Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -11%
PC Portable – HP Pavilion Gaming – ...
Voir le deal
824 €

Le Siege de Terra: Guerre Solaire de John French

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

VOTRE APPRÉCIATION GLOBALE DU ROMAN:

Le Siege de Terra: Guerre Solaire de John French I_vote_lcap22%Le Siege de Terra: Guerre Solaire de John French I_vote_rcap 22% 
[ 2 ]
Le Siege de Terra: Guerre Solaire de John French I_vote_lcap56%Le Siege de Terra: Guerre Solaire de John French I_vote_rcap 56% 
[ 5 ]
Le Siege de Terra: Guerre Solaire de John French I_vote_lcap22%Le Siege de Terra: Guerre Solaire de John French I_vote_rcap 22% 
[ 2 ]
Le Siege de Terra: Guerre Solaire de John French I_vote_lcap0%Le Siege de Terra: Guerre Solaire de John French I_vote_rcap 0% 
[ 0 ]
Le Siege de Terra: Guerre Solaire de John French I_vote_lcap0%Le Siege de Terra: Guerre Solaire de John French I_vote_rcap 0% 
[ 0 ]
Le Siege de Terra: Guerre Solaire de John French I_vote_lcap0%Le Siege de Terra: Guerre Solaire de John French I_vote_rcap 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 9
 

Le Siege de Terra: Guerre Solaire de John French Empty Le Siege de Terra: Guerre Solaire de John French

Message par Nico. Jeu 2 Mai 2019 - 17:24

Présentation:




==> Le Siege de Terra: Guerre Solaire Premium

Après sept années de guerre acharnée, le conflit, connu sous le nom de l'Hérésie d'Horus, est enfin révolu. Terra se trouve maintenant dans la mire de Warmaster, le Throneworld et le siège du gouvernement de son père. Le désir d’Horus n’est rien de moins que la mort de l’Empereur de l’Humanité et la subjugation totale de l’Imperium. Il est devenu le vaisseau ascendant du Chaos et a constitué une terrible armée pour exécuter sa volonté et sa vengeance. Mais le chemin qui mène au trône sera difficile, car le primarque Rogal Dorn, le prétorien et protecteur de Terra, assure la défense. Avant tout, Horus doit mettre au défi la puissance du système Sol et les nombreuses flottes et remparts qui y sont déployés. Pour s'implanter même sur le sol terrien, il doit d'abord affronter la guerre solaire. C'est ainsi que commence la première étape du plus grand conflit de l'histoire de l'humanité.

384 pages • Mars 2019 • ISBN 9781784969264 • Illustration de Neil Roberts



Le Siege de Terra: Guerre Solaire de John French A88c1210

Artwork:

Spoiler:
Le Siege de Terra: Guerre Solaire de John French Blweek10


logo2


Le Siege de Terra: Guerre Solaire de John French 846747844195bannirenicoor4GRAND
Nico.

Nico.
Admin
Admin

Messages : 9846
Age : 31
Localisation : Perugia

Revenir en haut Aller en bas

Le Siege de Terra: Guerre Solaire de John French Empty Re: Le Siege de Terra: Guerre Solaire de John French

Message par Tyrion60 Dim 5 Mai 2019 - 9:20

Ahhhhhhhhhh hâte de lire le début de la fin!!!

Tyrion60
Scout
Scout

Messages : 139
Age : 33
Localisation : Poissy

Revenir en haut Aller en bas

Le Siege de Terra: Guerre Solaire de John French Empty Re: Le Siege de Terra: Guerre Solaire de John French

Message par Jcpatiti Sam 25 Mai 2019 - 18:54

Fini à l'instant, dévoré en deux jours ! Première review à chaud, vous me pardonnerez donc pour mon enthousiasme et/ou ma mauvaise foi Wink


Scénario et mise en scène : 4/5

Nous y voilà donc. Après sept ans de combats, l'Hérésie arrive à son terme avec le Siège de Terra. Horus et ses sbires doivent d'abord vaincre les défenses spatiales du système de Sol avant de pouvoir prendre d'assaut le Palais impérial.

Le livre se concentre donc en grande partie sur des combats spatiaux. On assiste à l'arrivée des traîtres dans le système, avec l'attaque sur les deux portails Warp aux environs de Pluton et Uranus. Bien entendu, cela n'est pas leur seule porte d'entrée, et grâce à leurs sombres maîtres du Warp ils ont plus d'un tour dans leur sac. A travers tout le récit, on a ainsi droit à de multiples batailles spatiales toutes plus gigantesques les unes que les autres, et à des abordages et autres téléportations vaisseau à vaisseau... De la lance à rayons, du macrocanon, du bolter et de la lame : il y en a pour tous les goûts !

On suit tour à tour plusieurs personnages : d'un côté Dorn et son état-major, Loken, Sigismund et les différents capitaines Imperial Fists à la tête des différentes flottes de défense, Jubal Khan ; de l'autre les traîtres avec Abaddon, Ahriman, Aximand, Perturabo et les Iron Warriors.
Mais le personnage central du roman est tout autre.
Spoiler:
Il s'agit de la commémoratrice Mersadie Oliton, l'un des premiers protagonistes de la saga
C'est à travers celui-ci que les principaux évènements du roman vont se mettre en place.
Cela m'a surpris, d'autant plus que le twist final est vraiment bien amené et n'est révélé qu'à la fin.
Spoiler:
Un peu à l'instar du dernier roman d'Abnett La voix du chaos, où les enfants Kolea sont en fait des machines du Chaos, Mersadie est à son insu un vecteur du démon Samus. Alors qu'elle croit être porteuse d'un message d'alerte, elle est en fait utilisée pour servir de conduit au démon et lui permettre d'attaquer directement Rogal Dorn

Pour finir et sans dévoiler l'intrigue, le livre est divisé en trois parties qui chacune s'ouvrent (et pour la dernière se termine) sur une allégorie de la confrontation entre Horus et l'Empereur à travers le Warp. La double dimension du combat est d'ailleurs plutôt bien rendue tout au long du livre : on se bat dans la réalité mais aussi dans le Warp !

Je m'arrête là, je ne voudrais pas vous gâcher le plaisir de la lecture et je vous laisse découvrir vous-même les différentes péripéties qui le jalonnent.


Style et écriture : 4,5/5

J'avais déjà souligné la qualité de l'écriture de John French dans ma critique sur Prétorien de Dorn, et avec ce roman il confirme qu'il est l'un des meilleurs auteurs de l'Hérésie. C'est fluide, épique, tendu, prenant, surprenant. L'auteur alterne tour à tour entre vues d'ensemble de la bataille, dialogues au cordeau, poursuites et huis clos... Surtout, il parvient à utiliser le point de vue de simples mortels et civils qui assistent à cette ultime bataille, ce qui en renforce l'aspect écrasant.

Seul petit bémol qui enlève 0,5 à ma note : je trouve qu'il a toujours autant de mal dès qu'il s'agit de rentrer dans l'ésotérique. Heureusement, cela n'est pas aussi laborieux que dans Esclaves des ténèbres, et se cantonne à certaines parties du roman.


Intérêt fluff : 4/5

French a glissé dans son livre plusieurs infos intéressantes à différents niveaux :
- Sur la configuration du système de Sol : le rôle des différentes planètes et de leurs satellites, leur historique depuis les Guerres d'Unification, leurs habitants, les transformations orchestrées par Rogal Dorn en vue du Siège...
- Sur certains personnages : on en apprend en particulier un peu plus sur Abaddon, sur son enfance, sa transformation en Space Marine, sa rencontre avec Horus. Les personnages humains sont aussi très bien dessinés, en particulier l'amirale en chef Su-Kassen.
- Sur la création des Luna Wolves et l'origine de leur nom, en lien avec l'histoire d'Abaddon.


Appréciation personnelle : 4/5

On l'attendait depuis longtemps, ce Siège de Terra. Et pour ma part, je n'ai pas été déçu par ce tome d'ouverture. Le livre m'a scotché quasiment de bout en bout. En jonglant entre les personnages, les échelles et les enjeux, l'auteur arrive à nous entraîner dans son récit et à nous tenir en haleine.

Petite remarque qui a son importance, je note qu'encore une fois un roman HH se démarque parce qu'il fait intervenir des Primarques mais sans en faire les principaux protagonistes. On voit tour à tour Perturabo, le Khan, Sanguinius et bien sûr Dorn en action, mais sans qu'ils soient présents en permanence. Cela laisse la place aux personnages Astartes et surtout humains, et permet de se projeter plus facilement dans la lecture.

En bref, une bonne entrée en matière dans le Siège, qui permet de retrouver avec plaisir (ou déplaisir) des protagonistes bien connus des lecteurs de l'HH.
Vivement la suite !


Note globale : 16,5/20


J'étais là, le jour où Horus a tué l'Empereur...
Jcpatiti

Jcpatiti
Space Marine
Space Marine

Messages : 162

Revenir en haut Aller en bas

Le Siege de Terra: Guerre Solaire de John French Empty Re: Le Siege de Terra: Guerre Solaire de John French

Message par Solaris Lun 27 Mai 2019 - 11:52

Bravo JC, +1 Very Happy ! Petite interrogation : Y a-t-il mention des gardes impériaux terriens tels que les terran praefects ou les lucifer blacks ? En tous cas, bonne critique.
Solaris

Solaris
Space Marine
Space Marine

Messages : 340
Localisation : Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Le Siege de Terra: Guerre Solaire de John French Empty Re: Le Siege de Terra: Guerre Solaire de John French

Message par Jcpatiti Lun 27 Mai 2019 - 13:50

Solaris a écrit:Bravo JC, +1 Very Happy ! Petite interrogation : Y a-t-il mention des gardes impériaux terriens tels que les terran praefects ou les lucifer blacks ? En tous cas, bonne critique.

Merci Solaris !
Il n'est pas fait mention de régiments en particulier de gardes impériaux, on nous parle de mobilisation générale mais pas spécifiquement des unités concernées. Comme le livre concerne principalement la bataille pour le contrôle de l'espace du système de Sol, on n'a de précision que pour les forces navales engagées.
En espérant avoir répondu à ta question !


J'étais là, le jour où Horus a tué l'Empereur...
Jcpatiti

Jcpatiti
Space Marine
Space Marine

Messages : 162

Revenir en haut Aller en bas

Le Siege de Terra: Guerre Solaire de John French Empty Re: Le Siege de Terra: Guerre Solaire de John French

Message par Solaris Mar 28 Mai 2019 - 8:14

Merci pour ta réponse ! C'est sûr qu'on découvrira l'étendue des combats progressivement, ce qui est une bonne chose. Je me posais la question car on voyait pas mal de gardes sur la cover et que l'on peut découvrir de très anciens régiments comme la Chiliad dans les HH.
Solaris

Solaris
Space Marine
Space Marine

Messages : 340
Localisation : Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Le Siege de Terra: Guerre Solaire de John French Empty Re: Le Siege de Terra: Guerre Solaire de John French

Message par Nico. Mer 29 Mai 2019 - 12:06

Lu la semaine dernière, merci pour ta critique ça m'évite d'en faire. Wink +1

Globalement je rejoins ton avis, ce livre est sympathique à lire et a réussi à rendre intéressant un roman basé sur une seule grosse bataille spatiale... ce qui m'ennuie profondément d'habitude. Mais là avec les différentes lignes de défenses, les stratégies des deux côtés, les péripéties et les personnages, ben ça passe bien sans être redondant. Et ce n'était pas gagné pour moi, je n'attendais pas ce livre, je me fiche des batailles spatiales et les Imperial Fists sont pour moi une de Légions les plus ennuyeuses (avec les Word Bearers...). Et bien je ne me suis pas trop ennuyé, je l'ai lu sans déplaisir même si je lui mettrai plutôt un 14 vu mon peu intérêt pour le sujet et les protagonistes.


Le Siege de Terra: Guerre Solaire de John French 846747844195bannirenicoor4GRAND
Nico.

Nico.
Admin
Admin

Messages : 9846
Age : 31
Localisation : Perugia

Revenir en haut Aller en bas

Le Siege de Terra: Guerre Solaire de John French Empty Re: Le Siege de Terra: Guerre Solaire de John French

Message par Emperor Mer 5 Juin 2019 - 14:00


Noté Moyen+.

Bien aimé la première moitié, avec des engagements stellaires solides et le récit méthodique de la progression des renégats dans le système Sol, planète par planète.

La façon qu'a l'auteur de traiter ce gigantesque conflit est plutôt bien vue. Les changements de perspective qui ont lieu à chaque fois que l'on passe d'un protagoniste à l'autre sont bien menés et rendent le récit dynamique. Ce n'est pas lourdingue à lire, malgré les inévitables données chiffrées ayant trait aux énormes effectifs engagés. On parle ici de dizaines de milliers de vaisseaux de première ligne.

La progression de l'incursion des traîtres dans le système extérieur est un quasi sans faute, et c'est un plaisir de lire les batailles de Pluton, Neptune, puis Uranus.
Le problème, c'est la suite, qui est rushée.

Spoiler:
Les combats autour de Saturne, Jupiter et Mars sont littéralement zappées. On arrive directement sur Luna, tout ça pour aboutir en fin de livre à cette scène du début de l'assaut terrestre sur le monde trône. J'espère que les prochains livres reviendront sur les planètes oubliées, et pas que Mars hein...

Autre point qui fâche :
Le fail de l'anneau défensif de Luna (dans le genre grosse faille à la death star de Star Wars) est une immense blague qui fait perdre à elle seule toute crédibilité au récit de French. Le pauvre boutre chargé d'explosifs qui fait péter des centaines de kilomètres de lignes de macro artillerie fortifiées en réaction en chaîne + le pauvre chargement de totors du rafiot, quelques centaines de SMC au max, qui arrive à lui seul à prendre l'intérieur de Luna. C'est d'un ridicule abyssal putain.

Et puis l'insupportable réussite cumulée d'Abaddon, combinée à l'apparente incompétence de Dorn en termes de fortifications spatiales, m'a presque donné de l'urticaire.

Sans compter Loken qui mongolise, et est excessivement humanisé. Il prend tellement cher entre les mains de French...

Dorn lui est vraiment quelconque, il n'a encore une fois pas droit au traitement qu'il mérite. On ne s'attarde pas sur ses hauts faits lorsqu'il combat, il doit toujours se faire aider pour venir à bout des boss ennemis (c'était déjà le cas dans Prétorien de Dorn), alors que tous les putains d'autres primarques solutionnent les problèmes les plus compliqués uniquement par eux-mêmes. French se plaît à le faire passer pour un tocard. Ce mec ne devrait pas être éditorialement en charge de cette légion, c'est une véritable honte.

Autrement, les liens avec la première trilogie de la série sont sympa à lire, quoique parfois un peu alambiqués ou un brin trop empreints de nostalgie (cf. la postface limite larmoyante de French...).

Les scènes intercalaires allégoriques narrant la confrontation psychique entre l'Empereur et Horus (& les Dieux du Chaos) sont bien cool également, même si on sent vraiment les auteurs en galère sur la façon de traiter Papy. Ils le font vraiment trop taiseux à mon goût... surtout lorsqu'Il s'adresse à Malcador, son mutisme supérieur n'a plus vraiment lieu d'être. Quel manque d'imagination consternant.

Bref, pour moi c'est une entrée en matière mitigée pour ce qui est du Siège de Terra.
A voir la suite, même si je ne me fais pas trop d'illusions au vu des auteurs. Vivement le(s) tome(s) d'Abnett.



Le Siege de Terra: Guerre Solaire de John French 439568inquisitor3
Emperor

Emperor
Maître de Guerre
Maître de Guerre

Messages : 4623

Revenir en haut Aller en bas

Le Siege de Terra: Guerre Solaire de John French Empty Re: Le Siege de Terra: Guerre Solaire de John French

Message par Ivan le Fou Jeu 6 Juin 2019 - 10:35

Ce roman m'a laissé perplexe.

Certes c'est l'ouverture du bal, mais il n'empêche.

Après tous ces romans dans lesquels on pouvait lire passages après passages sur les défenses de Terra et du système de Sol? Le déploiement "orgiaque" de fortifications, vaisseaux, troupes, etc...? Des grilles de défense en veux-tu-en-voilà? Dorn, le maître fortificateur?
Eh bien malgré tout ça le résultat est frustrant.

Les renégats passent à travers comme dans du beurre mou.

Peu importe les pertes infligées par les loyalistes avant l'assaut final sur Sol, les renégats inondent la carte comme une vague de zergs.


Dernière édition par Ivan le Fou le Jeu 6 Juin 2019 - 12:26, édité 1 fois


Your authority is not recognized in Fort Kickass.
Follow me on flickr.
Ivan le Fou

Ivan le Fou
Space Marine
Space Marine

Messages : 357
Age : 36
Localisation : Angers

Revenir en haut Aller en bas

Le Siege de Terra: Guerre Solaire de John French Empty Re: Le Siege de Terra: Guerre Solaire de John French

Message par vzh Jeu 6 Juin 2019 - 11:08

c'est malheureusement culturel. A la mode du Seigneur des Anneaux

On a toujours "les gentils" ou "les héros" qui se battent en inferiorité numérique, "désespéremment", contre une horde de méchants.

Après là où c'est couillon, c'est que l'on retrouve ce schéma dans un peu tous les romans W40K.
On nous explique que la faction principale du roman lutte pour sa survie, alors que dans un autre roman précédent la même faction est la horde enemie...
vzh

vzh
Scout
Scout

Messages : 126

Revenir en haut Aller en bas

Le Siege de Terra: Guerre Solaire de John French Empty Re: Le Siege de Terra: Guerre Solaire de John French

Message par Jcpatiti Jeu 6 Juin 2019 - 17:20

Ivan le Fou a écrit:

Les renégats passent à travers comme dans du beurre mou.

Peu importe les pertes infligées par les loyalistes avant l'assaut final sur Sol, les renégats inondent la carte comme une vague de zergs.

Pas tout à fait d'accord, je n'ai pas le souvenir d'un raz de marée.
Spoiler:
Vers la fin du bouquin, les forces de Dorn on presque réussi à arrêter l'offensive "conventionnelle" de l'ennemi. Mais comme ces tarés ont fait affaire avec le Warp, ils ont d'autres alliés et le moyen de translater directement en orbite de terra le fer de lance des forces d'Horus.

Sans parler du fait que Dorn comme Horus savent que le temps joue pour les loyalistes, puisque Guilli se ramène avec la cavalerie et qu'il peut (au minimum) rétablir l'équilibre des forces.
Donc plutôt qu'un raz-de-marée il faudrait plutôt parler d'un "rush" ?


J'étais là, le jour où Horus a tué l'Empereur...
Jcpatiti

Jcpatiti
Space Marine
Space Marine

Messages : 162

Revenir en haut Aller en bas

Le Siege de Terra: Guerre Solaire de John French Empty Re: Le Siege de Terra: Guerre Solaire de John French

Message par Ivan le Fou Ven 7 Juin 2019 - 16:15

Jcpatiti a écrit:
Ivan le Fou a écrit:

Les renégats passent à travers comme dans du beurre mou.

Peu importe les pertes infligées par les loyalistes avant l'assaut final sur Sol, les renégats inondent la carte comme une vague de zergs.

Pas tout à fait d'accord, je n'ai pas le souvenir d'un raz de marée.
Spoiler:
Vers la fin du bouquin, les forces de Dorn on presque réussi à arrêter l'offensive "conventionnelle" de l'ennemi. Mais comme ces tarés ont fait affaire avec le Warp, ils ont d'autres alliés et le moyen de translater directement en orbite de terra le fer de lance des forces d'Horus.

Sans parler du fait que Dorn comme Horus savent que le temps joue pour les loyalistes, puisque Guilli se ramène avec la cavalerie et qu'il peut (au minimum) rétablir l'équilibre des forces.
Donc plutôt qu'un raz-de-marée il faudrait plutôt parler d'un "rush" ?

Rush? Raz-de-marée?

Un peu des deux.

Spoiler:
Tout le long du livre, on peut voir les sphères se casser la binouze les unes après les autres. Certes, il y a quelques revers biens pensés, même si pas très originaux dans le fond, mais n'infligeant pas de pertes significatives. En plus de ça, les renégats apprennent vite.
Dans l'espace on a le Mechanicus Noir qui sort une Wunderwaffe de derrière les fagots, sur Mars ils sortent de partout comme après avoir donné un coup de pieds dans un nid de cafards.
Abbadon et ses potes qui font de la blitzkrieg en veux-tu-en-voilà, pour finir sur Luna.
Ahri et quelques WB qui s'infiltrent sur une comète.
Les Night-Lords qui s'en donnent à cœur joie.
Une invasion de démons qui est à deux doigts de déclencher l’autodestruction du Phallanx, le soleil qui déconne et, pour couronner le tout, les flottes des EC, WE et SoH qui popent. Tout en sachant qu'il en reste encore quelques unes qui ne sont toujours pas arrivées (DG, WB).

Face à ça... eh bien on a des IF qui s'en prennent plein les dents, toutes les défenses qui semblent à peine en mesure de faire quoi que ce soit. Les WS qui harcèlent tant bien que mal et les BA qui... qui... sont à ce point anecdotiques que j'en suis à me demander si, outre Sanguinius, ils sont mentionnés...


Your authority is not recognized in Fort Kickass.
Follow me on flickr.
Ivan le Fou

Ivan le Fou
Space Marine
Space Marine

Messages : 357
Age : 36
Localisation : Angers

Revenir en haut Aller en bas

Le Siege de Terra: Guerre Solaire de John French Empty Re: Le Siege de Terra: Guerre Solaire de John French

Message par Brennus_Decimus Mer 17 Juil 2019 - 13:35

Bonjour à tous, ayant terminé le livre hier soir et celui-ci m'ayant fait forte impression, je me devais de faire mon retour.
Je n'apporte malheureusement pas beaucoup de nouveautés par rapports aux CR précédents, juste ma vision des choses et mon ressenti.


Scénario et mise en scène : 4/5


Ca y est ils sont là.
Une narration qui relate des semaines d'affrontements gargantuesques à l'échelle du système solaire.
Les 2 camps se sont ménagés de belles grosses surprises avec guet-appens et autres viciosetés.
Spoiler:
Même si le gros climax des méchants faisant poper le gros de leurs forces juste devant terra était assez probable et attendu, il a néanmoins bien été amené, la gestation du processus ayant été construite tout au long des 400 pages du livre.

Une chose bien trouvée est qu'on ne se farci pas de progression linéaire de la ligne de front depuis la dernière planète jusqu'à terra mais plusieurs fronts simultanés qui progressent indépendamment, plusieurs voies de sorties du warp existants à différents niveaux de profondeur du système.
Spoiler:
Même si les renégats trichent pas mal avec la réalité (sacrifices, rituels, conjonctions d'évènements à l'échelle du système), c'est bien de voir les défenseur obligés de prendre des risques calculés pour répartir leurs forces entre les fronts tout en tenant compte des temps de trajets entre chaque planète.

Un élément très bien vu aussi est l'exploitation par les deux camps des spécificités de certaines légions :
- collaboration entre WB et TS ce qui leur permet de faire ... des choses ... avec le warp ...
- utilisation des EC et NL (même si à peine évoquée) pour s'en prendre aux non combattants à l'arrière des lignes de front pour générer le max d'atrocités et ainsi alimenter la symphonie cosmique du warp ;
- recours aux compétences organisationnelles et logistiques des IW pour gérer le "débarquement" ;
- la grande indépendance d'esprit et d'action des WS ainsi que leur soif de liberté a bien été exploitée pour en faire des électrons libres pour les patrouilles, le harcèlement et la pertubation des grands mouvements de flotte.
Spoiler:
et essayer de frapper "au coeur" face à une multitude : tentative d'élimination d'abbadon niché au coeur d'une armada de 1000 vaisseaux.

Quelques déceptions :
- comme dit plus haut, le batailles de mars, jupiter (et un peu luna) sont passées à la trape ;
- la description de la fin des évènements est torchée en trop peu de pages ;
- abus d'une facilité scénaristique :
Spoiler:
les téléportations, il y en a partout, tout le temps, dans tous les sens.
D'ailleurs, je m'interroge sur la faisabilité de la chose à grande échelle : dans le fluff habituel, on nous rappelle souvent qu'il faut impérativement placer une balise  physique à l'endroit cible. Or, dans le livre ils ne se font jamais chier avec ce genre d'impératif technique ... du coup ça devient trop facile ... et ouvre la porte à n'importe quel retournement scénaristiques surtout les plus tirés par les cheveux.
Sans parler du fait qu'il y a toujours un risque très conséquent de ratés et de voir un mec fusionner avec un mur ou tout autre obstacle. Dans le livre sur les milliers de terminators trimbalés à répétition d'un vaisseaux à l'autre, personne ne se plante jamais.
- l'armor plot qui rend des personnages imbutables, vraiment relou quand ça se répète sur plusieurs tomes
Spoiler:
Aximand, lequel avait déjà survécu dans vengeful spririt et je ne sais plus quelle nouvelle contre les IH.
- enfin une résolution de problème sur la fin encore une fois trop facile
Spoiler:
Le Phalanx sur le point d'être démonisé, Dorn sur le point de mourir, pareil pour Loken ... et là Mersadie : "oh mais je suis conne, il suffisait juste de reprendre contrôle de mon corps (face à un archi prince démon, le stade juste avant celui de dieu du chaos) et de me suicider. Et hop!"

Pour ce point, c'est pas un reproche à l'auteur mais ...
Spoiler:
On ressent une immense frustration à voir le Phalanx NE PAS PARTICIPER DU TOUT à la curée de destruction de vaisseaux ennemis à laquelle il était promis.
ça, ça m'a fait bien mal^^.


Style et écriture : 4/5


Je ne suis pas un spécialiste de French mais depuis longtemps j'en ai l'image d'un auteur moyen, principalement du fait des critiques négatives ou tièdes qu'il récolte pas mal sur ce forum.
C'est pourquoi je suis loin d'être déçu : les combats spatiaux sont bien racontés et épiques, les affrontements intra vaisseaux entre astartes sont bien rendus et décrits sans abuser de descriptions ni verser dans le bolt porn.
Il sait ménager des pauses dans son récit pour faire de profondes mises en perspectives des personnalités de certains protagonistes.
Je trouve que French continue sur sa lancée depuis Prétorien de Dorn en s'méliorant significativement.

Petit bémol : French abuse trop (surtout vers la fin) du recours aux flashbacks et souvenirs de certains personnages pour fair monter la sauce ("Attention tatataann! Révélation!").
Spoiler:
Surtout Mersadie qui nous fait revivre 15 fois les mêmes scènes avec Malhogurst et Maggard... ça soule.


Intérêt fluff : 4/5


Du vraiment très intéressant même si je ne m'attendais pas à ce genre de fluff à ce stade de l'histoire.

Sur les 43 tomes, c'est vraiment LE livre d'abbadon (mis à part le cycle black legion d'ABD). Passé, jeunesse, évènements déterminants, états d'âme, déjà aigri mais quelque part encore très humain dans ses émotions.

Sur Luna on continue de découvrir le sujet initié dans Prétorien de Dorn du culte génétique des sélénars ainsi que le secret de la gestation des légions. Les références aux débuts de la grande croisade, ses enjeux, la soumission de luna, le pacte avec Papy, etc ...

L'organisation militaire et même politique des autres planètes du système est rapidement abordée, par exemple les références aux clans Joviens, faction alliée et soumise à l'imperium mais en même temps avec de potentielles velléités d'autonomie.


Appréciation personnelle : 5/5


On va pas y aller par 4 chemins, j'ai vraiment pris mon pied.
Agréablement surpris de la qualité d'écriture et du scénario.
Certaines évolution de l'histoire ou autres chutes m'ont pris au dépourvu.
La fin du livre amène bien le démarrage du commencement cataclysmique de la bataille pour la planète terre.

Pour moi c'est une très bonne entrée en matière/introduction du cycle le siège de Terra.


Note globale : 17/20


Malgré ses petits défauts, je l'ai quand même noté excellent car j'ai pris beaucoup de plaisir à le lire et ai réellement ressenti les dimensions épique et dramatique (voire désespérée) de la situation, éléments qui sont pour moi indispensables à la narration d'un évènement aussi solennel et mythologique (dans mes attentes, le siège de Terra se doit d'être un équivalent du Ragnarock scandinave).
C'est vraiment pour ce genre de bouquin que je me suis plongé dans ce futur monument de la SF qu'est l'hérésie. Des centaines d'heures de lecture et d'euros dépensés pour ressentir la satisfaction de lecture d'un tel livre.
Brennus_Decimus

Brennus_Decimus
Scout
Scout

Messages : 109
Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Le Siege de Terra: Guerre Solaire de John French Empty Re: Le Siege de Terra: Guerre Solaire de John French

Message par Jcpatiti Mer 2 Oct 2019 - 11:15

+1 pour ta critique Brennus, content de voir que le livre t'a autant plu que moi (malgré ses quelques défauts clairement identifiés).

Surtout, 100% d'accord avec ça :
Brennus_Decimus a écrit:C'est vraiment pour ce genre de bouquin que je me suis plongé dans ce futur monument de la SF qu'est l'hérésie. Des centaines d'heures de lecture et d'euros dépensés pour ressentir la satisfaction de lecture d'un tel livre.

C'est vrai que cette HH, c'est pour nous lecteurs un gros investissement quand même, en argent et en temps, surtout vu la qualité trèèèès aléatoires des différents tomes - sans compter la propension de la BL à bieeeeen allonger la série. Du coup, quand le dernier cycle commence par un livre d'un niveau élevé, bah forcément ça fait plaisir !
Tu as eu raison de le souligner, car on se plaint tous régulièrement des incohérences/facilités scénaristiques/mauvais traitements de la BL mais il faut aussi savoir dire quand on est satisfaits ^^


J'étais là, le jour où Horus a tué l'Empereur...
Jcpatiti

Jcpatiti
Space Marine
Space Marine

Messages : 162

Revenir en haut Aller en bas

Le Siege de Terra: Guerre Solaire de John French Empty Re: Le Siege de Terra: Guerre Solaire de John French

Message par Brennus_Decimus Jeu 3 Oct 2019 - 14:54

Jcpatiti a écrit:c'est pour nous lecteurs un gros investissement quand même, en argent et en temps, surtout vu la qualité trèèèès aléatoires des différents tomes - sans compter la propension de la BL à bieeeeen allonger la série.

Par contre, je ne leur pardonnerai jamais d'avoir annulé le "Nightfall" d'ADB en gestation par "manque de temps" alors qu'il en ont tellement ruiné pour pondre de bouses de remplissage comme "Pharos", la "Damnation de Pythos" ou encore certains recueils ...

Pour revenir au siège de terra, j'ajouterai espérer fortement qu'on aie un retour du Phalanx dans la partie pour fortement perturber le blocus de terra et ses conséquences (ce serai à mon sens un gâchis de potentiel scénaristique).
Brennus_Decimus

Brennus_Decimus
Scout
Scout

Messages : 109
Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Le Siege de Terra: Guerre Solaire de John French Empty Re: Le Siege de Terra: Guerre Solaire de John French

Message par Variel Mer 20 Jan 2021 - 0:38

Terminé en quelques soirées, y'a de ça deux bonnes semaines. Je ne ressentais pas spécialement l'envie d'en faire une critique détaillée, le livre m'a globalement assez peu marqué.

Quelques points sur lesquels j'avais quand même envie de revenir, qui me serviront à résumer en gros ce que j'ai pensé du livre :


Pour ce qui est des qualités :


Déjà :
Spoiler:
J'ai particulièrement aimé la partie du récit sur Mersadie Oliton. En effet, L'Ascension d'Horus est sans nul doute mon roman BL préféré (peut-être même mon roman tout court, tant il m'a marqué), et revoir Oliton et Loken (et la suite de la relation entre les 2) m'a vraiment fait plaisir.

Si les péripéties d'Oliton connaissent selon moi un gros coup de mou vers le milieu du bouquin, la fin avec Samus compense largement ça. J'ai réellement adoré la montée en pression quand on commence à comprendre ce qui se passe réellement avec Mersadie, avec l'arrivée de Samus qui reprend les mêmes codes que dans L'Ascension d'Horus, une suite de scènes épiques empreintes de nostalgie, à l'époque ou (presque) tout allait bien  Sad . (Bon, la fin est un peu facile, mais ça ne m'a pas choqué tant que ça)


Ensuite, j'ai bien évidemment beaucoup apprécié le personnage d'Abaddon. Il est beaucoup moins présent que ce que j'avais imaginé en lisant les critiques ici, mais malgré tout il est à mon sens l'un des meilleurs éléments du livre, de son passé aux combats qu'il mène
Spoiler:
La scène de Luna est un peu facile, n'empêche ça n'enlève rien à la classe d'Abaddon. De même, j'ai beaucoup aimé le combat avec Jubal (ça m'a choqué, je m'attendais pas à voir Abaddon le démolir comme ça surtout après - dans mes souvenirs - un début de combat prometteur pour le WS)
En outre, j'ai bien aimé sa relation avec Zardu Layak (personnage que j'ai plutôt apprécié aussi).


Contrairement à ce qu'en ont dit certains, j'ai bien aimé le fait que ce soit pas aussi simple pour les renégats, et qu'ils aient quand même une certaine pression liée à Guilliman dans leur dos. Ça rend la chose beaucoup plus intéressante, parce que loyalistes et renégats sont totalement opposés : les uns défendent, les autres attaquent (elle était facile, celle-là), et surtout les premiers doivent absolument faire perdre du temps à leurs ennemis alors que ceux-ci doivent tout faire pour limiter la casse et remporter une victoire rapide. C'était cool.


Pour ce qui est du climax, que je n'avais - j'ai un peu honte - pas du tout vu venir tant le livre était riche à mon sens, il m'a vraiment marqué pour cette raison précise. Je l'ai trouvé très bien amené.


J'ai trouvé le livre très immersif, en fait. French nous permet de bien appréhender la globalité du conflit (pourtant colossal, puisqu'il s'étend sur le système solaire entier) et au vu des tomes suivants (des 2 tomes suivants, du moins) chapeau à lui, c'est beaucoup moins bien réussi après. De même, les personnages sont globalement réussis (je sais que Dorn fait débat, je l'ai bien aimé à titre personnel) et leurs relations entre eux aussi (pour la plupart du moins, et je vais pas faire au cas par cas).


Enfin, et ce n'est pas tant une qualité intrinsèque au livre qu'un comparatif que je n'ai pas pu m'empêcher de faire : c'est le deuxième livre de French que je lis, après Ahriman : L'exilé.
Que je crois ne pas avoir aimé.
Mais que je ne sais même plus si je l'ai terminé, en fait.
Mais dont je me moque éperdument, et que de toute façon je ne relirai jamais.
Donc voilà, je ne m'attendais pas à grand-chose, et j'ai été très positivement surpris par le livre.
(Et oui, seulement le deuxième, entre temps j'ai acquis Prétorien de Dorn, mais je fais tout à l'envers (j'ai pas vraiment le choix, c'est une galère de trouver les tomes de l'HH en gardant comme exigence d'avoir une collection du même format))


Et pour ce qui est des défauts :


Bah... Globalement les batailles spatiales m'ennuient... Et là, bah... Les batailles spatiales m'ont ennuyées.
Y'avait 2-3 trucs cool (enfin je crois, je les ai pas relevés, donc je m'en souviens plus dans le détail) mais le reste ne m'a vraiment pas intéressé.


C'est pas un défaut majeur, mais y'a vraiment de ces lourdeurs dans l'écriture... French fait vraiment mieux que dans le souvenir que j'ai d'Ahriman : L'exilé, mais ça n'a rien d'un chef d'oeuvre d'écriture... Et là où les meilleurs scènes m'ont vraiment paru bonnes, comme si elles n'étaient pas impactées par ça, y'a beaucoup de moments que j'ai trouvé vraiment longs et incompréhensibles, ce qui a nui à l'immersion (pas dans la globalité, puisque j'ai considéré cette dernière comme une qualité, mais quand même...)


Les Blood Angels ? Ils sont où ? Parce que ouais, d'accord, on a plein d'IF et pas mal de WS, mais y'a 3 légions quand même, pas 2


Deux trois trucs un peu faciles, voire cons. Je n'ai plus le détail en tête, je sais que ce sont globalement les mêmes points qui ont déjà été évoqués par d'autres au-dessus, et que je ne vais pas paraphraser, mais voilà, niveau cohérence et tout ça passe mais on a connu mieux


Et pour conclure :


En fait, j'ai trouvé La Guerre Solaire peu marquant. Je pense que c'est ce qui me vient en premier en réfléchissant à ce que j'ai bien pu en penser. Globalement, c'était sympa, y'a beaucoup de trucs que j'ai vraiment bien aimé (en témoigne la liste plus longue et plus développée en ce qui concerne les qualités que les défauts), et c'est une bonne entrée en matière pour le Siège de Terra, mais c'est loin, très loin d'être un roman inoubliable.


Même si bon, en vrai, commencer ma conclusion par ça est excessif. Surtout que c'est un roman que je pourrai quand même relire, ce qui est un bon point de plus (que je ne peux pas quand même pas mettre en qualité tant que je ne l'ai pas relu What a Face )


Disons plutôt que si je devais le résumer très rapidement, ce serait comme un BON roman Warhammer 40.000 (enfin 30.000), qui ne m'a pas marqué (probablement à cause des batailles spatiales, quand j'y pense)


SCÉNARIO ET MISE EN SCÈNE : 4.0/5
STYLE ET ECRITURE : 3.5/5
INTÉRÊT FLUFFIQUE : 4.0/5
APPRÉCIATION PERSONNELLE : 4.0/5

TOTAL : 15.50/20 = BON


- Si Variel réchappe vivant de cette folie, il viendra chercher l'enfant une de ces nuits, où que tu te caches.
- Il ne nous trouvera peut-être pas.
L'hilarité de Talos finit par se calmer, mais il continua à sourire.
- Prie pour qu'il ne le fasse pas.

nightlords

Venez voir :
- 19e Grande Compagnie des Iron Warriors (figurines)
- Les Demi-dieux Brisés : Chroniques de la 19e Grande Compagnie
Variel

Variel
Premier Capitaine
Premier Capitaine

Messages : 1163
Age : 20
Localisation : Echo of Damnation

Revenir en haut Aller en bas

Le Siege de Terra: Guerre Solaire de John French Empty Re: Le Siege de Terra: Guerre Solaire de John French

Message par - Ghost of Arkio - Sam 8 Mai 2021 - 22:17

Fini hier soir.

À vous lire, plus on s'éloigne de la date de sortie de ce 1er tome du Siège, plus l'effet "WOAW!" s'estompe.
Je rejoins Variel et Brennus sur leur points négatifs, mais pas sur leur note.

Le syndrome Imperium Secundus
1. D'abord cette grosse postface, bourrée d'extraits entiers et d'explications de textes qui ressemblent à des excuses... French semble dire par ex. : "Alors? c'était évident hein? le coup du feu de camp= puissance psy de l'Empereur! non?" Et ben non. Jusqu'à expliquer le sens de la scène finale où il se prend pour Mersadie.. Ca transpire une écriture laborieuse et des remarques de relecteurs qui ont dû le faire douter encore plus...
2. Puis cette longue liste de remerciements, où il sous-entend plusieurs fois des erreurs rectifiées par d'autres. sarcastic

= French a eu une pression d'enfer et une tâche ingrate. 1er tome du Siège, mais pivot pour réunir une 50aine de trames et une 15aine d'auteurs, le chemin de Pluton jusqu'à Terra jamais encore écrit, 9 planètes, 4 flottes, et autant d'innombrables factions et protagonistes et primarques différents. Cadeau.
Même les Maîtres du genre 'Gross Baston' réussies (Titanicus, Bataille de Calth, Mechanicum) s'écroulent dans ce genre d'exercice (Imperium Secundus, Vengeful Spirit) et se mettent bizarrement toujours à pondre de grosssses postfaces...


- Scénario et mise en scène = 2,5/5
La campagne militaire de Sol :
Le plan d'Horus est bien ficelé. French le déroule dans des séquences/chapitres cadrés, précis, avec des détails importants (le warp cerne Sol et l'isole, Horus et le Vengeful Spirit introuvables jusqu'à la fin, l'utilisation de la terreur comme arme psy, le but de la sphère des TS/WB et la comète, le timing d'horloge pour le plan final) on sent son expérience de maître de jeu et d'écriture pour les JDR de 40k. Beaucoup de noms de factions de Sol cités, la liste systématique des vaisseaux de ligne de chaque légion à chaque engagement, la liste des membres de l'état major et la chaîne de Cdt. Bon MJ.

On retrouve le Pluton de son Praetorian of Dorn
Spoiler:
Aximand répète l'attaque d'Alpharius mais avec + de vaisseaux. Les lunes prises se canonnent, les flottes sont attirées/submergées..
Dorn en a pris compte et fait sauter les lunes puis 60% de la flotte de Sigismund en retraite fait demi-tour et achève les blessés.. immédiatement remplacés par un flux ininterrompu de vaisseaux qui sortent du warp. Useless
Les 2 camps le disent = c'est une course au timing, à retarder le + Horus depuis l'interruption de la Ruinstorm car Guilliman arrive.. sauf que personne ne peut savoir quand (et espérons qu'il a des 10aines de 10aines de milliers de vaisseaux ...  Rolling Eyes pas vus en tous les cas dans Ruinstorm).
Erreur/oublis : Le Lion n'est jamais cité Very Happy ..., et l'hésitation de Dorn sur les intentions de Roboutte est une erreur: Sanguinius arrivé, il devrait en principe le savoir.

La WAAAAAGH! Lupercal
Spoiler:
Ce qui m'a dérangé en fait, c'est la banalité des attaques suicides en masse. Les renégats semblent avoir un nombre illimité de vaisseaux, des 10aines de milliers pour chacun des 4 groupes de combat.
Alors certes, French fait mention de nombreux corsaires et mercenaires venus grossir les rangs des traitres, mais ils ne sont pas la majorité de la flotte renégate (qui arrivera à la fin en+).
Le nombre de capitaines prêts à mourir par 10aine de milliers dans des attaques suicide pour prendre Luna, Uranus, Pluton les fait ressembler à des orks ...  scratch

Ambiance + décontractée chez les loyalistes :
Spoiler:
Personne n'a été averti sur les lunes de la 1ère et 2e sphère de leur sacrifice "à l'insu de leur plein grès", Smile
Halbrecht se contente d'écouter les messages de désespoir et de colère de ceux qu'il laisse derrière lui à une mort certaine.. puis coupe.  Razz

Les histoires parallèles
Flashbacks d'Abaddon (beaucoup) :
à part dévoiler du lore sur lui, on a du mal à comprendre l'intérêt pour le scénario.
Spoiler:
Vieille icône née dans le fluff avec la 13e croisade, il reste peu causant, même dans le passé. À part être un gros bill uppé ++ avec une houpette de 1m sous le casque, qui démonte les démons de Layak par mauvaise humeur, qui a tué son père d'origine pour sauver ses potes et dont Horus devrait déjà se méfier, je le trouve toujours aussi plat, solitaire grognon sans interactions avec les autres. Il exécute les ordres, ne ressent rien en tuant Jubal qu'il a pourtant connu, prend Luna en défonçant tout, rit d'1 blagounette nulle de ses potes Justaerin qui parlent + que lui, vit pour la bagaaaarre! Il n'est pas spécialement fâché contre l'Empereur, et sa fidélité reste à son Big Boss et ses potes morts ou vivants. Bref, fait son job comme un cariste de chez carrefour. Aucune vision ni réflexion sur son propre rôle. Le chienchien à son maîmaître.


Mersadie/Loken: encore des flashbacks...
Ha! le fameux couple éculé de la belle journaliste et du SM génotueur! .. Abnett en l'inventant n'a peut-être pas imaginé que tous les auteurs allaient le copier ! Very Happy Graham, ADB, Haley, French, Wright, Gav, même Annandale)
Spoiler:

On suit surtout Mersadie, Loken est juste un faire-valoir.
Loken rechute à un niv de héros trop gentil de série B. La nostalgie pour la 1ere trilogie en émouvra certains, je la trouve périmée 10ans après, surtout quand elle est totalement rushée et anecdotique comme ici. Le seul vrai dialogue entre Loken et Mersadie... est au final où ils se disent adieu dans une version terne de la fin d'Alien 3.

Loken, ridiculisé après avoir failli offrir le Phallanx au Chaos et tué Dorn,  Shocked se sauve sans 1 mot à Dorn et file fissa vers Terra avec les 2 mioches possiblement contaminés. On est impatient de lire les retrouvailles avec Malcador, cet autre incapable de "2nd Psyker le plus puissant de la galaxie" blablabla qui n'a rien détecté chez Mersadie.

On appréciera tjrs autant dans un lore comme celui de 30 40k et après 50tomes peuplés de démons, que l'avenir de la galaxie soit mise en balance par le pouvoir **magique** de l'amitié homme-femme et encore! comme disait Emperor, heureusement qu'elle s'est rappelée son "pouvoir de dire Non!" à un démon majeur qui la possédait en lui faisant la causette...  What a Face

Quel échec pour tous ces cœurs moelleux qui ont dit oui à Mersadie...: malcador, loken, dorn, tellement pressés de faire le bien après avoir sacrifié des millions de leurs compatriotes sur Luna et Uranus..  Rolling Eyes

Plot twist: Le scenarium est là !!
Spoiler:
Ok, je n'ai pas vu venir Samus, mais surtout parce que je trouve ca capillotracté:
Le culte du Lectio divnitatus est mis en avant, le perso de Mersadie a déjà servi une trame similaire, et surtout comment ce genre de prisonniers de haute sécurité peut avoir laissé passer la détection d'anomalies psy et physiques (œil de Maloghurst, mémoire défectueuse, etc. )
Certes, il y a des perches = les flashbacks avec Maloghurst inédits, le destroyer EC qui la sauve in extremis,

Mais le pire est l'arrivée de Samus. Si tous les démons majeurs sont aussi puissants, plus besoin de primarques! Je veux bien que l'ouverture du rif ait uppé ses pouvoirs, mais que le Phallanx soit envahi d'1 coup en entier, et soit aussi dépourvu contre les attaques psy après 7ans à se préparer contre le Chaos...  Rolling Eyes seulement 3000 IF à bord..?

Empereur dans le warp
Ca reste confus.
Spoiler:
French explique dans sa postface, qu'il est attaché à dépeindre un combat des idées et des émotions, sa vision du chaos, pourquoi il met des loups partout avec la forêt, la nuit la neige= parce que ce sont des éléments incarnant les peurs primaires.  Ok
Moi ce que j'ai surtout vu, c'est l'empereur décrit comme un vieux chauve qui court dans la neige avec une torche pour rejoindre Malcador en Zeus tout doré, tout ca pour se dire? rien. Rencontre prétexte, Malcador tout sourire demande "que faire?" L'Empereur en haillons répond, "j'en sais rien." et repart dans la nuit..

La rencontre finale Empereur/Horus est du même calibre : L'Empereur devient un ptit vieux rabougris au regard horizontal, Horus gigantesque l'humilie et le traite hilare d'orgueilleux et d'hypocrite. Aucune crédibilité ni subtilité dans toute cette rébellion, à faire en toujours pire ce qu'ils reprochent aux autres, avec en bonus une humiliation gratuite de l'Empereur pour une métaphore pas bien maligne.


- Style et écriture = 3/5
La guerre solaire est une guerre spatiale, dont les descriptions prennent une part importante du livre. Le scénario répétant que la bataille se déroule trop comme prévu se ressent laisse une impression de redondance.
Exception p.e. aux WS
Spoiler:
Leur style et leur esprit de guerre est bien rendu. Vivre au dessus de l'histoire (et loin des sphères de Dorn), remplir leur rôle et mourir le sourire aux lèvres et le sentiment d'avoir bien vécu cette vie. Cool
Le piège de Jubal à Abaddon est pas mal, leur duel en gravité zéro et le barout des WS fait honneur au chogoriens, de même que le dialogue+duel au couteau de Jubal avec son cadet non-chogorien qui résume tout ce qui va se passer ensuite.

Comme d'autres, je me suis aussi ennuyé dans les passages métaphoriques ; autant ceux de Mersadie que de Malcador.

Le principal point négatif est dans les personnages :
- French en a trop, et n'en traite aucun correctement (à part Mersadie)
J'étais heureux de revoir Andromeda et Archamus ? 2 lignes de dialogue, aucun rôle particulier.
L'Amirale Su-Kasen? toujours dans l'ombre de Dorn, ne prend aucune décision,
Spoiler:
le background avec sa fille morte à Istvaan est sympa. Dorn prend toutes les décisions et on se demande tout le temps à quoi elle sert. Dorn lui dit à la fin: Elle ne sert plus à rien, les sphères étant tombée..  What a Face
Les primarques? dialoguant comme de simples mortels, agissent peu. Seul Dorn se bat contre Samus, mais au final pour rien = Loken et Mersadie règlent le problème, Loken s'enfuit direct après, on se demande qui ca comprendre ce qui s'est passé chez les IF...

Côté renégat, c'est la sinistrose ... aucune motivation. Layak et Abaddon se fichent de l'issue de la guerre Forrix et Perturabo sont fixés sur leur timing comme des cheminots, Aximand en perd les bras, Horus ne dit quasi rien.

Côté loyalistes, pas vraiment mieux : les commandants des sphères obéissent sans conviction pour cette "guerre de lâches" où il faut tout le temps reculer, ils font des grands serments ampoulés et discours qu'ils vont "tenir", et se parjurent avant la fin du chapitre en battant en retraite. Malcador est tt le temps fatigué, Sanguinius bouche les trous (dans les dialogues), le Khan console Su Saken (qui ne "sert à rien", ce que dit texto Dorn à la fin quand il lui ordonne de fuir Terra avec le Phalanx)


- Intérêt fluff = 4/5
SoH
Spoiler:

Layak s'accroche à Abaddon, naissance d'une idylle entre 2 (futurs) chefs de guerre qui se séparent déjà de leurs primarques respectifs.  
Abaddon n'aime pas les puissances du warp, les justaerin trouvent que Layak pue. Et Horus il sent la rose? ca promet.
Quelques épisodes dont Horus offrant la pièce rituel à Abaddon juste sorti des 1er Luna Wolves créés sur Luna, ou son recrutement par Sejanus.

TS
Spoiler:

Arhiman et Ignis aident l'apôtre WB à mettre en place un astrolabe taillé télékinétiquement dans un bloc de jade et contrôlé par un TS qui se sacrifie, placé dans une comète (Haley?) transformée en mausolée des héros de l'Unité puis en temple du chaos par les WB, puis purgé par Sigismund, puis en réceptacle d'un rituel qui ouvre un rift gigantesque près de Terra. Arhiman annonce ouvertement à Magnus qu'il est contre cette guerre. Ignis est d'accord. Toujours plus de logique...

Ils détestent les WB et leur art du warp, mais obéissent à leurs ordre parce que.

L'idée du portail/conjoncture et calculs est une idée de Lorgar. Pas encore hors du Siège donc? (cf. la fin de Esclaves des ténèbres)

WS
Spoiler:
Mort héroïque de Jubal Khan, des mains d'Abaddon, au court d'un duel serré, en gravité zéro dans les ruines du pont de commandement du Lance of Heaven.
Les "flottes faucon" harcèlent seules et sans aide les forces renégates.

Blood Angels
Spoiler:
hein? qui ca? .. Beaucoup de WS et d'IF ici, mais quasi rien sur les BA. On voit le Red Tear défendre Luna donc on 'suppose' que le gros est resté autour de Terra. zéro perso à part Sanguinius qui bouche les trous dans les dialogues entre Dorn et le Khan.

Mention des croix noires obliques sur des commandos suicides BA, futurs symboles des compagnies de la mort.

IF
Spoiler:
Boreas meurt en sauvant le Q de Sigismund, tous les autres Cdt de sphères sont vivants, (et vaincus).
Sigismund sera sur Terra, et Dorn lui fait toujours la gueule, même après qu'il soit venu à son secours.
Le phallanx d'ailleurs au terme du bannissement de Samus est donné à Su Kassen ... Shocked brusquement jugée comme une puissance de feu inutile au dessus de Terra  Neutral , et Dorn plaçant donc le commandement des flottes IF, astartes, loyalistes à une humaine non augmentée... scratch

On voit Archamus dans son nouveau rôle de prétorien Huskarl de Dorn, mais reste effacé tout le long du roman.

Selenar
Spoiler:
La scène où la matriarche fait (semblant? ) de détruire toutes les capacités de production astartes de son temple.. puis accepte immédiatement de servir Horus à la 1ère proposition d'Abaddon au terme d'une bataille avec des animaux mécaniques dans un labyrinthe de champs de force m'a fait penser à Fort Boyard..
Comme Emperor, la destruction de l'anneau par 'voiture bélier' -bombe vortex géante est un peu trop salée en scenarium, vu l'importance stratégique de Luna et la puissance de feu disponible des loyalistes avant l'ouverture du rift...

Mechanicum
Spoiler:
Le Mech noir a rameuté tous ses sbires de la galaxie dans une flotte de vaisseaux de professeurs fous aux armements exotiques (not. un faisceau géant qui disloque en pièces détachées un croiseur entier d'un tir. Tous les disciples de Kerbor, de Sotha Nul jusqu'à Oct descendront sur Mars reprise, pour s'agenouiller devant Kelbor.

Loken :
Spoiler:

Vraie-fausse engeulade avec Malcador sur le sort de Mercadie (c'est pas comme si le sort de l'humanité se jouait par millions d'innocents brouzoutés/sec..). Malcador qui remercie après coup à Su Kassen d'être restée car Loken aurait sinon tenté de le tuer...  Shocked WTF..

Loken se paye le luxe de redevenir fou : alterne entre "je suis Cerbère! chasseur vengeur (cueilleur?) " puis se laisse fondre de compassion 2 FOIS de suite devant Mersadie possédée redevenant (faussement) elle-même, lui redevenant lui-même. Vous suivez?  
Le dialogue final où elle et Loken se parlent comme de vieux copains manque d'épaisseur. Leur seul vrai dialogue du roman, aucune sensation de lien n'est vraiment rétablie dans ce tome qui élimine un perso historique de la série.
French dans sa postface explique la "bonne histoire à raconter" qu'il rabâche dans les flashbacks de Mersadie = sa propre angoisse que l'HH se termine bientôt (plus de vache à lait, hein? )

Petit détail sur son vaisseau: il est resté invisible et intouché par les forces de Samus.


- Appréciation personnelle = 3/5
Scénario correct mais descriptions souvent laborieuses, le roman pèche par ses trop nombreux perso pas assez bien traités et des plot twist trop salés en scenarium.
Il fallait mettre Horus au dessus de Terra et les loyalistes en PLS. Mission accomplie mais avec autant de motivation que les protagonistes en montrent. c.à-d. pas assez.


- Note globale = 12,5 soupirs/20
- Ghost of Arkio -

- Ghost of Arkio -
Modérateur
Modérateur

Messages : 11061

http://wh40k-fr.lexicanum.com/wiki/Accueil

Revenir en haut Aller en bas

Le Siege de Terra: Guerre Solaire de John French Empty Re: Le Siege de Terra: Guerre Solaire de John French

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum