvoirs dans une nouvelle précédente. Lorsque leur vaisseau arrive aux abords de Sol, l’archiviste est soumis à son insu à un test ultime.
Spoiler:
Il devra survivre à l’escouade de Custodiens du navire - qui depuis la réception vox d’un code secret cherche désormais à le tuer - tout en ayant la force de volonté de ne pas utiliser ses pouvoirs psychiques même dans cette situation désespérée. En cherchant à le protéger, le capitaine IF finira par mourir de la main du Custodes mais à la fin, ayant passé le test avec succès, l’archiviste sera recruté comme Chevalier Errant par le Sigilitte.
Du Gav plutôt correct. J’aime assez l’esprit "Exécutez l’Ordre 66" qu’il y a dans ce texte et c’est sympa de voir des transhumains essayer de se neutraliser sans se tuer mais là on dirait juste qu’ils tirent des bolts à blanc tout du long, c’est plutôt mal fait, dommage.



VALERIUS
Suite et fin (ou pas) pour un autre perso de Thorpe, à savoir le petit gars qui a des visions du futur et est à l’origine du sauvetage de Corax sur Istvaan V. Précédemment, cet ingrat de Corax avait décidé d’envoyer ce médium sympathique mais gênant à la mort en l’assignant lui et ses troupes à la campagne de Beta-Garmon. On le retrouve donc sur place, faisant son possible pour retarder un assaut titanique ennemi depuis le poste de commandement de son énorme Capitol Imperialis, aidé qu’il est par ses pressentiments qui lui permettent de tirer le maximum de la situation. Mais sa résistance est quand même désespérée, d’autant plus que les machines renégates sont accompagnées d’un fort parti de Sons of Horus. Seulement voilà, Valerius a non seulement la foi mais semble être aussi un puissant dépositaire de la volonté de l’Empereur.
Spoiler:
Il survit miraculeusement à l’explosion de son véhicule alors que toute sa cohorte est exterminée. Le reverra-t-on ?

Nouvelle d’intérêt mineur mais c’est un plaisir d’avoir le suivi de ce perso aussi sympathique que compétent. Et puis du Capitol Imperialis dediou !



LES LOUPS DE BRAISE
Du moins bon Rob Sanders, n’est pas ADB qui veut. Six Warhounds renégats pourvus de griffes d’Ursus et dont on sent bien le background badass se mettent en tête de faire tomber un titan de classe Empereur. Sans parler du fait qu’il manque quand même pas mal de Warhounds pour rendre la chose crédible…, le retournement de situation n’est pas terrible.
Spoiler:
Après l’humiliation ridicule du Warmonger, qui n’a réussi à détruire que deux Warhounds en se défendant, les survivants s’entretuent pour le poste de chef de meute. Mouais.



BOUCLIER NOIR
Un membre du Linceul, écœuré par le revirement Warp de son père, lui a fait défection et se la joue perso désormais, cette double trahison faisant de lui un paria pour tous. Lui et l’escouade de fidèles Death Guards qu’il lui reste se trouvent ainsi traqués par de mystérieux space marines.
Spoiler:
Un mélange de SM des Légions Brisées et de Death Guards loyalistes qu’un magos pro Empereur à tendance heretek a "sauvé" d’Istvaan III en cybernétisant de manière impie leurs corps.
Un texte pas trop mal, quoique simpliste dans ses péripéties, la fuite puis l’embuscade que tendent les Death Guards à leur poursuivants étant assez expédiée. L’intérêt réside surtout dans la nature et surtout l’ambivalence de tous ces persos en perte de repères dans cette guerre.



ENFANTS DE SICARUS
Suite directe du roman graphique Macragge's Honour, dans laquelle on voit ce gros chacal de Kor Phaeron et les quelques survivants qui l’accompagnent nettoyer et prendre possession de ce qui sera plus tard la planète-mère des Word Bearers dans l’Oeil de la Terreur. Il n’y a plus que six mecs avec Phaeron, dont le dernier Gal Vorbak de seconde génération. Ils viennent de fuir Calth et les Ultra qui les poursuivaient et tombent sur cette planète démoniaque où ils sont assaillis par tout un tas d’entités Warp. Anthony Reynolds nous sort ici un texte standardisé et beaucoup trop facile dans son dénouement, malgré tout il est intéressant de voir l’aboutissement Hérésiesque de ce personnage méprisable mais important.



EXOCYTOSE
Ce moment charnière où la boîte de cassoulet en chef commence à voir des mouches lui tourner autour et passe du nom de Typhon à Typhus. On apprend également que Luther a accordé l’hospitalité au Death Guard et lui a fournit gracieusement les ressources qui lui permettront de retaper le Terminus Est et ses autres vaisseaux. Ça se lit bien mais il n'y a pas grand chose à en tirer, l’histoire n’est pas très intéressante et la relation entre les Dark Angels renégats et la Death Guard est survolée, on n’apprend rien à ce sujet. Next.



LE COMTE PEINTURLURÉ
On vient ici combler un blanc dans l’histoire de ce personnage que l’on verra ensuite à la tête des Night Lords lors du Siège de Terra. En l’absence de Curze et de Sevatar, Skraivok et l’écuyer du Primarque Shang sont en bisbille pour prendre le lead d’une grosse portion des restes de la Légion. Le Kyroptera doit voter pour élire le prochain boss parmi eux mais Shang, conscient que Skraikov a plus de partisans que lui, prend les devants en le capturant puis en l’enfermant dans le labyrinthe où Curze avait maintenu indéfiniment Vulkan, s’imaginant qu’on ne reverra plus jamais son rival.
Spoiler:
Mais c’est sans compter le coup de l’artefact cheaté : Skraivok a une épée démoniaque qui lui permet de sortir du labyrinthe puis d’OS simplement Shang, et de prendre ainsi le commandement des Night Lords.

Guy Haley nous sort là une intrigue grossière et inintéressante, en adéquation avec ce piètre personnage de passage, qui n’est heureusement pas amené à faire de vieux os.



LE DERNIER FILS DE PROSPERO
Nouvelle riche en fluff qui nous en dit plus sur le fractionnement de l’essence de Magnus en éclats. On apprend que le phénomène n’a pas seulement eu lieu lorsque Russ lui a brisé la colonne sur Prospero puisqu’avant ça il avait déjà laissé une partie de sa personne sur Terra, lorsqu’il était venu avertir psychiquement l’Empereur de la trahison d’Horus. Malcador a récolté ces fragments et dans cette nouvelle, on suit son projet du moment :
Spoiler:
l’implantation de l’écharde la plus sympathique de Magnus dans le légionnaire Revuel Arvida, dont le corps en en proie au changement (affliction Thounsand Sons). Le Sigilitte souhaite ainsi créer un ersatz de Magnus qui pourrait être mis sur le Trône d’Or et remplir l’office qui était dévolue à l’original, afin de libérer l’Empereur. La transplantation échoue, le corps d’Arvida n’étant pas assez puissant pour contenir l’éclat. Malcador souhaite mettre fin au processus mais l’intervention du Khan l’en empêche et on assiste ainsi à une semi réussite, l’émergence de Janus, qui sera le premier grand maître des Chevaliers gris.
Pas mal d’infos intéressantes qui à elles seules valent la lecture.



LE SANS-ÂME
Peu ou prou la même chose que la nouvelle sur les Night Lords, mais côté Emperor’s Children cette fois. Eidolon et un autre seigneur commandeur random se disputent le commandement de la Légion. Les deux officiers se rencontrent sous couvert de pourparlers mais le conciliabule tourne vite à la guerre ouverte entre les deux armées soeurs. Étonnement, le mec inconnu ne gagne pas, ses troupes et lui ne faisant pas le poids face aux armes soniques des noise marines et à la tessiture de ce gros crapaud buffle d’Eidolon. N’aimant pas trop tous ces braillards en rose criard, la nouvelle m’est passée un peu au-dessus mais elle a au moins le mérite d’expliquer ce qui motive le seigneur commandeur à vouloir rejoindre Terra. Grisé par l’expérience et ayant constaté à quel point il aimait transformer ses ennemis en pâté pour chat, le gars se dit qu’il aimerait maintenant faire la même chose à une échelle industrielle. Pour ça il aurait besoin de centaines de milliards de vies humaines, histoire de les occuper lui et ses hommes pendant des décennies, et Terra lui paraît donc tout indiquée. Voilà.



SOMBRE SOUMISSION
Argonis, désormais assigné au poste d’ambassadeur d’Horus, essaye d’impressionner un gouverneur planétaire récalcitrant en lui contant ce qui est arrivé à la précédente planète qui a refusé de se joindre à la rébellion du maître de guerre. On a alors un flashback détaillé de ce cas d’école et de la sanction pédagogique exemplaire qui s’en est suivie : l’échec de l’ambassade, annihilée sur place (prévu par Horus), l’assaut spatial des Sons of Horus mis en échec par les contremesures que met en place le technoprêtre compétent qui est à la tête de la planète rebelle (prévues par Horus), les différentes techniques de déception et de diversion des assaillants (témoin de la toute puissance d’Horus), avec leur lot de sacrifices consentis (gloire à Horus), pour finir par :
Spoiler:
une victoire asymétrique d’Horus lorsqu’il lâche un démon majeur sur la planète et transforme carrément celle-ci en monde-démon, avant de se barrer.

Un texte honnête mais qui aurait pu être bien mieux. Car l'auteur en fait ici vraiment des caisses, il insiste sur la puissance de la planète assiégée et sur l’extrême ingéniosité de son maître pour faire davantage reluire le cuir du maître de guerre. Les SoH ont soi-disant des pertes énormes, blabla, mais tout ça fait artificiel, on y croit pas une seconde. Avec un tel taux d’attrition pour ce niveau d’engagement, le gars devrait finir par arriver sur Terra avec 3 clampins et un vieux croiseur retapé.



LE DEVOIR ATTEND
Et pendant ce temps-là au parti communiste sur Terra… Les Imperial Fists, dans l’attente de la venue d’Horus, s’ennuient ferme sur les remparts du Palais Impérial. Un raté dans le processus de distribution de bouffe va entraîner une petite révolte de la populace, fâchée d’être rationnée. De quoi rompre enfin la monotonie des tours de garde et nous donner l’occasion de voir des SM jouer aux supers CRS lorsqu’ils se décident à aider des Arbites dépassés par leur mission de maintien de l’ordre.
Petite nouvelle d’ambiance qui ne rend pas vraiment hommage aux IF, présentés comme des paranoïaques qui font du rien ou qui tournent en rond comme des disques rayés, quand ils ne se noient pas dans des nuées de procédures de contrôle d’identité absurdes qui rappellent à tous le traumatisme de l’incursion de l’Alpha Légion.
Quelques points intéressants tout de même, comme la démesure du Palais qui est bien retranscrite : le chemin de ronde fait des milliers de kilomètres, les patrouilles de SM mettent des jours à faire le tour de leur secteur alors qu’elles le font en adoptant une petite foulée digne d’un sprint d’Usain Bolt.
+1 aussi pour les quelques infos que l’on a sur le recrutement des Imperial Fists. On suit notamment un newbie IF, un Terran formé à la va-vite pour gonfler les effectifs avant le siège. Inwit est inaccessible et la légion est obligé de faire avec des recrues locales.



MAGISTERIUM
Nouvelle incroyable et très riche en fluff, centrée sur Valdor, qu’on voit dialoguer ici avec deux primarques. Une partie du texte nous fait d’abord revenir sur Prospero, ; le capitaine-général Custodes, tout en tempérance, s’entretient avec un Russ goguenard et lui demande d’y aller molo avec son frère car il souhaite le ramener sur Terra et le présenter à l’Empereur. On le revoit un peu plus tard, assistant de loin à l’épilogue de la confrontation, lorsque Russ brise Magnus. Il est alors en colère et éprouve un mépris sans fond pour les primarques.
La deuxième partie nous fait revenir dans le temps présent, sur Terra, peu avant l’arrivée de la flotte d’Horus. Valdor discute ici avec Dorn, ce qui donne droit à des dialogues particulièrement éclairants où il exprime même le fond de sa pensée, fait rare.
Dorn le provoque en critiquant son obéissance aveugle aux ordres de l’Empereur (ce qui a engendré la perte de 90% des Custodiens dans les souterrains du Palais), lui en veut de ne pas s’être replié plus tôt pour préserver ses troupes qui auraient été vitales pour le siège à venir, et finit par lui demander s’il lui est possible de penser par lui-même, ce qui serait utile maintenant que l’Empereur ne peut plus communiquer avec eux.
Valdor rétorque que sa pensée a toujours été en adéquation avec la volonté de l’Empereur, excepté sur un sujet. Depuis le début il ne sentait pas le projet Primarques, il mourait d’envie de tuer le projet dans l’œuf et s’il avait dû aller à l’encontre d’un ordre de l’Empereur, ça aurait été à ce moment là. Il a hésité à protester d’ailleurs, mais comme toujours il Lui a fait confiance et a fermé sa gueule.
Quel plaisir de voir enfin ce perso d’importance et si mystérieux être approfondi. Sa haine des primarques transpire ici, de même que sa supériorité par rapport à eux.
Valdor c’est la grosse classe, la force tranquille, impavide en toutes circonstances, à l’expérience militaire incroyable (il se permet de rabrouer Dorn en lui disant qu’il a livré un nombre de guerres que le primarque ne pourrait pas même concevoir, et dont certaines étaient aussi désespérées que le siège qui s’annonce ; pour lui c’est la routine, les primarques et les emmerdes qu’ils ont apportées ne sont qu’une gêne passagère Cool , tout finira par se conformer au Grand Plan de l’Empereur, sur ce point il résonne un peu à la même échelle que Son Maître), et en plus il est plus grand que Russ Smile



VOILÀ QUE SONNE MINUIT
John French nous pond ici un prélude pompeux au premier tome du Siège, égrainant les quelques heures précédant l’arrivée d’Horus dans le système, qui, symbolique oblige, se fera ressentir à minuit pile… C’est le calme avant la tempête, tout le monde retient son souffle, il n’y a aucun des troubles mineurs qui pullulent habituellement à tout moment et qui saturent de rapports le QG du Palais, ce qui met la puce à l’oreille de Dorn. C’est en fait un effet psy de la vague d’étrave Warp qui précède la flotte chaotique. A la fin, les trois primarques loyalistes contemplent depuis les remparts du palais le flash de l’énorme ouverture Warp par laquelle arrivent les vaisseaux ennemis à l’autre bout du système. Début de la Guerre Solaire.



RÊVES D’UNITÉ
Un autre texte au sujet très sympa et trop rarement vu : les guerriers tonnerre. On en suit quelques-uns, vieux et mal en point, réunis dans une écurie de gladiateurs dirigée par un ancien astropathe. On est dans les bas-fonds de Terra, les gens s’occupent en assistant à des combats de gladiateurs clandestins et en pariant dessus.
La nouvelle commence de manière originale, sur un combat entre un proto-Astartes et un chrono-gladiateur d’ailleurs. Les guerriers tonnerre survivants sont au bout du rouleau, victimes de la dégénérescence programmée dans leur code génétique. Ils survivent tant bien que mal avec des transplantations d’organes faites au black, mais en plus de leurs douleurs physiques ils sont victimes de rêves éveillés, dans lesquelles ils revivent les batailles qu’ils ont menés pour l’Unification de Terra. Et malheur à ceux qui les entourent lorsqu’ils ont leurs hallucinations.
Dans cette intrigue, on suit en parallèle un Custodien en mission search & destroy dans la sous-ruche du Palais.
Spoiler:
Il traque des infiltrés de l’Alpha Legion, dont un space marine possédé bien balaise qui lui donnera pas mal de fil à retordre. Heureusement il recevra le renfort d’un des proto-Astartes et à deux ils réussiront à vaincre le démon. Sorti de son étonnement de voir qu’il y a encore de ces vieux soldats encore en vie, le custodes, qui les respectent mais qui suit à la lettre l’ordre de l’Empereur, finira par lui accorder une mort honorable.
Vraiment cool de revoir du guerrier tonnerre après cet agréable petit aparté sur Babu/Taranis (que l’on revoit d’ailleurs ici à l’époque de l’Unité dans les rêves du protagoniste !) et son gang survenu un peu plus tôt dans la série. Malgré tout, la nouvelle a beaucoup trop de facilités scénaristiques et la temporalité de l’histoire est expédiée. Comment croire que plusieurs mecs qui ont survécu pendant des siècles trouvent ici leur fin (chacune différente) en quelques heures à peine ?



LES PIÈCES SONT EN PLACE
Ah, sacré Gav’. Comment ça me manquait pas du tout les parties d’échecs psychiques entrecoupées de propos sibyllins entre Malcador et l’Empereur. C’était déjà bancal la dernière fois, et c’est pas mieux ici.
Je comprends le côté attrayant du truc, de cette dernière partie de wargame jouée entre les deux têtes pensantes de l’Imperium juste avant qu’elles ne soient confrontées à leur plus grand défi. Mais je préfèrerais presque qu’on me dise clairement que le Sigilitte soit bipolaire plutôt que de nous sortir un Empereur je-m’en-foutiste, capable de communiquer!, mais qui, fort de son expérience militaire inégalable, n’a pourtant aucune directive d’inspiration divine à donner à ses commandants, se contentant de papoter de manière transcendantale, le tout dans un texte saturé de symbolisme quant à ce qui est advenu et ce qui adviendra prochainement.
Je n’adhère toujours pas à la vision qu’a Thorpe de l’inhumanité de l’Empereur, teintée d’une surenchère de mystérieux. Il Le fait souffler sempiternellement le chaud et le froid, la conversation ici c’est deux pas en avant, deux pas en arrière et au final on se demande juste comment Malcador a pu tenir des millénaires durant avec ce genre de dialogue de sourds (après tout ce temps il est encore surpris à chaque fois de la nature absconse des réponses de l’Empereur xD), surtout que lui-même ne sait toujours pas s’il est considéré comme Son plus vieil et précieux allié ou comme un simple valet de pieds. Étrange bottage en touche.





Je précise que j’avais déjà lu les 5 dernières nouvelles quand elles étaient sorties à l’unité en VO car elles touchent à des sujets qui m’intéressent particulièrement et je voulais me mettre à jour pour ce qui est de Terra avant de démarrer les bouquins du Siège.

Autrement, un Bon recueil comme je les aime et qui après toutes ces années vient enfin conclure la série de l’Hérésie !
Je peux ne pas adhérer à la vision qu’ont certains auteurs de leur sujet, ou à la manière dont ils rushent parfois leur scénario, ou encore dans l’excès de figuratif qu’ils y mettent, mais les textes sont dans l’ensemble plutôt qualitatifs malgré mes retours parfois un peu salés ^^

Il y a de la diversité dans les situations abordées et les personnages traités, certains étant même d’importance. Quelques nouvelles nous offrent des clefs de lecture qui manquaient jusque-là, en venant combler un vide fluffique ou en répondant à nos interrogations de lecteurs. Même si l’approfondissement est assez léger à chaque fois, le recueil couvre un large spectre de protagonistes qui pour certains auront un rôle non négligeable lors du siège qui s’annonce.
L’ambiance est posée.



Hérauts du Siège - Anthologie 439568inquisitor3
Emperor

Emperor
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 4632

Revenir en haut Aller en bas

Hérauts du Siège - Anthologie Empty Re: Hérauts du Siège - Anthologie

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum