Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-25%
Le deal à ne pas rater :
-30€ KIDKRAFT – Maison de poupées Kayla en bois + 11 pièces à ...
104.99 € 139.99 €
Voir le deal

Le Siège de Terra : Mortis de John French

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

VOTRE APPRÉCIATION GLOBALE DU ROMAN:

Le Siège de Terra : Mortis de John French - Page 2 I_vote_lcap38%Le Siège de Terra : Mortis de John French - Page 2 I_vote_rcap 38% 
[ 3 ]
Le Siège de Terra : Mortis de John French - Page 2 I_vote_lcap0%Le Siège de Terra : Mortis de John French - Page 2 I_vote_rcap 0% 
[ 0 ]
Le Siège de Terra : Mortis de John French - Page 2 I_vote_lcap25%Le Siège de Terra : Mortis de John French - Page 2 I_vote_rcap 25% 
[ 2 ]
Le Siège de Terra : Mortis de John French - Page 2 I_vote_lcap37%Le Siège de Terra : Mortis de John French - Page 2 I_vote_rcap 37% 
[ 3 ]
Le Siège de Terra : Mortis de John French - Page 2 I_vote_lcap0%Le Siège de Terra : Mortis de John French - Page 2 I_vote_rcap 0% 
[ 0 ]
Le Siège de Terra : Mortis de John French - Page 2 I_vote_lcap0%Le Siège de Terra : Mortis de John French - Page 2 I_vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 8
 
 

Le Siège de Terra : Mortis de John French - Page 2 Empty Re: Le Siège de Terra : Mortis de John French

Message par Jotabe Jeu 8 Juil 2021 - 7:18

Je n'ai pas encore commencé le Siège de Terra, je finis l'HH (Dague enfouie en cours), à lire vos retours j'ai hâte de m'y mettre, c'est dur de vous lire et de résister au spoil!

Jotabe
Scout
Scout

Messages : 69
Age : 33
Localisation : Mondes de Sabbat / région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas

Le Siège de Terra : Mortis de John French - Page 2 Empty Re: Le Siège de Terra : Mortis de John French

Message par - Ghost of Arkio - Jeu 8 Juil 2021 - 10:34

Perso, je lisais les intro et les conclusions,
parfois les spoilers mais parce que j'ai une mémoire de poisson rouge. Wink
- Ghost of Arkio -

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 11132

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

Le Siège de Terra : Mortis de John French - Page 2 Empty Re: Le Siège de Terra : Mortis de John French

Message par Jotabe Jeu 8 Juil 2021 - 12:20

Je lis aussi en diagonale, c'est intéressant d'avoir les différents points de vue et ça donne envie d'y être.
La prochaine étape sera que je me motive bien pour écrire un retour moi aussi. peut-être pas aussi poussée que ce que vous avez l'habitude de mettre et lire, mais je peux commencer quand même

Jotabe
Scout
Scout

Messages : 69
Age : 33
Localisation : Mondes de Sabbat / région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas

Le Siège de Terra : Mortis de John French - Page 2 Empty Re: Le Siège de Terra : Mortis de John French

Message par Zekka Ven 13 Aoû 2021 - 17:02

Bon.... on va essayer de débattre un peu....mais bon dieu que ce roman a fait parler apparemment, doux Mephet'ran (doux Jésus mais pour Nécron)
Nico. a écrit:Corswain,
Spoiler:
Spoiler:

Sinderman/Andromeda-17/Mauer

Spoiler:
Spoiler:

Spoiler:

Ollanius Persson et les gens avec lui depuis Calth

Spoiler:
Spoiler:

Spoiler:

Et la Légio Mortis dans tout ça me direz vous ? C'est justement ce qui a fait râler bon nombre de fans anglophones: ils s'attendaient à un livre de gros affrontements de titans et une Légio Mortis qui défonce tout. Sauf qu'elle ne commence à se battre que dans le dernier quart du livre et qu'il n'y a, finalement, que "peu" de combats de Chevaliers/Titans. Et il n'y a presque rien de fluff sur Mortis, on n'a même jamais de passage de leur point de vue, un comble pour un livre portant leur nom.
Spoiler:
Spoiler:


Oll est le premier perpétuel, il était allié à l'Empereur. C'était son "warmaster"...

Spoiler:
Spoiler:

Du fluff sur l'Ordo Sinister, ils ne répondent qu'à l'Empereur et ce dernier décide enfin de les envoyer sous le commandement de Dorn.
Spoiler:
Spoiler:

Nous avons l'origine de l'Enuncia et des cognitae. Oui oui, les mêmes que dans les livres d'Abnett sur l'Inquisition de 40K. On apprendre qu'ils en veulent depuis tout ce temps à l'Empereur parce qu'il les a rasé quand ils voulaient "élever" l'espèce humaine en la formant.
Ben c'est aussi et surtout, selon moi, un sacré clin d'oeil au mythe de la Tour de Babel et son "langage universel" qui ne serait autre que l'Enuncia...vu la puissance du truc, je comprends mieux pourquoi Dieu l'a brisée et a divisé les peuples x'D

Ah, le vaisseau de l'Empereur est utilisé comme diversion pour faire entrer les DA sur Terra. Comment ? En fonçant sur les lignes ennemis et en le faisant péter. Ciao le beau carrosse de papa. Very Happy
Oui bon, perso, j'étais déjà surpris qu'il soit toujours là le machin, mais ce qui m'a le plus étonné, c'est que les Custos acceptent aussi facilement de l'envoyer au massacre. Parce que bon, ils doivent tout faire pour protéger l'Empereur, ok, mais justement, un tel vaisseau ,visiblement, aurait fait un très bon ajout à l'offensive du Phalanx en cas d'extraction de l'Empereur..mais non, à la place, envoyons le à la mort pour déposer 10k Dark Angels...mouais ^^'

Perso, je ne l'ai pas trouvé transcendental, mais pas dégueu non plus, donc je mettrais un bon petit 14-15 quand même
Zekka

Zekka
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1343
Age : 30
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

Le Siège de Terra : Mortis de John French - Page 2 Empty Re: Le Siège de Terra : Mortis de John French

Message par Emperor Mer 29 Sep 2021 - 15:13


Lecture incroyablement fastidieuse, même si on peut pas dire que ça soit une première avec French.

J’avais déjà vécu ça avec Ahriman, qui d’ailleurs est la seule série Warhammer que j’ai laissé tomber en cours de route (après le tome 1) tellement c’était chiant. Et pourtant je sais me faire force, j’ai même réussi à me coltiner tous les Éveil de la Bête, pour dire…

Point positif quand même : on n’atteint pas non plus ici la débilité scénaristique d’un Esclaves des Ténèbres, ça se tient, au moins grosso modo, mais ça m’a pas empêché de m’ennuyer comme un rat mort.

Les descriptions à rallonge me sont vite devenues insupportables, et le récit est sans arrêt pollué par une sorte d’excès verbeux exagérément centré sur le thème des sensations (souffrance, peur, agressivité & cie, magnifiées par le Warp).
Ces digressions sensorielles reviennent quelque soit le bonhomme, quelque soit la sous-intrigue, jusqu’à plus soif, en venant hacher le déroulé des événements. Un truc qui ne devrait prendre qu’un paragraphe en prend cinq, ça n’avance pas.
En plus ça y va sans complexes sur les répétitions. Ah on en bouffe du "un pas souffreteux après l’autre", de ce "souffle onirique sur la nuque", de ces coups d’athamé dans la trame de la réalité. C’est pas comme si on avait déjà eu moult voyages à la sauce Sliders dans de nombreux bouquins et nouvelles. Consternant.

Le tout est en plus desservi par un style grandiloquent, voire bouffi, et un découpage des sous-chapitres calamiteux car beaucoup trop fréquent à mon goût. On passe sans arrêt d’un protagoniste à un autre, en un yo-yo éprouvant, c’est décousu.
Là où ça fonctionnait plutôt bien dans La Guerre Solaire, avec un switch régulier de perspective qui mettait bien en scène la complexité du théâtre de Sol, ici ça ne le fait pas, l’effet de dynamisme n’y est pas.

Mais tout ça aurait largement pu être atténué si l’auteur avait fait avancer un peu les choses, traité un peu plus de situations d’importance, et même soyons fous, de trucs intéressants. Après tout, après celui-là il ne reste plus que 4 bouquins si l’on inclue un probable deuxième recueil. Et avec tout ce qu’il reste encore à rapporter, il s’agirait peut-être d’accélérer, non ?

Hé bien non, on se traîne à mort, on est une bonne partie du temps dans du cheminement christique ou de la quête d’accomplissement bête et méchante, et sans débouchés dignes de ce nom ! Ce livre est pour une bonne part un énorme palindrome du vide. Et ce n’est même pas une question de manque de titans, de toute façon je n’étais pas chaud pour un compartimentage thématique du siège.

A cet état d’avancement du siège, pourquoi s’attarder encore autant sur du superflu ? Je vois bien l’espèce de truc contemplatif qu’a essayé de nous faire French, mais tout ça on l’a déjà eu. Que ce soit sur l'aspect humain de la guerre, l’émergence de la foi impériale, la peur face aux bêtes et aux damnés, l’esprit de la Solaria, les références multiples à la mythologie grecque (tiens c’était aussi un pote à Hector maintenant Oll  Rolling Eyes) ou les petites balades dans les couloirs du temps. Il s’agirait maintenant sur ces sujets et bien d’autres d’aller un peu plus loin, de passer un cap voire de commencer à faire aboutir des choses, et pas ressasser de manière aussi étriquée les mêmes ébauches de thèmes.

Et de revoir un peu les priorités. Ici, une péripétie tertiaire de sous-fifre a droit à des pages et des pages alors qu’un truc majeur comme le départ des Iron Warriors est expédié en quelques paragraphes.

Pareil pour le franchissement de l’enceinte du Palais. La Mortis là, dont on fait tout un foin, à la fin elle est juste toute bête au pied d’un rempart inexpugnable qui fait 25 fois la hauteur de leurs plus grosses machines et est aussi profond que haut, qu’elle a passé tout un bouquin à atteindre. Oui, et ? Pourquoi s’arrêter là ? Pour la symbolique du coup de klaxon revendicatif de Dies Iræ ? Comme Angron devant les murs précédemment ? On est censés imaginer la suite ? Je n’ai pas vu comme d’autres le moment où le rempart est censé péter. Dorn a fait fermer les centrales à plasma qui auraient pu fragiliser le bousin. Mais où donc French veut-il en venir ??


Je ne sais pas si cette retenue est à mettre sur le dos d’une quelconque timidité ou pudeur de l’auteur ou si ça a été commandité par la BL afin de laisser aux vieux briscards le loisir de traiter des vrais sujets, mais quand je lis des trucs comme ça je me dis qu’il ne faut pas s’étonner ensuite de voir Abnett rusher et enchaîner les morts notoires dans ses bouquins. Wink

Enfin, les morts… quand ils ne sont pas ressuscités en catastrophe. Coucou Shiban Khan ramené en mode palliatif après que les auteurs se sont rendu compte qu’ils n’avaient plus de White Scars de renom en magasin pour le prochain tome centré sur cette légion.


Côté titans, c’est déjà mieux. Quantitativement j’en demandais pas plus en fait, même si je m’attendais à autre chose. Le conflit entre legios est correct, l’absence du point de vue de l’ennemi n’est pas rédhibitoire en soit, les particularités des frelons d’Ignatum sont bien mises en avant (notamment la coordination) et l’auteur fait même l’effort de prendre en compte la logistique et le MCO (maintien en condition opérationnelle) en faisant soutenir l’effort de guerre titanique depuis les chambres de la muraille, vers lesquelles les titans loyalistes font des aller-retours pour se ravitailler et procéder à des réparations de fortune, c’est très bien.

Bon, les archétypes de perso font parfois soupirer (Caradoc…), le déroulé des événements a ses côtés ridicules (aucun temps de latence entre les tirs d’artillerie du palais et leur point de chute 150 km plus loin, w’okay), et ça manque un peu d’épique aussi :

Il y a des classe Emperor de partout et pourtant aucun duel digne de ce nom. Je voyais déjà les Imperator enquiller les Warhounds comme des pains au lait, mais même pas. L’Ordo Sinister (4 clampins balancés à la one again en tête du dispositif Rolling Eyes) fait un peu pschiit aussi. Vous vous souvenez du niveau d’epicness qu’avait réussi à distiller ADB avec cette unique machine psy dans Master of Mankind ? Et ben on en est très loin.

Et puis le Dies Iræ qui sans prendre aucune mesure de préservation essuie sans sourciller des tétratonnes et des térawatts de projectiles de classe spatial en provenance du Palais et des autres titans, avant de patauger tranquillou dans les munitions vortex, tout simplement. On parle bien du même qui se fera avoir de manière tout à fait conventionnelle par quelques pécores sur Hydra Cordatus ? Smile

Autrement, j’ai été assez surpris de constater que deux des intrigues amorcées par Abnett dans Saturnine sont en fait contraires à l’interprétation que je m’en étais faite :

Olly Piers n’est pas un Oll Persson qui serait arrivé trop tôt sur Terra. Je voyais dans sa défense de l’étendard de l’Empereur face à Angron un teasing symbolique de la vraie interposition qui s’annonce, mais en fait non, ce sont juste deux quasi homonymes qui auront (dans l’esprit) un rôle similaire. Étrange.

Les Dark Angels qui arrivent dans le système à la fin du tome précédent ne sont qu’un contingent limité. Ce n’est donc pas l’arrivée de la légion, qui aurait précipité les événements.

Puisque j’y suis, leur action unilatérale visant à reprendre l’Astronomican pour guider les légions loyalistes convergentes à bon port n’est pas dénuée d’intérêt. Mais dans ce cas, ça veut dire que ce stratège de génie qu’est Dorn aurait oublié ce léger détail ? Alors que tout son plan repose sur l’arrivée des Ultra et des DA justement ? LOL

Pas convaincu non plus par l’introduction d’un énième élément perturbateur en la personne du :
Spoiler:
même si j’en perçois la saveur et les implications.

Va quand même falloir gérer tout ce bordel après, ça risque d’être dur de ne pas bâcler des trucs. Car ça commence à faire beaucoup là, entre le perpétuel Basilio Fo, la sélennite en roue libre qui introduit de l’aléatoire dans le conflit (du chaos ?), Keeler et la foi impériale, Sindermann qui se construit son ébauche d’Inquisition en agrégeant la toute nouvelle police secrète du Palais à son ordre des Interrogateurs, "Alpharius" et Actae qui se superposent eux-mêmes à Oll, Katt la psyker qui n’est pas ce qu’elle paraît être apparemment (...), John, Erda et à un prototype de SM au patrimoine génétique de l’Empereur.
Surtout qu’on n’est pas plus avancé qu’avant sur les motivations de chacun. Même Oll et John, maintenant regroupés, n’ont toujours aucun but précis. Les joies narratives de l’ambivalence ont leur limite.

Ce que je retiens, en bon comme en mauvais :

Spoiler:


Au final, un tome poussif, long de chez long mais qui commet l’exploit d’aboutir quasiment à un statut quo sur la totalité de ses intrigues. En plus j’en ressors même plus embrouillé qu’à l’entrée, avec tous ces protagonistes entremêlés qui se veulent importants mais dont les intentions sont toutes floues.
Le rythme de la narration est trop haché et l’histoire recèle beaucoup trop de circonvolutions pour que je puisse l’apprécier.

Notamment Shiban Khan qui fait du rien sur des pages et des pages dans une ambiance post-apo quasiment vide de tout ennemi. On croirait pas qu’il y a la plus grande invasion planétaire de l’histoire de l’Humanité en cours.
Ou encore Oll et sa compagnie qui continuent leur trajet interminable, la mort soi disant aux trousses.

La partie avec les titans est déjà un peu mieux, mais même là je n’ai pas tout à fait eu ma dose de guerre conventionnelle.
En particulier du côté de la piétaille, on ne ressent pas du tout l’ampleur des combats. On suit à chaque fois des effectifs de la taille d’un peloton dans l’intrigue de Katsuhiro... Les GI doivent pourtant pulluler sur les murs. Idem pour les SM, on parle de quelques centaines répartis sur des dizaines de kilomètres de chemin de ronde.

Je ne comprends pas. Le siège décrit dans la Dévastation de Baal d'Haley était 100 fois plus épique que tout ce qu'ils nous ont pu nous sortir jusque-là. Et pourtant ça ne concernait "qu'un" regroupement des chapitres descendants des BA, 20 ou 30 000 space marines. Mais on avait droit à des escadrons de dreadnoughts reconvertis en presse-purée tyranide, à une compagnie de la mort de la taille d'un chapitre, à un Dante qui piquait en jetpack du sommet de la spire pour combler une brèche dans les défenses, one-shotant un carnifex à la hache énergétique au passage. Les trucs de ce genre devraient être légion là bordel. Les auteurs sont juste en train de passer à côté alors que c'est le point d'orgue de la série, ça me dépasse.

Bref, du French comme je ne l’aime pas, aux descriptions interminables et pompeuses, et pourtant on peut pas dire que j’ai une allergie de principe envers cet auteur. J’avais trouvé sa Guerre Solaire plutôt correcte notamment.

Heureusement il y a quelques scènes cool et de petites révélations fluff sympathiques, et le peu qu’on voit des primarques est plutôt bien écrit et pas déconnant. Mais tout ça pèse trop peu sur l’ensemble.

Je ne sais pas qui d’autre l’a noté Passable, mais pas mieux.
Bien content que les derniers livres soient entre les mains d'auteurs plus solides ange, même si reste à voir qui va nous pondre les dernières nouvelles.


A noter que le livre a été traduit par 5 traducteurs. Jamais vu ça ! Rythme de sortie trop intensif ? Nouvelle méthode d’optimisation de la trad par la BL ? Lié aux récents reports/problèmes de parution côté français ? Heureusement ça ne se ressent pas trop à la lecture.



Le Siège de Terra : Mortis de John French - Page 2 439568inquisitor3
Emperor

Emperor
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 4656

Revenir en haut Aller en bas

Le Siège de Terra : Mortis de John French - Page 2 Empty Re: Le Siège de Terra : Mortis de John French

Message par PetitPierre Sam 9 Oct 2021 - 19:47

Franchement, de ce que je lis comme retour sur ces premiers tome, ca sent quand meme la looz cette série on dirait.
j'attend de tout avoir entre les mains pour lire d'un coup, mais boudiou que c'est poussif.
J'ai survolé ta critique pour ne pas me spoiler, mais ca n'a pas l'air très engageant.


_______________________________________________
Le progrès technique est comme une hache qu'on aurait mis dans les mains d'un psychopathe.
- Albert Einstein -

- Je suis Coutelier Forgeron venez voir :  MON ACTU sur FB
- sur le web Pierre Forge Tranquille
- Envie de forger vous même ??? :  FAITES UN STAGE
PetitPierre

PetitPierre
Maitre de chapitre
Maitre de chapitre

Messages : 2726
Age : 38
Localisation : Angers

https://www.facebook.com/laforgetranquille/photos/?tab=albums

Revenir en haut Aller en bas

Le Siège de Terra : Mortis de John French - Page 2 Empty Re: Le Siège de Terra : Mortis de John French

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum