Les Dieux de Mars de Graham McNeill

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

VOTRE APPRÉCIATION GLOBALE DU ROMAN :

38% 38% 
[ 3 ]
25% 25% 
[ 2 ]
37% 37% 
[ 3 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 8

Les Dieux de Mars de Graham McNeill

Message par Nico. le Ven 24 Avr 2015 - 1:52

Début Mai 2015 sort Les Dieux de Mars, par Graham McNeill. Tome 3 de la trilogie sur Mars



==> LES DIEUX DE MARS Hardback

Dans les bords lointains de la Galaxie, le voyage du Magos Kotov de l'Adeptus Mechanius est terminé. Il a atteint son but - trouver le lieu où repose le Magos Telok perdu depuis longtemps. Mais Telok n'est pas mort, alors que les courageux explorateurs de la flotte de Kotov s'émerveillent des miracles que Telok leur a montré, des plans plus sombres de mettent en place. Alors que la réalité elle même est menacée par ces impossibles technologies, il pourrait que cela incombe à un petit groupe de soldats Impériaux et à leurs alliés Eldar de contrecarrer un plan fou et de sauver non seulement leur flotte, mais aussi l'univers entier de la destruction.

Mai 2015 • 416 pages • ISBN 9781780302188 • Illustration par Slawomir Maniak





logo2mcneill


Dernière édition par Nico. le Mar 28 Avr 2015 - 19:50, édité 1 fois


avatar

Nico.
Admin
Admin

Messages : 8492
Age : 28
Localisation : Perugia

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Dieux de Mars de Graham McNeill

Message par Dieter Hervolt le Mar 28 Avr 2015 - 16:49

J'ai un bon cadeaux a la fnac, je sais a quoi il va me servir Very Happy

ps: Nico, je crois que c'est le tome 3, et pas le deux^^
avatar

Dieter Hervolt
Space Marine
Space Marine

Messages : 309
Age : 26
Localisation : Angers

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Dieux de Mars de Graham McNeill

Message par Zekka le Mar 28 Avr 2015 - 16:54

Les Dieux est le 3ème oui:
Les Prêtres
Les Seigneurs
Les Dieux
avatar

Zekka
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1034
Age : 26
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Dieux de Mars de Graham McNeill

Message par Nico. le Mar 28 Avr 2015 - 19:51

Le copier/coller me perdra ! Very Happy

Je n'avais pas fait gaffe en ouvrant le topic, merci pour la remarque.


Achetez le, c'est un très bon livre pour une excellente série.

Pour les indécis, voici ma critique VO de l'époque:

Cette review est garantie sans spoilers (hors balises), que ce soit sur ce tome comme sur le précédent. Vous pouvez la lire sans vous spoiler Lords of Mars, ni même Priests of Mars. Wink

Spoiler:


- Scénario et mise en scène : 5/5

Le scénario reprend juste après la fin du tome 2.

Spoiler:
L'expédition a retrouvé l'archmagos Telok, et celui ci possède le Breath of the Gods. Cette machine étant capable de tuer des étoiles, de construire des planètes et même de créer des systèmes.

Nous retrouvons donc les mêmes personnages, cette fois ci confrontés à de nouvelles difficultés. Le tome est en fait quasiment constitué d'action et de fuites. Le rythme lent et poseur d'ambiance des deux premiers tome laisse place à un rythme soutenu. C'est le dénouement de la trilogie, c'est terminé la découverte, là les héros doivent survivre et arriver à leurs fins en un temps limité. C'est vraiment très prenant.

De plus, on passe entre les personnages et lieux avec une grande fluidité. Le cadre temporel est le même, tout se passe en même temps, mais nous avons accès à différents lieux et points de vues. Cela renforce le réalisme et le côté épique des événements.

Les personnages sont encore une fois très intéressants, on en apprend toujours plus même après 2 tomes déjà bien riches. Chacun a vraiment une personnalité propre, un historique, un rôle à jouer. Personne n'est laissé de côté ou sous exploité. On a toujours envie d'en savoir plus sur leur destin, parfois tragique. Mention spéciale à Roboute Surcouf, j'aimerai vraiment le retrouver dans d'autres aventures. Et par contre, les Eldars sont moins "utiles" et originaux que les autres.

C'est vraiment prenant et très bien conçu !

Le scénario se déroule à toute allure, sans temps morts, et captive du début à la fin. Le tout en ayant des passages variés voir orginaux.

Spoiler:
Un personnage se retrouve prisonnier dans Galatea, la machine intelligente que l'on connait depuis le tome 1. En fait Galatea aborbe dans son cortex des membres du Mechanicus "mourrants" pour les garder éternellement, survivre et utiliser leurs compétences.

C'est original et très intéressant. Galatea est vraiment une ordure, n'hésitant pas à les torturer éternellement s'ils n'acceptent pas de travailler pour elle.

Et pour une fois, la fin n'est pas bâclée. Nous sommes habitués aux romans dont le dénouement est expédié en une dizaine de page avec un combat final ridicule (qui parle de Bane of Malekith ?). Or ici nous avons vraiment plusieurs chapitres consacrés à cette montée en pression, aux combats finaux, aux moments héroïques, aux sacrifices et à "l'après fin".

Spoiler:
Le combat final multiple est exquis. C'est un affrontement très long, intense et en plusieurs parties voir dimensions. Il n'est pas raconté à la légère, non c'est un vrai moment épique et qui nous tien en haleine.

On peut toutefois ne pas apprécier certains "facilités scénaristiques" pour faire avancer l'histoire ou sortir les personnages d'une situation bloquée. Je pense notamment à...

Spoiler:
Quand les héros sont abandonnés sur la planète et prêts à se faire tuer par une horde d'ennemis, hop la prophétesse Eldar chope l'amulette de Surcouf, le fait regarder la photo de sa famille et utilise les émotions pour créer un portail warp. J'ai trouvé ça un peu exagéré quand même...

Ah et dans l'épilogue il y a quelques pistes pouvant présager des suites... vu que c'est un trilogie je me demande bien en quels formats (histoires courtes ? audios ?). Et elles donnent très envie d'en savoir plus !

- Style et écriture : 5/5

Excellent est le mot qui me vient à l'esprit. C'est du très bon Graham McNeill que nous avons là. Sa trilogie va très certainement entrer dans les meilleurs de toute la Black Library.

Ce n'est que mon avis bien sûr, mais j'ai vraiment trouvé cette série et ce dernier tome très bons. C'est bien écrit, recherché, parfois étonnant, construit avec talent et bourré d'informations sur l'univers. Vraiment très bon.

- Intérêt fluff : 4/5

Toujours beaucoup de choses sur le Mechanicus, nous sommes vraiment plongés dans leur conception et perception de la vie. C'est très bien construit, toujours aussi déroutant par moments, et ravira les adeptes de ces êtres en rouge.

Vu que la trilogie est très riche en fluff sur le Mechanicus, et qu'on en a déjà beaucoup parlé pour les tomes précédents je ne vais pas me répéter ici et laisser cette section brève. Sachez juste que cela fourmille toujours de détails et de nouveautés. Une vraie immersion chez les têtes de boulons.

Oh et on apprend ce qu'il y dans le Noctis Labyrinthus de Mars...

Spoiler:
Il y a gros morceau de C'tan Nécron. Ce qui explique pourquoi les Eldars aident l'expédition, Telok veut utiliser le  Breath of the Gods pour conquérir l'Imperium. Or cet appareil est une invention Nécrons servant pour vider étoiles et nourrir les C'Tan. Donc si Telok arriver à attraper le morceau sous Mars...

Par contre j'aimerai aussi noter qu'à un moment nous avons un passage sur un entrainement de la Garde Impériale dans vaisseau. On constate vraiment à quel point c'est difficile de faire ça dans un lieu fermé et dont la gravité n'est pas tout à fait la même que sur une planète. Il me semble que cela n'avait été abordé quand la série des Gaunt. J'ai bien aimé, les petits détails comme ça rendent vraiment vivant une oeuvre.


- Appréciation personnelle : 4/5

Je crois que j'ai suffisamment fait comprendre que j'ai grandement apprécie ce tome ! Il en est de même pour toute la trilogie.

Je ne peux que le recommander aux fans de Mechanicus, de 40K ou de SF en général. Je l'ai dévoré en quelques heures, j'étais tellement dedans.

Total : 18/20


avatar

Nico.
Admin
Admin

Messages : 8492
Age : 28
Localisation : Perugia

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Dieux de Mars de Graham McNeill

Message par Illuminati le Mer 29 Avr 2015 - 9:30

Hâte de lire ça car ta critique met l'eau à la bouche Smile

@Nico : tu dis qu'on découvre ce qui se trouve dans le Noctis Labyrinthus de Mars....mais cela était annoncé depuis le codex necron V3 en 2002 en fait. McNeill l'avait alors repris dans son roman Mechanicum. Là en fait ce n'est plus une surprise ( enfin sauf pour ceux si n'ont pas lu ces sources évidemment ^^)


Vil xenos omniscient
avatar

Illuminati
Space Marine
Space Marine

Messages : 278
Age : 45
Localisation : Quelque part dans la Bibliothèque Interdite

http://illuvoxludi.e-monsite.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Dieux de Mars de Graham McNeill

Message par BlooDrunk le Mer 29 Avr 2015 - 9:37

Je suis également très très impatient de mettre les mains sur ce T3, j'attaquerais enfin cette trilogie tant encensée!
bounce

Comment va Illu? ça faisait longtemps qu'on t'avait pas vu par chez nous! Smile


avatar

BlooDrunk
Modérateur
Modérateur

Messages : 8405
Age : 36
Localisation : Sarum

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Dieux de Mars de Graham McNeill

Message par Oculus Magnus le Jeu 30 Avr 2015 - 10:32

J'vais plutôt attendre l'omnibus (si il sort un jour), histoire d'avoir...heu...l'histoire d'un seul tenant.
avatar

Oculus Magnus
Space Marine
Space Marine

Messages : 196

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Dieux de Mars de Graham McNeill

Message par Illuminati le Jeu 30 Avr 2015 - 21:35

BlooDrunk a écrit:
Comment va Illu? ça faisait longtemps qu'on t'avait pas vu par chez nous! Smile

Pas mal de projets qui m'ont occupés en ce moment Wink et pas mal qui vont continuer de m'occuper aussi Smile
Sinon ça roule, j'attend de me trouver un roman sympa qui fasse pas trop pornbolt Wink


Vil xenos omniscient
avatar

Illuminati
Space Marine
Space Marine

Messages : 278
Age : 45
Localisation : Quelque part dans la Bibliothèque Interdite

http://illuvoxludi.e-monsite.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Dieux de Mars de Graham McNeill

Message par Boltlock le Jeu 21 Mai 2015 - 9:00

Peut-on lire le T.3 sans passer par les autres ?
avatar

Boltlock
Scout
Scout

Messages : 24
Age : 19

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Dieux de Mars de Graham McNeill

Message par BlooDrunk le Jeu 21 Mai 2015 - 9:54

Boltlock a écrit:Peut-on lire le T.3 sans passer par les autres ?
Hmm ça serait fort dommage... c'est une trilogie (excellente au passage), tu risque de ne pas tout piger.
Donc non, vivement conseillé de lire d'abord les 2 autres!


avatar

BlooDrunk
Modérateur
Modérateur

Messages : 8405
Age : 36
Localisation : Sarum

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Dieux de Mars de Graham McNeill

Message par Emperor le Jeu 21 Mai 2015 - 10:47


Impossible même (énormément de persos au passif essentiel pour la bonne compréhension de l'histoire et de situations majeures non résumées dans ce troisième tome). La lecture des 2 premiers tomes est obligatoire. La prendre en cours de route serait un ignominieux gâchis.




avatar

Emperor
Primarque
Primarque

Messages : 4282

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Dieux de Mars de Graham McNeill

Message par Emperor le Sam 23 Mai 2015 - 1:52

Hop, encore une série de torchée ! Faut dire que du Mc Neill en mode Mechanicus, ça se lit vite pour un féru de Mars comme moi, même si ce livre est je trouve le moins bon des trois. L'auteur s'épuise.

Car finies la découverte et l'exploration, les formulations trigonométriques étonnantes et la mise en place ô combien complexe, énigmatique et intéressante de cette foultitude de personnages, qui étaient à mes yeux les aspects les plus jouissifs des 2 premiers tomes. Ici on est plus dans le registre de l'attendu et de la répétition.

Répétition en terme de vocabulaire et de descriptions, et ça se comprend car j'imagine que ça doit être difficile de continuer à traiter les environnements de manière toujours aussi innovante après avoir autant envoyé la sauce à ce niveau là dans les 2 livres précédents ^^
J'ai donc eu carrément moins d'étoiles dans les yeux lors de la lecture, l'ayant même "bâclée" lors de certains passages où ce qui tenait auparavant de la richesse descriptive se transformait maintenant en lourdeur syntaxique.

L'attendu, c'est parce qu'il n'y a dans ce troisième tome quasiment plus aucune surprise. Sad
Les jeux sont faits et il n'y a plus qu'à attendre quel bourrin va passer la ligne en premier. Les deux camps sont rapidement définis, et il n'y a très vite plus d'électron libre ou de perso tendancieux, ce qui faisait le sel de l'aventure jusque-là.

Les troupes de l'ennemi sont typiquement le genre de machins inintéressants que j’exècre : random et sans caractère, à l'image de leurs descriptions, ce qui fait de certains combats - épiques sur le papier - de vulgaires batailles de flux, déshumanisées à souhait.

L'enjeu final du livre est également WTF, représentatif de l'un des travers les plus honnis de la hard sci-fi : je ne spoilerais pas mais c'est le genre de trucmuche pandimensionnel trop énorme et too much que je n'aime pas.

Bon, je râle pas mal mais le livre a quand même des qualités indéniables :

- Un récit toujours aussi bien écrit et bien agencé, les évènements s'enchainent parfaitement et constituent un modèle de cohérence et de fluidité à la lecture, si l'on excepte certaines descriptions à rallonge.

- Un approfondissement de l'aspect divin du Mechanicus, avec LE Saint et les miracles "mécaniques" qui surviennent. On sent vraiment l'Omnimessie exsuder de certaines pages.
Spoiler:
Une scène est particulièrement jouissive et mémorable, on a vraiment l'impression de voir le pendant informatique de l'Empereur.  bave  

- Les traqueurs de code, superbes ennemis archaïques qui viennent carrément donner un bon gros coup de peps aux méchants du livre.

- Toutes ces armes custom et upgradées de libre-marchand et de contrebandier, qui tranchent avec l'armement désuet et non évolutif traditionnel de l'Imperium. Pistolet Inferno avec booster top-moumoute, machin à graviton avec bobines premium et accélérateur de phase supplémentaire, etc. Ça fait bizarre pour du 40K mais j'aime bien, ça change et c'est raccord avec les libertés quasi infinies qu'ont les libres-marchands.

- Toujours ces petites références bien sympatoches. Loué soit le fan service !
Spoiler:
Sacré Secutor qui a fait le kakou sur Catachan avec le sergent Harker ahahaha

- Un addendum final teeeeellement cruel - mais excellentissime - de la part de Mc Neill. Plein plein plein d'ouvertures alléchantes et importantes ! Je veux la suite ! Il faut une suite. On ne peut décemment pas parsemer autant de cliffhangers dans un épilogue pour s'arrêter là. Neutral


Je vais donc mettre 13/20 à celui-là, une fin honorable mais qui reste quelque peu décevante par rapport aux précédents. Mais ça reste quand même une très bonne trilogie, unique dans son genre et jouissive par bien des aspects. Bravo l'écossais !




Ah oui sinon, un énoooorme truc qui m'a choqué :

Spoiler:
C'est moi ou la sacro-sainte épée de Sigismund, artefact majeur de l'Imperium, est maintenant paumée en dehors de la galaxie ? xD

Rassurez-moi, pitié !




avatar

Emperor
Primarque
Primarque

Messages : 4282

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Dieux de Mars de Graham McNeill

Message par Nico. le Sam 23 Mai 2015 - 2:10

Merci encore pour ton long retour Emperor +1, tu es mon double côté VF niveau critiques. Very Happy

Contrairement à toi, j'ai particulièrement aimé ce tome (je te trouve un peu dur dans la notation, 13/20 c'est pas fameux), le tome 2 étant selon moi le moins passionnant (tout en étant très bon). Mais bon, chacun ses attentes/goûts/envies/autre.


Pour tes spoilers, je ne peux y répondre vu que je ne me souviens plus de grand chose (très mauvaise mémoire). Smile


avatar

Nico.
Admin
Admin

Messages : 8492
Age : 28
Localisation : Perugia

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Dieux de Mars de Graham McNeill

Message par - Ghost of Arkio - le Sam 23 Mai 2015 - 9:21

Je n'ai lu que ton dernier spoiler:

Spoiler:
En fait chaque compagnie de Black Templar possède un élu+une épée noire+armure de la foi.
Donc il y a:
http://wh40k.lexicanum.com/wiki/Sword_of_the_High_Marshals

et "les" black swords :
http://wh40k.lexicanum.com/wiki/Black_Sword

Donc pas de panique;
c'est un peu comme les 36 phalanges de Saint Benoit.. leur reliques font des miracles.. rire1

EDIT:
@pan dimensionnel: la mauvaise influence d'Annandale..? ^^
Je pense que dans la culture SF anglaise, on est davantage habitué à du doc. WHo ou des bons dans le temps et l'espace, des magiciens, des mondes parallèles, des uchronies, etc. ce qui m'énerve aussi franchement.
avatar

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 10750

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Dieux de Mars de Graham McNeill

Message par Emperor le Sam 23 Mai 2015 - 12:36


(je te trouve un peu dur dans la notation, 13/20 c'est pas fameux)

Un peu, c'est vrai.
Après, c'est une note adaptée à la trilogie. Elle est plus là pour marquer la différence d'appréciation entre ce livre et les deux très bons premiers tomes que pour être comparée aux autres romans BL que j'ai noté. Car si je devais donner une note relative à la qualité générale des livres BL, il s'en sortirait plutôt avec un 15.


Pour le dernier spoiler :
Spoiler:
Ah oui, je me disais bien aussi qu'il y avait un truc comme ça, surtout vu le nombre de champions de l'Empereur pas si balaises que ça que l'on se paye au gré des romans BL Laughing. Le truc c'est que l'arme paraissait über balaise au vu des descriptions, c'est ça qui m'a mis le doute je crois. Merci pour les sources.


En ce qui concerne le côté pandimensionnel, c'est pourtant pas un truc qui me dérange en soi (je suis fan de Stargate et de Sliders par exemple), mais c'est dans la démesure de la chose que ça devient ridicule là. Un peu comme ce qu'a fait Annandale dans La mort d'Antagonis ouais, en plus gros encore.
Spoiler:

Vous vous souvenez de ce film où Superman arrive incroyablement à remonter le temps en faisant le tour de la Terre comme un dératé ?
Hé bien là, ce que fait un certain personnage du livre fait passer cet exploit pour la vulgaire promenade mensuelle d'un vieillard impotent autour du pâté de maison. xD




avatar

Emperor
Primarque
Primarque

Messages : 4282

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Dieux de Mars de Graham McNeill

Message par PetitPierre le Mar 26 Mai 2015 - 8:06

Apres l'Inquisition, je vais me plonger avec délectation dans cette Trilogie.
Vos critiques m'ont sacrément donné envie de m'y attaquer, surtout que je n'y connais pas grand chose.

+1 pour ta review Emperor Smile


_______________________________________________
Le progrès technique est comme une hache qu'on aurait mis dans les mains d'un psychopathe.
- Albert Einstein -

- Je suis Coutelier Forgeron venez voir :  MON ACTU sur FB
- sur le web Pierre Forge Tranquille
- Envie de forger vous même ??? :  FAITES UN STAGE
avatar

PetitPierre
Maitre de chapitre
Maitre de chapitre

Messages : 2394
Age : 34
Localisation : Angers

https://www.facebook.com/laforgetranquille/photos/?tab=albums

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Dieux de Mars de Graham McNeill

Message par - Ghost of Arkio - le Dim 14 Juin 2015 - 19:00

J'avais séché pour faire une review au tome 2, mais c'est mieux ici pour faire un bilan de cette trilogie, bien que ce soit délicat pour un tome qui tranche avec les 2 derniers.



---Scénario et mise en scène = 3/5---------------------------------------------------------------

Le roman m'a paru relativement inégal. Donc, difficile de noter une bonne partie/chapitre sans penser à d'autres bien moins peaufinées.

Concrètement=
Après le cliffhanger de la fin du tome 2, on semble être quasi arrivé au dénouement. OK, mais alors de quoi va parler ce tome?
Ce sentiment de doute va se renforcer quand Telok emmène la délégation du Sperenza directement voir le Souffle des dieux sans détails, ni préambule. Tout semble être résolu et précipité en moins d'un chapitre et du coup les intrigues parallèles sur Abrehem, le Princeps/Cadiens, ou Galathea/Linya semblent parfois artificielles.
- La "relance" de l'intrigue démarre donc à partir de/d'une manière prévisible:
Spoiler:
Quand Telok révèle devant le Souffle des Dieux et à son "public" ébahi dans un aria de Méphistophélès qu'il a tout planifié, qu'il veut emporter le Souffle des Dieux pour contrôler Mars et l'Imperium en s'emparant du Sperenza, et qu'il compte tuer la délégation de Kotov (après qu'ils aient contemplé sa Victoire et son génie) Doctor Octopus !! (..MhouAHAHAHA!!!)

Comme dit précédemment, je trouve ça dommage moi aussi. Dans l'esprit de roman d'exploration mis en place et exploité dans les tomes précédents, on espérait je pense un crescendo final sur les mystères tant attendus de Telok, sur ce qu'il a bien pu faire pendant tout ce temps, et sur cette étrange planète multimillénaire... ben transformé ici en 2sec en simple champ de bataille où les gentils se sauvent dans une course poursuite improbable pour échapper à la mort. On devine tout de suite que Graham ne laissera pas mourir un Roboute qui cumule les échappée miraculeuses ni un Telok sans bras, et fera remonter les survivants dans le Speranza pour tuer Telok en boss final et conclure un happy end.

Les codes de ce genre de récit reviennent dans les standard des Astartes Battle et n'invitent pas au mystère ou à des intrigues à rebondissement comme dans les tomes précédents. Plutôt à une série de combats/victoires/défaites/sacrifices qui donc, vont occuper les 3/4 restant du roman.. scratch

Positif=
Spoiler:
J'ai trouvé certains passages bien mis en scène (c'est Graham McNeill quand-même.. EDIT: ha! j'l'ai dit alien ), essentiellement:
1 - sur le fonctionnement et la culture des régiments Cadiens, blindés inclus, ce qui reste quand-même un tour de force dans un vaisseau spatial confiné! Leur mise en scène, leur appui auprès des cohortes du Mechanicum est bien amené et illustre clairement la préférence de Graham par rapport au sous traitement des BT ou des méchants de service qui ressemblent à des pantins de bioman, transparents au sens propre comme figuré.
2 - Le Mechanicum comme religion =.. mais là encore c'est l'arche Sperenza qui capte tout l'intérêt et les descriptions de Graham, comme cette forge quasi abandonnée pour prêtres&machines en burn out rire1 les pouvoirs divins d'Abrehem, le combat dans la "datasphère" et un Galatea vrai méchant digne du nom dans sa neuromatrice, et dont le combat et la(les) morts tragiques représentent le vrai point d'orgue du roman.

Négatif:
Le secret du Souffle des Dieux est tout simplement irréaliste et tient selon moi par des bouts de ficelle (cf. intérêt fluff).



---Style et écriture = 3/5---------------------------------------------------------------------------

Là aussi inégal. Graham sait écrire du 40k et sait le faire bien. Mais là impossible de dire "bon, c'est du Graham quand-même" à tous les chapitres.
Il le fait avec la mise en scène des cadiens et de la legio Sirius, mais s'enlise tout le temps avec ses "cristalomorphes" qui remplissent le rôle de cibles en carton ou de faiseurs de martyr au gré des besoins du scénario qui passe en mode vendredi-après-midi.
Spoiler:
Je pense par ex. au combat sur le pont d'exercice où l'entrée des titans warhounds et régiments de baneblades déversant un déluge de destruction jamais égalé depuis le début de la trilogie, alors on pense de suite (et après la mort de l'alpha par Dahan) = c'est terminé. Cool  Et bien non: pour maintenir le suspens et parce que les autres histoires parallèles ont du retard, retour après un court suspens d'un "tsunami de cristalomorphes" Rolling Eyes  ("respawn à la demande" )

Concernant d'autres combats (puisque le tome ne propose au 3/4 que ça), le plus dérangeant fut pour moi :
Spoiler:
La collaboration subite entre les Eldars et les impériaux, et les différentes stations de leur martyrium jusqu'au moment où ils regagnent par un grand détour Telok puis le Speranza. Avec des moments loufoques où Tanna console Bielana comme un frère de bataille.. puis s'en aperçoit, mais trop tard (oups!), celui où les BT décident de mourir en protégeant les eldars (lol) = un 'cercle' de 3 BT (...) contre des milliers de cristalomorphes qui font la grève des armes à distance et n'utilisent que des lames: le pompon est que les BT décident en 2 phrases de protéger un rituel xenos complètement cheaté inventé de toutes pièces par Graham pour éponger un délire dans l'espace temps qui sauvera la galaxie entière avec tous ses passés et tous ses futurs sans aucune garantie (ouf! ôsons! c'est beau, la confiance spontannée!)

Positif:
- les traits d'humour des cadiens et membres d'équipage du Renard, avec des scènes bien dans la veine western/film d'action US, avec un Hawkins en pleine forme (bataille du pont d'exercice et son sprint sous le feu de l'ennemi sous les encouragements de ses soldats, par ex.) à peine est-on étonné ensuite du choix de Graham sur le sort du colonel Anders..
- les Tendalos ou tueurs cybernétiques et leur fluff pré-imperium: une idée originale et une illustration originale du mélange animal/machine qui colle bien à l'esprit du fluff pré-imperium.

Négatif:
- de l'humour de nanard non intentionné.
Florilège:
Spoiler:

(3000 cristalomorphes contre 3 BT Smile
- "Serrez les rangs!!" (Tanna qui n'a plus qu'une seule main)
- "Repousse-les sur la droite!" (des milliers tout autour)
- Tanna qui a peur de déraper sur le sol rendu gluant par leur propre sang versé (outre que le fluff fait de ces armures high tech les meilleures de la galaxie, imaginez un marine en MK7 se vautrant sur une peau de banane.. )

(ils ne sont plus que 2, Tanna crie Smile
- "en formation castellan!" (..?)
(dos à dos, ils se battent et Smile
- "..complétant naturellement leur force et leur compétence personnelle. (..??) Ils tournaient autour de Bielana..". (??? en valsant dos à dos?)

etc.
Mêmes situations à la limite du ridicule quand ils se battent contre Telok et Galatea sur le pont du Sperenza. Blaylock qui n'en finit pas de se faire tuer comme un running gag, Telok qui fait de grands discours lucifériens mais ne retourne/bloque pas les skitarii contre les autres comme il l'a fait à longueur de temps dans ce tome.. +lui aussi fait la grève des armes de tir et de ses capacités d'obliterator, et ne possède subitement plus aucun bouclier (qu'il avait en surnombre en surface).
(Telok, à ses assaillants sur la passerelle du Sperenza:)
- "..s'emparer du vaisseau le + technologiquement avancé avec des couteaux? Et quand cela aussi aura échoué, qu'essaieraient-vous? des insultes?"
(= c'est tentant)

à moins d'y voir un sentiment de révolte de la part du traducteur, les derniers combats manquent d'inspiration et on sent que l'auteur peine à finir ce qu'il avait commencé. Celui avec les BT est mis en scène de manière épique mais creux= contre des cristalomorphes très polis qui n'attaquent pas pendant des grands discours et les réflexions intérieures sans fin.  

Parfois bâclé, parfois avec de bonnes scènes d'action (l'entrée puis le duel de Dahan contre l'alpha-megazorr, l'assaut de la forge Elektrus), parfois drôle (le duo Hawkins/Rae), au final  j'ai eu le sentiment que le vrai centre de la trilogie était bel et bien l'Arche Sperenza et ses mystérieux liens avec l'Omnimessie, un peu comme ces bouquins qu'on a aimé mais dont bizarrement on se souvient plus de la fin..



----Intérêt fluff = 3,5/5
---------------------------------------------------------------------------

Là aussi, je pense qu'il vaut mieux thématiser.

Les factions:
Spoiler:
- cadians bien mis en valeur dans le détail de leurs traditions, équipements et mentalités. La 1ère fois que je les lis comme ça.
- BT coincés dans un rôle de gorilles, pour que les gentils (Kotov et Roboute) survivent. La "croisade Kotov" à 5 puis 4 puis 3 ne met rien en scène d'extraordinaire. On n'apprend rien.
- Eldars: même rôle que les BT, avec en bonus une Bielana qui n'en finit pas de nous embrouiller avec les fils du passé et du futur et convainque 'clac' en 2 sec les autres de sauver les humains et de les protéger après les avoir haï et cherché à les tuer pendant 2 tomes et passer pour la pire honte de sa caste auprès de ses troupes après ses échecs répétés.
- Mechanicum: +1 pour les armées de Dahan et lui-même en action, les Tendalos, le Sperenza et sa datasphère, la forge-hôpital, et l'affrontement entre Kotov et Pavelka sur des questions d'hérésie binaire.  

Le big secret de Telok/Souffle des Dieux
Spoiler:

Sur la forme et la manière dont Graham l'amène, je le trouve encore réussi et inspiré ce big secret ; c.-à-d. bien au dessus de la giga-cloche de pâque occupant tout le creux d'une planète vide surmontée d'une raie de gazon..., de D. Annandale (in: La Mort d'Antagonis) et qui était à la limite de la haine intellectuelle (David a pourtant un doctorat en littérature.. sur le Marquis de Sade, c'est vrai).

+1 pour la description de la machine, pour le fait qu'on croit avoir compris l'essentiel au début, puis au cours de l’échappée du groupe Kotov-Roboutte-BTs, des éléments bien concrets du fluff s'y raccrochent comme les transdimentionnels Hruds, et la machine non pas d'origine extra-galactique (... Razz) comme annoncée par Telok au début mais lié aux Necrontyrs et à leurs dieux C'tan, dont l'essence de l'un des leur aurait "empli" la maléfique machine..

- 1 pour le fond.. car là ou Annandale invente tout de A-Z avec une fantaisie qui ne plaira pas à tout le monde, il ne dépasse pas certaines limites physiques (sa planète fait tchouktchouk dans l'espace à coup de symphonies et partitions d'orgue, mais reste une gentille version DBZ de l'étoile de la Mort de Star Wars.)
Non là, Graham en a fumé; de la bonne, de la vraie, ou il a p.e. eu une engueulade avec Gouldie et Merrett sur l'avenir du fluff, alors il lâche les freins :
--->
Spoiler:
Le souffle des Dieux est capable de puiser dans les énergies du passé et du futur pour créer/recréer des galaxies mais fait disparaître les dits passés/futurs de notre galaxie..  Suspect cherchez l'erreur.

..est-ce que c'est le même Graham avec ses descriptions amoureuses et hyper construites de la noosphère et du roman Mechanicum???
Et.. le fait qu'une Grande Prophétesse lambda soit chargée de régler ce "problème" qui traîne depuis des milliards d'années, seule, manipulée par ses collègues prophètes qui ne l'ont même pas prévenue, ça gène personne ??  Rolling Eyes
C'est totalement incohérent pour moi car au M41 les Nécrons sont déjà actifs, Roi Silencieux inclus, et ne peuvent pas avoir oublié ce "petit détail". Et je ne vois pas comment siphonner les passés en les éliminant pourrait créer un présent où Telok et cet imperium dont il veut s'emparer existeraient encore.. n'importe quoi..  Evil or Very Mad  "boulette" de Moebius.

Si on se place du point de vue des guerres entre les Anciens et les Necrontyrs, à la limite on peut imaginer que les anciens qui ont déchaîné les pouvoirs du warp avaient trouvé une parade mais ils ne sont pas tous morts que je sache ;  ils n'auraient pas pu laisser cette "chose" exister pendant des trillions d'années sans bouger le petit doigt..!

Mais c'est surtout le principe même de pouvoir potentiellement annihiler l'ensemble des passés et les futurs potentiels de races et de milliards d'années qui frôle est de la folie furieuse scénaristique pure et simple et renforce mon dégoût pour tout le pan de la science fiction faisant joujou avec les voyages et les manipulations du temps (désolé schwarzy).

= Non, non et non.   mecontent





---Appréciation personnelle = 3,5/5------------------------------------------------------------------

Après 2 tomes intéressants, le 3e m'a laissé une impression mitigée. La croisade Kotov aurait mieux fait de ne jamais atteindre son but tant les attentes d'un roman d'exploration ne sont pas réellement pour moi à la hauteur de l'ambiance mise en place dans les 2 tomes précédents.

Lorsque le scénario se réduit en batailles rangées, mon intérêt a baissé mais il reste de bons passages sur les cadiens, la forge Elektrus et l'apprentissage d'Abrehem, la Legio Sirius (même si elle est clairement en retrait dans ce tome) et l'affrontement Linya-Galatea et les tendalos.

Quant au big secret du Souffle des Dieux, malgré les attaches revendiquées au fluff par Graham et des détails révélés au fur et à mesure, rien ne compense la démesure presque ridicule du pouvoir et de l'existence même du Souffle des Dieux. P.e. manquait-il quelques détails limitatifs, quelques ajouts historiques pour rendre son existence plus cohérente, mais Graham ne les a pas mis.

La fin mise en abîme ressemble à celle d'un film d'horreur/série B (au hasard, Ouija... Rolling Eyes), une fin dont j'ai eu l'impression qu'elle n'en finirait jamais (50 slides ebook~ un chapitre entier après la mort de
Spoiler:
Telok... ).
Reste le sympathique équipage du Renard, une vraie réussite que j'espère retrouver perso sous de meilleurs cieux scénaristiques. Wink


Note globale = 13/20
(moyen)


Dernière édition par - Ghost of Arkio - le Lun 1 Aoû 2016 - 8:58, édité 9 fois
avatar

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 10750

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Dieux de Mars de Graham McNeill

Message par PetitPierre le Lun 15 Juin 2015 - 8:09

Hum, il semble que d'apres vos critiques la fin ne soit pas aussi bonne que le debut. c'est dômage.
Mais je me ferais ma propre idée quand je sortirais de l'inquisition. Smile



_______________________________________________
Le progrès technique est comme une hache qu'on aurait mis dans les mains d'un psychopathe.
- Albert Einstein -

- Je suis Coutelier Forgeron venez voir :  MON ACTU sur FB
- sur le web Pierre Forge Tranquille
- Envie de forger vous même ??? :  FAITES UN STAGE
avatar

PetitPierre
Maitre de chapitre
Maitre de chapitre

Messages : 2394
Age : 34
Localisation : Angers

https://www.facebook.com/laforgetranquille/photos/?tab=albums

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Dieux de Mars de Graham McNeill

Message par Emperor le Lun 15 Juin 2015 - 12:28


En bonne et due forme cette review rire1 +1

Globalement ce que j'ai pensé aussi. Ennemis en toncar, BT qui ne resteront pas dans les annales (le Réclusiarque était le seul SM marquant en fait), espèce de Souffle des Dieux multiverse pas crédible pour un sou mais rétrospectivement on peut se demander si ce n'est pas le genre d'enjeu galactique surdimensionné que demande la BL à ses auteurs justement, vu le nombre d’occurrences de ce genre qu'on retrouve dans les livres (et vu la gueule que commence à prendre Age of Sigmar)...

Par contre j'ai bien aimé l'épilogue à rallonge et les ouvertures - certes faciles - qui clôturent le bouquin et forment une sorte de contrepoint à la surenchère d'action que l'on retrouve dans tout le livre. On revient plus tranquillement sur chaque perso, en un decrescendo qui rend la fin moins abrupte et nous rappelle que l'esprit de découverte/intrigues qui faisait le sel des deux premiers tomes est bien toujours là malgré tout. En espérant que ça serve...




avatar

Emperor
Primarque
Primarque

Messages : 4282

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Dieux de Mars de Graham McNeill

Message par Anton Narvaez le Lun 15 Juin 2015 - 12:38

plusun pour Emperor et pour Ghost.

Deux belles reviews, celle de Ghost étant particulièrement fournie.
J'ai finis le bouquin et je trouve que 13/20 c'est clairement une bonne moyenne.
Bref, livre très très chargé en Fluff mais la fin apocalyptique est franchement décevante.
Et Mc Neill a trop tendance à faire référence à ses autres bouquins. Dans cette trilogie, ce principe que j'aime plutôt bien, devient quand même un peu lourd.
avatar

Anton Narvaez
Vétéran Space Marine
Vétéran Space Marine

Messages : 608
Age : 28
Localisation : Savoie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Dieux de Mars de Graham McNeill

Message par - Ghost of Arkio - le Lun 15 Juin 2015 - 13:14

À votre service!

je tiens quand-même à rappeler que 13/20 n'est pas péjoratif de mon point de vue, c'est ma moyenne en maths pour le bac Smile

@référence à ses autres bouquins: ha? j'ai pas lu la série des ventris mais à part les références à Mechanicum, je n'ai pas eu l'impression d'une surcharge  scratch
Donne-nous des noms! ^^

@fin sans fins: alors p.e. était-ce de n'avoir rien lu en diagonale et après le dernier combat des BT+ l'adieu poignant entre Roboute et Bielana..
Mais le défilé militaire où les survivants s'auto-congratulent en costards et armures toutes reluisantes devant le sourire paternel de Telok, avec le BT tout triste dans un coin qui veut parler à personne : c'était pas un peu inutile..? (ou hommage SW flirtant avec la feignantise) j'ai cru que ça allait tourner en comédie musicale là;

Mais p.e. était-ce aussi parce que c'était un faux épilogue:
Spoiler:
Vu la fin ou Telok "revient" et le fait que le Sperenza est encore en bordure de la galaxie, on aurait dit que Graham voulait ménager une suite directe.
Un vrai épilogue aurait été avec le départ du renard et les adieux de circonstance, ou tout simplement un chapitre expliquant les conséquences du retour du Sperenza dans l'Imperium, l'avenir de Telok ou de persos clés.

Là, l'expédition n'est pas encore dispersée, on ne sait toujours rien des secrets du Sperenza, un comble après tous ces teasers, et finalement il n'y a pas réellement de fin.  Neutral
BL financera p.e. la suite en parallèle du développement des armées de figs du Mechanicum.



Dernière édition par - Ghost of Arkio - le Dim 24 Jan 2016 - 20:00, édité 1 fois
avatar

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 10750

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Dieux de Mars de Graham McNeill

Message par Anton Narvaez le Lun 15 Juin 2015 - 14:52

Je ne reviendrais pas sur Mechanicum pourtant il y a de quoi dire.

-Julius Hawke est un soldat du 383ème Dragon de Joudran présent sur Hydra Cordatus.

-Roboute parle de Sicarius, certes ce n'est pas un perso Mc Neill, mais sa description le rapproche plus de celui de la Série Ventris et des autres récits de Mc Neill que de la Chute de Damnos.

-Les cadiens évoquent un combat légendaire, et contre qui se sont ils battus :les Iron Warriors.

-Le Souffle des Dieux: Je vais pas spoiler mais l'origine du souffle des dieux et celle d'un antagoniste dans Nightbringer est la même.

-Blayne Hawkins est le héros d'une BD dont le scénario est de Mc Neill
http://wh40k.lexicanum.com/wiki/Fire_and_Honour_(Graphic_Novel)

Il y a d'autres choses, je n'ai pas noté. Je vais me replonger un peu dans le livre car je sais que j'avais tiqué sur plus de trucs.
Car pour l'instant, je te l'accorde c'est un peu succin.
avatar

Anton Narvaez
Vétéran Space Marine
Vétéran Space Marine

Messages : 608
Age : 28
Localisation : Savoie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Dieux de Mars de Graham McNeill

Message par Emperor le Lun 15 Juin 2015 - 14:54


Bwah, la cérémonie de fin à La guerre des étoiles est un mal nécessaire, un poncif pour regrouper une dernière fois les persos après toutes ces épreuves et avant le dissolution de la communauté. Mais ce qui est bien justement ici, c'est que les ouvertures qui suivent tempèrent ce qui apparaissait au début comme une saleté d'happy end absolu.

Et oui cette tripotée de backdoors que s'est laissé Mc Neill laisse clairement envisager une suite. Ça montre au moins que l'auteur a aimé écrire dessus et ne serait pas contre continuer, sinon il aurait fait une fin bien tranchée comme dans toutes les œuvres de commande àlakon. En tout cas je vois tout ça comme un gros gyrophare adressé à la BL : "Donnez-moi la possibilité, un jour, de poursuivre cette histoire !"

Sauf qu'entre-temps Môssieur est parti chez Riot... Laughing
avatar

Emperor
Primarque
Primarque

Messages : 4282

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Dieux de Mars de Graham McNeill

Message par - Ghost of Arkio - le Lun 15 Juin 2015 - 18:22

Oui, j'ai aussi pensé à Star Wars, avec un Mix Empire/rebelles (sur le pont d'un vaisseau quand l'empereur arrive+la fin de l'épisode 6); mais ca fait un peu le 14 juillet de belles figs après un weekend de parties de plateau rire1 et heureusement qu'on termine pas là dessus.
(pauvre Blaylock! exécuté 3 fois avec les plombs qui fondent, et ensuite à la fin.. martyr de Mars!)

J'espère une prochaine trilogie, mais déjà de revoir Telok dedans.. je sais pas. Et puis c'est un peu rock'n'roll à la BL/GW en ce moment, après une année 2014 très riche et des auteurs p.e. épuisés.

EDIT
@Anton: bien vu pour toutes les références, ça fait quand-même déjà pas mal, sans être encore excessif Smile
avatar

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 10750

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Dieux de Mars de Graham McNeill

Message par BlooDrunk le Mer 29 Juil 2015 - 17:13

Yop,


Enfin terminé la lecture de cette superbe trilogie, je vais donc en faire une critique globale dans ce topic.


Alors autant vous prévenir tout de suite, j'ai plus qu'adoré!  cheers


J'ai pris mon pied à enchaîner un derrière l'autre ces 3 tomes, ce qui doit certainement être un avantage par rapport à ceux d'entre vous qui ont du fractionner ces lectures avec de long mois d'attente imposés... Sans m'avancer ou juger je me demande même si pour certains cela n'a pas influencer vos notations et critiques. Pour ma part je pense que d'avoir lu les 3 tomes à la suite sans délais m'a permis de pleinement savourer cette aventure.

Voilà pourquoi j'ai décidé d'en faire une critique globale, pour moi ces 3 livres sont strictement indissociables et ne peuvent être notés/critiqués indépendamment. Si vous voulez mon avis la BL aurait du publier cette oeuvre directement sous la forme d'un gros et luxueux omnibus, un seul roman d'environ 1000 pages, cela lui aurait rendu honneur.


Trêve de préliminaires (fort utiles pour comprendre mon enthousiasme!), je me lance, sans utiliser le standard de notation du forum, je vais donc juste énumérer les points positifs de cette trilogie:


Un McNeill en très grande forme! Je trouve qu'il est au niveau de ses meilleurs écrits précédents, il nous livre ici une histoire hyper dense et complète sur un sujet et des protagonistes jusqu'ici inédits. Cette croisade d'exploration sous la coupe de Mars est plus que palpitante, pleine de surprises, avec un scénario que j'ai trouvé très original et bien mené grâce à un suspens bien maîtrisé même si pas infaillible (le rôle de Galatéa un peu prévisible par exemple).
Je comprends ceux qui s'attendaient à autre chose que:
Spoiler:
"Simplement" un Telok devenu renégat illuminé utilisant des technologies et artefactes Necrontyr,
mais perso moi j'ai trouvé ça génial, original et parfaitement 40k-esque, sombre, gothique et glauque à souhait.
La plume de Graham est également des plus agréable (malgré la profusion de termes techniques et technologiques), je n'ai pas senti de lourdeur particulières, seulement il faut parfois un peu s'accrocher dans les passages descriptifs noosphériques, mais cela reste censé et utile à l'intrigue.

Les personnages sont très variés et intéressants, toute une tripotée de Magos tous plus complexes les uns que les autres, avec des pratiques du Culte Mechanicus parfois différentes. Des SM Black Templars bien badass, des Cadiens en grande forme, un Rogue Trader et son équipe hétéroclite, une Legio Titanique originale avec des Princeps bien tarés, même la bande de travailleurs asservis est très attachante et intéressante (mention spéciale à l'Arco-Flagellant Rasselas X-42 dont j'ai adoré la totale bourrinitude et le petit background). Chacun des protagonistes à un rôle plus ou moins important à jouer dans cette histoire, et la profusion des intervenants n'était pas du tout un problème pour moi, au contraire.

Fluffiquement c'est un régal, ça foisonne, ça pullule de détails et d'informations croustillantes. Et ce sur toutes les factions en présence sur cette Flotte d'Exploration! La majorité du fluff est évidement dédié au Mechanicus, et croyez moi on en apprends énormément (quel jouissance pour moi) mais les autres ne sont pas en reste. Les BT ont droit à quelques passages très sympa, les Cadiens un peu moins, la Legio Titanique est assez gâtée en comparaison et cela m'a enchanté de pouvoir enfin vivre ça de l'intérieur. Autre fait fort agréable, la description de la vie à bord d'une Arche Mechanicus, le fonctionnement interne et l'organisation d'un tel bestiaux m'a vraiment plu. A noter enfin quelques bribes de fluff xenos et autre disséminé un peu partout, de manière discrète mais bien plaisante, je pense notamment aux passages sur les différents vaisseaux Impériaux, les Rogue Traders ou encore les Eldars.

Pour finir je tenais à ajouter que j'ai senti toute la passion de l'auteur pour 40k dans ces romans, ce souci du détail, cette méticulosité de zélote, ça laisse imaginer la somme de travail qu'il y à derrière ces écrits, j'en suis impressionné et ravi.

Cette trilogie est pour moi une des meilleures de 40k, à préciser que j'attendais depuis longtemps de nouveaux écrits sur le Mechanicus que j'aime beaucoup, je la classe donc dans le haut du panier aux cotés des chef d'oeuvres de ses collègues Abnett & AdB, rien que ça! Oui messieurs!


Lisez cette trilogie! C'est un incontournable de la BL!


Loué soit l'Omnimessie!
(qui apparaît brièvement sous forme de projection/avatar dans le T3...)

mechanicum

Ave Deus Mechanicus


Ps: ce qui me fait penser que ce brave Graham (malgré son récent éloignement de la BL) ne quittera jamais vraiment la firme. Il à trop d'amour pour cet univers, ça saute aux yeux!


Ps2: j'allais oublier...
la petite fin semi-ouverte à plusieurs pistes est des plus alléchantes, vivement la suite!


Dernière édition par BlooDrunk le Mer 29 Juil 2015 - 18:29, édité 2 fois


avatar

BlooDrunk
Modérateur
Modérateur

Messages : 8405
Age : 36
Localisation : Sarum

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Dieux de Mars de Graham McNeill

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum