Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-22%
Le deal à ne pas rater :
-200€ sur la TV LG 55NANO86 55″ NanoCell 100Hz (modèle 2020)
699.99 € 899.99 €
Voir le deal

Le Siège de Terra : Saturnine de Dan Abnett

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

VOTRE APPRÉCIATION GLOBALE DU ROMAN:

 Le Siège de Terra : Saturnine de Dan Abnett I_vote_lcap75% Le Siège de Terra : Saturnine de Dan Abnett I_vote_rcap 75% 
[ 6 ]
 Le Siège de Terra : Saturnine de Dan Abnett I_vote_lcap25% Le Siège de Terra : Saturnine de Dan Abnett I_vote_rcap 25% 
[ 2 ]
 Le Siège de Terra : Saturnine de Dan Abnett I_vote_lcap0% Le Siège de Terra : Saturnine de Dan Abnett I_vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 Le Siège de Terra : Saturnine de Dan Abnett I_vote_lcap0% Le Siège de Terra : Saturnine de Dan Abnett I_vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 Le Siège de Terra : Saturnine de Dan Abnett I_vote_lcap0% Le Siège de Terra : Saturnine de Dan Abnett I_vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 Le Siège de Terra : Saturnine de Dan Abnett I_vote_lcap0% Le Siège de Terra : Saturnine de Dan Abnett I_vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 8
 

 Le Siège de Terra : Saturnine de Dan Abnett Empty Le Siège de Terra : Saturnine de Dan Abnett

Message par Nico. le Ven 31 Juil 2020 - 14:14

Présentation:






==> Saturnine Premium

La horde du traître d'Horus Lupercal resserre son emprise de fer sur le palais de Terra, et un par un les murs et les bastions commencent à se déformer et à s'effondrer. Rogal Dorn, prétorien de Terra, redouble d'efforts pour tenir l'ennemi implacable à distance, mais ses forces sont largement en infériorité numérique et désespérément sous-armées. Dorn ne peut tout simplement pas tout défendre. Toute chance de survie nécessite désormais des sacrifices, mais quelles batailles ose-t-il perdre pour que d'autres puissent être gagnées ? Y a-t-il un coup tactique, un combat crucial, qui pourrait renverser la vapeur pour toujours et gagner la guerre directement ?

553 pages • Août 2020 • ISBN  9781780306230 • Illustration de Neil Roberts


 Le Siège de Terra : Saturnine de Dan Abnett 9466cb10

Artwork complet:

Spoiler:
 Le Siège de Terra : Saturnine de Dan Abnett Ep9hjq12


logo2


 Le Siège de Terra : Saturnine de Dan Abnett 846747844195bannirenicoor4GRAND
Nico.

Nico.
Admin
Admin

Messages : 9481
Age : 30
Localisation : Perugia

Revenir en haut Aller en bas

 Le Siège de Terra : Saturnine de Dan Abnett Empty Re: Le Siège de Terra : Saturnine de Dan Abnett

Message par Jcpatiti le Ven 28 Aoû 2020 - 13:25

Salut à tous,
Il semblerait que je sois le premier à faire un retour du dernier cru du Siège de Terra ? C'est parti pour une critique à chaud, garantie sans spoilers (je laisse à d'autres le soin d'un résumé plus détaillé) et sans doute très subjective Wink


Scénario et mise en scène : 5/5

Le récit débute là ou Gav Thorpe l'avait laissé dans le tome précédent. Le spatioport de la porte aux Lions est tombé, et l'ost renégat resserre son étreinte sur le Palais Impérial. Dans la partie de régicide grandeur nature qu'ils se livrent, Rogal Dorn et Perturabo se rendent coup pour coup et sont à l'affût de la moindre faille à exploiter.
Or, l'un et l'autre se rendent compte que les forces loyalistes, trop distendues, sont à la merci d'un coup de main. Alors que le rapport de force écrasant se renforce d'heure en heure en faveur des traîtres, la possibilité d'une frappe éclair, d'un coup de lance en plein cœur du Sanctum Imperialis, se dessine.
Mais où le coup doit-il être porté ? Sans spoiler davantage, Dorn va devoir se résoudre à des sacrifices pour tenter d'anticiper cette attaque et pourquoi pas la retourner contre l'ennemi. Tandis que Perturabo, contraint de jongler avec l'hubris des uns et des autres, y voit l'occasion de mettre à profit les talents divers des membres d'une alliance toujours plus fragile.
Le décor est planté...

Derrière cette partie d'échecs géante, où les primarques tiennent un rôle de premier plan, on retrouve une foule de personnages space marines et humains, certains bien connus et d'autres qui font leur première apparition.
C'est donc à travers les yeux d'une multitude d'acteurs que le récit se déroule, surtout du côté loyaliste mais aussi du côté des traîtres. On passe sans temps mort de situations stratégiques ou de vues d'ensemble vertigineuses, à des scènes d'action dantesques ou des dialogues écrits au cordeau. On a des rebondissements, des morts de personnages importants (dont au moins une dont on risque de reparler pas mal), des situations dramatiques, héroïques, poignantes, burlesques...
Bref, à travers cette narration XXL, le Siège prend vraiment toute son ampleur. Il était temps !


Style et écriture : 5/5

Vous allez penser que je surnote, mais vu le niveau des dernières parutions BL (y compris le tome 3 du Siège), j'avais de quoi être inquiet. Je n'espérais franchement plus un tel niveau d'écriture, d'autant que j'avais été déçu du dernier travail d'Abnett avec ses Fantômes...
Eh bien que nenni, Dan Abnett nous en met plein la vue ! Déjà, je tiens à souligner une traduction parfaite, comme souvent avec Julien Drouet. Ensuite, on retrouve dans ce tome tout ce qui fait le sel et la qualité des romans écrits par Abnett.

Sa plus grande qualité, à mes yeux, est sa capacité à faire vivre son récit à travers ses personnages, à nous permettre de nous identifier à eux, quels qu'ils soient. Il n'a pas son pareil pour leur donner vie, à commencer par les troufions de l'Armée Impériale (mention spéciale à Olly Piers, véritable capitaine Haddock). Mieux, sous la plume d'Abnett les renégats cessent enfin d'être de-grands-méchants-tout-vilains et unidimensionnels. Ils deviennent des antagonistes crédibles, avec leurs ambitions et leurs secrets, leurs certitudes et leurs doutes.

En un mot comme en cent, on a là un vrai récit, avec du relief, de l'émotion, du rythme... et même du suspense (si, si)! Le Siège de terra a aussi trouvé son âme, sous la plume de maître Abnett. Loué soit-il !


Intérêt fluff : 4/5

J'ai un peu de mal avec cette section et je m'en explique brièvement. A ce stade d'HH, après 54 tomes plus 4 tomes du Siège, l'essentiel est déjà connu. Il ne manque "que" le dénouement de l'ensemble des trames narratives tissées au fur et à mesure de la série (et c'est déjà pas mal!). Du coup, les auteurs se concentrent logiquement plus sur l'action et le déroulement des événements et moins sur des descriptions ou l'ajout de nouveaux éléments. Ce qui rend difficile l'appréciation d'une partie fluff.

Pour autant, Abnett nous donne encore des éléments nouveaux du fluff, que je rassemblerais en deux grands ensembles :

- D'un côté, tout ce qui correspond au Palais Impérial. On poursuit la découverte de cet ensemble proprement gigantesque. Ici, je vais être critique car j'ai souvent été perdu, faute d'un repère visuel. Il est dommage que l'on n'ait eu aucune carte, ni du Palais ni de l'une de ses zones, dans aucun des quatre tomes. Dans la série des Fantômes de Gaunt, on trouvait souvent une carte en début de livre qui permettait de mieux se repérer. Là, j'avoue avoir été souvent perdu, tant la liste des lieux et bâtiments est vertigineuse. Cela ne nuit heureusement pas à la lecture de l'ensemble, mais c'est un peu dommage.

- De l'autre côté, tout ce qui correspond à l'Empereur et aux Perpétuels. Depuis le début de l'HH, je me pose de nombreuses questions sur cet aspect, et j'ai été ravi de voir qu'Abnett y apportait des réponses, beaucoup plus claires que ce que j'aurais espéré. Bien sûr, elles ne plairont sans doute pas à tout le monde, mais cela a été une grande satisfaction d'en obtenir. Je fais le choix de ne rien détailler, pour ne pas gâcher le plaisir de la découverte.


Appréciation personnelle : 5/5

Pardonnez-moi cette expression triviale, mais putain j'ai pris mon pied ! Cela faisait quelque temps que je n'avais pas bouclé un roman en 24h, qui plus est un roman de 520 pages. Le genre de lecture où malgré la fatigue, malgré l'heure tardive, on est incapable de décrocher. J'ai retrouvé dans ce livre à la fois tout ce qui m'avait fait aimer l'HH et les ouvrages d'Abnett.

Alors oui, dans le feu de l'action, c'est peut-être un peu surnoté. Oui, après une relecture à froid on trouvera sans doute des incohérences, des manques, des longueurs. Oui, certains d'entre nous seront plus critiques que moi. Oui, la note totale et mon enthousiasme sont sans doute à relativiser vu la pauvreté de ce qui a précédé dans l'HH depuis une bonne vingtaine de tomes.
Mais je voulais partager avec vous cet enthousiasme qui m'a porté tout au long de la lecture. Et j'espère sincèrement que vous le ressentirez aussi ! En tout cas je suis curieux de lire d'autres retours pour en discuter.

Note globale : 19/20


merci de m'avoir lu !


J'étais là, le jour où Horus a tué l'Empereur...
Jcpatiti

Jcpatiti
Scout
Scout

Messages : 136

Revenir en haut Aller en bas

 Le Siège de Terra : Saturnine de Dan Abnett Empty Re: Le Siège de Terra : Saturnine de Dan Abnett

Message par Auberon le Ven 28 Aoû 2020 - 15:13

J'avoue que j'ai aussi beaucoup aimé ce livre. ça change des deux derniers auxquels j'ai eu plus de mal à me mettre dedans. Trois soirées m'ont permis de finir celui ci et ça fait longtemps que je n'avais pas fini 500 pages en trois soirs. C'est dire si je me suis plongé dedans.

Le récit ne fait pas complètement avancer la bataille de Terra dans le sens ou beaucoup de murs tiennent toujours et que l'ennemi avance de plus en plus. C'est un peu du statu quo si l'on peut dire. Quelques lignes lâchent, l'ennemi avance, recule, beaucoup de mort.
Et c'est sans doute là que le livre fait une vraie grosse avancée. Les morts. les morts connus.
Le nombre de personnages qui vivent leur dernier jour dans ce livre est pour le moins ahurissant quand on se retourne sur la soixantaine de bouquins déjà parus.

Certaines étaient attendues et plusieurs fois déjà, dans d'autres bouquins, je m'étais demandé quand ce personnage allait rendre son dernier souffle. Bah là, c'est chose faite.
D'autres morts par contre sont plus qu'inattendue, notamment une dont j'attendais une fin autre mais bon avec cette multitude de personnages amassés depuis soixante livres, c'est un peu logique au final qu'ils commencent à disparaitre.

Bref, j'ai beaucoup aimé ce livre, haletant malgré quelques petites longueurs. On sent la chape de plomb sur le Palais Impérial, l'intensité des combats.
J'ai beaucoup aimé aussi le rôle des historiens et notamment certaines histoires surtout quand on connait le sort de l'une d'elle.
Bref, un excellent livre. Vivement la suite.
Auberon

Auberon
Scout
Scout

Messages : 17
Age : 40
Localisation : Marseille en Beauvaisis, Oise, Picardie, France, Europe, Terra, Système de Sol, Segmentum Solar.

Revenir en haut Aller en bas

 Le Siège de Terra : Saturnine de Dan Abnett Empty Re: Le Siège de Terra : Saturnine de Dan Abnett

Message par - Talos - le Ven 28 Aoû 2020 - 15:14

+1 pour ton retour Jcpatiti, avec mention spéciale pour une rédaction soignée que l'on a plaisir à lire !

En tout cas ça donne envie ! Moi qui suis à la traîne, ce genre d'avis me donne envie de m'y remettre sérieusement. Je pense attendre que la tempête soit calmée, que le tome final soit sorti, pour me remettre à jour (question de temps personnel, et puis j'ai toujours attendu que les séries se terminent pour les terminer à mon tour, les livres n'échappent pas à la règle Wink  )


-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------



Mon récit en cours sur la VIIIème Légion :
Leviathan - Blog
Leviathan - Black Librarium
Mes reportages historiques, c'est par là : Ad Memoriam



"Mourez comme vous avez vécu, fils de la VIIIème Légion. Drapés de nuit." Konrad Curze.
"Vous êtes une race de proies, rien de plus, rien de moins." Asdrubael Vect.


 Le Siège de Terra : Saturnine de Dan Abnett Sml_ga10      
- Talos -

- Talos -
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 2192
Age : 31
Localisation : Covenant of Blood

https://leviathan-a-night-lords-story.blogspot.com/2020/07/ave-d

Revenir en haut Aller en bas

 Le Siège de Terra : Saturnine de Dan Abnett Empty Re: Le Siège de Terra : Saturnine de Dan Abnett

Message par Jcpatiti le Ven 28 Aoû 2020 - 16:06

- Talos - a écrit:+1 pour ton retour Jcpatiti, avec mention spéciale pour une rédaction soignée que l'on a plaisir à lire !

merci pour ton message Talos, venant d'un membre expérimenté du forum ça fait vraiment plaisir ! J'avais un peu de temps pour écrire une critique alors je me suis appliqué encore plus que d'habitude Smile

Ce Dan Abnett quand même, sacré écrivain !


J'étais là, le jour où Horus a tué l'Empereur...
Jcpatiti

Jcpatiti
Scout
Scout

Messages : 136

Revenir en haut Aller en bas

 Le Siège de Terra : Saturnine de Dan Abnett Empty Re: Le Siège de Terra : Saturnine de Dan Abnett

Message par Jcpatiti le Ven 28 Aoû 2020 - 16:11

Auberon a écrit:
Et c'est sans doute là que le livre fait une vraie grosse avancée. Les morts. les morts connus.
Le nombre de personnages qui vivent leur dernier jour dans ce livre est pour le moins ahurissant quand on se retourne sur la soixantaine de bouquins déjà parus.

Certaines étaient attendues et plusieurs fois déjà, dans d'autres bouquins, je m'étais demandé quand ce personnage allait rendre son dernier souffle. Bah là, c'est chose faite.
D'autres morts par contre sont plus qu'inattendue, notamment une dont j'attendais une fin autre mais bon avec cette multitude de personnages amassés depuis soixante livres, c'est un peu logique au final qu'ils commencent à disparaitre.

Je te rejoins à 100% là-dessus, alors que l'armor plot semblait invulnérable pour certains personnages, enfin ils trouvent la mort dans des situations vraisemblables, sans avoir besoin d'un twist invongru pour survivre.

Je passe en spoiler pour ma question :
Mort inattendue:
A quel personnage fais-tu allusion ? Pour ma part, c'est la mort de Kibre qui m'a le plus surpris, étant donné son rôle dans la Black Legion par la suite... Encore un twist à venir  Rolling Eyes


J'étais là, le jour où Horus a tué l'Empereur...
Jcpatiti

Jcpatiti
Scout
Scout

Messages : 136

Revenir en haut Aller en bas

 Le Siège de Terra : Saturnine de Dan Abnett Empty Re: Le Siège de Terra : Saturnine de Dan Abnett

Message par Auberon le Ven 28 Aoû 2020 - 17:51

Mort étrange:
Alors perso, c'est la mort de la soeur du silence Jenetia Krole qui m'a le plus étonnée. Je ne m'y attendais vraiment pas et surtout de cette façon, tuée par kharn comme si de rien n'était. Un chiffre de plus au compteur et s'en s'être rendu compte qu'il l'avait tué.

Tout le Mournival y est passé et pas mal d'Impériaux aussi mais bon, c'est plus du côté Chaos qu'ils ont pris cher.

Après, l'arrivée de Corswain à la fin est vraiment sympa en tout cas. Hâte de voir la suite.
Auberon

Auberon
Scout
Scout

Messages : 17
Age : 40
Localisation : Marseille en Beauvaisis, Oise, Picardie, France, Europe, Terra, Système de Sol, Segmentum Solar.

Revenir en haut Aller en bas

 Le Siège de Terra : Saturnine de Dan Abnett Empty Re: Le Siège de Terra : Saturnine de Dan Abnett

Message par Ivan le Fou le Mar 1 Sep 2020 - 8:34

Terminé tout juste hier soir et... oh boy! Oh boy que ça fait du bien de, enfin, lire un bon roman. Qui plus est avec pas, ou alors excessivement peu, de coquilles grammaticales/orthographiques/syntaxiques/etc...

Bref, il est un peu tôt pour écrire une review détaille, le temps me manque et comme tout a été dit, en ce qui me concerne, je ne souhaite pas faire de doublon.

Juste quelques petites remarques concernant certains personnages:

-J'ai vraiment aimé la façon dont Jenetia Krole a été dépeinte, et je me demande si Dan ne s'est pas un peu inspiré d'un meme tournant sur le net depuis un petit moment, à savoir: Komi-san.

-Enfin un roman où les "plot-armors" sont très peu, voir pas, présentes. Ce qui donne lieu à quelques moments de rétribution bien plaisants.

-Le duel entre
Spoiler:
Dorn et Fulgrim
m'a surpris. Enfin, pas tant le fait que ce soit entre ces deux personnages, mais plutôt la façon dont il s'est déroulé.
Spoiler:
Fulgrim laisse Dorn lui mettre une raclée puis s'en va. Ok? Ok...

-Le ton s'est beaucoup détendu entre humains, transhumains et Primarchs. Et même Custodiens. La façon très informelle dont ils s'adressent les uns aux autres est très intéressante et bien venue.


Your authority is not recognized in Fort Kickass.
Follow me on flickr.
Ivan le Fou

Ivan le Fou
Space Marine
Space Marine

Messages : 339
Age : 35
Localisation : Angers

https://www.flickr.com/photos/ivan-le-fou/

Revenir en haut Aller en bas

 Le Siège de Terra : Saturnine de Dan Abnett Empty Re: Le Siège de Terra : Saturnine de Dan Abnett

Message par L héritier du Hokuto le Mer 9 Sep 2020 - 13:09

ABNETT signe un chef d oeuvre . il arrive à relier l ancien et le nouveau fluf avec brio, tout en livrant des révélations monumentales , dommage que ce soit son dernier roman sur l hèrèsie !
noté excellent car y a pas de meilleur qualificatif
L héritier du Hokuto

L héritier du Hokuto
Scout
Scout

Messages : 14
Age : 38
Localisation : Quand le Nanto se trouble, le Hokuto apparait

Revenir en haut Aller en bas

 Le Siège de Terra : Saturnine de Dan Abnett Empty Re: Le Siège de Terra : Saturnine de Dan Abnett

Message par Nero le Mer 9 Sep 2020 - 21:06

Comment sais tu que c'est son dernier romans? je n'ai trouvé aucune source ou preuve mentionnant cet état de fait. Peux tu me la faire circuler? Si tel est le cas, à se demander qui va bien pouvoir conclure là où Dan avait si bien commencé et mérité de finir.


AVE DOMINUS NOX
Nero

Nero
Scout
Scout

Messages : 146
Localisation : Amas de Thramas

Revenir en haut Aller en bas

 Le Siège de Terra : Saturnine de Dan Abnett Empty Re: Le Siège de Terra : Saturnine de Dan Abnett

Message par Thibault ALC le Jeu 10 Sep 2020 - 16:06

L héritier du Hokuto a écrit:

Faux, il doit écrire 2 romans dans le SoT, c'est annoncé depuis le début Smile

Thibault ALC
Space Marine
Space Marine

Messages : 205

Revenir en haut Aller en bas

 Le Siège de Terra : Saturnine de Dan Abnett Empty Re: Le Siège de Terra : Saturnine de Dan Abnett

Message par Emperor le Mer 11 Nov 2020 - 18:49


Bon ce n'est pas la claque à laquelle je m'attendais, surtout au vu des critiques dithyrambiques du dessus, mais c'était une bonne lecture quand même. Noté Bon en ce qui me concerne.
J'ai un temps été tenté de le noter Moyen, surtout lorsque j'étais en plein dans ce que j'estime être un gros passage à vide en milieu de bouquin, mais ça va, Abnett se rattrape sur le final. Smile


Points positifs
- Gros livre, avec de la matière. Sieur Abnett a été généreux !

- Retour à l'ambiance old school de la trilogie d'amorçage de l'Hérésie \0/
Le retour des space marines moins "cliché", aux mentalités et aux dialogues moins concons, surtout du côté des renégats. Ces derniers ne se tirent plus la bourre à tout-va et en dépit du bon sens, c'est plus cool, ici le Chaos exacerbe beaucoup moins les faiblesses de caractère des primarques et autres persos, ce qui entraîne un certain retour en grâce de certains gugusses, comme Abaddon, ici moins arrogant et faisant preuve de plus d'humilité face aux primarques. Du coup la campagne militaire gagne aussi en crédibilité.

- C'est évidemment la spécialité d'Abnett : un très bon traitement des personnages humains (cet arc Olly Piers dediou I love you ), avec son lot d'humour de tranché, d'idées sociétales en rapport avec notre actualité (théorie du complot, résilience morale de la société,...) et de tournures de phrase savoureuses. En avant le tercio, hooo !

- Du fluff assez majeur, notamment sur l'Empereur, les Perpétuels, la création des primarques, la légende d'Ollanius Pius, et... l'Inquisition en devenir.
Et avec quand même un certain talent pour harmoniser le vieux fluff avec l'ancien.

- Des morts importants, enfin. Ça tombe comme à Gravelotte ! Abnett a même le culot de nous montrer des morts "connes" de persos relativement importants, ce qui est très bien et vient un peu casser ce satané poncif de la destinée héroïque pour les persos importants. J'ai bien aimé les touches d'humour noir pour certaines de ces morts :p

- De nouveaux persos intéressants, comme ce prisonnier scientifique vieux de milliers d'années et qui a faillit tuer Horus par le passé. Ou ce prototype de SM qui va accompagner Grammaticus. Ça ouvre de nouvelles pistes intéressantes.

- Des scènes top, comme cette embuscade dans les caves servie par une narration qui retranscrit parfaitement bien la dynamique militaire et le stress de ne pas se planter et de faire vite et bien. Impeccable.

- Dorn et Sigismund qui font le ménage sur les remparts. Cool

- La psy-religiosité de certains SM et ses effets concrets : la lame de Garro en mode Excalibur ^^, l'éveil de Loken,... Tournures intéressantes !

- Style d'écriture impeccable. Traduction solide mais avec quand même un peu plus de coquilles que d'habitude j'ai trouvé.

- Le "final" n'est pas bâclé, à souligner pour du Abnett. Et je ne pensais pas que ce qui se passe à la toute fin allait intervenir aussi tôt, alors qu'il reste encore 4 livres. Quelle surprise ! C'est très intéressant, la suite risque de prendre une tournure encore plus complexe ou en tout cas beaucoup moins évasive que ce qu'en disait le vieux fluff. Hâte de voir ça.




Points négatifs
- Pas de titans (ou si peu). Étonnant à cette étape du siège et surtout venant de l'auteur du très bon Titanicus. Amère déception.

- Traitement bof de certains personnages, comme le Sigilitte en vieil impotent qui fait du rien, Euphrati et Tauromachian mis au placard, Valdor "à la cool",...

- Certains problèmes de continuité qui ne sont pas sans rappeler les errements de la dernière trilogie Star Wars. Abnett déconstruit ou met de côté pas mal de choses mises en place par les autres auteurs : Sindermann qui remballe sa foi dans sa musette, Loken qui revient en mode Luna Wolves, les titans qui ne sont visiblement plus un problème, les gros changements de comportement pour certains persos ayant été présentés différemment dans les tomes précédents. Aussi :
Quid de l’infiltré de l'Alpha Legion et du soldat qui le traque ?
Quid des régiments de la garde Impériale qui commencent à trahir à la fin du précédent livre ??
Pourquoi Abnett modifie-t-il le fluff concernant la création des primarques & légions ? Ici il a remplacé la science génétique des sélénites par autre chose...
Pourquoi on ne voit plus les Parias maintenant ??
Et puis :
Spoiler:
En effet, pourquoi Kibre se fait tuer alors qu'on le voit dans la trilogie Black Legion d'ADB ? scratch

- Une volonté de revenir à certaines choses mises en place dans la trilogie de départ qui fait un peu forcée par moments... Le grand nombre de pages réservé aux nouveaux "commémorateurs" par exemple. Rolling Eyes

- GROS POINT NOIR => Un tableau d'ensemble pas bien représenté. Abnett est très bon pour décrire des situations tactiques, mais moins pour traiter de manœuvres à très grande échelle. Celles-ci restent très flou, les ennemis sont constamment dans le brouillard de guerre et les actions d'envergure ne sont abordées que sous un bête angle comptable au sein du Grand Strategium. Abnett a choisi la facilité.
Par contre on voit beaucoup de péripéties mettant aux prises quelques dizaines ou centaines de mecs : le Khan charge avec 300 motojets, Dorn vient en renfort du Mur d'Eternité avec 200 SM, Le Khan n'a que 3 mecs du Librarius, le spatioport du Mur d'Eternité (l'un des 4 points névralgiques du Palais) est tenu par... 9 000 mecs, soldats humains compris. MDR. J'en attendais au moins 9 millions quoi, un truc qui soit un minimum cohérent avec la démesure du théâtre d'opérations quoi. Et aussi, Dorn "ne peut tenir que 3 points névralgiques sur 4 par manque de ressources", alors qu'il n'a détaché que 700 SM pour tenir l'un de ces points. Mais WTF.
J'ai pas eu la sensation d'assister au Siège de Terra là, mais plutôt au siège de Dunkerque xD
Ça fait pitié sérieux, on est censé parler de centaines de milliers de space marines et de centaines de millions de troupes, et le mec ne nous sert que des micro engagements. C'est même affligeant de voir à quel point les troufions humains sont en sous-nombre ; à lire Abnett il y a plus de SM que de soldats de base. Il a vraiment chié dans la colle là.
Malgré tous les bons points de l'histoire, ça m'a vraiment gâché le truc. Le côté épique en prend clairement une claque.

- Des facilités scénaristiques : le coup des problèmes vox utilisé à tire-larigot, l'échappée d'Abaddon qui se fait à un poil de cul,...

- Des incohérences militaires, comme ces très hauts gradés qui partent au carton en solitaire : Camba Diaz, Krole,... Véritable affront au sens commun ^^

- Revoir les basiques. Abnett semble par exemple avoir tout oublié de l'invulnérabilité relative de l'armure Dreadnought.... Ici les Terminator se font mettre la misère par des SM tactiques en légère supériorité numérique. Ils se font un peu trop facilement exploser, percer ou trancher en deux à mon goût. Rolling Eyes

- Une inversion de la hiérarchie dans les dialogues. Les humains sont souvent en position de force lorsqu'ils s'adressent à des SM, et il en va de même des commandants SM lorsqu'ils s'adressent à des Primarques. Je n'ai pas adhéré plus que ça, je dirais même que ça décrédibilise l'Institution xD



 Le Siège de Terra : Saturnine de Dan Abnett 439568inquisitor3
Emperor

Emperor
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 4526

Revenir en haut Aller en bas

 Le Siège de Terra : Saturnine de Dan Abnett Empty Re: Le Siège de Terra : Saturnine de Dan Abnett

Message par - Talos - le Mer 11 Nov 2020 - 19:13

+1 pour ce retour Emperor, faut vraiment que je me mette à rattraper mon retard...


-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------



Mon récit en cours sur la VIIIème Légion :
Leviathan - Blog
Leviathan - Black Librarium
Mes reportages historiques, c'est par là : Ad Memoriam



"Mourez comme vous avez vécu, fils de la VIIIème Légion. Drapés de nuit." Konrad Curze.
"Vous êtes une race de proies, rien de plus, rien de moins." Asdrubael Vect.


 Le Siège de Terra : Saturnine de Dan Abnett Sml_ga10      
- Talos -

- Talos -
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 2192
Age : 31
Localisation : Covenant of Blood

https://leviathan-a-night-lords-story.blogspot.com/2020/07/ave-d

Revenir en haut Aller en bas

 Le Siège de Terra : Saturnine de Dan Abnett Empty Re: Le Siège de Terra : Saturnine de Dan Abnett

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum