Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le deal à ne pas rater :
Elden Ring Shadow Of The Erdtree édition Collector : où le ...
Voir le deal

Le Siège de Terra: La Fin et la Mort: Tome 1 de Dan Abnett

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

VOTRE APPRÉCIATION GLOBALE DU ROMAN:

Le Siège de Terra: La Fin et la Mort: Tome 1 de Dan Abnett I_vote_lcap22%Le Siège de Terra: La Fin et la Mort: Tome 1 de Dan Abnett I_vote_rcap 22% 
[ 2 ]
Le Siège de Terra: La Fin et la Mort: Tome 1 de Dan Abnett I_vote_lcap78%Le Siège de Terra: La Fin et la Mort: Tome 1 de Dan Abnett I_vote_rcap 78% 
[ 7 ]
Le Siège de Terra: La Fin et la Mort: Tome 1 de Dan Abnett I_vote_lcap0%Le Siège de Terra: La Fin et la Mort: Tome 1 de Dan Abnett I_vote_rcap 0% 
[ 0 ]
Le Siège de Terra: La Fin et la Mort: Tome 1 de Dan Abnett I_vote_lcap0%Le Siège de Terra: La Fin et la Mort: Tome 1 de Dan Abnett I_vote_rcap 0% 
[ 0 ]
Le Siège de Terra: La Fin et la Mort: Tome 1 de Dan Abnett I_vote_lcap0%Le Siège de Terra: La Fin et la Mort: Tome 1 de Dan Abnett I_vote_rcap 0% 
[ 0 ]
Le Siège de Terra: La Fin et la Mort: Tome 1 de Dan Abnett I_vote_lcap0%Le Siège de Terra: La Fin et la Mort: Tome 1 de Dan Abnett I_vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 9
 
 

Le Siège de Terra: La Fin et la Mort: Tome 1 de Dan Abnett Empty Le Siège de Terra: La Fin et la Mort: Tome 1 de Dan Abnett

Message par Nico. Lun 20 Fév 2023 - 17:45

Présentation:





==> La Fin et la Mort: Tome 1 Relié

Il n'y a pas d'issue.

Les remparts sont tombés, les portes ont été enfoncées, et les défenseurs ont été abattus. C'est la fin, et la mort. Après sept années de brutale guerre civile, le maître de guerre se tient au seuil de la victoire. Ancien fils bien-aimé, Horus Lupercal est venu éliminer son père. Brillante lumière d'espoir pour beaucoup, impitoyable tyran pour d'autres, l'Empereur doit mourir. Un nombre incalculable de vies ont été fauchées et même certains Primarques, êtres autrefois réputés immortels, ont été terrassés. Le rêve de l'Empereur tombe en ruine, mais il reste une lueur d'espoir.

À la dernière heure du dernier jour, l'Empereur se lève. Avec lui, son Ange, son Prétorien et son Capitaine, tous déterminés à exercer leur terrible vengeance. Mais l'espoir reste mince, car le Maître de Guerre voit tout, sait tout, et la victoire totale du Chaos est imminente.

Il n'y a pas d'issue.

560 pages • Mars 2023 • ISBN 9781800262263 • Illustration de Neil Roberts


Le Siège de Terra: La Fin et la Mort: Tome 1 de Dan Abnett Blogg255


logo2


Le Siège de Terra: La Fin et la Mort: Tome 1 de Dan Abnett 846747844195bannirenicoor4GRAND
Nico.

Nico.
Admin
Admin

Messages : 10429
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Le Siège de Terra: La Fin et la Mort: Tome 1 de Dan Abnett Empty Re: Le Siège de Terra: La Fin et la Mort: Tome 1 de Dan Abnett

Message par PetitPierre Mer 1 Mar 2023 - 13:57

heu... L'Empereur il est grand quand même... Malcadaor lui arrive au genou ? A mois que ce ne soit un custodes avec baniere. ce qui le rendrait encore plus grand.
Si un custodes fait genre 2m50...Ca fat un empereur de quasi 10m ?
Ouch !


_______________________________________________
Le progrès technique est comme une hache qu'on aurait mis dans les mains d'un psychopathe.
- Albert Einstein -

- Je suis Coutelier Forgeron venez voir :  MON ACTU sur FB
- sur le web Pierre Forge Tranquille
- Envie de forger vous même ??? :  FAITES UN STAGE
PetitPierre

PetitPierre
Maitre de chapitre
Maitre de chapitre

Messages : 2844
Age : 39
Localisation : Angers

https://www.facebook.com/laforgetranquille/photos/?tab=albums

Revenir en haut Aller en bas

Le Siège de Terra: La Fin et la Mort: Tome 1 de Dan Abnett Empty Re: Le Siège de Terra: La Fin et la Mort: Tome 1 de Dan Abnett

Message par Sha'Romnin Mer 1 Mar 2023 - 15:14

PetitPierre a écrit:Si un custodes fait genre 2m50...Ca fat un empereur de quasi 10m ?
Ouch !

Il est carrément trop grand.

C'est un peu comme la suggestion de présentation du Big Mac, sinon t'en voudrais pas. Cela dit, c'est une caractéristique principale de 40k : Exagérer la taille et faire passer un message.

Et puis, rendre les bonnes proportions à chaque fois, c'est difficilement tenable. Et puis c'est Lui, il te fait voir ce qu'il veut !
Sha'Romnin

Sha'Romnin
Space Marine
Space Marine

Messages : 231
Age : 38
Localisation : Brest, France

Revenir en haut Aller en bas

Le Siège de Terra: La Fin et la Mort: Tome 1 de Dan Abnett Empty Re: Le Siège de Terra: La Fin et la Mort: Tome 1 de Dan Abnett

Message par Emperor Jeu 2 Mar 2023 - 1:35


PetitPierre a écrit:heu... L'Empereur il est grand quand même... Malcadaor lui arrive au genou ? A mois que ce ne soit un custodes avec baniere. ce qui le rendrait encore plus grand.
Si un custodes fait genre 2m50...Ca fat un empereur de quasi 10m ?
Ouch !

Je m'étais fait la même remarque quand la cover est sortie. Le bestiau fait la taille d'un warhound et Malcy (oh, Malcy... Sad ) atteint même pas le haut de Sa jambière xD

D'ailleurs je suis en train de le lire, et sauf erreur de trad' Abnett ne suggère pas autre chose, cf. un passage du bouquin...
Horus a écrit:...vous vous êtes adressée à la mauvaise personne, Mademoiselle Oliton. Je sais ce que je suis. Je suis bien plus grand que vous l’êtes. Je fais quatre fois votre taille....

Alors, même en supposant que Mersadie soit un petit bout de femme d'1m50, ça nous fait quand même un Horus de 6m de haut jocolor
Ils ont tous pété un câble à la BL !


Pour le reste, il y aura beaucoup à en dire, soon Exclamation



Le Siège de Terra: La Fin et la Mort: Tome 1 de Dan Abnett 439568inquisitor3
Emperor

Emperor
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 4739

Revenir en haut Aller en bas

Le Siège de Terra: La Fin et la Mort: Tome 1 de Dan Abnett Empty Re: Le Siège de Terra: La Fin et la Mort: Tome 1 de Dan Abnett

Message par PetitPierre Jeu 2 Mar 2023 - 8:13

Emperor a écrit:

D'ailleurs je suis en train de le lire, et sauf erreur de trad' Abnett ne suggère pas autre chose, cf. un passage du bouquin...
Horus a écrit:...vous vous êtes adressée à la mauvaise personne, Mademoiselle Oliton. Je sais ce que je suis. Je suis bien plus grand que vous l’êtes. Je fais quatre fois votre taille....

Alors, même en supposant que Mersadie soit un petit bout de femme d'1m50, ça nous fait quand même un Horus de 6m de haut jocolor
Ils ont tous pété un câble à la BL !


Pour le reste, il y aura beaucoup à en dire, soon Exclamation

ca promet ! Razz  6m le primarque... ca commence à faire.
Mais bon, on parle de gars qui joue au foot avec des rhino et OS des Chevaliers Imperiaux.
Tout est possible, ca ne fait que 2x la taille d'un terminator. What a Face


_______________________________________________
Le progrès technique est comme une hache qu'on aurait mis dans les mains d'un psychopathe.
- Albert Einstein -

- Je suis Coutelier Forgeron venez voir :  MON ACTU sur FB
- sur le web Pierre Forge Tranquille
- Envie de forger vous même ??? :  FAITES UN STAGE
PetitPierre

PetitPierre
Maitre de chapitre
Maitre de chapitre

Messages : 2844
Age : 39
Localisation : Angers

https://www.facebook.com/laforgetranquille/photos/?tab=albums

Revenir en haut Aller en bas

Le Siège de Terra: La Fin et la Mort: Tome 1 de Dan Abnett Empty Re: Le Siège de Terra: La Fin et la Mort: Tome 1 de Dan Abnett

Message par - Talos - Ven 3 Mar 2023 - 9:45

Sha'Romnin a écrit: Et puis c'est Lui, il te fait voir ce qu'il veut !

Je ne peux que souligner l'importance de cet argument: on se souvient de "La Dernière Eglise", où l'Empereur apparaît comme un homme de forte carrure mais loin d'être immense (il n'aurait pu passer les portes sinon Razz) jusqu'à la révélation finale...


-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------



Mon récit en cours sur la VIIIème Légion :
Leviathan - Blog
Leviathan - Black Librarium
Mes reportages historiques, c'est par là : Ad Memoriam



"Mourez comme vous avez vécu, fils de la VIIIème Légion. Drapés de nuit." Konrad Curze.
"Vous êtes une race de proies, rien de plus, rien de moins." Asdrubael Vect.


Le Siège de Terra: La Fin et la Mort: Tome 1 de Dan Abnett Sml_ga10      
- Talos -

- Talos -
Maitre de chapitre
Maitre de chapitre

Messages : 2503
Age : 34
Localisation : Covenant of Blood

https://leviathan-a-night-lords-story.blogspot.com/2020/07/ave-d

Revenir en haut Aller en bas

Le Siège de Terra: La Fin et la Mort: Tome 1 de Dan Abnett Empty Re: Le Siège de Terra: La Fin et la Mort: Tome 1 de Dan Abnett

Message par Brennus_Decimus Ven 3 Mar 2023 - 11:24

Je me rappelle avoir posé la question il y a pas longtemps sur la taille de papy (d'après cette cover justement) et certains d'entre vous m'avaient répondu qu'étant un psyker de malade, il pouvait modifier à loisir sa morphologie pour l'adapter selon la circonstance. ... Bon, de toutes façons dès que je rentre de vacs je fonce chez mon libraire préféré pour commander cette fin tant attendue de SoT.
Brennus_Decimus

Brennus_Decimus
Scout
Scout

Messages : 140
Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

Le Siège de Terra: La Fin et la Mort: Tome 1 de Dan Abnett Empty Re: Le Siège de Terra: La Fin et la Mort: Tome 1 de Dan Abnett

Message par Sha'Romnin Sam 4 Mar 2023 - 17:03

Interview de Dan. Il y rappelle que le nombre de volume pour ce dernier tome n'a pas été annoncé et qu'il a eu carte blanche à ce sujet pour le finir comme il se doit. Qu'il a passé 2 ans à travailler dessus (6 mois pour Saturnine), que c'est écrit et terminé, etc.
Sha'Romnin

Sha'Romnin
Space Marine
Space Marine

Messages : 231
Age : 38
Localisation : Brest, France

Revenir en haut Aller en bas

Le Siège de Terra: La Fin et la Mort: Tome 1 de Dan Abnett Empty Re: Le Siège de Terra: La Fin et la Mort: Tome 1 de Dan Abnett

Message par Zekka Sam 4 Mar 2023 - 19:13

Sha'Romnin a écrit:Interview de Dan. Il y rappelle que le nombre de volume pour ce dernier tome n'a pas été annoncé et qu'il a eu carte blanche à ce sujet pour le finir comme il se doit. Qu'il a passé 2 ans à travailler dessus (6 mois pour Saturnine), que c'est écrit et terminé, etc.
Ben quand on voit ce qu'il a fait de Saturnine.... j'espère que le bonus de temps=bonus de qualité ^^'
Et j'espère pas qu'ils vont nous faire une Attack on Titan: 1ère partie de la fin, 1ère partie de la seconde partie de la fin,2ème partie de la première partie de la seconde partie de la fin.... genre étirer le filon jusqu'à la lie...

Et avec la taille d'Horus, j'ai l'impression d'être de retour dans le roman Roboute Guilliman où il croise un ork de 2 fois sa taille, puis 5 pages après, un ork 2 fois plus grand que le plus grand qu'il ait vu.... 4x la taille d'un primarque ! xD
BL n'a clairement pas le compas dans l'oeil comme on dit ^^
Zekka

Zekka
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1402
Age : 31
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

Le Siège de Terra: La Fin et la Mort: Tome 1 de Dan Abnett Empty Re: Le Siège de Terra: La Fin et la Mort: Tome 1 de Dan Abnett

Message par Sha'Romnin Dim 5 Mar 2023 - 15:12

Zekka a écrit:j'espère que le bonus de temps=bonus de qualité ^^'

Tout dépend du nombre de volumes... Imagine qu'il sort la même quantité pour le temps donné soit 4, et que c'est pas mieux que Saturnine What a Face


Zekka a écrit:Et j'espère pas qu'ils vont nous faire une Attack on Titan: 1ère partie de la fin, 1ère partie de la seconde partie de la fin,2ème partie de la première partie de la seconde partie de la fin.... genre étirer le filon jusqu'à la lie...

Selon l'ITW ce n'est pas le cas, c'est un seul et même tôme physiquement impossible à sortir en une seule fois, donc séparation en volumes.
Sha'Romnin

Sha'Romnin
Space Marine
Space Marine

Messages : 231
Age : 38
Localisation : Brest, France

Revenir en haut Aller en bas

Le Siège de Terra: La Fin et la Mort: Tome 1 de Dan Abnett Empty Re: Le Siège de Terra: La Fin et la Mort: Tome 1 de Dan Abnett

Message par Zekka Dim 5 Mar 2023 - 21:38

Sha'Romnin a écrit:Tout dépend du nombre de volumes... Imagine qu'il sort la même quantité pour le temps donné soit 4, et que c'est pas mieux que Saturnine  What a Face
Shhhhhhhh.... Laisse moi espérer x')

Selon l'ITW ce n'est pas le cas, c'est un seul et même tôme physiquement impossible à sortir en une seule fois, donc séparation en volumes.
Ok ok, on verra bien ce qu'il en est...
Zekka

Zekka
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1402
Age : 31
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

Le Siège de Terra: La Fin et la Mort: Tome 1 de Dan Abnett Empty Re: Le Siège de Terra: La Fin et la Mort: Tome 1 de Dan Abnett

Message par Emperor Dim 5 Mar 2023 - 23:50


Bon je suis assez partagé. Le livre est inégal, brillant par certains aspects (c'est qu'il flash dur le Trône d'Or) mais quand même assez diffus, comme avait pu l’être Échos d’Éternité. Il comporte trop de petites scènes éclatées qui certes nous donnent un aperçu de tout un tas de situations, mais délayent bien trop le potentiel dramatique de cette fin de siège j’ai trouvé. La narration se veut chaotique, tel un contrepoint stylistique à la diégèse terran qui part en cacahuètes sous l'action du Warp, et j'avoue que c'est un choix assez discutable.

A contrario, les points saillants de ce cadre général, centrés sur les personnages majeurs que l’on connaît bien, s’étirent eux un peu trop en longueur, ce qui me fait me demander si c’était vraiment pertinent de scinder ce dernier tome en deux (ou + ?) parties.

C’est assez curieux la manière dont les derniers livres sont hyper découpés de la sorte. Je comprends qu’il y a énormément de choses à traiter - et en même temps, étaient-ils obligés de complexifier la chose à l’excès avec les Perpétuels, les scientifiques de jadis & cie ? - mais je reste dubitatif sur le mode de narration choisi.

Les éléments centraux de l’histoire n’échappent pas à ces contraintes de chapitrage frénétique d’ailleurs. Et le reste est une sorte de patchwork décousu et intercalaire voulant rendre honneur à la pluralité des personnages et factions représentés dans ce grand final mais échouant à le faire au vu de la brièveté avec laquelle l’auteur s’attarde sur l’essentiel des mecs qui sont référencés dans l'énorme Dramatis Personae… D’ailleurs on a encore le droit au coup du space wolf qui se bat en solo (sur une pauvre page), décidément.


Petites choses qui m’ont marqué à la lecture de ladite Dramatis Personae :
- 42 custodiens listés (avec Valdor)
- Sigismund est absent. Très curieux. Je n’ai pas encore lu son livre HH Characters, et je ne sais pas s’il y a davantage d’infos dedans, mais j’ose espérer qu’il sera là dans le prochain
- Cypher, le nouveau (et actuel ?), est bien présent sur Terra…


Le gros point positif du livre est sans conteste l’arc de Malcador. Enfin il est fait honneur à ce personnage ! Un peu à la manière de ce qui avait été fait avec Maloghurst, qui pendant toute la série est resté le bras droit en retrait, sans qu’on ne sache trop ce qu’il avait de si essentiel ou ce qu’il apportait réellement à l’effort de guerre, mais qui a quand même eu droit à son coup d’éclat dans Esclave des Ténèbres. Ici c’est un peu pareil, avec là aussi un sacrifice ultime en climax, mais en bien meilleur j’ai trouvé.

Le Sigillite donc, excellent. Ça démarre pourtant poussivement au début, ça insiste lourdement sur son aspect cacochyme et on se dit que bon, il ne fout toujours rien, comme dans les précédents tomes. Pendant plusieurs chapitres il se borne à attirer l’attention de l’Empereur pour qu’ils devisent de la situation du Materium et mettent à jour leur plan, sauf que ce dernier est indisponible car entièrement focalisé sur la fermeture de la Toile. Bon ok, son rôle de garde-malade semble l’occuper à plein temps…

Sauf qu’au bout d’un moment on nous dit quand même qu’en parallèle, il mène psychiquement, à tout moment et depuis le début du siège des dizaines de discussions stratégiques, qu’il tient des conseils de guerre avec le commandement, étudie des cartes de la guerre en cours, dirige ses Élus qu’on voit enfin s’activer de partout ici (!)… Cool
Bon on ne voit pas trop l’impact que ça a eu sur la campagne mais ça mangeait pas de pain de le dire, enfin.

On en apprend plus aussi sur sa relation avec l’Empereur, sur ce qu’il sait de Lui, sur leurs plans qu’ils ont plusieurs fois réagencés au fil des millénaires pour passer outre l’action des Quatre qui de tous temps ont essayé de les contrecarrer. Ils se savent mal barrés ce coup-ci mais ils ont été par le passé plusieurs fois dans des situations presque aussi catastrophiques que celle-ci, et ils ont toujours réussi à s’en sortir, ce qui de leur point de vue aide a relativiser la gravité de la situation en cours. Ils orientent donc leur plan une nouvelle fois, et décident que l’Empereur doit se lever et Malcador prendre sa place.

En lisant cette conversation mythique qui témoigne de l’échelle incroyable de leurs vies et de leurs objectifs, on se surprend à penser que l’Imperium 40K tel qu’il va advenir ne pourrait être qu’un simple retard, un état transitoire avant la réalisation effective de leur Plan Cool

Et puis le moment arrive, plus tôt que prévu.
Spoiler:


L’Empereur, toujours aussi taiseux et qui s’exprime via ses Compagnons. Il survole tout le monde, et même un individu tout-puissant comme le Sigillite pense et s’adresse à Lui avec les signes les plus évidents de servilité et de soumission. En Sa présence, contrevenir à la moindre de Ses directives s’avère physiquement impossible, même pour les plus grands (excepté Constantin, mais il est à part), et il faut à Sanguinius déployer une monumentale force morale pour adresser un simple "Non" à son père, ce qui foudroie Malcador sur place, qui estime la chose inimaginable.

Sur le Vengeful, face à l’ignominie et à la perfidie dont fait preuve Son fils, Il se met dans une royale colère, remballant enfin son rôle de Maître de l’Humanité pour endosser celui de Guerrier Vengeur.
Spoiler:


Petit point sympa pour le chauvin que je suis (:p), on apprend que l’Empereur s’est inspiré de cathédrales françaises pour faire construire la salle du Trône d’Or Cool

Sinon, la grandiloquence avec laquelle Il se prépare au combat, appuyée par un style laissant libre cours à l’emphase, était assez sympa à lire. On voit le convoi-parade amenant Ses armes à un train de sénateur, les primarques loyalistes estomaqués de le voir endosser à nouveau le rôle de guerrier et se lever pour aller au combat (sous le regard placide de l’inébranlable Valdor xD), etc. Balaise ^^

La préparation en vue de l’assaut téléporté sur le Vengeful Spirit est assez mythique également. Quatre compagnies sont rassemblées (≃400 mecs), avec la crème de la crème surhumaine : 1 compagnie Imperial Fists (Dorn et ses huscarls), 1 compagnie Blood Angels (Sanguinius et sa Garde Sanguinienne) et 2 compagnies Custodes (L’Empereur et ses Compagnons d’un côté, Valdor et 100 autres custodiens de l’autre).


Dorn, passé d’un placard à un autre. On le voit même pas effectuer sa sortie du Bastion de Bhab, merde, ils nous l'ont ellipsée ces cons… mecontent
Lors de l’assaut téléporté sur le Vengeful Spirit, on voit l’Empereur combattre, on voit Sanguinius combattre, on voit aussi Valdor combattre, et on voit Dorn… se promener dans un désert, sorte de prison psychique…
Il ne prend part à absolument aucun combat. Mais merde quoi ! Je songe de plus en plus sérieusement à un complot éditorial à son sujet.


Valdor, un physique et un mental marmoréens, faisant passer les primarques pour des lyriques hypersensibles Cool
Il est toujours armé de la lance psy de l’Empereur, qui lui apprend tout des ennemis qu’il terrasse avec, démons inclus.
Spoiler:


Les Custodes. Une profusion de personnages qui font long feu malheureusement.
Pas grand chose de mémorable en ce qui les concernent. On s’attarde un poil sur deux proconsuls Compagnons de l’Empereur, on revoit aussi les custodes en noir qui gardent les reliques du moyen-âge technologique et tels qu’ils ont été introduits dans le nouveau fluff, mais c’est tout.
Les custodiens sont même un peu tournés en ridicules.
Spoiler:

Alors oui ils en jettent, tout parés de gloire qu'ils sont lorsqu’ils se préparent à l’action d'abordage sur le Vengeful, l’auteur insistant bien sur leur puissance sensationnelle et leurs facultés incroyables. Mais leur contingent se retrouve bien vite à l’os une fois téléporté sur le vaisseau amiral d’Horus.

Autrement on les voit mouliner du démon à tout-va, ok mais ça le moindre SM sait faire. J’aurais aimé les voir se battre contre des SM, comme dans Le Premier Hérétique, histoire qu’on ressente bien leur supériorité sur les Astartes de base.

Petit point intéressant qui vient remettre les pendules à l’heure après la thèse du lion solitaire développée précédemment dans quelques bouquins. Ils communiquent bien en entre eux mais n’utilisent pas de vox, à la place ils ont un système technologique hyper perfectionné qui leur permet de communiquer par l’esprit. Lors de la relève, deux sentinelles peuvent aussi se transmettre tout un flot de données tactiques en appuyant brièvement leurs fronts l’un contre l’autre.


Vulkan. Magnus n’a pas réussi à détricoter son code génétique de Perpétuel finalement, mais ça on s’en doutait un peu.
Spoiler:


Sanguinius. Diminué et menacé par le destin, l’Empereur veut le protéger en lui interdisant de l’accompagner pour l’assaut du Vengeful, mais Il finit par se laisser persuader dans un dialogue plutôt sympa qui a trait aux vision de l’Ange et à leur interprétation.

Il a été sérieusement blessé, peut-être même mortellement, par Angron, qui pour rappel l’avait transpercé avec la Lame Noire. Il a une blessure empoisonnée par le Warp qui ne guérit pas. Ça + la fatigue de ses précédents combat, autant dire qu’il part avec un sacré handicap face à son frère sous stéroïdes Warp.


Du côté des Perpétuels, de Keeler, Sindermann et de Loken, Dieu que ça traîne…
Keeler guide des réfugiés…
Loken se bat un peu, se paume… Mais bon ce n’est pas sa faute. Terra sombre dans le Warp, l’espace et le temps partent en vrille, les dimensions s’interconnectent et des morceaux du Palais qui devraient normalement être distants de plusieurs dizaines ou centaines de kilomètres peuvent être atteints l’un l’autre en traversant une rue.

Sindermann et son acolyte fouillent dans la bibliothèque personnelle de l’Empereur à la recherche d’un élément qui pourrait les aider à combattre le Warp, les démons.
Je suis curieux de voir l’aboutissement de tout ça quand même, surtout quand on sait depuis l’Éveil de la Bête...
Spoiler:


De leur côté, les Perpétuels...
Spoiler:


Les Dark Angels sont toujours à l’Astronomican. RAS ou presque.
Spoiler:


Les White Scars sont eux toujours à la Porte aux Lions. Quasi statu quo, leur carte ayant déjà été jouée. Ils canardent le Vengeful mais impossible de le toucher vu que le machin est protégé par le Warp. Ils se font assaillir eux aussi, au sol et depuis l’espace, et sont sur le point de succomber.


Côté Blood Angels… bon ils ont suffisamment brillé dans le précédent bouquin sans qu’on ait besoin de s’appesantir trop sur eux ici. Après avoir mystérieusement disparus dans le livre précédent, Raldoron et Azkaellon viennent de nouveau poper à la figure du lecteur, ce qui est cool, pendant qu’Amit lui disparaît de l’histoire, ce qui est décevant. Rann surveille Zephon depuis qu’il a vu que le BA tuait ses ennemis au CaC d’une manière pas très catholique ^^


Roboute et le Lion. RAS.
Spoiler:

Pas de nouvelles de la flotte de Su-Kassen et du Phalanx par contre.


Horus. Il s’est jusque-là amoindri et enrobé de folie, trompant ses propres sens pour éviter d’avoir à dévoiler sa vraie nature hypertrophiée par le Chaos, de peur de voir l’Empereur rechigner à sauter dans son piège s’Il voyait que le gamin était trop puissant.
Du coup son esprit patauge dans le passé, il pense s’adresser à Mersadie, confond Argonis avec Maloghurst, d’autres seconds couteaux avec des membres du Mournival, etc.

Il est sur le point de devenir une nouvelle divinité du Warp, sur le modèle de la panthéonisation de Slaanesh pendant la Chute des eldars, le Siège de Terra correspondant ici à la Chute des humains.


Abaddon, presque crevé à Saturnine mais il revient pépouze quand même.
Plus personne ne lui obéit, les autres SoH sont tous en mode frénétiques depuis qu’ils se voient toucher au but final.
Spoiler:
Comme d’habitude, jugement exemplaire, rétablissement miracle, pressenti à de grandes choses (Horus allant même jusqu’à dire dans un flashback que son fils réalisera bien plus de choses que lui mdr), ne choppe même pas une petite suée en pourfendant des dizaines de SM, etc. Juste insupportable xD


Autres points mineurs sur les personnages :
- Au milieu du marasme final, on voit les futurs Hauts Seigneurs de Terra se dessiner, c’est assez cool.
- Pas encore de mort d’importance ! A part...
Spoiler:
Abnett se garde tout pour le final.
- J’aurais bien aimé avoir la nouvelle sur Garro avant quand même… Là il est fait mention du personnage, mais on ne sait pas le pourquoi du comment de la référence. Par contre, ça continue de dire que le Khan a banni Mortarion, alors que Garro est censé le rencontrer par la suite. Bizarre, à moins que je n’ai mal compris.


Aussi, j’ai trouvé qu’Abnett prenait pas mal "en otage" le Siège, en l’arrimant toujours plus à son Abnettverse. Pour le meilleur et pour le pire, je dis pas que c’est que du négatif mais j’ai trouvé qu’il y avait quand même beaucoup de références autocentrées, relatives à Légion (l’Alpha Legion encore pétée de chez pétée d’ailleurs...
Spoiler:
)
, aux nouvelles Le roi sombre / La Tour foudroyée, à l’Enuncia, à Pénitente.
Sur ce dernier point, c’est moi ou...
Spoiler:


Ce livre s’inscrit aussi dans les dernières productions d’Abnett, il est donc sujet à une profusion de références intello (avec par exemple une citation d’Albert Camus en élément-clef, il est en roue libre xD) et de péripéties de bibliothécaires qui là encore rappellent hautement Pénitente.

Et à travers les flashbacks d'Horus, l'auteur réinterprète à nouveau, à la sauce moderne, l'esprit de la Grande Croisade, plus humaniste que telle qu'elle nous était présentée à l'époque. Ce qu'il avait déjà commencé à faire dans la nouvelle Aberrant.


Sinon, particulièrement bien aimé le plaidoyer convainquant d’Abnett, qui explique, via l’Empereur, pourquoi les primarques ont été créés comme des êtres d’émotion. Qu'après avoir hésité sur la question, Il s'est refusé à en faire des généraux "machine", sans affect et purement dictés par la logique car ils se seraient alors révélés moins efficaces, devant cogiter à mort et hyper longtemps pour avoir une qualité de décision équivalente à celles qui sont parfois prises instinctivement/intuitivement et avec une grande vitesse d’exécution ; les émotions et les sensations faisant alors office de raccourcis de la pensée et constituant les meilleurs atouts de l'humanité pour atteindre puis conserver le statut d'espèce dominante de la galaxie. Très intéressant.


Sur l’aspect pratique de cette fin de siège, j’ai observé le même problème que dans Saturnine. C’est un peu ce que je disais au début de ma critique, le tableau d’ensemble est pas hyper clair, les confrontations et les mouvements (de troupes et de civils) sont ou hyper localisés ou très flous.

On a l’essentiel du temps de simples bribes d’action, des petites séquences sans commencement ni fin (un titan sans tête qui passe, un chevalier qui charge un gros démon, un Night Lord qui erre sur le champ de bataille, un Space Wolf qui se tient pour un dernier carré, etc.). Même si certaines sont vraiment bien, comme celle où de pauvres troupiers impériaux font face à une machine du Mechanicum Noir qui les débite en morceaux à l'aide d'un rayon laser. Une scène qui rappelle celle du fameux couloir dans le premier film Resident Evil. Extra Very Happy

Les péripéties, lorsqu’elles sont détaillées, mettent aux prises quelques centaines de SM au maximum, et on se demande parfois où sont passés les pavés de soldats humains, à peine abordés sous un bête angle comptable. On sent que cette fin de siège est quasi dédiée aux Astartes, et c’est vraiment dommage au vu de la qualité avec laquelle Abnett est capable de traiter de combattants humains.

Par contre, on retrouve de temps en temps l’Abnett d’autrefois, lors de quelques combats décrits simplement, plus prosaïquement et de manière plus longue que les courtes pastilles d’action qui parsèment ce récit.
On a là de l'engagement à l’ancienne, sans le tronçonnage narratif ni cette surcharge d’effets de style ni même cette surcouche intello qui imprègnent un peu trop la majorité des productions du Abnett d’aujourd’hui.

Ces combats rappellent même la simplicité efficace d’un Istvaan III, ceux que mènent Rann et ses Imperial Fists en défense du Sanctum, puis lorsqu’ils nettoient les bunkers notamment.
J’ai pris plaisir à lire ces passages.

Noté Bon quand même, parce que des qualités d’écriture indéniables, parce qu’un esprit de synthèse efficace, parce que pas dénué d'une touche d'épique (il y a qu'à voir le nombre de Cool que j'ai placés ci-dessus), parce qu’une structure narrative globalement convaincante, parce que belle harmonie entre les descriptions et les dialogues - contrairement au tome d’ADB qui était pas mal démuni en discussions -, parce que des dialogues plaisants en plus (le manque de respect dont fait preuve Fo envers l’Empereur, les primarques et les custodes est juste priceless), mais aussi, et surtout, parce que Malcador.





PetitPierre a écrit:ca promet ! Razz  6m le primarque... ca commence à faire.
Mais bon, on parle de gars qui joue au foot avec des rhino et OS des Chevaliers Imperiaux.
Tout est possible, ca ne fait que 2x la taille d'un terminator. What a Face

Oui mais ça la fout mal s'il est obligé de rentrer à quatre pattes dans son Warhawk Razz



Le Siège de Terra: La Fin et la Mort: Tome 1 de Dan Abnett 439568inquisitor3
Emperor

Emperor
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 4739

Revenir en haut Aller en bas

Le Siège de Terra: La Fin et la Mort: Tome 1 de Dan Abnett Empty Re: Le Siège de Terra: La Fin et la Mort: Tome 1 de Dan Abnett

Message par Crabouyator Lun 20 Mar 2023 - 11:22

Merci pour le retour j'ai réussi à me retenir d'ouvrir les spoils

- J’aurais bien aimé avoir la nouvelle sur Garro avant quand même… Là il est fait mention du personnage, mais on ne sait pas le pourquoi du comment de la référence. Par contre, ça continue de dire que le Khan a banni Mortarion, alors que Garro est censé le rencontrer par la suite. Bizarre, à moins que je n’ai mal compris.
Garro se situe entre Mortis et Le Faucon, encore un raté de la BL France. Surtout que ça a des incidences directement sur la psychologie de Mortarion dans le Faucon et fait sa transition de personnage entre primarque renégat et primarque chaotique


ironwar
Crabouyator

Crabouyator
Scout
Scout

Messages : 108
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Le Siège de Terra: La Fin et la Mort: Tome 1 de Dan Abnett Empty Re: Le Siège de Terra: La Fin et la Mort: Tome 1 de Dan Abnett

Message par - Talos - Lun 20 Mar 2023 - 13:24

@Emperor, un retour de haute voltige, comme on les aime Wink +1
Et dire qu'il me reste la moitié de l'HH à lire...


-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------



Mon récit en cours sur la VIIIème Légion :
Leviathan - Blog
Leviathan - Black Librarium
Mes reportages historiques, c'est par là : Ad Memoriam



"Mourez comme vous avez vécu, fils de la VIIIème Légion. Drapés de nuit." Konrad Curze.
"Vous êtes une race de proies, rien de plus, rien de moins." Asdrubael Vect.


Le Siège de Terra: La Fin et la Mort: Tome 1 de Dan Abnett Sml_ga10      
- Talos -

- Talos -
Maitre de chapitre
Maitre de chapitre

Messages : 2503
Age : 34
Localisation : Covenant of Blood

https://leviathan-a-night-lords-story.blogspot.com/2020/07/ave-d

Revenir en haut Aller en bas

Le Siège de Terra: La Fin et la Mort: Tome 1 de Dan Abnett Empty Re: Le Siège de Terra: La Fin et la Mort: Tome 1 de Dan Abnett

Message par Historiae Imperiales Titi Mer 29 Mar 2023 - 10:17

Mon +1 pour vos retours attendra que j'ai lu le livre mais je perçois qu'il y aura des choses à dire!
J'ai ENFIN reçu mon exemplaire, je n'en pouvais plus d'attendre... A peine ouvert, BIM : un Dramatis Personae de 7 pages!!! Au passage, qui est «Actae»? Je m'étais déjà posé la question lors de sa première apparition dans le Siège mais impossible de retrouver le moment de l'HH où elle avait été introduite...


J'étais là, le jour où Horus a tué l'Empereur...

Pour la liste de mes coups de cœur, mes coups de gueule et aussi mes coups de flemme, c'est ici que ça se passe !
Historiae Imperiales Titi

Historiae Imperiales Titi
Space Marine
Space Marine

Messages : 288

Revenir en haut Aller en bas

Le Siège de Terra: La Fin et la Mort: Tome 1 de Dan Abnett Empty Re: Le Siège de Terra: La Fin et la Mort: Tome 1 de Dan Abnett

Message par Brennus_Decimus Mer 29 Mar 2023 - 10:30

Jcpatiti a écrit:Mon +1 pour vos retours attendra que j'ai lu le livre  mais je perçois qu'il y aura des choses à dire!
J'ai ENFIN reçu mon exemplaire, je n'en pouvais plus d'attendre... A peine ouvert, BIM : un Dramatis Personae de 7 pages!!! Au passage, qui est «Actae»? Je m'étais déjà posé la question lors de sa première apparition dans le Siège mais impossible de retrouver le moment de l'HH où elle avait été introduite...

Je crois me souvenir qu'elle a été introduite dans Mortis

Spoiler:
Brennus_Decimus

Brennus_Decimus
Scout
Scout

Messages : 140
Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

Le Siège de Terra: La Fin et la Mort: Tome 1 de Dan Abnett Empty Re: Le Siège de Terra: La Fin et la Mort: Tome 1 de Dan Abnett

Message par Historiae Imperiales Titi Mer 29 Mar 2023 - 14:10

Brennus_Decimus a écrit:

Je crois me souvenir qu'elle a été introduite dans Mortis

Spoiler:

Sérieux ???

Spoiler:

Merci beaucoup en tout cas pour ta réponse rapide !!! Je retourne à ma lecture, bientôt une review les copains ! study


J'étais là, le jour où Horus a tué l'Empereur...

Pour la liste de mes coups de cœur, mes coups de gueule et aussi mes coups de flemme, c'est ici que ça se passe !
Historiae Imperiales Titi

Historiae Imperiales Titi
Space Marine
Space Marine

Messages : 288

Revenir en haut Aller en bas

Le Siège de Terra: La Fin et la Mort: Tome 1 de Dan Abnett Empty Re: Le Siège de Terra: La Fin et la Mort: Tome 1 de Dan Abnett

Message par Sha'Romnin Ven 31 Mar 2023 - 17:56

Noté Excellent. Beaucoup de choses déjà dites dont j'en pense pas moins. Quel drame que se soit l'un des derniers volumes.

Ce livre et son rythme ressemblent véritablement à un steack haché, avec pour le pire : Des chapitres très (très) court, purement illustratifs ou avec de l'action sans incidence. Je serai curieux de prendre connaissance du processus d'écriture, tout pété qu'il a dû être.

Mais le livre répond à mes attentes et mes questions de fond, car gentil-Abnett traite avec brio l'Empereur et le Plan, la superposition Temporalité/Warpité/Terraïté (Maïté), Malcador est au niveau de traitement qu'il aurait dû atteindre il y a longtemps, Horus réussi un retour correct et se dévoile enfin. À l'opposé, méchant-Abnett est un peu lourd avec ses autres personnages secondaires (Oll, John, Loken, Sindy etc). Valdor est mieux caractérisé ici qu'ailleurs, le trio Sanguidornovulkan est en retrait.


Concernant le reste, j'ai pris mon pied, enfin le livre Siege of Terra qu'il me fallait, dont j'avais besoin.
Sha'Romnin

Sha'Romnin
Space Marine
Space Marine

Messages : 231
Age : 38
Localisation : Brest, France

Revenir en haut Aller en bas

Le Siège de Terra: La Fin et la Mort: Tome 1 de Dan Abnett Empty Re: Le Siège de Terra: La Fin et la Mort: Tome 1 de Dan Abnett

Message par Historiae Imperiales Titi Dim 9 Avr 2023 - 19:36

Bonjour à tout le monde. L'ayant terminé aujourd'hui, voici ma critique de (l'avant ?) dernier livre du Siège de Terra.

Scénario et mise en scène : 3,5/5

Emperor ayant déjà beaucoup parlé de la trame narrative ci-dessus, je ne vais pas en faire un résumé global ou même détaillé. Je vous laisse jeter un oeil à la critique d'Emperor pour les détails sur le scénario. Je me contenterai de souligner certains points qui ont attiré mon attention.

Le livre est long (plus de de 550 pages) et assez décousu dans sa construction. L'auteur essaye de donner corps par son récit à la destructuration de l'espace et du temps sur Terra en cette fin de siège. Sur ce point l'objectif est tellement accompli que le livre s'en trouve assez peu digeste. En effet, il est découpé en de multiples chapitres dépassant rarement une dizaine de pages. Un bon tiers d'entre eux sont nommés "fragments" et consistent en diverses scènes de bataille sur 1 à 3 pages maximum. Comme l'a souligné Emperor, on passe ainsi de moments particulièrement épiques à des scènes sans grand intérêt.

Dans ce gloubi-boulga narratif, quatre trames narratives principales émergent :
- L'opposition entre l'Empereur et Horus et les personnages qui y sont directement mêlés ;
- La petite bande d'Oll et Grammaticus ;
- Loken, Sindermann et Keeler qui tentent de surnager ;
- Les Dark Angels et l'Astronomican.
D'autres trames secondaires sont également dispersées (Fo, Rann, Abaddon...) mais à nouveau je vous renvoie au résumé d'Emperor qui en a fait un retour exhaustif.

De manière assez surprenante pour un fan de Dan Abnett, je vais être plutôt critique ici. Je pense que le livre aurait gagné à alterner des chapitres vraiment consistants sur ces quatre trames principales, et à les entrecouper comme l'auteur le fait par ses "fragments". Au lieu de cela, il peut y a avoir parfois plusieurs dizaines de pages voire une centaine avant que l'on reprenne le fil d'une des trames principales. Pas très lisible et cela rend difficile de retenir précisément quoi que ce soit de la lecture. De plus cela est frustrant d'autant que Dan maîtrise bien les cliff hangers...


Style et écriture : 5/5

Heureusement la qualité d'écriture est toujours au rendez-vous ! Malgré des choix d'organisation discutables, la plume de Dan Abnett reste toujours aussi solide. Très peu d'auteurs de la Black Library ont atteint ce niveau de fluidité et cette capacité à créer de l'intensité notamment par les dialogues. Les personnages sont toujours aussi bien traités, mention spéciale comme l'a dit Emperor à Malcador (nous y reviendront).


Fluff : 3/5

Section assez pauvre à mon goût, même si deux éléments notables sont à souligner :
- Le personnage de Malcador, dont le traitement à la première personne du singulier renforce singulièrement l'épaisseur et l'émotion ressentie par le lecteur. A travers sa relation avec l'Empereur on en apprend beaucoup sur lui, sur Lui et sur le Grand Œuvre ;
- Les Custodes avec un élargissement de leurs fonctions et quelques précisions sur leur organisation, leur psyché et leurs méthodes de combat.

Sinon, je suis toujours aussi colère envers la BL de n'avoir inclus une carte que dans la version premium. Ainsi, comme dans Saturnine Dan se comporte comme un mec vous parlant d'une ville qu'il connaît par coeur mais dans laquelle vous n'avez jamais mis les pieds. Il égrène les noms de lieux dans le Palais pour trimballer ses personnages mais il semble le seul à posséder le guidage GPS. Désolé Dan, mais mon Tom Tom est en rade...


Appréciation personnelle : 4/5

Récapitulons. On tient ici une oeuvre fleuve, labyrinthique et parfois roborative. Les moments d'epicness ne sont pas aussi nombreux qu'on pouvait l'espérer et le dernier quart du roman a été pour moi particulièrement difficile.
Alors pourquoi 4/5 ? Tout simplement parce que le reste est vraiment à la hauteur de mes attentes. Abnett a certes abusé avec ses chouchous (les arcs narratifs des Perpétuels et de Loken/Sindermann sont vraiment trop étirés), mais le reste coche toutes les cases vis-à-vis de mes attentes. C'est long, mais sans pour autant que l'essentiel soit noyé. Et le décor est vraiment planté pour le bouquet final. Maintenant, le plus dur va être de patienter jusque là...


Note globale : 15,5/20

Noté Bon dans le sondage


J'étais là, le jour où Horus a tué l'Empereur...

Pour la liste de mes coups de cœur, mes coups de gueule et aussi mes coups de flemme, c'est ici que ça se passe !
Historiae Imperiales Titi

Historiae Imperiales Titi
Space Marine
Space Marine

Messages : 288

Revenir en haut Aller en bas

Le Siège de Terra: La Fin et la Mort: Tome 1 de Dan Abnett Empty Re: Le Siège de Terra: La Fin et la Mort: Tome 1 de Dan Abnett

Message par - Ghost of Arkio - Lun 22 Mai 2023 - 0:21

Je viens de le finir..
il a dû être aussi dur à écrire qu'il le devient ici à noter, surtout après 65 tomes... (le dernier sera le 66ème demon  EDIT: ha, 3 parties...)  

Comme une montagne dure à gravir (texte s'étouffant dans ses concepts au début), inégal, et tellement d'incohérences adoucies par ses scènes d'action made in Abnett,
qu'on a plaisir à dévaler la pente en accélérant dans la 2nd 1/2 du roman où l'action, les dialogues et les rebondissements dominent enfin le scénario.

Y a quand même des réf. (et pas seulement des auto-références à ses bouquins) qui ne sont pas à la portée du lecteur occasionnel de l'HH.. dommage cette manie du sous-entendu à géométrie variable, surtout quand il se permet ici des pages entières de "résumé des épisodes précédents"..  sarcastic  

Clairement pas le final que j'attendais niv fluff et mise en scène mais un scénario moins 'Gargant' que Saturnine et l'agréable retour de ses persos du tome 1 au 1er plan. Mais sans le frisson ni l'emphase du tome d'ADB.

Au moins les covers de Neils pour ce final confirment qu'Abnett ne va pas modifier les 2 combats finaux comme à son habitude de diva de la BL.. et pourtant j'ai envie de me tromper Smile  

J'espère pouvoir passer les détails au crible comme pour les tomes précédents.
- Ghost of Arkio -

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 11213

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

Le Siège de Terra: La Fin et la Mort: Tome 1 de Dan Abnett Empty Re: Le Siège de Terra: La Fin et la Mort: Tome 1 de Dan Abnett

Message par - Ghost of Arkio - Dim 14 Jan 2024 - 21:46

En ouvrant le tome 2 du dernier tome (...) je ne savais plus de quoi parlait le tome 1..  mecontent
Relu donc pendant les vacances et avec + d'indulgence, je me suis rappelé: pourquoi.

Spoiler:

Alors il était une fois en 2007,
la parution des deux 1ère novellas sur l'HH par McNeill et Abnett. (déjà à l'époque en éd. limitée à 1500$ exemplaires..)

17 ans plus tard, après 11 éditions du jeu de base, 64 romans, des centaines de novellas, de références cryptique dans le 40k, des tonnes de fanarts, fanfictions, cinématiques de jeux vidéo, courts métrages de fans enragés d'attendre que GW s'occupe de son lore, après des millions d'heures à rêver, interpréter et imaginer le détail de cet épisode mythique fondateur du lore de 40k, c'est enfin la fin tant espérée.

Abnett a été comme nous. Il a maintenant 57ans. Il a connu la V1, toutes les mutations de Game Workshop, il s'est fait cancel qq bouquins géniaux 'pas assez rentables', aurait sans doute voulu écrire cette fin il y a 10ans, mais il a survécu. Il a surtout écrit le tome 1 de l'HH et Black Library s'est (enfin) lassé de traire la vache au delà du concevable. Dan obtient logiquement le privilège de raconter 'SA' fin qui conclut aussi un part importante de sa carrière et du Hobby.
Mais n'est-il pas déjà trop tard? et que reste-t-il de nos attentes?

chaosagila


Cover :
Scène superbe et (presque!) dans le roman : la scène du levé de l'Empereur.
Malcador tient son bâton debout (p.204 sur un trône en bois devant papy) à gauche du trône; il atteint à peine les genoux de l'Empereur, tout en étant de la taille .. d'un custodes. La procession en cape rouge remontant l'escalier en désordre, ce sont les adeptes du Mechanicus armuriers (p.206) qui vont aider l'Empereur à se désengager du Trône et le revêtir de son armure (qu'il a déjà depuis la guerre dans le Souterraine mais bon, le bug est aussi dans le roman). L'artwork entier montre au moins une compagnie entière déployée partout au milieu des civils, potentiellement celle qui va accompagner Valdor et l'Empereur. Abnett mentionne aussi les bannières et les puits d'énergie fidèle au artwork de Neils, fidèle au fluff. Ouf!
Le rapport humain/custodes sur les plateformes est "réaliste". Abnett nous TGCM-explique tout dans le roman : ce halo arc-en-ciel qu'on voit sur la cover, c'est le pouvoir de l'Empereur qui transforme tout ce que l'on perçoit, écrasant de charisme magique technivaleux tout être vivant placé devant lui. C'était déjà suggéré dans le fil twitter de Neil qui a publié son Artwork, 5 mois avant la sortie officielle du roman.
- On ne distingue cependant aucun des primarques : Sanguinius et Dorn viennent juste de franchir la Voie Processionnelle (entrée de la salle du Trône) hors champ, et Vulkan est encore dans la Toile.  

Titre :
"La Fin et la Mort" fait référence à une carte du Tarot de l'Empereur appelée "Le Roi sombre". Ici, double clin d'œil : à la toute 1ère novella d'Abnett sur l'HH 'The Dark King' où Curze avait failli tuer Dorn = métaphore annonciatrice du duel final Horus/Empereur qui s'en réclament tous les 2 dans différents chapitres : comme dans une partie de wargame commencée au tome 1, "la fin et la mort" désigne une carte qui met litt. fin à la partie par l'annihilation de son adversaire.
Abnett revendique être le début et la fin de l'HH, l'Alpha Legio est sa legio préférée, et son 1er démon créé pour l'HH s'en réclame aussi :
Spoiler:


- Scénario et mise en scène = 3,5/5
1. Abnett utilise sa fin de l'HH pour mettre en scène la genèse des institutions de 40k réunies ici à l'état embryonnaire, de la futur Inquisition à l'ecclésiarchie en passant par des symboles plus anecdotiques comme le sceau de pureté, la chambre de l'astronomicon et la forteresse interdite, l'isolement paranoïaque des custodes.
2. Abnett décrit la fin du SoT comme celle d'un wargame : p.355 Le 'pilote' du trône d'or (papy ou Malcy) intervient de manière omnisciente sur des centaines de scènes et enjeux du siège, que ce soit dans les trames parallèles ou les "fragments" d'histoires sans suite soupoudrés entre les chapitres. Loken 'pope' dans le Palais en km/sec, Abaddon ressuscite + vite que le Khan, Horus traite ses sbires comme des PNJ, et de nombreux discours introspectifs (Malcy, Horus, Samus) font penser à des observateurs extérieurs d'une partie entre 2 super-joueurs (papy et Horus) ne partageant quasi jamais leurs choix avec leurs "pions"; et enfin, le jeu de Tarot symbolisant le destin tracé pour l'humanité par papy ressemble à un Deck de Magic, jusqu'à l'apparition de la nouvelle carte sortie de nulle part qui annonce l'ascension du "Roi Sombre" (aka l'échec du "Plan" de papy) et doit mettre fin à la partie/guerre pour l'1 ou l'autre camp.

Le début brise le rythme des tomes précédents litt. en petits morceaux..: des chapitres de qq pages sur des introspections, des flashbacks, des histoires décousues sans liens directs. La réalité est "fragmentée". Parfois le chapitre suivant reprend l'action exactement au même endroit que le précédent, parfois on trouve une séparation au milieu d'un chapitre de 3 pages. Le chaos c'est le TGCM d'Abnett, "lisiblement" soulagé de pouvoir enfin s'étaler partout tel un évadé fiscal qui n'a plus de compte à rendre à aucun auteur qui prendrait SA suite.

Mais ce récit déglingos m'a plus rappelé son Imperium Secundus. Dans Saturnine on avait encore le Abnett des années Gaunt à la Georges Lucas, le rythme battant, le mélange entre épic, humour et tragédie, le panel gourmand de perso traités à coup de répliques bien senties, dans toutes les couches de la société du 30k. Ici, on se heurte à la vitre : tous les évènements marquants du texte original de Bill King sont respectés religieusement, c.a.d. = trop : ca manque de surprises, d'audace, d'au moins un perso (attachant) qui meure, de real tragedy, de dialogues badass. Ca transpire le numéro de jonglage entre les milliers de notes et la sueur de pas oublier la moindre ba-balle; là où ADB s'était concentré sur qq persos et scènes mythiques attendues foutrement bien traités (car devenues trop rares?).
C'est simple: le gigantisme apocalyptique et mythologique du siège est ... en dessous du niveau de son Titanicus, de sa bataille de Calth, sa bataille d'Énothis, son final de Gaunt, etc. ...Hum, il faut aussi se rappeler sa défilade spectaculaire de Prospero (Prospero Burns) et son habitude de fins bâclées dans les Gaunt. Dan n'aime pas finir..

Les chapitres "Fragments" brisent le sentiment d'urgence, comme si le temps du SoT avait disparu.. TGCM! justification fluff d'Abnett à plusieurs reprises:
Spoiler:


- Style et écriture = 3,5/5
Ces scènes décousues les unes des autres s'accompagnent d'un changement à répétition de pronom narratif (Samus, Horus, Papy, Malcy), de styles d'écriture et de ton narratif (du épique, au grandiloquent, au philosophique, au boltporn, aux blagounettes..) avec des réf géographiques du Palais inconnues que personne ne cherche plus sur la carte du Sanctum visible que dans la collector$$ en arrêt maladie,
et comme d'habitude, ce tic qui m'énerve chez lui..!  Rolling Eyes
Spoiler:

On sent quand Abnett 'fait le job' (la trame DA, l'Empereur qui se lève du trône d'or, les intrigues de cour, Rann&Zephon The boltporners) quand il veut pas (pauvre Dorn! Neutral) et quand il se fait plaisir (sa communauté de l'anneau avec des humains et des SM convaincants, Fo et Amon avec des blagounettes et du suspens). Grammaticus est son Main Character, et les 2/3 de son Dramaticae personnae refont la tapisserie.

- Le style est souvent ampoulé. Il y a cette véritable invasion de "Messire!!", "Mon Roi!", "Sire!", "Votre Majestéyyy!", et c'est encore pire avec les DA "Votre Grâce!", "Votre Seigneurie!", "Excellence!" Rolling Eyes Abnett forceur de Shakespear? Charles III va-t-il l'anoblir..? les Français pensent à Jacquouille mais voudraient Napoléon. Le terme "Empereur" disparaît pendant les 3/4 du roman au profit d'un "Roi/Roi des siècles" dans une proportion inédite dans toute la série de l'HH et ne peut pas être un easter Egg pour Bill King, en tous cas pas un juste un effet de style tellement c'est martelé à tous les chapitres.

- Les références littéraires ont l'air pifées et manquent de profondeur, dommage !  
Spoiler:



- Intérêt fluff = 4/5
Qu'apprend-on de plus que dans la nouvelle de Bill King? Comment surtout les trames de l'HH (aka le Abnett multiverse) avancent vers leur conclusion?

Samus, le faux narrateur
Spoiler:


Malcador, auteur en burn out et Gandalf sous influence
Spoiler:



Amit et ses pleureuses sur le banc de touche
Spoiler:


Horus, bête et méchant
Spoiler:



Le Palais en miettes : la méga-teuf narrative
Spoiler:


Ecclésiarchie: Mr. Bricolage repousse les démons!
Spoiler:



Commissaires: avec Cornette
Spoiler:



Oll Persson, riri, fifi et loulou (et Alpharius)
Spoiler:



+ Les aventures de l'Homme invisible +
Spoiler:



Loken, le drone à sa mémère
Spoiler:



Rann et Zephon: the boltporners nettoient des tunnels vietcong
Spoiler:



Abaddon, aurait voulu être.. un ar-tiiiiiste!!!
Spoiler:



Argonis, caniche blindé persistant
Spoiler:



Keeler, paumée comme Brian, mais: "always look at the bright side of life" (avec télécommande)
Spoiler:



Sanguinius, downgrade et gros caprice
Spoiler:



Dorn! 4h de colle! (comment c'est trop abusé..)
Spoiler:



Vulkan, antivol nucléaire super vénère, mais refugees welcome
Spoiler:



Valdor, sale chouchou...  nah
Spoiler:



Fo, Amon, et Andromeda, le sketch des inconnus
Spoiler:



Corswain (sergent Garcia) et Cypher (señor Zorro)
Spoiler:



Sor Talgron, le méchant du club dorothée
Spoiler:


Typhus, mouche débonnaire
Spoiler:



Azkaellon termine sa psy: vive la teuf et papa se débrouillera
Spoiler:



Archamus, note de bas de page
Spoiler:



Narek, enfin libre, et toujours au mauvais endroit
Spoiler:


Sandrine et Revallion retournent à la cuisine !
Spoiler:


Sindermann et Mauer font du talky walky
Spoiler:


Duel final : le stade de France
Spoiler:


Roboutte et Johnson bloqués dans le périph
Spoiler:


Le Roi Sombre fait son show
Spoiler:



- Appréciation personnelle = 3/5
Comme à la fac quand on te dit qu'être synthétique est mieux noté qu'une grosse tartine exhaustive: c'est aussi vrai pour les romans.
Abnett respire certes après Saturnine, mais étale de longues descriptions et réflexions pas toujours essentielles, et dont la compréhension/lecture n'est pas franchement aidée par le découpage émietté de la narration et des chapitres. Ce choix se fait au dépend de persos/trames mis de côté ok (Dorn, Amit, Ingo Pech, les titans, le Mechanicum loyal) mais d'un rythme moins épique qui peine à faire ressentir ce moment mythologique, dont la force était justement sa seule évocation et l'échelle vertigineuse de ses affrontements/duels.
D'ailleurs, cette review fait très mise en abime, jocolor


- Note globale = 14/20
Encore 2 tomes pour se rattraper.


Oh, the pain in your eyes
My regrets have never known such sorrow
Oh, the shame that you hide
Resolutions are the same tomorrow...  

https://www.youtube.com/watch?v=e4abjaPD9R0
- Ghost of Arkio -

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 11213

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

Le Siège de Terra: La Fin et la Mort: Tome 1 de Dan Abnett Empty Re: Le Siège de Terra: La Fin et la Mort: Tome 1 de Dan Abnett

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum